RemonterDescendre



 

Partagez | .
 

 Retour à la maison {PV Cloud & Aerith }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Tifa Lockheart
Administratrice

Messages : 1343
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 23
Localisation : Du côté de chez Swan ♪

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 25 ans
• More:

MessageSujet: Re: Retour à la maison {PV Cloud & Aerith }   Ven 27 Sep - 12:49:36




Tifa Lockheart
© Never-Utopia

    L'appelle de la nourriture attirait tous les ventres vides comme des abeilles vers le miel, alors que la maîtresse de maison s'activait en cuisine pour régler quelques détailles. Elle avait prit une habitude presque obsessionnel quand au nettoyage de son plan de travail, qu'elle ne supportait pas voir en désordre ou sale plus longtemps qu'il ne lui était nécessaire pour finir son plat. Il lui arrivait même parfois de le nettoyer à plusieurs reprises en pleine confection d'un plat, mais ceci n'arrivait que lorsqu'elle était très stressé. Et oui, une Tifa stressée, frustrée ou inquiète équivaux à une maison plus propre que de coutume, mademoiselle étant déjà très portée sur la propreté de son intérieur en temps normal. Elle se dit donc qu'elle aurait encore le temps de passer un petit coup d’éponge sur  la gazinière – qui n'avait pourtant subit autant sévisse de la par de la sauce tomate – avant de rejoindre le petit monde à table. Mais l'arrivée de Marlène et Aerith attira son attention, elle se recula légèrement de son poste et se pencha discrètement en arrière, haussant légèrement les sourcils en voyant la tenue qu'avait choisit Aerith. Ah, ces vêtements étaient de vrais artefacts ! Elle n'aurait jamais songé les revoir hors de son armoire un jour. Visiblement, son amie devait bien être nostalgique de ce temps là, de ce voyage qu'ils avaient fait tous ensemble pour sauver le monde. Elle était très surprise de la voir affublée ainsi, mais une fois ce maigre choc passé, la brune laissa un léger sourire se dessiner sur ses lèvres, se souvenant du bon vieux temps. Elle aimait bien ces vêtements, elle qui n'était pas frileuse, c'était idéal. Mais ce qu'elle aimait le plus avec cette tenue, c'était ses gants rouges et ses Rangers assorties. Tous ça était précieusement ranger dans sa boites à trésor, sous son lit, avec bien d'autres souvenirs de son passé. Son regard ne put que se poser sur Cloud ensuite, le surprenant en train de détailler – pour pas dire reluquer – la charmante marchande de fleur de haut en bas, de long en large et en diagonal. Sous toutes les coutures quoi. La brune baissa les yeux aussitôt et retourna à son plan de travail comme si elle n'avait rien vu, s'occupant de ses affaires et frottant frénétiquement sa gazinière pour enlever une tache d'eau qui se serait pourtant évanoui en un simple passage. De là, elle entendit le compliment de Cloud, qui sonna comme un bel euphémisme pas très subtile après la façon dont il avait eut de la regarder, et monsieur chocobo ne tarda pas à passer par là, sa présence précipitant la brune à aller servir le plat tant attendu. Elle eut un léger rire guilleret en passant à côté du blond don le ventre grondait furieusement.

    -Oui, ça arrive ! Le rassura-t-elle aussitôt.

    Une fois arrivée à table, elle put détailler un peu plus Aerith, non sans un léger sourire. C'était assez drôle de la voir comme ça, elle ne pouvait s'empêcher de se dire que quelque chose clochait. Il faut dire que le rose et les couleurs plus vives allaient bien mieux avec ses jolies cheveux châtain et son visage de poupée souriante. Tifa n'était pas une grande fan du rose pourtant, petite, elle détestait même grandement cette couleur ! C'est pourquoi elle ne portait que des robes bleues, et que les couleurs de ses tenues ne variait qu'entre le blanc et le noir, préférant les couleurs sobres et froide afin de se fondre dans la masse. Cela dit, elle aimait beaucoup le rouge, mais comme c’était une couleur vive et tapante, elle ne se l'accordait qu'à très petite dose. En tout cas, voir Aerith ainsi lui apportait l'image d'elle même dans la tenue de la marchande du fleur ! Elle trouvait cela tordant rien que d'y penser. Elle serait tellement ridicule en robe rose … ça ne va vraiment pas à tout le monde ce genre de chose ! Non vraiment, il fallait être exceptionnelle pour ne pas avoir l'air de n'importe quoi la dedans. Aerith était pour le moment la seule à sa connaissance, qui le portait bien. Oui, elle lui en aurait fait aimé le rose, enfin … Disons qu'elle aime bien, mais sur Aerith, jamais sur elle-même, non ça, ce n'était pas possible ! En fait ce qui la dérangeait le plus dans la robe d'Aerith, c'était le décolleté. Sur un jolie corps fin et harmonieux comme celui de la Cétras, c'était joli et sans le moindre soupçon de vulgarité ! Mais avec un par-choque comme celui de la barmaid, c'était même pas la peine. Elle ne pourrait sans doute même pas la fermer de toute façon.

    -C'est assez surprenant. Concéda Tifa à la remarque d'Aerith. Je t'ai toujours vu en rose ou en rouge – une fois-, avec ça ça change vraiment … et c'est tout aussi étrange de revoir ces vieilleries.

    Si le débardeur avait plutôt bien vieillit, la jupe présentait quelques traces de ses nombreuses batailles dans son cuir noir et lisse, zébré par endroit de quelques griffures qu'elle n'avait pas put rattrapé. Et le repas se déroula dans la bonne humeur, Denzel put faire connaissance avec Aerith, et comme prévu, elle l'amadoua très vite. Marlène semblait plus ravie encore que lors des visite de son père et à voir le tôt d'excitation des deux enfants, elle commençait à se dire qu'ils seraient incouchable ! Remarque, elle n'était pas vraiment mieux. Aerith venait tout juste de resurgir parmi les vivants, qui voudrait dormir dans un moment pareil alors qu'elles pourraient passer une nuit blanche à papoter toutes les deux … Comme avant !! Voilà bien longtemps qu'elle n'avait pas put rire avec autant de légèreté, devant les figurations de Denzel qui imaginait déjà Aerith avec une cape pour voler au dessus de la ville en super justicière ! Depuis le retour de Cloud, l'ambiance était bien plus agréable aux bars, les soirées de pure amusement n'était pas si rare, mais là c'était particulier. Tifa retrouvait enfin cette complicité féminine dont elle avait cruellement manqué toute sa vie. Seule Aerith avait été capable de lui offrir ça.

    En parallèle, Cloud se démena comme un forcené contre les spaghettis, ce que Tifa remarqua à peine étant donné l'ambiance qui régnait à table. Et puis, ça l'amusait toujours de le voir se débattre comme ça, tout seul dans son coin, juste concentré sur son assiette, et, juste avant de capituler, voir avec quelle regard il surveillait ses arrières pour s'assurer qu'il ne serait pas gronder. Ce gosse. Mais c'était son Cloud ça, c'est comme ça qu'elle l'aimait … Il était si adorable.

    Les discutions poursuivaient leur cours alors que les assiettes étaient déjà vides depuis un moment, quand le blondinet se pencha vers la maîtresse de maison pour murmurer doucement à son oreille. Allez savoir pourquoi, ce simple geste anodin suffit à pétrifier la brune sur place, et à lui provoquer un terrible frisson qui lui parcourut tous le dos. Ses lèvres si proches d'elle, sa voix grave murmurant doucement à son oreille, la caressant de son souffle chaud … Pour dire quelque chose de parfaitement banal et sans le moindre charme, mais tout de même !! Il ne lui en fallait pas beaucoup quand il s'agissait de Monsieur Strife le Chocobo des plaines ! Elle esquissa un léger sourire poli en acquiesçant d'un hochement de tête, tentant vainement de réprimer le feu de ses joues qui les empourpra légèrement. Cloud disposa donc pour aller se cacher à l'étage, et la barmaid reportant son attention sur ses convives pour reprendre le file de la discussion.  

    Après encore un instant à papoter, se remémorer les bons vieux souvenir de leurs aventures, Tifa se leva pour réunir la vaisselle sale et débarrasser la table.

    -Allez vous brosser les dents et vous mettre en pyjama, je m'occupe de la vaisselle. Dit-elle aux enfants qui s'enfuirent aussitôt à l'étage.

    Elle resta donc en tête à tête avec Aerith et emportant sa charge dans la cuisine pour commencer à tout nettoyer. Elle se dit que c'était le bon moment pour lancer le sujet.

    -Aerith … J'ai réfléchis, et je voudrais vous accompagner demain. Tu viens juste de revenir, je n'ai pas envie de te dire déjà au revoir, d'autant plus que le monde à beaucoup changé en cinq ans.

    Cinq ans. Elle venait de réalisé que tout ce temps, elle l'avait passé sans elle, et que si tout ça lui avait sembler passer plus vite que Cloud en moto sur l'autoroute, le poids des années lui retombait dessus d'un coup. Elle était concentré à frotter une assiette tout en parlant à son amie, sans la regarder.

    -Les routes qui étaient bonnes à prendre autrefois ne le sont plus forcément aujourd'hui … J'ai vraiment envie de vous accompagner … Et puis ça t'évitera de faire le chemin de retour toute seule, ça sera tout de même plus agréable. Ma présence ici ne changera pas grand chose, Cloud et la résistance d'en sortiront très bien. Je serais bien plus utile avec vous.

Ça voit était resté très douce tout le long, presque hésitante parfois, un peu timide, mais n'en traduisant pas moins sa détermination.   





Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dark6nika.deviantart.com/ http://ff-judgement-day.forumactif.org/t49-tifa-s-diary http://ff-judgement-day.forumactif.org/t34-l-ardoise-du-7th-heaven
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Retour à la maison {PV Cloud & Aerith }   Lun 30 Sep - 9:33:21



Aerith passait une bonne soirée, elle avait décidé d’en profiter car bientôt cela ne deviendrait qu’un doux souvenir. Combien de temps cela prendrait il avant qu’ils puissent de nouveau manger tous ensemble ainsi ? Bien sur, elle savait que ce n’était qu’une question de temps et que le destin leur permettrait surement de se retrouver ainsi, avec les autres peut être ?

Aerith enroula consciencieusement ses pates et ses boulettes autour de sa fourchette et porta le tout à sa bouche, c’était délicieux, mais ça n’étais pas surprenant, comment Tifa faisait elle pour rendre n’importe quoi (même le plat le plus simple) exquis ? Aerith était sure que son amie y ajoutait un ingrédient secret !

La barmaid fut assez surprise de la tenue d’Aerith, il était vrai que cette dernière avait une nette préférence pour les vêtements colorés, elle avait eut porté des vêtements plus neutre durant son adolescence mais cela ne correspondait plus à sa personnalité. A l’époque elle était encore innocence, elle avait depuis pris beaucoup de caractère, non, elle en avait toujours eu. Elle se souvenait des coups fourrés qu’elle faisait à Tseng lorsqu’elle était enfant… A croire que son caractère s’était caché durant l’adolescence et qu’il s’était réveillé à l’âge adulte… Comment Tifa s’habillait elle lorsqu’elle était adolescente ? Elle jeta un œil à son amie sans pour autant parvenir à l’imaginer, elle était guide des montagnes à l’époque, elle devait donc porter des bottes et… Non, elle portait forcément quelque chose de cours avec, la cetra n’avait jamais vu son amie autrement, même aujourd’hui elle ne pouvait pas s’empêcher de montrer ses jambes, ça lui allait bien.

Alors que la marchande de fleurs expliquait les spécificité des anciens à Denzel, elle vit que Cloud se penchait pour dire quelque chose à Tifa, probablement au sujet des enfants, mais si le petit garçon ne remarqua rien, Marlene jeta un coup d’œil interrogatif aux adultes, Aerith répondit par un sourire. Décidemment rien ne pouvait échapper à la perspicacité de la petite fille mais Aerith ne voulait pas l’alarmer, ce genre de comportement ne semblait pourtant pas très naturel aux vues de la réaction de Tifa, la cetra ravala un petit rire en voyant son amie devenir couleur tomate.

