RemonterDescendre



 

Partagez | .
 

 Début du voyage [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Tifa Lockheart
Administratrice

Messages : 1343
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 23
Localisation : Du côté de chez Swan ♪

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 25 ans
• More:

MessageSujet: Début du voyage [libre]   Mer 2 Avr - 17:00:14




Tifa Lockheart

~You can have my light~



    À son réveil, il ne restait de son rêve que de vagues flashs nébuleux, dont elle se souvenait à peine. Elle savait qu'elle avait cherché quelque chose toute la nuit, et elle avait à peine souvenance de cette silhouette sombre, mais ce qui était parfaitement ancrée dans tout son être, c'était l'angoisse. L'angoisse d'un rêve qui semblait ne pas avoir beaucoup de sens, pas assez effrayant pour être un cauchemar, mais pourtant tellement oppressant … Elle avait presque la nausée, une drôle de crampe d'estomac et le cœur lourd, sans dessus-dessous. Heureusement, la présence d'Aerith fut du plus grand réconfort. En effet, la jeune fille aux fleurs n'étaient allée nulle part pendant la nuit, elle n'avait pas disparu … Ce n'était pas un rêve. Toute l'angoisse de la brune s'envola alors tout net, et un sourire illumina son visage en voyant son amie encore toute ébouriffée et barbouillée dans un sommeil plus qu'apprécié.

    Rassurée, la barmaid se montra alors plus déterminée que jamais. Elle réveilla tout le petit monde en fanfare et partit préparer le petit déjeuner. Du café, beaucoup de café, pour être en forme ! Pas trop non plus, parce que les toilettes allaient se faire rares sur la route. Bien qu'un peu difficile à lever, les enfants semblaient tout de même assez motivés à prendre la route. Tifa savait bien qu'ils s'endormiraient net sur la banquette arrière dès que la fourgonnette aura démarré.

    Après un petit déjeuné copieux et des aux-revoir modestes, les deux demoiselles prirent la route. Tifa savait qu'elle reverrait Cloud bientôt, ça lui faisait un petit quelque chose de quitter son bar, en sachant qu'à son retour, sa famille ne sera plus au complet … mais elle savait aussi que ce n'était pas définitif. La guerre allait bien cesser un jour, et alors, la vie reprendrait son cours, sans doute mieux que jamais. Elle espérait bien que lorsque tout cela sera fini, Aerith allait rester avec eux … pour de bon. Elle craignait toujours de la voir disparaître, et cette angoisse allait sans doute la poursuivre jusqu'à ce que cela se réalise …

    La brune démarra la fourgonnette après s'être confortablement installée, réglant convenablement son siège, les rétroviseurs et tout le tralala. Elle eut une petite pensée pour Barret, qui s'amusait souvent à lui dire qu'elle était un danger publique lorsqu'elle était au volant. Tout ça parce qu'elle avait une conduite un peu sèche, non mais je vous jure … C'est donc assez sèchement qu'elle démarra en se concentrant. Ces fourgonnettes avaient des pédales et un boîtiers de vitesse incroyablement raides, elle espérait que la circulation serait fluide, parce que c'était vraiment galère de doser sa vitesse avec ce vieux tacaud.

    Et les voilà partis en voyage ! Direction : Kalm, pour le moment. Tifa choisit d'attendre Aerith à bord de la fourgonnette avec les enfants, afin de la laisser tranquillement annoncer la nouvelle à sa mère adoptive, considérant que ce moment privilégié devait leur être consacré en tête à tête. Elle imaginait qu'elle avait dû être accueillie à chaudes larmes, et la pauvre marchande de fleur n'avait pas fini de se faire pleurer dessus, à mesure qu'elle annoncerait son retour. Et oui, tout le monde aimait Aerith, elle ne devait même pas imaginer comme sa perte avait coûté à tous ceux qu'elle avait laissé derrière elle … Même si elle ne les avaient jamais vraiment abandonné.

    Son amie resta donc un moment dans la maison avec sa mère adoptive, avant de réapparaître. Elle avait prit le temps de se changer, elle était bien plus reconnaissable ainsi ! Revoilà leur Aerith, comme avant. Elmyra rejoint donc la petite troupe, et Tifa mit de nouveau les gaz, cette fois, direction Junon.

    Le trajet se passa relativement bien, les quelques monstres qu'ils rencontrèrent, Tifa se contenta de leur rouler dessus, enfin, pour la plupart. Ils arrivèrent finalement à Junon dans l'après-midi, et la brunette se chargea des formalités pour embarquer à bord du prochain paquebot. Ils allaient embarquer avec la fourgonnette, qui serait stockée dans un compartiment spécialisé, avec d'autres engins.

– On passera la nuit à bord, le temps de la croisière. Si tout se passe bien, on sera à Cosmo Canyon demains soir. Annonça la barmaid en revenant vers ses camarades, avec les clefs de leurs cabines.

    Elmyra serait dans une cabine de trois avec les enfants, et Tifa et Aerith se retrouveraient de nouveau toutes les deux. Ils purent tous bientôt embarquer, déposant leurs bagages dans leur cabine, les deux amies décidèrent d'abandonner quelques instant le reste du groupe pour aller se dégourdir les jambes à bord. Elle rejoignirent le pont alors que l'on sonnait le départ imminent, et que le bateau commençait déjà à prendre le large. Tifa s'accouda aux rampes pour admirer le paysage, le sourire aux lèvres.

– ça me rappelle quand nous avons infiltré l'équipage de la Shinra pour passer de l'autre côté. Pauvre Nanaki dans son costume, je me demande quand même comment il a pu passer inaperçu même avec un casque.

    Elle rit de bon cœur en revoyant l'image du pauvre fauve qui s'efforçait de marcher sur ses deux pattes arrières, bien droit. C'était tout aussi drôle que de voir Barret s'admirer l'air de rien dans son costume de marin. Il avait beau s'en cacher avec son air renfrogné, tout le monde avait vu qu'il adorait son costume, et Tifa savait très bien qu'il l'avait gardé. Mais en parlant de Nanaki, voilà un moment qu'elle n'avait pas eu de nouvelle de lui ! Elles allaient sans doute pouvoir le voir à Cosmo Canyon, à moins qu'il soit en déplacement ? Il allait être tellement heureux, lui aussi, de revoir Aerith …

©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia édit' by Nika



Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dark6nika.deviantart.com/ http://ff-judgement-day.forumactif.org/t49-tifa-s-diary http://ff-judgement-day.forumactif.org/t34-l-ardoise-du-7th-heaven
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Début du voyage [libre]   Mar 8 Avr - 12:04:47

Un courant d’air. Voilà ce que Cid et Shera étaient devenus depuis peu de temps ; si ce n’étais pas lui qui étais absent à l’autre bout de la planète, c’était elle qui devait partir quelque part.

Récemment encore, elle avait dû remplacer quelqu’un pour une réparation à Kalm. Normalement, c’était un des mécaniciens qui travaillait pour Cid qui devait s’en occuper mais il avait été retenu au dernier moment. A cause des monstres qui traînaient de plus en plus près du village, le mécanicien avait été appelé d’urgence à la protection des ouvriers du puit de forage. Le vieux Yamato avait été désigné comme remplaçant mais vu son âge, un voyage à l’autre bout de la planète lui aurait sans doute été fatal.

Une réparation de routine ; juste quelques problèmes techniques avec un appareil à la mine de mytril où ils avaient repris leur travail en dépit des monstres sous la surveillance de la WRO. Elle avait pu flâner pendant deux trois jour à Kalm avant de se diriger vers Junon pour prendre le bateau. Elle avait eu l’occasion de revoir Cid environ une heure avant qu’il ne reparte et qu'elle doive prendre le bateau à destination de l’autre continent.

La mécanicienne était donc en train de flâner sur le bastingage, le regard perdu dans le vague. Le bateau est rempli de monde, presque plein à ras bord. Pas étonnant ; les gens fuyaient, espérant être à l’abri ailleurs ou avoir des meilleures conditions de vie mais y avait-t-il un endroit sûr sur Gaïa, actuellement ?

Les gens se bousculèrent, on remonta les passerelles, le bateau allait bientôt partir. Cid lui manquait déjà. C’est idiot, n’est-ce pas ? Elle avait passé sa vie derrière lui, à le suivre comme une ombre et la voilà maintenant incapable de passer plus d’une semaine sans lui ; à croire que le bonheur est interdit. Et la voilà seule, comme une idiote à se lamenter sur son sort… Ressaisis-toi Shera, voyons ! Il existait des personnes bien plus malheureuses qu’elle sur cette planète ; et puis elle aurait tout le temps de voir Cid quand tout ceci sera fini ! Si ça se fini un jour…

Shera s’adossa à la rampe et jeta un coup d’œil aux personnes qui se promenaient ; est-ce que certaines d’entre elles n’étaient présentes uniquement parce que le lifestream les avait ramenés à la vie ? D’ailleurs, quel genre de personnes était ramené à la vie ? Tout monde ? Seulement les personnes capables de combattre, que ce soit pour la résistance ou pour Jenova ? Y’avait-il des enfants parmi les « revenants » ? Et surtout, pendant combien de temps encore les personnes allaient-elles revenir ?
Son regard perdu dans le vague et dans ses pensées, Elle s’attarda soudain sur une silhouette qui lui paraissait familière ; n’était-ce pas Tifa ? Elle remarqua soudain qu’elle n’était pas seule, qu’une autre jeune femme l’accompagnait… Ce n’était pas possible ! Enfin si, avec les temps qui court mais pourquoi ? Non mais enfin oui, pourquoi elle ? Ben voyons, c’est plutôt élémentaire non ? Mais ….Trop de questions se bousculaient dans sa tête ; un seul prénom résonnait dans sa tête : Aeris Gainsborough…


Dernière édition par Shera le Sam 13 Juin - 0:42:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Début du voyage [libre]   Mer 9 Avr - 9:46:03



Avez-vous déjà fait ce genre de rêve très intense et qui cache souvent une verité brulante, mais, lorsque vous vous éveillé impossible de vous en souvenir, et vous avez le sentiment d’avoir oublier quelque chose de fondamentale. C’était ce que Aerith ressentit en s’éveillant, elle avait rêver mais impossible de se souvenir, pourtant c’était important, elle garda les yeux fermés un moment, en fouillant dans sa mémoire, des petites bribes, des tissus de couleurs chatoyantes, mais c’était tout. Elle émergea peu à peu et se sentit respirer, c’était étrange. Alors, elle sentit bouger à ses cotés et elle se souvint d’où elle était, elle ne put s’empêcher de sourire. Tifa sembla s’être levé mais Aerith voulait rester dormir encore un peu, encore une dernière fois avant le voyage. Elle s’était peut être rendormis un peu qui sait ? Mais elle entendit Tifa aller réveiller les enfants en douceur, alors elle décida de se lever aussi. Elle s’assit et fit face au miroir du placard de Tifa, oh, visiblement elle avait bougé cette nuit, ces cheveux étaient presque aussi en l’air que ceux de Cloud. Elle s’habilla et se dirigea vers la salle de bain où Marlène se brossait les cheveux, elle lui adressa un sourir rayonnant mais ne pu s’empêcher de rire face à la coiffure de la fleuriste, rire qu’elle lui rendit allégrement il y avait franchement de quoi. Une fois convenablement coiffée Aerith descendit prendre son petit déjeuner que Tifa avait déjà servit avec amour, comment faisait elle pour être autant en forme dès le matin ? Ils mangèrent tous ensemble et ce fut le temps des adieux, Cloud eut un peu de mal à les laisser partir même s’il ne montra rien, Aerith le sentait, elle tâcha de le rassurer tout en sachant que c’était vain. Puis elle monta dans la fourgonnette au coté de Tifa. Ils partirent tous. Aerith avait presque oublié la manière singulière dont Tifa conduisait, mais à vrai dire elle ne s’en plaignait pas, après tout elle aurait été incapable de faire mieux, et quand bien même elle en aurait été capable elle ne se serait pas plainte. Ils arrivèrent finalement à Kalm, Marlène indiqua à Aerith où habitait désormais Elmyra, elle hocha la tête et partie seule. Non pas que la présence de ses amis l’aurait gêné mais elle craignait qu’eux-mêmes soient gênés. Elle souffla un bon coup et frappa à la porte, elle appréhendait ces retrouvailles. Elle attendit quelques minutes qui semblèrent bien entendu une éternité et entendit finalement des bruits de pas. Une voix résonna en même temps que la porte s’ouvrit.

