RemonterDescendre



 

Partagez | .
 

 Le dernier havre de paix {PV Cloud & Aerith}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le dernier havre de paix {PV Cloud & Aerith}   Mer 28 Aoû - 12:58:36


Cloud Strife

 
Tifa ne manqua pas d’envoyer un regard menaçant à Cloud et ce dernier savait qu’il s’agissait là d’une réponse à sa provocation sur son risotto exceptionnel (comprendre «  immangeable ! »). Mais ce n’était pas méchant son sourire en était la preuve. Depuis quelques temps il en était ainsi entre eux deux. Les petites taquineries étaient devenues plus courantes et matière à plaisanter en détendant l’atmosphère parfois lourde qui pouvait s’installer. D’ailleurs Tifa ne se privait pas se moquer de lui, elle aussi. Notamment depuis la fois où elle avait réussi à lui coller un fer à repasser dans les mains et que Cloud avait fait brillamment cramer la robe préférée de Marlène, s’attirant les foudres de la demoiselle…. L’avantage c’est que depuis il n’avait jamais plus eut à retoucher à cette arme redoutable qu’était une centrale vapeur !!!
 
Et voilà que maintenant Tifa s’associait à Aerith en le faisant passer pour un vrai gosse. Il avait oublié à quel point les deux jeunes filles aimaient l’asticoter. Il fallait dire qu’à elle deux, elles devaient détenir le nombre de fois où Cloud fut le plus ridiculisé dans sa vie ! La palme d’or revenant probablement à Aerith le jour où elle l’a obligé à se travestir pour infiltrer le bâtiment de Don Cornéo pour sauver Tifa… Décidément, les deux jeunes femmes n’avaient pas fini de lui créer des soucis. Il allait se faire plein de cheveux blancs et mourir précisément à cause d’elle ! Na !
 
Alors qu’ils se dirigeaient vers la sortie de l’église, Tifa annonça la nouvelle du mariage de Cid. Comment Cloud avait-il pu oublier ça ? Il fallait dire qu’il n’accordait pas une réelle importance à ce genre de détail et selon lui, le mariage de Cid et Shéra était inévitable. Ils se connaissaient depuis toujours et malgré leur incessantes chamailleries, leur amour respectif était perceptible aux yeux de tous. Cloud se demanda un instant si ils étaient dans la même situation avec Tifa …. Est-ce que tout le monde était au courant des sentiments qu’ils éprouvaient mutuellement ? Si c’était le cas, Cloud aurait trouvé ça gênant…. Et les commentaires devaient sans toute aller bon train dans leur dos
 
- Oh oui… le mariage de Cid…. Comment j’ai pu oublié ca ? Je te passe les détails sur l’affreux costume-cravate que Tifa a voulu me faire porter
 
Cloud adressa un regard à son amie d’enfance.  Le non catégorique qu’il avait annoncé à l’option «  port du costume » avait finalement abdiqué face aux sourire d’ange de la belle barmaid qui avait insisté et insisté jusqu’à le faire craquer. Finalement, Cloud se dit qu’il n’était pas si tête de mule que ça ! Est-ce que Tifa avait conscience que son sourire était, lui aussi, une arme redoutable ? Il avait beau avoir combattu Séphiroth plusieurs fois, avoir eu raison du gang de Kadaj et des monstres aussi effrayants que gigantesques, il suffisait d’un seul sourire de Tifa pour le désarçonner et accepter n’importe laquelle de ses demandes…. Il fallait se rendre à la raison : Cloud était irrémédiablement amoureux d’elle…
Le mariage de Cid fut la dernière fois où tout le groupe c’était retrouvé réuni. Pour une fois que ce ne fut pas pour une sombre cause ! Ça avait fait tellement du bien de revoir tous ces visages amicaux. Barret avait fini la soirée avec un taux d’alcoolémie qui aurait pu faire péter les records d’éthylotest ! Vincent quant à lui, s’était refugié un peu a l’écart une belle partie de la soirée pour échapper à la torture insoutenable de la piste de dance… Cloud l’avait d’ailleurs rejoint et lui avait tenu compagnie après avoir fait les frais d’une prestation pathétique au bras de Tifa….
 
Cloud écouta Aerith leur parler des personnes qu’elle avait rencontrée dans l’autre monde. C’était tellement étrange de se dire que toutes ces personnes mortes, continuaient de vivre ailleurs. Etrange mais rassurant. Une vie après la vie…. Cloud espérait qu’une fois qu’il aurait rejoint l’au delas  ( et ce le plus tard possible tant qu’à faire ) il pourrait continuer de veiller sur les personnes qu’il aimait. Tout comme l’avait fait Aerith… et tout comme devait encore le faire Zack… Parmi les noms qu’Aerith avait cité, elle n’avait pas mentionné celui du jeune soldat. Pourquoi ? C’était-il passé quelque chose ? L’inquiétude saisit immédiatement Cloud qui n’écoutait déjà plus les récits de la fleuriste, trop perdu dans ses pensées pour se concentrer sur autre chose. Pourquoi Zack n’était-il pas de retour lui aussi ? C’était injuste ! Tout simplement injuste ! Il avait perdu la vie bien trop tôt et d’une façon abominablement cruelle en plus. Le lifestream pouvait bien lui offrir une seconde chance à lui aussi non ? Ou alors la réponse était ailleurs ? Etait-il possible de mourir une seconde fois dans la rivière de la vie et si c’était le cas, est ce que Zack avait à nouveau péri ? Oh my mog… Ca faisait tant d’interrogations que Cloud crut un instant que sa cervelle allait exploser. Il secoua légèrement la tête afin de se mettre ses idées de cotés et de reprendre le fils de la conversation avec Aerith et Tifa ; Il aurait bien le temps de se pencher sur ce sujet plus tard.
 
Sephiroth, Hojo, Shinra…. Que des noms qui lui inspiraient un profond dégout.

Aerith saisit le grand de Tifa et Cloud lui adressa un regard rassurant. Auprès d’eux, la fleuriste ne risquait plus rien. C’est fou comme rien n’avait changé malgré les années ! Il se sentait toujours aussi bien auprès d’Aerith et les deux filles paraissaient être les meilleures amies du monde. C’était agréable. Vraiment.
 
Ou allait vivre Aerith maintenant ? Allait-elle rester après d’eux au septième ciel ou choisirez t-elle un autre domicile ? Déjà il faudrait lui faire une place pour cette nuit. Le bar de Tifa n’était pas minuscule mais chacune dés chambre étaient déjà occupée
 
- Cette nuit tu n’auras qu’à prendre ma chambre pour te reposer. Ce n’est pas le grand luxe mais c’est au moins confortable.
 
La «  chambre » de Cloud ressemblait davantage à une sorte de garage qu’autre chose. Au grand damne de Tifa… On pouvait y trouver du matériel pour réparer Fenrir et un bureau où il y avait un tas de paperasse dans un foutoir sans pareil où Cloud organisait ses livraisons mais c’est ce qu’il y avait de mieux à faire. Il irait dormir sur le sofa ça serait amplement suffisant. A moins que Tifa ne l’invite à partager sa chambre …. ? Hum… non… A nouveau les joues de Cloud prirent une délicate couleur rosée qu’il dissimula en regardant le mur de la direction opposée aux demoiselles. Décidément il fallait qu’il arrête de réagir comme ça. C’était d’un puéril absolu. Vraiment ridicule ! Il devrait depuis longtemps avoir passé l’âge des rougir à chaque fois qu’il pense à Tifa de façon… plus concupiscente ! Sa chaussure se prit dans le coin d’une dalle mal enclavée et il trébucha, manquant d’emporter Aerith avec lui. Il la regarda, confus, se frottant l’arrière de la tête
 
- Désolé… un peu plus et on s’étalait…
 
Cloud se gifla mentalement. «  Mince Cloud reprends toi ! Reprends-toi !!! »
 

Revenir en haut Aller en bas
Tifa Lockheart
Administratrice

Messages : 1343
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 23
Localisation : Du côté de chez Swan ♪

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 25 ans
• More:

MessageSujet: Re: Le dernier havre de paix {PV Cloud & Aerith}   Mer 28 Aoû - 14:18:41




Tifa Lockheart
© Never-Utopia

    Elle rit de bon cœur devant la réaction de son amie face à cette nouvelle qui avait déjà surprit tout le monde à la réception des faire-part. La plus grande question qui persistait dans l'esprit de tous était quand même : mais QUI en avait eut l'idée ? Shera était bien trop timide pour imposer cela et on aurait pas pensé que cela puisse traverser la tête de ce rustre de Cid. Il faut dire que tout le monde les charriaient plus ou moins avec ça, surtout depuis qu'il avait inauguré sa 'Shera' en remplacement du Hauvent. Mais Aerith devait avoir raison, ce devait être un grand romantique ce Cid ! A sa manière sans aucun doute, elle l'imaginait mal aux fourneaux et préparant une jolie petites table décorée de pétales de roses et de chandelles. Et pourtant, on aurait beau tout dire sur son manque de délicatesse, lui en attendant, il était marié ! Pas comme certains sans doute ''trop'' romantiques qui en venaient à ne pas être capables de trouver comment ouvrir leur cœur. Il y avait la différence d'âge aussi, certes … Mais c'était à espérer tout de même pour eux qu'ils se décideraient avant la retraite.

    Cloud ne manqua pas de se plaindre du costume qu'il avait du porté ce jour-là. Décidément, il ne s'en remettrait jamais. Mais ce n'était pas le plus à plaindre, tout le monde y avait eut le droit ! Oui, même Barret – que tout le monde prenait pour le vigile – et Vincent – à qui ça allait bougrement bien au final. Elle ne comprenait pas cet aversion qu'avait les homme à être élégants – bon elle pouvait critiquer elle n'était pas mieux de son côté ! Et Cloud portait tellement bien les chemises blanches … mais vraiment ! Un jour elle s'amuserait à cacher tous ses vêtements pour ne laisser que des chemises, comme ça il n'aurait pas d'autre choix que d'en mettre ! Quoi que, il serait bien capable de sortir torse nue juste pour être contrariant … Hm. Elle était gagnante quoi qu'il arrive, intéressant … Pourquoi n'y avait-elle pas songé un peu plus tôt ? Hola mais c'est qu'on a l'esprit qui se dévergonde mademoiselle Tiftif ! En tout cas la soirée fut effectivement inoubliable. Il est vrai qu'Aerith avait beaucoup manqué pour le coup … Mais ils se rattraperaient pour l’anniversaire de mariage ! Ou qui sait … Un autre mariage ? C'est qu'il y avait encore une bonne tranche de célibataires dans leurs rangs, tout ça devrait bien finir par se caser. Elle eut d'ailleurs une petite pensée pour Vincent, c'était vrai que pendant ce genre de fête il avait toujours ce petit instinct de fuite. Même sans ça, cela dit, il avait toujours le regard plus ou moins dans le vague. Elle se plaignait de Cloud qui vivait trop dans le passé … Sur ce point, il devait bien s'entendre avec leur mystérieux zombie à la cape rouge. Il semblait presque un peu plus ouvert depuis la disparition de Deepground. Personne ne savait trop ce qu'il s'était vraiment passé d'ailleurs … elle espérait qu'il pourrait à nouveau être heureux lui aussi, mais le souvenir de sa bien aimée lui pesait toujours.

    La brune se pencha légèrement vers son amie en rose, toujours très amusée en repensant à la petite fête. Barret éméché, Cid qui n'avait pas finit vraiment mieux … Ah et son costume celui là ! Jamais elle n'aurait put l'imaginer avec autre chose qu'un T-shirt et pourtant ! Et Shera était vraiment magnifique dans sa belle robe blanche. C'était la première fois qu'elle la voyait sans sa blouse d'ailleurs, comme la plus part des gens, et ça avait fait son petit effet. Ça donnait envie … Et dire que c'était elle qui avait eut le bouquet ! Sans vraiment l'avoir cherché en plus, elle soupçonnait Shera et des complices de l'avoir visé … Le regard que tout le monde lui avait jeté à ce moment là l'avait mise très mal à l'aise, elle était revenue toute pivoine. Elle avait toujours rêvé d'un beau mariage, le simple fait d'y pensait la faisait rougir. Surtout le fait de penser avec QUI elle se marierait surtout. C'était pourtant pas faute de déjà avoir eut quelques demandes … Et oui ! Il y a de la concurrence ! Enfin, si on peut considérer Johny comme un véritable concurrent.

    -Moi je ne t'épargnerais aucun détail, compte là-dessus, j'ai pleins de photos à te montrer ! Cid avec une queue de pie, je t'assure que ça vaut le détour. Elle lança alors un petit regard à Cloud, ce ceux qui ne laissait supposer aucune objection. Et Cloud était très élégant dans ce costume ! - Presque autant qu'en robe, on aurait envie de dire ...

    Une très bonne soirée en effet, même si Cloud lui avait marché sur les pieds. Barret les avaient 'encouragé' à faire une petite danse, et la brune ne regretta jamais autant de ne pas avoir ses rangers rouges à ce moment là. Malgré tout, une petit valse avec l'élu de son cœur ne faisait pas de mal ! Le fait de le voir aussi maladroit ajouté que plus à son charme aussi, d'un sens … C'est comme ça qu'elle l'aimait. Et puis elle avait eut l'occasion de profiter des véritables talents de danseur de Cid par contre, et lui, il se débrouillait bien ! Il était décidément pleins de surprises. Elle ne doutait pas qu'il faisait un bon mari. Et peut-être, qui sait, un jour … Un super papa ! Ah ça, voilà autre chose qui serait tordant à voir ! Aussi drôle d'attendrissant cela dit. Assez effrayant aussi... D'imaginer pleins de petits Cid partout !!

    Et elle dans tout ça ? Amour, mariage, enfants ? Elle avait déjà un ménage et une famille, mais un petit bébé à elle ? Ce n'était pas vraiment le bon moment pour ça, même si elle a toujours rêvé d'être mère. Plus exactement, elle a toujours rêvé d'avoir sept enfants. Oui, tant que ça ! Nous pourrons considérer que Marlène et Denzel compte pour deux – histoire de prendre un peu d'avance, alors plus que cinq. Il était temps de s'y mettre quand même. Mais voilà, il lui fallait un papa ! Et encore une pensé saugrenue qui faisait à chaque fois enflammer ses joues. Quel idée aussi ! Pourtant, elle ne pouvait pas s'empêcher d'imaginer Cloud en papa. Il était déjà adorable avec Marlène et Denzel, alors imaginez-le avec un bébé dans les bras … Cette visions faisait autant fondre notre rêveuse qu'elle ne l'embarrassait.

    Ce fut ensuite au tour d'Aerith de leur donner quelques nouvelles des êtres qui avaient disparut. Tifa ne savait pas trop comment ça pouvait bien marché là bas, dans le lifestream, mais ce que leur compta leur précieuse Cétra l'éclaircit un peu. Ils gardaient bien une conscience alors. Ça avait quelque chose de rassurant, et en même temps d'assez effrayant. On ne cessait pas d'exister tout simplement, mais pouvions-nous alors parler vraiment de paix ? C'était un bon moyens de toujours veiller sur nos proches, mais comme ce devait être frustrant de les voir de si loin, sans jamais pouvoir les toucher ou leur parler. On devait en retirer un grand sentiment de solitude et de manque … Cependant, elle était heureuse d'avoir des nouvelles de ses trois compagnons tomber bien trop tôt à cause de la Shin-Ra !

    -Je suis vraiment rassurée de savoir qu'ils sont bien là-bas … Merci Aerith, de prendre soin de nous-tous.

    Elle se demanda tout de même s'il était possible que eux aussi reviennent … S'il y avait une différence entre errer dans le lifestream et être en ''paix''. Cela voulait-il dire que l'on disparaissait ? Peut-être que seul les Cétras était touché par ce phénomène de résurrection ? Parce qu'ils sont spéciaux ? Elle n'osa pas trop harceler Aerith de ces questions pour le moment, mais elle viendrait inévitablement à en parler un jour, parce que ça l'intriguait. Elle était soulagée également que les parents biologiques de Marlène étaient eux aussi en paix, même si elles ne les avaient jamais connut, cela allait sans doute aider Barret avec ses propres démons. Il ne s'était jamais vraiment remis de cet accident, d'avoir vu son meilleur ami ainsi, d'avoir dû le tuer de ses mains – enfin façon de parler. Tifa s'était efforcée d'être là pour lui, mais cette montagne de muscle au cœur tendre n'était pas très bavard la dessus. Elle ne pouvait que se contenter d'être gentille avec lui, de lui faire de bon petit plat et de lui donner des coups de pieds aux fesses aussi lorsqu'il en avait besoin. C'était ça les amis ! Toujours au rendez-vous pour se botter le train !