Une fois le repas terminé, les enfants furent prier d’aller se préparer pour dormir et Tifa resta seule avec Aerith. Elle l’aida à débarrasser, Tifa commença à faire la vaisselle et elle commença à parler si doucement qu’Aerith dut s’approcher d’elle pour entendre ce qu’elle avait à dire. Elle était inquiète, mais son inquiétude n’avait rien à voir avec celle de Cloud, elle ne voulait pas qu’il arrive quelque chose à la marchande de fleur –et aux enfants, Aerith pouvait le dire rien qu’en regardant son ami-. Tifa avait dut porter le poids seule du deuil de son amie, Tifa était la personne dont Aerith était la plus proche, bien plus que Cloud, et la réciproque était valable aussi, Tifa et Cloud étaient certes proche mais ils ne partageaient pas le même type de relation, communiquer avec Cloud était assez difficile, Aerith pouvait en témoigner. Mais malgré tout, Tifa avait ravalé sa peine et porter seule le poids du deuil alors que Cloud s’enfonçait dans une dépression, elle avait dut être forte pour tous. Personne ne l’avait obligé, certes, mais si les autres l’avaient vu flanché, ils n’auraient pas compris, Tifa était Tifa, elle devait être forte. C’est ce qu’Aerith avait perçu tout du moins.

Pourtant… Pourtant la cetra savait pertinemment que son retour pourrait être éphémère, elle se savait prête à replonger dans la rivière de la vie si elle y était appelée, mais il était hors de question d’en parler à ses amis, elle ne voulait pas les inquiéter et ne voulait pas non plus qu’ils l’en empêche. « Il y a une autre solution » voilà ce qu’il dirait, et il y aurait surement une autre solution, mais cette dernière mettrait sans doute la vie d’autres personnes en danger et Aerith ne pouvait pas s’y résoudre.

Les routes n’étaient plus aussi sure, Aerith pouvait le concevoir, elle avait loupé beaucoup de chose et si Jénova était de retour, nul doute que d’autres dangers pouvait les guetter. Mais ce n’était pas l’argument principal de Tifa, elle voulait venir, elle voulait être avec Aerith. Et Aerith voulait être avec Tifa. La cetra n’était pas sensible à l’argument du danger –c’était bien là un de ses défauts, elle était parfois un peu tête brulée et partait tête baissée sans réfléchir aux conséquences- mais elle était sensible aux envies des autres, elle était sensible aux sentiments.

Elle ne répondit rien, elle ne savait pas vraiment quoi dire en fait, pourtant elle était douée pour trouver ce qu’on appel « les bons mots » mais rien ne pouvait sortir. Elle venait de se prendre à la figure tout l’absence et toute la peine qu’elle avait causée à son amie, tout ce qu’elle n’avait pas put dire et surtout, tout ce qu’elle n’avait pas dit. Cela venait peut être de ses « dons » de cetra, cela venait peut être tout simplement de sa sensibilité, mais Aerith ressentait le poids que son amie avait dut porter, elle n’avait pas pensé à ça en partant. Elle n’avait pas un instant songé que Tifa pourrait reprendre le flambeau et ne s’autoriserai pas la faiblesse. Aerith s’en voulait d’avoir été aussi égoïste, elle n’avait rien dit à Tifa avant de partir, elle avait simplement parler avec Cloud parce qu’il était Cloud il était fragile, surtout à ce moment là.

Elle passa ses bras autour de son amie qui lui tournait toujours le dos et la serra contre elle, ses bras autour de ses épaules et sa poitrine contre son dos. Elle posa sa tête sur son épaule et resta ainsi un moment.



-Désolée, je…pensais que tu voudrais rester avec Cloud…

En vérité Aerith était finalement surprise de la requête de Tifa, elle était restée auprès de lui si longtemps pour veiller sur lui… Les enfants devaient être un facteur plus que déterminant dans son choix, pourtant elle n’en avait pas parlé.


-Je… serais heureuse que tu vienne avec nous.

Elle savait que la compagnie de Tifa la soulagerait, et les enfants seraient plus facilement d’accord pour partir, quand à Cloud cela lui ferait du bien de se rendre –enfin- compte que les deux jeunes femmes pouvaient largement se débrouiller sans lui.



[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Retour à la maison {PV Cloud & Aerith }   Mar 1 Oct - 20:13:57


Cloud Strife


Cloud avait étudié les différentes possibilités d’accéder à Canyon Cosmos sur ses cartes. Il y avait certes le chemin que tout le monde connaissait car il était de loin le plus rapide, à savoir se rendre jusque Junon, emprunter un bac pour aller à Costa del sol puis rejoindre Canyon Cosmos en passant par le désert de Corel. Si c’était le chemin le plus rapide, c’était sans doute aussi le plus risqué car le plus emprunté et surveillé. Peut-être serait-il plus judicieux de prendre un chemin certes plus long en matière de kilomètres et de temps, mais apportant une sécurité plus importante. Avec différents marqueurs de couleurs, Cloud avait tracé des itinéraires sur une grande carte dépliée devant lui. Il fallait aussi prendre en compte que le voyage se ferait avec des enfants dont la patience durant les voyages était assez limitée…. Finalement, Cloud prit un marqueur rouge puis traça un itinéraire tout nouveau, proposant aux deux filles de rejoindre la pointe ouest de Midgar où il connaissait un homme fort sympathique propriétaire d’un bateau qui pourrait les acheminer jusque Costa rapidement et discrètement. Cloud faisait souvent ainsi quand il devait se rendre sur l’autre continent et à force il avait sympathisé avec cet homme qui ne refusait jamais de lui rendre service. Cloud songeait à regret qu’il n’y avait que trop peu de personne comme cet homme. Il avait l’impression que la plupart des gens étaient intéressés et n’agissaient que si cela pouvait leur rapporter quelque chose ensuite. Ce constat était triste….

Alors qu’il était en train de terminer de tracer l’itinéraire il entendit la porte de la chambre s’ouvrir et il tourna la tête vers Denzel qui le regardait en souriant et en lui demandant s’il voulait de l’aide pour préparer les prochaines livraisons. Cloud lui offrit un sourire à son tour avant de se lever et d’aller s’asseoir sur le rebord de son lit, là où je jeune garçon venait de prendre place.

- Je ne vais pas en livraison demain…


Cloud le regarda et posa sa main sur son épaule sans se défaire de son sourire qui se voulait chaleureux.

- Ecoute Denzel… Avec Tifa nous avons dû prendre une résolution qui n’est facile pour personne mais nous n’avons pas le choix. Il se passe des choses étranges au nord de la planète et nous tenons à vous mettre à l’écart de tout ça toi et Marléne


Le jeune garçon regardait Cloud d’un air courroucé. Il semblait deviner là où voulait en venir son « père » et visiblement la perspective de quitter la capitale n’était pas pour le réjouir. Indigné, il s’était levé d’un bond avant d’annoncer qu’il n’était pas question d’aller où que ce soit sans Tifa et lui. Sur un ton de reproche il ajouta qu’ils formaient une famille et qu’ils devaient tous rester ensemble ! Sur le fond Cloud savait que Denzel avait raison mais il y avait des motifs qui pouvaient justifier une séparation, surtout quand c’est pour mettre en sécurité les enfants et puis… Ce n’est pas comme si cette séparation serait définitive… du moins c’est ce que Cloud essayerait de lui faire comprendre. Il ne savait pas du tout ce qui se passerait une fois au cratère nord. Il ne pouvait pas garantir de ne pas être blessé… ou pire encore. Mais il ferait son maximum pour préserver sa vie ainsi que celle de toutes les personnes chères a son cœur.

Cloud resta assit, ainsi, il était presque à la même hauteur. Il ne voulait pas se mettre debout et le prendre de haut au risque de le braquer davantage. Depuis le temps que Denzel habitait avec eux, Cloud avait appris à le connaitre et à appréhender ses réactions. Dans un sens Denzel lui faisait penser à lui-même lorsqu’il avait le même âge. Il était réservé, légèrement effronté, mais surtout résolument obstiné ! Si Denzel avait une idée quelques part, bonne chance pour lui faire changer d’avis !

Comme Denzel ne semblait pas enclin à accepter la décision prise par Tifa et Cloud, ce dernier tenta une approche plus pédagogique, bien qu’il ne soit pas doué dans ce domaine. Mais il avait observé Tifa faire à de nombreuses reprises et il espérait qu’a son tour il saurait jouer de cette technique qui fonctionnait à merveille sur Denzel : le responsabiliser !
Cloud ébouriffa les cheveux du garçon qui piaffa d’agacement avant de se décaler pour ne pas se laisser faire, braquant son regard colérique sur un Cloud qui essayait de paraitre serein.

- Denzel… Vous resterez quelques temps à Canyon Cosmos et quand tout sera rentré en ordre je te promets que nous reviendront vous chercher et que tout reprendra comme maintenant. Il n’y a pas de raison pour que ça change, pas vrai ?

Les lèvres de Cloud s’étirèrent en un sourire confiant

- Tu seras l’homme de la famille, il faudra protéger Marlène tu sais.


Cloud s’éloigna de quelques pas et saisie un objet enroulé dans un papier kraft qui se trouvait au-dessus de son armoire. Il le tendit à Denzel qui le déballa rapidement. Il s’agissait d’une épée moyenne portée, forgée par le même artisan que celui qui avait fabriqué la First Tsurugi que Cloud utilisait pour le moment. Adapté à la taille de Denzel, l’épée n’était pas trop lourde sans être non plus trop légère au risque de ne pas insuffler suffisamment de dégâts à chaque coup porté ( bien que les bordures de lame ne soient pas excessivement aiguisées, il s’agissait plus d’une arme destinée a l’entrainement et donc peu tranchante ). Cloud pensait lui offrir ce présent à une autre occasion mais finalement il lui semblait qu’il n’y avait pas de meilleur moment possible.

Il était vrai que souvent Denzel demandait à Cloud de lui apprendre à se battre, ce que ce dernier acceptait de faire avec un soupçon de scrupule. Il trouvait encore Denzel bien jeune pour avoir à manier des armes et penser à se battre. Il aurait aimé préserver encore un peu son innocence juvénile. Mais à Gaia, rien n’était certain… La vie pouvait soudainement devenir si compliquée… le minimum était d’offrir a Denzel et Marlène une chance de se débrouiller seuls et pour cela… pas le choix, il fallait savoir se battre.

- Je suis sure que tu en feras bon usage. Et lorsque nous seront de retour à la maison tu me montreras comme tu auras appris à la manier.

Le garçonnet sembla immédiatement moins réticent au départ à Canyon et Cloud se félicita intérieurement de son succès. Serait-il devenir un pro de la gestion des situations de crises enfantines ? Il se surprenait lui-même ! Il n’aurait jamais songé que ce soit si facile ! Les doigts dans le nez Cloud ! Allez Next gamin suivant !!! Même p lus peur maintenant !

Cloud se doutait que pendant qu’il était en train de parler à Denzel, Tifa devait en faire de même avec Marlène. Ainsi, ce serait une belle épine de sortie du pied bien que Marlène était nettement moins difficile à convaincre que son ainé.

- Allez, dépêche-toi de te préparer à aller dormir, il est l’heure, Tifa viendra vous lire votre histoire

Alors que Denzel s’éclipsa vers la salle de bain, Cloud descendit les escaliers pour rejoindre Tifa et Aerith. Une fois dans la cuisine il adressa un petit signe de tête à la belle barmaid pour lui indiquer qu’il avait réussi à parler à Denzel

- Il est parti se préparer et va aller se coucher. Comme tous les soirs je pense qu’il attendra son histoire…

Avec un petit sourire pour Aerith, Cloud songea que ce soir-là il ne pourrait pas se cacher derriére la porte, dans le couloir, pour épier l’instant de tendresse où Tifa narrait à la perfection le conte du soir aux enfants.