-Tifa, qu’est ce que c’est que cette histoire il se passe quelqu…


Elmyra s’arrêta net en ouvrant la porte à sa fille, on ne pouvait pas la blâmer pour ça. Elle écarquilla les yeux, portant les mains à sa bouche elle fit quelques pas en arrière, ne comprenant pas réellement ce qu’elle avait devant les yeux. Et Aerith ne savait pas quoi faire, elle craignait qu’en bougeant ou en parlant elle ne fasse peur à sa mère. C’était quelque chose de très dur, être face à une personne qui à tant compter dans votre vie sans être capable de la rassurer sans pouvoir faire quoi que ce soit parce que vous lui faite peur. C’était dur pour Aerith, Cloud et tous les autres avaient vu des tas de choses, ils connaissaient le cycle de la vie mais Elmyra ne s’y était jamais réellement intéressé. Probablement car cela lui rappelait trop qu’Aerith n’était pas d’elle, comme si en apprendre plus sur le peuple de son unique fille aurait put les séparer ou affaiblir le lien qui les unissait. Aerith savait très bien que ça n’aurait jamais pu arriver mais comprenait aussi la crainte de sa mère. Elles restèrent ainsi à se regarder un moment, puis, voyant que sa fille était bien réelle et pas juste un rêve ou une hallucination, elle fondit en larme courant dans les bras de la jeune femme. Aerith serra sa mère contre son cœur retenant encore un fois ses larmes, en vain, elles coulèrent  toute seule. Une fois les larmes un peu séché, elles s’assirent sur le canapé pour discuter un peu plus, Elmyra avait du mal à comprendre mais elle semblait également ne pas accordé beaucoup d’importance au comment sa fille était là on le lui avait rendu et c’était tout ce qui comptait. Elle conduit Aerith à sa chambre, ce qui était plus étrange étant donné que la Cetra n’avait jamais vécue dans cette maison, mais Elmyra avait quand même rassemblé ses affaires à l’identique de celles qui étaient à Midgar. Aerith se changea et prit quelques affaires, le minimum, mais quand même. Sous son lit, elle trouva une petite boite en satin bleu, sa mère l’avait même rangé à l’identique. Elle en sortit le ruban que Zack lui avait offert des années auparavant et le rangea la poche de sa veste rouge puis indiqua à sa mère qu’elle était prête.

Aerith et Elmyra rejoignirent la fourgonnette, et partir en direction de Junon, Marlène et Elmyra étaient enchantée de se revoir. Heureusement, jusque là aucun monstre n’avait croisé leur route, non pas qu’Aerith ait eu peur de devoir les combattre, elle était plutôt effrayer à l’idée que Tifa leur fonces consciemment dessus du style « ne touchez pas à mes bébés » quelque chose comme ça. L’idée était assez amusante en fait, tant qu’elle restait une idée, fatalement. Le problème étant que, effectivement des monstres finirent par arriver et que, comme prévu, Tifa leurs fonça dessus. Aerith eut extrêmement peur lorsque l’un d’eux, plus gros que la fourgonnette se planta face à cette dernière. Aerith regarda alternativement Tifa et le monstre pour savoir ce qu’elle comptait faire, heureusement Tifa sorti du véhicule pour lui mettre une raclée, Aerith la suivit pour lui donner un coup de main, combattre de nouveau au coté de son amie était une grande joie pour Aerith bien qu’elle n’ait jamais affectionnée particulièrement les combats. Elle était toujours impressionnée par la force de son amie.

Junon se dressa bientôt fièrement face à eux et ils embarquèrent rapidement, Aerith et Tifa avaient décidé de partager la même cabine. Aerith  et Tifa décidèrent de prendre un peu l’air sur le pont et la barmaid évoqua leur première traversée, tous déguisé en soldat ou en marin. Aerith réprima un rire en pensant à Nanaki qui marchait péniblement sur deux pattes.


-Il m’a dit que de toute façon les humains ne regardaient que les apparences, m’enfin sa queue dépassait quand même de son uniforme, Oh ! est-ce que Barret à encore son costume de marin ? Il était trop mignon dedans ! Je suis sure que Marlene adorerait le voir habillé ainsi !

Aerith se sentit bientôt observée, elle tourna la tête dans tous les sens pour savoir d’où venait se regard et finit par tomber sur


-Hey ! C’est Shera !

Aerith n’avait pas eu l’occasion de voir la scientifique longtemps mais elle avait la mémoire des visages, Cid était-il ici aussi ? La cetra adressa un grand signe de main à la femme en blouse blanche et courut vers elle. Ne pensant pas un seul instant qu’elle pouvait être au courant de sa mort. Arrivée à sa hauteur elle lui adressa un grand sourire.

-Comment ça va depuis le temps ?

Aerith était toute contente de revoir un visage connu, tout le monde lui avait tant manqué, elle voulait tout savoir et revoir tout le monde ! Son coté petite fille reprenait le dessus, ce coté qui avait le don d’exaspérer Barret autant que de faire rire Cid.
Revenir en haut Aller en bas
Tifa Lockheart
Administratrice

Messages : 1343
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 23
Localisation : Du côté de chez Swan ♪

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 25 ans
• More:

MessageSujet: Re: Début du voyage [libre]   Mer 9 Avr - 15:33:38




Tifa Lockheart

~You can have my light~



    Personne n'avait oublié Barret et son costume de marin, décidément. C'était aussi mémorable que le pauvre Nanaki se faisant passer pour un soldat, au final ! Qui aurait crus qu'un tel costume pourrait aller aussi bien à un grand garçon aussi costaud, aussi ? Qui aurait cru qu'ils trouveraient un costume pareil à sa taille, surtout ! Mais oui, ironiquement, pas un seul costume de soldat n'était à la taille de Barret, c'est pour ça qu'ils s'étaient tourné vers le petit marinier. Le destin faisait bien les choses, parfois ! Tifa ne put se retenir de rire devant la question de son amie, elle ne cherchait pas à se retenir d'ailleurs ! Barret n'était pas là pour protester, alors autant en profiter, pas vrai ?

– Tu penses, qu'il l'a encore ! Cela dit il essaie de bien s'en cacher, alors fait comme si je ne t'avais rien dis. Enfin, il n'est pas très discret, des fois il s'enferme pendant des heures dans la salle de bain juste pour le plaisir de le mettre. Je le soupçonne de sortir dans des bars avec, car des fois je le retrouve à laver avec le linge.

    La brunette rit de nouveau gaiement devant cette vilaine révélation, elle n'avait pas honte, non, c'était toujours un plaisir de faire la commère avec son amie. Avec de la chance, elles pourraient le convaincre de le remettre, si elles s'y mettaient à deux … Et sous l'effet de l'émotion du retour de la demoiselle aux fleurs, ça pourrait peut-être fonctionner ! Que de bon souvenir, il y a cinq ans, lorsqu'ils étaient tous AVALANCHE. Décidément, c'était loin d'être une époque facile et idéal, mais ça lui manquait tout de même. Ils étaient tous ensembles, voyageant main dans la main – enfin presque – pour combattre une cause commune ! Aujourd'hui, bien sûr, il y avait toujours un combat commun, mais la situation était telle qu'ils étaient tous dispersés aux quatre coins du monde. Ce n'était plus pareil. Tifa espérait qu'ils pourraient tous se retrouver comme avant, car elle était intimement persuadée qu'il n'y a qu'ensemble qu'ils pourraient vaincre Deepground … Et les autres sombres menaces qui planaient au dessus de leur tête, sans qu'ils ne sachent encore que le pire les guettait.

    La marchande de fleur sembla tout à coup s'agiter, après un regard interrogateur, Tifa suivit son regard, découvrant bientôt cette brave Shera ! Quelle bonne surprise ! Le monde est petit, comme qui dirait ! Le visage de la barmaid s'illumina d'un sourire tendre, toujours contente de voir la femme de Cid Hightwind, avec qui elle s'entendait toujours bien. Il était loin le temps où la pauvre scientifique suivait Cid comme son ombre en supportant sa mauvaise humeur à longueur de temps ! Enfin, ça, elle devait toujours devoir le vivre, Cid et son ''maudis thé'', une grande histoire qui n'était pas prête de toucher à sa fin. Shera n'avait pas eut l'occasion de beaucoup connaître Aerith, mais tout le monde en parlait tellement que ce devait être tout comme. Elle devait être surprise de la voir ici, en vie, comme tous ceux qui la connaissait. Pour eux, c'était la première personne qu'ils voyaient concrètement revenir de la mort, ce n'était pas rien.  C'était autre chose que d'entendre simplement la rumeur de quelques ''revenants''.

    La brunette suivit son amie pour aller la saluer gentiment. Ça faisait toujours plaisir de voir une tête connu dans une foule aussi dense et angoissée. Elle lui adressa un petit signe de la main, cherchant brièvement autour d'elle si Cid n'était pas dans le coin. Ça aurait été beau qu'il soit là, voilà un bon moment que la barmaid ne l'avait pas vu, et ça en aurait fait un qui aurait pu fêter dignement les retrouvailles avec elles. Maintenant qu'elle voyait Shera, Tifa se rendait compte à quel point ses amis lui manquait … La dernière fois qu'ils s'étaient tous réunis, c'était pour le mariage de Cid et Shera d'ailleurs, après qu'ils aient ''vaincu Deepground'', lors de ce très cours moment de paix, avant qu'ils ne refassent tous surface …

-Salut Shera ! Dit-elle gaiement.

    Elle suivit alors le regard de la jeune femme qui scrutait Aerith, lisant une certaine surprise sur son visage. Oui, elle ne doutait pas qu'elle l'avait reconnu, la plus part des proches d'avalanches connaissaient Aerith sans avoir eut à la rencontrer, comme Denzel, par exemple. Tifa était de plus persuadé qu'Aerith avait eut un lien privilégié avec tous les stigmates, n'était-ce pas elle, qui les avait sauvé, après tout ?

    – Surpriise ! Ajouta-t-elle finalement. Je n'ai pas eut le temps d'avertir tout le monde.

    Pas la peine de préciser de quoi elle parlait, c'était évident.

    – Qu'est-ce qui t'amène ici ? Tu es venues avec Cid ?

©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia édit' by Nika



Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dark6nika.deviantart.com/ http://ff-judgement-day.forumactif.org/t49-tifa-s-diary http://ff-judgement-day.forumactif.org/t34-l-ardoise-du-7th-heaven
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Début du voyage [libre]   Ven 18 Avr - 22:42:51





















  ❝ Début de voyage ❞
As t'on le droit d'être heureux sur Gaïa ?




Elle se frotta les yeux, nettoya ses lunettes, mse pinça; non, elle ne rêvait pas ! Cette personne était bien Aeris Gainsborough ! Shera ne pensait pas que Marlène ait grandis si vite. Elle n'avait qu'un vague souvenir d'Aeris qu'elle n'avait pu voir qu'une seule fois mais elle avais eut droit à plusieurs descriptions de la part des membre d'Avalanche.

Soudain, Aeris se retourna et s'approcha d'elle; après tout, qu'il y avait-il de plus discret qu'une personne qui vous regarde avec des yeux ronds comme des toupies et la bouche entrouverte.

- B...Bien et ...vous ? balbutia-t'elle en se remettant gentiment de sa surprise après qu'elle lui ait demandé de ses nouvelles.

La mécanicienne salua Tifa qui les avait rejointes entre temps et qui finit par lui poser la question fatidique; et Cid ?