    Même si elle n'osait pas trop interroger Aerith à ce sujet, elle osa tout de même relever un détail. Parce que Hojo était enfin mort et depuis que la rumeur courait que les gens revenait à la vie, elle savait que ce suspens pesait beaucoup sur le cœur de Vincent, qui avait attendu toutes ces années pour enfin se venger.

    -Ils se sont fait … Absorbé ? C'est à dire qu'ils ont totalement disparut ? Tu penses qu'eux ou d'autres … pourraient revenir aussi ?

    C'était évident, si des bons pouvaient revenir, les mauvais n'allait certainement pas se priver. Si elle ne craignait pas trop le retour de l'ex-président – il n'aurait qu'à se suicider en découvrant ce qu'est devenu sa compagnie – elle craignait beaucoup de Hojo … ou de certains membres d'élite de Deepground, mais ça, ils étaient déjà fixé, ils n'étaient pas encore débarrassé d'eux. A cette pensée, Tifa balaya d'ailleurs l'endroit du regard par précaution. C'est qu'ils rôdaient toujours par ici. Et c'est juste à ce moment que Cloud choisit de trébucher, faisant sursauter la brunette qui ressaisit instinctivement sa prise sur Aerith, comme si on aurait voulu lui dérober. Monsieur le blondinet venait justement de proposer sa ''chambre'' à la jolie marchande de leur, ce qui laissa Tifa sceptique. Elle lui lança d'ailleurs un regard surprit, s'assurant qu'il ne s'était pas fait mal.

    -ça va Cloud ? Elle sourit, puisqu'il n'avait rien, elle se permit de se moquer. A force de te déplacer en moto, tu vois, tu ne sais même plus marcher.

    C'était pour la marche pour lui, il allait finir tout moue sinon au bout d'un moment ! Bon d'accord il n'en était pas là mais bon … Mieux vaut prévenir que guérir. Elle reportant son attention sur Aerith, lui adressa un léger sourire chaleureux.

    -Si tu ne veux pas dormir dans un garage, tu peux aussi dormir dans ma chambre, il y a de la place pour nous deux.

    Elle avait un grand lit et ça ne serait pas la première fois que les deux jeunes femmes passeraient la nuit ensemble. Elle s'était même parfois retrouver à trois dans une toute petite couchette avec Yuffie ! C'était d'assez bon souvenir au final, même si ça ne leur avaient pas permit de beaucoup dormir à l'époque. Ils faisaient avec ce qu'ils trouvaient … Et puis, les garçons était plus à plaindre, de devoir partager un lit avec Barret ça devait pas être de la tarte.





Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dark6nika.deviantart.com/ http://ff-judgement-day.forumactif.org/t49-tifa-s-diary http://ff-judgement-day.forumactif.org/t34-l-ardoise-du-7th-heaven
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le dernier havre de paix {PV Cloud & Aerith}   Ven 30 Aoû - 17:04:55



Cloud…En costume cravate ? Vraiment ? Aerith dévisagea Cloud un moment, elle essayait d’imaginer la chose…ça pourrait rendre la chose sympathique, pourquoi les hommes avaient ils autant de mal a vouloir « bien » s’habiller mmh ? Encore un mystère pourtant il ne fallait pas être sortie d’une grande école pour savoir que les hommes étaient bien plus charmants en chemise… D’ailleurs Tifa ne manqua pas de donner raison à la pensée d’Aerith, Cloud devait être très élégant habillé ainsi, Cid aussi et oh Vincent aussi ! Mais ce dernier avait été habitué à porter des costumes par son travail au sein des Turks… Aerith se tourna vers Tifa,

-Mais enfin Tifa ! Pourquoi tu l’as forcé à porté un costume ? Franchement ! Tu sais bien qu’il préfère les robes ! Tu aurais pu lui en prêter une !


Elle éclata de rire, elle se souvenait tellement bien de ce jour où elle avait fait porter une robe à Cloud, il fallait  reconnaitre qu’à l’époque elle le connaissait à peine, c’était donc un sacré exploit ! Bon la sécurité de Tifa était en jeu, alors… Mais franchement elle avait beaucoup rit ce jour là ! D’ailleurs quelle genre de robe Tifa portait elle le jour du mariage ? Elle le saurait bien assez tôt, puisque son amie lui montrerait les photos ! Mais elle devait être vraiment très jolie !


-Tu devait être magnifique en robe Tifa ! Je suis pressée de voir ça !

Tifa parut être rassurée par les nouvelles de la rivière de la vie, tant mieux ! Oh Aerith ne faisait pas grand-chose au final, elle se contentait de donner son opinion aux gens, qu’ils veuillent l’entendre ou non ne changeait pas grand-chose pour elle, mais en général cela leurs faisait du bien. En général les gens n’avaient besoin de rien, juste de parler et de se sentir écouté, ça suffisait pour leur remonter le moral la plupart du temps, c’était simple finalement. Elle fit un petit mouvement de la main pour signifier « je ne fais pas grand-chose » ou « c’est normal ». Elle parut intrigué par le concept « d’absorption » qu’Aerith avait utilisé alors elle s’expliqua :


-Quand Sephiroth à invoqué le météore, il a eu besoin de beaucoup d’énérgie spirituelle, il n’en a pris que de la négative, des gens qui avaient eu une vie mauvaise et qui n’ont pas eu de remord, le président c’est faite aspiré et Hojo… il a tenu à le rejoindre je crois… Mais je ne suis pas sure que c’était au même moment, le temps s’écoule différemment la bas… Je ne sais pas s’ils ont vraiment disparut, je ne pense pas, rien ne se perd vraiment, surtout pour un esprit aussi malade qu’Hojo… Elle haussa les épaules, dur de dire si d’autres pourraient revenir, je ne sais pas pourquoi je suis moi-même ici, avant de revenir la rivière de la vie était vraiment secouée… En fait j’espérait que vous pourriez me dire si vous vous aviez vu d’autres gens comme moi mais apparemment pas… Peut être que je suis simplement revenue parce que je suis une cetras… et que je n’avais pas fusionné avec la planète… Je ne sais pas… Il faudrait aller à Canyon Cosmos peut être ?

Elle pencha la tête sur le coté, elle espérait que les anciens de canyon cosmos pourrait lui apporter une réponse mais elle savait par avance ce qu’ils risquaient de lui répondre « qu’est ce que la planète dit ? » mais Aerith ne le savait pas, elle était trop fatiguée pour l’entendre. Elle savait pertinemment qu’elle ne pourrait l’entendre que dans la cité des anciens ou alors dans son église…mais la communication était moins claire là bas. Cependant, elle se doutait que pour des raisons évidente ses amis ne souhaiteraient pas retourner là bas… Elle essayerai une fois reposer de poser la question dans l’église si elle n’y parviendrait pas elle retournerait à la cité des anciens. Aerith se sentait un peu bête d’avoir été si optimiste et penser que ses amis auraient put répondre à ses questions, si elle n’avait rien vu venir de la rivière de la vie comment ses amis, sur terre, auraient ils put savoir quelque chose…

-Il faudrait que je demande à la planète… Peut être qu’elle pourra me dire quelque chose… Je suis trop fatiguée pour l’instant, demain, je retournerai à l’église pour demander… J’espère que j’entendrais suffisamment bien… et qu’elle aura la réponse…

Cloud lui proposa de prendre sa chambre pour la nuit, Aerith haussa imperceptiblement les sourcils, elle n’avait rien contre mais où allait il dormir ? Elle ne voulait pas qu’il se coltine le canapé juste pour elle, et puis elle pourrait très bien dormir avec Tifa, comme d’habitude …

-Aaaah !

Elle manqua de trébucher avec Cloud, heureusement Tifa avait resserée sa prise automatiquement sur Aerith ce qui l’empêcha de suivre l’exemple de son garde du corps. La cetras eut un petit rire suite à la remarque de son amie Barmaid, c’était vrai qu’il avait prit l’habitude de la moto, mais s’il était aussi tête en l’air sur le véhicule qu’il l’était à pied il prenait vraiment des risques !
Tifa sembla lire dans ses pensées, elle lui proposa de dormir dans sa chambre, comme prévu la chambre de Cloud était un grand désordre, c’est avec un soulagement non dissimulé qu’elle répondit :

-Je pense qu’il vaut mieux, je ne vais pas forcer notre chocobo à dormir par terre après tout ! Et puis comme ça tu pourras me parler de tous les sujets que tu ne peux pas aborder maintenant ! On a beaucoup de chose à se dire, entre filles ! Cloud tu pourras venir si tu veux mais il faudra que tu mette ta jolie robe ! Elle lui adressa un petit clin d’œil, il était très convaincant en miss Cloud qu’on se le dise ! Il avait même convaincue Don Coréno face aux de jeunes femmes c’était dire ! En parlant de costume, est-ce que Barret à toujours son costume de marin ? Oh ça lui allait si bien !

Elle se souvenait parfaitement que Tifa lui avait conseillé de l’utiliser en pyjama et elle était bien curieuse de savoir s’il avait acte de ce conseil, il semblait à la cetra qu’il avait passé un bon bout de temps dans la salle de bain de l’hotel de costa del sol à se regarder.

[Désolée pour le retard j’ai fait un détour chez mes parents ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le dernier havre de paix {PV Cloud & Aerith}   Ven 30 Aoû - 20:46:23


Cloud Strife


Ha ha ha ha…. Que c’était drôle de lui rappeler ce petit passage en travesti… La robe rose, les couettes ou serait-ce des nattes ? Bah toujours est-il qu’il avait eu l’air sacrément stupide ! C’est bien parce que Tifa c’était mise dans un sale pétrin et qu’il tenait vraiment à l’en sortir ! Plus jamais il ne se changerait en fille ! Plus jamais ! tenez-vous le pour dit ! Cloud adressa un coup d’œil à Aerith comme pour l’avertir qu’il se vengerait un de ces quatre.

Et super ! Tifa allait montrer les photos du mariage à Aerith et cette dernière ne se priverait sans doute pas pour se moquer de lui dans son costard cravate tout propret, tout serré et méga archi super inconfortable. Impossible de bouger dans ce truc. Et à la cravate… on ne peut pas respirer avec ce machin ! Il n’y a bien que les filles pour trouver ce genre de vêtements élégants. Qu’est ce qu’on en a faire d’être élégant ? C’est quand même mieux d’être à l’aise non ? Enfin ce qui consolait Cloud c’est qu’il ne serait pas le seul à être l’objet des moqueries d’Aerith ! Tous les autres en prendront également pour leur grade ! et sbaf, pas de jaloux !

Si un jour il se mariait, sans serait sans costume ! Et ouais, à la cool ! Enfin ca…. Ça serait sans compter sur Tifa qui lui ferait une tête au carrée bien avant qu’il n’émette la moindre opposition… Finalement il fera comme tous les mecs et se déguisera en pingouin… Le voilà qui pensait à un mariage potentiel. « Pauvre Cloud, tu es pas prêt de te marier si tu te bouges pas les fesses pour déclarer tes sentiments !  Tu finiras vieux garçon, tout seul, dans ta garçonnière avec Fenrir et ton épée pour seules compagnies féminines ! Et Tifa, qui en aura eu marre d’attendre, se sera barrée avec un autre mec qui lui fera tout plein de bébés ! »  Cette pensée répugnait Cloud au plus haut point. Que le premier qui ose toucher à ne serait-ce qu’un cheveu de Tifa s’apprête à tâter de son épée broyeuse !!

Mais pourtant il le savait tout ça ! Il savait que Tifa ne pourrait jamais l’attendre éternellement. Il savait qu’elle aspirait à un joli mariage à une belle robe blanche. A une journée unique dans sa vie où la promesse que Cloud lui avait faite un jour sur un rocher, serait enfin officielle et pour l’éternité. Il avait vu son regard briller lorsque Shera était apparue, plus magnifique que jamais. Lui-même n’avait pu s’empêcher un instant d’imager Tifa à la place de la sublime mariée. Ca l’avait d’ailleurs tout retourné. Tout comme l’immense claque dans le dos que Barret lui avait asséné en lui disant que c’était lui le prochain à passer la corde au cou.

Pourquoi n’arrivait-il pas à se décider à parler à Tifa ? Par peur de la perdre… Il croyait dur comme fer que les personnes le côtoyant de trop près étaient condamné à mourir… Ce n’était peut-être qu’une superstition stupide. Et puis après ? Il allait continuer toute sa vie à vivre auprès de celle qu’il aimait sans jamais réussir à lui avouait ? Il ne récolterait qu’une vie triste, sans aucun sens. Et le pire dans tout ça c’est qu’il faisait souffrir Tifa… Ça aussi il le savait et ça lui devenait de plus en plus insupportable. Il savait que sa jeune barmaid avait toujours rêvé d’une belle famille, avec plein d’enfants. Il voyait comment elle était d’ailleurs épanouie auprès de Marlène et Denzel. Et lui, était-il prêt à ce genre de vie ? à être… Papa ? Ola… c’était bien la première fois que cette pensée lui effleurait l’esprit. Mais après tout… pourquoi pas ? il s’en sortait pas trop mal avec Marlène et Denzel…

Allez…  Cloud ne pouvait refuser plus longtemps à Tifa d’être heureuse. C’était trop égoïste de sa part de la mal mener à ce point. Ca décision était prise, dès qu’il en aurait l’occasion, il se lancerait à l’eau et franchirait le grand pas. Il avait l’impression que cette perspective était encore plus terrifiante que celle d’affronter Séphiroth une nouvelle fois !

Cloud secoua promptement la tête pour faire le vide et fixer toute son attention à Aerith qui commençait à parler de sujets des plus sérieux. Elle évoqua Séphiroth et son retour éventuel. S’il y avait bien une chose qu’il fallait éviter absolument c’est celle-là. Le retour imminent de son pire ennemi ne pouvait qu’être annonciateur d’un futur bien sombre. La population de Gaïa n’avait pas besoin de ce Cauchemar en plus de tous les autres. Les maladies, les batailles, les souffrances… la réapparition des géostigmates. N’était-ce pas déjà assez ?

Cloud acquiesça d’un signe de tête lorsqu’Aerith annonça qu’elle reviendrait demain pour essayer d’écouter les mots que pouvait prononcer la planète. Il savait que le meilleur endroit pour ce genre de chose n’était pas l’Eglise mais la Cité des anciens…

- Si tu as besoin de te rendre à la Cité des Anciens dis-le moi. Je t’y conduirai. Nous irons ensemble

L’idée n’enchantait guère Cloud mais il n’avait pas le choix. C’était la bas que Aerith avait périe une première fois. S’il devait de nouveau la conduire là bas, il ne laisserait pas cette tragédie se reproduire. Il en faisait le serment.

Alors qu’il venait de trébucher, Tifa ne manqua pas de lui lancer une petite provocation à laquelle Cloud répondit non sans une pointe d’amusement.

- Tu seras ravie d’apprendre que je suis venu à pieds ! Il faudra donc retourner à la maison à pieds… dommage, Fenrir aurait pu être utile pour Aerith

Il regarda la jolie jeune fleuriste. Il y avait quand même une belle distance à parcourir pour retourner jusqu’au bar, est ce qu’elle tiendrait jusque-là ? A nouveau Cloud songea à devoir la porter pour l’épargner mais il songea que ce n’était pas facile de demander ce genre de chose. Elle aurait pu se vexer. Devait il courir jusque la maison pour chercher Fenrir et revenir avec afin de reconduire Aerith ? Mauvaise idée… Tifa serait abandonnée sur le chemin du retour… D’autant plus qu’il commençait à être tard et les rues seraient de plus en plus mal famée. Il l’inquiétude le gagna à nouveau alors qu’il espérait ne pas faire de mauvaise rencontre.  Surtout qu’il était venu désarmer….

Tifa proposa à Aerith de partager sa propre chance. Mince ! L’occasion de se retrouver seul avec Tifa ce soir venait de s’envoler. Mais la proposition était peut être mieux pour la fleuriste. C’est vrai qu’il devait avouer que son «  garage » n’était pas des plus accueillants. Quoique lui s’en contentait bien. Et oui la déco, tout ça, il en avait rien à faire du moment qu’il avait un endroit pour dormir.

