RemonterDescendre



 

Partagez | .
 

 Good Morning.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sephiroth
Fondatrice

Messages : 727
Date d'inscription : 17/01/2013
Age : 22
Localisation : Dans le monde du pays de la terre de l'univers du cosmos.

::PASSEPORT::
• Age du personnage: Inconnu.
• More:

MessageSujet: Good Morning.   Dim 25 Aoû - 1:23:31



Sephiroth






Good Morning...

Le jour vient tout juste de se lever sur la pointe du continent Nord. Mais en ce lieu où règne la désolation, impossible même pour le soleil, de nourrir de ses doux rayons chauds, les quelques rescapés apeurés, qui sont en vain à la recherche d'un peu d'espoir. Une odeur ocre monte d'ailleurs jusqu'au ciel, celle du sang et de la mort.

Depuis le sommet d'une montagne enneigée, l'argenté observe. Il prend le temps d'apprécier cette douce victoire qui lui fut offerte, sans la moindre difficulté. Non loin derrière lui, on peut apercevoir son jeune incarné, son préféré. Il s'agit de Yazoo, en personne. Le petit frère profite également du spectacle, attendant patiemment les prochaines directives de son aîné. Tous deux se tiennent droit, les yeux rivés vers l'horizon, qui se trouve alors teinté d'une étrange couleur rouge. Devant eux, se dressent des océans de flammes. Plus bas dans la forêt, c'est en effet tout un village qui brûle, le village Glaçon. Les braves habitants de cette zone venaient de luter toute la nuit, courageux même devant la mort, qui semblait pourtant inévitable. Les quelques résistants présents sur place, avait tout de même eut le temps d'évacuer quelques familles, maintenant perdues dans les bois, et traqués comme du gibier. Leur destin était désormais scellé, c'était la fin pour eux, la fin de la lutte. L'armée de Jénova leur était tombé dessus au crépuscule, ne leur laissant pas même le temps de penser à la victoire. La barbarie de l'affrontement ne témoignait que d'une chose, celle d'un massacre prémédité.

En ce début de mâtiné où les cris avaient enfin cessé de raisonner, l'air était plutôt doux. La brise était légère, et offrait aux vainqueurs une caresse des plus agréables. Après avoir longuement inspiré cet air pur, Sephiroth se pencha vers l'avant pour pousser sur son pied gauche, faisant ainsi rouler le corps inerte qui lui servait jusque-là de support. La victime était de sexe masculin, et semblait très jeune, pas plus de 25 ans c'était certain. Son cadavre vint s'échouer quelques mètres plus bas, empalé contre les roches tranchantes. Masamune dégoulinait encore de sang, fumante même, devant les températures relativement basses qui venaient se heurter à la chaleur du sang. Sephiroth s'apprêtait alors à rentrer, il avait fait ce qu'il avait à faire. Jénova serait très certainement ravi des nouvelles. Elle serait sûrement très fière et contente de ses enfants. Très fière de lui. Mais avant de faire demi-tour, une créature se présenta soudainement à lui.

_Il reste encore des survivants. Nous les avons rassemblés sur la place. Que fait-on ?

Le bel argenté prit le temps de réfléchir à cette question. Que faire, de ces rescapés, tous alignés sur la place principale, après avoir été témoins des pires horreurs que l'homme est l'occasion de voir. Sephiroth connaissait déjà la réponse, et c'est avec un sourire léger qu'il répondit à la créature.

_Hm... J'arrive.

Sur ces mots, la chose s'en retourna avec ses camarades, sans un mot de plus. Elle semblait même un peu déçue de la réponse. Peut-être aurait-elle aimé une autre alternative, sûrement d'ailleurs. Sephiroth lui, adressa alors un regard bref à son jeune frère, l'invitant ainsi à le suivre.

_Allons voir ces survivants, Yazoo.

Tous deux marchèrent jusqu'à l'entrée de la ville, qui ne ressemblait plus beaucoup à une ville cela dit. Les troupes étaient encore agitées, attirés et excités par l'odeur du sang frais. Les quelques cadavres ayant le malheur de traîner sur les trottoirs, servaient de repas aux plus monstrueux des aliens. Sephiroth quant à lui, avançait d'un pas lent et gracieux à travers les ruines de la ville en feu. Il était concentré et imperturbable, le regard porté droit devant lui, les épaules carrées et puissantes. Son charisme seul suffisait à éloigner les créatures de sa route. Toutes attendaient son jugement avec impatience, pressées de finir les derniers survivants, et qui sait, d'en faire peut-être même leur dessert.

Malgré le froid et la neige, il faisait affreusement chaud à l’intérieur du village Glaçon. Les quelques dernières poutres en bois s’émiettaient finalement, devant la voracité du feu. Bientôt, le duo arriva enfin devant la grande place, où des dizaines de créatures étaient regroupés en cercle, autour des trois derniers survivants. Trois hommes, d'âges différents. Le plus âgés avait peut-être la soixantaine. Le plus jeune lui, avait à peine quatorze ans. Puis, il y avait le dernier, d'environ trente ans, le plus arrogant. Alors que les deux autres avaient le nez en direction du sol, lui ne quittait pas un instant l'argenté du regard. Un regard mauvais, remplit de haine et de colère. Voilà qui allait amuser Sephiroth. La légende s'approcha du petit groupe, toujours le même sourire aux lèvres. Alors qu'il regardait les rescapés de haut, des voix hurlaient tout autour de lui, l'encourageant à achever les trois misérables survivants.

