RemonterDescendre



 

Partagez | .
 

 Le dernier havre de paix {PV Cloud & Aerith}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Tifa Lockheart
Administratrice

Messages : 1343
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 23
Localisation : Du côté de chez Swan ♪

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 25 ans
• More:

MessageSujet: Le dernier havre de paix {PV Cloud & Aerith}   Dim 25 Aoû - 11:39:56




Tifa Lockheart
© Never-Utopia

    La guerre faisait rage depuis toujours dans ce monde, aussi loin que remontaient ses souvenirs, la paix n'avait jamais été qu'une illusion. Des gens mouraient, d'autres souffraient, et les maux de la planète étaient d'ailleurs sans pareil. Tous les jours lui arrivaient de terribles rumeurs, de nouvelles villes mises à sac, de nouvelles victimes par centaines … Autant de ''nouveaux Nibelheim'' afin d'attiser la haine de chacun. Mais Yoda a raison, la colère engendre la colère et la colère mène au côté obscure, Sephiroth l'illustrait très bien. Oui, ces jours-ci étaient bien sombre et emplie de terreur, mais pas ici …

    Ici, dans ce lieu de véritable paix, où le silence régnait en maître malgré les échos lointains de la ville qui battait son plein. Ici, dans cette église fleurie d'où émanait le doux parfum de la douceur et de la sérénité, Tifa se sentait bien. Elle comprenait pourquoi Cloud avait choisit de se retirer ici lorsqu'il avait quitter le 7th Heaven il y a trois ans, on se se sentait jamais seul dans cet endroit mystique. Il y avait toujours cette présence qui flottait dans l'air, douce, familière et rassurante, portant autant de réconfort que de regret. Car cette présence n'était qu'un fantôme, l'écho d'un souvenir qui  ne vivait à présent plus que dans leur cœur …

    Ho, trois ans déjà ! Déjà et seulement. C'est étrange comme la notion du temps peut parfois paraître si flou. Il lui semblait que tout cela ne remontait qu'à hier, et qu'une éternité s'en était pourtant écoulée depuis. Trois ans maintenant qu'ils avaient enfin put faire la paix avec leurs vieux démons, ceci aurait pu marquer la fin tant attendue à toutes ces épreuves éprouvantes, mais ce n'était que le début. Jenova n'en avait pas finit, peut-être n'en aurait-elle jamais fini. Même la mort à présent ne représentait plus de fin, car la mort ne voulait plus rien dire. Les âmes allaient et venaient dans l'anarchie le plus totale, et si ce fait représentait un espoir évident, c'était aussi le témoignage d'un grand désordre au saint de leur planète. Sans doute plus inquiétant que tout autre chose. Elle avait d'ailleurs encore du mal à le croire, que les morts revenaient bel et bien à la vie, comme ça. Sans doute ne le croirait-elle vraiment que le jour où elle serait elle-même confronté au retour de l'un de ses proches disparu. Son père, Jessie, Wedge, Biggs …. Aerith. Le deuil qu'elle n'avait put se permettre au moment de leur disparition s'était payé ces dernières années. Notre douce et positive petite Tifa s'était vue affublée d'un petit coup de blues, et le départ de Cloud à ce moment là n'avait pas vraiment aidé, mais elle avait reprit du poil de la bête. Aujourd'hui, ses camarades avaient plus besoin que jamais d'être motivés et encouragés, ce n'était pas le moment de baisser les bras, même si leur cause semblait perdue d'avance. Ils avaient toujours gagner les causes perdue, alors ça n'allait pas changer aujourd'hui, pas vrai ?

    La charmante petite barmaid s'avançant vers le centre de la vieille église en ruine. Du lac qui avait jaillit du sol il y a trois ans, ne restait plus d'une pauvre flac cerné de fleur toujours aussi vives. Elle s'en approcha un peu plus et s'accroupit devant le petit parterre de plantes jaunes et blanches, les effleurant du bout des doigts, songeuse.

    -Il a encore diminué. Dit-elle au sujet du petit point d'eau pure. Mais les fleurs semblent toujours tenir le coup.

    C'est comme si Aerith était toujours là pour en prendre soin. Elle ne savait que trop penser au sujet de la disparition progressive de cette eau qui avait soigné jadis les géostigmates, alors même que d'autres maladies plus dévastatrices encore voyaient le jour. Mais si les fleurs, elles, s'épanouissaient encore malgré la déchéance de la planète, c'est qu'il y avait encore de l'espoir, tout n'était pas perdu. Elle se releva alors doucement en laissant son regard glisser vers le fond de ce refuge pour les âmes en peine, où siégeait l'imposante lame qui avait été la compagne de Cloud pendant si longtemps, et avant lui, celle de Zack. Ils avaient décidé de la déplacer ici, afin que lui aussi, quelque part, trouve la paix aux côtés de leur douce marchande de fleur. Et comme ça, ça leur permettait de leur rendre visite à tous les deux en même temps. Le regret se lisait dans les yeux de la jeune serveuse alors qu'elle détaillait la façon don les fleurs avaient progressivement grimpé sur l'épée broyeuse pour l'étreindre de ses tiges et de ses pétales colorés. Elle se demandait souvent comment ils allaient tous, là-bas, dans le lifestream … Elle savait que quelque part ils vivaient toujours, car Aerith ne manquait pas de se manifester lorsqu'ils avaient le plus besoin d'elle. Elle avait toujours était là, et Tifa savait qu'elle le serait toujours, elle était finalement plus encore qu'un simple souvenir ou qu'un fantôme … Elle était leur ange gardien. C'était rassurant, oui, mais elle s'inquiétait tout de même. Si elle était toujours consciente là-bas, peut-être souffrait-elle de ce qu'il se passait ? Et eux, ils étaient bien incapables de lui venir en aide.

    Le regard aux subtils nuances brunes et vermeilles de la brave barmaid vint alors se poser sur le blondinet qui se recueillait non loin de là. Elle le savait animé de ce même espoir que de voir leurs compagnons réapparaître. Même si elle le savait plus ou moins en paix avec ses péchés depuis la disparition de la Géostigma, la culpabilité n'en restait pas moins là, chez elle aussi. Seulement, contrairement à son blondinet d'ami d'enfance, elle ne se laissait pas submergée par le passé. Elle savait qu'il était important de penser avant tout au présent et à l'avenir, sans oublier pour autant les êtres disparut. Ils devaient prendre soin de leur ''famille'' après tout. Ah les enfants, eux aussi avaient bien grandit. Et ils étaient si mûrs pour leur âge ! Ils étaient d'ailleurs restés au 7th Heaven aujourd'hui. Entre les hautes radiations de mako, les crapules et Deepground qui rôdaient toujours ici et là, elle n'aimait pas trop les emmener ici, c'était assez risqué de nos jours. Edge était encore bien protégé, mais les taudis étaient le domaine des monstres et des Tsviets à présent. L'église, bien qu'au cœur de cette zone à risque, semblait bien loin de tout ça.

    Un léger sourire se dessina sur ses lèvres, sans vraiment savoir pourquoi. C'est juste que, malgré la guerre et toutes ses craintes, elle se sentait bien ici. Et Cloud était là, aussi, ça jouait beaucoup. Après tout ce qu'ils avaient traversé ensemble, il lui suffisait de le regarder un instant pour se sentir envahit d'un sentiment d'invulnérabilité. Ensemble ils gagneront toutes les batailles nécessaires. C'est donc avec ce sentiment aussi réconfortant qu'idéaliste qu'elle s'approcha doucement de lui, d'un pas discret et léger.

    -L'épée broyeuse a bien rouillée par contre … Tu ne penses pas qu'on devrait la rénover ? Proposa-t-elle en remarquant avec quel regard il la fixait.

    Elle en avait vu des vertes et des par mûres cette pauvre épée ! C'était un objet des plus sacrés pour Cloud, elle se demandait alors pourquoi il n'y touchait jamais depuis qu'ils l'avaient placé là. Peut-être était-ce en quelque sorte pour le laisser en paix ? Si paix il y avait bien, là où ils étaient.





Promise beyond the stars:
 


Dernière édition par Tifa Lockheart le Lun 26 Aoû - 18:56:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://dark6nika.deviantart.com/ http://ff-judgement-day.forumactif.org/t49-tifa-s-diary http://ff-judgement-day.forumactif.org/t34-l-ardoise-du-7th-heaven
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le dernier havre de paix {PV Cloud & Aerith}   Dim 25 Aoû - 17:53:21


Cloud Strife

 
Il croisait des visages inconnus, des visages empreints de tristesse et d’inquiétude. Des visages appartenant à des personnes qu’il rencontrait pour la première fois et qu’il ne verrait sans doute jamais plus. Toutes ses personnes étaient différentes, avec leur histoire, leur vécu, leurs souffrances et leurs moments de joie. Tous différents et pourtant tous similaires sur un point commun : celui d’habiter cette planète maudite.
 
Aussi loin que remontaient les souvenirs de Cloud, jamais Gaïa n’avait connu une période de paix durable. Jénova, la guerre de l’énergie mako, Sephiroth, les géostigmates, Kadaj et ses frères…. Et maintenant les maux et les fléaux qui ravageaient des villes entières, qui fauchaient des vies aussi nombreuses qu’innocentes. Pourquoi en était-il ainsi ? Pourquoi les habitants de Gaïa semblaient condamnés à une vie de peine ? Cloud se sentait si inutile…. Il avait beau essayer de tout mettre en œuvre pour arranger les choses, la situation ne faisait qu’empirer . C’était presque à se demander s’il ne s’agissait pas d’une relation de cause à effet. Plus il cherchait à combattre le mal et plus ce dernier se rependait à la surface de la planète pour tout engloutir dans les ténèbres. Parfois, Cloud sentait cette obscurité s’étendre sur lui… Lorsqu’il voyait les familles endeuillées, les villages enflammés… L’espoir de voir un jour un monde meilleur diminuait petit à petit… était-ce vraiment là ce qu’il avait à offrir aux enfants de Gaïa ? A Denzel ? A Marlène ? Ne serait-il pas capable de leur offrir un meilleur espoir d’avenir ?
 
Cloud ferma les yeux un instant avant de les rouvrir. Devant lui se découpaient les restes d’une église ancienne, partiellement en ruine et pourtant d’une beauté sans pareil.  Malgré son état déplorable et les décombres qui l’entouraient, elle était là, debout, surplombant une minuscule esplanade qui lui faisait face. Cette Eglise semblait être hors du temps… Elle paraissait avoir traversée les années, les siècles même, toujours solidement accrochée au sol et résistant toutes les conditions. Cette église, que pourrait-elle raconter si elle savait parler ? Elle avait dû vivre et voir tellement de chose qu’elle aurait sans doute nombre d’informations à relater et nombre de récits à raconter.  
 
Cloud poussa l’une des lourdes portes en bois qui grinça sous le mouvement. Comme à chaque fois, une odeur agréablement douce l’envahit. C’était tellement apaisant… Ça lui donnait l’impression d’être, lui aussi, hors du temps. Il referma précautionneusement la porte derrière lui et commença à traverser la nef  bordée de bancs en bois vermoulus. A l’emplacement normal de l’autel se tenait un point d’eau, à peine plus gros d’une flaque qu’aurait créé un fort écoulement de pluies. L’eau était limpide, d’une pureté et d’une transparence incroyable, donnant presque l’impression qu’il n’y avait pas de fond. Tout autour se tenait des magnifiques fleurs de couleur jaune pâle et blanche. Une épaisse épée à la lame large et à la garde inexistante trônait au sein de ce parterre fleuri. Le métal rouillé avaient rendu l’épée complétement émoussée et inutilisable. Elle se contentait de rester là, planter profondément dans le sol, tout comme le souvenir de son propriétaire était gravé dans le cœur de Cloud…
 
A chaque fois que Cloud venait dans cette église les sentiments se bousculaient dans sa tête. Il lui était toujours douloureux d’être confronté au souvenir de Zack et d’Aerith. Mais parallèlement, il n’y avait qu’ici qu’ 'il arrivait à trouver un refuge dans les moments les plus sombres. Peut être parce qu’ici, il se sentait plus proche de ses amis disparus.. qu’il pouvait les ressentir… qu’il pouvait entendre la voix chaude d’Aerith et celle plus enjouée de Zack…
 
La porte de l’Eglise grinça fortement, brisant le silence qui berçait Cloud, le coupant dans ses pensées mélancoliques. Il n’avait pas besoin de se retourner pour savoir qui était la personne qui venait d’entrer, il le devina dès les premiers sons de pas sur le sol : Tifa…
Tifa … Il savait que, tout comme lui, la jeune femme aimait venir se recueillir au sein de cette église. Ou bien cherchait-elle tout simplement la présence d’Aerith, elle aussi ? Même si elle ne l’avait pas montré, Tifa avait été fortement affecté par la mort de la fleuriste. Elle aussi avait vécu des moments affreusement difficiles et pourtant, elle gardait ce doux sourire que Cloud aimait tellement chez elle. Elle gardait sa force de vivre, son enthousiasme et sa volonté à toute épreuve. Pour tout cela, Cloud l’admirait réellement. Pour tout cela… et pour bien d’autres choses qu’il se défendrait de révéler à quiconque.
Il tourna la tête pour la regarde un instant. La belle brune ne sembla pas l’avoir remarqué. A nouveau le regard de Cloud se porta sur le parterre de fleurs et l’imposante épée de Zack. C’est à ce moment l’a qu’il entendit la jeune femme s’approcher de lui et lui parler :
 
- L'épée broyeuse a bien rouillée par contre … Tu ne penses pas qu'on devrait la rénover ?
 
Cloud fut surprit par la question qu’il trouva étrange. Etrange mais justifiée. Cette pauvre épée faisait une bien triste relique… Quant à penser ce que zack aurait dit qu’il la voyait dans cet état… Elle représentait énormément pour lui… Il aurait sans doute passé un savon à Cloud avant de lui ébouriffer les cheveux volontairement dans le but de se venger.
 
Un minuscule sourire étira les lèvres de Cloud
 
- Tu as raison… elle a besoin d’être remise en état
 
Cloud tourna la tête pour lui faire face puis il se remit debout
 
- Je suis inquiet pour le point d’eau… Il sera bientôt complétement asséché. C’est qui lui a guéri des géostigmates, j’ai peur que sa disparation entraine d’autres maux.
 
