RemonterDescendre



 

Partagez | .
 

 Début du voyage [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Début du voyage [libre]   Dim 8 Juin - 20:06:27



Début du voyage
In every heart...

Finalement, avant même que Tifa et Shera ayent eut le temps de partir, Aerith et Zack les avaient rejointes et un gros malaise s'était abattus sur le petit groupe.

- Moi de même, répondit-elle à Zack après qu'Aerith ait fait les présentations.

En y regardant de plus près, la mécanicienne remarqua que ses yeux avait la même couleur que Cloud, celle du MAKO; son attention se porta ensuite sur l'épée qu'il portait dans son dos. Où l'avait-il eut ? Quoique...Cid lui avait parlé de cette histoire de tombe et il lui semblait qu'il avait mentionné une épée...était-ce donc celle-ci ? Ce qui expliquerait pourquoi Zack semblait avoir l'ancienne épée de Cloud en sa possession.

Ce fut une Tifa qui balbutiait qui la tira de mes pensées; il faut dire que c'était la première fois qu'elle voyait Tifa dans un tel état. Elle la regarda puis observa les deux autres dans l'espoir d'avoir une réponse.

Shera pensa qu'ils devaient avoir l'air bizarre vu depuis l'extérieur; Zack et Tifa qui ne savait plus sur quel pied danser, Aerith qui avait l'air de trouver la situation très drôle et elle qui passait de l'un à l'autre avec un énorme point d'interrogation sur la figure.

- Oh, fut tout ce que elle put dire après les explications d'Aerith sur la situation.
Gênant en effet, elle supposa que Zack ne savait pas quoi dire, peut-être même qu'il pensait que Tifa lui en voulait toujours. Tifa, quant à elle, s'en voulait visiblement pour ce qu'elle avait car sinon (du peu qu'elle la connaissait), Zack aurait déjà certainement fait un vol plané à travers le bateau si elle lui en voulait toujours.

Elle pensait sérieusement à s'en aller quand Zack s'excusa de s'être imposer.

- Bien sûr que non, vous ne vous êtes pas imposé, lui répondit-elle en souriant. Ne vous en faites pas pour ça.

Et puis s'il y avait quelqu'un de trop ici, ce serait plutôt moi,pensa-t'elle.
Tifa lui proposa de finalement aller prendre ce verre et elle fini par partir.

- Bien, j'y vais aussi. J'ai été ravie de faire votre connaissance, Zack, lui dit-elle en lui serrant la main. Si vous voulez bien m'excuser...

La mécanicienne partit rapidement à la suite de Tifa, de peur de la perdre au milieu de la foule du cargo. Après un silence plutôt gênant, elle décida de briser la glace avec la première chose qui lui passait par la tête.

- Nous avons encore de la chance, aujourd'hui, la mer à l'air plutôt paisible, c'est une bonne chose, non ?

Elle pivota soudainement pour se retrouver face à face avec Tifa et se lança dans sa tirade;

- Ecoutez, je sais que ce n'est pas le bon moment et que je suis certainement pas la personne la mieux placée pour toute cette histoire mais...euh...si vous voulez en parler... je suis et je serai toujours là.
(c) Never-Utopia


Dernière édition par Shera le Ven 12 Juin - 23:44:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Début du voyage [libre]   Jeu 12 Juin - 10:22:52




 
23 wishes, 89 letters


 

Aerith secoua la tête, apparemment les deux n’avaient pas envie de la laisser arranger les choses, quelles têtes de mules ! Le passé était le passé, le remué dans tous les sens ne servirai a rien d’autre qu’à se prendre de la poussière dans les yeux. Si la jeune cetra devait remuer son passé nul doute qu’elle finirait par être enterrée sous la poussière, elle préférait ne pas trop y penser, de toute façon ce qui était fait était immuable, le futur en revanche était encore à façonner.

Elle regarda Shera et Tifa s’éloigner assez dubitative mais consciente que Tifa avait besoin de temps pour se préparer à parler à Zack. Elle reporta donc son attention sur ce dernier, inquiète qu’il puisse prendre cela pour lui et surtout soucieuse qu’il se sente à l’aise elle expliqua.

-Je ne pense pas que ça soit ta faute, ton retour à dût raviver pas mal de souvenir en elle, et pas des bons je suppose… Laissons-lui un peu de temps

La fleuriste lui sourit. Il était allé voir ses parents, logique… ces derniers étaient déjà terriblement inquiets lorsqu’Aerith les avait rencontrés il y a quelques années, alors maintenant… Il leur avait écrit une lettre où il disait qu’il avait une petite amie, mais Aerith n’avait jamais su de qui il s’agissait, peut-être d’elle mais peut être d’une autre, Zack aimait les femmes et elle le savait. De toute façon elle n’avait jamais exigé de lui une quelconque fidélité, les choses n’étaient sans doute pas assez sérieuse pour lui pour qu’elle puisse le faire.

Elle se souvint de la réaction de Tifa à l’époque, elle était également choquée à l’entente du nom de Zack, mais c’était compréhensible, après avoir entendu l’histoire de Cloud peut être c’était elle mise à douté de sa propre version de l’histoire, peut être avait elle pensé que Zack n’avait été qu’un mirage, peut être s’en était elle-même convaincue… Et d’un coup ce nom revenait comme un boomerang, lui confirmant que sa version était sans doute la bonne et que Cloud avait bel et bien un problème… En revanche ce nom n’avait eu aucun impact (à l’époque) sur le blond.