_Il faut les tuer, Sephiroth !
_Attendez...

L'assemblée se calma un instant, devant la demande plutôt brève de leur supérieur, qui leva même la main afin d’appuyer sa demande.

_Peut-être devrions -nous laisser ce choix à ces bien bonnes personnes... Il s'agit de leur vie après tout.

Un léger sourire malfaiteur étira les lèvres délicates de l'argenté, tandis qu'il s'abaissait bientôt à hauteur du jeune trentenaire. La respiration de ce dernier n'en devenait que plus difficile, tant la haine le consumait. Sephiroth pencha délicatement le visage sur le côté, provocant alors sa victime d'un regard tendre et sincère. L'homme en face tirait au plus fort sur ses liens, gaspillant le peu de force qu'il lui restait. Sephiroth le questionna finalement, d'une voix douce, presque susurrante.

_...J'ai tué, toutes les personnes de ton village... J'ai tué, ta femme et tes enfants, toute ta famille, ainsi que tes amis... Dis-moi seulement, si tu tiens encore à la vie ?
_...Espèce de pourriture !

La réponse semblait visiblement toute tracée. Était-ce du courage, dont cet homme faisait preuve ? Certainement pas. Juste de la haine, simplement de la haine. Tout était dit dans son regard, dans le ton qu'il prenait pour répondre. Le stress l'empêchait même de parler distinctement, il mâchait rapidement ses mots, crachant le tout au plus vite, pour avoir le temps de tout dire peut-être. Qu'espérait-il ainsi... Il n'obtiendrait absolument rien de ces provocations. L'argenté lui adressa un dernier sourire amical, avant de se relever en toute grâce, observant brièvement les deux autres rescapés. Le vieil homme restait muet, sans expression. Le petit garçon lui, retenait tant bien que mal les larmes qui coulaient à flots sur ses joues. Il restait néanmoins très brave, affrontant son sors avec dignité. Après un bref soupire satisfait, Sephiroth leur tourna finalement le dos, avant de reprendre une marche tranquille et indifférente.

_Yazoo. Débarrasse-nous d'eux... Tue-les, et fais ce que tu veux des corps.

Pas un seul regard en arrière, pas une seule trace d'humanité, dans ce regard glacial et impénétrable. Sephiroth se retira simplement, et silencieusement. Laissant les joies de cette scène à ses troupes, ainsi qu'à son jeune frère.


......







Revenir en haut Aller en bas
http://ff-judgement-day.forumactif.org
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Good Morning.   Lun 26 Aoû - 16:14:36









Yazoo





L'air froid qui régnait au continent Nord n'était pas un fait étonnant, effectivement on pourrait qualifier de cette région de Gaïa de zone aux neiges éternelles. L'été n'existait tout bonnement pas ici-bas et les hommes vivant dans cette région si peu soit-il s'en était accommodés avec le temps.
Mais ce qui aurait pu paraître étonnant ce jour-là fut le silence qui régna toute la journée aux alentours du village glaçon. Si les habitants y auraient pris un peu attention, effectivement tout était calme, trop calme, pas un seul bruit ou grognement d'animaux dans les forêts alentour, comme s'ils étaient tous partis effrayés par quelque chose.

Une fois que le soleil eut tiré sa révérence à l'horizon plongeant ainsi dans l'obscurité les terres enneigées, qui auraient pu croire que c'était le dernier coucher de soleil auquel assistaient les habitants.
Il eut un cri d'un homme au loin, puis tout se précipita, le silence fut brisé, la nuit fut accompagnée de cris de terreur et de douleur, l'Armée de Jenova avait encore frappé.
Jusqu'au petit matin les enfants de la calamité des cieux apportèrent mort et désolation dans leurs sillages.

Telle une statue de pierre figée sur une montagne juxtaposant le village, Yazoo regardait celui-ci en contrebas qui était en proie aux flammes. La neige qui avant était si immaculée et pure, était à présent d'un carmin sale, cela en était presque dommage.
Devant l'incarné, à quelques mètres de là se dressait tel un monarque veillant au bon déroulement d'une bataille, celui qu'il considérait à présent comme son frère aîné: Sephiroth.
Jenova avait assigné à ce génocide Sephiroth qui en avait pris le commandement et Yazoo lui était là en tant que bras droit de l'ancien général. Yazoo ne s'en étonnait pas de ce choix, tous savaient que le plus jeune des incarnés qui certes obéissait au doigt et à l’œil de Jenova, avait ouvertement déclaré la guerre à Sephiroth, le jalousant allègrement. Il n'y avait hélas qu'une place de favoris au côté de leur mère et tels deux lions se battant pour le poste de chef de troupe, Sephiroth et Kadaj n'avaient de cesse de se chercher. Enfin, Kadaj cherchait plus... Il suffisait que l’ancien général entre dans le champ de vision du jeune argenté pour que celui-ci se mette à voir rouge. Il était donc en effet préférable que ce soit Yazoo qui accompagne Sephiroth.