Il regarda Tifa un instant. Son regard azuré s’ancra à celui si caractéristique de la belle barmaid. Il n’y résista pas longtemps et dû baisser le regard

- Tu crois que c’est de notre faute ? S’il disparait…
 

Revenir en haut Aller en bas
Tifa Lockheart
Administratrice

Messages : 1343
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 23
Localisation : Du côté de chez Swan ♪

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 25 ans
• More:

MessageSujet: Re: Le dernier havre de paix {PV Cloud & Aerith}   Dim 25 Aoû - 19:34:24




Tifa Lockheart
© Never-Utopia

    Barret et Cid devaient sans doute avoir le matériel nécessaire pour rénover ce genre de métal, bien qu'il lui semblait très spécial. Voir cette lame comme ça, étreinte par les fleurs auxquelles Aerith tenait tant avait quelque chose d'assez magique. C'est comme si cette épée avait été faite pour ça, c'était presque de l'art. Enfin, peut-être qu'elle avait des goûts étranges et une drôle conception de ''l'art'', mais après tout, pour certains, une tâche rouge sur fond blanc était bien chef d’œuvre … alors pourquoi pas ça ? D'ici, elle se demandait même si certaines tiges de s'étaient pas carrément plantées dans le métal, mais ce n'était sans doute qu'une impression ça …

    Cloud ne sembla pas contre l'idée et elle était bien contente qu'il soit d'accord avec elle. Elle se disait que ce simple petit labeur permettrait au blondinet de faire un peu plus la paix avec son passé, même s'il avait déjà énormément progressé de ce côté là, il y aurait sans doute toujours des petites choses à revoir. Le léger sourire qu'elle discerna sur les lèvres de son ami d'enfance eut pour effet d'élargir légèrement le sien un instant. Son sourire était très précieux, et pour son plus grand bonheur, il était de moins en moins rare depuis qu'il s'était débarrassé de sa géostigma. Ce jour là, elle avait bien crut le perdre à nouveau, comme elle l'avait tant de fois crut par le passé. Elle s'était dit que la planète ou sûrement Aerith, l'avait aidé à revenir parmi eux afin de lui donner une nouvelle chance de vivre pleinement, d'être heureux. Mais avec les événements récents, elle se disait que c'était peut-être parce que la planète avait encore besoin de lui, finalement.

    Elle se perdit un instant dans l'étendue profonde de son regard de saphir, un instant déconnectée, c'est à peine si elle fit attention à ce qu'il avait dit. Elle avait pourtant bien entendu, mais elle n'assimila le tout que lorsqu'il la priva timidement de son regard en baissant les yeux. Elle détourna alors à son tour la tête, timidement, humblement, pour reporter son attention sur la petite marre presque asséchée qui gisait au fond du cratère qui s'était formé là il y a trois ans. Son sourire s'essouffla légèrement pour laisser paraître une petite mine songeuse, presque soucieuse. C'est vrai que c'était inquiétant. Le point d'eau se tarissait un peu plus de jour en jour, sans qu'ils de puissent tirer quelque conclusion au sujet du phénomène. Et sans explication, il était évident qu'on allait commencer par imaginer le pire. Qu'imaginer d'autre dans de tel circonstance ? La planète n'avait jamais été aussi mal. On parlait même de la disparition de la Déesse elle même, à cause de ces désordres dans le lifestream.

    -Ça m'inquiète aussi … cette eau était une bénédiction de la rivière de la vie … Mais je ne sais pas si on peut dire que c'est de notre faute.

    Elle osa alors à nouveau reposer les yeux sur le blondinet de son cœur. Il avait toujours tendance à vouloir porter tous les maux de la planète sur ses épaules et c'était bien difficile de lui enlever ça de la tête.

    -On ne peut pas être la cause de tout. Ajouta-t-elle avec un léger sourire rassurant.

    Elle s'approcha alors de la crevasse pour s’asseoir, laissant ses pieds ballants dans le vide frôler le peau d'eau qu'il restait. Elle fixa encore un instant ce cadeau qui disparaissait à vu d’œil, méditant un instant sur les causes de sa fuite progressive. Peut-être que c'était tout simplement naturelle après tout, l'eau, ça s'évapore … Ce n'était pas neuf. C'est juste que celle là avait quelque chose de symbolique, c'est Aerith qui leur avait envoyé, ils le savaient bien tous, alors c'était comme de la perdre à nouveau que de voir ce don s'effacer.

    -Mais si cette eau disparaît complètement, je ne sais pas ce que l'on deviendra au cas où la géostigma réapparaîtrait. Il paraît qu'il y a eut des cas de maladies avec des symptômes similaires dans le nord …

    Des cas semblables à des géostigmates, et d'autres bien pires encore. De nouvelles maladies aussi terribles que foudroyantes voyaient le jour, et personne n'était à l’abri. C'était ça le plus terrifiant. Pas la guerre, mais la maladie. Le prix à payer pour l'anarchie qui régnait dans le lifestream … En observant discrètement Cloud, une lueur d'inquiétude apparut dans le regard de la jeune barmaid. Et s'il était à nouveau touché d'une autre maladie plus grave encore ? Il partirait à nouveau sans rien dire ? Et si les enfants étaient touchés ? Que pourraient-ils faire contre ça … ? Elle eut alors envie de lui faire promettre de ne plus jamais partir comme il l'avait fait, mais elle se dit que le sujet était un peu trop morbide, alors elle se ravisa. Elle ne manquerait pas de lui faire promettre un autre jour. De toute façon si il recommençait elle irait le chercher par la peau des fesses et le punirait sévèrement dans sa chambre. Et même qu'il serait privé de dessert. Ouais. C'est comme ça. Il faut pas provoquer Miss Titif. Non sérieusement, il ne faut pas la provoquer ….

    Cette peur de la maladie qui l'avait soudainement envahit lui offrit une nouvelle supposition quand à l’assèchement de ce petit lac sacré. Tout le monde savait que des maladies graves refaisaient doucement surfaces, ce n'était encore que des cas isolés, mais la population craignait que ça ne se propage comme la géostigma. Cela deviendrait alors très vite incontrôlable …

    -Tout le monde connaître cet endroit maintenant. Songea-t-elle en observant quelques pétales jaunes flotter vers la rive. Peut-être qu'ils viennent ici pour en récolter, dans l’espoir que ça les sauveras le jour où ….

    Elle ne put terminer sa phrase. Elle n'osait pas exprimer l'hypothèse d'une pandémie. Se battre conte Jenova et Sephiroth c'était une chose, mais contre les virus … Seuls les scientifiques pouvaient leur venir en aide et il n'en restait pas beaucoup en service, et ces derniers tournaient en rond dans leurs recherches. Tout ça n'avait rien de très gaie, dire qu'elle était venue ici pour trouver réconfort et motivation ! En plus elle allait sans doute inquiéter Cloud plus qu'il ne l'était déjà avec ses spéculations morbides. Elle voulu se rattraper, mais il lui sembla que parler tout à coup des oiseaux qui chante et du beau temps serait un peu suspect. D'autant plus qu'il n'y avait pas d'oiseau à Midgar, ni au environ … Et le ciel était chargé, comme toujours. On aurait presque envie de dire : VDM.





Promise beyond the stars:
 


Dernière édition par Tifa Lockheart le Lun 26 Aoû - 12:30:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://dark6nika.deviantart.com/ http://ff-judgement-day.forumactif.org/t49-tifa-s-diary http://ff-judgement-day.forumactif.org/t34-l-ardoise-du-7th-heaven
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le dernier havre de paix {PV Cloud & Aerith}   Lun 26 Aoû - 9:25:22


Cloud Strife

 
Cloud était venu dans cette église à la recherche d’un moment de calme, de solitude. Souvent il venait là à la fois pour se recueillir auprès de ses amis défunts, mais aussi pour se réfugier quand le doute et le désespoir l’envahissait. Mais ce jour-là, la présence de Tifa lui faisait du bien. Elle agissait sur lui comme le plus puissant des anxiolytiques et le sourire de la jeune barmaid faisait sans aucun doute partie des choses les plus précieuses que Cloud avait dans ce monde.  Comment lui dire ? Comment lui faire comprendre qu’elle était au centre de toutes ses angoisses, de toutes ses peurs ? Sans doute que Cloud ne trouverait jamais la force nécessaire pour le lui avouer. Ou bien serait-ce du courage dont il avait besoin ? Pourtant, une petite voix ne cessait de lui murmurer qu’il n’avait pas un gros risque à prendre. Il savait très bien que la belle brune éprouvait à son égard les mêmes sentiments que lui-même éprouvait pour elle. Mais non… Non il ne pouvait rien avouer à Tifa… Où cela les mènerait-il d’ailleurs ? Jusqu’alors la rivière de la vie avait toujours fauché la vie des personnes trop chères au cœur de Cloud. Il ne tenait pas à ce que Tifa soit la prochaine à faire les frais de ce triste constat.
 
Pourtant, dans le climat actuel dans lequel était plongé Gaïa, il était difficile de ne pas céder à la peur. Il ne craignait pas pour sa propre vie mais pour celle des autres. Et si un jour Tifa était atteinte d’une de ces terribles maladies qui foudroyaient subitement sans laisser aucune chance de rémission ? Et si les enfants étaient contaminés eux aussi ? Et s’il ne pouvait rien faire d’autre que les regarder d’éteindre et disparaitre loin de lui ? Au moins jusqu’alors il avait l’espoir de pouvoir peut être les sauver grâce à cette eau sacrée. Mais elle était en train de se raréfier et bientôt il ne resterait là qu’un cratère vide, complétement asséché…  et toujours cette impuissance de Cloud de pouvoir faire quoique ce soit pour protéger les personnes qu’il aimait.

Il écouta Tifa lui confier à son tour la crainte de voir l’eau disparaitre. Elle resta cependant ferme en lui disant qu’ils n’étaient pour rien dans ce phénomène d’assèchement qui était en train de se produire. Cloud la regarda avec douceur s’assoir.  Une fois de plus elle dut lui rappeler qu’il n’était pas le centre du mal de cette planète, qu’il ne pouvait pas prendre sur lui la responsabilité de tout ce qui ne tournait pas rond.
 
Cloud garda son regard accroché à la longue chevelure d’ébène de Tifa. Il voyait la jeune femme faire danser son pied au-dessus du petit gisement d’eau. Comme il aurait voulu l’étreindre dans ses bras et l’emmener loin d’ici, loin de cette église, de Edge, de cette planète miséreuse…  Mais il n’y avait aucun autre endroit où aller, aucun autre endroit où être en sécurité, aucun endroit où il aurait pu l’aimer sans craindre ensuite de se la faire arracher…

Il baissa la tête et regarda les dalles vieillies et martelées de l’église.
 
-Mais si cette eau disparaît complètement, je ne sais pas ce que l'on deviendra au cas où la géostigma réapparaîtrait. Il paraît qu'il y a eut des cas de maladies avec des symptômes similaires dans le nord …
 
Tifa avait raison. Cloud en avait entendu parler durant sa dernière livraison dans la région nord de l’ancien Midgar. Plusieurs dizaines de personnes auraient vu réapparaitre des marques noirâtres sur leur peau… Instinctivement, Cloud posa sa main droite sur son épaule gauche. Et s’il venait à être contaminer lui-même de nouveau ? Que devrait-il faire ? Abandonner Tifa et les enfants pour ne pas les contaminer a leur tour ? S’enfuir pour ne pas leur infliger la lourde charge de le regarder souffrir et mourir ? Cloud serra les poings. Il n’avait pas envie que tout cela recommence. Il venait enfin de retrouver un peu de stabilité dans sa vie. Et il aimait son quotidien auprès de Tifa et des petits. Il se plaisait à croire qu’ils formaient tous ensemble une famille. Une drôle de famille peut etre… mais une famille malgré tout.
 
Cloud s’approcha de Tifa et il s’assit à côté d’elle, posant sa main juste à côté de la sienne, l’effleurant à peine. Il gardait le regard droit, fixant devant lui les fleurs d’Aerith qui danser doucement sous une petite brise de vent filtrant à travers le trou béant de la toiture.
 
- Les gens sont terrorisés… Sans doute que certains viennent chercher de l’eau oui… mais j’ai la certitude que la cause de l’asséchement est ailleurs.
 
Il reporta alors son attention sur la petite marre et il lui semblait qu’elle avait encore diminué depuis son arrivée dans l’Eglise. Pourtant, personne n’y avait touché. Cloud avait l’impression qu’il s’agissait d’une piscine trouée et que l’eau s’en échappait lentement mais inexorablement. Etait-ce un signe de perturbation majeur au sein du Life Stream ? Sans aucun doute. Qu’en était-il alors de Aerith et de Zack qui était plongé dedans ? Souffraient-ils eux aussi ? Peut-on souffrir lorsqu’on est mort ?
 
- Tifa….
 
Cloud prenait soin de garder le regard dans la direction opposée de celui de la jeune femme. Pour autant sa main restait toute proche de la sienne.
 
- Je ne sais pas ce que nous réserve l’avenir…  Je t’avais promis de ne jamais t’abandonner et pourtant… je l’ai fais...
 
Un petit silence pesant s’installa entre eux. Il ne dura que quelques secondes mais sa lourdeur semblant le faire durer des années
 
- Si je partais encore…. Me pardonnerais-tu à nouveau ?
 
La question pouvait paraitre étrange mais pour Cloud elle ne l’était pas. Il se connait. Il savait que s’il venait à être malade comme ce fut le cas trois ans auparavant, il ferait les mêmes choix : partir… abandonner Tifa car c’est la seule et unique solution capable de la mettre un tant soit peu en sureté. Cloud était livreur… Il parcourait le continent, il se rendait dans ces villages isolés, gangrénés par la maladie et la mort… A tout moment il pouvait rentrer en contact avec un virus et le véhiculer sur lui à son insu… Mais si, à cause de lui, il arrivait quoique ce soit à Tifa… Non… non il ne fallait pas que cela arrive… il ne fallait vraiment pas
 

Revenir en haut Aller en bas
Tifa Lockheart
Administratrice

Messages : 1343
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 23
Localisation : Du côté de chez Swan ♪

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 25 ans
• More:

MessageSujet: Re: Le dernier havre de paix {PV Cloud & Aerith}   Lun 26 Aoû - 12:29:52




Tifa Lockheart
© Never-Utopia

    Il n'avait pas tore, c'était peut-être un peu fort et aussi de mauvaise fois que de dire que ce point d'eau mystique s'était tari à cause des pauvres âmes en peine qui venaient chercher un peu de sûreté ici. Elle ne les en blâmerait pas, elle même serait prête à dérober ce qu'il restait si c'était pour sauver les enfants, Cloud ou n'importe lequel de ses compagnons. Elle avait perdu trop d'êtres chers pour permettre que cela se produise à nouveau. Allons-bon, qui était-elle donc pour croire pouvoir interdire à la mort de prendre qui elle veut ? Elle n'était qu'une pauvre fille de la campagne, une simple serveuse sans importance, sans le moindre pouvoir sur ce qu'il se passait ici bas. Elle n'était qu'une tête anonyme de plus dans le commun des mortels, ressentant cette même frustration que tous les autres face à sa misérable impuissance. C'était bien pessimiste tout ça pour la douce Tifa Lockheart. Aussi consciente était-elle de son impuissance, sachant pertinemment qu'elle n'était qu'un grain de sable perdu dans l’immensité de l'univers, elle savait aussi qu'on n'obtient ni plage ni planète sans cela. Tous autant de fines particules de poussière qu'ils étaient, ils formaient à eux tous un désert impénétrable. L'union fait la force, elle ne cesserait jamais de croire en cet adage.