Revenir en haut Aller en bas
Tifa Lockheart
Administratrice

Messages : 1343
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 23
Localisation : Du côté de chez Swan ♪

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 25 ans
• More:

MessageSujet: Re: Retour à la maison {PV Cloud & Aerith }   Mar 1 Oct - 21:41:12




Tifa Lockheart
© Never-Utopia

    Elle était partit trop vite et trop longtemps. Tifa se souvint que pendant des mois après la disparition d'Aerith, elle s'attendait à la voir apparaître à tout moment. C'était d'ailleurs ce qui avait valu son manque de deuil dans un premier temps. Si elle avait longuement pleuré devant le corps sans vie de son amie, si elle avait constaté par elle-même le froid cadavérique de sa joue lorsqu'elle l'effleura, et même si elle avait vu Cloud l'abandonner au fond du lac, elle mit très longtemps avant de réaliser qu'elle était partit. Elle ne pouvait tout simplement y croire, elle ne voulait pas y croire. Comment quelqu'un pouvait-il disparaître aussi vite ? Certes, ce n'était pas la première personne chère à son cœur  qu'elle perdait, il y d'abord sa mère, puis son père. Tous étaient là un jour, et avait disparut le lendemain. Lorsqu'elle réalisa qu'Aerith ne reviendrait pas, lorsqu'elle se dit que plus jamais elle ne pourrait l'entendre rire, qu'elles ne pourraient plus jamais se moquer de Cloud ensemble, que plus jamais elles ne pourraient charrier les garçons … Lorsqu'elle se rendit compte qu'elle avait bel et bien perdu sa meilleure amie, elle tomba de très haut. Ce n'est qu'à ce moment là qu'elle put commencer son deuil et ce ne fut pas facile. Elle fondait parfois en larme, lorsqu'elle ne parvenait pas à trouver le sommeil la nuit, alors elle enfouissait sa tête dans un oreiller et se déchargeait de toute la tension cumuler jusque-là. Elle aurait put maudire le sort, maudire la rivière de la vie, maudire Jenova, Sephiroth, maudire la planète entière pour lui avoir prit Aerith … Mais elle n'en fit rien. Non, car malgré tout, aussi étonnant que celui puisse paraître, dans ces moments-là, lorsqu'elle était au plus bas, elle sentait qu'Aerith n'était pas loin. A chaque combat, à chaque fois qu'ils avaient besoin d'elle, elle répondait toujours présente. Toujours, même après sa disparition.

    Si cela suffisait à la réconforter un peu, elle ne s'en sentait pas moins terriblement seule. Après tout, en plus d'être le seul modèle féminin qu'elle ait jamais connu après sa mère partit trop tôt, Aerith était sa première véritable amie, parmi les filles. Les garçons étaient bien gentils, ça c'est sûr, pour ne pas se prendre la tête ils étaient fort ! Mais c'était tout à fait différent d'avoir une amie. Surtout une amie comme Aerith. Elle ne savait pas comment ni pourquoi, mais elles s'étaient toujours bien comprises toutes les deux, et elles eurent très vite de briser la glace de la première rencontre. La jeune barmaid eut beaucoup de mal à supporter son absence, et pourtant, elle se sentait toujours soutenue par la marchande de fleur, un soutien impalpable et difficilement descriptible, mais c'était comme un murmure chaud et rassurant au fond de son cœur. C'est grâce à cela qu'elle était restée forte, malgré sa peine, malgré sa solitude, elle savait qu'elle devait continuer à vivre et à prendre soin de ses proches, rien qu'en mémoire d'Aerith. Et perdre un proche ne l'avais jamais empêché de chérir plus encore ceux qui lui restait. C'est peut-être même ce que tout cela lui aurait le mieux apprit, prendre soin et se réjouir de tout, car tout ce qu'elle possédait étaient précieux et fragiles. Chacun de ses proches, de ses connaissances étaient des êtres chères. Oui, même si la disparition d'Aerith la brisa totalement, elle restait malgré tout son pilier le plus solide. Cela mêlée à la volonté de protéger Cloud, et voilà une demoiselle Tiftif comme on l'a toujours connu.

    Cloud … Elle le connaissait depuis l'enfance, et par cœur à présent. Elle était très proche de lui, mais il est vrai que sa relation avec lui était très différente de ce qu'elle entretenait avec Aerith. Elle était tout aussi complice avec l'un qu'avec l'autre, mais là encore, c'était différent. Quelque part, son amour pour Cloud représentait un obstacle à leur amitié, et avouons-le, leur relation était assez à sens unique. Il s'était cependant arrangé depuis ces trois dernières années, il était beaucoup plus ouvert et attentionné, il réfléchissait plus et avait dépassé sa superbe logique de fuir pour ''protéger'' ses proches. Elle eut longtemps l'impression de ne vivre que dans son ombre pourtant, dans celle de Cloud et Aerith. Très longtemps, elle pensait que Cloud ne la voyait pas. Ce n'est que depuis ces dernières années qu'elle avait le sentiment qu'il la voyait vraiment, qu'il la regardait vraiment, qu'il s'était enfin rendu compte qu'elle était là pour lui. Avec Aerith, ça avait toujours était très équitable. Elles parlaient sans complexe – ou presque, Tifa était toujours assez timide sur certain sujets – mais ce qu'offrait l'une était fidèlement rendue par l'autre. C'était une amitié naturellement basé sur l'équité, bien qu'elles le fassent sans même en prendre note. La vérité était que Tifa avait besoin d'Aerith … pour la guider, pour l'aider à s'ouvrir. Elle fut sur la bonne voie autrefois, mais dés que la Cétra eut disparut, la brune se referma comme une huître, malgré ses efforts, au début, pour continuer sur la voie qui aurait put lui permettre d'ouvrir son cœur. Sans doute n'était pas destiner à l'ouvrir, après tout …

    La maîtresse de maison, toujours en train de frotté sa vaisselle, secoua doucement la tête à la remarque de son amie. Un peu gêné également, d'évoquer Cloud … Mais monsieur était grand, pas vrai ? Bon, ça restait encore à prouvé, ce n'était pas sans inquiétude que Tifa l'abandonnait à son triste sort ici … Avec SON bar …

    -Je suis restée avec Cloud toutes ces années, ce n'est pas pour quelques jours … Elle eut un léger sourire amusé. Enfin je suis assez inquiète quand même pour tout avouer …. Je me demande dans quel état je vais retrouver le bar, je ne l'ai encore jamais laissé tout seul ici.

    Elle en parlait comme d'un enfant, ou pire, d'un chat ou d'un bon labrador un peu pataud. Cloud le labrador … Hm. Non, ce serait plutôt un coquèrent avec son air triste. Quoi qu'il n'avait plus l'air si triste à présent, mais toujours pas aussi joyeux et dynamique qu'un labrador. Sauf quand il partait en balade avec Fenrir. Ho mon dieu, Cloud était un labrador dans une autre vie !! Bon plaisanterie mise à par, elle craignait vraiment pour le sort de son bar. Non mais vraiment, comment il avait fait pour survivre tout seul à Midar à l'époque où il était milicien ? Tifa se le demandait très souvent.

    Le geste de son amie la surprit un peu, étant donné qu'elle n'était tout de même pas une abonnée des câlins, c'était toujours étonnant de se faire capturer ainsi sauvagement ! Enfin doux, Aerith était douce, mais c'était plutôt soudain. Pas désagréable pour autant, même très apaisant … Cela prouvait qu'elle était là, bel et bien là. Elle s'était légèrement raidit, donc, sous l'effet de la surprise, mais elle relâcha la pression pour esquisser un petit sourire timide. Seulement, une étrange alchimie se referma finalement sur son cœur en un étau, des fourmillements envahirent son ventre et remontèrent jusqu'à sa gorge pour y établir un blocus. Ses yeux lui brûlèrent,sa vue s’embua légèrement et elle dût se faire violence afin de ne pas laisser déferler ses larmes chaudes et salées sur ses joues aux délicates rougeurs diffuses. Elle n'avait pas perdue son sourire, et elle se sentait bien bête d'être en proie aux larmes dans un moment pareil ! Elle n'avait pas honte de pleurer devant Aerith, elle était bien la seule privilégiée dans ce cas, mais ce n'était pas pour autant qu'elle voulait se laisser aller maintenant. D'autant plus que c'était des larmes de joie et de soulagement. Elle leva doucement la main pour prendre celle de son amie qui était posée sur son épaule. Elle perlait de quelques goûtes d'eau savonneuse alors que ses doigts se refermaient doucement. Elle était bien contente qu'elle soit dans son dos à ce moment là, pour ne pas voir ses yeux ainsi luisant de milles larmes. Elle venait à nouveau de tomber dans le gouffre de la réalité, ça faisait cinq ans … cinq ans. Et elle revenait alors que la guerre était sur le point d'éclater, plus terrible et violente que jamais. Le destin lui arracherait-elle sa présence à nouveau au terme de ce nouveau combat aussi ? Elle ne le tolérerait pas.

    Elle resta muette le temps de ravaler ses vilaines larmes importunes et releva doucement la tête une fois la boule de sa gorge dissipée. Elle raffermit son sourire et poussa un léger soupir de soulagement, très discret, avant de pouvoir enfin parler de nouveau.

    -Merci … Aerith. Souffla-t-elle. Merci d'être là, merci de l'avoir toujours été …

    Elle se tourna alors vers son amie, ses yeux grenats semblaient pétiller de mille feux de joie, rehaussés par la douceur de son sourire sincère.

    -On va avoir beaucoup de chose à se raconter, ce voyage ne sera pas de trop.
    -Quel voyage ?

    Fit alors une petite voix derrière elles. Tifa se pencha légèrement sur le côté pour regarder derrière son amie, et Marlène était là, sur le seuil. La brune échangea un bref regard avec la marchande de fleur qu'elle accompagnerait le lendemain avant de s'approcher de Marlène en lui adressant un sourire doux et rassurant. La jeune fille avait sa brosse à dent dans la main, avec un peu de dentifrice. C'était bien le bon moment pour parler de ça aux enfants, peut-être qu'il s'y prenait un peu tard et les prenaient donc sur le fait, mais il faut dire que ça ne s'était pas non plus décidé bien tôt. Tifa ne chercha pas à enjoliver la situation, Marlène était si perspicace que les petites manigance mielleuse était inutile et elle savait qu'elle comprendrait la situation dans tous les cas. Elle lui expliqua simplement les risques que représentait la situation actuel, et que dans ces conditions, ils étaient plus prudent pour tout le monde qu'elle et Denzel s'installe à Canyon Cosmos un moment.

    -Tu devras bien prendre soin de Denzel, tu sais comment sont les garçons quand on ne fait pas assez attention !

    La petite était inquiète, mais pas à cent pour cent réticente. On pouvait voir dans son regard que, derrière son regret d'être impuissante face à la situation, elle comprenait que sa présence ici ne serait qu'un fardeau si une bataille éclatait ou se préparait. Et puis, avec le soutient d'Aerith, la partie était gagnée d'avance ! Après une petite discussion sur les détails et quelques promesses mutuelles, Marlène s’éclipsa à l'étage. Peu de temps après son départ, Cloud refit son apparition, annonçant l'heure du petit rituel du soir. La brune eut un sourire très doux en croisant le regard du blond, puis elle en échangea un avec Aerith et acquiesça.

    -Bien, il se fait déjà tard alors je vais y aller tout de suite.

    Elle rinça rapidement la dernière assiette et la déposa sur l’égouttoir, s'essuya les mains et se dirigea vers les escaliers.

    -Je vous laisse tous les deux. Fredonna-t-elle d'un air guilleret.

    Tout comme elle avait elle-même envie et besoin de se retrouver en tête à tête avec Aerith, elle se doutait qu'il en était de même pour le blondinet. Il ne l'aurait hélas pas aussi longtemps qu'elle, mais ce sont des avantages féminins que personne ne saurait contester. Elle monta donc jusqu'à la chambre des enfants, où elle poussa doucement la porte. Ils étaient chacun dans leur lit, paré pour le petit rituel du soir. Elle arborait un sourire maternel des plus tendres en s'approchant d'eux et vint s'installer sur le bord du lit de Denzel, en s'assurant qu'ils allaient bien et qu'ils étaient près pour le long voyage de demain. Elle ne résista pas à une petite discussion visant à les rassurer, ne désirant en aucun cas être responsable de quelque stress ou terreur nocturne. Si ils partaient, c'est que la situation était tout de même critique, et ils devaient bien le savoir. Cependant, elle mettait un point d'honneur à ne pas dramatiser.

    Puis vint le moment de l'histoire. Elle réfléchit un instant, se disant que tous les comptes pour enfant avait des revers plutôt lugubre au final. Elle même, les bons vieux compte de son enfance lui avait valut de sacré cauchemar ! Alice au pays des merveilles, Hansel et Gretel, le petit chaperon rouge, jack et le haricot magique … C'était d'un morbide ! Et ne parlons même pas de ces histoires de princesse ! Marlène les détestait d'ailleurs, cette brave petite. Elle ne rechignait pas à être traiter comme une princesse, ça non, mais elle refuser d'être une jouvencelle. Ce genre de compte était terriblement sexiste tout de même. Bref, elle opta pour quelque chose de son cru. Une histoire de chocobo en sommes. C'était très fleur bleu, mais au moins ça ne leur ferait pas peur ! En tout cas sa petite histoire était tellement simplette qu'ils en étaient écroulé de rire, pas terrible pour les endormir, du coup ils étaient excité … Mais finalement, les rires les avaient épuisé. Elle embrassa alors tendrement Denzel sur le front, avant de se lever pour en faire de même avec Marlène en leur souhaitant bonne nuit. Il lui retournèrent le vœux puis elle sortit de la chambre pour s'en aller rejoindre ses deux compagnons au ré de chaussé.





Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dark6nika.deviantart.com/ http://ff-judgement-day.forumactif.org/t49-tifa-s-diary http://ff-judgement-day.forumactif.org/t34-l-ardoise-du-7th-heaven
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Retour à la maison {PV Cloud & Aerith }   Lun 7 Oct - 8:34:15



Aerith eut un petit sourire, oui Cloud seul dans un bar…Enfin au moins ce n’était pas Cid, théoriquement il ne piquerait rien dans les réserve et puis dur de penser qu’il en aurait le temps, avec tout ce qui l’attendait, tout du moins si, effectivement, un danger menaçait Edge, Aerith était encore sceptique mais elle préférait faire dans la prudence plutôt que de sacrifier des innocents au prix d’un scepticisme mal placée.

Alors qu’elle serrait Tifa contre elle, la cetra sentit quelque chose de chaud et humide couler sur son bras, Tifa était elle en train de pleurer ? Elle s’inquiéta un peu, avait-elle fait quelque chose de mal ? Non, Tifa devait simplement relâcher ce qu’elle avait emmagasiné pendant tout ce temps, elle sentit la main encore savonneuse de son amie prendre la sienne et elle ferma les yeux un instant. Aerith savait qu’il lui fallait profiter de cet instant qui serait bien trop éphémère, le retour à la réalité allait être dur pendant quelques temps, elle le savait. La barmaid la remerciait, mais pourquoi ? Aerith avait été là mais quoi de plus normal ? On se devait de veiller sur les gens qu’on aime tant qu’on le pouvait, et Aerith en avait toujours eu les capacités, même morte, alors elle ne voyait rien d’extraordinaire à l’avoir fait, en tout cas rien qui méritait de tels remerciements.

Marlene la fit sursauté, elle était arrivée derrière les deux femmes une brosse à dent à la main. Aerith relâcha Tifa et échangea un regard avec cette dernière, c’était sans doute le bon moment pour parler du voyage avec elle… Tifa s’en occupa comme une chef, bien que Marlene paraissait un peu angoissée à l’idée de faire tout ça, Aerith lui promit de lui apprendre plein de chose sur la planète, d’autant plus à canyon cosmos –et de lui raconter quelques dossier croustillant sur les membres d’avalanche-. Marlene finit par acquiescer et remonter à l’étage. Elle dut croiser Cloud car ce dernier arriva presque juste après elle annonçant que les enfants voudraient leurs histoire, oh Aerith aussi voudrait bien une histoire, Tifa devait surement très bien les raconter, elle le lui demanderait tout à l’heure. Elle laissa donc Aerith et Cloud seuls, elle s’avança vers lui et le dévisagea un instant comme pour savoir ce qu’il se passait dans sa tête, en faisant des « mmmh mmmh », elle n’était pas une machine à lire la bonne aventure comme cait sith mais Aerith connaissait bien les chocobo, enfin celui là tout particulièrement, elle se dit que si un jour elle n’était plus en mesure de vendre des fleurs elle pourrait toujours se reconvertir en traducteur de Cloud, elle gagnerait sans doute une fortune, et peut être cela aiderait il la relation de Cloud et Tifa à évoluer… Elle finit par lui dire doucement.



-Arrête de t’inquiéter, tout va bien se passer ! C’est plutôt nous que devrions nous inquiéter tu sais ? Tu n’aura personne pour veiller sur toi…

Quand on parlait du retour à la réalité… ils auraient certes un Phs pour se joindre mais si jamais Cloud ne répondrait plus, que feraient-elles ? Les enfants s’inquièteraient, il serait dur de les calmer et Aerith voudrait faire demi-tour, ce qui serait impossible…Cloud était tellement tête brulée parfois –sauf que lui, contrairement à Aerith, jouissait d’une chance insolente-. Elle baissa les yeux un instant, elle ne voulait pas que Tifa et Cloud se séparent comme ça, au cas ou… Ils avaient encore tant de chose à se dire, Aerith le savait car elle avait été capable d’écrire tellement de lettre à Zack avait tout ce qu’elle n’avait pas put lui dire… La cetra prit un air sérieux qu’elle n’arborait pas souvent, son sourire s’effaça un peu –même s’il restait, comme toujours-.


-Tu sais Cloud, quand Zack est parti à Nibelheim, on avait encore beaucoup de chose à se dire lui et moi, mais il a disparu avant qu’on puisse se les dire… elle baissa la tête et on à jamais pus se les dire même après… Ce que je veux dire Cloud, c’est qu’il y a des choses qu’il vaut mieux se dire, au cas ou… Même si c’est compliqué.


Elle se souvint alors que Cloud n’était pas un as de la communication interpersonnelle et que peut être il ne comprenait pas où elle voulait en venir, elle décida d’expliciter


-Je parle de Tifa, vous n’avez jamais été vraiment séparé vous deux alors… Tu n’es pas obligé de mettre ça avec des mots Cloud, les mots ne sont pas le seul moyen de montrer ce que tu ressens je sais qu’il ne lui arrivera rien, j’y veillerais personnellement, mais Cloud, tu ne peux pas la laisser partir comme ça.

Voila c’était son conseil de « grand manitou de la relation amoureuse » en réalité elle n’y connaissait pas grand-chose, mais elle connaissait bien le sentiment de regret que l’on pouvait avoir à ses moments là… Mais comme Cloud était un grand enfant il avait besoin d’être encouragé, et rassuré. Elle décida alors de le prendre dans ses bras, pour l’encourager, mais surtout, parce qu’elle s’inquiétait pour lui. Il était plus grand qu’elle alors sa tête arrivait sous son menton, mais ça lui allait. Elle l’embrassa sur la joue en lui murmurant « courage », puis reprit son sourire habituel.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Retour à la maison {PV Cloud & Aerith }   Lun 18 Nov - 10:06:41


Cloud Strife


Tifa passa à côté de lui pour se rendre au chevet des enfants afin de leur conter leur précieuse histoire du soir. Il sentit un léger vent lui caresser le visage, emportant avec lui les effluves du parfum de Tifa. Il ne put s’empêcher de se retourner pour voir la belle brune disparaitre dans l’escalier, ses longs cheveux foncés tombant en cascade dans son dos. Cloud se retint presque de soupirer à ce moment-là. Il se contenta de tourner la tête vers Aerith qui été restée dans la cuisine et à laquelle il offrit un léger sourire.

Machinalement, Cloud se dirigea vers la machine à café. Il ne savait pas faire un repas mais il connaissait parfaitement le mode d’emploi de cette machine bienfaitrice qui pouvait apporter un chaleureux réconfort en juste quelques gorgées de café très serré. Il prit une petite capsule qu’il inséra à l’endroit prévu à cet effet et la machine se mit à ronronner alors que l’eau commençait à chauffer. Il ne ressentait pas de malaise d’être seul dans la même pièce d’Aerith. Il devait même avouer qu’il avait espéré que ce moment pourrait se produire avant son départ mais il ne pensait pas qu’Aerith tiendrait des paroles aussi déstabilisantes. Pour lui tout du moins.

Il se retourna pour lui faire face et lorsqu’il prit la parole il se surprit lui-même en donnant à sa voix un ton peut-être un peu plus sec qu’il ne l’aurait pensé

- Je n’ai pas besoin que l’on veille sur moi…. C’est normal que je sois inquiet pour vous… Aerith, tellement de choses ont changés, je crois que tu ne te rends pas compte du danger qui vous guète.


Cloud, lui, ne les connaissait que trop bien ses dangers. En plus des dangers courant qui régnaient sur les compagnes comme les monstres notamment, il y avait surtout le risque de faire une mauvaise rencontre. Et c’est précisément cela qui l’effrayait le plus.

Sans répondre ni sembler l’écoute, Aerith changea de sujet pour évoquer quelque chose de plus intime. Sa voix était douce, presque comme si elle lui faisait une confidence. Et lorsqu’elle prononça le prénom de Zack, Cloud ne put s’empêcher de se retourner pour dissimuler la tristesse marquée sur son visage. L’eau dans la machine avait atteint la bonne température et Cloud appuya sur le bouton tout en regardant le liquide noir et mousseux se déverser dans sa tasse transparente. Avec automatisme il s’empara d’une petite cuillère et commença à tourner le café.

- Tu veux boire quelque chose ? café, thé ?
demanda-t-il à Aerith tout en restant dos à elle, concentré sur sa tasse de café

Il avait parfaitement entendu ce qu’elle venait de lui dire et il en avait saisi le sens. Elle craignait qu’il lui arrive malheur et lui conseillait d’avouer ses sentiments a Tifa tant qu’il en était encore temps afin que son amie ne se retrouve pas dans la même situation qu’elle, se posant éternellement des questions auxquelles elle n’aurait pas de réponse sur les sentiments de Cloud a son égard. Mais Aerith se trompait. Tifa n’avait pas besoin de ce genre de chose. Cloud pensait que son amie barmaid, si précieuse a son cœur, ne voulait pas s’encombrer de sentiments. N’est-ce pas ce qu’elle avait dit un peu plus tot dans la journée ?

Cloud se tourna et regarda Aerith

- Tu te trompes sur nous deux Aerith. Tifa ne m’aime pas. Pas… de cette façon-là en tout cas. Pour elle je suis toujours le petit garçon de Nibelheim. Un ami…. Rien de plus

En prononçant ces quelques phrases un pincement au cœur se fit ressentir et Cloud se sentit soudain mélancolique. Décidément il n’était pas très doué pour gérer ses émotions. A cet instant même il n’avait envie que d’une seule et unique chose : partir. Loin. Et vite.

- Que veux-tu que je lui dise ? que je pense à elle a chaque instant ? que je suis complétement et irrémédiablement amoureux d’elle depuis toujours ? Ca ne changera rien… même si c’était réciproque. Ca rendrait la séparation encore plus difficile. Et si il arrivait quelque chose a l’un de nous deux ?


Un long soupire se fit entendre

-Je…. Ce n’est pas pareil que pour Zack et toi. Ce qui s’est passé était un… un accident, il ne pouvait pas se douter de ce qui se produirait et il n’a jamais cessé de vouloir te retrouver.

Cloud la regarda, ancra son regard azuré à celui émeraude de la belle fleuriste qui lui faisait face

- Je ne veux pas que Tifa soit malheureuse. S’il m’arrive quelque chose, je ne veux pas qu’elle souffre encore plus….

Oui… sa décision était prise. Il ne dirait rien. Que ce soit avec des mots ou autres choses, comme venait de le lui suggèrera Aerith. Il ne voulait pas que Tifa ait le cœur encore plus lourd de devoir se quitter si miraculeusement les sentiments qu’elle avait à son égard étaient réciproques ( ce dont il doutait plus que fortement ). Il ne voulait pas non plus qu’elle s’arrête de vivre s’il lui arrivait un malheur. Un ami…. Si Cloud venait à mourir, elle aurait d’autres amis sur qui elle pourrait compter et qui le remplacerait sans la moindre hésitation. Un petit ami….. C’est irremplaçable ou alors avec beaucoup de temps, après beaucoup de peine et d’abnégation. Il ne voulait pas avoir à lui infliger ce genre de combat. Elle était belle, jeune, rayonnante, intelligente, maline, pétillante, enthousiaste…. Il n’avait pas le droit de lui offrir un avenir aussi terne et triste

En pensant cela un déclic se fit à l’esprit de Cloud. Il avait l’impression de penser comme s’il ne reverrait jamais Tifa, comme s’il avait l’impression de partir a l’abattoir. Ce n’était sans doute pas le cas pourtant. Il s’agissait là d’un système de défense pour se protéger lui aussi… au fond de lui-même il savait parfaitement que leur séparation ne serait pas évidente …. Rejeter Tifa était une facon de se protéger lui-même et de la protéger elle aussi. Ce n’était pas très respectueux mais c’est pour le moment ce qu’il avait de mieux ….