Velvet Nigthmare encore fumante dans sa main droite, Yazoo la rangea dans son étui accroché à une lanière pendant dans son dos, attendant la suite des ordres de Sephiroth. L'affrontement semblait avoir pris fin dans le village. L'incarné vit son frère aîné se préparer à partir, c'est naturellement qu'il le suivit, cependant un bruit de course venant dans leurs directions le fit dégainer son arme. Ce n'était qu'un des aliens qui venaient quérir Sephiroth pour savoir que faire des survivants rassemblés sur la place principale. À la déception de celui-ci, Sephiroth ne donna nullement l'ordre d'exécution directe, préférant voir ces survivants avant. Enjoignant Yazoo à le suivre, c'est sous les regards avides des monstres qu'ils rejoignirent la place, ou les survivants ne se compter sur les doigts que d'une seule main. Ils se tenaient immobiles attendant la sentence, deux d'entre eux têtes baissées l'autre affrontant du regard avec rage tout ce qui se trouvait autour de lui.
Les troupes de Jenova s'impatientaient, il fallait tuer, aucun survivant, c'était les ordres de Mère.
Yazoo soupira ces êtres étaient incapables d'attendre, certains avaient dans leurs impatientes faillies faire rater leur plan d'attaque à la tombée de la nuit.

Sephiroth donna l'ordre au calme demandant de laisser le choix de mort aux survivants, Yazoo vit son frère aîné s'avancer et parler à un des hommes, le regard de l'incarner se désintéressa de cette scène préférant analyser les deux autres prisonniers. Comparé à celui qui faisait face à Sephiroth les deux derniers étaient silencieux autant apeurés que le premier, mais plus silencieux. Seuls les larmes et reniflements du plus jeune troublaient le silence, pas un mot, pas un cri, pas d'insultes, pas de revendications, ni même de rébellions, rien. Ils attendaient, résignaient à leurs sorts, épuisés de se battre.
Était-ce là une sorte de courage ?

« Yazoo débarrasse-nous d'eux... Tue-les et fais ce que tu veux des corps.»
Lui ordonna Sephiroth en se retirant, sortant ainsi l'incarné de son questionnement sur les différentes formes de courage.
Des protestations fusèrent dans les rangs des aliens, Yazoo n'en eut cure, on lui avait donné un ordre, il devait exécuter maintenant.
« Bien.» fut la réponse de celui-ci, il fixa son regard scrutateur sur ses futurs victimes, dégaina Velvet Nigthmare et pointa son arme sur le plus jeune des trois. Celui-ci qui jusque-là tète baissé se morfondait dans sa peur sursauta et émit un petit cri de peur et encra son regard larmoyant et suppliant dans celui de Yazoo. Ce fut bref, à aucun moment l'enfant ne détourna le regard même quand une balle vint se figer entre ses deux yeux. Son corps s'échoua au sol dans un bruit mat tel un pantin désarticulait.

« Monstre ! » cria l'homme qui auparavant avait tenu tête à Sephiroth, l'incarné l'ignora et fit face à l'homme âgé. Celui-ci n'affronta pas sa mort, le regard vide se remémorant sûrement la mort de sa famille décimée sous ses yeux quelque temps plus tôt. Ce fut court aussi, le même traitement qu'à l'enfant lui fut administré, les rangs des aliens se resserraient autour de la scène. Comme des hyènes attendant leurs repas, ils rodaient, leurs yeux rouges avides de chaire fraîche. Yazoo en aurait presque détourné le regard de dégoût face à certains qui ne se retenaient pas de baver allègrement. Il se souvenait qu'il y a quelque temps Loz et Kadaj lui avait raconté ce qui s'était passé lord la mise à mort de personnes qui se trouvaient non loin du cratère Nord, ils avaient était par la suite dévoré par les aliens, certains étaient même encore vifs. Loz en avait semblé mal à l'aise.

Pendant ce temps le seul homme encore en vie continuer de l'insulter, les grognements de faims des uns et les insultes des autres commencés à lui taper sur les nerfs. Il tira en l'air montrant son mécontentement, le silence se fit enfin.
Yazoo se rapprocha du dernier survivant et l'affronta du regard, cet échange dura bien une quinzaine de secondes avant que l'homme ne détourne le regard sous la pression de celui de l'incarné. Ce dernier soupira et accosta l'un des monstres à sa droite :
« Toi ! Fais rassemblé tous les corps sur la place.
_ Ou-Oui !» Fit la créature en se hâtant.

Les corps furent ainsi rassemblés en un tas sous les ordres de Yazoo. Ceci fait il se retourna faisant face à l'homme encore en vie et le poussa vers les victimes mortes :
« Que l'on me donne de quoi enflammer cela.» Ordonna-t-il. Encore une fois les aliens s'exécutèrent non sans piaffer de colère. Une torche à la main Yazoo fit face à l'homme :
« À vous l'honneur.» Fit il lui tendant celle-ci. Comprenant où voulait en venir l'incarné l'homme cria d’effroi :
« Non ! Ja-Jamais ! Vous m'entendez . Jamais je ne ferais cela ! C-C'est...
_ Vous préférez qu'ils servent de pitance à ceux-ci .» Lui chuchota à l'oreille Yazoo avec un petit sourire relevant les commissures de ses lèvres tout en montrant avec un mouvement léger de tête l'armée d'aliens.
L'homme renvoya un regard perdu vers l'amoncellement de corps.
« Je... je...
_Que décidez-vous ? »
C'est tremblant que l'homme prit la torche et enflamma les corps, à présent il ne se retenait plus de pleurer, parmi ces corps ses amis, sa famille, ses enfants et celle qu'il a aimée... Tout ce qu'il avait construit était partis en une nuit.

Les aliens eux grognaient de mécontentement, on venait de leur enlever le pain de la bouche, Yazoo lui se plaça derrière l'homme, il fallait finir le travail c'était la règle, pas un seul survivant.
Celui-ci ne se retourna pas, à travers les flots de larmes qui serpentaient son visage, les flammes floues du bûcher lui écorcher le cœur.
Une détonation et ce fut la fin, les ténèbres l'accueillir en son sein et son corps vint alimenter le bûcher de la place principale.