    Elle le sentit s'installer à ses côtés, et sans même jeter un œil dans sa direction, elle perçut distinctement la chaleur de sa main tout près de la sienne. Elle ne bougea pas d'un pouce, se contentant d'observer les fleurs paisibles qui étaient là, tranquille. Elle semblait bien loin de tous les maux de la planète, il lui semblait même qu'elles avaient toujours était là, que depuis le début, c'était les mêmes fleurs qui ne fanaient jamais. Pendant ce silence qui régna un instant dans l'église en ruine et pourtant encore si majestueuse, Tifa ne se surprit pas à adresser quelque prière à Aerith, pour qu'elle continue de veiller sur eux. Pour qu'elle revienne même, ce serait l'idéal … Elle leur manquait tellement à tous ! Elle se demandait aussi ce qu'elle pensait d'eux, de là où elle était. Avaient-ils bien été à la hauteur de ses espérances pour défendre la planète ? Il semblerait que pour le moment, leurs efforts n'aient pas été très efficaces, mais il faisait de leur mieux, et qu'importe ce qu'il se produira à l'avenir, ils réussiront.

    *Mais nous avons encore besoin de toi, Aerith ...*

    Elle se sentait comme une enfant perdue sans sa mère. Aerith était sa meilleure amie, mais elle avait aussi toujours été plus ou moins une sorte de modèle, depuis qu'elle l'avait rencontré. A vrai dire, elle était la première femme, depuis la disparition de sa mère, à qui il lui fut possible de s'identifier. Si elle continuait malgré tout à faire bonne figure pour préserver l’espoir de ses proches, Aerith était sans nul doute celle qui préservait son espoir à elle.

    La voix de Cloud prononçant doucement son nom la tira subitement de ses songes. Elle redressa alors la tête pour enfin poser les yeux sur lui, de ces yeux doux et tendres qui lui étaient tout réservés. Elle sembla légèrement intrigué, curieuse de savoir ce qu'il comptait lui dire pour employer un ton pareil. Il semblait chargé de culpabilité et de regret, non sans une certaine douceur attentionné. Il la première partit de son discours lui arracha un léger sourire concilient, un peu triste cela dit du fait de repenser à cela, son visage se ferma complètement devant la question déplacé de son précieux ami d'enfance. Son regard se durcit tout à coup, ses sourcils se froncèrent sévèrement, en tardant pas à lui donner une réponse directe et sans équivoque.

    -Non. Trancha-t-elle fermement.

    Comment pouvait-il poser cette question ? S'il demandait, c'est qu'il y songeait ! Alors il n'avait tiré aucune leçon de la première fois, cette bourrique ! Son ton sec sembla surprendre le petit chocobo, attirant son grand regard azure d'enfant que l'on gronde. Pas la peine d'essayer de l'attendrir comme ça, elle ne laisserait certainement pas cela passer ! Elle s'était bien trop fait de mourons la première fois, se demandant pourquoi il était partit, s'il allait bien, si c'était de sa faute. Se demandant chaque jour ce que diable elle avait bien put faire de si mal pour qu'il parte comme ça ! Elle s'était sentit abandonnée, et pourtant bien incapable de s'apitoyer pour ne penser qu'au pire. D'autant plus que Tifa n'était plus vraiment Tifa à ce moment là. C'était une Tifa en deuil, don la lueur d’espoirs et de gaieté s'était amoindrit pour ne retrouver sa vivacité qu'à son retour, après qu'ils se soient tous souvenus quelle force pouvait les animer lorsqu'ils se serraient les coudes. Après qu'Aerith leur ait rappelé à tous cette force qui était la leur.

    -Mais tu ne partiras plus, alors ça n'a pas d'importance … pas vrai ? Ajouta-t-elle finalement.

    C'était plus une menace qu'une supplication. Il ne pourrait pas lui jouer ce tour deux fois, s'il tentait à nouveau de disparaître, elle retournerait ciel et terre pour aller le chercher, et alors se serait le pire jour de sa vie. Elle saurait lui faire regretter. Et elle savait qu'il savait, il devait bien savoir quand elle le menacer, car il y avait toujours un éclat particulier dans son regard dans ces cas là. Notre douce Tifa était dangereuse, ce n'était un secret pour personne. Barret était sans doute le premier à en avoir fait les frais.

    Elle détourna finalement les yeux timidement, un peu triste qu'il pense encore à cet option. Elle n'avait aucune envie qu'il disparaisse du jour au lendemain, se demandant alors chaque jours, chaque soir, chaque minute de son existence s'il était mort où non.

    -Ce n'est pas comme ça, qu'un héros protège sa famille.

    Parce qu'il avait promit d'être son héros et de la protéger, pas vrai ? Drôle façon alors, que de tenir sa promesse en fuyant ainsi. Elle l'avait déjà assez sermonné la dessus, elle était étonnée qu'il en redemande. Mais après tout, il était comme ça Cloud, il fallait sans cesse le rappeler à l'ordre. Il méritait des baffes parfois, vraiment. Peut-être aurait-il était plus judicieux qu'elle lui dise qu'elle ne voulait pas qu'il parte, qu'elle lui dise à quel point elle tenait à lui et pourquoi. Mais ça, il devait bien le savoir, non ? Il devait forcément le savoir … Était-ce bien une raison pour passer tout cela sous silence ? Ah vraiment, ces deux là allaient patauger dans la semoule encore longtemps. Si il devait bien savoir ce qu'elle ressentait pour lui, elle faisait la sourde oreille. Lorsqu'elle avait des soupçons, elle repensait à Aerith et se disait alors qu'elle se faisait simplement des films, qu'elle ne devait pas prendre ses désirs les plus fous pour une réalité. Pourtant, lui aussi avait essayé maladroitement de lui prouver son attachement, à plusieurs reprises. Mais elle avait peur … Peur de quoi ? Que cela change tout entre eux, que plus rien ne soit jamais comme avant … Et que cela n'en soit pas positif, surtout.

    Discrètement, et sans bouger la tête, elle tourna doucement les yeux vers lui, observant doucement sa main à quelques millimètre de la sienne. Elle bougea légèrement les doigts pour les décrisper un peu, sans oser esquisser le moindre geste vers lui, bien qu'elle en avait envie.





Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dark6nika.deviantart.com/ http://ff-judgement-day.forumactif.org/t49-tifa-s-diary http://ff-judgement-day.forumactif.org/t34-l-ardoise-du-7th-heaven
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le dernier havre de paix {PV Cloud & Aerith}   Lun 26 Aoû - 14:35:14



Alors qu’elle fermait les yeux, la jeune femme détecta un mouvement étrange dans le flux de la rivière de la vie, elle ouvrit les yeux, et se dirigea vers la source de se changement, mais bizarrement, il lui semblait qu’elle montait… Elle inspecta sa forme fantomatique, mais rien, non rien ne semblait montrer qu’elle bougeait… Elle fronça les sourcils, elle avait l’impression d’étouffer, comme si elle avait du mal a respiré… Etrange, cela faisait plusieurs jours qu’elle ne respirait plus déjà… Que ce passait il donc ? Elle chercha du regard une raison qui pourrai faire qu’elle ressentait tout cela a la fois, ne trouvant rien sous la surface, elle jeta un œil sur la surface, des survivants, des gens choqué bien sur, mais rien d’inhabituel Sa vue se troublait, et elle ne pouvait plus voir la rivière de la vie, elle ne voyait plus grand-chose a vrai dire, elle entendait des bruits aquatiques et elle bougeait « pour de vrai ». Se sentant dans le noir, elle ouvrit instinctivement les yeux, elle était sous l’eau, elle avait froid et manquait d’air.

D’instinct elle se précipita vers le haut sans savoir où elle était ni pourquoi, elle atteint la surface en toussant, elle reconnaissait l’endroit, c’était la cité des anciens, là où elle était décédée, et se lac, c’était l’endroit où Cloud avait déposé son corps. Son corps… elle posa ses mains sur son ventre, mais il n’y avait plus rien, sa robe rose était presque intact, juste un trou dont les bords étaient tâché de sang, mais elle n’avait pas de blessure, même pas une cicatrice. Elle fronça les sourcils, elle ne comprenait pas ce qu’elle faisait là, elle était en vie mais comment ? Et surtout, pourquoi ? De longues mèches brunes tombaient devant ses yeux, elle grelottait, la cité était très au nord, et le lac était vraisemblablement presque gelé, elle ne pouvait pas rester ainsi, sinon, elle était bonne pour un autre séjour dans la rivière de la vie. Elle toucha ses cheveux, ils étaient dénoués… Elle n’avait pas non plus son ruban, il était tombé lors de sa mort, mais ce qui inquiétait le plus la jeune cetras, c’était sa matéria, il fallait qu’elle la récupère… Mais elle avait coulé, il fallait donc qu’elle aille la repêcher… Elle soupira, Aerith n’avait aucune envie d’y aller mais il le fallait, cette matéria était la chose la plus précieuse qu’elle possédait. De plus, si elle était de nouveau sur cette planète rien ne lui indiquait qu’elle n’en aurait pas besoin…une fois encore…


Consciente qu’elle était toujours a quatre pattes au bord du lac, reprenant tant bien que mal une respiration normale, elle se leva, et observa les alentours, rien n’avait vraiment changé ici, elle entendait encore ses pas résonnés alors qu’elle s’apprétait à mourir, bien sur, elle ne le savait pas à cette époque… Mais c’était une éventualité plus qu’envisageable… Elle n’avait pas eu le droit de reculer, elle avait toujours sus qu’être la dernière Cetras était un fardeau, mais c’était le siens et elle ne voulait impliquer personne d’autres la dedans… Peut être aurait-elle dut y réfléchir avant de suivre Cloud et les autres ? Elle eut un petit rire, d’habitude c’était bien lui qui ne voulait impliquer personne dans ses histoires… Elle fouilla dans un arbre creux, elle y avait mit son sceptre avant de partir prier, il était toujours là, ouf elle ne serait pas totalement démunie en cas de combat…Perdue dans ses pensées et toujours grelottante, elle descendit les marches qui l’avait mené à sa mort, une fois arrivée sur l’autel, elle regarda machinalement le plafond, mais rien, elle secoua la tête, c’était stupide, elle ne risquait rien. Des yeux elle chercha sa matéria, ce n’était pas facile, cette dernière avait arrêter de briller et elle était redevenue blanche. Mais en se concentrant, elle parvint à a la localiser, elle devait être reliée à la materia ou peut être était-ce les esprits des Cetras morts ici qui la guidaient, quoiqu’il en soit elle se résolu à plonger, de toute façon elle était déjà entièrement mouillée… Par rapport à l’eau du lac celle de l’intérieur du coquillage était plutôt tiède (en réalité elle devait être très froide mais la différence entre les deux température étaient telle qu’Aerith ne s’en rendit pas compte). Elle nagea en apné jusqu’à la matéria et la prit avant de remonter. En se hissant sur le rebord elle songea qu’après tant d’année sous l’eau ce n’était que légitimité pour elle d’avoir un talent en apnée. Elle eut un petit sourire, tout en se levant, elle n’avait plus son ruban… Elle ignorait où il était alors elle devrait garder la materia dans la poche de sa veste en attendant.


Elle sortit du coquillage et descendit un petit chemin, elle ne pourrait pas voyage dans cet état là, elle devrait d’abord sécher ses vêtements. Elle entra dans un coquillage où étaient disposés plusieurs lits et surtout : une cheminée. Elle tâcha de l’allumer mais ce n’était pas une tâche facile, cependant croire que la jeune femme abandonnerait face à un feu récalcitrant était mal la connaître, elle était plus têtue que lui et finit par obtenir raison. Un feu crépita alors dans la cheminée et elle put étendre ses vêtements au dessus, elle s’enveloppa alors d’une couverture, cette dernière était poussiéreuse mais soit… La chaleur était agréable et lui rappelait le feu de joie de Canyon Cosmos, voyager avec ses amis lui manquait. Elle ignorait où ils étaient à présent… Aerith était-elle vraiment en vie ? La chaleur qu’elle ressentait en était une preuve… Comment réagiraient ils ?
Elle dut s’assoupir car, lorsqu’elle se réveilla ses cheveux et ses vêtements étaient secs, le feu était presque éteint, elle avait sans doute été réveillée par le froid. Elle prit son bâton et partit, elle devait retrouver ses amis, même sans savoir où les trouver… Ses pieds la mènerait au bon endroit elle le savait, il fallait juste faire confiance au destin. Confiante, elle reprit courageusement les chemins qui l’avaient mené jusque là, la forêt d’abord, puis le site de fouille, elle prit alors un bateau qui l’emmena à junon, enfin ce qui en restait, le météore avait, ici aussi, fait des ravages. La plupart des gens étaient pauvre, tant de misère heurtait le cœur de la jeune cetras, mais il lui fallait continuer… Encore… Tout cela… Tout cela n’était rien par rapport aux restes de Midgar…


Des ruines, rien que des ruines… Elle posa une main sur sa bouche, le désastre était bien pire que ce qu’elle avait imaginé… Il n’y avait rien d’autre que de la désolation, elle avait prévu de retourner dans la demeure de sa mère, mais elle n’en eut pas la force…pas tout de suite… Elle savait qu’Elmyra était en vie, elle vivait à Kalm avec Marlène, elle irait… Après. D’abord il fallait qu’elle aille dans son église, elle était presque intact, elle le savait, elle l’avait vu. Quelque chose la poussait à aller la bas, comme si une main invisible la guidait jusque là bas.