Et Zack comment avait il vécu tout ça, enfin pour de vrai, bien sur l’incident de Nibel avait dut être très dur, voir Cloud dans un tel état… Mais à quoi avait il songé ? Pourquoi être revenu à Midgar ? C’était dangereux… Aerith plongea son regard dans celui de l’ex Soldat comme si elle pourrai y trouver une réponse, mais elle ne vit rien d’autre que son reflet la regarder dans les yeux de Zack.

-Mmmmh mmmmh, oui tes parents étaient inquiets pour toi, enfin quand on les a rencontré il y a pas mal de temps, ils nous ont dit qu’ils n’avaient plus eu de nouvelle de toi depuis ta dernière lettre, ils pensaient que tu avais disparu… C’est comme ça que j’ai appris…

Aerith aurait pu conclure par un joyeux « et c’est comme ça que j’ai appris que tu étais mort ! » mais ce n’était pas tout à fait vrai mais par contre c’était tout à fait déplacé. Elle avait plus ou senti sa mort, mais elle n’était pas sure que ce soit Zack, elle ne le voulait pas en vérité. Elle avait préféré se convaincre qu’il avait trouvé une autre fille en mission et qu’il avait choisie de rester avec elle. Ce n’était pas très gentil de pensé ça de Zack, mais Aerith préférait le savoir heureux même avec une autre, plutôt que mort…

Elle sourit en s’adossant à la barrière du bateau, elle ferma les yeux et profita du soleil qui caressait son visage, c’était agréable, Aerith aimait être en mer, elle avait un rapport étrange avec l’eau, sans doute à cause de la rivière de la vie. Mais pour dire vrai elle avait un rapport étrange avec tous les éléments qui composaient cette planète…

Alors qu’elle profitait du soleil, ce dernier disparut presque instantanément et de grosses gouttes d’eaux mouillèrent le visage d’Aerith. Cette dernière ouvrit les yeux et constata que de gros nuages noirs avait remplis le ciel et qu’un vent monstrueux commençait à faire danser la pluie autour d’elle. Ca ne servait à rien de s’inquiéter, il fallait faire confiance au capitaine, il devait être habitué. Elle se tourna vers Zack en souriant pour lui dire de ne pas s’en faire mais le bateau se prit une vague en plein babord et Aerith trébucha, ses mains glissèrent de la rambarde sur laquelle elle était appuyée et elle passa par-dessus bord. Elle eut juste le temps de voir le visage de Zack avant de se retrouver dans l’eau…une fois encore… Elle eut du mal à remonter à la surface à cause du courant mais y parvint finalement, toussotant elle essaya de reprendre sa respiration. Elle avait du mal à rester la tête hors de l’eau tant la tempête était violente. Alors c’était ça que Cloud et Tifa voulait dire quand ils parlaient de dérèglement climatique ?

La cetra avala une grosse quantité d’eau salé une nouvelle fois avant de remonter à la surface, elle se demanda combien de temps elle tiendrait ainsi… Une autre vague la submergea, les enfants allaient ils bien ? Il fallait les mettre en sécurité, mais dans sa position elle ne pourrait rien faire…Tifa s’en occuperai, elle savait quoi faire et une pauvre tempête ne l’atteindrait pas, Shera non plus… Et Zack allait aller bien aussi, il était fort, c’était un soldat, on le voyait dans ses yeux…Les yeux de la cetra se fermèrent alors qu’elle sentait ses forces l’abandonné, elle voyait les yeux de Zack dans sa tête juste avant de sombrer.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Début du voyage [libre]   Lun 23 Juin - 16:41:37

C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux...
En route pour Gongaga !
Au début, je savais pas trop où me mettre, c’est vrai. Mais la présence d’Aerith me donnait du courage alors je tenais bien sur mes jambes. La gentillesse de Shera aidait aussi, je dois avouer. J’évitais un peu le regard de Tifa, parce que je crois que c’est la seule chose qui aurait été capable de me convaincre de partir, alors que je devais rester. C’était pas seulement que je voulais être avec Aerith, c’était aussi parce que j’avais le sentiment de devoir quelque chose à Tifa. Des excuses, ce serait pas mal, que je me disais. Ça ne lui rendrait pas son père, mais je voyais pas d’autres solutions pour espérer un pardon. Mais comment ça marchait, comment je pouvais lui dire ? J’allais pas balancer ça entre deux phrases qui n’ont rien à voir, genre : « Au fait, j’oubliais de te dire ! … ». Et puis, devais-je le faire devant les trois filles ? Bon, elles étaient toutes au courant de mes torts, alors pourquoi pas, qu’est-ce que j’en savais moi ? Sauf qu’après les paroles d’Aerith, Tifa déclara vouloir prendre congé. Elle prenait la porte de sortie que j’avais voulu emprunter, et c’était de ma faute. Shera me salua à son tour et je lui serrai la main le plus chaleureusement possible :

- Moi de même, Shera.

Moi là, j’avais l’impression de les chasser. Manquait plus que ça ! Et est-ce que ça voulait dire que Tifa partait pour de bon, dans le sens où elle ne voudrait plus me parler après cela ? J’ai mon petit moment de légère panique et je tourne la tête vers elle, la regardant sans comprendre. Devait-on vraiment en rester là ?

- Hé, Tifa…

La jolie brune qui avait gardé les yeux baissés les releva enfin vers moi, presque timide.