Yazoo se retourna prêt à partir quand quelque chose attira son regard, sur le sol enneigé, là où se tenait cet homme, se trouvait à présent une chaînette en argent avec un pendentif ayant la forme d'une colombe. Il se baissa, le ramassa et l'analysa sous toutes ses coutures, cela n'était pas un bijou d'homme, plutôt de femme. Au dos de celui-ci Yazoo put y lire « A toi pour toujours. » Il reporta son regard durant quelques secondes sur le bûcher, mis la chaînette dans sa poche et tourna dos à la scène rejoignant Sephiroth qui l'attendait sûrement.





Revenir en haut Aller en bas
Sephiroth
Fondatrice

Messages : 727
Date d'inscription : 17/01/2013
Age : 22
Localisation : Dans le monde du pays de la terre de l'univers du cosmos.

::PASSEPORT::
• Age du personnage: Inconnu.
• More:

MessageSujet: Re: Good Morning.   Ven 30 Aoû - 18:05:43



Sephiroth






Good Morning...

Désormais loin de toute agitation, l'argenté s'était retiré non loin de la ville, dans une petite grotte aménagée, qui servait habituellement de poste d'observation. L'éclairage était rustique, une bonne vieille lampe à huile. Mais obtenir cette douce lumière, était déjà quelque chose d'extraordinaire, dans cet univers assombrit par les nuages constants, ainsi que le mauvais temps. Plus loin, collé contre la paroi rocheuse, se tenait une vieille table poussiéreuse, qui manquait de s'écrouler à chaque coup de vent. Ce petit aménagement devait sûrement servir de bureau. La paperasse laissée en pagaille dessus venait d'ailleurs un peu plus renforcer cette idée. Juste en dessous la table, se cachait de grosses caisses en bois, fermés par de solides cadenas. Personne ne savait vraiment ce que l'armée de Jénova cachait là, des armes, de la nourriture, des corps. Le sujet était libre à toutes suppositions. Des caisses dans ce genre, il y en avait un peu partout dans les entrailles du cratère Nord. Elles se multipliaient de jour en jour, soigneusement rangés et conservés par le peuple de Jénova. On pouvait néanmoins supposer une chose, cela n'était pas de la nourriture. Sinon, les aliens feraient certainement preuve d'un peu moins de cannibalisme. Parlons-en justement, Jénova recrutait beaucoup d'humains dans ses rangs. Elle avait le don de les amadouer, de les berner par des promesses envoûtantes. Mais très peu de ces jeunes recrues avaient un véritable avenir. En effet, une fois au cratère Nord, la plupart servaient finalement de repas aux troupes. C'était la guerre, les temps étaient rudes, surtout dans un milieu aussi hostile que le Cratère Nord. De toute manière, quitte à se débarrasser des humains, autant qu'ils servent à quelque chose avant leur mort.

Sephiroth lui ne mangeait pas d'être humain. Il n'en était pas arrivé à ce point. Il se nourrissait encore exclusivement de nourriture produite par l'homme, bien que ses repas se fassent de plus en plus rares ces derniers temps. Mais il en fallait bien plus pour exténuer notre argenté, notre infatigable et merveilleux argenté. Jamais il ne c'était senti aussi vivant depuis le jour de sa réincarnation, il y a maintenant deux ans. Il faut dire que depuis l'incident de Nibelheim, son corps ainsi que son esprit, n'avait plus jamais eu l'occasion de se retrouver «entier». Le tout était en effet soigneusement mélangé entre le LifeStream ainsi que Jénova. Tout était confus au final, ses souvenirs sur l'après Nibelheim, ne semblaient pas avoir vraiment de sens, ni même avoir un jour existé. C'est comme si, ce n'était pas réellement ses souvenirs. Son esprit avait voyagé durant des années au sein du LifeStream, sans que jamais il ne puisse véritablement se fondre dans le courant des âmes. Il ne savait plus trop, si ces souvenirs passés étaient donc vraiment les siens, ou ceux de Jénova. Retrouver son corps et son esprit dans son entièreté, lui avait donc été d'une étrange sensation. L’argenté avait eu suffisamment de temps pour mettre au clair ses objectifs. Bien qu'il soit de nouveau toute sa conscience, sa haine envers l'humanité elle, n'avait point changé. Il faut dire aussi que Jénova continuait de l'enrôler, le berçant de jolis rêves toujours plus beaux les uns que les autres. Sephiroth était donc déterminé, à mettre à feu et à sang, cette planète sur laquelle il avait pourtant vu le jour. La vengeance qui le consumait était trop avide, et consumait son cœur fragile. Bien avant de vouloir devenir un Dieu, Sephiroth voulait surtout se venger de ce monde, de cette vie, de ce traitement qu'on lui avait infligé. Il ne trouverait pas le repos, seulement lorsque l'humanité paierait les conséquences de leur crime.