Elle arriva sur le seuil du grand édifice, il était effectivement presqu’intact… Elle poussa doucement la porte de l’église, et ne put faire qu’un pas avant de s’arrêter net en poussant un cris de stupeur, ce dernier fut cependant masqué par le bruit du bâton métallique qui heurta le sol, le bruit fut répercuté dans l’ensemble de l’église et raisonna un moment. Elle était paralysée, elle aurait voulu courir vers eux, les prendre dans ses bras, leur dire à quel point ils lui avaient manqué, a quel point elle était fière de tout ce qu’ils avaient fait et tant de chose encore… Mais rien, elle ne put rien faire, elle voulait tant les revoirs… Mais elle aurait voulu que ça soit sans cette déchirure dans sa robe sans cette tâche de sang, elle aurait voulu être coiffée comme d’habitude. Mais elle le savait c’était bien trop optimiste, rien ne pourrait jamais plus être « comme d’habitude », d’habitude les morts ne revenaient pas à la vie…

Alors elle resta la, à les regarder pétrifiée, incapable de prononcé le moindre mot.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le dernier havre de paix {PV Cloud & Aerith}   Lun 26 Aoû - 16:08:48


Cloud Strife

 
Tifa répondit à sa question d’un non sans appel qui le surprit quelque peu. Il tourna la tête vers elle et riva ses yeux bleus aux siens. Elle avait l’avait l’air fâchée et ses sourcils froncés ne faisaient qu’accentuer sa mine renfrognée. Mais comment ne pourrait-elle pas être en colère avec une question aussi blessante. Cloud s’en voulu immédiatement. Maintenant la pauvre barmaid allait vivre dans l’angoisse de se lever un matin et de trouver la chambre de Cloud vidée de son contenu alors qu’il se serait fait la belle dans la nuit… Ce qu’il avait pu être stupide ! Pas une seule seconde il ne s’était mis à sa place ! Pas une seule seconde il avait pensé à la peine qu’elle ressentirait si il venait à s’enfuir de nouveau… et puis ce mot «  s’enfuir »… à croire que Cloud était en prison… mais c’était complétement différent ! Il ne se sentait jamais aussi bien qu’au 7em ciel !

Cloud s’insulta mentalement. S’il avait pu, il se serait même donné un coup de poing afin de remettre ses idées en place. Sans parler de Marlène et Denzel…. Surtout Denzel… il avait besoin de lui. Il comptait sur lui. S’en aller c’était le décevoir une nouvelle fois.  
Pourquoi diable avait-il posé cette question ?
 
Il écouta Tifa lui dire que tout cela était sans aucune importance. Cloud savait que sa remarque n’était pas une question. Encore moins une supplication. Il le devinait au son de sa voix sèche, à la lueur brillante qui animait son regard. A cet instant présent, Cloud se sentait comme un enfant, la main prit dans le pot de gâteau … Il baissa un instant le regard. Confus, honteux… Décidément il n’était bon que pour la blesser et lui dire des méchancetés ! Il aurait voulu lui demander pardon mais il était trop tard, les tors étaient là et ça aurait été bien trop facile….
 
   -Ce n'est pas comme ça, qu'un héros protège sa famille.
 
Un héros ? En était-il vraiment un ? Cloud ferma les yeux un instant. Comment pouvait-il sauver sa famille ? Et la sauver de quoi ? Une fois encore il était en train d’envisager le pire. Pour le moment Tifa et les enfants étaient en parfaite santé. Denzel avait tellement grandit en trois ans. Il était devenu un joli jeune garçon, indépendant, toujours volontaire et prêt à aider au bar comme au sein de la maison. Et que dire de Marlène ? La jeune fille donnait parfois l’impression d’être plus mature que Cloud. Elle était d’une profonde sagesse pour une petite de son âge. Non… Non vraiment, pour leur famille tout allait au mieux pour le moment et le problème principal était de réussir a boucler financièrement les fins de mois. Les maladies, les catastrophes… tout cela avait contribué à rendre le contexte économique actuel bien difficile. Nombreux étaient les personnes qui avaient sombré dans la pauvreté ou qui n’avaient plus de quoi se loger.
 
Cloud tourna doucement la tête et vit la main de Tifa à côté de la sienne. Il hésita un instant puis, l’air de rien, posa doucement sa main sur la sienne. Ce petit geste affectueux semblait pouvoir rassurer la jeune femme. C’est une façon pour Cloud de lui faire comprendre qu’il était toujours à ses cotés et qu’il ne s’en irait plus jamais, enfin fidèle à la promesse qu’il lui avait faites quelques années auparavant. Il tourna la tête vers elle, cherchant son doux regard. Il hésita et puis… décida d’enfin se lancer, de toute lui révéler, de lui avouer les véritables sentiments pour elle qui l’habitait
 
- Tifa…. Je… tu sais je …

C’est alors que la porte de l’Eglise se mit à grincer. Instinctivement, comme s’il venait de se bruler, Cloud retira vivement sa main et tourna la tête dans la direction opposée. Tant pis… il n’avait rien pu lui révéler finalement mais c’était peut être mieux ainsi. Ca faisait des années qu’ils vivaient de cette façon alors pourquoi prendre le risque de tout rompre entre eux. Surtout en ce moment… alors qu’elle avait sans doute encore plus besoin de lui que jamais auparavant.
 
Cloud tourna lentement la tête pour voir quel était la personne qui venait de rentrer dans la petite église. Dans un premier temps il crut que sa vision lui jouait des tours. Combien de fois il crut voir Aerith ressurgir de la sorte ? Combien de fois il avait espéré cet instant sans jamais qu’il ne se concrétise ? Comment cela aurait-il d’ailleurs pu arriver, les morts ne sont pas censé revenir à la vie n’est-ce pas ?
 
Cloud se releva rapidement et regarda Tifa. Elle arborait la même mine stupéfaite que lui. Alors, ce n’était pas un tour de son esprit ? Aerith était vraiment là ? Dans cette robe rose vieillie, trouée et ensanglantée ? C’était réellement elle ? Il n’osait encore pas y croire.
 
- Aerith…..
 
Il s’approcha lentement d’elle, la détaillant du regard. Il s’agissait bien de la belle fleuriste, même si ses cheveux n’avaient plus leur coupe d’autrefois. Elle paraissait si fatiguée, si éprouvée. Cloud combla rapidement la distance qui le séparait d’elle et sans hésiter un instant de plus il la sera dans ses bras comme il avait espéré le faire tant de fois.
Elle était là, contre lui, ses cheveux contre son visage. Elle semblait si frêle et fragile entre ses bras mais elle était la !
 
Il s’écarta un peu d’elle et la regarda, un sourire non dissimulé, bien que discret, affiché sur son visage
 
- Tu es revenue ! Comment est ce possible ?
 
 

Revenir en haut Aller en bas
Tifa Lockheart
Administratrice

Messages : 1343
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 23
Localisation : Du côté de chez Swan ♪

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 25 ans
• More:

MessageSujet: Re: Le dernier havre de paix {PV Cloud & Aerith}   Lun 26 Aoû - 17:49:55




Tifa Lockheart
© Never-Utopia

    La surprise de sentir la main de Cloud se poser doucement contre la sienne la fit presque tressaillir, c'était souvent le cas à chaque fois qu'elle se retrouvait en contacte avec lui. Depuis le temps qu'ils se connaissaient pourtant, tout devrait être bien plus naturel et spontané entre eux, mais non, ils restaient là, comme deux ados attardés venant tout juste de se rencontrer et ne sachant comment se faire mutuellement la cour. Et toujours cette même réaction juvénile qui l'assaillait, son cœur qui s'emballait, sa gorge qui se serrait, le fixant de ses grands yeux grenats, légèrement luisant de confusion. En se perdant dans les profondeurs de ses prunelles bleutées, elle se sentit même trembler légèrement, détournant brièvement les yeux, sentant alors aussitôt son regard l’appeler à nouveau. Bien qu'inquiète – pour elle ne savait trop quelle raison – elle esquissa un léger sourire, simplement heureuse de lui tenir la main, de le regarder ainsi, proche et complice, comme ils devraient toujours l'être. Il essayait de se faire pardonner hein ! Le bougre, il savait à quel point sa bouille de chocobo battu marchait sur elle, ce n'était pas fairplay ! Mais c'était sa façon à lui de la rassurer, pas très doué avec les mots, l'un comme l'autre d'ailleurs, mais lui surtout, tout passait par le regard et les petites attentions de ce genre. Rien de bien extravagant, mais c'était suffisant. Elle le connaissait depuis assez longtemps pour savoir le décrypter, mais pas assez encore, semblerait-il, pour comprendre qu'il ne suffirait que de quelques mots pour les combler chacun de bonheur.

    Il ouvrit doucement la bouche, et sa douce voix grave si attentionnée résonna doucement. Elle se doutait qu'il tenterait alors simplement de lui dire qu'il ne partirait plus, du moins, elle espérait que c'était ce genre de promesse qu'il tentait alors de lui faire. Son regard était pourtant si intense qu'il aurait facilement put laisser présager bien plus, mais c'était tellement improbable pour elle, malgré tout ces signes et ces marques d'affections, qu'elle ne pensa pas un instant à y songer. Mais quel que soit la déclaration qu'il tenta de faire alors, il fut coupé par un grincement sonore ainsi que le son clair du métal qui s’entre-choc. Un son aigu et strident, qui les fit tressaillir tous les deux, alors que la main de Cloud s'enfuyait loin de la sienne, bien plus vite qu'elle ne s'y était hissé. Comme deux ados prit sur le fait, ils se tournèrent vers l'intrus, et ce qui apparut alors aux yeux de la jolie serveuse lui coupa net le souffle. Son cœur s'arrêta, ses sens se coupèrent net, son cerveau disjoncta. Était-ce bien possible ? Elle eut presque peur de reconnaître cette silhouette, tant elle était méconnaissable. Mais c'était bien elle, pas de doute.

    Était-elle en train d'halluciner ? De rêver éveillée ? Elle échangea un regard pétrifiée avec Cloud, afin de s'assurer de son état mentale. Si elle était folle, alors ils l'étaient tous les deux ! Il la voyait lui aussi, ça ne venait pas d'elle. Non, Elle était bien là, juste devant eux, à quelques mètre seulement. Immobile et méconnaissable, elle avait une mine affreuse, sans parler de l'état de ses cheveux et de ses vêtements qui lui donnait de véritable allure de revenantes – ce qu'elle était au final. Mais c'était elle, bel et bien elle.

    -Aerith … Souffla Tifa, à l'unisson avec son ami d'enfance.

    Contrairement au blondinet qui s'approchait déjà de leur douce amie perdue, elle, elle était bien incapable de bouger. Ses jambes s'étaient raidit, elle ne les sentaient presque plus, les sachant particulièrement faibles. Une bouffée de chaleur infernal la traversa et elle crut presque défaillir, mais elle était toujours debout, incapable de dire ou de faire quoi que ce soit alors que Cloud étreignait chaleureusement la marchande de fleur. C'était vrai. Elle existait. Elle vivait. Elle était de chair et de sang. Des larmes d'émotions embrumèrent ses yeux, alors que le terrible souvenir du jour de sa disparition l'assaillait. Après l'avoir fixée longues minutes, sans être capable de bouger, elle parvint à décoincer ses jambes pour s'approcher doucement. Elle ne savait toujours que faire ou que dire. Elle avait déjà l'impression d'être de trop, elle se disait qu'elle devrait sans doute les laisser. Bougre d'idiote non ! Elle avait envie de la prendre dans ses bras. De la serrer de toutes forces, de lui demander pardon pour n'avoir rien put faire, demander pardon pour avoir un jour osé penser qu'il aurait été plus simple de ne jamais l'avoir rencontré. Oui, elle eut cette pensé un jour. Une seule fois. C'était au tout début, juste après leur rencontre alors qu'elle constatait comme Cloud semblait à l'aise avec elle. Alors qu'elle piquait autant sa jalousie que son admiration, lui provoquant un tel pèle-mêle d’émotion qu'elle s'en sentait presque malade. Parce qu'elle adorait Aerith, elle était comme une sœur pour elle. Mais elle aimait Cloud aussi et elle était convaincu qu'Aerith était la seule à pouvoir le rendre heureux. C'était cela qui l'avait rendu malade autrefois. L'impuissance face à être aussi parfait …

    Mais aujourd'hui, à l'instant, elle ne pensait à rien de tout cela. Elle était juste heureuse, tellement heureuse de la revoir ! Elle dû détourner la tête le temps de chasser ces maudites larmes avant de reporter son regard vers son amie, bénissant l'anarchie du lifestream qui avait permit ce miracle ! C'est par de simples faits comme celui-ci, que Tifa se disait qu'il y avait toujours de l’espoir, même dans les moments les plus sombres, au cœur des causes les plus désespérées. A nouveau, Aerith venait de lui montrer qu'il y avait toujours de l'espoir, et maintenant qu'elle était à leurs côtés, c'était certains, rien ne pourrait les arrêter. Elle était revenu, brisant le voile sombre de deuil qui les avait accablé jusque là.

    Après une hésitation, à donc se demander si elle devait les laisser en tête à tête ou non, elle s'approcha de la pauvre marchande de fleur débraillée, détaillant avec stupeur dans quel état elle était revenue. Bon sang … C'était évident ! Elle avait du revenir là bas … Toute seule ? Et ils l'avaient laissé là sans se douter de rien ! Tifa se mit alors à s'en vouloir terriblement, imaginer Aerith se réveiller toute seule là bas, dans le froid, et devoir aussi faire tout ce trajet, seule encore … ça lui donnait la nausée.

    -Aerith tu … tu es ...  Elle plongea son regard dans le sien, terriblement confuse. Tu viens de là bas … Tu as fais tout ce chemin … seule ?

    Elle avait l'air tellement exténuée, que Tifa s'approcha à nouveau de peur qu'elle ne s’effondre d'épuisement.





Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dark6nika.deviantart.com/ http://ff-judgement-day.forumactif.org/t49-tifa-s-diary http://ff-judgement-day.forumactif.org/t34-l-ardoise-du-7th-heaven
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le dernier havre de paix {PV Cloud & Aerith}   Lun 26 Aoû - 19:51:55



Elle mit un long moment avant de reprendre ses esprits, seul le contact de la peau chaude de Cloud la ramena à elle, elle cligna alors des yeux, comme de nouveau éveillée d’un long rêve. Elle parvint à esquisser un léger sourire en refermant ses bras autour de Cloud, elle resta un moment ainsi avant de le laisser s’écarter. Elle le regarda, il avait changer, pas seulement physiquement, elle pouvait le voir, il avait murit, et encore tant d’autres choses… Oui c’était Cloud, mais plus le Cloud qu’elle avait vu avant de mourir, plus non plus le même qu’elle avait aidé à affronter Kadaj… Un nouveau, encore… Il avait décidemment énormément de ressources… La cetras hocha la tête, oui c’était bien elle, pour de vrais cette fois, pas sous la forme d’un esprit…
Elle détacha son regard de Cloud afin de regarder Tifa, elle avait changé elle aussi, bien sur elle avait murie, après tout n’élevait elle pas seule des enfants ? Elle semblait aussi avoir vieillit, pas étonnant…avec tout le soucis que Cloud lui avait causé, elle avait tant porté sur ses épaules… Toute seule… Personne ne semblait s’en douter ou alors… Tous le savaient mais n’osaient rien dire car « c’était Tifa », Aerith fut heureuse de pouvoir soulager son amie, elle l’aiderai à porter tout ce poids…
Aerith était si heureuse, si soulagée de les voir devant elle,  elle avait du mal à réalisé, et elle sentait déjà qu’elle avait du mal à retenir ses émotions, pendant tant d’année elle l’avait fait… C’était très difficile aujourd’hui, la peine se ravale, la joie se transmet autrement que par les larmes mais ce qu’elle ressentait à l’heure actuel ne pouvait ni se ravaler ni se transformer… Elle aurait voulu répondre à ses amis, mais pour l’instant les mots se bousculaient dans une gorge ampli de sanglot qu’elle refusait de laisser sortir… Elle prit alors simplement Tifa dans ses bras et elle la serra comme pour être sure qu’elle vivait bien se moment, que ce n’était pas une chimère sordide… Elle relâcha son étreinte et leur sourit a tous les deux, soulagée, heureuse et tant d’autres choses.
Sentant de nouveau monter les sanglots elle se tourna un peu, afin d’essuyer ses larmes et de respirer un coup afin de pouvoir sortir quelques mots, elle ne voulait pas inquiétés ses amis.