- J'aimerais te parler un peu plus tard … Mais prend ton temps, vous avez besoin de vous retrouver, Aerith et toi. Je suis sincèrement contente que tu ailles bien, Zack.

Je relâchai ma respiration en sentant un poids s’alléger au niveau du cœur, et je lui adressai un vrai sourire en hochant la tête. Je trouvais rien à ajouter sauf que cette fois, c’était pas un problème. Les actes en disent toujours plus de toute façon. Je fis un signe de la main tandis qu’elle s’éclipsait et Aerith tenta d’expliquer son comportement en concluant qu’il valait mieux lui laisser un peu de temps.

- Tu as raison.

Elle me dit alors qu’elle avait déjà rencontré mes parents et j’en eu comme un pincement au cœur. Il ne s’agissait pas seulement du fait que j’aurais voulu qu’on les rencontre ensemble, mais également que j’avais la confirmation qu’ils s’inquiétaient de ne pas savoir ce que je devenais. Aerith me dit alors que c’était à ce moment là qu’elle avait deviné ma mort et je baissai le regard à ses paroles, embarrassé. Alors avant, elle n’avait donc jamais su ? Aerith ne pouvait quand même pas s’imaginer que j’aurais vécu tout ce temps sans elle de mon propre chef. Elle n’avait juste pas voulu voir la vérité en face, que je préférais croire.

- Tu ne t’en étais pas douté, avant cela ? j’insistai quand même.

Même si c’était le cas, pouvais-je vraiment me permettre de lui reprocher quoi que ce soit ? Si j’avais tenu ma promesse, on n’en serait pas là. Heureusement, Aerith n’a jamais eu l’air de m’en vouloir. Elle s’adossa tranquillement à la barre et ferma les yeux, face au soleil. J’en profitais pour l’admirer, un léger sourire attendri aux lèvres. J’avais conscience du fait que le ciel commençait pourtant à se couvrir même si je n’y prêtais pas attention au début, malgré la force du vent qui semblait croitre. C’est quand je sentis quelques gouttes me tomber dessus que je levais un peu la tête. Le ciel s’était assombri de manière inquiétante.

- Décidément ! que je commentais en haussant un sourcil.

Aerith tourna la tête vers moi avec un sourire doux, comme pour me dire de ne pas m’en faire, et je n’eus même pas le temps de répondre qu’une secousse nous éjecta un peu vers l’avant, mes côtes tapèrent la rambarde tandis qu’Aerith passa carrément par dessus. J’eu l’impression de la voir tomber au ralenti parce que mon cœur était suspendu, sauf que paradoxalement, je ne fus pas assez rapide pour la rattraper : mon bras saisit le vide. En vrai, tout s’est passé trop vite. Je m’accrochai à la barre et me penchai pour regarder en bas. La mer commençait à se déchainer, mais il y avait quand même des chances pour qu’Aerith puisse se maintenir à la surface un certain temps, mais je ne la voyais pas.

- Aerith ! je m’époumonais, déséquilibré par une autre secousse.

Je la vis sortir la tête de l’eau avec un léger soulagement. Le jeune soldat fougueux que j’étais autrefois aurait plongé sans réfléchir, mais ça, c’était en fait la chose la plus stupide à faire. S’il fallait plonger, il fallait avant tout s’assurer que quelque chose puisse nous faire remonter. Le premier truc qui me vint à l’esprit fut de me précipiter à l’amarre la plus proche pour la balancer à la mer, c’est en la lâchant que je plongeai, si bien que je touchais l’eau le premier. J’aurais d’ailleurs peut-être pas dû plonger comme ça moi ! C’était pas pratique pour remonter! Après quelques battements de pieds pour atteindre la surface, je crachais un peu d’eau et nageais vers Aerith, la perdant de vue chaque fois qu’une vague me giflait la face. Une énième giclée d’eau et je ne la vis plus du tout alors qu’elle aurait dû être tout près ! Elle avait pu couler, que je me dis avec panique. Replongeant sous l’eau les yeux ouverts, je réussis à attraper son poignet et la tirait vers la surface avec moi. J’enroulai un bras autour de sa taille en battant des jambes de sorte à maintenir sa tête hors de l’eau.

- Aerith, reprends-toi !

Je luttai contre le courant et nous ramenait près de l’amarre que j’avais laissé tomber en mer. Je vous dit pas la galère pour attraper la corde qui s’agitait au vent, ça relevait presque de la chance que je m’en saisisse ! Je refermai fortement ma main dessus et ramenait Aerith vers moi de l’autre. J’avais malheureusement besoin de mes deux mains pour nous remonter, si Aerith ne pouvait s’accrocher à moi, ce n’était même pas la peine d’essayer. Je tentais de me trouver mentalement un plan de secours en tête mais rien ne me vint. Mon esprit était aussi distrait par le fait qu’elle n’était probablement pas la seule à être tombée à l’eau, et qu’il allait être difficile d’aider tout le monde…



made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Tifa Lockheart
Administratrice

Messages : 1343
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 23
Localisation : Du côté de chez Swan ♪

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 25 ans
• More:

MessageSujet: Re: Début du voyage [libre]   Mer 25 Juin - 15:53:53




Tifa Lockheart

~You can have my light~



    La foule était décidément dense sur ce navire. Les risques que représentaient la mer ces derniers temps semblaient moins terribles aux yeux des gens que de rester sur un continent qui était presque totalement tombé sous le joug de Deepground, pourtant, Tifa se disait que les perturbations climatiques qui secouaient cette pauvre planète devait faire bien plus de victimes que cette armée d'outre tombe. Mais par chance et comme venait de le souligner Shera, la mer semblait plutôt clame jusque-là, même si la brune n'en restait pas moins bercer d'un mauvais prés-sentiment. Elle hocha tout de même la tête pour acquiescer, restant pensive. Étrangement, Zack n'était plus vraiment le sujet de toutes ses pensées, en fait, elle s'était mise à penser à Cloud. Elle se demanda un instant si elle ne devait pas l'appeler tout de suite pour lui annoncer la nouvelle, mais ce n'était pas vraiment correcte. Zack devrait le faire lui-même … Comment Cloud allait-il prendre la nouvelle ? Oh, il sauterait sans doute au plafond ! Il allait aussi être vraiment très frustré de ne pas être là pour fêter dignement son retour … Mais vu le temps qu'allait prendre le voyage, elle n'allait tout de même pas attendre de rentrer à Edge pour lui dire !

Shera vint couper court au file de ses pensées pour tenter de lui apporter un peu de réconfort. Tifa ouvrit d'abord de grands yeux en la voyant se confier, puis un sourire radieux et naturelle ne tarda pas à habiller ses lèvres. Elle était très touchée par ces quelques mots pourtant si simples, mais tellement lourds de sens. Shera était un amie précieuse, même si elles n'avaient pas beaucoup l'occasion de se fréquenter, Tifa venait d'avoir la preuve qu'elle pouvait compter sur elle. Elle se mit presque aussitôt à culpabilisée de s'être laisser aller comme ça. Oui, elle aurait dû se montrer plus mature, ne pas être aussi fuyarde et faire table raz du passé. Ça aurait été tellement plus simple qu'elle s'adresse à Zack en lui donnant une grande tape dans le dos à renfort de ''sans rancune mon pote, je pensais pas ce que j'ai pu te dire à l'époque !''. Et puis elle l'aurait invité à boire un coup et Aerith et Zack aurait pu leur parler de leur première rencontre … bref, ces retrouvailles aurait pu être très agréable, finalement, si elle ne s'était pas laissé effrayée par sa propre culpabilité. Elle prenait ses tores parfois bien trop à cœur.

Regardant toujours Shera d'un regard bienveillant et d'un sourire sincère, la jolie brune hocha doucement la tête et posa doucement sa main sur l'épaule de son amie. Tifa ne se laissait jamais abattre bien longtemps, on pourrait presque croire qu'elle est lunatique parfois ! Heureusement que c'était plus souvent arrangeant et positif que le contraire … Enfin … le contraire était parfois possible aussi … Vous savez, les hormones …

– Merci Shera, ça me touche beaucoup. Ne t'en fais pas, je vais bien …

La brune reprit tranquillement la marche. Elle semblait plus détendue, elle essayait de prendre du recule sur toute cette histoire. Elle préférait sauter l'épisode larmoyant de la culpabilité pour passer directement aux chaleureuses retrouvailles dignes de ce nom, où ils pourraient rire de cette situation.

– C'est juste que … Lors de l'incident de Nibelheim, Zack était là … Il a essayé de nous aider et je lui ai dis des choses que je regrette beaucoup … Je ne l'ai jamais vraiment pensé en plus, j'étais juste en colère contre la Shinra … Tout ira bien, je dois juste lui présenter mes excuses. A cause de moi il doit se sentir coupable de tout ça alors que ce n'est pas de sa faute.

Zack était un héros après tout. Il l'était aux yeux de Cloud en tout cas, mais aussi aux yeux de Tifa. Personne ne savait ce que Zack avait fait pour eux, il était l'archétype du héros de l'ombre, du héros oublié de tous. Il était celui avait tant inspiré Cloud et qui continu de l'inspirer, un véritable modèle de courage et de droiture. Finalement, ce retour des morts ne leur apportait pas que du malheur, si Deepground était arrivé en tête de file, les héros, eux aussi, commençaient à refaire surface. Ce n'était pas grand chose comme ça, une marchande de fleur et un ex soldat oublié de tous ou presque … Mais si cela pouvait apporter un peu d'espoir à une poignée de personnes, alors c'était déjà beaucoup.

La demoiselle se mit alors à penser à Genesis, elle n'oubliait pas que lui aussi, elle devait le prévenir du retour de Zack. Elle avait eut beaucoup de mal à cerner ce soit-disant ex-compagnon de Sephiroth, il faut dire que cette mention ne faisait plus vraiment bonne figure sur un CV. Mais après avoir reçu quelques nouvelles de lui, elle se dit que finalement, il ne devait pas être spécialement mal honnête. En tout cas, il ne devait pas chercher à nuire à qui que ce soit, il voulait simplement retrouver des compagnons perdus, ce qui était parfaitement louable.

Pensant à cela, la brune prit son PHS pour consulter ses messages, se demandant si elle devait contacter le cuir rouge et Cloud tout de suite finalement. La question fut vite régler car elle n'avait pas de réseaux. Oui, pas étonnant en pleine mer quand on y réfléchis bien ! Ah vraiment, le bateau ce n'était pas trop son truc. Elle n'était pas contre une petite ballade romantique en voilier, mais là, elle n'était pas sur un voilier de tourisme, c'était un vieux cargo militaire en retraite qui puait la rouille et les passagers mal propre. Que ne donnerait-elle pas pour voyager tranquillement à bord du Hauvent ou de la Shera de Cid ! Mais bon, leur chauffeur était occupé, alors pas le choix !