C’est fou ce que le retour d’Aerith soulevait comme souvenir. Tifa et elle avait souvent partagé la même chambre durant leur aventure, tout comme Cloud avait dû partager celle de Cid, Barret et Vincent. Cloud se souvenait surtout des nuits atroces entre Barret qui prenait une place impossible et Cid qui ronflait… sans parler de l’odeur de fauve mouillé  de Nanaki les jours de pluie ! Etre frais et dispo au petit matin relevait presque du défi quotidien !

- Ce n’est pas un garage… C’est une chambre de garçon.

Cloud marqua un temps de réflexion afin de retrouver l’adjectif que Marlène utilisait d’habitude pour nommer la chambre de Cloud

- C’est une forteresse de solitude… d’après Marlène

Et la fillette avait raison. Cloud utilisait pour dormir, bricoler sa précieuse moto, préparer ses itinéraires de livraison mais surtout pour s’isoler quand il en avait besoin.

Cloud grimaça quand Aerith lui affubla le sobriquet de «  chocobo » dont il avait horreur.  D’autant plus qu’il ne voyait aucune ressemble entre lui et ces gigantesques piafs braillards ! La fleuriste annonça qu’elle acceptait la proposition de dormir avec Tifa afin de se raconter des trucs de nanas… Cloud se demanda un instant s’il aurait le droit de participer à la petite réunion s’il remettait la robe rose portée il y a des années chez Don Cornéo. Au même moment Aerith lui annonça la même chose et cette petite synchronisation d’idée amusa Cloud. Déjà avant c’était comme ça. Il lui arrivait souvent de penser à quelque chose au même instant qu’Aerith. Il fallait croire que certaines choses ne changeaient pas, et heureusement.

- Excellente idée, Aerith, j’ai toujours une robe dans mon armoire pour les folles soirée en copines… , ironisa Cloud

Toutefois….  Il avait bien du mal a cacher sa curiosité. Qu’allaient-elles se raconter ? Il aurait bien aimé le savoir.

Cloud lâche un instant le bras d’Aerith afin de tirer vers lui la lourde porte de l’église. Celle-ci sembla émettre un crissement protestataire avant de s’ouvrir sur une ville de Edge plongée dans la pénombre crépusculaire. Seuls quelques petites lampes vacillantes projetaient une lumière tamisée mais toutefois rassurante. L’inquiétude de Cloud monta d’un cran à l’idée de traverser si tardivement la ville en compagnie des deux jeunes femmes.

- Il ne faut pas s’attarder…




[ Je pardonnes pour cette fois mais que ca ne se reproduise plus XD ]
Revenir en haut Aller en bas
Tifa Lockheart
Administratrice

Messages : 1343
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 23
Localisation : Du côté de chez Swan ♪

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 25 ans
• More:

MessageSujet: Re: Le dernier havre de paix {PV Cloud & Aerith}   Ven 30 Aoû - 22:16:58




Tifa Lockheart
© Never-Utopia

    Les remarques très insistantes de son amie concernant la fameuse robe de Cloud l'amusa grandement, si bien qu'elle ne put retenir ses quelques rires sincères. Quel choc cela avait été de le voir comme ça ! Elle ne l'avait vraiment pas reconnu sur le coup, maquillé comme il était … c'était vrai que le mascara mettait ses jolies yeux bleus en valeur, mais il y avait tout de même plus viril. Elle rougit cependant légèrement devant le compliment avancé de la marchande de fleur, n'osant faire aucune remarque. Tifa ne s'était jamais vraiment attardé sur son apparence, à certaines rares occasions, il est vrai qu'elle aimait ''se faire belle'' mais elle ne se trouvait pas spécialement douée pour ça. Tifa ne s'était jamais estimé vraiment jolie, en fait, elle se trouvait simplement d'une banalité affligeante. C'est ce qui n'arrangeait rien quand elle se trouvait devant une fille comme Aerith, qu'elle trouvait vraiment spéciale.

    Elle écouta attentivement les explications de son amie concernant le lifestream. Elle n'était pas sûre de vraiment tout bien saisir, mais elle avait comprit l’essentiel. De toute façon, elle serait prête à défendre leur cause quoi qu'il arrive, c'était le plus important. Elle restait cependant soucieuse de tout cela, d'autant plus que la dernière des Cétras elle-même n'était pas sûre de tout. Il y avait beaucoup de mystères dans tout ce qu'il se produisait, même si la barmaid savait que ce ne devait pas être bien compliqué … Sephiroth et Jenova étaient tout simplement là, encore. Pour autant de fois qu'ils les avaient mis en défaite, ils revenaient toujours. Étrangement, elle commençait à penser qu'ils ne s'y prenaient pas de la bonne façon. Peut-être qu'au lieu de toujours essayer de les détruire, il leur fallait au contraire essayer de les aider ? Car, au fond, Sephiroth n'avait pas toujours était comme ça, c'est vrai … Tout le monde semblait avoir oublié aujourd'hui quel Héros il avait été, et à quel point il fut aimé et admiré. Mais qu'était-il donc vraiment arrivé à ce héros ? Il était devenu fou. Sephiroth était malade, et personne ne cherchait jusque-là à le soigner. Oui, la jeune serveuse commençait fortement à remettre leur combat en question. Non pas qu'elle changerait de camps, non, cela était impensable. Mais peut-être devaient-ils songer à une autre méthode. Il semblait clair à présent, que quoi qu'ils fassent, quel que soit le nombre de fois où ils vaincraient Sephiroth, il reviendrait toujours, et, revenant à chaque fois, il était de plus en plus haineux de tout et déterminé à tout détruire. Presque comme si le Lifestream lui-même cherchait à chaque fois à leur donner à tous une nouvelle chance, afin de procéder correctement. Ils semblaient condamner à reproduire le même schéma à l'infini, et c'était assez effrayant.

    Lorsque Cloud proposa à la jeune fille aux fleurs de l'accompagner à la cité des anciens, afin qu'ils y aillent ''ensemble'' Tifa fut comme prise d'une angoisse. Elle craint dans un premier temps pour leur sécurité à tous les deux, elle avait peur que tout ce qu'il s'était produit il y a cinq ans ne recommence. Elle faisait pourtant parfaitement confiance à Cloud, elle était intimement persuadée que Jenova n'aurait plus d'emprise sur lui, il n'était plus sa ''marionnette''. Mais cela ne restait tout de même pas rassurant. Elle fut alors prête à dire qu'elle viendrait eux, puis elle remarqua que c'était la deuxième fois que Cloud faisait une invitation à Aerith. Mince. Peut-être avait-elle mal comprit lorsqu'il lui avait proposé sa chambre ? Peut-être que cette invitation incluait le fait qu'ils passeraient la nuit ensemble ? Sans doute devaient-ils tous les deux en avoir très envies … Ils ne parlaient que de leur 'rendez-vous' il y a cinq ans, après tout. Après tant d'années séparés, ils devaient tout un chacun mourir d'envie d'enfin le faire. Elle eut alors comme un malaise, malgré le naturel et l'entrain avec lequel Aerith accepta l'invitation de la barmaid. Elle était très heureuse, elle-même, de pouvoir passer la nuit avec son amie. La marchande de fleurs devait être exténuée, mais ce n'était pas sûr qu'elle dorme beaucoup. Mais le malaise était là maintenant, même si elle le cachait bien, elle avait l'impression de s'être mit entre eux-deux alors qu'elle n'aurait peut-être pas dû. Elle était trop fuyarde face à ce genre de situation, et tellement aveugle ! Elle avait un don magnifique pour tout interpréter de travers, heureusement qu'elle gardait cela pour elle, sinon on aurait eut vite fait de lui mettre des claques. Bon, Aerith semblait avoir comprit elle aussi que Cloud lui laissait sa chambre pour allé ailleurs … Mais ça n'empêcha pas Tifa de penser qu'il était possible qu'il ait pensé à autre chose.

    Bon, sort toi tout ça de la tête Tifa. Et dit quelque chose avant d'avoir l'air constipée. Elle regarda alors ses deux amis, se demandant longuement si elle devait alors les accompagner ou non. Elle ne voulait pas s'imposer. Surtout pas. Mais elle ne voulait pas non plus les laisser tomber, et puis, elle avait envie de venir. C'était difficile de retourner là bas après tout ce qu'il s'était passé, mais c'était nécessaire. Et malgré l'angoisse que lui provoquait l'évocation de ce lieux, elle se dit que ça leur ferait sans doute du bien à tous de s'y rendre tous ensemble, afin d'enfin clore ce chapitre et de faire la paix avec leurs vieux démons. Après avoir longue travailler sa formulation, elle se décida enfin à dire quelque chose la dessus.

    -Faites attention si vous vous rendez là-bas … et n'hésitez pas si vous avez besoin.

    Ça semblait correcte ça ? Ça n'imposait pas sa présence et elle ne se défilait pas non plus. Elle ne put cependant pas s'empêcher de tourner et retourner cette phrase dans sa tête pour l'analyser, ce demandant si elle avait réellement bien choisit ses mots. Elle la décomposa tant de fois et si longtemps qu'elle finit par perdre tout son sens, et ce n'est que là qu'elle se dit qu'elle se prenait trop la tête. Aerith n'avait jamais caché son affection pour Cloud et vis versa, si ils avaient envie de partir en rendez-vous tous les deux, ils le feraient ! Dire qu'il y a tout juste une minute elle s'imaginait quel mariage et quel ménage aurait été le sien avec Cloud … Maintenant elle était à deux doigts s’imaginer celui de ce dernier, mais avec Aerith ! Oui, elle pensait trop. Elle pensait beaucoup trop. Cela aurait raison d'elle un jour.

    L'on déplora l’absence de la moto de Cloud, d'autant plus si ce dernier trébuchait comme ça aussi facilement. C'était peut-être l'émotion qui lui avait fait perdre la tête, c'était même très certainement cela ! L'on parla aussi un instant de la ''chambre'' de Cloud, dont chacun avait un peu son qualificatif personnel. Tifa et Cloud en tout cas, avait un avis bien arrêté sur la question, Aerith quant à elle, et bien … Elle pourrait se faire sa propre opinion bien assez tôt ! Sans doute ne lésinerait-elle pas sur la critique des lieux, parce que c'est une passion à plein temps que de le torturer ce brave chocobo ! Un garage, visiblement. Une chambre de garçon ? Ce n'était pas faux ! Une forteresse de solitude : c'était certain ! Il est vrai que les chambres au 7th Heaven étaient des sanctuaires très respecté, surtout celle de Cloud. Son amie d'enfance ne savait que trop bien à quel point il avait besoin de cela. Un petit endroit (ou deux) rien qu'à lui pour se retrouver seul. Elle ne s'en inquiétait même plus, au contraire, elle savait que c'était une nécessité bien bénéfique pour lui, elle avait très vite comprit qu'il était inutile de chercher sa compagnie dans ces moments là.

    Le sujet redevint bien plus gaie lorsque Cloud lui même avoue (enfin) ses penchants pour les robes !! Peut-être même allait-il fouillé dans l’armoire de Tifa pour essayer les siennes – enfin du peu qu'elle en avait. Elle s'amusa bien à l'imaginer comme ça d'ailleurs, aussi peu crédible cela puisse être. Ce devait bien être frustrant pour ce pauvre Cloud en tout cas, que de savoir qu'elles allaient dire un tas de chose que lui n'entendrait jamais. Peut-être qu'il essaierait d'entendre, à ses risques et périls. Tifa esquissa alors un sourire doux, plutôt satisfaite de l'idée du petit tête à tête entre fille. Cela faisait trop longtemps qu'elle n'en avait pas eut l'occasion, et ça lui manquait tellement !

    -Barret s'en cache bien, mais oui, il l'a gardé son costume ! Des fois je le retrouve dans la machine à lavé, caché dans une housse d'oreiller …

    Preuve qu'il le portait même de temps en temps! Cela dit, elle n'était pas sûre de vouloir pourquoi et à quel occasion. S'il n'en parlait pas, il y avait peut-être une raison … Elle n’irait pas pousser son indiscrétion jusque là. C'était Barret après tout, il ne fallait pas chercher.

    Cloud poussa la porte de l'église, jetant un œil à l'extérieur avec précaution. Ils avaient pas mal tardé ici mine de rien, et il est vrai que le ciel commençait à perdre en luminosité. Elle sentait son ami très inquiet, mais elle, elle ne s'en faisait pas tant que ça. Elle espérait simplement que Aerith réussirait à marcher jusqu'au 7th heaven, c'est vrai que ça faisait une trotte malgré le train récemment remit en service. C'était donc plus pour l'état de santé de son amie qu'elle s'en faisait, que pour elle. Ce ne serait pas la première fois qu'elle se baladerait tard dans les rues de Midgar et de Edge, ou même qu'elle y ferait une mauvaise rencontre dont elle se débarrasserait tout simplement. Il ne fallait pas l'embêter la petite Tifa, elle n'était d'ailleurs pas si petite, alors attention. Non, elle ne craignait vraiment pas la rue. Elle s'y était vite habituée après avoir quitté Nibelheim. Elle n'en adressa non moins un signe de tête entendue avec Cloud, tenant toujours Aerith avec précaution.

    -ça fait un bout jusqu'au 7th Heaven, on va prendre le train jusqu'à Edge et peut-être qu'il faudrait commander un taxi là-bas … se serait mieux pour Aerith.

    Cela ne leur laissait donc que les taudis à traverser à pied, ainsi qu'un bout de l'ancien secteur six.

    -ça va aller ? Demanda-t-elle à la Cétras fraîchement revenue.





Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dark6nika.deviantart.com/ http://ff-judgement-day.forumactif.org/t49-tifa-s-diary http://ff-judgement-day.forumactif.org/t34-l-ardoise-du-7th-heaven
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le dernier havre de paix {PV Cloud & Aerith}   Ven 30 Aoû - 23:11:41



Peut être vaudrait il mieux effectivement que Cloud l’accompagne là bas, Aerith songea que c’était le meilleur moyen pour lui d’effacer le terrible incident de sa mémoire… Enfin il ne l’effacerai jamais mais il pourrait tout du moins vivre avec… Elle n’avait pas non plus envie de lui infliger un tel voyage, elle pourrait y aller seule mais elle savait que Cloud ne la laisserait pas faire, Tifa non plus d’ailleurs… La dernière fois avait certes mal tournée, mais Aerith savait ce qui l’attendait en partant, maintenant elle ne risquait presque plus rien, enfin c’est ce qu’elle pensait au fond d’elle. Elle était assez forte pour faire le trajet et pour affronter quiconque tâcherai de l’en empêcher si cela était nécéssaire. Mais la plupart des personnes l’entourant avaient tendance à la considérer comme une petite chose fragile, une marguerite ou un coquelicot, mais Aerith était bien plus dangereuse que ça, pas comme une rose, non, les roses on voit leurs épines on s’en méfie directement. Aerith était comme un laurier rose, une très jolie fleur que l’on a tendance à vouloir cueillir, chose que l’on regrette amèrement dès qu’on l’a fait. Aerith jouait beaucoup de cette caractéristique, oh bien sur sa force physique était discutable mais il n’était ici pas question de force pure oh non… Mais discuter de cela ne servirait à rien, elle jugeait bon pour Cloud de retourner la bas avec Aerith pour « conjurer le mauvais sort ». Aerith fit un signe de tête affirmatif suivit d’un sourire à Cloud, Tifa leur conseilla de faire attention.

-Ne t’en fais pas Tifa, j’ai bien fait le chemin a pied toute seule, alors avec Cloud ça ne risque rien, et puis en moto nous y serons vite !


Peut être Tifa aurait elle souhaité les accompagner ? Aerith n’avait rien contre à proprement parler mais elle pensait qu’il était important pour Cloud d’y aller seul avec Aerith. Il s’en voulait de l’avoir laissée partir seul et de ne pas avoir put la sauver, s’ils retournaient tous les deux dans ce lieu la cetra espérait que ça aiderai le traumatisme à se résorber complètement. Elle se promit d’en parler à Tifa plus tard.