-Je suis si heureuse de vous revoir, vous avez l’air d’aller bien, je m’inquiétais un peu… Vous en faite tellement trop tous les deux…

Elle eut un petit rire, finalement ils étaient les mêmes, ils voulaient chacun en faire un maximum sans inquiéter les autres, résultats ils inquiétaient tout le monde, même s’il fallait avouer que Tifa se débrouillait bien mieux que son ami d’enfance. Aerith était soulagée de voir qu’elle était redevenue elle-même malgré le choc, après tout quand on entend les morts vous parler, qu’on voit sa mère mourir et que l’on contemple peut de temps après sa propre mort, plus grand-chose ne peut nous surprendre… Elle se tourna vers Tifa et hocha la tête, oui elle venait de tout la bas, ça faisait plusieurs jours déjà qu’elle était revenue…

-Oui, je me suis réveillée sous l’eau… C’était un peu… surprenant… et humide…Mais froid surtout,elle rit une nouvelle fois en plaçant ses mains devant sa bouche, ne t’inquiète pas tout va bien.

Enfin… Elle reprit un air sérieux, son principal soucis était comment elle était revenu, ce n’était pas normal, bien sur elle était heureuse mais… Cela ne présageait rien de bon… Si elle était revenu… Elle n’était pas la seule… Elle refusait d’y penser maintenant… Elle ne voulait pas gâcher les retrouvailles et de toute façon ils auraient tout le temps d’en parler après… Cependant si elle était revenu, lui aussi… Etait revenu… et il n’était sans doute pas seul… Oui, ils en parleraient après… Elle reprit son sourire habituel et les observa ses amis sous toutes les coutures. Une main posé sur le menton, légèrement devant sa bouche elle se penchait pour mieux les voir et tourna autour d’eux.

-Vous avez changé, vraiment… Oh je vous voyais, mais pas aussi nettement que maintenant… Je suis vraiment contente… J’ai l’impression que tout ce que je peux dire va paraître bizarre maintenant…

Le contexte était vraiment bizarre, Aerith n’était pas habituée, elle voulait faire comme si de rien était, mais il fallait avoué que c’était sans doute bien plus bizarre pour ses deux amis, Aerith avait « vécue » ses années sans s’en rendre compte alors que ses amis avaient du souffrir tant d’année… Ils portaient encore son deuil… Mais c’était finit maintenant, tout allait aller bien, parce qu’ils étaient tous ensemble, pas simplement Cloud, Aerith et Tifa, mais aussi tous les autres ! Peut importe les épreuves qu’ils devraient surmonter, peut importe si Sephiroth était de retour, ils l’avaient affrontés plusieurs fois, Cloud totalisait trois combat à lui seul, alors il n’y avait pas de raison d’avoir peur. La peur paralysait mais n’aidait pas à combattre, elle donnait simplement, parfois, des ailes pour fuir…Elle leur prit les mains, elles étaient chaudes toute les deux…

-J’ai tant de chose à vous dire… Je suis … elle prit une bouffée d’air, désolée, je suis si désolée de vous avoir laissé comme ça… Je… Le temps était compté alors je n’ai pas eu le temps… Désolée pour tout ce que je vous ai fait subir… Je ne voulais pas vous causer tant de peine et de soucis…

Elle se sentait coupable, même si elle savait a présent que sa mort avait été nécessaire, elle n’avait jamais voulu leur causer tout ça, elle aurait voulu rester pour les aider… pas seulement mentalement, mais bien physiquement, elle se sentait coupable… Elle continua de sourire, comme toujours, mais cette fois elle était tellement heureuse, ce n’était pas son sourire habituel, c’était un vrai sourire de bonheur, un bonheur si fragile et précieux, comme un œuf de porcelaine qu’elle voulait à tout prix protéger…
.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le dernier havre de paix {PV Cloud & Aerith}   Lun 26 Aoû - 21:14:36


Cloud Strife


Cloud avait encore du mal à y croire. Il avait beau serrer Aerith dans ses bras, elle lui semblait toujours aussi irréelle, comme tout droit sortie d’un rêve dont il espérait ne jamais avoir à se réveiller. Elle paraissait tellement fragile, tellement épuisée et différente de celle qu’il avait connu autrefois. Tous ses souvenirs remontaient à la surface d’un seul coup. Il se souvenait encore de leur première rencontre, lorsqu’elle lui vendit une fleur pour la somme modique d’un gil. Cloud se souvenait qu’à cet instant, il douta fort des compétences commerciales de la jeune femme et de la réelle valeur marchande de la dite fleur. Ce qui lui avait tout de suite plus chez Aerith c’était sa spontanéité, son sourire et sa sincérité.

Quel enfer Aerith avait-elle vécu pour être dans un état pareil ? Sa robe décharnée, sale et froissée avait un orifice bordée d’une couleur allant du rouge au marron à travers duquel on pouvait apercevoir une petite parcelle de peau diaphane. Cloud ne put empêcher un frisson de lui parcourir l’échine. Il avait beau essayer de chasser cette maudite pensée, elle revenait tout le temps le hanter : il l’avait laissé mourir. La délicate fleuriste avait beau être de retour parmi eux, la culpabilité de Cloud n’en était pas moins présente.

Cloud se décala pour laisser Tifa s’approcher de la jeune revenante. Si au début il pensait qu’une quelconque rivalité les opposait toutes les deux, il avait appris au cours de leur aventure qu’elles étaient en réalité très proche l’une de l’autre. Toutes deux semblaient avoir le même point commun, la même motivation que les animait mais dont Cloud ignorait la nature. Tout comme pour lui, la perte d’Aerith fut un déchirement pour son ami d’enfance. A l’époque, accablé par sa propre souffrance il n’avait même pas pu être présent auprès d’elle pour la consoler. Quel égoïsme… Et dire qu’elle pensait qu’il était un héros … Tu parles du héros….

Tifa était émue. Elle avait eu beau se tourner pour sécher ses larmes d’un revers de manche, Cloud savait qu’elle était bouleversée au plus profond d’elle-même. Les deux jeunes filles s’étreignirent et Cloud les regarda en souriant. Il se sentait tellement heureux à cet instant. Depuis quand n’avait-il pas connu une telle allégresse ? Il avait envie de les étreindre toute les deux, de crier à Gaïa tout entier sa joie, de courir à la recherche des anciens compagnons d’Avalanche pour leur annoncer la miraculeuse nouvelle. Mais Cloud était incapable d’autant d’exubérance. Constamment dans la retenue, il se contenta d’un large sourire venant illuminer son visage d’ordinaire si froid et fermé.

Aerith expliqua comme elle fut revenue de la rivière de la vie. Rejetée à l’endroit même où Cloud l’avait abandonnée, elle avait dû parcourir des centaines de kilomètres avant de revenir jusque Edge. Cloud serra les poings. Après ses longues années noyée dans le lifestream, elle se réveilla sans que personne ne soit la pour l’accueillir, confrontée à elle-même pour parcourir cette longue distance vers l’église des taudis qui fut jadis son repaire, son havre de paix.

La jeune fleuriste rit en leur assurant que tout allait bien. Ce rire… Cloud avait presque oublié tant il était agréable à entendre. Tout comme les sourires radieux qu’Aerith leur offrait à tous les deux malgré la fatigue qui se lisait sur son visage. Cloud s’apprêtait à lui faire part de son inquiétude mais cette dernière ne lui en laissa pas l’occasion, commençant à faire un tour détaillé des deux amis d’enfance qui se trouvait côte a cote. Le blondinet la suivait du regarde, amusé par son analyse. Il leva un peu les bras alors qu’elle tournait autour de lui avant de les poser sur ses hanches, levant un sourcil inquisiteur.

- Nous avons tant changé que ça ?

Cloud regarda Tifa qui se faisait inspecter à son tour. Pour lui, Tifa était toujours la même et ce depuis qu’ils étaient enfant. Peu importe qu’elle ait les cheveux plus longs ou plus courts, attachés ou bien libres, qu’elle soit enfant ou plus mature… Tifa… C’était Tifa ! Et Cloud l’aimait telle qu’elle était. Ils avaient passé tant de temps tous les deux. Il pensait tout connaitre d’elle et pourtant elle arrivait encore à le surprendre et à déclencher chez lui des sentiments qu’il ignorait jusqu’alors.

Cloud regarda Aerith avec un soupçon d’amusement

- Toi par contre tu n’as pas changé

Il prit conscience du poids de ses mots que quand ces derniers franchirent ses lèvres. Une nouvelle fois il avait été indélicat. Quelle stupidité ! Si Marlène était là, elle lui aurait dit de tourner la langue sept fois dans sa bouche avant de parler… Forcément qu’Aerith n’avait pas changé étant donné qu’elle était morte. « Morte par ta faute » lui siffla à l’oreille la petite voix de sa conscience que Cloud condamna au silence d’un claquement de langue agacé.
Aerith lui prit la main droite et elle saisit la main gauche de Tifa. Cloud ferma les yeux un bref instant. Il eut presque l’illusion que rien ne s’était passé et qu’ils avaient replongé plusieurs années en arrières, lorsqu’ils étaient si soudés et si fort. Ces pensées dévièrent vers Yuffie, Barret, Vincent et les autres… Lorsqu’il rouvrit les yeux, Aerith avait une mine plus sombre, empreint de tristesse et de nostalgie.

-J’ai tant de chose à vous dire… Je suis … elle prit une bouffée d’air, désolée, je suis si désolée de vous avoir laissé comme ça… Je… Le temps était compté alors je n’ai pas eu le temps… Désolée pour tout ce que je vous ai fait subir… Je ne voulais pas vous causer tant de peine et de soucis…

Cloud s’approcha d’elle et posa son index sur ses lèvres pour la faire taire.

- Non ne dis rien de plus… Ce n’est pas à toi de t’excuser….

« Non, c’est à toi de le faire ! » lui siffla de nouveau sournoisement sa conscience. Cloud l’ignora. Il ne voulait pas entacher cette belle journée par des demandes de pardon inacceptable et remord en tout genre. Oui… Oui il essayerait de demander pardon à Aerith de vive voix mais pas la… une prochaine fois, quelle elle serait remise de ses émotions.

Cloud retira son doigt. Il espérait n’avoir pas été trop familier.

- Tu es là. C’est tout ce qui compte.

Le jeune homme regarda Tifa puis Aerith et il se décala de quelques pas en arrière pour permettre à cette dernière de contempler ce qu’été devenu sa précieuse église.

- Nous avons essayé d’en prendre soin avec Tifa… Mais…

Cloud garda son regard accroché à celui de Tifa et leur conversation juste avant qu’Aerith ne fasse irruption lui revint en mémoire. Il se sentit rougir comme un gamin face aux révélations qu’il s’était apprêté à faire et il tourna à nouveau bien vite la tête pour dissimuler son visage empourpré. Il s’approcha alors des fleurs bordant la petite marre qui s’était encore vidée davantage

- Nous étions en train de chercher une réponse à l’écoulement de cette eau… C’est peut-être tout simplement ton retour qui fait qu’elle s’évapore

Il tourna la tête vers Aerith puis vers Tifa, pour recueillir leur avis sur la question.


Revenir en haut Aller en bas
Tifa Lockheart
Administratrice

Messages : 1343
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 23
Localisation : Du côté de chez Swan ♪

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 25 ans
• More:

MessageSujet: Re: Le dernier havre de paix {PV Cloud & Aerith}   Mar 27 Aoû - 9:29:06




Tifa Lockheart
© Never-Utopia

    Quelle angoisse, dire qu'elle s'était bien réveillée là-bas, toute seule, sans personne pour l’accueillir, la rassurer ou lui expliquer quoi que ce soit. Sans personne pour la protéger et l'accompagner jusqu'ici. Quelle détresse elle avait dû ressentir après tant de temps passé dans le lifestream, il y avait bien mieux comme fête de bon retour parmi les vivants. Tifa s'en voulait de ne pas avoir été là bas à ce moment. Elle aurait dû savoir, elle aurait dû être là pour l'aider, comme Aerith avait toujours été là pour elle. Elle était incapable de lui renvoyer l'ascenseur après toutes ces années et même après tout ça, après tous les obstacles que la fragile marchande de fleur avait dû traversé pour les rejoindre, elle trouvait encore la force de sourire pour les rassurer. Elle avait toujours tout fais pour eux … Et elle, qu'est-ce qu'elle lui avait apporté ? Elle n'avait jamais été à la hauteur, c'était évident. Du moins elle ne se rendait pas compte. Elle ne savait pas ce que les gens pensait d'elle, à quel point on la trouvait forte, à quel point son soutient était primordiale. Elle se sentait tellement inutile!Tellement coupable et ingrate.

    Bon, ce n'était pas le moment de se flageller et de se laisser submerger par de tels sentiments négatifs par un moment si heureux ! Aerith, bien que défigurée par l'épuisement, semblait bien se porter finalement, et les deux amies, comme deux filles qui se respectent, manquèrent de fondre en larme alors qu'elle s'étreignait. Elle n'aurait jamais pensé qu'une simple étreinte de la marchande de fleur puisse la mettre dans un tel état, elle en était toute retournée. C'était fou mais, rien que de savoir qu'Aerith avait put se réveiller seule, ça lui donnait envie de pleurer, et l'avoir ainsi en face d'elle, ça lui donnait aussi envie de pleurer, mais de joie. Les nerfs lâchaient, elle ne s'était jamais vu aussi sensible – sauf devant certains films à l'eau de rose qui finissent mal. Cloud avait toujours dit qu'il fallait protéger Aerith, mais en vérité elle semblait plus forte encore que lui, même si elle ne maniait pas de grosse épée, de lance ou de fusil, même si elle n'y connaissait rien en art martiaux et qu'elle n'était dotée d'aucune force extraordinaire. Elle était la plus forte de tous … n'est-ce pas elle, de toute façon, qui les avait protéger et sauvé jusque là ? Comment ne pas mourir d'admiration pour elle après ça, comment ne pas se sentir misérable à côté d'elle ? On aurait beau lui dire tout ce qu'on veut, pour Tifa, Aerith était bien mieux qu'elle, que n'importe qui sans doute. Même après ces cinq ans passée aux côtés de Cloud et plus particulièrement ces trois dernières années, elle s'imaginait toujours qu'Aerith était la seule à être capable de le faire sourire. Elle était aveugle et de très mauvaise foi envers elle même sans doute … Mais c'était ainsi.