Tifa remarqua soudain que les remous du bateau étaient plus vifs. Elle releva la tête pour regarder autour d'elle afin de s'assurer que ce n'était pas qu'une impression. Dans ce couloir, elles n'avaient pas de vue sur l'extérieur, mais vu les caprices de la mer ces derniers temps, Tifa n'était pas vraiment étonnée que ça ce soit couvert d'un coup. Elle posa les yeux sur la jeune scientifique qui l'accompagnait.

– ça s'agite, non ?

Presque aussitôt, une recouse plutôt violente envoya Tifa contre un mur pour lui répondre. Elle en lâcha même son téléphone qui se brisa à quelques pas plus loin. Elle tenta bien d'aller récupérer les morceaux pour tenter de réparer la chose, mais en constatant que le bateau tanguait maintenant dangereusement, elle s'inquiéta très vite pour les enfants. Elle posa une main contre le mur pour se diriger vers leur cabine quand elle entendit de grands éclats de voix annonçant que quelqu'un était tombé par dessus bord. Elle se stoppa net, craignant le pire … Aerith et Zack était resté sur le pont ! Elle tourna aussitôt les talons en compagnie de Shera et le temps d'arriver, on annonça une seconde personne à la mer. Le pont était maintenant très glissant et personne n'osait s'y aventurer si ce n'est quelques marins pour sécuriser la zone. Tifa elle, fonça sans réfléchir vers le bord pour s’agripper à la rambarde. Elle constata avec horreur que c'était bien ses deux amis qui étaient dans l'eau, se débattant contre les vagues dantesques pour survivre. Elle remarqua alors que deux marins tentaient de les remonter en tirant sur une corde, Tifa les rejoignit aussitôt pour leur porter main forte, et sa force titanesque fut tout de suite la différence. Ils les hissèrent donc jusque sur le pont et Tifa s'agenouilla auprès d'eux pour s'assurer de leur état. Zack semblait à bout de souffle, mais le cas d'Aerith était bien plus inquiétant.

– Zack, ça va ? Remarquant qu'Aerith était inconsciente, elle posa sa main sur son épaule. Aerith ! Aerith !!

Son cœur s'emballa sous la panique. Non, non, non ! Aerith ne pouvait pas mourir comme ça, pas déjà ! C'était de sa faute ! Bon sang, si elle avait été un peu moins cruche ils seraient restés ensemble et rien de tout cela ne serait arrivé !!

– Ne restez pas sur le pont, vite, amenez-là à l'intérieur ! Intervint l'un des marins.

Voyant l'état de Zack, Tifa entreprit aussitôt de prendre Aerith dans ses bras pour la porter, s'assurant que le jeune homme, qui devait avoir but la tasse plus d'une fois lui aussi, suive bien le mouvement. Elle l'apporta au plus vite jusqu'à la cabine qu'elles étaient sensée partager cette nuit, alors que le bateau tanguait toujours furieusement. Elle l'étendit sur le lit et l'examina aussitôt pour constatait qu'elle ne respirait presque plus.

– Elle doit avoir de l'eau dans les poumons ! Elle est gelée, il lui faut une couverture !

Sans plus d'hésitation, elle pencha la tête de son amie en arrière et posa un genou contre le bord du lit afin d'être au mieux pour pratiquer un massage cardiaque. Elle plaça donc le talon de ses mains au milieux de la poitrine de la Cétra et pressa plusieurs fois. Rassurez-vous, elle n'y mit pas toute sa patate – sinon la pauvre Aerith se serait retrouvé avec plusieurs côtes cassées. Après quelques pression, elle pinça le nez de la jeune femme et lui ouvrit la bouche pour y souffler un peu d'air. Elle recommença plusieurs fois le massage cardiaque suivit du bouche à bouche.

– Allez Aerith, réveilles-toi ! Ce n'est pas le moment de nous laisser !

©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia édit' by Nika


{HS : Je me suis fais un petit plaisir là, mais si jamais ça ne vous conviens pas (si Aerith voulait se réveiller plus tôt ou si Zack voulais faire le bouche à bouche) n'hésitez pas à me le dire ;3 }



Promise beyond the stars:
 


Dernière édition par Tifa Lockheart le Jeu 14 Aoû - 14:35:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://dark6nika.deviantart.com/ http://ff-judgement-day.forumactif.org/t49-tifa-s-diary http://ff-judgement-day.forumactif.org/t34-l-ardoise-du-7th-heaven
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Début du voyage [libre]   Lun 21 Juil - 21:18:55

Début du voyage
A peine avait-elle fini sa phrase que Shera pensa qu'elle avait peut-être parlé un peu trop vite; si Tifa voulait en parler, elle pouvait le faire, elle n'avait pas à insister pour qu'elle lui raconte son histoire. Son regret s'accentua un bref instant, quand un voile passa sur le visage de Tifa, mais il partit quand elle la remercia en la gratifiant d'un sourire. Elle ne l'avait visiblement pas vexée.

La mécanicienne avait visiblement visé juste tout à l'heure ou du moins Tifa pensait la même chose; la recherche de rédemption des deux côtés semblaient compliquée. Mais bon, tout ceci n'était pas ses oignons.