- Moi, je devais réparer des appareils à la mine et maintenant je rentre chez moi. Et donc Cid... et bien il.... commença-t'elle en s'arrêtant dans ses pensées.

Tifa et Aeris froncèrent les sourcils en la voyant s'arrêter au milieu de sa phrase et un bref soupçon d'inquiétude apparu dans le regard de Tifa.

- Ah oui, Cid ! Il va bien, continua-t'elle en souriant. Seulement non, il n'est pas ici. Il est très demandé ces derniers temps à cause des problèmes de Gaïa et comme il est un des meilleurs pilotes au monde, il ne fait que courir à gauche, à droite !

Un long silence gênant poursuivis sa réponse. Après avoir écouté le brouhaha ambiant pendant un instant, elle décida de changer de sujet;

- Et sinon, comment vont Cloud et les enfants ?

D'ailleurs, cela m'étonnait qu'il ne soit pas avec elles, surtout si Aeris est de retour... Puisqu'Aeris était de retour, pourquoi ne pas organiser une petite fête ? Shera était sûre que les autres membres d'Avalanche seraient ravis de la revoir et de revoir toute l'équipe d'Avalanche au complet, surtout Yuffie et Vincent qui passaient leurs journées entières à combattre Deppground. Elle était certaine que cela ferait du bien à Cid; elle s'occuperait volontiers de l'organisation de la fête.

Elle allai leur proposer quand elle s'arrêta soudainement; non, c'était trop beau pour être vrai, il y avait un hic. son doute de tout à l'heure resurgit dans son esprit. Et Cloud ? Non, son absence signifiait une mauvaise chose à venir.

- Excusez-moi, mais où est Cloud ? Ou plutôt, veuillez excuser ma question qui est déplacée mais que faites vous ici ?

Aeris allait lui répondre quand elle l'interrompit en levant la main.

- Ne me dîtes rien, laissez moi deviner. C'est à cause de ce qui c'est passé au cratère Nord, n'est-ce pas ? Vous allez de nouveau vous battre pour sauver la planète...

Sur le moment, Shera voulait juste m'asseoir par terre et pleurer. Encore ? Ça ne s'arrêterait donc jamais ? Pourquoi une bonne nouvelle est-elle toujours suivie d'une mauvaise ? 



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia


Dernière édition par Shera le Sam 13 Juin - 0:50:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Début du voyage [libre]   Mer 23 Avr - 9:00:44




 
23 wishes, 89 letters


 

Alors Barret avait encore son pyjama-marin, ça rendait à la fois Aerith surprise et amusée, elle ne manquerait pas de lui demandé de le porter, elle ferait passer ça pour un souhait de Marlene, qui, elle en était sure, ne manquerait pas de marcher dans la combine. Bien sur il y avait des choses plus importantes, Aerith savait très bien que la planète était de nouveau en crise, mais passer son temps à s’inquiéter et se battre ne rendrait pas pour autant le problème moins grave, elle voulait que ses amis se sentent bien, et rien de tel qu’un bon fou rire pour ça, même –surtout ?- si c’était au dépend de Barret.

La cetra reporta son attention sur Shera, qui avait l’air incrédule face à elle, suite au « surprise ! » de Tifa, elle comprit, la scientifique était au courant de sa mort, fatalement oui, elle était surprise de la voir. Cid n’était pas avec elle, Aerith était déçue, elle aimait beaucoup Cid et aurait espéré qu’ils se rendraient tous à Canyon Cosmos à bord d’un vaisseau volant, dommage…

La tristesse ? C’était de la tristesse ? Shera n’avait pas l’air bien suite à l’évocation de Cid, bien sur, il lui manquait, Tifa lui avait dit qu’ils étaient mariés maintenant, elle avait complètement oublié, ça devait être dur, non, c’était dur, Aerith le savait, Tifa aussi sans doute, savoir que la personne que l’on aime est loin et risque potentiellement sa vie, c’était très dur, mieux valait changer de sujet.. A la réciproque de leur question Shera leur demanda où était Cloud, mais avant qu’elles n’aient eu le temps de répondre Shera demanda à Aerith « ce qu’elle faisait ici », elle eut un petit rire, la cetra alla lui répondre qu’elle n’en savait rien mais que la planète était grandement perturbée mais Shera la coupa, ce qu’il se passait dans le cratère nord ? Jenova ? Elle ignorait si c’était elle qui l’avait faite sortir de la rivière de la vie, elle pensait plutôt que c’était non volontaire, la rivière de la vie ainsi perturbée elle rejetait des gens, ou alors la planète l’avait ramenée parce qu’elle avait besoin d’elle ? Sinon, comment expliqué que d’autres ne soient pas encore revenu ? Il y avait tant de mort, peut être que seul ceux dont la conscience était encore complète pouvait sortir ? Aerith avait trop de question, ça lui donnait mal à la tête et elle ne voulait pas s’en inquiéter maintenant… Elle devait se rendre à la cité des anciens, elle le savait, elle ne faisait que retarder l’inévitable en allant au canyon.

Shera avait l’air désespérée à l’idée qu’ils doivent encore tous se battre… vivre dans l’inquiétude de perdre la personne que l’on aime… Aerith baissa un instant les yeux et pris Shera dans ses bras.

-Tout ira bien Shera, je te le promets, tout c’est toujours bien passé après tout non ? Il n’y a pas de raison que ça change !

Elle aurait voulu proposer à Shera de les accompagner lors de leur voyage, mais Cid s’y serait opposé, si Tifa ne savait pas se battre Cloud aurait été opposé à ce qu’elle vienne aussi, Shera était une scientifique, ses connaissances étaient, de toute façon, trop précieuse pour que quiconque se risque à les gaspiller inutilement sur un champ de bataille. Elle rit intérieurement, elle entendait presque sa mère lui rappeler que, elle aussi, était précieuse et que son héritage ne pouvait par risquer d’être perdu au cours d’un combat… Mais Aerith n’écoutait pas, elle n’écoutait que son propre courage et sa détermination. Elle savait ce qu’elle risquait mais elle savait également ce qui l’attendait de l’autre coté, si jamais elle mourrait une fois encore.

-Je ne veux pas… je ne veux pas paraître prétentieuse mais je pense que je sais ce que tu ressens, savoir que l’homme que l’on aime risque sa vie tous les jours c’est très dur, surtout lorsqu’on se sent inutile… Mais Shera tu peux nous aider, nous avons besoin de toi, de ton savoir, on aura beau combattre autant que l’on veut s’il on ne sait pas pourquoi et ce que l’on doit combattre c’est inutile.

Elle hocha la tête avec un sourire, et tourna la tête vers Tifa, cherchant son approbation. Mais, alors que son regard se posa sur son amie, elle regarda derrière elle, Aerith ne pouvait pas voir grand-chose, à vrai dire, la réalité étant que le cargo était plein, plus que d’habitude. Mais. L’un des passagers était différent, on aurait dit Cloud, lorsqu’ils avaient voyagés ensemble, des années auparavant, même l’arme était similaire, mais la posture, l’attitude, tout était si différent et si similaire. Elle se rendit compte qu’elle tremblait.

-Zack

Souffla t’elle, et elle partie en courant dans sa direction, il y avait beaucoup de gens sur son passage, mais, elle les esquivait ou les poussait, elle n’en savait pas grand-chose. Elle voulait juste ne pas détacher son regard de Zack, de peur qu’il ne disparaisse encore. Arrivée enfin à sa hauteur, elle se jeta dans ses bras, elle se moquait réellement de tout, elle ne voulait pas savoir que ses amis pourraient s’inquiéter, elle ne voulait pas savoir ce que pourraient penser les personnes l’entourant, elle ne voulait pas savoir que son comportement était déraisonnable, elle s’en fichait. Pour une fois, une seule fois, elle laissa ses larmes l’envahir et couler le long de ses joues. Il était revenu aussi, alors Jénova et Sephiroth pouvaient bien aller en enfer, elle s’en moquait, là elle s’en moquait, elle n’y pensait, rien n’était important. Elle essaya de parler mais elle ne pu sortir que des sanglots étouffés. Elle releva simplement ses deux yeux émeraudes mouillés de larme vers ceux qui avait la couleur du ciel, elle ne put rien dire d’autre.
[j'ai écrit la fin en écoutant suteki da ne, je suis en train de faire une dépression voila et j'ai changé mon code pour la peine]
[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Début du voyage [libre]   Mer 23 Avr - 16:32:23

C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux...
En route pour Gongaga !
En allant rendre visite à mes parents qui n’avaient pas de nouvelles de moi depuis je ne sais combien d’années, pas de doute que j’allais être déshérité ! De toute façon, y avait pas grand chose à gagner de mon ancienne et lointaine vie de cul-terreux, et puis c’est pas comme si ça avait de l’importance ! Ils me considéraient peut-être mort, que je me disais, entre l’armée et le silence radio depuis ma dernière lettre que je leur avais envoyé ! Ils n'auraient pas tout à fait tort mais allez leur expliquer ça ! J’avais eu du mal à réapprendre à vivre, contrairement à ce qu’on pourrait croire. Moi déjà, je comprenais pas comment c’était possible que je sois là, mais tant pis. Il fallait avancer, même si j’avais perdu l’habitude de ressentir et d'éprouver. La sérénité avait laissé place à la culpabilité. J’avais ajouté un autre rêve à ceux que je possédais déjà, celui de me racheter auprès de ceux à qui j’avais fait de la peine. Mes parents, pardi ! J’avais mal agi vis-à-vis de d’eux et je ne pense pas que je pouvais me rattraper, mais ils méritaient quand même une explication. Le pire c’était qu’en ressuscitant, même s’ils faisaient parties de ceux à qui j’avais pensé en premier, ce n’était pas eux que j’étais allé chercher d’abord, fils indigne que j’étais ! L’avantage que j’avais de travailler à Junon, c’est que c’était la porte à côté pour prendre le bateau, mais le problème quand on voyage seul, c’est qu’on s’ennuie vachement. J’avais trouvé quelques moyens pour me distraire une fois à bord, à commencer par me suspendre à une échelle sur le pont pour faire quelques tractions, mais ça c’était jusqu’à ce qu’un marin rouspète après moi parce qu’il voulait bien y monter. Je le laissais mais ne m’avouais pas vaincu. Alors je partis zigzaguer entre les gens pour essayer de trouver un autre truc à faire, moi qui savais pas tenir en place. Avec la Buster Sword accroché au dos, y en avaient qui me dévisageaient et je crois que c’est l’insigne de la WRO brillant sur ma ceinture qui ne les fit pas partir en courant. En cherchant, mon regard s’arrêta sur une longue chevelure de couleur châtain nouée par un ruban rose, plus loin. Je me figeai sur place.

J’aurais vu un fantôme que ma tête n’aurait pas été différente ! Remarque, c’était pas si illogique, dit comme ça. Elle n’aurait pas dû être ici et moi non plus. Pourtant elle se tenait bien là, à plusieurs mètres, c’était pas une hallucination. Aerith. À cette réalisation, j’eus l’impression que le sol se dérobait sous mes pieds. Je n’aimais pas cette sensation, c’était comme un vertige avant un saut dans le vide, sauf que moi, normalement, j’avais jamais le vertige. Je n’arrivais pas à bouger, mon cœur s’emballait comme s’il voulait sortir de ma poitrine, ça m’en faisait un mal comme pas possible. Je voulais aller la voir, mais que pouvais-je lui dire ? Il y avait un fossé entre le lifestream et la vie, la vraie, rien n’était plus pareil. Avant, on était des énergies immatérielles en paix, mais moi, là, j’avais l’impression de me désintégrer de l’intérieur. C’était comme si les remords, la crainte du rejet et toutes ses fichtres émotions négatives me revenaient comme un boomerang dans la face. Avait-elle pensé à moi depuis qu’elle était en vie ? Lui avais-je manqué ? Elle souriait, Aerith, elle avait l’air heureuse. Le soulagement de la voir ainsi bousculait mon mal-être, mais ne l’effaçait pas. Moi j’étais comme une histoire ancienne pour elle, Aerith me l’avait dit dans sa lettre. Sa dernière lettre. J’avais essayé de la retrouver, de me rattraper auprès d’elle, mais j’avais échoué. J’avais trouvé la mort, et puis elle avait rencontré Cloud… Elle avait des sentiments pour lui aussi, je le croyais, c’est pourquoi je n’étais pas encore prêt à lui être confronté. Je remarquai après coup que mon amour de toujours était en compagnie de deux autres femmes. Ce retard de ma part était plutôt normal parce que je voyais toujours Aerith avant les autres. Je ne connaissais pas la brune avec des lunettes, dont je pouvais voir le visage, mais je pus aisément reconnaître la silhouette fine de celle qui me tournait le dos, et je me pris au passage un deuxième coup de massue sur la tête. C’était Tifa.