Ainsi donc Barret avait gardé son costume de marin, Aerith rit intérieurement, elle ne manquerai pas de l’asticoter un peu avec ça. Elle mettrait également Marlène dans le coup pour qu’il ne puisse pas trop s’énerver. Pour Aerith taquiner était une manière de montrer son affection, oh bien sur certains comme Tifa y échappait car ses personnes là étaient récéptives aux formes d’affections « communes » essayez donc de prendre Cloud ou Barret dans vos bras pour leur dire que vous les appréciez, vous verrez !
Tifa proposa de prendre le train, c’était une bonne idée, mais Aerith était capable de marcher, elle était fatiguée mais avait quand même de la réserve. De toute façon même si ça n’avait pas été le cas elle ne l’aurait jamais avoué, elle aussi avait sa fierté. La cetra hocha la tête avec un grand sourire


-Oui je vais très bien Tifa ne t’en fais pas, faites comme c’est le plus pratique pour vous surtout, je sais m’adapter après tout !


L’époque où Aerith avait peur du ciel paraissait loin maintenant, elle pouvait le regarder sans peur, elle n’était plus cette jeune fille fragile et farouche désormais, et elle ne souhaitait plus l’être. Elle pouvait se débrouiller seule, elle avait trop souffert de sa dépendance à Zack lorsque se dernier avait disparut. Alors maintenant elle refusait d’être dépendante de qui que ça soit. Bien sur elle était loin de refuser de s’attacher aux gens qu’elle rencontrait, pour Aerith c’était inné, elle aimait les gens et tâchait de toujours voir en eux le meilleur, la jeune femme refusait juste de trop compter sur les autres. Elle avait embaucher Cloud comme garde du corps uniquement pour le garder prêt d’elle quand tout en lui respirait Zack et elle avait finit par s’attacher à lui pour qui il était, enfin ce qu’elle percevait de lui.

Peut être qu’au fond d’elle, Aerith enviait les gens comme Tifa qui n’hésitait pas à faire d’une personne leur pilier, quitte à tout perdre si cette personne disparaissait, Aerith ne s’en sentait pas capable, elle ne sentait pas assez forte pour prendre ce risque. Elle se sentait si faible face à ça, et pourtant elle savait pertinemment que si l’un de ces amis venaient à disparaitre elle serait inconsolable et effondrée. Elle se dit finalement qu’elle se prenait beaucoup trop la tête et que, de toute façon tout finissait toujours par s’arranger, si rien ne s’arrangeait c’était alors qu’il n’y avait aucun problème.

De plus, quelque chose respirait en elle, Aerith était revenue, mais elle savait qu’elle était toujours toute seule, sa mère n’était pas revenue et ne reviendrai sans doute jamais. Aerith savait qu’au moment venu il y aurait, encore une fois, une chose qu’elle devrait faire seule et que peut être une fois encore un terrible destin l’attendrait. Et elle n’était pas prête…
Elle secoua un peu la tête, elle refusai de penser à de telle chose maintenant, et puis en plus elle allait inquiéter ces amis, comme s’ils avaient besoin de ça franchement ? Pour éviter que cela ne se produise elle eut un petit rire.


-Vous pensez toujours que je vais m’effondrer au moindre coup de vent ? Allons j’ai supporter un lac gelé je devrait supporter un peu de marche ! Vous vous inquiétez toujours tellement pour les autres et pas assez pour vous-même ! Enfin… Elle se tourna vers Cloud, Dans ton cas tu t’inquiète pour les autres et ta manière de les rassurer c’est de les inquiété encore plus !

Elle rit une nouvelle fois, lorsque Cloud avait contracter les géostigmas il n’avait rien trouvé de plus futé que de déménager dans on église pour ne pas inquiété Tifa qui dans son cas c’était encore plus inquiétée. Elle lui faisait gentiment la leçon mais espérait qu’il ne recommencerait pas… Elle se tourna vers Tifa

-Cela dit toi tu ne dis rien c’est pas forcément mieux, tu t’inquiète dans ton coin pour ne pas inquiété les autres, eux aussi ils sont là pour toi tu sais ? Ce n’est pas toujours que dans un sens !

Dit celle qui était partie sans prévenir personne pensa t’elle. Elle était peut être un peu dur, et puis bon Aerith faisait un peu ça aussi, elle ne disait jamais rien de peur d’inquiéter les autres, cependant lorsque elle-même s’inquiétait pour ses amis elle n’hésitait pas à le leur faire savoir

-Cela dit je ne suis pas forcément mieux de ce coté là…


Finalement ils étaient tous des cas sociaux concernant les rapports avec autrui… Belle équipe de bras cassé, finalement Yuffie était peut être la plus naturelle dans sa manière de se comporter, ça pouvait choquer mais au moins on ne pouvait pas lui reprocher de se faire des cheveux blancs pour les autres. Mais bon, Aerith n’arriverai pas à penser autant à elle que Yuffie le faisait, c’était un véritable entrainement après tout !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le dernier havre de paix {PV Cloud & Aerith}   Sam 31 Aoû - 10:23:09


Cloud Strife


Tifa proposa d'accompagner Cloud et Aerith à la cité des anciens en cas de nécessité. Mais Cloud la regarda avant de lui répondre d'un ton peut être un peu trop sec

- Non ! Il n'en est pas question


Ce " non" était sans appel et Tifa avait dû le comprendre. La Cités des anciens restait un endroit particulier. Et particulièrement dangereux. S'il avait accepté d'y conduire Aerith ce n'était pas de gaité de cœur, mais uniquement pour assurer sa sécurité et éviter que l'histoire ne se renouvelle. C'est vrai que rien n'avait encore annoncé un retour probable de Séphiroth et donc que le risque qu'Aerith périsse de nouveau était relativement minime. Mais Cloud ne voulait prendre absolument aucun risque. S'il n'allait là-bas qu'accompagné d'Aerith, il n'aurait que la sécurité de la belle fleuriste à assurer. Certes cette dernière savait se battre et se défendre, tout comme Tifa, mais il ne devait négliger aucune éventualité. Qui sait ce qu'ils pourraient rencontrer là-bas ? D'un autre côté, Cloud se faisait peut être trop de soucis. Si Séphiroth n'avait pas été présent à la Cités des Anciens ce jour-là, Aerith ne serait jamais morte. Si cette dernière n'était pas partie toute seule, si Cloud ne l'avait pas laissé bêtement filer, si il avait été plus vigilent, si il avait été assez rapide pour la rattraper.... si, si si.... A nouveau la culpabilité commença à s'emparer de lui. Ca n'en finirait donc jamais ? Ses sombres démons avaient beau le quitter, ils n'étaient pourtant jamais trop loin, revenant hanter ses pensées et horrifier ses nuits d'insomnie. Mais Aerith était là maintenant. Ca n'effaçait en rien ce qui s'était produit plusieurs années auparavant mais il devait impérativement se forcer à ne plus culpabiliser de la sorte. Il savait pourtant que la jeune femme ne lui en avait jamais voulu. C'est lui, et uniquement lui, qui ne se pardonnait pas.

Cloud prit une profonde inspiration alors qu'ils sortaient tous les trois de la petite église miséreuse. Tifa proposa de prendre le train alors qu'Aerith affirma qu'elle était parfaitement capable de se déplacer à pieds. Cloud considéra un instant les deux jeunes femmes qu'il regardait alternativement, tout en étudiant le pour et le contre de chacune des deux options. Finalement il trancha en faisant un petit signe de tête en guise d'acquiescement qu'il adressa à Tifa

- Nous prendrons le train.

Il se tourna vers Aerith pour lui expliquer la raison de son choix. Il ne tenait pas à ce que la jeune femme ne se vexe en pensant que Cloud préférait prendre le train parce qu’il la trouvait trop faible. Certes il était inquiet pour elle mais il savait qu'Aerith était pleine de ressources. Elle l'avait maintes fois prouvée par le passé. Et elle venait de le prouver une nouvelle fois avec la distance immense qu'elle avait parcouru seule, sans personne pour l'aider, sans moyen de locomotion. Aerith était épatante. Cloud l'admirait. Il aurait aimé être aussi fort qu'elle. Pas sur le plan physique mais sur le plan mentale. Il fallait voir comme son retour rendait tout le monde heureux. Elle était appréciée de tous et il y avait de quoi. Aerith était une personne enjouée qui, par un simple sourire, arrivait à redonner espoir aux âmes les plus tourmentées. Elle était altruiste, toujours prête à aider quiconque en avait besoin, que ce soit des amis ou de parfaits inconnus.Ca lui donnait d’ailleurs un petit côté naïf qui ne gâchait rien à son charme naturel. Elle était un modèle, un exemple à suivre pour tout un chacun.

- Le train sera beaucoup plus rapide. Denzel et Marlène doivent nous attendre depuis un moment. Ils vont s'inquiéter.

Cloud pensa alors que les enfants devaient vraiment commencer à trouver le temps long. Il leur avait dit qu'il partait juste une petite heure et voilà déjà un long moment qui s'était écoulé, bien plus que le temps initialement prévu. Ne tenant pas à les inquiéter davantage, il sortit de sa poche son PHS qu'il ouvrit avant de chercher un contact dans son répertoire. Une fois le numéro inscrit sur le petit écran lumineux de son appareil, il appuya sur la touche d'appel. Deux sonneries, puis une troisième, une quatrième, une cinquième... Cloud adressa un regard anxieux à Tifa juste avant que ça ne décroche et que la voix de Denzel se fasse entendre et fasse voler en éclat l’inquiétude ressentie auparavant

- C’est moi…. Nous sommes en retard, nous prenons le train et on sera bientôt là… Oui, Tifa est avec moi… Ne t’inquiète pas… D’accord.

Cloud raccrocha en clapant son téléphone qu’il rangea dans la poche de son pantalon noir. Il tenu de rassurer Tifa qu'il savait trés protectrice avec les deux enfants de leur " famille"

- Tout va bien pour eux


C’est alors qu’Aerith commença à leur reprocher gentiment de toujours craindre sa fragilité. Puis elle se plaça devant Cloud qu’elle regarda intensément avant de lui faire la leçon sur sa façon d’inquiéter son entourage. Une nouvelle fois ce dernier eut l’impression d’être un enfant réprimandé par sa maman après avoir fait une bêtise. Il leva le regard qu’il ancra à celui si émeraude de son amie. Elle n’avait pas tort. Il ne s’était pas rendu compte de la peine qu’il avait du déclencher chez Tifa et les enfants lorsqu’il s’était enfui après avoir été contaminé par les géostigmates. A cette époque il n’avait pensé qu’à leur épargner la triste contemplation de son déclin. Aucun traitement, aucune rémission possible. Il pensait être condamné à mort, tout comme l’était Denzel et les autres malades dans leur cas. Une partie de lui lui souffla qu’il était parti pour une autre raison également. Pour ne pas voir Denzel rendre son dernier souffle… Il n’aurait pu le supporter. Alors, lâchement, égoïstement, il avait tout déchargé sur les épaules de la pauvre Tifa. Comme il avait été infâme de s’en aller ainsi plutôt que de la soutenir, de l’aider et de lui rendre le quotidien moins difficile. Ça aussi ça le rongeait jour et nuit. Il n’en avait jamais parlé à Tifa, il ne lui avait jamais demandé de l’excuser pour son comportement inacceptable. Un jour… Un jour il le ferait. Et dire qu’il avait osé lui demander une sorte d’autorisation pour recommencer à s’échapper. Un bon coup de pieds aux fesses, voilà tout ce dont il aurait eu besoin !

- Aerith… Tu as raison… Je ne fais qu’inquiéter les personnes qui m’entourent. Ce n’est pas mon intention… j’essaie seulement de leur épargner d’être triste… Je n’ai jamais appris à faire différemment.

C’était vrai… Aussi loin remontait les souvenirs de Cloud, il avait toujours préféré prendre la fuite plutôt que de se confronter aux réels fonds des problèmes rencontrés. Il avait fui Nibelheim pour devenir SOLDAT et tenir la promesse faite à Tifa. Mais en définitive, est-ce vraiment ce que Tifa espérait de lui à l’époque ? Elle aurait sans doute préféré qu’il reste à ses côtés plutôt que de s’en aller à Midgar pendant de si longues années.
Cloud descendit les trois larges marches de pierres polies qui menaient au parvis démantelé de l’église. Il prit ensuite la première ruelle sur la gauche malgré l’aspect peu engageante de cette dernière. Seuls quelques lampadaires diffusaient une lumières grésillantes et jaunâtres qui n’éclairait qu’à peine l’asphalte noir, partiellement défoncé par endroit, qui se déroulait sous leur pied. C’était le chemin le plus court pour rejoindre la station ferroviaire.
Alors que seuls les pas des trois amis se faisaient entendre, Cloud était reparti dans ses pensées. Une question brulait les lèvres du livreur et il hésitait à la formuler à haute voix, de peur de froisser Aerith ou de raviver des souvenirs douloureux. Finalement, après quelques instants, il se décida tout de même

- Aerith…. Quand tu étais dans la rivière de la vie, est ce que tu as vu… Zack ?

Il osa qu’à peine lui adressa un petit regard à la fois plein d’espoir et d’inquiétude. Zack…. Beaucoup de choses avaient commencé grâce à lui.

- Non… je… enfin oublie… Pardon je ne devrais pas…

Cloud baissa le regard et se perdit en confusion, se disant qu’une nouvelle fois il venait sans doute de perdre une occasion de se taire




Revenir en haut Aller en bas
Tifa Lockheart
Administratrice

Messages : 1343
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 23
Localisation : Du côté de chez Swan ♪

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 25 ans
• More:

MessageSujet: Re: Le dernier havre de paix {PV Cloud & Aerith}   Sam 31 Aoû - 11:35:36




Tifa Lockheart
© Never-Utopia

    Si Aerith avait décliné l'offre de la barmaid avec beaucoup de tact, Cloud n'en fut que plus ferme. La réponse de ce dernier la refroidit d'ailleurs quelque peu, si bien qu'elle baissa doucement les yeux en signe de rémission. Oui, de toute façon il n'y avait pas de place pour trois sur la moto, elle serait de trop, dans tous les sens du termes. Ils devaient vraiment avoir envie de se retrouver tous les deux, pourtant, elle aurait vraiment aimé les accompagner pour s'assurer que tout se passe bien, qu'Aerith ne se mettre pas en danger et que Cloud ne se retrouve pas dans la même situation qu'il y a cinq ans. Après tout, c'est lui qui avait bien faillit tuer Aerith, à plusieurs reprises même et à chaque fois, Tifa était derrière pour le supplier de se ressaisir. Que se serait-il passé si elle n'avait pas été là ? Sans doute se serait-il raisonné lui même … par amour ? Plus elle y pensait, plus elle s'en voulait de s'être imposée face à l'invitation de Cloud. Le ton qu'il avait employé pouvait parfaitement laisser croire que la première objection de son amie d'enfance avait dû le froisser, empêchant ainsi Aerith de passer la nuit dans sa chambre. Oui elle en était sûre maintenant. Elle s'en voulait et en même temps, elle était un peu triste. Cela ne gâcherait pas le bonheur qu'elle ressentait de revoir Aerith, mais tout de même, c'était un détail qu'elle ne pouvait pas négliger. La famille allait sans doute subir de légers changement, elle savait à quel point Marlène aimait la marchande de fleur, et elle était persuadée que Denzel l'aimerait aussi. Sans doute la serveuse allait-elle se retrouver dans le rôle de la vieille tante qui fait les tartes ? Et bien, tant que tout le monde est heureux, c'était le principal, pas vrai ? Que ne donnerait-elle pas pour le bonheur de Cloud, pour enfin voir chaque jour un joli sourire sincère sur son visage. Ce sourire, elle l'avait pourtant bien rencontré quotidiennement depuis ces deux dernières années. Mais il ne lui semblerait jamais aussi beau, aussi doux, aussi tendre et sincère que ceux que lui procurait Aerith. Mais comme qui dirait, l'herbe est toujours plus verte chez le voisin. En l'occurrence, cette expression n'en était que plus fatal en sachant quel don avait la marchande de fleurs avec les plantes !!

    Elle suivit silencieusement ses deux camarades jusqu'à l'extérieur alors que l'on décidai de prendre le train. Elle ne pouvait maintenant pas s'empêcher de penser qu'elle avait contrarié son ami d'enfance, ce qui lui affligea un certain malaise. Elle s'arrangea bien pour le dissimuler derrière un petit air songeur, ne pouvant à présent plus arrêter la machine à penser et à 'envisager' qu'était son esprit. Elle s'efforçait de conclure que, quoi qu'il arrive, il faudrait qu'ils soient tous heureux, au moins pour le bonheur et la bonne fortune des autres. Puis elle préféra encore penser à la situation critique du monde plutôt qu'à ses misérables petites remises en questions.