Tifa se plongea sur son PHS et le regard de Shera se perdit sur la foule du bateau. C'était difficile de se dire qu'il n'y avait pas si longtemps que ça, ce genre de navire transportait uniquement des soldats et des marchandises et que maintenant, il était rempli de civils. Les gens se fonçaient de plus en plus dedans d'ailleurs, c'était étrange.
A peine Tifa avait-elle fini sa phrase que tout le monde s’écroula sur son voisin, suite à une violente secousse. Le PHS de cette dernière lui glissa des mains et s'éclata sur le sol.

- Vous allez bien, lui demanda la mécanicienne en remettant ses lunettes qui avaient elles aussi manqué de tomber par terre.

Une voix cria qu'une personne était tombée à la mer et elle suivit Tifa, traversant la foule en sens inverse. Leur avancée n'était guère rapide, en tout cas pour elle; les gens horrifiés et trempés fuyaient le pont, les repoussant sans cesse plus loin de leur objectif. Elle essaya d'apercevoir Aeris et Zack dans la foule mais elle ne les vit point, elle espérait les avoir manqué.

Il pleuvait maintenant à torrent avec de violentes rafales de vent; elle s’arrêta un instant, maudissant sa bêtise; elle aurait mieux fait de me taire, une fois de plus. Mais ce n'était le moment des remords. La mécanicienne rejoignit en dérapant Tifa et les matelots qui remontaient les noyés. Aeris et Zack ! Si ce dernier semblait juste sonné, Aeris, par contre était étrangement pâle. Suite à la remarque d'un marin, Tifa l'emporta précipitamment et Zack et Shera la suivirent le mieux qu'ils pouvaient.  

Une fois rentrée dans leur cabine, Tifa commença le massage cardiaque et la scientifique chercha dans les placards des couvertures, qu'elle tendi à Zack pour qu'il se réchauffe et qu'il la donne à Aeris quand Tifa aurait fini. Elle ferma la porte et chassa les quelques curieux qui s'étaient amassés; les cabines étaient déjà assez petites comme ça, pas besoin de personnes supplémentaires pour y pomper l'oxygène.
Shera retins mon souffle, priant en silence pour que leur amie survive.  

©Didi Farl pour Never-Utopia



Désolée pour la réponse tardive et courte, toute mes excuses. Dîtes-moi si je dois changer quelque chose.


Dernière édition par Shera le Ven 12 Juin - 23:52:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Début du voyage [libre]   Sam 2 Aoû - 15:27:13




23 wishes, 89 letters



Aerith n’avait pas peur de mourir, ce dont elle avait peur c’était de ne pouvoir aider  personne. Elle avait déjà affronté la mort une fois, ce n’était pas un problème de recommencer. Mais pourquoi y pensait-elle autant alors ? Elle flottait, elle ignorait où elle était mais elle flottait, elle était en sécurité. Etait-ce ce que les enfants ressentaient dans le ventre de leurs  mères ? Petit à petit, toute ses pensées s’effacèrent de son esprit, elle était immobile, incapable de songer à quoi que ça soit. Elle n’avait jamais expérimenté quelque chose comme cela. Le néant total qui s’installait peu à peu… Ce n’était pas normal, elle s’en fichait… Non, elle ne s’en fichait pas, elle était juste incapable d’y réfléchir, elle était si fatiguée… Le noir. Noir… Lorsqu’elle était vivante, elle avait recherché un homme à la cape noir si fatiguée , cette quête l’avait menée à sa perte laissez-moi, où était-il maintenant ? dormir DEBOUT !

Aerith ouvrit les yeux, non, ce n’était pas ses yeux, mais elle voyait, il y avait une créature gigantesque, tout était flou… Elle n’était pas vraiment là, la créature avait mal, il tombait violemment sur elle non… Elle mélangeait, ses propres souvenirs étaient mélangés… Elle leva « le regard » il tombait sur elle, oui c’était le souvenir de sa propre mort… Pourquoi… Elle n’avait pas vu Sephiroth tomber… Ce n’était pas un souvenir, c’était comme cela qu’elle se l’était imaginé… Pourquoi maintenant ? La créature, elle ne l’avait jamais vu, elle ne l’avait jamais imaginé non plus… Pourquoi l’aurait elle fait ? Elle la chercha de nouveau, il n’y avait rien. Si, là-bas… Une vague lumière tremblotante,  elle courut vers elle, ce n’était pas une lumière c’était les reflets du ciel sous la surface de la mer… elle était en dessous ? Non ce n’était pas le ciel, c’était les yeux de Zack. Ca n’avait pas de sens, une seconde auparavant c’était… reprends-toi !. Me reprendre ? Pourquoi ?

Où était-elle d’abord ? Elle se rendit compte qu’elle ignorait qui elle était, et juste avant elle avait vu quelque chose de très important, mais elle ne se souvenait plus. Et puis il faisait froid. Reprends-toi, lui avait-on dit. Oui c’était ça. Mais pourquoi… Elle était serrée, comme si on la compressait pour la faire rentrer dans un petit cube… C’était bizarre Aerith !. Elle sourit, oui c’était son nom elle était Aerith et elle… doit avoir de l’eau dans les poumons ! de l’eau ? Non tout allait bien ! Regardez je peux respirer ! … non ? Non je ne respire pas… Pourtant je sens l’air… réveilles-toi ! je dors ? Non, je ne me souviens pas m’être endormis je… Elle avait mal à la tête, l’eau… Oui ! Elle était tombée dans l’eau et alors… Elle avait coulée à cause des vagues ! Tout était clair maintenant, il y avait eu une tempête ! Ces amis s’en étaient-ils sortis ? Ce n'est pas le moment de nous laisser ! oui ! Ces amis avaient besoin d’aide ! Elle devait aller les aider ! Mais par où ? Elle leva la tête et une main apparut, Tifa, c’était la main de Tifa ! Elle l’attrapa.