Les derniers mots qu’elle m’avait adressés résonnèrent dans ma tête alors que je fixais sa chevelure noire dansant au vent. Elle avait dit de ne pas l’approcher, qu’elle me détestait. C’était au réacteur de Nibelheim. Le temps avait dû apaiser la haine, mais pas la rancœur. Je voulais qu’elle me pardonne, mais Tifa, j’avais encore moins le courage de l’affronter, je lui avais causé du tort à elle aussi. Je lui avais ramené la désolation, tout comme j’avais ramené à Aerith le parjure. Moi, Zack Fair, je pouvais combattre des monstres, des invocations et des armées entières sans crainte, mais il suffisait bien de ces deux filles pour me faire perdre mes moyens. Je peux vous dire que si j’avais pas les jambes sciées, je serais probablement déjà plus là. C’est pas un truc que j’admettrais à voix haute, mais dans ma tête, je pouvais le reconnaître ! Je n’étais pas du genre à me mentir à moi-même. J’avais la frousse mais je gardais quand même ma dignité. J’aurais bien aimé partir avec, tourner les talons, mais comme je l’ai dit, j’étais scotché. Je crois qu’il y avait aussi le fait que je n’arrivais pas à tourner le dos à Aerith. Un vrai imbécile, que j’étais, oui ! Qui faisait rien, qui ne pouvait pas aller la voir parce que ça ferait mal, ni s’en aller parce que ça ferait mal aussi, qui restait planté là et qui avait mal quand même ! Moi le courage, j’en manquais jamais, mais aller les voir, j’avais l’impression que c’était plus de l’insolence qu’autre chose parce qu’il y avait Tifa et qu’elle m’avait déjà dit ne plus vouloir entendre parler de moi. C’était y a des années, mais pour moi qui venait de retrouver la vie il y a peu, c’était frais comme hier. Elles faisaient de belles copines, je voulais pas casser l’ambiance en projetant l’ombre d’un passé morbide sur elles, surtout que l’inconnue n’avait pas l’air à l’aise, Aerith la prit dans ses bras comme pour la réconforter.

D’habitude, je ne reconnaissais jamais la défaite, mais face à Tifa et Aerith, fallait avouer, j’étais perdant, je devais battre en retraite. Je mènerais cette bataille quand je serais prêt. J’avais pas tant perdu de toute façon, j’avais au moins pu constater que les deux femmes se portaient bien, c’était ça l’essentiel, que je me disais. Un pas en arrière, deux pas en arrière... Sauf que voilà, au moment où j’avais rassemblé toute ma force mentale pour vraiment m’en aller, c’était trop tard. Aerith tourna la tête et son regard émeraude transperça le mien. Là, y avait plus de retour en arrière, plus de fuite possible. Elle planta ses amies derrière et courut dans ma direction sans leur dire un mot. Puisque c’est elle qui venait, ça me laissait une chance d’esquiver Tifa, si j’étais habile, mais en voyant Aerith se précipiter vers moi comme si plus rien d’autre ne comptait, je me disais en fait que ce n'était pas si important, en fait. En ayant l'impression de lui avoir manqué, je me sentais capable de tout. C’est comme ça que je retrouvai l’usage de mes jambes pour rompre le peu de distance qui nous séparait. Aerith se jeta à mon cou et je refermai les bras autour de sa taille, la soulevant un peu en fermant les yeux, appréciant cette étreinte inespérée. Je la serrai doucement contre moi, égoïstement aussi, parce que je ne voulais pas la lâcher. Une éternité contre elle ne serait jamais assez longue. Quand je rouvris les yeux, le visage à moitié enfoui contre son épaule, ma vue était brouillée de larmes et je clignais plusieurs fois des paupières comme pour les essuyer. Les pleurs d’Aerith me crevaient le cœur, mais on ne pouvait pas pleurer à deux. Il fallait que l’un tire l’autre vers le haut, et ça devait être moi. Elle desserra son étreinte pour me regarder et je la reposai sans pour autant la lâcher, lui adressant un sourire engageant, courageux comme j’étais.

- Ne pleure pas ou je vais croire que tu es malheureuse de me revoir, que je lui dis pour essayer de plaisanter.

J’en ris un peu, mélange de nervosité mais aussi de bonheur. Je perdais pas la face, y avait de quoi être fier. Je posai la main sur sa joue, récupérant une larme de mon pouce. Mon expression se fit alors un peu plus sérieuse tandis que je redécouvrais son visage d'ange. J’en étais presque à court de mots et pourtant, j’avais tellement de choses à lui dire ! Mon regard s’adoucit, mon ton aussi.

- Aerith…

Je ne savais même pas par où commencer. Des excuses, peut-être bien. Vous pensez que j’avais eu tout le temps dans le lifestream pour le faire? Je vous arrête tout de suite, c'était un tout autre environnement. Et puis, moi je ne suis pas un ancient, j'avais aucun pouvoir sur l’énergie de la planète, j’étais à la merci de son bon vouloir et je n’y ai pas beaucoup croisé Aerith. Le tort que je lui avais causé n’était sans doute pas pour rien là-dedans. De toute façon, même si on m’accordait des années, je ne suis pas sûr que je pourrais lui dire tout ce que j’avais sur le cœur. J’étais même nul à ça, moi. Le monde s’était dissout autour de nous, j’en oubliai que j’aurais dû la kidnapper pour pas que ses amies la retrouve, et pour la garder pour moi seul. Ç’aurait été un bon plan tiens.
made by pandora.

Revenir en haut Aller en bas
Tifa Lockheart
Administratrice

Messages : 1343
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 23
Localisation : Du côté de chez Swan ♪

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 25 ans
• More:

MessageSujet: Re: Début du voyage [libre]   Jeu 24 Avr - 11:35:04




Tifa Lockheart

~You can have my light~



    Ah, ce Cid, toujours dans le feu de l'action, il ne prenait décidément pas une minute à lui pour se poser ! Reeve les faisait décidément trimer comme des esclaves ! Mais bon, ils étaient comme ça chez ''Avalanche'' des mordus de travail, surtout dans de telles circonstances où tant de gens avaient besoin d'aide, il y avait de quoi faire. Elle était un peu triste qu'il ne soit pas là tout de même, elle aurait tellement aimé partager sa joie du retour d'Aerith avec lui ! Bon, dans l'histoire, c'était tout de même Shera la plus à plaindre, son brave mordu de thé avait l'air de lui manquer, malgré son sale caractère, la maison devait lui sembler bien vide et calme, sans lui pour réclamer son fichu thé.

    Un sourire compatissant illumina la frimousse de la barmaid, alors que la scientifique leur retournait leurs questions. Et oui, s'il n'y a pas de Shera sans Cid, il n'y avait pas non plus de Tifa sans Cloud. Enfin, à dire vrai, ils étaient souvent séparés, bien moins qu'il fut un temps, depuis que monsieur avait arrêté de jouer les idiots fuyards, mais voilà, les gens, et y comprit leurs amis, les voyaient toujours en duo, quoi de plus normale, remarque, pour deux personnes qui vivent ensembles. Wha, elle venait de se rendre compte que dit comme ça, ça faisait bizarre. Après cinq ans, elle venait de réaliser qu'elle ''vivait avec Cloud''. Enfin, on pouvait plus qualifier cela de colocation pour le moment … cette drôle de petite famille … Shera ne semblait pas des plus enchantée à l'idée que la fine équipe se retrouve pour partir vers une nouvelle épopée. Tifa lui adressa un regard doux et rassurant. Elle ne pouvait que bien imaginer ce qu'elle ressentait, à sa place, ça la rendrait folle de voir ses proches partir pour risquer leur vie, combattre au péril de leur vie … Surtout que Tifa était du genre à ne pas aimer rester sur la touche.  

    – En fait nous emmenons les enfants en sécurité à Cosmos Canyon … Si c'est seulement possible de trouver un endroit sûr de nos jours. Cloud est resté à Edge pour aider à l'évacuation de la ville, beaucoup de gens ont déjà déserté, mais en effet, avec les rumeurs qui cours au sujet du continent nord, sans parler de Deepground … tout le monde fuis.

    La brune envisagea ensuite de rassurer Shera sur leur combat, mais Aerith s'en chargea très bien pour elle. Elle était douée, la petite marchande de fleur, pour réconforter les âmes torturées. Tifa, elle, ne pouvait pas vraiment se dire ''bien placer'' pour comprendre Shera, elle pouvait juste imaginer. A chaque bataille, elle avait toujours été aux premières loges, même si la période de géostigmat de Cloud et de son absence répétée pouvait se reprocher de la situation de Shera. À cette époque, Cloud partait sans prévenir et pouvait la laisser sans nouvelle pendant des jours et des jours … Ah, ce petit chenapan, quel mouron il avait put lui faire subir ! Finalement, peut-être que oui, elle pouvait comprendre ce que ressentait Shera … et pour rien au monde elle ne voudrait être à sa place.

    La brune ne put qu'approuver les paroles de son amie, acquiesçant d'un petit signe de tête accompagné d'un joli sourire sincère. Si Cid avait été là, il se serait de nouveau permis de râler sur ces ''bonnes femmes'' qui ''ne font qui s'inquiéter pour rien''. Mais dans le fond, lui aussi il s'inquiétait, mais à sa façon … Il fallait le voir, il y a quelques années, quand Shera était atteinte de la Géostigma, elle aussi. Il n'avait pas fière allure ! Toujours grognon, il l'évitait parce qu'il ne savait pas comment s'y prendre avec elle, et pourtant, lorsqu'il était enfin confronté au fait accomplit, il était parfait. Cid savait s'y prendre, mine de rien, mais ça, il l'ignorait lui-même.

    Après ces belles paroles, le regard d'Aerith se perdit juste derrière elle. Tifa ne le remarqua pas tout de suite, comme elle s'occupait de confirmer les propos de la marchande de fleur. Mais un nom attira son attention. « Zack ». Tifa posa aussitôt les yeux sur son amie, alors que son cœur bondissait dans sa poitrine. Quoi, Zack ? Oui, c'était sans doute de lui dont Aerith parlait … c'était évident. Elle se souvenait qu'elle lui en avait parlé quelques fois, de Zack … Elle, elle n'avait pas trop osé dire quoi que ce soit, craignant de heurter la sensibilité de son amie en lui révélant que Zack était là lors de la destruction de Nibelheim et tout le tralala … Et puis, à l'époque, Tifa n'osait même pas prononcer son nom, par égard pour Cloud et sa crise d'identité. Elle n'avait jamais bronché devant ses récits incohérents, elle ne voulait pas le brusquer, et c'est pour ça qu'elle n'avait jamais parlé de Zack …

    Mais allons, que ce passait-il ? La marchande de fleur ne tarda pas à s'enfuir en courant, et Tifa la suivit aussitôt du regard. Il ne lui fallut qu'une seconde pour repérer un visage familier se détachant de la foule. Zack. Zack Fair en personne, c'était bien lui, il était là … Le cœur de la barmaid se déchira en mille morceau, alors que les événements de Nibelheim lui revenait en mémoire. Zack était quelqu'un de bien. Ça se sentait, ça se voyait, il était naturellement bon et soucieux d'aider son prochain. Comment avait-elle pu en douter ? Aveuglée par le chagrin et la colère de la perte de son père, elle lui avait dit des choses horribles. Comme s'il était responsable de ce massacre … Non, bien sûr que non, ce n'était pas lui. Zack était une victime de la Shinra, de Sephiroth et surtout … De Jenova. Car finalement, Sephiroth lui-même était une victime de la Shinra et de Jenova, plus elle prenait du recule, plus cela lui semblait évident.