De ce fait, chaque victoire était profondément appréciée. Bien qu'il n'en soit nullement reconnaissant aux sbires de Jénova. Il méprisait ces créatures, qu'il jugeait toutes stupides et disgracieuses. Mais plus encore, il ne supportait pas l'idée de gouverner en leurs compagnies. Peut-être les tuerait-il tous, une fois la guerre de terminé. Il n'aurait aucun al à exterminer les individus masculins, car ils étaient bêtes et sauvages. Les femelles en revanche, étaient comme Jénova, puissante et intelligente. C'était les plus odieuses, les plus détestables. Sephiroth préférait les éviter, se gardant bien de travailler avec elle. L'argenté lui disposait de sa propre armée, fièrement accompagné de ses trois acolytes, Kadaj, Yazoo et Loz. Ils étaient redoutables ensemble, voire presque invincibles. Jénova leur avait même confié le front, car le petit groupe avait un avantage que les autres n'avaient pas. Ils connaissaient bien les humains, ainsi que les dates terres de Gaïa. Ils faisaient donc comme bon leur semble, à condition de rendre des comptes à leur Reine.

C'était justement la raison de la présence de Sephiroth en cette grotte. L'argenté s'approcha donc de la vieille table en bois, avant d'y étaler une carte de Gaïa. Il observa longuement le vaste territoire qu'il venait de conquérir. Désormais, tout le continent Nord était aux mains de Jénova. Le bilan était très lourd coté humain. Les attaques de l'armée ne laissaient jamais aucun survivant, c'était le mot d'ordre de Sephiroth, de Jénova. Aucun survivant, jamais. Alors, tous ceux qui ne s'empressaient pas de fuir avant les attaques, finissaient pour la plupart dévorés ou étripés. Aujourd'hui était plutôt une bonne journée. Il y avait eu pas mal de morts et de nombreuses provisions avaient été trouvés dans le village Glaçon. Parfois même des armes. Sephiroth devait absolument tout retranscrire sur papier, à l'intention de Jénova. Il s'appliquait donc à donner tous les détails. Au loin, il pouvait entendre les derniers coups de feu de Yazoo. Quatre au total. Sephiroth trouva cela étrange, il n'y avait que trois survivants pourtant. Enfin... Il replongea dans son récit sans plus d'inquiétudes. Son écriture était fine, ainsi qu'élance. Reflétant toute l'élégance dont la légende faisait preuve. Son récit en revanche, l'était bien moins.

« 9h35, nous avons rassemblé les derniers survivants sur la place devant l’Église. Ils sont trois au total, dont un résistant. Yazoo s'occupe en ce moment même de mette fin à leurs jours. Le reste de la population a été entièrement décimé. Les mères ont bien tenté de s'enfuir avec leurs enfants, afin de se mettre à l’abri. Heureusement, leur planque fut rapidement découverte. Nous avons finalement pu utiliser le goudron dont'il nous restait. L'attaque a commencé vers 22h hier soir, le feu a rapidement pris. Il y avait peu de soldats sur place, un vrai jeux d'enfant. Un peu de nourriture a été trouvée, ainsi que des munitions. Rien de très extraordinaire cependant. Les humains les ont pour la plupart toutes gaspillé dans la bataille. Les pertes dans nos rangs sont minimes, on me parle d'une cinquantaine d'individus seulement. Nous attendrons que le village finisse entièrement de brûler, avant de reprendre la route. Kadaj et Loz sont toujours devant en éclaireur, rien d'anormal à signaler.

Nous avons également trouvé un peu d'or pour vous, Mère.
Dans l'espoir que cette offrande puisse vous ravir.
Sephiroth.
»

Le tout fut soigneusement marqué d'une signature. Sephiroth plia ensuite la lettre en deux, avant de la glisser dans une enveloppe. Cette enveloppe fut remise à l'émissaire, désigné spécialement pour ce genre de transaction. Il y avait très peu d'organisation au sein de l'armée de Jenova, heureusement, Sephiroth arrivait encore à faire comprendre à ces bestioles, comment rapporter un message jusqu'au Cratère Nord. Yazoo ne tarda pas à arriver après ça. Toujours aussi calme et neutre. L'argenté l'observa longuement, de son regard oppressant. Rien de particulièrement méchant cependant. En fait, il cachait plutôt une certaine curiosité.

_Pourquoi quatre coups de feu, Yazoo ?

Demanda l'argenté de sa voix suave et parfaitement calme. Il ne comptait nullement réprimander son petit frère, après tout, ce dernier faisait ce qu'il veut de ses balles. Il voulait néanmoins s'assurer que rien n'est dérapé. Peut-être que l'un des survivants avait en effet tenté de s'enfuir. Pour autant, Sephiroth n'irait certainement pas modifier son récit. Il était de ce genre de détail, dont Jenova pouvait bien se passer. La Calamité des Cieux était en effet terriblement redoutable lorsqu'elle était énervée, même avec ses propres enfants. Sephiroth préférait éviter ça.


......







Revenir en haut Aller en bas
http://ff-judgement-day.forumactif.org
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Good Morning.   Lun 23 Sep - 19:44:33