Il releva la tête vers Aerith et la regarda avec l’air désolé de celui qui essai silencieusement de demander pardon pour sa lâcheté. Pardon de ne pas savoir avouer ses sentiments à celle qu’il aimai




Revenir en haut Aller en bas
Tifa Lockheart
Administratrice

Messages : 1343
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 23
Localisation : Du côté de chez Swan ♪

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 25 ans
• More:

MessageSujet: Re: Retour à la maison {PV Cloud & Aerith }   Lun 18 Nov - 12:08:44




Tifa Lockheart
© Never-Utopia

    L'histoire qu'elle avait raconté aux enfants avait prit pas mal de temps, mais elle traîna encore un peu dans les couloirs, se disant qu'ils avaient certainement pas mal de choses à se dire et qu'il fallait mieux qu'elle les laisse en tête à tête pour cela. Bien entendu, elle ignorait complètement qu'ils avaient effectivement besoin de parler seul à seul, sans elle dans le coin, et que ses raisons étaient bien loin d'être celles qu'elle aurait put imaginer. Elle hésita longuement, craignant de tomber sur quelque chose qu'elle ne voudrait pas voir ou d'entendre un mot de trop. Mais ça faisait quand même un moment, et il se faisait tard, le levé allait être bien difficile si ça continuait comme ça. Allez, c'est décider mademoiselle Tiftif, on y va, allez !

    Elle descendit les marches, entendant une vague bouillit de mot qu'elle ne comprit absolument pas en vu de la distance et du bruit qu'elle fit en descendant. C'était pourtant très discret, mais ses simples bruit de bras léger suffirent à couvrir les quelques rumeurs qui perçaient les murs et la distance. Elle se dit que ça n'avait pas l'air d'être une discussion très importante, alors elle s’arma de ce joli sourire qui lui allait si bien et se dirigea vers la cuisine. Que n'a-t-elle pas fait là ! Par Hadès et son chaudron aux milles tourments, elle n'avait pas choisit son moment. Elle sursauta presque, les voyant échanger une étreinte chaleureuse et pleine de tendresse. C'était amicale, mais comprenait là, ce n'est pas la première chose qui nous vient à l'esprit lorsqu'on trouve deux personnes comme ça, surtout lorsqu'on est déjà persuadé que ces deux là se tourne autour. Prise au dépourvu, elle jeta un petit coup d’œil à gauche et à droite avant de reculer discrètement pour retourner se cacher dans le couloir. Elle attendit là un moment, observant leur ombre qui donnait par chance dans son champ de vision, depuis sa cachette. Elle attendit qu'il se décolle, sans vraiment faire attention à ce qu'il racontait, si ce n'est le ''Je ne veux pas que Tifa soit malheureuse.'' de son cher ami d'enfance. Pour elle s'était clair, l'attachement et l'affection qu'elle lui portait était un fardeau, car il pensait à elle malgré tout, alors qu'il pourrait être heureux avec Aerith. Elle eut un petit pincement au cœur, tentant désespérément de chasser ses tristes pensée ainsi que ses déceptions. Elle ne voulait que le bonheur de Cloud, rien de plus … Mais en même temps, elle l'aimait tellement ! Mais ce n'était pas réciproque. Elle l'avait crut pendant un temps, surtout pendant ces deux ou trois dernières années passées ensemble, tout allait bien, ils étaient une véritable famille. Cloud se montrait toujours prévenant et même affectueux, et malgré tous ces signes concrets, elle n'en fit rien. Elle avait laissé les choses comme elles avaient toujours été. Il fallait être sacément bête quand même, hein ? Mais elle voulait simplement attendre, car elle se disait qu'après tout, s'il l'aimait vraiment, il l'aurait dit ! Ben voyons, tout comme elle, elle lui avait dit peut-être ? Bien sûr … Elle avait de l'avenir en pensant comme ça.

    Bon, fini de chipoter, même si elle était plus qu’extrêmement gênée, elle repoussa une mèche derrière son oreille pour se redonnait une certaine contenance et arriva dans la cuisine l'air de rien, le sourire aux lèvres. Elle avait peut-être l'air un peu bizarre, mais Tifa avait souvent cet air là. C'était à chaque fois qu'elle cachait un malaise ou qu'elle mentait. Elle faisait alors tout pour paraître naturel, ce qui passait évidemment pour être trop naturelle, et qui au final ne l'était pas vraiment …

    -Voilà, ils se sont endormis. Je suis soulagée qu'ils l'aient bien prit pour le voyage, ça devrait bien se passer.

    Elle les regarda un instant tous les deux, et eux la regardaient tout de même. Ils se regardaient, quoi, cependant … en y regardant à deux fois, ils avaient tous l'air bizarre et mal à l'aise. Peut-être avaient-ils eut peur du faire qu'elle soit arrivé juste après leur câlin, passant à peut de chose de les surprendre ? Elle ne voulait pas les inquiéter, elle ne voulait pas être la cinquième roue du carrosse. Bon, c'était bien pratique une roue de rechange, mais ils en avait pas besoin, là, elle serait juste une charge en plus. Comment ça, ça n'a plus ni queue ni tête ? Ne ne vous permet pas ! L'esprit de notre chère barmaid est parfaitement saint et ordonné. C'est vrai. Si, c'est vrai ! Enfin elle, elle s'y retrouve. Enfin, parfois … ça arrive, quoi. Bon, toujours est-il qu'elle était gênée qu'ils soient gênée à cause d'elle, même si ça la gênait quand même tout simplement que l'élu de son cœur et sa meilleure amie fricote ensemble. Elle était heureuse pour eux, hein … Du moment que eux étaient contents, c'était le principal ? Bon, elle avait tout faut, mais ça … elle ne le saurait pas de si tôt.

    En les regardant comme ça, elle eut presque envie de dire ''ah mais ne vous arrêtez pas, je retrouve là haut si vous voulez, je ne veux pas vous dérangez'' et ce, sans le moindre sarcasme, juste pas correction. Mais elle n'en fit rien, elle préféra faire comme si elle n'avait rien vu, comme si elle n'avait pas même un seul soupçon. Elle garda le sourire et tenta de briser le silence un peu pesant qui s'était installé.

    -Hm … ça va vous deux ? Puis, posant les yeux sur la tasse de Cloud, elle ajouta. He bien, j'en connais un qui va avoir du mal à trouver le sommeil avec ça.  





Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dark6nika.deviantart.com/ http://ff-judgement-day.forumactif.org/t49-tifa-s-diary http://ff-judgement-day.forumactif.org/t34-l-ardoise-du-7th-heaven
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Retour à la maison {PV Cloud & Aerith }   Ven 22 Nov - 9:29:41



Aerith laissa échapper un petit rire, c’était tout Cloud, il n’avait besoin de personne pour veiller sur lui mais se sentait obliger de veiller sur les autres. Il ne voyait pas qu’il était sans doute la seule personne à avoir besoin d’être constamment surveillé… Elle raconterai ça à Tifa et elles en riraient surement. Le danger, toujours le danger, mais en se préoccupant bien trop du danger on ne vivait pas assez, ou bien c’était une vie dans la crainte et Aerith n’en voulait pas, elle avait déjà assez donné.

Elle ne répondit rien, de toute façon Cloud était borné dans sa manière de penser, et elle aussi, ça n’aurait servit à rien d’étendre le débat sur qui à besoin de qui, elle avait grandit dans les taudis, elle était habituée au danger, quel qu’il soit, si elle était suffisamment courageuse pour affronter sa propre mort, elle ne voyait pas ce qui pourrait la faire frémir. Bien sur, elle savait que c’était un tort, qu’elle aurait dut avoir peur et se méfier, mais elle n’y arrivait pas, la peur était un mécanisme naturel, elle était sensé nous préparer à fuir face à un danger qui menacerait notre survit, mais Aerith savait qu’il ne faudrait pas fuir le danger. Alors à quoi bon ?

Le souvenir de Zack qu’Aerith évoqua sembla troubler Cloud, c’était touchant de voir que même des années après il était toujours aussi marqué. Mais Zack n’aurait surement pas voulu ça… Il aurait dit quelque chose comme « Hey sourit mec ! On dirait une porte de prison » un truc dans ce style là.



- Je veux bien un thé à la menthe si tu en as.


Elle ne se sentait pas de boire du café maintenant, mais elle adorait la menthe, probablement parce que c’était une des rares plantes qui poussait autour des barreaux de sa cellule lorsqu’elle était captive de la Shinra avec sa mère. L’odeur de la menthe lui rappelait Ifalna, ça l’apaisait. Suite à cela Aerith eut le droit au grand déballage d’absurdité au sujet de Tifa, elle ne put s’empêcher de rouler des yeux, était il si aveugle ? Elle fronça les sourcils et mis ses mains sur ses hanches.


- C’est toi qui te trompe Cloud, ça crève les yeux de tout le monde sauf les tiens, je connais Tifa, et je suis moins aveugle que toi à son sujet. Bien sur que sa rendrait la séparation difficile, une séparation est difficile, tu ne peux rien changer à ça, mais s’il t’arrive quelque chose au moins tu n’aura pas de regret et elle non plus, tu ne te dira pas « oh mince si j’avais pu le lui dire » parce que tu lui auras dit.

Elle se rapprocha de lui, et se radoucit un peu, de toute façon elle ne savait pas spécialement être en colère.
[color:d754=#ffccff La mort est toujours un accident Cloud, Zack n’était pas idiot, il savait très bien qu’il serait traqué, ça ne l’a pas empêché de faire son possible, il savait que ça pouvait se passer comme ça. Moi aussi je savais bien que je risquais de mourir. C’est un risque, c’est comme ça, et si on vit dans la peur de mourir constamment on ne vit pas vraiment. C’est pour ça que c’est important, c’est pour ça qu’il faut toujours dire aux gens que tu les aimes, pour ne pas partir avec des remords. Tu crois que Tifa est heureuse ? Tu te trompe, je peux te le dire, je le vois dans ses yeux, elle est inquiète Cloud, pour toi, pour les enfants, pour tout le monde. Le moins que tu puisses faire pour elle, c’est de lui dire ce que tu ressens, c’est ce qui l’a rendrait la plus heureuse actuellement !
[/color]


Elle n’aimait pas parler au nom de quelqu’un d’autre et faire comme si elle savait ce que les autres voulaient, mais c’était tellement évident pour elle que le fait que Cloud ne s’en rende pas compte la rendait malade. Elle se mettait à la place de son amie, elle avait tant fait pour Cloud, ce n’était qu’un juste retour pour elle que Cloud lui dise enfin ce qu’il ressentait…

Aerith sut au moment où Tifa entra dans la cuisine qu’elle n’allait pas bien, elle fronça légèrement les sourcils en la regardant pour lui faire comprendre qu’elle avait saisit et qu’elle s’inquiétait. Elle les regardait d’un air étrange… Et sa première question l’était d’autant plus… Oui ça allait, Aerith sourit et hocha la tête vivement, puis tourna la tête vers la tasse de Cloud avec un petit sourire, de toute façon il n’aurait pas put dormir…

La fleuriste s’approcha de son amie et planta son regard dans le sien un moment, comme pour analyser un cobaye étrange, elle remit la mèche de Tifa correctement et lui fit un câlin parce qu’elle le méritait vraiment. C’était frustrant pour Aerith de ne pouvoir rien faire pour son amie, elle aurait voulu que Tifa et Cloud soient ses poupées pour qu’elle puisse enfin leur faire s’avouer leur sentiments et qu’ils soient heureux, mais bien entendu ça n’était pas le cas…




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Retour à la maison {PV Cloud & Aerith }   Jeu 5 Déc - 9:49:59


Cloud Strife


Aerith souhaitait un thé à la menthe. Cloud savait qu’il y en avait quelque part dans les placards car il se souvenait de la délicieuse odeur mentholée qui envahissait la pièce lorsque Tifa se faisait un de ces fameux thés. Tout le mystère résidait dans l’endroit exact où étaient cachés les précieux petits sachets de thé. Il se dirigea alors vers les placards qu’il ouvrit et commença à chercher. Cela l’arrangeait bien car ça lui permettait de dissimuler son visage aux couleurs vermeilles alors qu’il entendait Aerith lui expliquer les sentiments que Tifa paraissait avoir à son égard. Cloud ne pouvait s’empêcher d’émettre un certain scepticisme. Si elle était amoureuse, comme le prétendait Aerith, pourquoi ne lui avait-elle jamais rien dit ? Pourquoi avait elle dit un peu plus tôt, comment déjà ? ha oui, qu’elle avait pas besoin de ca ! Ca… c’est lui ! Elle n’avait pas besoin de lui ! Une femme amoureuse dirait elle de telle phrase ? Oh non il ne le pensait pas. A force de farfouiller dans les armoires il trouva une sorte de coffret en boit fermé par un petit loquet métallique. Il le prit et l’ouvrit. A l’intérieur, le coffret était compartimenté et contenait différentes saveurs de thé. Cloud venait de trouvait ce qu’il recherchait. Il s’empara du parfum voulu par Aerith et il se dirigea vers la bouilloire qu’il remplit avant de la mettre en chauffe. Il se tourna vers elle, retenant un petit soupire