Aerith ouvrit les yeux et fut éblouit par la lumière de la cabine, elle se releva et toussa, recrachant en même temps l’eau salé qui avait cru bon de faire un tour dans ses poumons. Elle était trempée et sous une couverture, Tifa au-dessus d’elle, Zack un peu plus loin, et Shera prêt de la porte. Elle reprit tant bien que mal sa respiration elle avait l’impression d’avoir couru un marathon !

-Qu’est ce qu’il s’est passé ? Je suis tombé et j’ai coulé et après… Est-ce que tout le monde va bien ? Ma mère ? Les enfants ?

Elle posa sa main gauche contre son cœur qui battait la chamade, elle était morte d’inquiétude, elle essaya de se lever pour aller voir d’elle-même mais ces jambes décidèrent qu’elle devait rester par terre, elles étaient en coton. Elle se retrouva donc contrainte de rester assise, interrogeant du regard ces amis. Ils étaient tous plus ou moins trempés, étaient-ils tous tombés ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Début du voyage [libre]   Jeu 14 Aoû - 14:18:51

C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux...
En route pour Gongaga !
Quelque chose dans mes plans avaient merdé. Oui c'était le mot. Merdé. Au moment où j'avais sauté, j'étais sûr qu’Aerith resterait consciente et que j'aurais pu nous remonter, pensant qu’elle aurait pu rester accrochée à moi. Je n'avais pas prévu qu'elle perde connaissance en cours de route et n’avais donc pas d’autre choix que de la maintenir moi-même. Comment remonter, dans ces conditions, avec un seul bras disponible ? Je m'étais trop habitué à être confronté à des personnes de mon endurance, que j'en avais oublié les normes des personnes non injectées de mako. C'était la petite erreur qui risquait de nous couter gros. Quelqu'un allait-il remarqué que nous étions en mer? Vu l'agitation qu'il devait y avoir sur le pont, peu de chances ! Je levais la tête pour essayer de voir ce qu'il se passait en haut, mais les vagues m'arrivant dans la face m’empêchaient de voir distinctement ce qu'il s'y passait.

Et puis d'un coup, je me sentis propulsé vers le haut. On nous faisait remonter, et heureusement que je tenais fermement la corde à ce moment. Gardant Aerith contre moi, je tins prise sans grand problème malgré un vent plutôt violent. Mon entrainement quotidien était bénéfique pour faire face à ce genre de cas extrême, mais une fois qu'on fut ramené par dessus bord, il ne m'était plus d'aucune utilité. Aerith était toujours inconsciente et pâle comme la mort. Oui, j'étais préparé à beaucoup de choses, mais certainement pas à ça. C'était Tifa qui nous avait remonté et j'avais déposé Aerith au sol sans savoir quoi faire. Je la gardai contre moi, les yeux écarquillés de frayeur. Je n'avais pas fourni un si grand effort physique, mais pourtant mon cœur battait à tout rompre. J'avais la respiration courte et mon corps me semblait peser une tonne, lors même que mes muscles n’étaient pas le moins du monde endoloris. La simple idée de perdre Aerith me tétanisait, et à ce moment je n’avais plus grand-chose d’un héros. J'étais juste un gosse perdu. Angeal, où es-tu ?!

Et Tifa sembla entendre mon appel. La première chose qu’elle fit fut de me demander comment j’allais.

- Tifa… !

Je levais un regard désespéré vers elle qui eut valeur de réponse. Un marin demanda à ce qu’on se réfugie à l’intérieur, mais mon esprit déconnecté m’empêcha de réagir aussi promptement que j’en avais l’habitude. Prenant les choses en main comme la femme courageuse qu’elle était, la brunette ramassa Aerith avec aisance. Encore choqué de la vision inerte de ma copine, j’en restais les bras encore ouvert et les rabaissait lentement. N’empêche, l’assurance de Tifa avait allumé une petite lueur d’espoir dans mon esprit. Me prenant en pitié, un marin m’attrapa par le bras pour m’aider à me relever. Je bredouillai un remerciement avant de me lancer à la suite de notre sauveuse, qui vérifia d’un coup d’œil si je suivais le pas. Comme le bateau tanguait terriblement, on arriva en titubant jusque dans une cabine et Tifa étendit Aerith sur un lit.

Quand la jolie brune réclama une couverture pour son amie, Shera se précipita pour lui en donner, ainsi qu'à moi. Je regardai Tifa faire un massage cardiaque à la Cetra, restant désespérément impuissant. L’instant sembla durer des heures avant qu’Aerith ne recrache l’eau qu’elle avait ingurgitée en un sursaut. A ce moment, j’eus l’impression que toute la pression de mon corps était redescendu comme ça, d’un coup, me donnant l’impression de flotter contre la gravité terrestre. La courageuse rescapée eut la mauvaise idée de vouloir se lever. Elle ne tenait donc jamais en place ou quoi ?

- Ce n’est pas prudent Aerith. Vu ce qu’il t’est arrivé, tu devrais te rallonger.