Yazoo




Suite à cette mise à mort des trois prisonniers, Yazoo s'en fit rejoindre Séphiroth, il savait que les ordres qu'il avait donnaient aux Aliens ne seraient pas totalement respectés à la lettre. Que malgré ses recommandations de brûler tous les corps, quelques monstres plus butés que les autres, feraient outre et dévoreraient quand même des corps d'humains.
Dans cette armée on ne pouvait pas vraiment compter à cent pour cent sur son voisin, il y en avait toujours un pour rapporter et vous mettre des bâtons dans les roues. L'incarné savait donc que d'ici une heure un Alien viendra jouer les rapporteurs en pleurant qu'un tel avait désobéi...
Un comportement immature ? Oui à côté Kadaj passait pour un enfant de chœurs...
Yazoo était bien moins respecté que Séphiroth, n'ayant pas la même carrure et le charisme écrasant, les Aliens ne lui portaient donc pas autant de crainte, se figurant sûrement à son aspect androgyne presque fragile. Mais ce n'est pas pour autant que l'on venait l'attaquer tout les matins au pied du lit, ou lui planter un couteau entre les omoplates pendant qu'il avait le dos tourné. Son calme et son manque de volonté de briller au côté de leur mère avaient tôt fait de désintéresser les monstres, voyant en lui un simple figurant qui s'effacerait avec le temps. Yazoo était ainsi il se contentait de peu, bien sur qu'il aime leurs mères... Juste un peu moins que ses frères, il est un suiveur, un mouton, l'important pour lui c'est ce lien fort qui l'uni à ses frères, si ses frères veulent être aux côtés de mère alors soit, il le sera aussi.
Bien que quelque peu effacer par rapport à ses autres frères il en reste tout de même tout aussi dangereux, Il était juste du genre à rester dans sa coquille à faire les choses dans l'ombre et surtout à réfléchir à analyser tout. On pourrait l'apparenter à un chat pantouflard, peu dérangeant, calme, bien dans ses meubles, mais friser lui un peu trop les moustaches et vous auriez tôt fait de vous récolter un méchant coup que vous n'auriez pas vu venir.

On se dit parfois dans les dédales du cratère nord, des messes basses, que certains petits malins s'étaient figurés qu'en éliminant un par un les argentés pour s'accaparer de leurs places aux côtés de Jénova . Croyant commencer par le moins encombrant et peut-être le plus facile à vaincre en s'attaquant à Yazoo. Mais cela reste des « on dit » murmuré dans les coins sombres car personne n'a plus vu ses petits malins depuis, ils ont tout bonnement disparu du jour au lendemain si bien que l'on se demande même s'ils ont vraiment existé, vu le nombre d'enfants de Jénova qui ses soucis de quelques disparus quand on peut profiter de cette absence.

C'est l'esprit ailleurs que Yazoo s'enfonça dans la forêt bordant le village glaçon qui n'était plus aujourd'hui, aucun bruit ne filtrait, seul celui de ses pas s'enfonçant dans la neige venait perturbait ce silence. Il faisait bien attention où il mettait les pieds, la neige était certes belle, mais restée traîtresse une simple branche rendue glissante aurait tôt fait de le faire tomber et une mauvaise chute pouvait être dangereuse. Bientôt il vit la cavité dans la roche dans laquelle Séphiroth avait posé leurs lieus de campement.
Un Alien, surement un messager, en sortit au pas de course manquant au passage de lui rentrer dedans. Dès que celui-ci se rendit compte qu'il allait rentrer dans Yazoo, il fit un saut sur le côté pour l'éviter et reprit sa course avec plus d'ardeur.
Un regard blasé figé sur le visage Yazoo le regarda faire puis une fois qu'il ne fut qu'un point à l’horizon il se retourna et reprit sa marche vers la grotte. Il rentra à l'intérieur et y vit Séphiroth qui l'attendait, ce dernier porta son regard scrutateur sur lui, regard qui en avait fait flancher bien des personnes.
« Pourquoi quatre coups de feu, Yazoo? » « Il en vaut mieux quatre que pas du tout ! » aurait répondu Kadaj sur un air buté avec un sourire ironique, mais Yazoo n'était pas son jeune frère, pas plus qu'il était son aîné qui lui se serait contenté de baisser la tête face à Séphiroth en baragouinant quelque chose d’incompréhensible. Yazoo lui se contenta de fixer Sephiroth, de hausser les épaules et de lui répondre de manière plate sans intonation dans sa voix :
« Une divergence d’opinions entre les soldats et moi... »




Revenir en haut Aller en bas
Sephiroth
Fondatrice

Messages : 727
Date d'inscription : 17/01/2013
Age : 22
Localisation : Dans le monde du pays de la terre de l'univers du cosmos.

::PASSEPORT::
• Age du personnage: Inconnu.
• More:

MessageSujet: Re: Good Morning.   Mar 8 Oct - 20:58:03


Sephiroth






Good Morning...

Bon... Alors il ne s'agissait que de cela... Que d'un vulgaire petit malentendu entre les troupes et le général aux cheveux d'argent. Sephiroth en était presque déçu pour le coup. Il aurait tellement aimé écouter une histoire plus intéressante, avec de la douleur, du sang et des cris. Soit, peu importe, il devrait se contenter de ça. Son boulot au village Glaçon était désormais terminé, ils étaient tous prêt à passer à la suite. La prochaine étape, le continent-Est. L'armée de Jénova voulait s'emparer d'Edge, et surtout de Junon, avant l'armée de Deepground. Tout ça c'était des lieux stratégiques, qu'il était important de retirer à la Résistance. Il était impératif de leur hôter tout espoir d'une contre-attaque potentiellement efficace. Il fallait tout leur retirer, les armes, les munitions, les rations, l'équipement en tous genres, même la conviction, il fallait leur enlever toute conviction de continuer à se battre. Les ténèbres se répandraient bientôt sur toute la surface du globe, plongeant la planète dans un chaos fatal. Tout cela était fort beau à imaginer, dans l'esprit conquérant de la Légende. Il se plaisait à imaginer les hommes baignant dans leur sang, à l'agonie, à le supplier d'arrêter, et d'épargner leurs misérables vies. Sephiroth les regarderait alors de haut, jugeant leurs futilités avec dégout, il les mépriserait jusqu'au bout, même lorsqu'il se hisserait enfin au statut qui lui était alors destiné. Celui de Dieu. Oui, les hommes n'avaient pas leur place dans le monde imaginé par Sephiroth. A vrai dire, qui avait véritablement sa place dans son monde parfait? Peut-être celle qu'il s'évertuait à appeler "Mère". Pour tout vous dire, lui-même ne savait pas vraiment à quoi pouvait bien ressembler son monde idéal. Tout ce qu'il savait pour l'instant, c'est qu'il ne voulait pas d'hommes dans ce monde-là. Tout ce qu'il savait pour le moment, c'est qu'il voulait leur peau à tous. Jusqu'au dernier. Ou presque...