- Aerith… Je crois que tu fantasmes sur Tifa et moi. Elle n’est pas amoureuse et pour cette raison il ne se passera jamais rien entre nous…

La bouilloire commençait déjà à émettre un petit sifflement caractéristique. Il l’éteignit et versa le liquide bouillant dans une tasse qu’il avait préparé un peu plus tôt. Il veilla a bien maintenir le sachet pour ne pas que la cordelette tombe toute entière dans le liquide fumant qui prenait déjà une couleur ambrée en émettant une odeur des plus agréable, une odeur presque apaisante. Prudemment, Cloud s’empara de la tasse pour la donner à son amie

- C’est très gentil de ta part d’essayer de me rassurer ou de m’encourager à avouer à Tifa ce que je ressens mais… je suis désolé, je ne peux rien lui dire… je ne peux pas lui imposer ça dans des temps aussi sombres

Des bruits de pas se firent entendre au loin, se rapprochant doucement. Immédiatement la couleur du visage de Cloud vira à un rouge très prononcé. Est-ce que Tifa avait pu entendre ce qu’il venait de dire ? Ce qu’Aerith venait de dire ? Oh my mog il espérait de tout son cœur que ca ne soit pas le cas. Que dire ? Que faire ? Et si elle avait entendu qu’il était amoureux d’elle, quelle serait sa réaction ? a coup sûr elle serait en colère ! Elle le sermonnerait certainement de son regard sévère et de son doigt pointé vers l’avant comme quand elle reprenait les enfants. Il pouvait presque déjà entendre sa voix ! « Cloud Strife, qu’est ce que je viens d’entendre ? c’est n’importe quoi ! tu sais très bien que je suis une amie et que ca restera a jamais comme ca entre nous ! N’espére rien de ma part ! »
Alors que les bruits de pas se rapprochait a nouveau, Cloud fit deux pas en arrière, s’empara de sa tasse de café et plongea ses lèvres dedans pour se donner une pseudo contenance lorsque Tifa passa l’embrasure de la porte de la cuisine. Le regard de Cloud se fit fuyant alors que le liquide amer et chaud se déversait dans sa gorge. Il avait beau se répéter d’arrêter de rougir, de reprendre contenance, il n’y arrivait pas.

Tifa annonça que les enfants avaient trouvé le sommeil et qu’elle était soulagé de leur réaction plutôt positive face au voyage du lendemain qui les attendait. Cloud reposa sa tasse sur la petite soucoupe en arcopale

- Je… je suis soulagé aussi… je m’attendais a plus de réticence de la part de Denzel

Machinalement, sans réellement penser a ce qu’il était en train de faire, Cloud se fit couler une nouvelle tasse de de café bien serré. Il lui fallait au moins ça pour se remettre de la journée riche en émotion et de cette petite discussion avec Aerith. Mince alors, il ne pensait pas avoir ce genre de sujet de conversation alors qu’il était seul avec elle après plusieurs année de séparation.

-Hm … ça va vous deux ? He bien, j'en connais un qui va avoir du mal à trouver le sommeil avec ça.

A nouveau les joues de Cloud prirent une couleur rouge et Cloud s’insulta mentalement pour être incapable de contrôler davantage ses émotions. Pourquoi ne pouvait-il pas s’empêcher de rougir comme une vierge effarouchée ? Bon effarouché il l’était bien ce soir…. Vierge ? oh ! ca vous concerne pas ce détaille ! Bande de curieux passez votre chemin !

- Euh…. Et bien…. U viendra me lire une histoire…. Pour m’aider a trouver le sommeil

Qui ? la question était Qui ? Qui avez mis du whisky dans le café de Cloud a son insu ? Parce que la il n’y avait que cette explication pour justifier une telle phrase ! Il avait l’impression que c’était la chose la plus stupide qu’il avait dit depuis cette dernière décennie. Bien que l’idée de Tifa assise sur le rebord de son lui ne lui soit pas déplaisante même s’il devait avouer avoir d’autre dessein en mémoire qu’un simple contage d’histoire…. Il reporta son attention sur les deux jeunes femmes qui semblaient le regarder comme si elles venaient de voir un fantôme. Quoi ? Cloud Strife ne peut pas faire un brin d’humour ? Euh… a bien y réfléchir, lui-même trouvait cela étrange, ca ne lui ressemblait pas vraiment. Cela démontrait à quel point il venait d’être troublé par la petite discutions qu’il venait juste d’avoir avec la belle fleuriste.

Cloud bu rapidement sa seconde tasse de café histoire de se donner contenant et surtout remettre son esprit en place

- Je n’ai pas préparé les affaires pour demain… La nuit risque d’être longue alors du café m’aidera a tenir

Voila ! Ca c’était une explication digne d’un homme de son âge ! Il se félicita mentalement puis alla déposer la tasse dans l’évier.

- Est-ce que pour vous tout est au point pour le départ ?





Revenir en haut Aller en bas
Tifa Lockheart
Administratrice

Messages : 1343
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 23
Localisation : Du côté de chez Swan ♪

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 25 ans
• More:

MessageSujet: Re: Retour à la maison {PV Cloud & Aerith }   Jeu 5 Déc - 14:05:50




Tifa Lockheart
© Never-Utopia

    La réponse de Cloud eut le don de la surprendre légèrement sur le coup, bien que ce ne soit pas la première fois qu'il fasse se genre d'allusion, comme un grand enfant réclama autant d'attention que ses cadets. Cloud aimait être chouchouté, mine de rien, ou peut-être était-ce juste Tifa, qui aimait le chouchouter ? Toujours est-il que, en plus de lui arracher un sourire tendre et incontrôlé, Tifa ne put empêcher ses joues de s’enflammer légèrement. Lui raconter une histoire ? Elle le ferait très volontiers, ça. Et puis elle le borderait et l'embrasserait sur le front en lui ébouriffant les cheveux. Il ne serait pas faut de dire qu'elle aurait également espérer bien plus, mais il ne fallait pas trop rêver. Ho non, ça y est, trop tard, elle était en train d'y penser. Non, non, non ! Non, elle ne devait pas penser à ça, ho non, à ça non plus … Ah ! Encore moins à ça ! Passer une nuit avec Cloud, confortablement blotti contre lui … Comme il y a cinq ans ! Sauf que là, ils seraient dans un lit moelleux, dans des couvertures bien douillettes, au calme et à l’abri des regard indiscret – pas comme sous le Hauvent justement, où Barret et Cid avait en fait tout vu …. Ho, rien que d'y repenser … Ah ben voilà, elle était toute rouge.

    Elle détourna la tête d'un petit air gêné, elle avait chaud tout à coup. C'est ce moment que choisit Aerith pour la fixer de ce petit air étrange, et sur le coup, la brune ne sût pas trop si c'était parce qu'elle était contrariée ou concentré. Elle avait l'air assez contrariée tout de même … mais pourquoi ? Au, mince, de mince ! C'est bien sûr, elle les avait dérangé bien trop tôt ! On ne saurait pas quel réflexe, Tifa jeta un coup d’œil par dessus son épaule, comme si Aerith pouvait lancer ce regard à quelqu'un d'autre. Le temps qu'elle se tourne à nouveau vers la marchande de fleur, cette dernière venait de la prendre dans ses bras. La brune resta interdite l'espace d'un instant, surprise de ce geste d'affection après un tel regard laissant pourtant imaginer le pire. Elle ne lui en voulait pas alors ? Tant mieux … Elle était soulagée ! Après quelques secondes d'hésitation, Tifa porta ses mains dans le dos de son amie pour lui rendre timidement son étreinte.

    Cloud s'était servit une autre tasse de café pendant ce temps, et comme il semblait toujours embarrassé, il reporta son attention sur les préparatifs du voyage du lendemain. Il tenta de justifier les deux tasses de café qu'il venait d'engloutir, mais Tifa ne trouva pas ça très convainquant. Il était juste stressé, et chose ironique, quand Cloud est stressé, il boit du café, ce qui stresse encore plus. C'est dans ses moments là qu'elle avait juste envie de le prendre dans ses bras, de lui caresser doucement les cheveux pour lui murmurer des mots apaisant … Mais elle n'osait jamais, bien sûr ! Elle se décolla donc doucement d'Aerith, lui adressant un sourire tendre et rassurant, ne comprenant pas plus ce geste – pas moins déplaisant. Elle reporta alors son regard sur le blondinet, lui adressa le même sourire rassurant en hochant légèrement la tête.

    -Je n'ai plus qu'à préparer un sac d'affaire pour la route et ça sera bon. On va pouvoir prendre la camionnette de Barret au hangar. Elle marqua une pause, reprenant ses aises. Tu vas t'en sortir tout seul, toi ? Tu comptes toujours aller voir Rufus, il paraît qu'il n'est pas très disponible en ce moment, peut-être que tu devrais commencer par consulter Reeve ou appeler Reno ?

    La chute de la compagnie n'avait pas rendu Rufus Shinra plus disponible, surtout depuis qu'il avait eut l'occasion de s'élever au rang de ''héros'' en sauvant la mise de l'ORM qui était tombé au plus bas. Tout le monde était d'ailleurs un peu sceptique sur cette action de 'générosité' même si Rufus ne cachait pas son ambition d'avoir son mot à dire sur l'utilisation du matériel qu'il fournirait. Barret était particulièrement mécontent de ces dernières nouvelles, il se méfiait toujours autant de Rufus Shinra, persuadé qu'il était toujours le même homme qu'avant. Tifa elle, ne se posait pas trop de question. Elle n'était pas vraiment fan de ce blondin là, mais pourquoi ne pas lui laisser le bénéfice du doute après tout ? Enfin tout ça pour dire, que, monsieur n'apparaissait toujours que lorsqu'il le voulait bien, et qu'il était bien idéaliste d'espérer pouvoir le voir sans avoir prit rendez-vous.

    Tifa espérait que tout se passerait bien. Oui, elle devait l'avouer, elle craignait que Cloud ne s'embarque encore dans des histoire pas possible. Qui sait dans quels problèmes il allait s'embourber en son absence ! Peut-être qu'elle devrait appeler quelqu'un pour venir lui rendre visite l'air de rien … Vincent peut-être ? Oui, elle ne voyait que lui d'assez sage pour gérer n'importe quel situation. Discrètement, la demoiselle porta sa main devant sa bouche pour étouffer un petit bâillement. Oui, ça commençait à être dure.  





Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dark6nika.deviantart.com/ http://ff-judgement-day.forumactif.org/t49-tifa-s-diary http://ff-judgement-day.forumactif.org/t34-l-ardoise-du-7th-heaven
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Retour à la maison {PV Cloud & Aerith }   Mer 15 Jan - 9:38:00



Qu’elle…fantasmait ? Aerith eut du mal à retenir son rire, les propos de Cloud pouvaient trop prêter à confusion pour ça, oui parfois elle avait l’esprit mal placé, mais l’ex « soldat » en face d’elle ne faisait jamais attention aux paroles qu’il prononçait et ne semblait pas vraiment avoir idée de ce qui se trouvait sous les vêtements des filles… Alors qu’il se dépatouillait pour trouver une excuse –bidon- afin de ne pas assumer son amour, la belle revint enfin, apparemment les enfants étaient d’accord pour partir, Aerith en était enchantée, elle était pressée de partir avec eux pour mieux les connaître et était certaines qu’ils apprendraient plein de chose intéressantes au canyon. Bien sur elle s’inquiétait aussi pour Cloud qui allait resté seul, elle ne doutait pas vraiment de sa capacité physique à faire face à qui que ça soit, oui, il était fort, mais sa capacité morale était un autre problème. Si Sephiroth était de retour il n’aurait aucun mal à savoir où taper pour que Cloud s’effondre… Et sans Tifa ou Aerith à ses cotés, ça en était que plus dangereux… Elle n’avait pas songé à cela a vrai dire…

Plongée dans ses reflexions, le menton entre ses doigts, elle n’avait pas fait attention à ce que ces amis disaient, mais de toute évidence ça ne lui était pas adressé, elle capta néammoins une histoire d’affaire à préparer. Elle releva donc la tête, venant de songer à un détail.




- Tifa, tu pense que tu pourrais appeler ma mère ? Lui demander de préparer quelques affaires pour moi, et pour elle, comme ça on ne perdra pas de temps demain… Si moi je l’appel ça risque de faire des histoires tu comprends ? Je préfère éviter de l’affoler tout de suite… Demande-lui simplement de mettre des vêtements qui m’appartiennent dans un sac, et qu’elle comprendra demain, enfin, si ça ne te dérange pas bien sur !