    Elle resta muette devant les retrouvailles des la marchandes de fleur et de l'ex soldat. Alors lui aussi, il était revenu ? Ce n'était pas juste Aerith … Y avait-il seulement un sens à tous ces retours ? Sans doute pas plus de sens que de voir la neige tomber en été, ce qui était déjà arrivé il y a peu. La planète était simplement détraquée, totalement chamboulée, bouleversée. Ce terrible fait apportait pourtant pourtant son lot de bonne nouvelle, et même si cela n'annoncer que le pire de tous les desseins, personne ne pouvait s'empêcher de se réjouir du retour d'être chères perdus il y a bien longtemps.

    Zack … Qu'allait-elle bien pouvoir lui dire ? Bon sang, ses jambes en tremblaient. Son palpitant s'était emballé et une boule de culpabilité s'était formé dans son estomac. Après ce qu'elle lui avait dit, elle ne pourrait plus jamais le regarder en face, surtout qu'il était mort après ça … A cause de ce qu'il s'était passé à Nibelheim, justement. Bon sang. Bon sang. Peut-être qu'elle ferait bien de courir et de se jeter par dessus bord. Elle l'aurait sans doute fait si elle n'avait pas peur des requins. Son regard se posa même un instant sur un canot de sauvetage. Ressaisis-toi, Tifa, pensa-t-elle, arrête ton chichis, ce n'est pas le moment de paniquer. Il n'y a aucune raison de paniquer. Aucune raison. Allez, calme, calme.

    Elle avait porté le poids de ses paroles pendant tant d'année, sans espoir de pouvoir s'excuser un jour. Elle pensait qu'elle allait devoir vivre avec ça toute sa vie. Lorsqu'elle y pensait le soir, il lui arrivait de ne plus en dormir de la nuit. Parfois, elle chuchotait au fond de son lit. Elle demandait pardon, elle priait la planète, la déesse ou plus souvent, Aerith. Lui demandant de dire à Zack qu'elle était désolée, qu'elle ne le pensait pas. Elle ignorait si son message était jamais passé … mais en tout cas, ce n'était jamais suffisant pour la soulager. C'est fous, ce genre de petite chose, comme elle pouvait vous hanter et vous peser … Tifa avait beaucoup de regrets, mais elle allait toujours de l'avant … Mais ce n'était pas pour autant qu'elle oubliait ses fautes.

    Elle fut profondément émue des retrouvailles de la Cétra et de son Soldat. Sous l'émotion, elle aussi sentit quelques larmes lui monter aux yeux … Elle était sans doute trop sensible. Elle ravala cependant vite fait tout ça, détournant les yeux en sentant que Zack allait redresser la tête dans sa direction. Elle se tourna vers Shera qui ne semblait pas comprendre la situation, si elle connaissait Aerith, elle n'avait sans doute jamais entendue parler de Zack.

    – Zack était un ami de Cloud. Celui pour qui nous fleurissons la tombe dans les terres arides autour de Midgar.

    Ce lieu était connu comme ''l'endroit de Cloud'', tout le monde savait plus ou moins qu'il allait s'y recueillir, mais pas forcément pourquoi. Elle avait cependant remarqué que Zack avait récupérer la Buster Sword, qui avait été restauré et déplacé dans l'église après qu'Aerith leur ait envoyé le remède à la géostigma. Quand l'avait-il récupéré ? Cloud allait s'inquiéter si il se rendait là-bas et constatait que l'épée avait disparut … Pourquoi Zack n'avait-il pas chercher à contacter Cloud ? Peut-être qu'il ne savait pas où chercher, ce n'était pas forcément une évidence qu'il le trouverait à Edge … Sachant que cette ville n'existait même pas de son vivant. Bon sang, elle devait le prévenir ! Ho mais ho ! Pleins d'idées lui venait en tête tout à coup. Cloud le cherchait depuis qu'il avait apprit les rumeurs sur les résurrection, mais quelqu'un d'autre cherchait le jeune chiot également … Genesis Rhapsodos. C'était assez ironique, quand le cuir rouge avait discuter de cela avec le chocobo, ils l'avaient mis à l'écart, et finalement, c'est elle qui l'avait trouvé la première. Enfin, c'est Aerith qui l'avait trouvé techniquement. Mais bon. Voilà. Elle allait pouvoir prendre sa revanche, ça leur apprendra à la mettre de côté ! Elle allait leur montrer la supériorité féminine ! Oui, bon, d'accord, elle en faisait trop.

    – Lui aussi est revenu à la vie … Expliqua-t-elle lui clairement à Shera.

    Il était revenue, après toutes ses années qu'elle avait passé à vouloir lui demander pardon, et maintenant qu'il était là, elle n'osait pas aller le voir. De toute façon, il n'avait sans doute pas envie de lui parler, il ne devait pas vraiment l'apprécier après ce qu'elle avait dit … Il devait la prendre pour une sale mégère ingrate ou elle ne savait trop quoi. Et puis, elle devait bien à Aerith de lui laisser ce moment privilégié.

©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia édit' by Nika



Promise beyond the stars:
 


Dernière édition par Tifa Lockheart le Ven 16 Mai - 8:11:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://dark6nika.deviantart.com/ http://ff-judgement-day.forumactif.org/t49-tifa-s-diary http://ff-judgement-day.forumactif.org/t34-l-ardoise-du-7th-heaven
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Début du voyage [libre]   Jeu 1 Mai - 11:30:44





















  ❝ Début du voyage ❞
All you need is love ~




Un monde sans bataille, ni guerre, qu'est-ce que ce serait bien... Pauvre rêve chimérique sur Gaïa.

Tifa lui raconta qu'elles amenaient les enfants à Cosmo Canyon et que Cloud était resté à Edge pour évacuer une ville pratiquement déserte. ses craintes augmentèrent quelques peu à la suite de cette annonce, la situation restait plus pire que ce qu'elle avait imaginé. Si ça continuait comme ça, toute la population devrait déménager au Wutaï, un des seuls continents encore sûr à ses yeux. Ironique comme situation.

Aeris interrompis ses pensées en la prenant dans ses bras, ce qui la surpris et la rendit mal à l'aise; elle en avait trop fait, c'étaient maintenant elles qui s'inquiétaient pour moi, comme si elles n'avaient pas assez de problèmes jusqu'à maintenant.

La phrase d'Aeris la fit sursauter; "Tout c'est toujours bien passé..." Vraiment ? Elle s'est fait tuée, le météore a détruit Midgar, la Géostigma avait fait beaucoup de victimes, Deepground aussi et aujourd'hui, les forces de Jénova et de Deepground gagnaient un peu plus de  terrain chaque jour. Personne ne savait comment allait ce finir cette histoire; un combat entre Jenova et Deepground pour savoir qui règnera sur la planète ? Ce n'est guère sympathique de sa part tout ça, elles essayaient de la rassurer et Shera sentait qu'elle ne faisait que les enfoncer un peu plus. Positive, Shera, positive, ça peut toujours être pire, toujours.

La suite du discours d'Aeris la fit tiquer : "Tu peux nous aider..." Mais les aidez en quoi ? Elle n'était guère qu'une mécanicienne de seconde zone. Il existait d'autres mécanicien, comme Cid par exemple, et d'autre scientifiques qui sont bien plus compétent qu'elle.
Elle savait ce que ça faisait quand l'homme qu'on aime part se battre, parlait-elle de Cloud ? Mais non voyons, elle avait certainement eut un petit ami qui travaillait comme militaire. Tiens, Cid ne lui en avait jamais parlé de ça.  Mais après tout, cela ne m'étonnait guère; il était le dernier arrivé à Avalanche et n'avait malheureusement pas eut beaucoup de temps pour faire la connaissance d'Aeris.

La fleuriste souffla soudainement le nom d'un certain Zack avant de traverser le pont pour se jeter dans les bras d'une personne armée d'une épée, qui ressemblait d'ailleurs énormément à celle que Cloud portait il y a cinq ans, c'était d'ailleurs probablement la même.

Une vieille chanson revint soudainement en tête à la mécanicienne en les regardant : "L'amour est un bouquet de violettes..." Et voilà, elle devenait gâteuse maintenant.

Elle sourit en regardant les deux tourtereaux; ce devait être lui dont elle parlait. Si beaucoup de personnes se sont perdues de vue ces derniers temps, le bug de la lifestream permettait quand même de faire de belles retrouvailles.

Elle me tourna vers Tifa et remarqua qu'elle était transparente et qu'elle n'avait pas l'air dans son assiette.

- Tifa, tout va bien ?  

La barmaid resta plongée dans ses pensées avant de reprendre peu à peu ses esprits et de lui expliquer qui était ce fameux Zack.

- Je vois. Je suppose que nous ferions mieux de les laisser seuls pour le moment. Pouvez-vous me montrer où sont Marlène et Denzel, s'il-vous-plait ? J'aimerais aller les saluer. Nous pourrions tous aller boire un verre en attendant que Zack et Aeris, nous rejoignent, qu'en pensez- vous ?

Tifa hocha la tête en guise d'approbation mais resta silencieuse. Shera brûlais d'envie de lui demander quel était le problème, qui était visiblement important, mais elle avait peur d'aggraver son état. Elle lui pris la main pour l'insinuer à la suivre. Elle resta encore quelques instants le regard fixé sur les deux autres avant de la suivre en direction des cabines.




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia


Dernière édition par Shera le Sam 13 Juin - 1:04:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Début du voyage [libre]   Ven 2 Mai - 8:17:19




 
23 wishes, 89 letters


 

Aerith essuya ces larmes en riant pendant qu’on la reposait au sol, oui, pleurer ne servait à rien de toute manière elle le savait et c’était même en général elle qui consolait les autres. Elle recula légèrement et observa Zack en se penchant à droite et à gauche, il était ressortit de la rivière de la vie en un seul morceau, cela la rassura. Elle n’avait jamais vraiment fusionné avec la rivière de la vie mais Zack oui, alors elle avait peur qu’il en ressorte avec des séquelles mais ce n’était visiblement pas le cas.

-Je suis heureuse de voir que tu vas bien , elle eut un petit rire en le regardant par en dessous mais surtout que tu sois revenu toi aussi

Les souvenirs communs revenaient d’un coup dans sa tête, c’était agréable et douloureux, étrange pour ainsi dire, elle était un peu perdue mais convaincue qu’elle était véritablement heureuse. Elle tourna sur elle-même en parlant :

-Finalement j’ai tenue ma promesse, je porte du rose pour nos retrouvaille, oh etelle sortit le ruban que Zack lui avait offert de la poche de sa veste je l’ai toujours ! Je ne voulais pas le porter pour ne pas l’abimer mais je l’ai garder dans un coffre sous mon lit, c’est la seule chose que j’ai prise chez moi avant de repartir

Elle afficha un sourire éclatant, elle avait oublié tous les problèmes que Gaïa portait actuellement, elle n’entendait plus la planète pleurer comme si cette dernière souhaitait lui offrir un peu de répit. Elle rangea consciencieusement son ruban dans sa poche en se promettant de le remettre dans ses cheveux dès que possible.

La cetra se souvint d’un coup qu’il y avait du monde autour d’eux, elle se sentait un peu bête de l’avoir oublié. Oui elle était ici avec Tifa et Shera, elle se tourna et les vit en train de les regarder, elle espérait ne pas les avoir inquiéter en étant partie de la sorte mais elle était sure qu’elles avaient finit par comprendre. Elle surprit le regard inquiet de Tifa, oh oui ils se connaissaient, Aerith ne connaissait pas vraiment les détails mais elle savait que c’était Zack le soldat qui avait été envoyé à Nibelheim, pas Cloud, donc Zack et Tifa se connaissait, que le monde était petit ! Elle ignorait qu’elles avaient été leur relations mais il n’y avait aucune raison aux yeux d’Aerith qu’elles aient été négatives. La fleuriste était même ravie de pouvoir présenter Zack à Tifa !