    La jolie brune fit alors de son mieux pour chasser ses larmes. Ce n'était pas le moment pour que la fragile petite Tifa refasse surface, il fallait faire bonne figure tout de même ! Elle avait certes beaucoup pleuré après la mort d'Aerith, mais si ce n'est juste après qu'elle ait poussé son dernier souffle, elle s'était toujours arrangée pour le faire seule, loin des regards de tous. Cependant, ses camarades la surprenaient parfois, ou alors voyait, lorsqu'elle réapparaissait, que ses yeux étaient encore tout luisant de chagrin. Dans ces moments là, elle passait à autre chose très vite et Barret lui montrait son soutien et son réconfort à sa manière, toujours un peu expéditif mais efficace. Personne ne comprenait à quel point elle pouvait s'en vouloir, pour cette simple pensée qu'elle avait eut il y a des lustres sans même la connaître, cette pensée qui la hantait et la hanterait toujours. Qui la faisait se sentir si sale, comme une amie ingrate, car elle était bien persuadée qu'Aerith n'avait jamais ô grand jamais pensé pareil chose sur elle en retour. Elle était si gentille avec tout le monde, Aerith …

    Comme pour couper définitivement court aux inquiétudes de ses amis, la demoiselle aux fleurs se mit à faire le tour des deux nouilles qu'elle avait en face d'elle, comme une mère venant inspecter l'état de ses enfants après leur séance de jeu au parc, avec un petit air critique non moins chaleureux. C'est en fait à ce moment précis que Tifa réalisa qu'elle était là, bel et bien là. Parce qu'elle venait de retrouver le petit ton joueur si caractéristique de son amie, avec sa mimique malicieuse, comme un petit chat où un furet qui cherche une farce à faire. Mais aucune farce cette fois, juste une petites observations parfaitement neutre. Tifa en fut amusée et intriguée d'ailleurs, alors qu'elle échangeait un regard avec Cloud, elle se demandait en quoi elle avait bien put changer ! En bien, en mal ? Elle avait abandonné les jupes depuis déjà, ne faisant plus grâce au monde d'admirer ses jolies jambes ! Ça c'était mal. Mais plus pratique pour le combat – quoi que, la jupe sa déconcentre …. Elle avait dû couper ses cheveux il y a environ quatre ans, mais elle les laissait repousser depuis, si bien qu'ils lui arrivaient à présent un peu en dessous des reins. Bon, il fallait le dire, la tenue qu'elle avait là ne mettait vraiment pas en valeur ses jolies formes !! Mais elle ne les avait pas choisit pour ça de toute façon, elle s'en moquait bien de ses formes. Elle s'en était toujours moquée. A quoi ça servait si ce n'était faire souffrir son dos en fin de journée ? En cinq ans … peut-être qu'elle avait vieillit ? Ah non pas ça ! Barret et Cid n'arrêtaient pas de l'embêter avec ça depuis qu'elle s'était trouvée un cheveu blanc et en avait fait toute une affaire d'état ! Il faut dire qu'avec tout le stresse qu'elle accumule, ce n'était pas étonnant d'avoir des cheveux blancs ou même de vieillir prématurément ! Ah ce n'était pas juste. Aerith n'avait pas vieillit, elle !

    En observant Cloud à son tour, elle se demanda également en quoi il avait changé. Physiquement, il était toujours le même pour elle, elle ne s'était pas rendue compte de quelque changement. Toujours cette même tignasse blonde qu'elle devait elle-même couper – parce que monsieur n'aime pas les coiffeurs, pas confiance … toujours ces grands yeux bleus vifs et profonds, toujours cette bouille qui donne envie de lui tirer les joues … Il avait cependant beaucoup changé après la mort d'Aerith, puis à nouveau depuis deux ans surtout. Il s'était d'abord nettement amaigris, et maintenant il avait reprit des joues. Mais Cloud était enfin redevenue Cloud. Bien plus naturel, toujours aussi timide, mais ni dépressif, ni dans le rôle d'un autre. C'était le Cloud dont elle était tombée amoureuse, celui qu'elle avait toujours cherché à retrouver. Et qui était là.

    Contre toute attente, leur ange gardien se mit alors à se confondre en excuse. La brune braqua aussitôt son regard sur elle en écarquillant les yeux, presque outrée. Elle s'excusait, après tout ce qu'elle avait fait pour eux ? Elle était vraiment incorrigible ! Elle aurait presque mérité de se faire gronder, mais Cloud se chargea bien de la faire taire. Un geste qui l'étonna aussi d'ailleurs, qu'à moitié en fait. Ça lui fit un drôle d'effet en tout cas. Elle le fixa un instant, posant les yeux sur le doigts de son ami d'enfance qui lui-même s'était déposer sur les lèvres de la marchande de fleur. C'était plutôt intime comme façon de faire taire quelqu'un, mais après tout … ils étaient intime, pas vrai ? Malgré toutes ces années de séparations, elle était intimement persuadée qu'il l'aimait encore, et qu'elle aussi l'aimait encore. Il s'était encore retrouvé aujourd'hui, Cloud allait pouvoir être heureux …

    Bougre d'idiote, si elle pouvait arrêter d'avoir de telles pensées puérils un instant, peut-être pourrait-elle profiter pleinement du retour de son amie ! Advienne que pourra. Osef. C'est la fête. Youhou ! Mais oui, c'est ça ! Une fête ! Il fallait prévenir les autres au plus vite et faire une fête ! C'était la guerre, ouais, et alors ? Jenova attendra bien un jour pour tuer des gens. Et puis ou l'emm … non. Enfin, un peu de tenue. Enfin quand même, on s'en fiche de Jenova, une fête, c'est tout ce qu'il leur fallait pour reprendre du poile de la bête et aller botter l'arrière train de cet espèce de fossile et de sa clique ! Ouais ! Motivée Tiftif ! A fond ! LETS KICK ASS !!!

    Oui donc sinon … vous pourriez remarquer que c'était un peu le bazar dans sa tête, mais si ça peut vous rassurer – ou pas – sachez que c'est très souvent le cas. Ça ne se voit pas hein ? Encore heureux, sinon elle ne serait pas là mais dans un asile. Parce que Tifa à toujours l'esprit très actif, elle pense toujours à pleins de choses en même temps, des pensées qui parfois se contre dise, d'autre dont elle a l'impression qu'elles ne lui appartiennent même pas tant elle les refoules pour X raison. Mais à par ça tout va très bien madame la marquise !

    Cloud se chargea donc d'exprimer leur pensée commune, que Tifa appuya d'un sourire et d'un signe de tête. Elle était bien là, le reste n'avait plus d'importance. Il est vrai cependant que si elle n'était pas partit toute seule, tout aurait peut-être été différent … Mais c'était de leur faute aussi. Aerith leur avait dit que le temps pressait, mais ils avaient tout de même décidé de s'arrêter pour la nuit, afin de se reposer. Et voilà le résultat, bande de feignasse. Cela dit, sans le montrer une seconde, Tifa eut aussi une de ses petites voix intérieur pour lui jouer des tours, interprétant à sa façon la phrase de Cloud. Elle pouvait être lourde de sens après tout ! Et parmi les multiples voix intérieurs de notre douce barmaid, il y en avait une particulièrement de mauvaise foi qui considéra qu'elle même ne comptait plus. Je vous rassure, ce n'était qu'une petite voix lointaine … mais assez présent tout de même, pour briser à nouveau le peu de confiance que Tifa avait en elle.

    Tifa ne voyait plus que Aerith. Aerith ici, Aerith dans les yeux de Cloud, Aerith dans le cœur de Cloud … Aerith tout partout ! Elle en redevint plus aveugle que jamais, plus aveugle encore qu'autrefois, ne mesurant pas avec quelle complicité son regard croisait celui de son ami d'enfance, avec quel tendresse il lui souriait, ni pourquoi il se mettait à rougir soudainement. Non, elle ne voyait que les liens intimes qui unissaient ses deux amis. Mais la perspective d'avoir enfin retrouver Aerith était bien trop réjouissante à l'heure actuelle pour qu'elle commence à se froisser.

    Ils s'approchèrent doucement du point d'eau qui s'asséchait, la remarque de Cloud lui venant à l'esprit au même moment. C'était un don d'Aerith c'est vrai, et ça ne faisait pas si longtemps que ça que cette eaux avait commencé à disparaître. Le retour de leur ange gardien pourrait très bien expliquer le phénomène. Cependant, Tifa considéra le sujet un peu dérisoire pour le moment. Ils auraient bien le temps de s'inquiéter de tout ça plus tard, maintenant qu'Aerith était revenue. Tifa secoua alors doucement la tête sans perdre un léger sourire doux.

    -On pourra s'occuper de ça plus tard ! Aerith vient tout juste de revenir. Elle posa alors les yeux sur son ami. Tu dois être épuisée ! Et on a tant d'autres choses à se dire ! Et tu dois avoir faim et soif … on devrait peut-être rentrer maintenant.





Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dark6nika.deviantart.com/ http://ff-judgement-day.forumactif.org/t49-tifa-s-diary http://ff-judgement-day.forumactif.org/t34-l-ardoise-du-7th-heaven
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le dernier havre de paix {PV Cloud & Aerith}   Mar 27 Aoû - 13:31:07



Oui ils avaient changés, ils n’étaient plus les mêmes fougueux guerriers qu’elle avait connu, ils avaient gagné en maturité, un peu comme ses vieux vétérans à la retraite…Avec quelques années en moins bien sur ! Aerith eut un petit rire, suite à la maladresse de Cloud, ça, ça n’avait pas changé, enfin un peu, le Cloud qu’elle avait connu de son vivant était trop orgueilleux pour sortir un truc pareil il aurait dit « ça fait un bail », mais ce Cloud là n’était pas vraiment « Cloud » elle le savait. Le nouveau Cloud lui plaisait aussi, il était moins confus et mieux dans sa peau…enfin version Cloud cela va sans dire.

Alors qu’elle se rependait en excuse, Cloud posa son doigt sur ses lèvres elle sursauta légèrement, s’attendant un peu à tout sauf à ça, mais bon c’était Cloud après tout, elle rosit un peu et un sourire s’étira sur ses lèvres « ce n’est pas à toi de t’excuser » si Cloud repartait avec son refrain sur sa culpabilité ça irait mal pour lui, elle était partie seule de son plein gré, elle ne lui avait pas dit de venir, c’était de sa faute à elle pleinement, à elle et à sa tête de mule. Mais elle était heureuse de voir qu’il était venu, lui, et ses amis, elle était heureuse d’avoir pu les voir une dernière fois et surtout…elle était heureuse que Cloud ait pus résister au contrôle de Jenova à ce moment là. Mais il avait raison peu importe le passé, ce qui comptait c’était qu’elle était revenue, elle allait pouvoir être utile sur terre aussi. Elle se demanda si elle pourrait toujours contrôler aussi facilement la rivière de la vie… Surement pas, elle était à la surface maintenant. Cloud se décala un peu pour lui montrer l’état de son église, évidemment elle avait souffert avec le temps… Et elle ne s’attendait pas à ce que Cloud ait des talents de jardinier…quand à Tifa elle avait bien trop de chose à faire…

L’eau s’évaporait ? C’était de l’eau après tout non ? Peut être que les gens s’en était trop servit, elle ne savait pas, elle pourrait sans doute à nouveau la remplir mais était-ce une bonne idée ? Si les gens devenaient trop dépendants à cette source ils ne chercheraient pas un vrai remède pour leur maladie… C’était comme des animaux sauvages, si on les dorlotait trop, ils étaient incapables de revenir à la vie sauvage… D’un autre coté Aerith ne pouvait décemment pas condamner des tas de gens… Aerith toucha la surface de l’eau qui sembla réagir positivement, comme si elle devenait plus pure…ou alors c’était un effet d’optique…

Le son de la voix de Tifa brisa la contemplation de la jeune Cetras, oui, il y avait actuellement d’autres priorité, mais Cloud était d’une nature à s’inquiéter pour rien et il avait aussi la fâcheuse tendance à être pessimiste c’est sans doute pour cela qu’il refusait de profiter pleinement des bons moments…Faim…soif…fatigue… Cela faisait si longtemps qu’Aerith n’avait pas ressentit ses sensations qu’elle les avait oublié… Mais suite aux paroles de Tifa, son corps s’éveilla, effectivement… Elle était très fatiguée et avait très faim… Soif aussi… Comme si le corps d’Aerith c’était mis en sommeil tout le long de son retour, elle avait été trop concentré sur sa volonté de retrouver ses amis, et lorsque ce fut fait, la joie l’avait empêché de ressentir tout ça mais maintenant… Elle se releva et s’appréta à répondre à son amie mais elle fut prise d’un vertige, la fatigue sans doute, elle appuya sa main contre une colonne en pierre et attendit un peu pour reprendre ses esprits. Elle leur fit rapidement face en souriant pour ne pas les inquiéter. .


-Ahaha oui on dirait bien que je suis un peu fatiguée, mais je suis sure qu’un de tes bons petits plats me remettra d’aplomb ne t’en fais pas, c’est de ma faute, je ne me souvenais plus de ce que ça faisait d’être fatiguée….

Elle posa les yeux sur son reflet dans le petit lac qu’elle avait formé dans son église, ce n’était pas très beau à voir en fait… Elle avait effectivement l’air fatiguée et l’état de ses cheveux et de sa robe n’arrangeait pas grand-chose….

-Mon Dieu oui je comprends que tu t’inquiète, j’ai l’air d’un cadavre…c’est un comble ! .