La cetra esquissa un sourire, bien sur elle aurait put demander à Cloud de le faire, mais elle faisait plus confiance au tact délicat de son amie, Cloud avait toujours eu du mal dans la communication, enfin avec les autres, Aerith le comprenait facilement, pour une raison obscure…

Elle vit Tifa réprimer un bâillement, Aerith devait reconnaître qu’elle aussi, commençait à fatiguer. Elle finit rapidement son thé et le lava avant de le reposer à sa place. Elle s’étira.


- -Mmmh, moi aussi je commence à trouver ça dur, après avoir dormit si longtemps c’est bien un comble ! Je vais me coucher ! Elle embrassa Cloud se le front comme elle l’aurai fait avec un enfant et commença a sortir de la pièce, , je t’attend là haut Tif-Tif !


En montant l’escalier elle s’aperçut du surnom qu’elle avait affublé à son amie et ne put pas s’empêcher de rire silencieusement –pour ne pas réveiller les enfants- Tif-Tif… Non mais vraiment, à ce demandé où elle trouvait ce genre d’idée, à croire que l’imagination de la marchande de fleur était très productive !

Elle arriva dans la chambre et enleva ses vêtements, elle pouvait sans problème dormir en sous-vêtements avec son amie, ce n’était pas comme si elles n’avaient pas l’habitude ! Son regard se posa sur sa robe rose, consciencieusement pliée sur le lit, elle passa ses doigts sur la déchirure écarlate qui ornait son centre. Avait-elle eu mal ? Elle n’arrivait pas à se souvenir, une fois Ifalna avait dit que les êtres humains n’avaient pas la mémoire de la douleur… C’était peut être pour cela… Elle soupira, pas moyen de se rappeler, elle se souvenait simplement de Cloud, et de l’image de la lame lui sortant de l’abdomen, elle n’était pas vraiment morte sur le coup, mais lorsqu’il avait retiré sa lame, alors peut être oui, peut être avait elle eu mal….Mais peut-être l’état de transe dans lequel elle avait été plongé lors de sa prière l’avait anesthésiée ? Elmyra voudrait sans doute bruler la robe, pour ne plus avoir de mauvais souvenirs… Mais Aerith n’y tenait pas, c’était comme un message pour elle, ne pas craindre la mort, et l’affronter.




- Memento Mori Souffla- t’elle.

Si Jenova était de retour, serait-elle une fois encore la seule à pouvoir l’affronter ? En réalité elle savait que ces amis seraient là eux aussi, mais elle ne pouvait pas s’empêcher de sentir le poids de son héritage sur ses épaules… Elle était comme ça, butée et tête brulée, elle savait ce qu’elle devait faire quand elle devait le faire, même si ce n’était pas forcément la réaction la plus raisonnable. Elle savait qu’elle repartirait si nécessaire. Bien sur, Aerith était heureuse d’être revenue, mais elle ne pouvait pas s’empêcher de penser que ça place n’était pas ici… Elle ôta ses mains de sa robe et resongea au visage de son meurtrier en soupirant.


- -Tout recommence hein ?

Elle se laissa tomber sur le lit, sur le dos elle fixa le plafond un moment en ce demandant ce qu’il serait le plus sage de faire.


Revenir en haut Aller en bas
Tifa Lockheart
Administratrice

Messages : 1343
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 23
Localisation : Du côté de chez Swan ♪

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 25 ans
• More:

MessageSujet: Re: Retour à la maison {PV Cloud & Aerith }   Ven 24 Jan - 11:49:26




Tifa Lockheart
© Never-Utopia

    Son ami d'enfance ne semblait pas encore vraiment décidé sur les détails de ses projets à venir, ce qui confortait la jeune femme dans l'idée qu'elle devait appeler quelqu'un elle même pour lui porter main forte et le motivé. C'était son rôle à elle, d'habitude, de lui bouger les fesses, alors elle espérait qu'en partant, il n'allais pas se mettre à larver dans son lit toute la journée. Bon, Cloud n'était pas à ce point, quoi que, contrairement à elle, il savait bien profiter de ses jours de congé, il fallait l'avouer. Mais là, on ne pouvait pas vraiment dire que la situation portait au repos, le blondinet n'était pas du genre à se laisser aller à ce point.

    Aerith s'enquit finalement de quelques formalités pour prévenir du voyage qui allait suivre. C'est vrai, il fallait bien prévenir Elmyra du voyage, elles ne pouvaient pas débarquer chez elle sans prévenir et la kidnapper. Mais ce n'était pas non plus très délicat de lui annoncer la nouvelle du retour de sa fille par téléphone … la petite feinte de la marchande de fleur semblait convenable, Tifa s'arrangerait bien pour tourner autour du pot sans rien dévoilé du fond de la chose. Ô que oui, ça, elle était très douée pour ! La brune sembla réfléchir un instant à la façon dont elle allait aborder la chose avant d'esquisser un sourire et d’acquiescer.

    – Je m'en charge.

    Il se faisait tard et ça l'embêtait un peu de déranger madame Gainsborough en pleine nuit, mais c'était pour une bonne cause. La demoiselle aux fleurs en fini rapidement avec sa tasse de thé avant de s'étirer de tout son long et d'annoncer qu'elle allait se coucher. Tifa lui adressa un simple signe de tête accompagné d'un sourire pour acquiescer, elle n'allait pas trop traîner elle non plus. Elle regarda son amie embrasser le chocobo sur le front avec un petit sourire gêné, détournant timidement les yeux d'un air pensif. Oui, c'était toujours aussi gênant qu'autre-fois, de les voir aussi proche et complice. Un simplement baisé sur le front, Tifa ne se l'était jamais permis avec son propre ami d'enfance. Elle le connaissait depuis toujours et c'est tout juste si elle osait le toucher parfois. Elle était bien trop inhiber pour ça, et aussi, elle craignait toujours de l’accommoder …. Voilà quelque chose qui ne semblait pas préoccuper la Cétra, et pour cela, Tifa l'admirait beaucoup. Que ne donnerait-elle pas pour prendre son courage à deux mains et prendre Cloud dans ses bras pour l'embrasser … sur le front, sur le front !! Pour lui la joue … ou juste là, à la commissure des lèvres … ?

    Elle s'empourpra à cette idée elle qu'elle était à présent seule avec son colocataire. Elle se détourna alors en faisant semblant de ranger quelque chose le temps de sentir le feu de ses joues s'éteindre. Elle voulait lui dire quelque chose, faire quelque chose … mais elle avait l'impression d'avoir soudainement perdu toute l'aise qu'elle avait gagné auprès de lui au cours de ces dernières années. Elle se traita d'idiote et s'efforça de reprendre ses esprits, adressant un sourire à son livreur favori. Elle réagit alors seulement au petit surnom que venait de lui donner Aerith, et ce dit qu'avec un tel sobriquet, elle devait songer sérieusement à ouvrir un salon de coiffure. Elle pourrait bien s'en débrouiller en plus, après tout, c'est elle qui s'occupait des cheveux de tout le monde à maison. Pour Marlène ce n'était pas bien compliqué, mais allez vous occuper des épis monstres de Cloud et Denzel, vous ! Oui, elle méritait bien une médaille, ou au moins un petit diplôme pour ça.

    Elle resta un long moment là, à côté de Cloud, parfaitement silencieuse, et lui aussi. Elle ne savait pas quoi dire et pourtant, elle avant bien envie de dire quelque chose. Quelque chose d'un peu plus profond que ''bonne nuit''. Mais elle cherchait, elle cherchait et ça ne venait pas. Alors elle posa les yeux sur lui et l'observa un moment avant de secouer la tête comme pour se remettre les idées en place.

    – Fais attention à toi, Cloud … C'est à ce moment qu'elle aurait voulu l'embrasser. Bonne nuit. Dit-elle finalement.

    Elle s’éclipsa, non sans hésitation, comme si elle attendait quelque chose de plus venant de lui ou venant d'elle-même. Mais bien sûr, il ne se passa rien, strictement rien, et elle disparut tout simplement. Elle grimpa les escaliers, songeuse, pour aller passer rapidement ce coup de file à Elmyra. Elle tenta de lui expliquer les raisons qui les poussaient à devoir se réfugier plus loin de la grande capitale, et comme la sécurité des enfants était en jeu, elle accepta tout de suite. Ce fut plus difficile d'expliquer les choses concernant les affaires d'Aerith, mais la mère adoptive de la Cétra devait être consciente de quelque chose, et accepta sans trop poser de question.

    Après quoi, la serveuse passa par la salle de bain afin de se laver et d'enfiler une petite nuisette grise satinée pour la nuit avant de rejoindre la chambre. Elle entra doucement afin de ne pas surprendre son amie, découvrant cette dernière étendue sur le lit en sous vêtement. Le regard de la demoiselle parcourut le corps fin de la Cétra pas réflexe, ne pouvant s'empêcher de la jalouser un peu. Et oui, avec le corps qu'elle a, mademoiselle Tiftif trouvait moyen de ne pas être contente de ce que la nature lui avait très généreusement offert ! Oui parce qu'elle était bien gentille la nature, mais elle ne lui avait pas donner les hanches et la corpulence nécessaire pour soutenir ses deux jolis pastèque bien mûre qu'elle devait sans cesse se balader, et qui du coup, lui provoquait de terribles maux de dos parfois. Alors oui, ça donnait quelque chose de jolie à regarder pour certains, mais ce n'était vraiment pas confortable. Heureusement qu'elle compensait grâce à sa souplesse et ses muscles, sinon elle ne pourrait peut-être même pas marcher !

    Enfin bref, comme beaucoup de fille compliquée, Tifa était une demoiselle bourrée de complexe. Elle s'approcha alors doucement de son amie, l'observant avec insistance pour s'assurait qu'elle ne dormait pas avant de lui adresser la parole. Elle capta finalement son regard et lui sourit spontanément. C'était décidément une joie sans nom de la voir en vie, de la voir ici, avec elle … Mais elle la sentait inquiète. Rien de plus normal pour une revenante, ce devait vraiment être une expérience traumatisante.

    – Tout va bien ? S'enquit la jeune serveuse, d'une voix douce.

    Puis en un coup d’œil, elle prit de nouveau note de la tenue de son amie.

    – Ho, tu veux quelque chose pour la nuit, tu vas peut-être avoir un peu froid comme ça ?

    Ho pas grand risque, elles allait dormir dans le même lit, elle allait pouvoir se tenir chaud ! Et pour sûr, ça, Tifa était un véritable petite volcan. Et oui, elle n'était pas frileuse, ça ce n'était pas un secret vu ses tenues, elle avait toujours chaud. Une véritable petite bouillotte, qui, une fois sous des couvertures, vous chauffez le tout en une minute chrono.  





Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dark6nika.deviantart.com/ http://ff-judgement-day.forumactif.org/t49-tifa-s-diary http://ff-judgement-day.forumactif.org/t34-l-ardoise-du-7th-heaven
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Retour à la maison {PV Cloud & Aerith }   Jeu 30 Jan - 9:59:17



Aerith fut tirée de ses rêveries par la voix de son amie, elle s’inquiétait encore hum ? Tifa avait toujours été comme ça, il était facile pour Aerith de tromper la garde de n’importe qui avec un grand sourire, mais ça ne marchait pas avec Tifa, elle savait quand Aerith allait bien ou non ou bien quand elle avait une idée derrière la tête. Parfois la marchande de fleur se demandait même si son amie n’était pas une cetra cachée, pour pouvoir voir si bien à travers les gens. Enfin… Elle avait du mal à voir en Cloud cela dit, fallait-il pensé que Tifa était spécialiste en Aerith ? Peut être, à croire qu’elle avait subit un cursus spécifique durant son entrainement d’artiste martiale. La cetra se releva pour faire face à son amie.



- ça va…

Elle n’avait pas envie de déployer toutes ses inquiétudes, elle ne voulait pas que la barmaid s’affole et encore moins l’entendre dire « on trouvera une solution tous ensemble », Aerith savait qu’il y avait certains cas pour lesquels « tous ensemble » n’était pas une solution… Ou alors s’entêtait elle juste à vouloir protéger les autres ? Voulait elle vraiment tout porter seule ? Non ce n’était pas un choix, c’était un état de fait, c’est ce qu’elle pensait, inquiéter les autres et les mettre en danger ? Elle ne pouvait pas se le permettre.
Elle songea alors qu’elle prenait peut être tout cela trop au sérieux, finalement personne n’était sur de rien et il ne servait à rien de s’alarmer et de songer à des choses aussi grave. Elle aurait tout le temps de le faire plus tard après tout !