Mais Tifa et Shera n’étaient pas les seules à être sur ce bateau avec elles, il y avait aussi les enfant, mais surtout, la mère d’Aerith… Elle avait un peu peur de la réaction de celle-ci, Elmyra avait tant vu Aerith pleurer après la disparition de Zack qu’elle devait garder une certaine rancœur pour ce dernier, ce n’était pas de sa faute Aerith le savait, mais une mère était une mère… La jeune femme chassa de sa tête ses vilaines pensées, il fallait profiter du moment présent, du retour de Zack, le reste pourrait attendre. Elle décida de l’emmener vers Tifa et Shera, après tout un peu d’aide pour le voyage ne serait pas de refus. Ils allaient surement dans la même direction, si Zack venait de revenir il tâcherait surement de retourner voir ses parents en premier lieu, c’est ce qu’Aerith avait voulu faire après tout. Les parents de Zack allaient ils rencontrer Elmyra ? Elle rit intérieurement à cette idée, ça serait drôle ! Elle prit Zack par la main et le traîna vers ses amies sans vraiment consulter son avis.

-Tu connais déjà Tifa je crois, et voici Shera c’est aussi une amie. Shera c’est Zack, il est le mentor de Cloud, c’est un ex-soldat. Elle se tourna vers Zack et lui lâcha la main, convaincue que de toute façon il ne chercherait pas à s’enfuirShera est une mécanicienne hors pair, elle à travailler sur la fusée Shinra N°26 tu as dut en entendre parler non ? Je ne te présente pas Tifa mais c’est ma meilleure amie maintenant, elle m’a beaucoup aidée !

Si elle avait put, elle aurait appelé Cloud directement pour lui annoncer la bonne nouvelle mais elle n’avait pas de téléphone et surtout il valait mieux qu’il n’apprenne pas ça ainsi.

-Alors, pourquoi es-tu venu ?

Elle pensait connaître la réponse mais il était présomptueux de sa part de juger que son avis était une vérité, Zack avait peut être d’autres ambitions, peut être allait il retrouver quelqu’un d’autre que ses parents après tout il avait disparut pendant tant d’année qu’Aerith ne savait pas exactement ce qu’il avait fait, elle ne pouvait pas lui en vouloir s’il avait rencontré quelqu’un d’autre, leur relation n’était peut être pas si sérieuse que ça à ces yeux. Pour Aerith c’était différent mais Zack était le premier garçon qu’elle rencontrait vraiment, lui avait dut connaître beaucoup de femme. Et bien que sa confiance en elle soit fort Aerith était consciente qu’elle n’avait rien de plus que les autres, elle n’en voudrait pas à Zack mais cette idée la peina bien qu’elle fit son maximum pour ne rien afficher de tel.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Début du voyage [libre]   Jeu 15 Mai - 20:31:43

C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux...
En route pour Gongaga !
On rit ensemble et je me tus aussitôt pour l’écouter. J’adorais son rire. C’est le genre de rire qu’on a l’impression qu’il peut sauver des vies. Le son m’apparaissait comme celui d’un cristal qui percute de l’or. Je lui souris et ma main sur sa joue glissa jusqu’à l’une des boucles qui encadraient son visage pour la soulever un peu, j’avais oublié combien ses cheveux étaient doux.

- Si ce sont des larmes de joie, ça me va, que je la taquinais en laissant retomber ma main, je suis heureux aussi.

On se parlait comme si on ne s’était jamais quitté. Elle reprit la parole joyeusement, l’intonation presque chantante. J’avais intérieurement pris conscience du fait que Tifa m’avait vu, mais la présence d'Aerith m’apaisait. Qu’elle me dise avoir gardé précieusement le ruban que je lui avais offert me réchauffait le cœur, j’observais l’objet qu’elle me présenta avec une admiration presque sacrée. Et puis, dites, c’était vrai qu’elle portait du rose comme elle me l’avait promis ! Ça devait bien avoir une signification non ? Ça pouvait dire que, quelque part, ses sentiments n'étaient pas morts avec moi, et qu'il en restait quelque chose. Je ne lui demanderais pas de si tôt parce que j’étais malheureusement pas en position de pouvoir espérer quoi que ce soit d’elle.

- Moi aussi, j’ai fini par tenir ma promesse. Je t’avais dit que je reviendrais te voir, que je rappelle avant que mon sourire se transforme en petite grimace d’excuse.

Il m’aura fallu des années avant de pouvoir respecter ma parole, oui ! Des années qui nous avaient séparé au point qu’Aerith avait décidé de tourner la page, voire carrément de fermer le bouquin. Ma belle brunette regarda alors autour d’elle comme si elle se souvenait tout juste de l’endroit ou on se trouvait, puis, elle m’attrapa la main sans prévenir. Sa main dans la mienne, je pouvais la suivre jusqu'au bout du monde, sauf que voilà, la destination était bien plus proche et effrayante et j’avais le fichtre sentiment qu’elle nous précipitait au fond d’un gouffre. Ma main tressaillit un peu dans la sienne en voyant qu’elle m’amenait vers Tifa mais je n’eus pas l’audace de m’en défaire. Voilà que je me trouvais en compagnie des trois femmes.

La cinquième roue de la charrette, le cheveu sur la soupe, le chocobo dans un champ de bataille, j’étais un de ces trucs qui n’avait pas sa place, et je ne savais même pas où me mettre. Si j’avais été un peu plus lâche, j’aurais probablement sauté par-dessus bord pour faire un magnifique plongeon qui m’aurait fait échappé à ce sentiment bien désagréable mais j’entendais presque la voix mécontente d’Angeal qui me répétait :

Quoiqu’il advienne, protège ton honneur de soldat.

Alors j’étais là, bien planté sur mes deux jambes, à regarder Tifa avec le sourire mi-poli mi-gêné du type qui a sait qu’il a quelque chose à se reprocher, et qui sait aussi que la personne d’en face en a tout autant conscience. Comme avec Aerith, j’avais peur du rejet de Tifa. Mes chances de ramasser son hostilité étaient grandes, mais j’étais sûr qu’elle ne le montrerait ouvertement devant celle que j’aimais. Tifa était une femme correcte, elle n’étendait pas son linge sale devant les autres. Je ne la connaissais pas très bien, mais c’était quand même le genre de fille dont les qualités sautaient aux yeux sans efforts. Je crois que c’était l’aura qu’elle dégageait qui me faisait penser ça, ou peut-être mon flair de pupp... soldat. Ou les deux tiens. J’ignore pourquoi je regardais son faciès avec autant d’insistance. Dire que c’était juste parce qu’elle était jolie serait comme prendre la sortie de secours, ce qui était encore d'une lâcheté qui ne me ressemblait pas. La vérité, parce qu’il fallait la regarder en face, c’est que moi je guettais sa réaction, ses émotions, le moindre signal qui précipiterait mon départ… ou ma fuite, plutôt. Je ne pouvais pas lui imposer ma présence comme ça, Aerith non plus, elle ne pouvait pas. S’il fallait partir, je m'en irai. J’étais fier, mais j’avais aussi beaucoup de respect.

J’hochais la tête en guise de salut à Tifa tandis qu’Aerith me présentait la charmante scientifique répondant au nom de Shera.

- Enchanté, je dis avec gentillesse en hochant à nouveau la tête, poli.

"Enchanté" ? Nan, ça se disait plus ce genre de chose, que j’étais sûr ! Je pouvais pas dire "Salut", comme tout le monde ?! Mais franchement, je pouvais tout simplement pas être naturel. J’avais toujours un grand enthousiasme à rencontrer de nouvelles personnes, surtout de l’entourage d’Aerith, mais là, moi, j’avais du mal à le montrer, un peu comme si la présence de Tifa m’obligeait à rester solennel. Je tournai alors le visage vers celle-ci, gardant malgré tout mon sourire.

- Content de te voir en forme, Tifa, que j’ajoutais sincèrement, même si elle n’avait en réalité pas l’air de déborder d’énergie et de joie.

Elle avait bonne mine, c’était ce que je voulais dire, enfin, aussi bonne mine que la situation le permettait. Je me demandais à quoi elle pouvait bien penser, elle n’était pas méchante au point de se dire que mon retour parmi les vivants était bien un coup de malchance, ne serait-ce que pour la joie de son amie. N’empêche que je crois que j’étais pas le seul à vouloir me trouver à n’importe quel autre endroit qu’ici. J’étais pas prêt. J’avais évité Aerith et Tifa depuis mon retour, par lâcheté et par culpabilité, et j’avais recherché Cloud comme pour avoir son appui. Sauf que ce chocobo jaune parti en mission était introuvable, une chance que Reeve me connaissait déjà et s'était occupé de ma réintégration chez les vivants. Moi par contre, je le connaissais pas trop à l'origine. J’avais juste connaissance qu’il contrôlait l’espèce de peluche qui avait accompagné mon frère d’arme.

J’aurais bien aimé dire à Tifa qu’elle n’avait pas changé depuis le temps, parce que c’était vraiment ce que je pensais, elle avait toujours ce joli minois avec cette bienveillance inconsciente, malgré que je sois là, malgré tout. Mais je crois que la bienveillance en question, bien que naturel, ne m’était pas destinée, et puis même si c’était le cas, elle devait faire un effort pour Aerith. De toute façon, ce genre de truc se disait à des amis, or notre amitié était morte avant d’avoir pu éclore, ce que je regrettais profondément. J’en fis un petit pas en arrière et croisait les bras en prenant une légère inspiration. Le regard baissé vers le sol avec la tête d’un type qui réfléchit trop dans une situation où il n’y a rien à réfléchir, je me sentais bien mal à l’aise. Tifa avait bien dit qu’elle ne voulait plus me voir, qu’elle me détestait. Je devrais m'en aller, mais comment le dire à Aerith ?

made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Tifa Lockheart
Administratrice

Messages : 1343
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 23
Localisation : Du côté de chez Swan ♪

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 25 ans
• More:

MessageSujet: Re: Début du voyage [libre]   Ven 16 Mai - 9:08:03




Tifa Lockheart

~You can have my light~



    Finalement, elle n'aurait peut-être pas à se jeter par dessus bord, car Shera venait de lui trouver une échappatoire plutôt raisonnable. Elle remarqua d'ailleurs au passage qu'elle la vouvoyait toujours, après tout ce temps. La barmaid se souvenait bien lui avoir répété qu'elle pouvait la tutoyer, mais cette fois, elle n'avait pas vraiment le cœur à la reprendre. Qui aurait cru que la présence d'un autre homme que Cloud pouvait autant la chambouler ? Certes, la nature de ce chamboulement était bien différent, quoi que, à la voir si embarrassée, on pourrait se poser des questions. En fait, l'un comme l'autre se comportait comme deux amants d'un soir ayant oublié de se rappeler pour remettre ça ! Enfin, ce n'était pas la première fois que les paroles ou le comportement de Tifa pouvait porter à confusion, il faut dire qu'elle n'était pas très douée, la pauvre … La reine de la boulette.