    C'est alors que Cloud choisit d'appeler les enfants au 7th Hevaen, il est vrai qu'il se faisait tard et qu'ils devaient s'inquiéter maintenant. De plus, Tifa devait ouvrir le bar ce soir, mais elle se raviserait. L'établissement survivrait très bien à une soirée de fermeture exceptionnelle, elle devait prendre soin d'Aerith. Le regard de la jeune patronne de bar ne tarda pas exprimer le mourront naturelle qu'elle se faisait constamment pour les enfants, alors que Cloud attendait impatiemment qu'ils décrochent. S'ils leur arrivaient quelque chose un jour, c'était certain qu'elle ne se le pardonnerait jamais, et Barret ne lui pardonnerait pas non plus. Mais aujourd'hui, tout allait bien, ils décrochèrent et tout semblait bien se passer là-bas. Bien sûr. Tout se passait toujours bien, après tout, à chaque fois qu'elle s'absentait … pourquoi cette fois-là serait-elle différente ? Elle fut aussitôt soulagée lorsque Cloud lui assura de vive voix que tout allait bien. Il s'était bien gardé de dire quoi que ce soit sur le retour d'Aerith aux enfants, ce n'était pas le genre de nouvelle à donner au téléphone de toute façon. Mais cela allait leur faire un de ces choc … Surtout à Marlène, qui avait bien connu Aerith.

    Ils déambulaient à présent dans les rues des taudis du secteur cinq quand Aerith choisit de finalement leur faire gentiment la morale à tous les deux. Ce qu'elle disait était parfaitement vrai. Tifa s'inquiétait toujours pour tout le monde, mais il était rare qu'elle le dise. Plus rare encore qu'elle dise quand elle n'allait pas bien. Depuis le départ de Cloud, elle craignait surtout de trop l'étouffer, ou de lui faire trop de reproches qui l'encourageraient à partir de nouveau. C'était sa plus grande angoisse ça, il n'y avait pas pire … Se retrouver seule. Ho oui, rien que d'y penser, elle pourrait en défaillir ! Il y avait toujours les enfants, heureusement, mais tout de même. Cela dit, ça ne l'empêchait jamais de dire simplement ce qu'elle avait à dire lorsque Cloud avait besoin de se faire remonter les bretelles, comme il y a trois ans par exemple, et tant d'autres fois avant et après cela. Elle avait toujours peur à chaque fois que cela le pousse à fuir de nouveau, à partir loin d'elle, mais c'était toujours dit. Et au final, il restait et l'écoutait. Si Cloud reconnu parfaitement ses erreurs sans pour autant songer à comment y changer quelque chose, Tifa resta parfaitement silencieuse et songeuse. Compter sur les autres … Elle le faisait déjà, mais à sa manière. Elle n'avait pas besoin de grand chose, juste de leur présence, et bien sûr, elle savait qu'elle pouvait compter sur eux. Le savoir lui suffisait, elle n'avait pas besoin de plus de preuves que cela. Et puis, ce qui lui revenait toujours était que ses amis avaient déjà bien assez de soucis à régler comme ça, il n'y avait de place nul par pour les siens. Elle pensait bien faire, mais c'est en observant Aerith qu'elle se rendit compte que ce n'était peut-être pas la bonne solution. Elle était comme elle, et Tifa devait avouer qu'elle s'en inquiétait que plus encore pour elle. Elle souriait toujours, disait toujours que tout allait bien pour elle, alors on se demandais à chaque fois si c'était vrai, s'il n'y avait pas quelque chose à faire de plus et comment ? Oui, ce genre de personne qui ''vont toujours bien'' étaient vraiment frustrante, pour ceux qui prenaient la peine de s'en faire malgré tout pour eux.

    Tifa lâcha finalement un léger sourire en regardant son amie qui se retournait toute la remarque, cependant, elle ne put rien dire pour la rassurer cette fois. Lui promettre qu'elle lui dirait toujours ce qui n'allait pas serait vain, c'était une promesse qu'elle ne pourrait tenir, même si Aerith était sa confidente. En fait, elle parlait vraiment au plus naturelle et au plus simplement possible. Sans avoir à se dire ''ça ne va pas'', elle discutait simplement ensemble des sujets compliqués qui pourrait les angoisser. Tifa avait enfin retrouver sa confidente, ça allait sans doute lui être bénéfique.

    Puis Cloud brisa ce long silence qui rythmait leur marche pour aborder un sujet plutôt compliqué lui aussi. Zack. C'est vrai, elle n'en avait pas parlé, et d'après ce que Tifa avait comprit – un peu tard – ce fut bien Aerith la petite amie dont avait parlé les parents du jeune soldat à Gongaga. Zack … S'il y avait bien une personne envers qui Tifa devait s'excuser, c'était auprès de lui. C'était le genre d'erreur qu'elle ne se pardonnait pas et qui la rongeait. Lui qu'elle avait mit dans le même sac que Sephiroth et la Shin-Ra alors qu'il n'avait jamais aspiré qu'à l'aider. Elle posa les yeux sur Cloud alors qu'il posait cette question. Il semblait plutôt songeur et préoccupé, triste aussi. Elle ne put alors pas s'empêcher de penser qu'au delà de s'inquiéter pour son ami, il devait aussi se préoccuper de l'évolution de sa relation avec Aerith. Cela rejoignait son désire de se retrouver seule avec elle après tout, puisqu'il était maintenant question qu'ils partent en rendez-vous – du moins c'est ce qu'elle imaginait – il était normal qu'il se demande si Aerith n'avait reprit sa relation amoureuse avec lui. Cela dit, la serveuse se posait de sérieuse question sur la possibilité d'avoir une quelconque relation là-bas. Elle n'osa rien dire à nouveau, mais elle posa les yeux sur Aerith, attendant elle aussi la réponse. Aussi bien vis à vis de ce qu'elle s'imaginait que pour avoir de véritable nouvelle de ce soldat qui avait tant fait pour eux.





Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dark6nika.deviantart.com/ http://ff-judgement-day.forumactif.org/t49-tifa-s-diary http://ff-judgement-day.forumactif.org/t34-l-ardoise-du-7th-heaven
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le dernier havre de paix {PV Cloud & Aerith}   Sam 31 Aoû - 13:46:51



Aerith plissa légèrement les yeux, Cloud avait répondu beaucoup trop sèchement à Tifa, elle savait parfaitement qu’il voulait juste la protéger, mais Tifa l’avait elle saisie ? Le soucis étant là, Cloud agissait parfois sans réflechir à ce que ces réponses pouvaient provoqués chez les autres, il ne pensait jamais à mal bien sur, mais parfois il heurtait les sentiments des autres, sans le vouloir. Elle lui adressa un rapide coup d’œil pour lui faire comprendre qu’il avait peut être été trop dur. Et effectivement, suite à cela Tifa n’avait plus prononcé un seul mot. Cela peinait Aerith mais elle ne pensait pas pouvoir dire quoi que ça soit à la place de Cloud, son amie penserait qu’elle essaie simplement de lui remonter le moral (ce qui n’était pas foncièrement faux) sans forcément considérer les paroles d’Aerith comme un fait. Elle décida de faire passer son idée différemment, elle dit doucement,


-Toi et tes manières de vouloir protéger tout le monde… Heureusement que tu as besoin de moi pour aller là bas sinon tu serais bien capable de me laisser sur le carreaux aussi.


Cloud finit par décider de prendre le train, ce qui rassura Aerith un peu, elle était pressée de rentrée l’air de rien, de pouvoir souffler un peu et de revoir Marlène, elle avait un peu peur de sa réaction mais ça ne pouvait pas être négatif après tout. D’ailleurs Cloud appela les enfants pour les tenir au courant de leur retour. Aerith fut soulagée de ne pas l’entendre parler d’elle, le téléphone aurait été une très mauvaise idée… D’autant plus si Marlène était celle qui avait répondu au téléphone, Denzel n’aurait sans doute pas compris l’allusion, la cetra se demande s’il avait déjà entendu parlé d’elle ? Sinon il se demanderai sans doute qui était ce cadavre vivant qui suscitait tant d’émotions chez ses parents et sa sœur. Il faudrait alors lui expliquer… Elle verrait bien le moment venu.
Cloud écouta la leçon d’Aerith avant de lui donner raison, il n’avait jamais apprit à faire différemment, c’était vrai… Et changer ce genre d’habitude était toujours compliqué après tout. L’important était finalement qu’il fasse les efforts adéquats.


-Le principale c’est que tu t’en rende compte et que tu essaie de changer ça, au moins un petit peu. C’est important pour ceux qui t’aime, ils ne demande qu’à t’aider après tout.


Oui mais Cloud était une tête de mule convaincue qu’il pouvait tout résoudre tout seul… Comme Aerith finalement, elle aussi devrait essayer de changer ça, mais elle acceptait mal qu’on puisse ne pas la laisser faire ce qu’elle voulait même quand c’était aux yeux de tous une mauvaise idée, elle finissait toujours par n’en faire qu’a sa tête, quitte à se mettre dans le pétrin. Il faudrait peut être qu’elle prenne plus l’avis des autres en compte… surtout quand cela concernait sa propre sécurité.
Cloud posa alors la question qu’elle attendait depuis un moment déjà, il parut gêné juste après, elle se demanda pourquoi, elle secoua la tête en souriant, ça allait, il avait le droit lui aussi d’avoir des nouvelles des gens qui lui était chers après tout. Mais elle ne savait pas quoi lui dire, oui elle avait vu Zack mais ils n’avaient pas tant que ça parlé de Cloud… Mais lui aussi l’avait vu non ? Lorsque Sephiroth était revenu, la dernière fois avec Kadaj…


-Mmmh mais tu l’as vu toi aussi non ? Il est venu te remonter le moral je crois, tu sais, contre Sephiroth la dernière fois. Elle hocha la tête, il va bien ne t’en fait pas, il était surpris que je te connaisse, il m’a aidé à diriger la rivière de la vie la dernière fois, oh et il a dit que c’est lui qui t’avais appris certaines attaques, c’est tout. Mais tu sais Cloud je crois qu’il est vraiment fier de toi, nous le sommes tous après tout.

Mais aux yeux de Zack c’ était bien différent, il avait été le mentor de Cloud alors le voir si bien se débrouiller c’était un véritable accomplissement. Zack allait il revenir ? Aerith ne savait pas, elle ne pouvait pas le savoir et elle ne pouvait pas s’autoriser à l’espérer, ça aurait été cependant très bénéfique pour Cloud finalement, ils auraient put parler. Zack ne lui en avait jamais voulu de toute façon, il n’avait jamais compter à ce que Cloud le protège et il l’aurait sans doute très mal pris s’il l’avait fait.
Tifa n’avait toujours rien dit, Aerith s’en inquiétait, mais elle ne savait pas quoi dire de plus, oh mais elle aussi connaissait Zack après tout !

- Il se souvient de toi aussi Tifa, elle rit, on dirait que tu fais toujours forte impression auprès des hommes que tu approche !


D’ailleurs Rude était bien tombé sous le charme de la barmaid, Cloud aussi après tout et même Johnny l’autre ami d’enfance de Tifa, mais c’était comme si cette dernière ne s’en rendait pas compte, peut être que finalement ça ne l’intéressait pas plus que ça. Tifa avait pourtant grand besoin d’être aimée, mais fatalement personne ne semblait le comprendre, ou bien le voir… Il a des sortes d’affection que des enfants et des amis ne peuvent pas donner, Aerith le savait bien. Elle tendit donc une perche enorme au chocobo qui les accompagnait.


- Un jour peut être que tu trouvera quelqu’un qui ne sera pas trop timide pour te dire ce qu’il ressent…


Elle jeta un regard en biais à Cloud pour être sure qu’il saisissait ce qu’elle voulait dire, s’il ne se dépêchait pas bientôt Aerith organiserai elle-même un speed dating pour Tifa… Quoi que cette dernière n’apprécierait peut être pas trop l’idée…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le dernier havre de paix {PV Cloud & Aerith}   Sam 31 Aoû - 15:02:45


Cloud Strife


Cloud regarda son amie d’enfance. Elle paraissait songeuse. Elle semblait être ailleurs, lointaine. Est-ce qu’il avait été trop sec avec elle lorsqu’il lui avait interdit de les accompagner à la Cités des Anciens ? Pourtant Cloud n’avait aucunement l’intention d’être froid à son égard. Il avait simplement cherché à la protéger. Il ne tenait pas à ce que Tifa, si précieuse à ses yeux à son cœur, ne cours absolument aucun risque si cela n’était impérativement obligatoire. Ce n’était pas le cas. Il préférait donc la savoir hors danger, prête à l’accueillir de son doux sourire à son retour.

Avec toute la délicatesse dont elle sait parfait faire preuve, Aerith gronda Cloud pour ses méthodes peu recommandables à vouloir toujours protéger son monde. Ca le surprit dans un premier temps. Mais cela ne fit que confirmer la crainte du livreur sur le soudain mutisme de Tifa.

Il venait de la blesser… Il n’aurait pas dû être aussi dur avec elle. Est-ce qu’elle lui faisait la tête ? Non… ce n’était pas son genre. Cloud devait impérativement lui parler, lui expliquer tout ce qui lui passait par la tête ces dernières heures et surtout s’excuser d’avoir haussé la voix alors que la seule intention de Tifa était de lui venir en aide. Décidément il n’était pas bien diplomate.

Cloud regarda silencieusement sa précieuse amie, toujours murée dans un mutisme religieux. Et si…. Serait-il possible que Tifa soit repartie dans ses travers d’autrefois ? Qu’elle ne s’imagine une quelconque liaison plus qu’amicale entre lui et Aerith ? Si c’était le cas, elle se trompait largement. Certes autrefois Cloud à senti son cœur vaciller plus d’une fois pour la belle Aerith mais depuis il avait fait du rangement dans son cœur et sa tête tout embrouillés. Il avait réalisé que ses vrais sentiments n’avaient jamais été que pour Tifa. Seulement…. Peut-être envisageait-elle autre chose ? Peut-être pensait-elle que le « non » de Cloud était un moyen de rester seul en tête à tête avec Aerith. Cloud croyait que Tifa connaissait les sentiments qu’il éprouvait pour elle, même s’il n’avait jamais eu le courage de le lui avouer. Se serait-il tromper ? Ou… Tifa aurait-elle si peu confiance en lui ? Cloud s’interdisait d’explorer plus profondément cette voie. Il savait que c’était un chemin obscur qui ne le conduirait qu’au doute, à la suspicion, à la trahison… à la haine. Non. Lui avait une confiance absolue en Tifa et cette confiance devait être mutuellement réciproque. Tout cela le renvoyait à une seule et unique option s’offrant à lui : avoir une discussion sérieuse avec son amie d’enfance. Il profiterait peut être qu’Aerith souhaiterait prendre une douche pour se délaisser afin d’avoir cette conversation.

Ils arrivèrent à un escalier en fer grossièrement ouvragé qu’ils commencèrent à monter. Leurs pas résonnaient sur le fer nu et partiellement rouillé aux différents points de soudage. Ces petits claquement aigue du contact de leurs semelles de chaussures sur la ferraille avait quelque chose de rassurant. Ca brisait le silence, parfois lourd, et le fils des pensées mornes du jeune livreur

Aerith vint alors à parler de Zack. Oui c’est vrai. Cloud avait senti Zack l’aider lors de son dernier combat contre Séphiroth. Ça avait été comme une impulsion qu’il lui avait soufflé. Un pouvoir, une ressource d’un seul coup gigantesque lui ayant permis de gagner cette nouvelle bataille contre son ennemi juré. Oui... Il l’avait vu dans l’encadrement massif de cette église décharnée qu’ils venaient de quitter. Sur le seuil de cette porte, adossé contre le manteau en bois piqué aux mites… Il avait été là… et depuis plus rien.