Elle rit de nouveau, elle avait eu l’air totalement en forme tout le long de sa mort et maintenant qu’elle était revenue elle avait l’air d’une morte… Il valait mieux en rire qu’en pleurer, une robe et un ruban neuf devrait régler l’affaire… Surtout un ruban… Elle ne se sentait pas à l’aise de trimballer sa materia dans sa poche, comme si elle pouvait tomber ou se faire voler… Même Yuffie n’en voulait pas pourtant ! Son regard glissa sur l’épée rouillée que Cloud avait implantée dans l’église, elle se perdit un moment dans son reflet argenté. Zack était il revenu ? Il ne lui semblait pas avoir sentit son absence dans la rivière de la vie pourtant…Mais elle n’était pas omnipotente après tout… L’épée elle aussi avait vieillit, oh… a ce propos ! .

-Pas la peine de vous regarder comme ça, quand je dis que vous avez changé ce n’est pas de votre physique que je parle, -même si vous avez un peu changer la aussi c’est vrai, je pensais à vous, vous avez changés…vous. .

Elle s’approcha de Cloud et tapota du bout de son index sur la tête blonde du jeune homme tout en précisant « la dedans », elle plissa les yeux en souriant, tout allait bien maintenant, tout irait bien. .

-Vous avez mûrit je trouve, Tifa n’a pas eu tellement le choix, avec trois enfants à charge….

Elle eut un petit sourire malicieux, officiellement il n’y en avait que deux mais…Cloud était un enfant, il rattrapait sans doute l’enfance qu’il avait perdu à se morfondre sans ami, cela dit il avait des amis maintenant, mais il se morfondait toujours, tête de mule va. .

- Ca se voit, dans vos yeux surtout. .

Peut être pas en vérité, Aerith pouvait voir la nature profonde des gens, pour elle c’était naturel, mais cela venait de son héritage Cetra, bien sur elle était incapable de détailler les traits de caractère d’une personne, mais elle savait si cette personne était bonne ou mauvaise, ou si elle avait un problème. C’est d’ailleurs ce qui lui avait permit de distinguer que Cloud n’était pas lui-même, ça paraissait loin maintenant…

Elle songea alors qu’il faudrait qu’elle aille voir sa mère, mais après… elle ne voulait pas qu’elle la voit dans cet état. Oh… Tifa avait proposer de rentrer, Aerith se dit qu’elle parlait de la maison qu’elle habitait à Edge. .


-Je vous suis, Marlene doit être la bas non ? Denzel aussi ? .

Officiellement elle ne connaissait pas Denzel, mais elle avait eu la volonté de l’aider, lorsqu’une âme prie suffisamment fort pour obtenir de l’aide, parfois elle obtient ce qu’elle demande, et Aerith avait voulu l’aider, aider Cloud aussi… Denzel et lui se ressemblaient tellement… Alors elle avait mené Denzel à son église, et Cloud l’avait trouvé, elle comptait bien sur lui et Tifa pour donner du bonheur à cet enfant qui avait déjà tant souffert…
Mais Aerith tenait aussi à voir d’autres personnes, pas seulement les enfants….


-Et les autres ? Que deviennent ils ? .

Elle voulait tout savoir, ils lui avait tous tellement manqués…

.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le dernier havre de paix {PV Cloud & Aerith}   Mar 27 Aoû - 15:36:58


Cloud Strife


Tout se bousculait dans l’esprit de Cloud. Le retour d’Aerith soulevait tant de questions. Si elle était de retour, cela voulait-il dire que d’autres personnes avaient pu revenir également de la Rivière de la Vie ? Cloud pouvait-il se permettre d’espérer, ne serait-ce qu’un instant, le retour de Zack ? Par Gaia… si cela c’était possible. Revoir enfin son ami était une chose à laquelle Cloud espérait plus que tout mais il n’osait pas trop y croire de peur d’être effroyablement déçu si rien ne se passait. Et pourtant, il ne pouvait s’empêcher d’imaginer quelle serait la réaction de Zack si son retour le conduisait jusque dans cette église où sa précieuse épée, rouillée et émoussée, était figée dans le sol. Cloud aurait sans toute pu aller rédiger son testament sur le champ ! Zack aurait été tellement furieux qu’il l’aurait décapité sur le champ. « Chère Tifa [adorée] je te lègue Fisrt Tsurugi ! ». Cloud pinça les lèvres pour ne pas laisser échapper un petit rire nerveux alors qu’il repensait à la fois où Tifa avait insisté pour l’aider à nettoyer les lames amovibles de son imposante épée. Elle n’avait jamais réussi à les assembler et Cloud s’était amusé à la regarder s’énerver en essayant toutes les combinaisons possibles.. sauf la bonne ! C’est ce genre de moment passés avec elle que Cloud chérissait maintenant plus que tout. Un quotidien banal de deux personnes qui s’apprécient, s’aiment, mais sont trop stupides et maladroits pour se l’avouer.

Le retour d’Aerith soulevait une autre interrogation essentielle… Admettons qu’elle n’ait pas été rejeté de la rivière de la vie dans l’unique but d’avoir une seconde chance de vivre…. Mais que sa présence était justifiée car elle présageait un destin encore plus sombre pour les habitants de Gaia. A nouveau la conscience de Cloud se manifesta en susurrant à son oreille le prénom de son ennemi juré : « Séphiroth ». Se pouvait-il qu’il soit également de retour ? ça ne serait pas la première fois après tout…. Et qu’en étaient-ils de ses adorables petits frères dont Cloud avait fait la connaissance trois ans auparavant ? S’ils étaient ressuscités tous les quatre, l’armée de Jénova gagnait des combattants de taille et la perspective d’affronter encore une fois Séphiroth n’était pas de nature à réjouir Cloud. A chaque fois qu’ils devaient s’affronter le combat était de plus en plus acharné et la victoire de plus en plus difficile. Cette nouvelle bataille, serait-il assez fort pour la gagner de nouveau ? Pour le moment il en doutait. Durant ces trois dernières années il ne s’était pas ramolli mais les occasions de dégainer son épée n’avaient pas été fort nombreuses. Il avait plutôt vécu trois années assez calme, se contentant juste de se débarrasser de monstres sauvages qu’il rencontrait fortuitement lors de ses escapades. Du menu fretin la plupart du temps….

Aerith s’approcha du point d’eau amoindrit et elle effleura sa surface. Toute cette eau pure et sacrée c’est à elle qu’on la devait. Elle avait permis d’accomplir tant de miracle par le passée… Dès que la main d’Aerith entra en contact avec la surface, l’eau se mit un scintiller. Il ignorait ce qui venait réellement de ce produire mais il avait la certitude que ça ne pouvait être que bénéfique.

Cloud entendit Tifa proposer de renter à la maison afin qu’Aerith puisse se reposer et reprendre des forces. Excellente idée ! Tifa avait complétement raison lorsqu’elle disait qu’ils auraient tout le temps nécessaire pour se soucier des fluctuations actuelles du Lifestream. Après tout ce n’est pas tous les jours d’une amie revient de l’autre monde ! A mort les idées noires, cette journée était bien trop belle pour avoir de sombre pensée ! Il se tourna vers Tifa et acquiesça d’une signe de tete avant de retourner à la hauteur des deux demoiselles. Quelle aillait être la réaction de Marlène ? La fillette était très proche d’Aerith. Elle serait sans doute un peu choquée mais tellement ravie.

Cloud allait prendre la parole lorsque la jeune fleuriste sembla prit d’un malaise et elle perdit l’équilibre un instant avant de se rattraper à un des nombreux pylônes qui soutenait les reste de l’église. Cloud avait déjà bondit à ses côtés pour assurer sa sécurité au cas où un nouveau vertige viendrait à s’emparer d’elle. Peut-être devrait-il la porter ? Après toute la distance qu’elle avait parcourue elle devait être éreintée… En plus il s’agissait d’une des rares fois où il était venu sans Fenrir… quelle belle idée tiens !

Les bons petits plats de Tifa remettraient Aerith d’aplombs ? Du moins c’est ce qu’avait dit cette dernière. Cloud regarda Tifa avec une pointe d’amusement, haussant un sourcil entendu, sachant pertinemment que la jeune barmaid voyait à quoi il faisait silencieusement allusion. En effet, le dernier « bon petit plat » que Tifa avait essayé d’expérimenter, un risotto aux champignons, fut une catastrophe culinaire monumentale ! Depuis Cloud se plaisait à taquiner gentiment son ami d’enfance au sujet de ses essaies gastronomiques. Mais tout cela était de bonne guerre, Tifa étant de loin une excellente cuisinière.
Aerith contempla le reflet que lui renvoya la marre d’eau avant de décréter ressembler à un cadavre. Bien que cette affirmation ne soit pas très élogieuse, Cloud ne pouvait pas la nier… C’était la première fois qu’il la voyait si exténuée. Toutefois, elle ne sembla pas avoir perdu de sa bonne humeur et de sa répartie. Lorsqu’elle s’approcha de Cloud pour lui tapoter la tête, il ferma un œil et se demanda ce qu’elle était en train de faire. Avait-il réellement murit ? Il n’en était pas certain mais l’espérait cependant. Il s’était passé tellement de choses depuis qu’il avait abandonné Aerith…. Il avait dû se remettre en question ( et plus d’une fois ), il avait la responsabilité de deux enfants, il avait un nouvel emploi ( même si ça ne cassait pas quatre patte à un chocobo… )

-Vous avez mûrit je trouve, Tifa n’a pas eu tellement le choix, avec trois enfants à charge…
Cloud tourna la tête et ancra son regard azuré à celui d’Aerith. Elle n’avait pas tors… Et elle n’était pas la seul à lui rabâcher qu’il se comportait souvent comme un gosse. Vincent et Barret ne se privait pas de lui faire remarquer que son caractère têtu était digne d’un gamin ! Toutefois Cloud croisa les bras sur son torse sans cesser de regarder son amie

- Moi un enfant ? Ce n’est pas très gentil….

Sous son air faussement indigné il n’en était rien. Et Aerith savait qu’il n’était pas du genre à se vexer pour si peu. Il ne comprit pas vraiment ce qu’elle voulut dire lorsqu’elle affirma que ce changement, cette prétendue maturité acquise, se voyait dans leur regard. Celui-ci c’était-il endurcit avec le temps ? Etait-il devenu au contraire plus apaisé ?

-Je vous suis, Marlene doit être la bas non ? Denzel aussi ?

Cloud ne fut pas surprit qu’elle évoque le nom de Denzel. Il savait que depuis la rivière de la vie Aerith avait pu suivre leur périple. Il en avait eu la preuve à de nombreuses occasions et avait même eut la possibilité de converser avec elle une fois… mais il s’était alors demandé s’il ne s’agissait pas tout simplement d’un fruit de son imagination.

Cloud acquiesça d’un signe de tête avant de lui tendre la main pour l’inviter à le suivre, lui prêtant son bras pour qu’elle puisse prendre appuie sur lui dans l’éventualité où ses jambes se déroberaient à nouveau.

- Ils sont tous les deux à la maison. Les rues ne sont pas très sures en ce moment… Nous n’aimons pas les laisser sortir seuls…

Denzel le leur reprochait d’ailleurs bien assez souvent… Ce n’était pas facile pour un gamin de son âge de devoir rester cloitrer à l’intérieur de la maison et de ne pouvoir en sortir qu’en présence d’un adulte. Mais malgré ses protestations il n’avait jamais cherché à désobéir à Cloud ou Tifa. Même si cette « règle » était contraignante, il savait qu’elle avait pour unique but de le protéger.

Lorsqu’Aerith demanda ce qu’était devenus les autres membres du groupe Avalanche, Cloud ne sut par qui commencer. Chacun avait pris des chemins différents et il fallait avouer que les occasions de se retrouver tous ensemble n’étaient plutôt rare. Cela faisait même plusieurs mois qu’il n’avait plus revu Cid ou Yuffie…. C’était regrettable

- Barret travaille toujours dans le forage… Il est actuellement sur un chantier près de Correl. Il ne sera pas de retour avant trois semaines.

Trois semaines…. Et cela faisait déjà deux semaines déjà qu’il était parti. Ces longues absences étaient difficiles à supporter pour la petite Marlène qui aurait bien aimé avoir son père davantage à ses côtés. Mais pour autant elle ne s’était jamais plainte. Mais à chaque fois que Barret devait repartir de nouveau, c’était une véritable épreuve pour elle…

- Vincent reste à Nibelheim…. Mais il vient souvent nous rendre visite

Si Aerith n’avait pas été aussi fatiguée, peut-être aurait-il pu appeler tout le monde ce soir afin de célébrer son retour. Mais elle préférait sans doute pouvoir se reposer. Elle en avait grandement besoin. Cloud se promis de parler de tout ça avec Tifa afin d’essayer de fêter comme il se doit le retour de celle qu’il avait manqué à tant de personnes


Revenir en haut Aller en bas
Tifa Lockheart
Administratrice

Messages : 1343
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 23
Localisation : Du côté de chez Swan ♪

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 25 ans
• More:

MessageSujet: Re: Le dernier havre de paix {PV Cloud & Aerith}   Mar 27 Aoû - 16:29:40




Tifa Lockheart
© Never-Utopia

    Aerith prit tout de même la peine d'aller examiner l'objet de toutes les inquiétudes de Cloud. Vraiment incorrigible celui-là ! Leur amie était finalement revenue, envers et contre toutes les lois de la nature, et lui il s'inquiétait pour une flaque. OUI elle aussi s'en était inquiétée, mais maintenant qu'Aerith était là ce n'était plus pareil. Allez on s'en fiche de cette mare, laissons-y quelques canards, allez tous vous faire un gros câlin collectif et vous sauverez le monde à coup de bisous ! Ils n'avaient jamais essayer en plus ça : l'amour ! Pourtant je suis sûre que ça serait efficace contre Sephiroth, qui après tout, en était arrivé là à cause d'un grand maque d'affection maternel. Peut-être que Jenova aussi souffrait d'un mal d'amour et que c'est pour ça qu'elle était aigrie au point de vouloir détruire toute les planètes sur son passage ? C'est pas parce qu'elle n'est qu'un vieux fossile tout moche que c'est une raison pour ne pas l'aimer. Peut-être que si on lui trouvait un joli concubin fossile tout moche aussi … Ah, j'ai entendu Hojo ? Bonne idée, ils avaient l'air d'être sur la même longueur d'onde ces deux-là après tout, et vous savez ce qu'on dit : qui se ressemble s'assemble ! On pourrait lui mettre un joli nœud pap en lui disant qu'on a un ''magnifique spécimen'' pour lui dans une salle qu'on aurait décoré de chandelles. Et à Jenova … Il faudrait lui remettre sa tête en place déjà et lui trouver des bras aussi. Plus pratique pour manger proprement. Et avec un joli chapeau à plume pour cacher son bout de cervelle, ça serait impeccable.