    Elle acquiesça d'un signe de tête un peu nerveux à la proposition de Shera et son cœur ne décéléra pas. Elles commencèrent alors à s'éloigner, et Tifa était aussi tendue que si elle tentait de fuir une Arme en se faisant la plus petite et la plus discrète possible. Mais c'était sans compter sur l’œil de lynx de la marchande de fleur qui les retrouva très vite, les rejoignant avec le soldat que Tifa craignait tant. Elle avait l'art de dramatiser décidément ! C'est vrai qu'à la voir, on imaginerait quelque chose de bien pire qu'une petite dispute. Enfin, ce n'était même pas une dispute, disons que c'était un adieux plutôt froid … Enfin soyons honnêtes, après de tels aux-revoir cinglants et dramatiques, personne ne serait à l'aise ! Le cœur de la brunette se fit plus lourd encore, alors qu'il martelait furieusement sa poitrine. Elle se raidit, et hésita un petit instant avant de finalement se retourner vers la marchande de fleur et son compagnon. Elle afficha alors un léger sourire crispé, l'embarra et le poids de ses regrets faisait luire ses jolies yeux grenats et lui donnait un air de chaton battu. Pourtant, même si cela lui coûtait beaucoup et paraissait comme une véritable torture, elle était incapable de décrocher son regard de Zack, sauf lorsque celui-ci posait lui-même les yeux sur elle. Ils entamèrent alors un petit jeu de chassé-croisé de regards assez intriguant, alors que la demoiselle se massait nerveusement le coude, mourant d'envie de se jeter par dessus bord. Oh, que l'appelle de la mer était intense …

    Elle scrutait la physionomie du soldat lorsqu'il avait les yeux ailleurs, comme si elle analysait un tableau complexe. Son visage long, son menton fin, ses yeux en amandes à la vive lueur mako. Ses cheveux de jais lui semblaient plus long, mais toujours aussi hérissés. Le visage de Zack était celui de quelqu'un de bon, un véritable petit ange gardien, c'est comme ça qu'elle pourrait mieux le qualifier. Elle n'avait jamais rencontré quelqu'un qui dégageait autant de bienveillance et de bravoure, si ce n'est Aerith. Oh oui, ils faisaient la pair ces deux-là ! Remarquant cela, elle s'en voulu plus encore d'avoir eut des paroles aussi mauvaises à l'égare du brave héros qui avait pourtant tout fait pour les aider … à tel point qu'elle se demanda s'il n'était pas possible qu'elle implose sous l'effet de la culpabilité. Rassures-toi ma petite Tifa, si c'était possible, j'en connais une autre qui aurait implosé depuis longtemps !

    Elle croisa finalement le regard du brun lorsqu'il la salua. Elle braqua alors son regard sur lui, sentant ses joues la brûler soudainement. Bon sang, elle espérait que ça ne se verrait pas ! Son sang semblait bouillir dans ses veines, mais c'était trop tard, maintenant, elle ne pouvait plus décrocher son regard du sien. Elle oublia même de respirer un instant et elle mit un certain temps avant de comprendre qu'elle manquait d'air. Elle reprit son souffle discrètement, en profitant pour  inspirer afin de parler.

    – J, je jvoirvi … Je bl …

    Bas voilà qu'elle balbutiait du charabia ! Ça lui arrivait à chaque fois qu'elle perdait ses moyens, et en générale après ça, elle partait en courant. Elle donna d'ailleurs un léger petit coup d’œil par dessus son épaule, comme pour tenter de trouver une échappatoire, mais impossible, sauf si elle voulait vraiment se jeter à l'eau … Son regard fut de nouveau capturé par celui de Zack, et elle dégluti en affichant un petit sourire nerveux. Elle s'injuria intérieurement pour se ressaisir.

    – Je suis tellement contente de te voir en vie, Zack. Parvint-elle enfin à articuler.

    ''Tellement contente'' ? Vous n'en faites pas un peu trop, là, miss Lockheart ? Elle sentit ses joues s'enflammer de plus belle après ces quelques mots, regrettant de ne pas s'être exprimée différemment. Elle se serait bien frappé le front, mais ça n'aurait pas été très discret. Elle resta ensuite plantée là, sans rien dire. Elle n'aurait su dire combien de temps alors dura ce silence pesant, peut-être qu'une petite seconde, mais cela lui sembla être une éternité. Elle mourait d'envie de tomber à genou et d'implorer son pardon, car ses jambes lui semblaient aussi friables qu'un spaghetti trop cuit, mais une fois encore, cela lui semblait assez malvenu. Non, il fallait qu'elle lui parle en privé, mais elle jugeait que ce serait très indécent de le dérober à sa belle maintenant. Bon. Il fallait meubler là, vite ! Fait travailler tes méninges Tiftif ! Elle avait l'impression que les rouages de son esprit étaient rouillés et tournaient dans le vide ! Elle pouvait presque les entendre crisser dans sa tête. Houla, ça devient grave là, il est temps de faire quelque chose, vite !

    – Beaucoup sont à ta recherche, tu sais …

    Beaucoup c'était un peu exagéré ! Juste Cloud et Genesis, à sa connaissance. Enfin, nous compterons Genesis pour cinq, il fallait au moins ça pour la taille de son ego.

    - Cloud va être tellement heureux …

    Elle parvenait à sourire, mais ce sourire semblait triste et désolée. Elle était réellement heureuse, mais elle n'en avait pas moins peur. Elle devait absolument lui parler, il fallait qu'elle trouve un moment pour le faire … Mais la connaissant, elle aurait sans doute trop peur lorsque l'occasion se présentera et elle se trouvera une excuse pour ne pas le faire. Cette fois, tu ne pourras pas te défiler avec un ''il y a d'autres moyens que les mots pour exprimer ce que l'on ressent'' ma petite ! Parce que ton seul moyen d'exprimer ton regret serait de te mettre à genou et de pleurer, et ça serait quand même pas très explicite. Et dans tout ça, Zack avait snobé la question d'Aerith, ce n'était pas très gentil ça !

©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia édit' by Nika



Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dark6nika.deviantart.com/ http://ff-judgement-day.forumactif.org/t49-tifa-s-diary http://ff-judgement-day.forumactif.org/t34-l-ardoise-du-7th-heaven
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Début du voyage [libre]   Mer 21 Mai - 8:41:05

[je prend le tour de réponse sous la demande Shera]




 
23 wishes, 89 letters


 

Aerith hocha la tête en souriant, il avait dit qu’il reviendrait, mais n’avait pas préciser quand pour être honnête, Aerith aussi avait promis de revenir « quand tout serait finit » hors elle ne l’avait pas vraiment fait enfin pas physiquement. Elle ne pouvait pas en vouloir à Zack d’être mort pour la retrouver ou d’avoir voulu sauver son ami. Bien sur, elle en avait énormément souffert, difficile de dire autre chose, mais ce n’était pas la faute de Zack.

Elle sortie de ses pensées pour se retrouver face à un Zack et une Tifa qui tentaient de balbutier des politesses, elle haussa les sourcils légèrement surprise, qu’est ce qui leur prenait ? La cetra les regarda alternativement pour essayer de comprendre ce qui n’allait pas. Elle se souvint alors de ce que Cloud avait raconter sur l’incident de Nibelheim, ce que Cloud avait vu et vécu était en fait les souvenirs de Zack, oui, donc Zack et Tifa se connaissaient, et hum…La fleuriste ecarquilla les yeux, bien sur, l’incident de nibelheim, c’est le jour où Tifa avait tout perdu à cause de la Shinra et Zack était un ancien membre de la Shinra…Elle avait dit…comment était-ce déjà ? Qu’elle haïssait la shinra, il y avait également fort à parié qu’elle est prononcé ce genre de parole contre Zack également… Il pensait alors qu’elle le haïssait tandis qu’elle regrettait ces paroles… C’était assez logique et ça leur ressemblait bien,  alors elle éclata de rire devant leurs mines déconfites. Elle mit un peu de temps à se calmer, probablement que le trop plein d’émotion de ces derniers jours était pour quelque chose dans son euphorie.

-Vous êtes trop mignon ! , elle se tourna vers Shera qui ne devait pas trop saisir le quiprocos Zack à été envoyé à Nibelheim le jour de l’incident, le jour où Sephiroth à bruler le village, c’est ce jour là que Tifa à dit qu’elle détéstait toute la Shinra elle se tourna vers la barmaid c’est bien cela n’est-ce pas ? elle reprit En tant qu’experte en Tifa je peux dire qu’elle regrette de t’avoir visé Zack, elle n’a rien contre toi, donc arrêtez d’agir comme si vous étiez des amants d’une nuit

Elle se remit à rire, si Barret avait été là il aurait surement lancé une vanne bien salée pour tout détendre mais Aerith ne savait pas trop faire ça, elle était plus du genre à mettre les deux pieds dans le plat, oui, c’est ce qu’elle venait de faire tout à fait, elle savait bien faire ça. Comme le jour où Barret c’était fait houspiller par son village et qu’elle avait demandé de s’amuser au gold saucer, la plus belle réussite de sa carrière. Il était vrai que leur comportement aurait put les faire passer pour d’anciens amants, mais Aerith n’avait jamais songer à ce que cela puisse être une réalité, elle leur faisait trop confiance et était parfois un peu naïve sur la bonté des gens, en vérité elle avait du mal à voir autre chose que le bien chez les gens qui l’entourait.

Elle repartie dans ses pensées en songeant à ce que Tifa avait dit, on cherchait Zack ? Vraiment ? Elle jeta un coup d’œil inquiet vers l’ex soldat, elle ne laisserait personne l’emmener mais elle aurait peut-être plus de mal à l’empêcher de foncer dans une bataille, le bon point c’est que cette fois elle l’accompagnerait, non, ils l’accompagneraient tous, Tifa, Cloud mais aussi Cid et Barret, et tous les autres !

Oui, Cloud serait ravie de revoir Zack, sans doute autant qu’Aerith ne l’était, et Denzel serait probablement enchanté de rencontrer le héros de son héros. Mais présenter Zack à Denzel voulait également dire passer au travers de la garde de Madame Gainsborough mère et ça c’était un autre problème…. Elle se doutait qu’elle aurait déjà du mal à la convaincre de la laisser repartir avec Tifa une fois arrivé à Canyon Cosmos, alors la laisser repartir avec Zack… Mais bon, Aerith était la plus têtue des deux et Elmyra le savait bien.

Elle s’aperçut alors que Zack n’avait pas répondu à sa question, elle se tourna donc vers lui en riant

- Je sais que Tifa est très jolie mais ce n’est pas une raison pour ignorer ma question, pourquoi tu es sur ce cargo ?  ,

Oh ce n’était pas très gentil de taquiner les deux bruns ainsi, mais elle ne pouvait pas s’en empêcher, on aurait dit deux petits chiots pris en flagrant délit de manger le journal.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Début du voyage [libre]   Jeu 22 Mai - 17:27:30

C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux...
En route pour Gongaga !
Tifa dit un truc que je compris pas, sauf qu’en fait, je crois qu’elle avait rien dit du tout, pas encore. J’étais au moins fixé sur le fait que ma présence la mettait mal à l’aise. Ben bravo Zack ! Mon regard se posa successivement sur les trois femmes, déstabilisé, comme si j’étais qu’un gosse pris la main dans le sac. Tout le monde a remarqué que quelque chose clochait là, oui, c’est bon ? J’aurais plus vite fait de hurler ça dans un haut-parleur. Moi d’abord la discrétion, autant le dire tout de suite, ça avait jamais été mon fort. Surtout que là, je venais d’établir un nouveau record mondial. Finalement, Tifa articula quelque chose, comme si son courage venait de lui revenir. Elle me dit qu’elle était « tellement » contente de me voir en vie. Bon, elle n’avait pas besoin de se forcer non plus… en fait, elle ne devait même pas faire exprès, la pauvre. Je n’aurais pas dû imposer ma présence, comme ça, mais j’allais pas non plus rejeter la faute sur Aerith. J’aurais pu me dérober tout seul comme un grand.

-Merci, je murmurai.

C’était un petit mot, mais y avait quand même pas mal de choses derrière, et pas seulement une réponse à ce qu’elle venait de dire. Je devais beaucoup à Tifa, déjà parce qu’à cause de moi, elle avait perdu beaucoup, mais aussi parce qu’elle avait aidé Cloud à se souvenir de mon existence. C’était pas rien ! La barmaid m’annonça alors que plusieurs personnes me cherchaient. Oubliant ma gêne l’espace d’une seconde, j’ouvris la bouche pour lâcher un « oh », franchement surpris. Ok, il devait y avoir Cloud… mais qui d’autre ? Qui ? Angeal ?! Ce serait… ce serait… Mon regard se fit plein d’espoir et de reconnaissance. Elle était tellement gentille malgré tout, Tifa, si seulement on avait pu être amis, si seulement tout s’était passé différemment !