La réponse que lui apporta Aerith était loin de ce qu’il espérait. Il ne lui avait pas demandé des nouvelles de Zack pour entendre dire que ce dernier était fier de lui. Certes ça lui faisait plaisir mais ce n’était pas du tout à cela qu’il s’attendait. A quoi s’attendait-il d’ailleurs ? A ce qu’elle lui dise « oué je suis ressuscité aujourd’hui et demain c’est au tour de Zack ! » oui… A vrai dire c’est bien cela qu’il espérait. Finalement, parler de son défunt ami lui était beaucoup plus difficile que ce qu’il pensait et il regrettait lourdement d’avoir osé poser une telle question à son sujet. Non seulement son moral venait de sombrer au fin fond de ses chaussettes mais en plus il venait de raviver des souvenirs douloureux qu’il avait mis longtemps à enfuir loin en lui. De toute évidence, Aerith ne savait pas si le Soldat Première class Fair aller revenir d’entre les morts. Il fallait que Cloud se fasse une raison et qu’il balaie à tout jamais l’espoir de le revoir parmi eux. C’était une impression étrange… Cloud avait l’impression soudaine de perdre son ami pour la seconde fois . Il n’avait plus qu’une seule envie : s’enfermer dans sa forteresse de solitude, son garage, sa chambre… appelez ça comme vous voulez.

Cloud retira son bras qui était jusqu’alors accroché à celui de la douce fleuriste pour le laisser tomber négligeant à côté de son corps, le balançant lentement au rythme saccadé de ses pas. Toute la volupté, la joie et l’enthousiasme d’avoir retrouvé Aerith sembla voler en éclat d’un seul coup. L’envie subite de s’enfuir très loin lui effleura l’esprit une fraction de seconde mais il restait pourtant là, marchant aux cotés des deux jeunes femmes. Silencieux.

Pourquoi était-il si versatile ? Pourquoi ne pouvait-il pas se contenter de ce qu’il avait. Le retour d’Aerith était un miracle, il devrait s’en réjouir. Et il s’en réjouissait ! Mais son retour semblait mettre en valeur la place vide de Zack…. Il brillait par son absence….

Cloud écouta Aerith faire l’éloge du succès que rencontrait Tifa auprès des hommes. Bien sûr qu’elle avait du succès ! Comment pouvait-il en être autrement. Elle était belle, pétillante, sincère, chaleureuse, pleine de vie et d’entrain. Cloud aimait par-dessus tout son sourire et ses yeux si atypiques. Il aimait voir ces derniers briller de joie. Il aimait les éclats de rire de Tifa résonner dans la maison. Il aimait ses longs cheveux qui dansaient dans son dos à chacun de ses mouvements.

Cloud tourna lentement la tête vers son amie d’enfance, la regarda discrètement. Oui…. Tifa était sublime..

- Un jour peut être que tu trouveras quelqu’un qui ne sera pas trop timide pour te dire ce qu’il ressent…

Et pan Cloud, prends ça dans les dents. Il tourna vivement la tête vers Aerith et cette dernière le regarda d’un air entendu qui ne laissait aucune place au doute. Le « quelqu’un trop timide pour te le dire » c’était lui ! Et elle avait raison ! Mais est ce de la timidité ou de la couardise ? Ce qui était sure, c’est que c’était de la bêtise ! Cloud n’était qu’un idiot
Toutefois cette petite remarque ne le froissa pas. Au avait au moins eut l’avantage de sortir Cloud de ses tristes songes au sujet de son mentor.

Le livreur remercia la nuit de dissimuler la teinte carmin que venait de prendre son visage alors qu’il se retrouvait tout bête, tout stupide, ne sachant que répondre à la réplique de son amie

- Euh….

Il gravit la dernière marche de l’escalier pour arriver sur le quai où le train allait pas tarder à entrer en gare.

- Tifa… mérite d’être heureuse… Je souhaite qu’elle trouve une personne assez bien pour la faire sourire chaque jour….

Cloud avait gardé la tête baissée alors que la petite voix de sa conscience lui hurlait à l’oreille « dégonflé ! » . C’est vrai qu’il venait de louper une occasion énorme d’avouer ses sentiments à la belle de son cœur mais il se voyait mal faire ça en présence d’Aerith, sur le quai d’une gare miteuse ! Cloud n’avait jamais apporté grand intérêt au romantisme mais il y avait tout de même un minima à respecter non ?

Il espérait seulement que Tifa aurait compris que la personne que Cloud venait de citer pouvait etre lui…

Revenir en haut Aller en bas
Tifa Lockheart
Administratrice

Messages : 1343
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 23
Localisation : Du côté de chez Swan ♪

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 25 ans
• More:

MessageSujet: Re: Le dernier havre de paix {PV Cloud & Aerith}   Sam 31 Aoû - 17:02:25




Tifa Lockheart
© Never-Utopia

    Ça voulait dire quoi ça, ''forte impression'' ? Elle avait dû lui faire peur oui ! Elle était tellement sauvage à l'époque, surtout lors de ce fameux jour ! Elle se souviendrait toujours ô combien elle fut déçu de ne pas voir Cloud parmi ce groupe envoyé par la Shin-Ra ! C'est simple, à cause de ça elle avait boudé Zack et le grand Sephiroth lui-même. Rencontrer un héros international n'a de toute façon jamais eut aucune valeur à ses yeux, si ce héros n'était le sien. Son héros personnel, tout dévoué à sa cause ! Certes, elle n'avait pas attendu que Superman vole à son secours et avait bien apprit à se défendre seule. Finalement, elle n'en avait besoin que pour assouvir ses vieux désirs idéalistes et romantiques à deux sous. Mais allons-bon, comment ça, elle faisait ''forte impression''. Ça ne voulait rien dire ça ! Avait-elle fait ce genre ''d'impression'' à Zack ? C'était un gentil garçon très motivé et entièrement dévoué à aider les autres, ça se voyait, elle n'en doutait pas. Il était chaleureux et gentil, il savait être drôle et sérieux exactement quand il le fallait. Elle comprenait bien pourquoi Cloud l'avait prit pour modèle, car ce jeune soldat première classe était réellement admirable. Même si c'est sa fascination pour la force de Sephiroth qui avait poussé Cloud à entrer dans la Shin-Ra, c'est Zack qui avait ensuite était son grand modèle. Bon, alors comme ça, il se souvenait d'elle … Elle était prête à demander à Aerith de lui transmettre ses excuses, mais elle n'en serait pas plus capable qu'elle à présent. Et puis. Mince alors !! C'était quoi toutes ces insinuations douteuses ?!

    Tifa se mit à rougir et détourna la tête timidement. Elle ne voulait pas comprendre. Elle ne voulait jamais comprendre ce genre de chose. Elle se souvenait que quelque fois par le passé, Aerith lui avait fait remarqué les regards qu'elle pouvait attirer sans s'en rendre compte, et à chaque fois c'était pareil, elle se disait qu'elle se trompait. Elle lui avait effectivement parlé une fois de Rude, assurant avoir surprit une conversation entre lui et Reno la concernant. Mais elle ne voyait pas comment cela pouvait être possible, elle connaissait à peine Rude, pire encore, à l'époque ils étaient même ennemis. Après tout, il suffisait parfois de pas grand chose, un regard, le coup de foudre – ou un foudre + dans leur cas – ou alors un petit coup de point – et une joli paire de seins. Rude semblait plutôt gentil au final pour un Turk de sa trempe. Peut-être même savait-il être romantique quand il s'y mettait ? Bref. Tifa ne manquait effectivement pas de prétendant, mais elle refusait bien de les voir. Elle n'avait d'yeux que pour un seul blondinet coincé incapable de se faire valoir comme grand favoris.

    -J … Je ne vois vraiment pas ce que tu veux dire … J'ai tout ce qu'il me faut, je n'ai pas besoin de ça … Assura-t-elle avec embarra.

    N'avait-elle vraiment pas besoin de ça ? Ce n'était pas totalement faux, ni totalement vrai. Elle ne ressentait réellement pas le besoin de se sentir aimer par ''les garçons'', avoir des prétendants, elle ne trouvait cela ni ''cool'' ni ''gratifiant'', bien que ça le soit en vérité. Elle n'était pas intéressée par les autres garçons, elle ne se retournait jamais sur un homme, jamais elle ne se disait ''tiens celui là est pas mal physiquement''. On pouvait dire que Tifa était réellement aveugle pour le coup. N'importe quelle fille, même en couple, ne se prive pas de regarder un joli garçon lorsqu'elle en croise un ! Bon il y avait bien quelques blondinets à la télé qui la faisait rêvasser, mais c'est surtout leur personnage et leur histoire qui la fascinait. Mais se sentir aimé, ça oui, elle en avait besoin, quoi qu'elle dise. Mais elle n'avait besoin de l’amour que d'un seul, et ce dernier ne semblait pas près. A ses yeux, il était même plus proche de l'offrir à une autre, alors, je vous le dis, on est vraiment pas sortit de l'aubergine Martine !!

    Avait-elle déjà songé à ''tourner'' la page ? A passer à autre chose, continuer sans lui, se trouver quelqu'un de ''moins timide'' comme Aerith venait d'y faire allusion ? Franchement … Si c'était le cas, elle aurait déjà trouvé. Non, elle n'y avait absolument jamais pensé. Tout simplement parce qu'il ne s'agissait pas d'un nécessité pour elle, que d'absolument trouver un amoureux ou quelque chose comme ça. Elle aimait Cloud sincèrement et de tout son cœur, rien d'autre n'avait d'importance. A quoi cela lui aurait servit de sortir avec un autre ? Juste comme ça ? Elle trouvait cela stupide. Ce n'était pas pour elle en tout cas, elle n'en voyait ni l'intérêt, ni la nécessité. C'était Cloud ou rien. Mais le plus important était surtout qu'il soit heureux, elle se contenterait bien de ça. Mieux vaut être seule que mal accompagnée, n'est-ce pas ? Ceci dit, cela entrait en totale contradiction avec sa phobie que d'être seule. C'était surtout que par ''seule'' elle n'entendait pas ''vieille fille''. Non, elle avait peur de la véritable solitude, de perdre tous ses proches, d'être isolée, de ne plus jamais revoir aucun de ses amis …

    Mais alors qu'elle se disait justement qu'elle n'avait besoin de personne dans ce genre, autre que Cloud, ce dernier signifiait justement qu'il serait temps pour elle de trouver cette personne. Elle posa alors un regard surprit sur lui, ne sachant trop quoi penser. En fait si, elle savait parfaitement quoi penser, enfin, elle ''croyait'' savoir. Elle pensait que cette invitation, malgré la délicatesse dont il faisait preuve cette fois, était à nouveau pour l'encourager à lâcher l'affaire avec lui, afin qu'elle trouve quelqu'un d'autre et qu'il puisse lui même être heureux avec Aerith sans avoir à culpabiliser pour cette pauvre petite pucelle romantique. Non, pas une seconde elle ne se figura qu'il parlait de lui, la phrase ne le laissait pas vraiment supposer après tout … De son point de vu en tout cas. Mais elle qui le connaissait si bien, pourquoi ne voyait-elle pas son regard à cet instant ? Ses grands yeux bleutés miroitant d'amour pour elle, ce regard la suppliant presque de comprendre ce qu'il voulait dire. Elle interpréta alors le petit réflexe de fuite du blond comme une sorte de ''désolé'' … ''désolé mais va trouver cette personne ailleurs'' compléta une petite voix au fin fond d'elle-même.

    Elle esquissa alors un nouveau sourire légé et embarrassé, secouant doucement la tête.

    -Je n'ai pas besoin de ça pour être heureuse. Assura-t-elle à nouveau, comme pour le rassurer. Comme si cela voulait dire ''ne t'inquiète pas, je suis bien célibataire alors ne te sens pas obligé de me caser avant de vivre ta vie avec elle que tu aimes''.

    Ils continuèrent leur ascension jusqu'à la gare qui était bien déserte à cette heure. Tout le monde rentrait très tôt se terrer chez soit tant les rues étaient devenue dangereuse ses derniers temps, notamment à cause de Deepground qui rôdait toujours plus ou moins. Elle trouva d'ailleurs cela bien miraculeux qu'ils ne se soient pas fait attaqué jusque là, ni par Deepground, ni par un monstre quelconque. Le train n'était pas encore arrivé, mais il était annoncé dans dix minutes. Pendant ce temps, le ciel s'était fait encore un peu plus sombre, et la lueur jaune des lampadaires colora le sol d'une lumière un peu plus remarquable. C'est alors que la sonnerie du téléphone de la serveuse brisa le silence. Après un instant de réaction très bref, elle le préleva d'une de ses poches avant pour le consulter. Elle fixa l'écran un instant, concentré à la lecture d'un long message. C'était le dernier rapport de l'ORM, provenant directement de Reeve qui se montrait très inquiet. La brune haussa alors les sourcils, semblant un peu plus inquiète et surprise à mesure des lignes qu'elle lisait. Elle leva finalement les yeux de son écran pour consulter ses deux amis du regard, silencieuse tout d'abord, elle parvint enfin à ouvrir la bouche pour leur expliquer les raisons de sa tête d'enterrement.

    -C'est des nouvelles de la résistance et de l'ORM … Dit-elle d'un ton ne laissant rien présagé de bon. Ils ont envoyé des équipes à plusieurs reprise dans le nord, parce que nous n'avions plus aucune nouvelle du continent. Aucune n'est jamais revenue, et la dernière en date fut un bateau militarisé …

    Elle marqua une pause le temps de relire les points important du message, afin d'être sûre de ne négliger aucun détails important.

    -Le bateau a complètement disparut après avoir lancé un signal de détresse. Personne n'est revenu …

    Elle fixa alors Cloud droit dans les yeux. Elle était resté parfaitement calme, mais son expression sérieuse montrait à quel point la situation était sérieuse.

    -C'est Jenova, cette fois il n'y a plus de doute. Elle doit avoir le contrôle totale du continent nord … Et elle n'y ait certainement pas arrivé seule.

    Pour ceux qui aurait encore des doutes, cette fois tout était clair. Jenova était là, elle avait une armée, et nul doute que son général n'était autre que Sephiroth lui même … Personne n'avait put témoigner l'avoir vu jusque là. Tout ceux qui aurait put le prétendre était mort de sa main, c'était certain.





Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dark6nika.deviantart.com/ http://ff-judgement-day.forumactif.org/t49-tifa-s-diary http://ff-judgement-day.forumactif.org/t34-l-ardoise-du-7th-heaven
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le dernier havre de paix {PV Cloud & Aerith}   Lun 2 Sep - 9:03:27



Aerith faillit mettre la paume de sa main contre son front tellement la réponse de Cloud était exaspérante, mais c’était tout lui, il ne voyait rien venir alors espérer de lui une réponse qui aurait put remonter le moral de Tifa c’était trop demandé, mais était il au moins au courant qu’elle était amoureuse de lui ? Elle jeta un regard en biais à son ami, non c’était vraiment pas sur, de toute façon à part sa moto et ses livraisons… Pauvre Tifa…et était pas sortie de l’auberge avec un boulet pareil, pensa affectueusement la Cetra. Ce n’était pas méchant contre Cloud mais il fallait avouer que les relations sociales ce n’était pas son fort, autant on lui mettait une arme entre les mains il savait s’en servir autant vous lui mettiez une femme il ne savait pas sur quel bouton appuyer pour que sa fasse « pouic ». Et pourtant Tifa était prête à faire pouic croyez le bien, Aerith le savait… Mais là c’était comme si Cloud agitait un drapeau « je ne veux pas de toiiii ! », le pire c’est que pour lui ses paroles ne devaient pas avoir (Aerith l’espérait) le même sens que celui que les deux filles semblaient avoir saisit.

Pas étonnant que Tifa se renferme en prétendant n’avoir besoin de personnes… Ils étaient timide tous les deux, il faudrait peut être leur donner un coup de pouce songea la marchande de fleurs, d’abord elle parlerai à Tifa ce soir et ensuite elle parlerait à Cloud le lendemain. Non parce que lui il était capable de lui faire une déclaration en deux-deux et de s’enfuir après pour ne pas avoir à affronter la réaction de Tifa (plus par gêne qu’autre chose cela dit), alors que Tifa méritait THE déclaration (comme n’importe quelle femme de toute façon mais Tifa sans doute plus que les autres vu le dévouement dont elle faisait preuve…). D’un autre coté, ce n’était pas les affaires d’Aerith, elle le savait bien, mais hé ça faisait combien de temps que cette affaire traînait ?