Perdu dans ses pensées, de longues minutes d'attente suivirent la réplique du jeune Yazoo. Sans que ce dernier ne bronche pour autant. Il était tout aussi calme et patient que son aîné. Le silence ne le dérangeait pas à lui non plus. Peut-être que lui-même se perdait également dans ses songes. Mais il fallut bien y mettre un terme, et se remettre au travail. Il y avait encore beaucoup à faire. Sephiroth ne voulait pas s'emballer trop vite. Il savait que rien n'était encore gagné. Il savait également que de redoutables adversaires l’attendaient plus loin là-bas, sur le champ de bataille. Car oui, la véritable guerre n'avait pas encore commencé pour l'argenté. Pour l'instant, tout n'était que jeux et passe temps. C'était d'un ennui regrettable. Il attendait avec hâte celui qui ferait enfin couler son sang. Il y avait tellement longtemps qu'il n'avait pas ressenti l'adrénaline du champ de bataille. Il n'y avait que là qu'il se sentait véritablement vivant. Il sentait alors son cœur s'emballer, ses poumons gonfler en puissance, pour absorber l'air gorgé de cauchemars et d'horreurs. Les frissons lui montaient le long du corps, et quelque chose bouillonnait en lui, lui procurant une force à peine imaginable. Oui, la guerre... Il n'y avait que ça de vrai pour lui. Mais cette guerre, il fallait soigneusement la préparer. Heureusement, le cauchemar était doté de bien des atouts, dont son intelligence remarquable. Il ne mit pas longtemps avant de projeter les prochaines démarches à suivre. Pour attaquer le continent-Est, il fallait mettre tous les atouts de son côté. Il fallait être équipé et armé jusqu'aux dents. Il fallait également une armée solide et en pleine forme, n'ayant peur de rien. Une armée qui n'attendait qu'une chose, faire couler le sang, jusqu'à teindre tout le paysage en rouge.

L'argenté prit alors un regard des plus sérieux, alors qu'il se tournait à nouveau vers son petit frère. Il fallait causer stratégie désormais. Là encore, Yazoo était le plus apte à écouter. Loz serait tout bonnement blasé, alors que Kadaj lui, ne ferait que contredire son aîné, par simple mauvaise foie. Yazoo serait donc le stratège, avec Sephiroth. Ce dernier baissa légèrement les yeux vers son incarné, qui se trouvait bien plus petit que lui. Après s'être assuré d'avoir attiré toute son attention, il s'adressa enfin à lui, d'une voix sèche et sans vie.

_Yazoo. Le Continent-Nord nous appartient tout entier désormais... Notre prochaine cible se trouve sur le Continent-Est. Mais nous n'attaquerons pas tout de suite. Nous ne sommes pas prêts.

En effet, en plus de tout ce qu'il y avait à préparer avant d'attaquer le continent-est, il y avait aussi un gros travail à faire au niveau des troupes. À commencer par un travail très sérieux de discipline. Car les bestioles qui formaient la sombre armée de Jénova, étaient tout simplement bien trop agité sur le champ de bataille. Cela pouvait facilement nuire au bon déroulement d'une attaque, Sephiroth ne pouvait hélas tolérer aucun écart à ce sujet. Il allait donc falloir les mettre au parfum. Pour ça il allait falloir se montrer imposant, et menaçant même si cela était nécessaire. Traiter le mal par le mal... Peut-être qu'à force de recevoir des coups sur la tête, ces bêtes allaient finir par devenir obéissantes. Mais avant de les castagner, il fallait aussi les ménager, les chouchouter pour les mettre en grande forme avant la bataille. Le cratère Nord manquait hélas de ration pour le moment. Les maigres butins récoltés dans les villages détruits ne feraient pas long feu, vu le nombre toujours plus croissant des aliens sur Gaïa. La nourriture allait bientôt manquer. Sephiroth ferait de ce problème sa priorité pour le moment.

_Pour commencer, tu vas te charger de rapatrier le bataillon jusqu'aux Cratère Nord. Ensuite, fait en sorte de les préparer à la guerre. Ils sont encore bien trop stupides à mon gout. On ne pourra jamais rien faire d'eux s'ils ne sont pas plus disciplinés. Tu es libre d'utiliser les méthodes de ton choix.