    Bon Tifa n'était pas vraiment en train de s'imaginer un plan foireux pour arranger un rencart entre Jenova et Hojo, je vous rassure. Il faudrait vraiment qu'elle soit désespérée et qu'elle n'ait rien du tout d'autre à faire pour en arriver là. Et c'était assez glauque finalement. Après tout, Hojo ne se revendiquait-il pas père de Sephiroth et Jenova sa mère ? Si c'était vrai, on aurait eut la preuve vivante que « moins » et « moins » égale « plus ». Mais non, non, Tifa était bien trop préoccupée sur l'état de santé de sa jeune amie – mais oui elle était plus vieille qu'elle maintenant techniquement ! - pour penser à quoi que ce soit d'autre. Elle eut un geste très bref vers elle, lorsqu'elle se releva toute vacillante, presque comme une mère paniquée à l'idée de voir son enfant faire sa première chute, ou comme si Aerith aurait été plus fragile encore que du cristal. Mais la brave marchande de fleur se débrouilla très bien seule, même si Cloud préféra tout de même rester tout près d'elle, au cas où. Elle avait tant veillé sur eux depuis toutes ces années, c'était à eux maintenant, de prendre soin d'elle.

    Si Tifa fut terriblement alarmée de ce petit malaise bien maîtrisé, Aerith la rassura très vite d'un léger rire, en profitant pour lui glisser un compliment sur sa cuisine qui lui arracha un sourire doux et flattée. C'est alors qu'elle sentit le regard pesant de Cloud sur elle, et avant même de se tourner vers lui, elle devina très bien ce que cela insinuait. Elle lui rendit alors un regard farouche, sans perdre son léger sourire, elle se fit plus menaçante. Ça, ça voulait dire « gaffe à toi petit chocobo, où tu ne mangeras que des chardons jusqu'à la fin de tes jours … Ce qui ne devrait pas prendre longtemps avec un tel régime ! ». C'est vrai quoi, il ne s'en plaignait pas en général de ses bons petits plats, alors ce n'était pas pour une fois, une seule expérience raté qu'on pouvait la critiquer … Bon, d'accord, il n'y en avait pas eut qu'une seule, mais c'est en forgeant qu'on devient forgeront ! Et elle avait aussi fait de délicieuse découverte grâce à ses testes audacieux. Là encore, lui taquin et elle y répondant généreusement, d'un simple regard qui voulait tout dire, leur complicité faisait ses preuves. Mais il n'y avait rien de bien extravagant, pour Tifa, il n'y avait rien de plus normal, depuis le temps qu'ils se connaissait … Il ne lui suffisait que d'un regard aussi pour réprimandait Barret lorsqu'il se tenait mal à table.

    Aerith se sentit alors obligé de précisait un peu ses allusions quand au fait qu'ils aient changés. Peut-être avait-elle eut vent de cette histoire de cheveux blanc depuis le lifestream, et qu'elle avait essayé de rassurer la brunette ? C'était efficace en tout cas, puisqu'un sourire doux et paisible se dessina à nouveau sur ses lèvres. C'était bien plus agréable à entendre que les « Dans un an tu seras aussi argentés que Sephiroth » de Barret et Cid. Ce dernier pouvait bien parler d'ailleurs, il avait beau le cacher avec ses cheveux blonds, il commençait à en avoir aussi !

    Tifa ne put retenir un léger rire devant la petite vanne qu'Aerith envoya discrètement à Cloud, le qualifiant de gamin. C'était bien vrai ça, Cloud était le troisième enfant de la maison ! Elle lui préparait même ses tartines le matin des fois, tellement il est pas réveillé, près à piquer du nez dans son bol de lait – si, si, je vous assure. Et puis il aimait bien se faire bichonner aussi le chocobo, cela dit, ça ne la dérangeait pas vraiment, puisqu'elle aimait prendre soin de lui. Elle en faisait peut-être parfois trop, juste après son retour au 7th Heaven, elle l'étouffer sous de multiple petites attentions, toujours aux petits soins. Il faut dire qu'elle avait terriblement peur qu'il reparte, alors elle s'était dit qu'elle devait tout faire pour qu'il soit bien, afin qu'il reste. Barret avait très vite mit le holà en lui disant d'arrêter ses conneries – pour reprendre ses termes – et que Cloud tout aussi heureux si elle ne lui chauffait pas sa serviette avant qu'il ne sorte du bain. En fait il avait du parler du siège des toilettes, ou quelque chose comme ça … mais passons.

    -ça va, heureusement que la plus grande m'aidait à m'occuper des deux autres, hm … Ajouta-t-elle, non sans un léger rire malicieux.

    C'était dit sur le ton de la rigolade, mais ce n'était pas si faux ! Il n'était vraiment pas rare que Marlène en vienne à s'occuper de Cloud, et toujours est-il que c'est cette petite qui s'occupait de Denzel quand il était malade. Elle avait décidément une grande force de caractère elle aussi ! Elle avait de qui tenir, entre son père et Tifa … Elle ne pouvait qu'être une robuste jeune fille elle aussi. Ah, que c'était bon de se retrouver là, avec Aerith à se moquer du pauvre petit Cloud … Elle se rendait compte maintenant à quel point CA, ça lui avait manqué ! Mais à un point … Qu'elle n'avait pas soupçonner elle-même.

    Puis Cloud offrit généreusement son bras à la demoiselle aux fleurs afin de l'aider à marcher. Pour le coup, c'est vrai qu'il aurait été pratique que Cloud ait sa moto, ils seraient rentré tous les deux comme ça et elle les aurait rejoint à pied. Hm. Tout semblait redevenir comme avant alors. Mais elle ne pensait qu'au bien d'Aerith, tout comme Cloud. Elle allait effectivement devoir préparer un délicieux petit repas pour son retour, et aussi lui trouver rapidement des vêtements. Ça ne devrait pas être bien difficile, Elmyra avait précieusement gardé les vêtements de sa fille adoptive, Marlène l'en avait convaincu. Plus elle y pensait, plus elle se disait que cette petite était décidément peu commune. Elle était tellement lucide et mature pour son âge … on avait presque l'impression qu'elle en savait plus qu'eux, parfois !

    Ils prirent donc la marche vers les portes de l'église, tranquillement, pas trop vite afin d'aller au rythme de la revenante. Tifa les suivaient, s'étant posté du côté de la jeune femme, un peu intimidée, ne sachant trop pourquoi. Cloud commença alors à donner quelques nouvelles de leurs compagnons et Tifa eut un sourire nostalgique en pensant à tout ce qu'il s'était passé depuis. Tout le monde avait changé en cinq ans, c'était plus ou moins flagrant … Mais Cloud avait oublié quelque chose de très important, ce que ne manqua pas de corriger Tifa.

    -Et tu as oublié le plus important, Cloud ! Cid s'est marié !

    Le sourire de Tifa l'élargit à cette annonce, encore aujourd'hui, ça l'amusait de savoir ça. Cid, marié, qui l'eut crut !

    -Et devine avec qui … Elle laissa flotté un moment de suspens, bien qu'au fond, c'était assez évident. He oui, avec Shera, je t'assure ! Ils sont plutôt bien assortit au final, depuis qu'il ne l'insulte plus.

    C'était une jolie petite histoire romantique qu'était celle de Shera et Cid ! Monsieur l'aviateur avait même donné ne nom de sa chère et tendre à son nouveau bijou volant. Un grand romantique dans l'âme en fait, ce Cid !





Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dark6nika.deviantart.com/ http://ff-judgement-day.forumactif.org/t49-tifa-s-diary http://ff-judgement-day.forumactif.org/t34-l-ardoise-du-7th-heaven
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le dernier havre de paix {PV Cloud & Aerith}   Mer 28 Aoû - 10:03:51



Aerith eut un petit sourire, même lorsque Cloud faisait semblant d’être vexé il avait l’air d’un enfant, elle faillit éclater de rire quand Tifa en rajouta une couche, pauvre Cloud, il n’avait pas finit d’en baver avec les deux jeunes femmes. Cloud lui tendit le bras afin de l’aider à marché, Aerith le prit tout en l’écoutant parler. Oui, ils avaient raisons de garder les deux enfants à l’intérieur même si objectivement Aerith avait vécu dehors depuis sa plus tendre enfance, peut elle avait elle eu juste de la chance… Il ne fallait pas tenter le diable après tout et les rues de Edge étaient sans doute plus dangereuses que celle du secteur 5 de l’époque… Après tout les habitants des taudis faisaient souvent preuve d’une certaine solidarité, ce qui n’était peut être pas le cas dans Edge…

Dans tous les cas Aerith était pressée de revoir Marlene, et de rencontrer Denzel pour de vrai cette fois, elle leur raconterai la fois où elle avait travestit Cloud, pas de doute que ça les ferait rire (Cloud peut être moins mais bon). En passant devant l’endroit où il était Aerith récupéra son bâton, elle préférait avoir une arme au cas ou…

Barret travaillait toujours beaucoup alors, pauvre Marlene, Aerith songea à amené la petite voir son père la bas, elles en profiteraient pour faire un tour au Gold Saucer, Cloud, Tifa et Denzel pourraient venir aussi, après tout plus on est de fou plus on rit ! Cependant Aerith gardait une petite réserve concernant l’utilisation du pétrole, cela restait dans l’idée de creuser la planète pour en extraire du minerai… On ne savait pas ce que le pétrole pouvait avoir comme conséquence mais… De toute façon les gens s’étaient habitués à un certain confort et il était dur de leur faire comprendre que plus rien ne serait possible désormais…

Et Vincent restait encore coincé dans son cercueil ? Il fallait vraiment qu’il s’aère la tête celui la, ressassé le passé n’a jamais fait avancé les choses c’était connu, mais la cetra doutait de la motivation de Vincent pour faire « bouger les choses » justement, il n’avait pas une Tifa derrière lui pour lui mettre de bons coups de pieds au derrière quand c’était nécessaire… Peut être Aerith s’en chargerait-elle… Mais elle avait un tact un peu moins prononcé que Tifa…

Aerith marqua un temps d’arrêt quand Tifa lui annonça le mariage de Cid, le voir avec Shera n’était pas très surprenant en soit, Aerith avait toujours vu quelque chose entre eux et la « haine » que Cid éprouvait pour elle était uniquement destiné à camouflé des sentiments qu’il n’arrivait pas à accepter. Non ce qui était étonnant c’est que cette tête de mule de Cid accepte ses sentiments et consent d’autant plus à se marier… Elle étouffa un rire en songeant à la tête qu’il avait put faire en voyant le costume qu’il aurait dut mettre et d’autant plus en l’imaginant s’énerver sur une cravate impossible à nouée.


-Mon Dieu, Cid à accepté ça ? Ria t’elle, et bien il devait vraiment être amoureux, ou alors il cachait très bien son coté « grand romantique », je suis sur que c’est ça, un homme qui rêve de rejoindre les étoiles et forcément quelqu’un de très romantique !

Elle aussi aurait voulu voir les étoiles, de près… Mais elle devrait se contenter de les admirer de loin, c’était mieux que rien, c’était ce qu’elle se disait, certaines personnes n’avaient jamais eu cette chance, tout ceux qui avaient vécus toute leur vie à Midgar ou Junon par exemple…

-Aaaah j’aurais aimé être au mariage, j’aurai apporté les fleurs ! Elle gloussa, je n’ai même pas pu le voir, j’ai été très occupé, j’ai rencontré des tas de gens ! Oh ça me fait penser ! Elle se pencha vers Tifa, j’ai revus Biggs Wedge et Jesse, ils se sentaient mal à cause du réacteur et des gens qui sont morts ce jour là… Ils voulaient se racheter… Je leur ais dit que grâce à eux beaucoup de gens avaient été sauvé au secteur 7, maintenant ils sont en paix, ils étaient ravis de savoir que vous alliez bien et que Cloud était devenu un membre à part entière d’Avalanche.

Elle regarda en l’air pour se souvenir de tout, c’était étrange pour une vivante d’avoir des souvenirs de l’au delà (et dans le cas présent ça serait plutôt l’eau delà), mais Aerith parvenait à se souvenir de presque tout, elle regrettait tellement de ne jamais avoir pu voir sa vraie mère la bas…

-J’ai vu Dayne aussi, il faudra que je le dise à Barret … Il est redevenu lui-même là bas, mais ça à été dur, il est avec Eléonore maintenant, j’ai revus le président Shinra et Hojo aussi,  elle frissonna,  mais j’aurais préféré ne pas le faire brr… ses types sont imbuvables vraiment… Cela dit, ils se sont fait absorbé lorsque Sephiroth à appeler à lui l’énergie spirituelle dont il avait besoin…

Pour rien au final, les plans de Sephiroth avaient été contrariés, comme à chaque fois, c’était ça le problème avec les « méchants » ils n’apprenaient jamais et se contenter de ressurgir encore et encore, à croire qu’ils aimaient se prendre une déculotté… Elle se tut volontairement sur le fait qu’elle avait revu Zack, elle ne voulait pas raviver de souvenir douloureux et pour Cloud et pour elle. C’était quelque chose de très étrange de revoir une personne que l’on n’avait pas vu depuis 5 ans…dans la mort, elle le pensait encore en vie en fait… Même après avoir rencontré ses parents, elle s’était toujours demandé si la « petite amie » qu’il avait dit avoir à ses parents était elle ou une autre fille, elle n’aurait probablement la réponse mais ce n’était pas grave après tout.

Aerith vit que Tifa restait légèrement en retrait par rapport à elle et Cloud alors elle la prit aussi par le bras pour la  rapprocher, elle ne voulait pas se mettre en les deux amis d’enfances, Tifa méritait d’être avec Cloud, elle l’avait encouragés pendant tant d’année et avait toujours crus en lui, peut être que si Aerith n’était pas morte les choses auraient été différentes mais ce n’était pas le cas alors inutile de raviver de vieux souvenirs douloureux…
Elle hésita à leur demander quand eux avaient prévu de ce marier, ça aurait été vraiment très drôle mais elle les aurait gêné, elle voyait déjà Cloud regarder ailleurs et Tifa lui dire « je ne vois pas de quoi tu veux parler », elle décida alors de se taire, parfois il valait mieux…

Elle continua de marcher, ce n’était pas très dur après tout c’est ce qu’elle avait pendant pas mal de temps, à croire que les jambes de la cetras n’en avait jamais marre, enfin ça serait sans doute une autre histoire une fois qu’Aerith se serait assise quelque part…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le dernier havre de paix {PV Cloud & Aerith}   Aujourd'hui à 3:24:08

Revenir en haut Aller en bas
 

Le dernier havre de paix {PV Cloud & Aerith}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Un nouvel havre de paix
» Havre de paix. [Pv Alvina]
» Havre de paix... [Monologue]
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil
» Les differents gangs de Martissant auraient fait la paix

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy VII - Judgement Day :: Midgar :: Midgar :: Les Taudis :: Aerith's Church-