Aerith perdue dans ses considérations forts philosophique finit de grimper les marches, un peu à la traîne, certes mais quand on gamberge on n’avance pas vite c’est connu. Elle se posta sur le quai désert de la gare et attendis le train en compagnie de ses amis récemment retrouvés, le prochain train n’arriverai pas avant dix minutes apparemment… Elle s’assit sur un banc pour patienter tout en regardant Tifa utiliser son téléphone, elle songea que, elle aussi devrait s’en procurer un, mais cette idée lui sortie de la tête dès que Tifa prit sa mine inquiète. Elle leva les yeux vers son amie qui signifiat que « la résistance » » et«  l’orm » n’avaient aucune nouvelle du continent nord et qu’aucune de leur troupes n’étaient revenue ainsi qu’aucun bateau. Tifa était convaincue que Jénova avait prit le contrôle du continent, et pourtant cette hypothèse sembla un peu défaitiste aux yeux d’Aerith.


-Tifa je…je viens de la bas, j’ai pris le bateau pour revenir ici, jusqu’à Junon, à part ma résurrection je n’ai rien vu d’anormal.. Ce qui est sur c’est que Jenova n’a pas pris le contrôle de la cité des anciens, la forêt endormit non plus et c’est pareil pour le site de fouille…
Elle se tut un instant et baissa les yeux,
en revanche il est vrai que je n’ai pas vu grand monde et les archéologues encore présent m’ont signifié que les bateaux se faisaient rare…

Et pourquoi Jénova de toute façon ? Aerith supposa qu’il lui manquait des informations à ce sujet, l’orm avait sans doute trouvé des traces de son activité sans quoi il aurait été un peu prématuré de songer à son retour. Si elle était bel et bien là le bon point était qu’elle n’avait aucun contrôle sur la rivière de la vie, sinon Aerith ne serait sans doute pas revenue. Et si la planète l’avait renvoyé pour faire face à cette nouvelle menace ? Dans ce cas cela voudrait dire que la planète aurait besoin d’Aerith vivante et rien ne lui prouvait qu’une fois sa mission accomplit la planète ne la rappellerai pas… Cette considération l’effraya quelques peu, Aerith ne craignait pas de devoir affronter Jenova, elle n’était pas seule, mais savoir qu’elle pourrait de nouveau quitter brutalement ces amis était affreux pour elle, elle souhaitait rester.


-P…Pourquoi Jénova ? Vous avez eu preuves de son activité récente ? La bonne nouvelle c’est qu’elle n’a aucun contrôle sur la rivière de la vie sinon elle n’aurait pas permis que je revienne… Je suppose…

C’était vraiment soudain pour Aerith, trop même, tout allait bien et d’un coup paf tout tombait en ruine, elle aurait dut y être habituée depuis le temps mais non… Peut être qu’Aerith ne serait finalement pas la seule à avoir été rejetée. Si la menace était suffisamment grande peut être que d’autres le serais, peut être même sa vrai mère ! Elle l’espérait du fond du cœur sans pour autant vouloir trop y croire.

Aerith soupira, Jénova était comme Sephiroth, année après année ils subissaient échec sur échecs et n’arrêtaient pourtant jamais d’espérer conquérir le monde…ou le détruire, ça dépendait des jours, Aerith pouvait voir un intérêt à asservir un monde complet, mais elle était très dubitative sur le fait de détruire un monde, il n’y aurait alors plus rien à en tirer… La logique de leurs plans défiait toutes les autres formes de logiques et Aerith avait renoncé à comprendre. Si Jénova était de retour, il était étrange qu’elle ne soit pas venu leur faire une visite de courtoisie avec un de ses rejetons, enfin théoriquement elle n’en avait qu’un, les autres n’étaient que des « bouts » du premier… La cetra songea qu’elle aussi aurait put faire ça lorsqu’elle était encore dans la rivière de la vie, mais sa volonté de revoir Cloud tel qu’il se souvenait d’elle l’en avait empêché, et puis ça aurait été terriblement bizarre d’avoir des clones de vous-même un peu partout dans le monde, Aerith tenait à rester elle-même, elle n’avait pas besoin de clone pour se sentir vivante à présent et elle pouvait toucher et parler avec ses amis sans le moindre soucis maintenant qu’elle était revenue. Encore fallait-il que ça dure …

Elle tâcha de se concentrer un peu, la gare était très silencieux, peut être pourrait elle entendre quelqu’un lui parler. La cetra joignit ses mains et ferma les yeux un instant, elle se concentra alors sur le vent qui venait de ce lever, mais ce qu’elle put percevoir n’était qu’un doux murmure, elle ne savait même pas qui en était l’émetteur, la planète ou bien un esprit en perdition qui voulait de l’aide ? En tout cas quelqu’un voulait de l’aide, mais en l’absence de plus de preuve Aerith préféra se taire, inutile d’alarmer ses amis s’il ne s’agissait que d’un mort qui n’arrivait pas à se pardonner certaines choses. Elle rouvrit les yeux et repris une pose plus naturelle, l’air de rien.

Si Jenova était de retour, elle n’avait pas attaqué la rivière de la vie, pas avant qu’Aerith ne revienne en tout cas, elle n’avait rien constaté, la planète était donc, pour le moment, sauve, ça ne durerai surement pas ceci dit… La cetra se demanda si la planète serait de nouveau en mesure de créer les armes, ces dernières feraient beaucoup de dégât à la surface mais si elle pouvaient stopper Jenova les pertes matérielles en valait la peine, il suffisait d’être sur que les habitants soient en sécurités. Plus facile à dire qu’a faire, certes mais ça pourrait être jouables. Aerith sourit devant sa propre naïveté, Jenova n’avait pas encore confirmé sa présence et la jeune femme prévoyait déjà des plans utopiste pour sauver tout le monde, chose qui ne serait pas possible elle le savait. Elle savait aussi que ses amis risqueraient de nouveau leurs vies, chose qu’elle ne laisserait pas faire, préférant largement sacrifier la sienne si le jeu en valait la chandelle. Aerith n’avait pas peur de mourir de nouveau, ce qui lui faisait peur c’est de repartir sans raison, il y avait une différence entre mourir pour une cause, en accomplissant quelque chose d’utile pour tous comme elle l’avait déjà fait, et mourir sans raison juste parce que la nature l’à décidé ainsi.



[


Dernière édition par Aerith Gainsborough le Lun 2 Sep - 14:53:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le dernier havre de paix {PV Cloud & Aerith}   Lun 2 Sep - 10:37:35


Cloud Strife


L’espace d’un instant, Cloud eut l’impression qu’on venait de lui asséner un violent coup sur la tête. Les paroles des Tifa ne cessaient de se répercuter en écho. « Je n’ai pas besoin de ça pour être heureuse », «  je n’ai pas besoin de ça pour être heureuse », «  je n’ai pas besoin de ça pour être heureuse »…  Toutes les résolutions que Cloud avaient prit peu de temps avant venaient de se briser en mille morceaux. Non… Il n’avouerait pas ces sentiments à Tifa comme il l’avait prévu… Elle n’avait pas besoin de ça…. Devait-il comprendre qu’elle ne l’aimait pas ? Se serait-il complétement planté sur les sentiments de son amie d’enfance ? Il n’y avait pas d’autre explication possible. Après tout il n’était pas expert dans les sentiments et il aurait très bien pu interpréter tout ça d’une façon différente. Tifa ne le voyait donc que comme un ami… Un simple ami… Quelle déception. Il venait de se prendre un seau d’eau glacée. Son cœur commençait à se comprimer lourdement dans sa poitrine alors que sa conscience s’esclaffait d’un grand rire théâtral : «  bien fais pour toi ! Je t’avais dit de cesser jouer les puceaux effarouché ! »

Cloud tourna le dos à Tifa et à Aerith. Il avait l’impression que jamais plus il ne pourrait regarder son amie dans les yeux. Cloud restait droit, dos à elle. Il prit la parole d’une façon un peu plus froide et distante qu’il ne l’aurait voulu

- Je vais chercher les billets.

Sans rien ajouter il s’éclipsa vers le guichet de vente. Cette journée commençait à être bien trop intense sur le plan émotionnel. Il sentait son cœur et son moral faire du grand 8, tantôt au plus haut et tantôt au ras des pâquerettes… C’était épuisant… et dire que cette journée n’était toujours pas terminée… quelles surprises (bonnes ou mauvaises) lui réservait-elle encore ?

Alors qu’il attendait son tour à l’automate de vente ses pensées dévièrent inexorablement vers Tifa. Se pouvait-il qu’elle ait mal interprété ses paroles ? Ou bien est- ce lui qui avait mal compris ? Cloud avait beau retourner les mots dans tous les sens, leur signification restait toujours la même : Tifa n’avait pas besoin de lui pour être heureuse. Leur relation d’amitié platonique semblait lui suffire. C’était sans doute la seule chose qu’elle avait recherché auprès de lui. Si c’était réellement ca et bien tant pis…. Il continuerait à jouer le rôle de l’ami d’enfance sur lequel elle peut ( presque) toujours compter. La seule chose qui importait à Cloud était de la voir heureuse, de continuer de la voir sourire et de contribuer, ne serait-ce qu’un peu, à son bonheur.

Cloud soupira fortement. Il s’avança de la machine et tapotant sur l’écran tactile afin de pouvoir acheter trois billets pour leur permettre de rentrer plus rapidement à la maison. Une fois que ce fut fait il se retourna et regarda un instant les deux filles qui étaient un peu plus loin sur le quai, Aerith assise sur un banc. Elles étaient aussi jolies l’une que l’autre. Mais le regard de Cloud s’attarda davantage sur Tifa. Il profitait qu’elle ne puisse pas le voir pour la contempler encore quelques instants. Ravissante… Tifa était vraiment ravissante…  Un nouveau soupire s’échappait des lèvres de Cloud alors qu’il retournait vers elles. Il ne devait surtout pas gâcher cette soirée et les retrouvailles avec Aerith. Il se devait de faire bonne figure, de continuer de sourire malgré tout.

Lorsqu’il arriva à leur niveau il leur tendit les billets de train avant que le téléphone de Tifa n’émette une sonnerie, signe qu’elle venait de recevoir un mail. Le visage de la jeune femme se durcit et se rembrunit. Quelque était le message, il ne s’agissait pas de bonnes nouvelles. Cloud attendait patiemment que son amie leur explique de quoi il en retournait. Elle fit un résumé du message envoyé par Reeve et de la situation dans le nord de Gaia. L’anxiété envahit Cloud instantanément.

- Alors il est de retour….

Tifa n’avait pas prononcé son nom mais Cloud savait pertinent de qui elle voulait parler. Séphiroth, le Cauchemar… Une nouvelle guerre allait se préparer et avec elle des nouvelles batailles… Cette fois était différent de toutes les autres guerres qu’avait connu Gaia. C’était une véritable armée de combattants redoutables que Jenova venait de mettre sur pied. Et eux… ils étaient si peu nombreux…. Comment réussir à gagner ?

Et Jénova, la Calamité… Par le passé elle avait réussi à prendre le contrôle de Cloud à plusieurs reprises. Seuls Aerith et ses amis avaient réussi à lui faire reprendre ses esprits. Mais si cette fois était différente ? Si Cloud devenait malgré lui le pantin de Jénova, condamné à retirer la vie à ses amis… Jenova n’avait plus jamais été aussi puissante que maintenant.

Les nuits de Cloud avaient longtemps été le théâtre de cauchemars traumatisants. Mais depuis qu’il avait réussi à vaincre Séphiroth et le gang de Kadaj ses nuits étaient redevenues une source de repos et de bienêtre. Il avait pris l’habitude de dormir la porte entre-ouverte, comme une invitation tentatrice et silencieuse pour que Tifa puisse le rejoindre dans son lit… Opportunité que la belle barmaid n’avait jamais saisie. Mais depuis quelques semaines, les cauchemars de Cloud étaient réapparus, plus sombres, plus violents que jamais. Chaque nuit le même scénario se déroulait dans son inconscient, le faisant gémir, se débattre et jusqu’à se réveiller en sursaut, transpirant, fiévreux, le souffle court. La porte de sa chambre était maintenant soigneusement fermée toutes les nuits. Il ne voulait pas réveiller les enfants ou encore inquiéter Tifa qui l’aurait à coup sûr assailli de questions auxquelles il ne tenait pas à répondre. Il restait cependant convaincu qu’elle l’avait déjà entendu… et si c’était réellement le cas il lui était sincèrement reconnaissant de ne pas le questionner. Chaque, nuit il la voyait Elle, Jénova, dans son tube luminescent de mako, le fixant de son œil menaçant. Lui n’était qu’une marionnette entre ses mains, spectateur impuissant de ce qui se passait devant ses yeux. Elle l’obligeait d’exécuter les ordres qu’elle lui intimait. Cloud profitait de sa position pour trahir la confiance de ses amis qu’il assassinait les uns après les autres… Il voyait leurs yeux ouverts, sans vie. Leur corps tombant mollement telles des poupées de chiffon désarticulées se noyant dans une flaque de sang pourpre, presque noir. Et lui, recroquevillé dans son propre corps, impuissant, plongé dans sa terreur, hurlant leur prénom de toute ses forces sans que les mots ne parviennent à franchir le seuil de ses lèvres.  Chaque nuit il se réveillait en sursaut lorsque la lame de son épée s’enfonçait dans la chaire de Tifa, lui déchirant un hurlement de douleur…. Cloud avait beau se dire que ce n’était qu’un rêve. Rien qu’un rêve… Il redoutait tout de même que ce dernier ne s’avère être prémonitoire. Et s’il était une arme de Jénova ?

Cloud ne devait pas se laisser gagner par la peur. La peur est une arme puissante, Jénova devait forcément le savoir. Avec de la peur on peut manipuler les personnes ( et pas besoin de greffe de cellule de jénova, les menaces étaient amplement suffisantes ). C’est la peur aussi qui pouvait faire basculer la victoire dans un camp ou dans un autre sur un champ de bataille. Pourtant, il n’y a pas de sentiment plus naturel que la peur… peur de perdre ceux que l’on aime, peur de mourir soi-même…

Cloud serra les poings fortement. Alors ça y est… Un simple texto avait suffi officialiser l’état de guerre à travers Gaia… Cette courte période de paix était révolue

- Il faut s’assurer que les autres membres du groupe aient reçu le message. Si ce n’est pas le cas il faudra les avertir nous-même. On doit préparer une expédition dans le nord…

Cette idée conforta Cloud dans sa pensée : il faisait bien de ne rien avouer de ses sentiments à Tifa. A quoi bon si c’était pour faire d’elle une veuve peu de temps après (dans le cas où elle aurait accepté ses avances, chose qu’il pensait peu probable). Elle souffrirait déjà beaucoup s’il venait à lui arriver quelque chose. Alors si en plus elle était au courant que son cœur n’avait battu jusqu’alors que pour elle… elle serait complétement détruite.

Aerith émit des doutes quant à la présence de la Calamité sur le continent nord. D’après son récit, rien n’était anormal là-bas si ce n’est la raréfaction des bateaux de ravitaillement. Elle avait dit n’avoir rencontré personne dans la Cité des anciens ou la forêt endormie. Etrange. Il s’agissait de deux endroits particulièrement symboliques pour Jénova et Sephiroth. Pourquoi ne pas les avoir encore occupés ? Faisaient-ils fausse route en pensant à un retour de Jénova et de son fils chéri ? Impossible ! Un bataillon complet avait disparu après avoir essayé de pénétrer au Village Glaçon. Personne n’en était revenu et aucune communication radio n’avait été rendue possible. Sans oublier ce bâtiment de guerre qui avait émis son signal de détresse avant de déserter complétement des radars.
Cloud regarda Aerith. Il n’avait pas réellement envie d’entailler son optimisme naturel mais selon lui, elle avait tout simplement eut de la chance.

- Tu t’es reveillé à la Cité des anciens… C’est à l’extrémité est du continent nord. La seule possibilité de retour de Jénova est au Cratère nord…. Son armée et son… Son fils sont très probablement en train de progresser vers le sud, envahissant en premier le grand glacier puis les villages situé à l’ouest du continent, dont le Village Glaçon…

Il garda son regard rivé à celui d’un vert envoutant de son amie

- Ce n’est qu’une question de temps avant que l’armée de Jénova n’atteigne l’est et la cité des anciens… Il est trop dangereux pour nous d’aller là bas seuls. Je refuse que tu y remettes les pieds. On se débrouillera différemment si tu veux entendre la voix de la planète.