Les ordres étaient clairs, et simples. N'imaginez pas un instant avoir le droit de refuser, ou de contredire ses plans. C'était comme ça, et pas autrement. Marche ou crève, voilà qu'elle était la devise préférée du cauchemar. Bon, il était quand même bien plus indulgent avec son petit frère, à qui il accordait le droit de parler, de donner son avis. C'était exceptionnel ! Nombreux étaient ceux qui avaient retrouvé leur tête par terre à leurs pieds, à cause d'un mot de travers. Le tout étant à chaque fois question de la répartition des tâches. C'est ce qui posait le plus souvent de problèmes. En effet, ceux qui recevaient les ordres de Sephiroth, se voyaient rapidement surbouqués de travail, alors que l'argenté lui, ne semblait en rien s'impliquer dans ce qu'il y avait à faire. En vérité, c'est qu'il avait ses propres missions à accomplir. Des missions très particulières, ordonnées directement depuis les demandes de la grande Reine, Jénova en personne. Sephiroth avait beaucoup à faire lui aussi, mais il se gardait le plus souvent d'en informer ses troupes. C'était ses affaires, et personne ne devait se mêler de ses affaires. Le concernant, il avait récemment reçu une invitation de sa sois disante mère, une entrevue avec elle, surement dans l'optique de recevoir une nouvelle affectation. Sephiroth ne pouvait donc pas forcément se permettre de suivre toujours pas à pas les moindres mouvements de ses troupes. Il devait parfois oeuvrer en solitaire, pour les demandes privées de Jénova. De toute façon, ce genre de requête, venant de la Reine directement, n'était jamais à prendre à la légère. Jénova n'affectait jamais n'importe qui dans ses opérations spéciales. Car si tout cela était aussi simple, Jénova n'irait pas faire appel à son élite directement. L'argenté s'attendait donc à une opération des plus délicates. Mais cela ne l'inquiétait nullement, il restait véritablement serein, et tout à fait confiant. En effet, cela ne pouvait pas être bien plus dur que de soumettre tous les Dieux de Gaïa réunit ensemble. Allons bon, il espérait simplement que cela ne lui prendrait pas trop de temps. Mais de toute façon, que ne ferait-il pas pour sa tendre mère bien-aimée...

_Rentre au plus vite avec les troupes, et tien toi prêt pour le prochain assaut. Je te confie l'armée durant mon absence. Mais avant toute chose, trouve Kadaj, et transmet lui bien les ordres suivant. C'est lui, qui sera chargé du ravitaillement. Il ne va surement pas apprécier, mais, mettre quelqu'un d'aussi mauvais caractère à la tête de nos troupes, serait tout simplement suicidaire...

La petite touche ironique concernant le fort caractère de Kadaj, était entièrement voulue bien sur. Dommage que Kadaj n'était pas là pour entendre. Enfin bon, cela voulait dire aussi que malgré les différends qui opposaient les deux hommes, Sephiroth lui n'était pas de mauvaise foi, et savait accorder des tâches plus ou moins importantes au plus jeune de ses incarnés, bien que ce dernier les voient comme d'une corvée. Dans le fond, c'était assez amusant d'observer les difficultés de l'argenté à appréhender le jeune cadet. Kadaj avait en effet hérité de tout ce qu'il y avait de plus mauvais en Sephiroth. Alors, est ce qu'on pouvait voir par là, un rejet de Sephiroth envers ce trait de sa personnalité? Bien que cela ne soit pas vraiment un trait de sa personnalité à part entière, mais plutôt un ensemble d'expériences qui l'ont amené à devenir comme ça. Toutefois, la situation restait complexe, car Sephiroth éprouvait tout de même une certaine compassion envers le jeune instable. Une compassion que l'on pouvait qualifier comme de la pitié. Mais Sephiroth se gardait bien de le dire, et surtout de le montrer. De toute façon, il n'y avait qu'envers sa mère, auprès de qui il pouvait faire preuve d'affection, voire même d'amour. Il était prêt à faire n'importe quoi pour elle. C'est pourquoi il se devait de réussir  toutes les missions que lui donnait sa tendre Reine, cela devenait presque une obsession pour lui. Il trouva quand même utile de donner quelques précisions à Yazoo, concernant ses futurs agissements. Au moins ce dernier saurait-il ou se trouve son grand frère et ce qu'il fait.

_Quant à moi, je dois retourner auprès de notre Mère, elle m'a convoqué pour une entrevue privée. Ne vous attendez pas à me revoir de sitôt. Cela est surement pour une nouvelle affectation, et je m'en irais mettre fin à son inquiétude le plus rapidement possible... Si tu n'as pas de questions, nous pouvons partir sur-le-champ.

C'était plus un ordre plutôt qu'une réelle proposition. Sephiroth n'aimait pas vraiment perdre du temps en conversation, lorsque des missions importantes les attendaient. Néanmoins, il prendrait le temps d'écouter Yazoo, si ce dernier éprouvait le besoin d'obtenir quelques précisions sur les prochaines marches à suivre. Avec une exigence imposant un taux d'échec nul, il valait mieux être bien au point en effet. Bien qu'il n'y ait rien de particulièrement compliqué ici. Mais si l'on devait bien reconnaitre une qualité évidente chez Sephiroth, même dans cet aspect de sa personnalité, c'est qu'il était resté très bon Général. Son efficacité n'était plus à prouver. Une armée inépuisable et redoutable, avec à sa tête un cerveau des plus brillants, oui, Jénova pouvait décidément se rassurer de voir l'avenir tourner en sa faveur désormais...


......






Revenir en haut Aller en bas
http://ff-judgement-day.forumactif.org
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Good Morning.   Aujourd'hui à 5:09:54

Revenir en haut Aller en bas
 

Good Morning.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Good Morning England - Demande de partenariat
» Good morning, Ireland ! (23/01/12 à 10h12)
» Good Morning, Good morning we talked the whole night through
» Good morning, sunshine. [Hiro Shima]
» you say good morning when it's midnight going out of my head alone in this bed ∞ 6/11/11 4h35

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy VII - Judgement Day :: Continent Nord :: Village Glaçon-