- Cloud va être tellement heureux.

Je ne peux m’empêcher de sourire rien qu’à l’entente du prénom, sauf que j’arrivais pas à articuler une réponse, bloqué par l’embarras. Enfin bon, je crois que la tête que je faisais devait parler à ma place. Mon absence d’élocution aussi, elle en disait beaucoup, d’ailleurs, Aerith reprit la parole pour tout expliquer à Shera et j’avais l’impression que plus elle parlait, plus je m’enfonçais dans le sol.

La belle fleuriste abordait le sujet avec légèreté, comme si c’était simple, comme si ce n’était pas grave. J’avais l’impression qu’elle ne mesurait pas l’ampleur de ce qu’elle disait, sauf qu’elle savait que ma dernière mission était à Nibelheim. Et puis, comment pouvait-elle deviner que Tifa ne m’en voulait pas ? La rancœur n’est pas un sentiment qui se partage, pas plus que la haine. Ça se garde pour soi, ça s’entretient, ça persévère, et parfois même, ça grandit. C’est comme l’amour en fait. On s’en débarrasse pas comme ça, si ? Je me voyais mal arrêter d’aimer Aerith du jour au lendemain par exemple. En fait, je me voyais mal arrêter de l’aimer tout court. S’il y avait bien une chose au monde qui m’était impossible, ce devait bien être celle-là. D’ailleurs, malgré ses paroles (moi, tromper Aerith, quelle drôle d’idée !), j’arrivais même pas à lui en vouloir. De toute manière, bien sûr quelle ne pouvait pas mesurer la gravité des événements, après tout, elle n’y était pas.

-Aerith… que je marmonnai en baissant la tête.

Elle ajouta quelque chose et là, il y eut comme une espèce de silence bizarre. Pas seulement gêné mais plutôt un silence qui n’aurait pas dû avoir lieu, un silence qui a ponctué les paroles d’Aerith, restées en suspension dans les airs. Mon cerveau assimila avec du retard que, premio, c’était à moi qu’elle parlait, et deuxio, elle m’avait posé une question. Mon air de penseur toujours fixé sur le sol, je le relevais ensuite vers elle en faisant la tête d’un type à qui on vient de demander la racine carré d’un nombre à 5 chiffres.

- Euh… hein ? que je dis, super intelligemment.

Je décroisai les bras et me grattai la nuque, un peu embêté. La terre appelle à Zack, la terre appelle à Zack, vous recevez ? Communication proceeding…

Avant même qu’on me réponde quoique ce soit, je crus alors me souvenir de ce qu’elle avait dit. En fait, non, je crois que je me souvenais d’un seul mot, « cargo », et que mon esprit a déduisit le reste. En gros, qu’est-ce que je fichais ici. J’ouvris la bouche puis la referma comme un poisson. Surtout qu’il me fallut trois secondes supplémentaires pour me souvenir de la réponse que j’étais censé fournir. Qu’est-ce que je fichais ici déjà ? Ah oui.

- J’allais… à Gongaga, rendre visite à mes parents.

Dans le brouhaha autour, je perçus la voix mécontente d’un marin qui s’adressait à un de ses confrères, et j’eu l’impression que c’était sur moi que l’on gueulait, un peu comme si le monde entier avait décidé de se léguer contre moi. Y avait un groupe d’ados qui riaient plus loin, comme s’ils se foutaient de ma poire, et la dame pensive là-bas, qui disait rien, elle avait pitié, c’est ça ? Quand on se sent pas à la place, le moindre regard nous donne l’impression d’être pointé du doigt. Le pire est que j’avais pas d’excuse pour partir. Sauf si je décidai de dire : « Bon, finalement, j’y vais à la nage, ciao ! », sauf que je vois mal qui irait avaler ça. Mon regard se posa alors successivement sur Tifa et Shera, c’est à cette dernière que je m’adressai d’abord :

- Je suis désolé de … je tenais pas à m’imposer, je m’excuse piteusement.

Je lâchai un soupir avant de me reprendre un peu, tentant un sourire confiant :

- Et qu’est-ce qui vous amène ici, vous ?

Mon regard revint aussitôt vers Aerith, comme pour me donner du courage.
made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Tifa Lockheart
Administratrice

Messages : 1343
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 23
Localisation : Du côté de chez Swan ♪

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 25 ans
• More:

MessageSujet: Re: Début du voyage [libre]   Ven 23 Mai - 14:38:15




Tifa Lockheart

~You can have my light~



    L'optimisme d'Aerith était généralement réconfortant et avait l'art de vous détendre en peu de temps, mais cette fois, Tifa eut un drôle de sentiment amer en voyant avec quelle légèreté la marchande de fleur pouvait parler de l'incident de Nibelheim. S'en était presque crus de l'entendre évoquer l’incendie lui-même comme si ce n'était qu'une petite fête qui avait mal tournée et sur laquelle on peu rire quelques temps après. Mais ce qui c'était passé n'avait rien de drôle. Tifa avait beau avoir beaucoup de recule la dessus à présent, il ne fallait pas oublier qu'elle avait vu tous ses êtres chères mourir sous ses yeux ce jour-là, y comprit son propre père. Alors certes, ce qu'elle avait eut la maladresse de dire à Zack était peut-être futile comparé au reste de cette événement, mais pour elle, ça n'en restait pas moins important et étroitement lié au reste. Rire de cela ou le prendre aussi légèrement serait comme rire de la mort de son père. La jolie barmaid n'était pas une rabat-joie d'habitude, toujours optimiste, c'est comme ça que la plupart des gens la voyait. Mais c'était bien facile d'être optimiste lorsque les problèmes concernaient les autres mais lorsque quelque chose venait à la viser personnellement, la jolie brune avait tendance à se jeter la pierre et à se laisser couler au fond du lac avec. Elle ne saurait se pardonner tout ce qu'elle avait pu pardonner aux autres …

    Les joues de la demoiselle s’enflammèrent alors de plus belle devant les remarques de son amie, qui semblait être la seule à rire de cette situation. Zack et Tifa étaient bien trop concernés pour être capables de tant de dérision, et cela avait également eut bien trop d’impact sur eux ; Shera quant à elle, au contraire, n'était pas assez concernée pour en rire, et même si elle en savait plus, elle n'était sans doute pas le genre de personne qui se permettrait cela. Tifa savait bien qu'Aerith ne se moquait pas de ce qu'ils s'étaient passé autrefois, mais bien de leur comportement d'amant d'un soir ci-présent, mais tout de même, ça n'arrangeait rien à son malaise. De plus, sa culpabilité était quelque chose qu'elle aurait voulu exprimer elle-même, qu'importe le temps qu'elle aurait mis pour cela, c'était une confession importante qu'elle aurait aimé confier à Zack personnellement. Là, elle avait l'impression qu'il ne s'agissait que de dire à Zack d'aller chercher du pain, comme si ce n'était rien … mais cela comptait pour Tifa. C'était important qu'elle lui confit par elle même tous ses regrets et qu'elle lui demande pardon, et bien sûr, qu'elle lui dise clairement qu'elle ne l'avait jamais vraiment tenu responsable de cet incident. Mais maintenant, ça lui semblait encore plus difficile, elle ne savait pas quoi dire, elle ne savait pas quoi faire, sa gorge était nouée et son crâne semblait être sur le point d'exploser.

    Tifa se perdit dans les méandres de sa confusion, se coupant de tout pour simplement se dire qu'elle devait partir en courant tout de suite. Elle se reconnecta cependant à la réalité devant les excuses du brun, devant lesquelles elle secoua énergiquement la tête de gauche à droite, pour lui signifier qu'il n'avait pas à s'excuser et qu'il ne dérangeait pas le moins du monde. Puis il s'adressa de nouveau à Aerith, heureusement, Tifa se sentait mal d'entamer une conversation normal, comme ça, comme si rien n'était. Ça aurait été bizarre.

    C'était tout de même une situation frustrante. Tifa aimait bien Zack, c'était quelqu'un de tellement bien … Elle voulait que tout soit comme avant l'incident, même s'ils n'avaient eut qu'une semaine pour se connaître, Tifa savait bien qu'il était quelqu'un sur qui on peut compter, un ami précieux. Mais elle savait que rien ne serait possible avant qu'elle ne lui confesse sa culpabilité. Elle laissa le temps à Aerith de répondre à la question du soldat, tournant la tête vers Shera, qui lui semblait alors être le seul parti neutre de la situation.

    – Est-ce que ce verre tiens toujours ? Confiât-elle alors à la mécanicienne, sans que les deux autres n'entendent. Je crois que je vais en avoir besoin.

    Tu as raison Tifa, bourre toi la tronche sur un bateau avant d'aller expliquer à un gars que tu as cassé il y a plus de dix ans qu'en fait tu lui en veux pas ! Ça risque d'être intéressant. Enfin, elle ne comptait pas non plus se saouler, mais un petit verre bien frai, ou rien qu'un café, ça pourrait lui donner du courage. Quoi que, Tifa, avec un café dans le sang aussi tard, elle n'allait plus dormir de la nuit, ça avait tendance à la rendre paranoïaque en plus. Elle se tourna de nouveau vers le petit couple, avec un léger sourire gêné, mais sincèrement amicale.

    – Je pense que je vais vous laisser un petit moment, vous devez avoir beaucoup de chose à vous dire.

    Elle baissa un instant les yeux avant de les reposer timidement sur Zack. Elle ne savait pas trop comment s'y prendre, elle voulait le rassurer sans être trop directe, car les détails, elle aimerait les lui confier en privé, cela lui semblait plus correcte, étant donné les circonstances. Et puis, malgré ses jupettes, il ne faut pas croire, Tifa est quelqu'un de plutôt pudique.

    – J'aimerais te parler un peu plus tard … Mais prend ton temps, vous avez besoin de vous retrouver, Aerith et toi. Je suis sincèrement contente que tu ailles bien, Zack.

    C'était pas mal, ça, non ? Non ? Bah, si quand même ! Elle espérait que cela suffirait à faire comprendre au brun qu'elle ne lui en voulait pas, jusqu'à ce qu'elle éclaircisse un peu les choses. La demoiselle se demanda alors si elle devait contacter Genesis ou Cloud tout de suite … Mais elle savait que le blond préférerait entendre la voix du brun pour qu'il l’annonce lui même, même si ce n'était pas trop le genre de chose à annoncer au téléphone, ils étaient un peu loin maintenant. Pour le cuir rouge, elle estima finalement qu'il valait mieux qu'elle en parle à Zack d'abord. Peut-être qu'il n'avait pas envie d'être retrouver, lui, après tout ?

    Telle l'adolescente timide qu'elle était autrefois, Tifa s'esquiva discrètement, ne sachant encore pas trop si Shera allait la suivre ou non. La pauvre, elle ne devait pas comprendre grande chose, malgré les explications très brèves de la marchande de fleur. La brune ne rechignerait pas à en parler, il est vrai que c'était plutôt Aerith sa confidente d'habitude, mais c'était quelque chose qu'elle voulait bien confier à une autre oreille attentive, s'il y avait, bien sûr.  

©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia édit' by Nika



Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dark6nika.deviantart.com/ http://ff-judgement-day.forumactif.org/t49-tifa-s-diary http://ff-judgement-day.forumactif.org/t34-l-ardoise-du-7th-heaven
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Début du voyage [libre]   Aujourd'hui à 5:04:39

Revenir en haut Aller en bas
 

Début du voyage [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» L'heure du grand départ...[Rp Voyage libre]
» La fin d'un long voyage [ Libre ]
» Obama en chute libre ...
» Les gens du voyage
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy VII - Judgement Day :: Continent Est :: Junon-