Tifa lui proposa quelque chose pour dormir, mais Aerith était bien comme ça, elle savait pertinemment que si elle avait froid elle n’aurait qu’a se coller à sa bouillote de barmaid, Aerith venait du nord, elle ne craignait pas le froid, mais pour une raison inconnue lorsqu’elle était en intérieur elle était bien plus frileuse. Mettez la face à un glacier elle ne bougerait pas, mais une maison sans chauffage et la c’était l’horreur. De toute façon Aerith était un paradoxe à elle toute seule ce n’était pas un scoop. Elle sourit en secouant la tête


- ça devrait aller je pense, sinon je me collerai a toi, je suppose que tu aura assez de chaleur pour nous deux ! Par contre j’ai toujours les pieds froids !


Et ça, ça n’avait pas changé ! Surtout pas après un aussi long séjour dans un lac gelé –merci Cloud-, bon il était certes plus facile de sortir d’un lac que d’un cercueil mais tout de même ! Aerith s’étira en baillant avant de se laisser tomber sur le matelas, elle rebondit légèrement et se poussa pour faire de la place à son amie avant de tapoter la place  a coté d’elle pour dire a Tifa de venir s’installer.




- J’espère que ça ira pour Cloud avec Rufus, ils sont bornés tous les deux et vu leurs égos ça m’étonnerai que l’un d’eux daigne lâcher quoi que ce soit…

Même si c’était une question de sécurité, ils allaient chacun être convaincus de pouvoir « tout faire tout seul finalement » avant de se rendre compte un peu trop tard qu’ils ne pourraient rien faire sans l’autre, quelle bande d’enfant… Enfin Cloud était le style « enfant mignon introvertis » du fond de la classe, Rufus c’était plutôt l’enfant gâté qui s’en prenait à tous les « plus faible » avec sa bande de gros bras. Cela dit vu le père qu’il avait eu on ne pouvait pas trop le blâmer, Aerith se souvenait encore de sa rencontre avec ce dernier dans la rivière de la vie, il était rare qu’elle dise ça mais vraiment ce type était imbuvable.


- Il va encore te faire du souci hein ?

C’était un peu la spécialité de Cloud, inquiété Tifa, Aerith faisait pousser les fleurs, Cid buvait du thé, Cloud lui inquiétait Tifa, tout le temps. Oh bien sur il inquiétait aussi Aerith mais elle était moins stressée que sa compagne à se niveau là. Elle s’était fait une raison et n’hésitait pas à dire à Cloud ce qu’elle avait sur le cœur quitte à manquer de tact, Tifa était plus douce. Ou plus introvertie ? Un peu des deux sans doute, mais Aerith ferait son possible pour la rassurer, après tout jusqu’ici il s’en était toujours sortie alors une fois de plus ne serait pas la mer à boire !


Revenir en haut Aller en bas
Tifa Lockheart
Administratrice

Messages : 1343
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 23
Localisation : Du côté de chez Swan ♪

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 25 ans
• More:

MessageSujet: Re: Retour à la maison {PV Cloud & Aerith }   Ven 31 Jan - 13:51:31




Tifa Lockheart
© Never-Utopia

    Un sourire habilla les lèvres de la barmaid devant la réponse de son amie, qui assurait qu'elle n'aurait pas froid en se colla à elle. C'était bien le genre de chose qui aussi tout de suite prit un autre sens si Aerith avait été un homme, et encore, même là en tant que femme, c'était très tendancieux … Sauf pour Tifa, qui trouvait cela juste normal. Elles étaient amies, très proche même, et ce, bien que le destin les ait séparé beaucoup trop tôt. C'était une seconde chance, alors peut-être que ce phénomène était tout sauf un bon signe, peut-être même que cela annonçait le pire, mais voilà au moins une chose pour laquelle Tifa serait prête à remercié Jenova, si elle en était bien la cause. Qu'importe finalement, pourquoi et comment elle était revenue, maintenant elle était là, et elle s'accrochait fermement à cela. Elle ne voulait plus qu'Aerith les quitte. Ce serait tellement cruelle de lui arracher son amie pour la deuxième fois …

    La demoiselle aux fleurs s'étira de tous son long sur le lit, rendant son corps plus fin encore qu'il ne s'était à l'ordinaire. L'admiration que Tifa pouvait avoir pour elle s'éveilla une nouvelle fois, se disant que décidément, cette fille était parfaite. Elle était si gentille et jolie, mais aussi dynamique et sincère. Elle était loin d'être coincée comme elle pouvait l'être parfois. Oui, Aerith était sans doute la figure de la femme mais aussi de l'amie idéal pour Tifa, et se disant cela, elle n'en fut que plus comblée de la savoir en vie, à ses côtés à nouveau. Car il n'y qu'à elle qu'elle parvenait à confier ses craintes sans trop de complexe, sans doute parce que la demoiselle en rose était la seule à la percer à jour comme ça, sans hésiter un instant à lui en parler, sans détour.

    La brunette vint donc tranquillement s'installer aux côtés de son amie, retirant sa robe de chambre au passage. Aerith évoqua alors quelques inquiétudes au sujet de Cloud et Rufus. Il est vrai que ces deux là, avec leur fort caractère, avait parfois du mal à s'entendre. Bon, elle n'allait pas en blâmer Cloud, ce n'est pas elle qui allait prendre très volontiers sa place pour aller voir cet être arrogant et intéressé qu'était Rufus Shinra. Il avait le don de toujours vouloir le dernier mot, et puis sa prétendu 'rédemption' avait toujours sonné étrangement à ses oreilles. Elle voulait cependant bien volontiers lui laisser sa chance, et se méfiait beaucoup moins que Barret ou Cid pouvait le faire, mais il fallait tout de même avouer qu'il avait beaucoup fait pour eux. C'était un soutien non négligeable, et il pouvait se montrer agréable parfois, presque gentleman même. Trop gentleman peut-être. Tifa eut un léger sourire amusé en les imaginant se crêper le chignon.

    – Je pense qu'ils seront conscient tous les deux de la situation et que nous devons agir dans un intérêt commun. Enfin, je me doute que Rufus fera passé cela pour un service et qu'il s'arrangera pour qu'on lui soit redevable …

    Rufus aimait bien ça, avoir une foule de gens redevable autour de lui. Surtout qu'il n'a pas put en profiter depuis un moment étant donné que, jusque là, toutes ses actions couvraient à peine ses propres dettes envers le monde. Avait-il suffisamment remonter la pente aujourd'hui pour réclamer un service ? Il ne se gênerait sûrement pas. Elle eut tout de même une petite pensée pour ce garçon qui avait grandit sans la moindre petite once d'amour parental. Pas étonnant qu'il ait mal tournée, et finalement, c'était valable pour tous leurs ennemis … Sephiroth non plus, en y repensant, n'a pas dû avoir une enfance facile. Pas de parent, élevé comme arme par des scientifiques, pour finalement apprendre que sa ''mère'' est un monstre … oui, pas étonnant qu'il soit devenu fou. Notre petite Tifa était décidément pleine d’empathie pour tout le monde, même envers ses ennemies, depuis que sa haine inconsidérée s'était apaisée.

    Vint alors de nouveau le sujet de Cloud. Décidément, ce petit brigand était toujours au cœur de leur conversation, et ça avait toujours été. Tifa eut comme un petit sourire nostalgique devant cette éternelle question. Cloud lui en avait en effet fait voir des vertes des pas mûres, entre son deuil qui le rendait parfois très froid et distant puis la géostigma qui l'avait poussé à partir sans même donner une seule petite nouvelle … A croire qu'il le faisait exprès. Puis après ça, les temps furent plus agréable pour eux. Il était là, avec elle, beaucoup plus souriant et chaleureux. L'angoisse de le voir à nouveau partir sans explication la hantait toujours cela dit, et le contexte actuelle était assez inquiétant en effet. Elles allaient le laisser ici alors que la ville n'a jamais été plus en danger.

    – Ho, oui, comme toujours. Mais je lui fait tout de même confiance. Il n'est plus comme avant, tu sais … Il est beaucoup plus fort, et je crois qu'il a enfin apprit de ses erreurs.

    Elle tourna doucement la tête vers son amie pour plonger son regard dans le sien. Elle gardait toujours ce sourire léger et rassurant.

    – Et maintenant que tu es là, je ne doute pas qu'il sera plus fort que jamais.

    Aerith était une raison en or pour qu'ils se battent tous avec plus de hargne que jamais. Ils venaient de la retrouver, alors pas question de gâcher ses retrouvailles en étant à nouveau séparer d'elle, que ça soit par leur défaite ou sa nouvelle disparition. Ils ne laisseraient rien de tout ça se produire. Mais il est vrai que ça remarque sous entendait plus que ça. En effet, la jolie barmaid se figurait que Cloud serait capable de n'importe quoi par amour pour la demoiselle aux fleurs.  





Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dark6nika.deviantart.com/ http://ff-judgement-day.forumactif.org/t49-tifa-s-diary http://ff-judgement-day.forumactif.org/t34-l-ardoise-du-7th-heaven
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Retour à la maison {PV Cloud & Aerith }   Mer 19 Fév - 9:06:44




Aerith joignit ses bras sous sa tête

- Mmmmh je me demande…

Elle n’avait pas vraiment confiance en Rufus, et elle avait peur qu’il profite d’un moment d’égarement pour Cloud pour lui faire du mal ou profiter de lui… La Shinra avait fait tant de mal autour d’elle, bien sur les trois quarts avaient été fait sous le « règne » de « papa Rufus » mais tout de même…

Elle fixa un moment le plafond de la chambre, enfin, le noir qui remplaçait actuellement le plafond, il faisait très sombre, Aerith parvenait à peine à distinguer les contours de Tifa.

Maintenant que tout était calme, elle entendait de nouveau la planète pleurer, mais pas comme avant… Non… Avant elle avait mal et elle pleurait à cause de cela, maintenant ses cicatrices commençaient à se refermer mais elle avait peur, Aerith essaya de la rassurer mais la planète ne pouvait pas l’entendre. Les gens pensaient souvent que pouvoir communiquer avec la planète était un don fabuleux, ça l’était, lorsque tout allait bien pour elle. Mais lorsqu’on l’entendait crier sans pouvoir la consoler, c’était comme voir un enfant pleurer dans une cage de verre inviolable. C’était très dur pour la cetra. D’un autre coté, elle n’avait toujours connu que ça, elle s’y était résolu.

Tifa se tourna vers elle, assurant qu’elle faisait confiance à Cloud depuis qu’il avait apprit de ses erreurs. La fleuriste partageait cette confiance, mais elle le sentait encore fragile. Maintenant que je suis là, pensa t’elle, elle en doutait, elle ne voulait pas être le point faible de Cloud, qu’il est de nouveau peur de la perdre et qu’il fasse tout pour éviter cela… Il ferait peut être de même pour Tifa, mais c’était différent… Aerith soutint le regard de son amie, mais ne lui fit pas part de ses doutes, elle n’en avait vraiment pas besoin, la Cetra se sentait assez forte pour garder pour elle ses appréhensions, inutile d’inquiéter son amie avec ça.


- Ce n’est pas moi qui ai rendu Cloud plus fort tu sais.


Dit-elle avec un petit sourire, le chocobo était devenu ce qu’il est parce que Tifa l’avait soutenu et avait été capable de lui redonner confiance en lui. Aerith n’avait mis qu’un léger coup de pied dans ses fesses alors que Tifa lui avait potentiellement mis un uppercut. Mais sans doute ne s’en est elle-même pas rendu compte.




- Je pense que tu sous-estime l’impact et l’importance que tu as pour lui Teef-Teff.

Elle avait dit ça en riant à moitié, décidemment elle aimait ce surnom, elle envisagea sérieusement de l’appeler comme ça durant leur prochain combat, il y avait fort à parier que les ennemis ne les prennent à la base pas au sérieux alors crier « VASY TEEF TEEF » alors que son amie faisait mordre la poussière à deux machos gorgés de testostérones avait quelque chose de furieusement drôle.

[Hiiii désolée c'est tout caca D:]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Retour à la maison {PV Cloud & Aerith }   Aujourd'hui à 3:21:50

Revenir en haut Aller en bas
 

Retour à la maison {PV Cloud & Aerith }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Bon retour à la maison
» De retour à la maison et début de l'entraînement [libre]
» Retour à la maison [Agnès, Sybille et Nathan]
» Le retour à la maison
» Retour à la maison

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy VII - Judgement Day :: Midgar :: Edge :: 7th Heaven-