Ce n’était pas conseil… c’était un ordre. Il savait qu’il n’avait pas le droit d’agir ainsi avec elle mais il avait l’intime conviction qu’une menace, bien plus grande que toute les autres connues auparavant, planait au-dessus du continent nord tout entier… Combien d’hommes, de femmes, d’enfants venaient de périr là-bas ? Tous les villages du nord étaient devenus autant de Nibelheim d’autrefois…. Un frisson remonta le long de l’échine du livreur alors qu’il se tournait vers Tifa.

- Il y a encore  des habitants, les archéologues…. On n’a pas le droit de les abandonner aux mains de Séphiroth


Revenir en haut Aller en bas
Tifa Lockheart
Administratrice

Messages : 1343
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 23
Localisation : Du côté de chez Swan ♪

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 25 ans
• More:

MessageSujet: Re: Le dernier havre de paix {PV Cloud & Aerith}   Lun 2 Sep - 13:13:44




Tifa Lockheart
© Never-Utopia

    C'est en voyant cela qu'on comprend comment un tout petit mal entendu peut mener à une guerre mondiale !! Ils ne s'en sortiraient décidément jamais tous les deux, en plus de ne pas être doués pour s'exprimer, ils l'étaient encore moins pour interpréter ! L'un comme l'autre. Ça ne devrait pourtant pas être si compliqué quand on brûle d'un tel amour passionné pour quelqu'un ! Mais à croire que c'était justement cela le problème pour eux. Ils étaient beaucoup trop importants pour l'un et l'autre, sans risquer de se perdre bêtement avec ce genre de déclaration. Mais c'était justement sans cela qu'ils risquaient bien de se perdre. Tifa avait vraiment l'impression d'avoir vexé son ami d'enfance lorsque ce dernier s'en alla sobrement pour acheter des tickets de train. Qu'avait-elle dit de si mal ? Est-ce qu'il lui en voulait toujours pour avoir proposer à Aerith de dormir avec elle ? Où était-ce de le contredire tout le temps qui avait finit par l'agacer ? Elle n'avait pourtant rien dit de mal, c'est vrai, qu'elle n'avait pas besoin d'un amoureux pour être heureuse … Si ce dernier n'était pas Cloud. Voilà, c'était CE petit détail qu'elle n'aurait pas dû se priver de dévoiler.

    Alors qu'ils s'éloignaient et que Aerith se posait sur un banc, sans doute afin de soulager ses pauvres pieds de tout ce qu'elle leur avait fait subir, Tifa ne put décrocher son regard du blondinet qui s'éloignait lentement. Et en le fixant ainsi, elle ne put s'empêcher de penser que c'était vraiment lui, l'élu de son cœur, et que jamais elle ne pourrait ressentir ça pour quelqu'un d'autre. Qu'il était le seul à lui provoquer une telle alchimie, le seul qu'elle mourrait d'envie d'étreindre comme ça, là, maintenant, et toujours. Elle eut presque envie de le rattraper, de dire 'zut' à ses fichtre complexes stupides et de lui faire un gros câlin en lui déballant enfin son sac. Mais elle resta plantée là, le regard vide, à juste imaginer comme cette scène aurait été romantique. Puis elle se figura à quel point cela aurait été humiliant s'il l'avait alors repoussé en lui disant froidement quelque chose comme ''Moi je ne t'aime pas'' ou pire ''lâche-moi''. Avec le ton bien cinglant voyez ? Cloud ne ferait jamais ça. Il était très rare qu'il s'adresse mal à Tifa, même si c'était déjà arrivé, notamment pendant ses phases les plus sombres, il ne se rendait pas compte. Mais le peu de fois que cela était arrivé, où le ton de son ami s'était fait un peu plus sec, elle ne l'oubliait jamais. Oui, ça la hantait carrément.

    Elle baissa finalement les yeux alors qu'il s'approchait de la borne pour reporter son attention sur son amie dont l'état l'inquiétait décidément bien plus que ses petites états d'âme. Elle faisait toujours bonne figure, leur douce Aerith, mais Tifa voyait bien qu'elle était à bout de force. Qui ne le serait pas à sa place ? Après tant d'épreuves. Cloud revint bientôt et c'est à ce moment qu'elle leur annonça les sombres nouvelles venant du nord. Cloud s'en inquiéta aussitôt, venant rapidement aux mêmes conclusions que la brune et que tout le reste de la résistance. Elle acquiesça d'un signe de tête lorsque Cloud voulu s'assurer que tout le monde avait bien eut le message. Tifa se doutait bien que Reeve n'avait oublié personne, mais elle les contacterait tous dans tous les cas, afin de convenir d'un rassemblement ou de décider ce qu'ils allaient faire étant donné la situation. Cloud envisageait déjà une expédition dans le nord. Tifa ne savait pas trop quoi en penser, étant donner que plusieurs régiments militaires n'en étaient jamais revenus, elle voulait bien être optimiste mais ça leur laisser de maigres chances de mieux réussir que les autres. Loin de se dégonfler, elle était plutôt partante pour aller voir de ses propres yeux ce qu'il pouvait bien se tramer là-bas. Mais ils ne pouvaient pas se permettre de foncer tête baissée.

    Aerith émit cependant un doute quant aux déductions de ses deux camarades. La résistance avait longtemps réagit comme ça aussi, personne ne voulait croire à ce terrible scénario qui se trouvait pourtant être inévitable. Étrangement, le fait qu'Aerith n'ait remarqué aucune anomalie dans le lifestream en fut presque plus inquiétant encore. Peut-être était-ce là, la raison pour laquelle était été revenue … Pour qu'elle ne sache rien et qu'elle ne puisse par conséquent rien y faire. L'explication de Cloud lui sembla correcte, mais elle ne put s'empêcher de penser que Jenova l'avait peut-être laissé passer volontairement. Soit son armée n'avait pas encore atteinte la forêt endormie, soit elle jouait simplement avec eux. Peut-être un peu des deux … Mais était-elle vraiment sûre d'elle au point de risquer de laisser filer une Cétra ? Tifa posa un regard inquiet sur la marchande de fleur, peiné de devoir lui apprendre ce qu'ils savaient tous depuis longtemps. Elle était vraiment étonnée qu'elle n'en ait rien vue depuis le lifestream. Cela devait prouver que Jenova avait bien une emprise dessus … sans doute plus que personne ne l'aurait imaginer.

    -Depuis deux ans, la planète va de mal en pis … C'est à peine si nous avons eut des saisons cette années.

    Il faisait effectivement très bon ce soir, et Tifa balaya la gare du regard comme pour le faire remarquer.

-Nous sommes en janvier, Aerith … Annonça-t-elle tristement.

    Les hivers n'étaient pas spécialement froid sous la plaque de Midgar, mais ça se sentait bien plus depuis que cette dernière était trouée, et tout de même, il ne faisait jamais aussi bon en janvier, le froid se faisait sentir tout de même.

    -Les forces qui régnaient sur la planète on presque toute disparut. Et nous avons noté des … ''choses'' qui tombe du ciel un peu partout dans le monde. Il n'y a pas de doute, Jenova est impliquée …

    Comme si Jenova ne suffisait pas, en plus, l'ORM avait subit de gros dégâts à cause des assauts de Deepground, leur QG avait même dû être déplacé jusqu'à Junon après l'attaque sur l'ancien qui se trouvait perdue dans les collines.

    -Peut-être que Jenova t'as volontairement laissé t'écarter du lifestream pour que tu ne sache pas tout ça.

    Ce n'était pas très glorieux tout ça, et pourtant, ils auront beau réclamer une petite soirée de trêve, Jenova elle ne chômait pas. Alors ils n'avaient pas d'autre choix que d'essayer d'aller à son rythme dans l’espoir de l'arrêter à temps. C'était une grand guerre qui se préparait, tout le monde le santé. Ce n'était plus un simple petit combat, opposant un groupuscule de résistants face à Jenova ou Sephiroth. C'était deux armées complètes.

    Si Cloud mit bien le holà quant à une quelconque expédition dans la citée oubliée, il n'en teint pas moins à se rendre sur le continent pour tenter de sauver ce qu'il restait à sauver. C'était louable, d'autant plus qu'ils pouvaient être certains qu'il restaient bien quelques personnes là bas d'après le récit d'Aerith. Mais pouvaient-ils bien être sûr qu'ils étaient toujours en vie après les dernières nouvelles ? Dans tous les cas, ils ne pouvaient pas rester là à rien faire, à simplement attendre que Jenova progresse. Il fallait coûte que coûte reprendre du terrain.

    -Si nous nous rendons là-bas, on risque de très vite savoir ce qui est arrivé aux autres … Et à notre tour on ne pourra pas le raconter. Il faut prendre nos précautions, peut-être devrions-nous employer une autre fois que les bateaux militaires ? Et se faire plus discret en débarquant là-bas … En tout cas, on ne va pas prendre de décision trop hâtive, il faut consulter les autres. C'est devenu trop dangereux …

    Elle ne voulait pas que Cloud prenne de trop grands risques en allant là bas, mais elle ne pouvait s'empêcher de se dire que si ce n'étaient pas eux qui allaient à Jenova, c'est Jenova qui irait à eux. Alors elle s'inquiétait plus encore pour Edge qui serait sans doute la prochaine cible de l'armée de la Calamité, alors elle se demandait s'il ne serait pas plus prudent d'envoyer les enfants se réfugier ailleurs. Pas à Kalm, c'était trop près, ni à Junon, la base militaire serait sans doute une cible facile. Et en même temps, les premiers villages à être tombé au nord étaient sans défense. Elle avait l'impression que quoi qu'elle ferait, les enfants seraient en danger … Sans doute devaient-ils commencer par les envoyer à Comos Canyon ?

    -Il vaut peut-être mieux que l'on essaie de contacter la planète avant cela ... Il serait possible de retirer quelque chose des ruines du temple ?





Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dark6nika.deviantart.com/ http://ff-judgement-day.forumactif.org/t49-tifa-s-diary http://ff-judgement-day.forumactif.org/t34-l-ardoise-du-7th-heaven
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le dernier havre de paix {PV Cloud & Aerith}   Lun 2 Sep - 14:52:44



Tout le monde s’affolait d’un coup, à quoi bon ? Courir et crier à l’apocalypse ne changerait rien.  De plus elle ne comprenait pas l’affolement dont ses amis faisaient preuve, même si Jenova était de retour, ils la vaincraient, comme d’habitude, même si elle levait une armée, après tout ils avaient aussi vaincu la Shinra qui, niveau armée, était pas mal. De toute façon il y avait toujours une faille dans tous les plans, il suffisait de s’y engouffrer voila tout. En réalité Aerith n’avait jamais eu spécialement peur de Sephiroth, ou bien de Jenova, les rares fois où elle avait été confronter à eux elle avait été parfaitement calme et tout c’était bien déroulé, la seule fois où tout ne c’était pas passer comme il le fallait Sephiroth (ou jenova) l’avait tué, mais même là ils s’était débrouillés pour échouer, la tuant une fois son invocation totalement accomplit. Finalement Sephiroth et Cloud partageait le même amour du retard, Aerith eut un sourire silencieux à cette idée.

En réalité elle se faisait plutôt du soucis pour Cloud, il vivait à chaque fois le retour de Sephiroth comme un cauchemar, ce qui ne l’empêchait pas de triompher à chaque fois mais… Il s’en faisait trop, vraiment. D’ailleurs Jenova et ses « enfants » n’avaient selon Cloud pas encore quitter leurs grotte, enfin quoiqu’il arrive Aerith jugeait que l’on criait à la calamité des cieux trop vite, cela pourrait être n’importe quoi d’autres, on ne savait pas. Sans preuve concrète du retour de Jenova Aerith n’avait aucune raison de croire en son retour, mais il y avait bien une menace cependant.  Il ne fallait pas se le cacher…
Cloud interdit à Aerith d’aller dans la cité des anciens, elle ne put réprimer un petit sourire, comme si quelqu’un pourrait l’empêcher de prendre ce genre de décisions, Aerith était parfois comme une enfant, il suffisait qu’on lui dise non pour qu’elle meurt d’envie de faire la bêtise, de plus Tifa sembla émettre l’hypothèse que Jenova l’a laissé volontairement quitté la rivière de la vie, si c’était le cas alors Aerith ne risquait rien, Jenova ne voudrait pas la tuer. Alors elle pourrait être capturée, bien sur, torturer ou d’autre forme de sadisme, mais ça n’effrayait pas Aerith, elle ne savait pas trop pourquoi, pourtant elle aurait eut des raisons de l’être.



-Si ce que tu dis est vrai, si Jenova m’a laissé volontairement m’écarter la rivière de la vie alors je ne risque rien, elle ne m’a pas laissé en sortir pour me remettre dedans non ? Et puis je suis plus dangereuse pour elle morte que vivante…



Elle faillit rajouter « je peux donc m’en charger toute seule » mais s’en garda bien, ils l’auraient tellement surveillé qu’elle n’aurait plus pu respirer, et si cela était nécéssaire Aerith comptait bien y aller seule, il était inutile que ses amis prennent des risques, eux pouvaient être tués, elle non. Enfin elle le pouvait, mais à vrai dire elle s’en fichait un peu, si elle mourait de nouveau, elle s’assurerai de faire capoter les plans de Jenova, de plus, la rivière de la vie pourrait très bien la rejeter de nouveau.

Aerith commença à envisager sérieusement l’hypothèse de retourner la bas toute seule, mais elle s’en voudrait de laisser ainsi ses amis, mais elle ne pouvait pas les laisser l’accompagner ça serait bien trop dangereux pour eux. D’un autre coté ils lui courraient sans doute après, il faudrait faire diversion, peut être leur dire qu’elle allait rester chez sa mère un moment ? Elle improviserai à ce moment là, rien était sur pour le moment.
La planète allait mal depuis deux ans maintenant ? Aerith haussa les sourcils, dans la rivière tout allait bien, à part quelques courant plus forts de temps en temps mais ça arrivait parfois… Plus de saison… Peut être que la planète essayait juste de se remettre d’aplomb après l’utilisation excessive de ses ressources ? Après tout entre le météore, le mako et le énième retour de Sephiroth elle avait beaucoup souffert… Si la planète réagissait contre Jenova, il était étonnant qu’elle se contente de lui signifié sa colère en changeant les saisons, comme si Jenova ne pouvait pas se tricoter d’écharpe… Oh effectivement peut être ne pouvait elle pas.

Tifa parla ensuite du temple, le temple des anciens ? Surement, mais ce n’était que des ruines à présent, Aerith doutait fort de pouvoir retrouver quoi que ce soit dans les ruines. Oh ! Peut être pensait elle qu’Aerith pourrait entendre la planète la bas ? Aerith ne le savait pas, ce qu’elle savait c’est que dans ce temple il y avait beaucoup de mots et de sensations, mais cela venait plutôt des cetras décédés en ce lieu plutôt que la planète en elle-même.


-Je ne sais pas, je n’entendais pas la planète la bas, juste d’autres esprits Cetra mais maintenant qu’il est détruit je ne sais pas s’il peut servir de réceptacle… Il faut un endroit très connecté avec la planète et silencieux aussi, c’est pour ça que je pensais à Canyon Cosmos. Mais peut être que le temple a été construit sur un terrain particulier…

Il y avait bien trop de chose qu’elle ignorait, et elle n’aimait pas ça, Aerith avait perdu cette impression de ne rien contrôler en vivant dans la rivière de la vie, elle était habituée à tout controler à pouvoir être de partout en même temps et là elle se sentait démunie. Mais pas question de le laisser voir ! Tout allait s’arranger. C’était toujours ainsi après tout.

-Tout ira bien, nous trouverons une solution j’en suis sure et puis si nous ne trouvons aucune solution c’est qu’il n’y a pas de problème. Après tout nous sommes tous ensemble de nouveau réunit non ?

Aerith y croyait dur comme faire et elle ne laisserait pas un alien et son armée balayer ses espoirs, non jamais. Jenova pouvait avoir la meilleure armée du monde, Aerith avait des amis en or et c’est bien ça qui différenciait une armée et un groupe d’ami, la confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le dernier havre de paix {PV Cloud & Aerith}   Aujourd'hui à 3:21:37

Revenir en haut Aller en bas
 

Le dernier havre de paix {PV Cloud & Aerith}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Un nouvel havre de paix
» Havre de paix. [Pv Alvina]
» Havre de paix... [Monologue]
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil
» Les differents gangs de Martissant auraient fait la paix

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy VII - Judgement Day :: Midgar :: Midgar :: Les Taudis :: Aerith's Church-