Mais comment faire entendre raison à une femme aussi têtue ! Trouvant que ma propre couverture ne me servait à rien, j’allais la déposer sur les genoux d’Aerith au cas où l’autre ne la réchauffait pas suffisamment.

- Qu’est ce qu’il s’est passé ? Je suis tombée et j’ai coulé et après… Est-ce que tout le monde va bien ? Ma mère ? Les enfants ?

- Tifa t’a sauvée , expliquai-je, pour faire simple, puis là, je tiquai sur un mot, ta mère … ?

Sa mère était à bord ?! Je ne me sentais plus aussi rassuré tout à coup, moi !

- Euh… j’en sais rien pour les autres, on n'a qu'à aller ... vérifier ?

Je jetai alors un coup d’œil interrogateur à Shera puis à Tifa. J’ignorais si mon aide serait vraiment utile dans ce cas là, parce que je ne savais pas vraiment à quoi tout ce beau monde ressemblait. Au moins, il ne me semblait pas avoir vu quelqu’un d’autre tomber en mer. Moi j'étais toujours inquiet pour Aerith en tout cas. Je ne pus m'empêcher de ramener mon attention vers elle.

- Mais dis-nous d'abord comment tu te sens.
made by pandora.

Revenir en haut Aller en bas
Tifa Lockheart
Administratrice

Messages : 1343
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 23
Localisation : Du côté de chez Swan ♪

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 25 ans
• More:

MessageSujet: Re: Début du voyage [libre]   Jeu 14 Aoû - 15:34:11




Tifa Lockheart

~You can have my light~



    La terreur avait envahi le corps de la jolie barmaid jusqu'à la plus petite cellule de son organisme, si bien qu'elle en perdit la notion du temps. Un instant, elle eut presque l'impression qu'elle était là, juste à côté de son propre corps, regardant cette jeune femme qui lui ressemblait étrangement s'acharner avec espoir pour réanimer sa précieuse amie. Combien de temps cela avait-il duré ? Elle n'aurait sût le dire, très honnêtement … Une seconde, une minute, une heure, une journée ? Un voile noir lui brouilla la vue un instant, jusqu'à ce qu'enfin, Aerith n'ouvre les yeux pour recracher l'eau salé qui lui encombrait les poumons. Tifa ne pouvait qu'imaginer la douleur que cela devait être. Elle eut l'impression de se sortir d'un terrible cauchemar, le souffle cours, elle observait son amie comme si elle venait de se réveiller. Elle dû même prendre quelques instants pour se rendre compte que c'était elle qui avait effectué les manœuvres de secours, massage cardiaque et bouche à bouche … Elle s'en souvenait à peine, tant elle avait fait cela dans la panique et par pure instinct.

    Elle ne se rendait compte que maintenant de beaucoup détails. De la présence de Zack, mort d'inquiétude, de la disparition de tous les curieux grâce à Shera et …. Quand avait-on donné cette couverture à Aerith ? Bon sang. Ce n'était pas elle qui avait manqué de se noyé, et pourtant, elle ne se sentait pas moins faible. La panique, c'est particulièrement épuisant, voilà bien longtemps qu'on ne lui avait pas fait une telle frayeur, du genre à vous faire défaillir, à rendre vos jambes aussi molle qu'un spaghetti trop cuit ou même à vous faire frôler la crise cardiaque. Elle laissa son arrière train retomber sur le bord du lit, pour se remettre de ses émotions alors que la marchande de fleur s'affolait déjà de savoir si tout le monde allait bien. Tifa resta muette, seulement capable de regarder son amie fixement, comme pour s'assurer qu'elle ne rêvait pas cette fois, qu'elle était bien en vie. Zack prit alors soin de répondre aux interrogations de la Cétra, et la barmaid se réveilla lorsqu'il assura qu'elle l'avait sauvé. Ses joues s'empourprèrent aussitôt et elle préféra complété cette déclaration.

    – Je n'aurais rien pu faire si Zack n'avait pas sauté à l'eau pour te repêcher à temps.

    Allons, veuillez cesser de vous jeter mutuellement des roses de la sorte, on sait que vous faites une bonne équipe quand il s'agit de sauver une Cétra en péril ! Le bateau tanguait encore furieusement, et Aerith avait raison, il était temps de prendre des nouvelles des enfants, mais aussi de l'évolution de la situation. Tifa doutait que la tempête ne se calme tout de suite, et si elle s'efforçait de ne pas songer au pire, elle ne pouvait s'empêcher de redouter le naufrage … Bon sans. Quelle idée elle avait eut l'embarquer les enfants dans cette aventure risquée ! Ils auraient été bien plus en sécurité en restant à Midgar finalement, ou n'importe où sur le continent … pourquoi a-t-il fallut qu'elle veuille leur faire traverser cette mer déchaînée ? S'il n'y avait pas encore de casse, Tifa s'en voulait déjà profondément. Elle aurait mieux fait de contacter Cid, quitte à devoir attendre quelques jours ou quelques semaines supplémentaires … Mais un voyage en aérostat aurait été beaucoup plus sûr.

    Doucement, Tifa posa sa main sur l'épaule de son amie, et l'autre vint doucement caressé sa joue encore glacée. Elle la regarda dans les yeux, de ces yeux tendres et bienveillant qui lui allait si bien. Elle lui adressa un léger sourire à la fois soulagé et rassurant.

    – Je vais aller voir comment vont les autres, toi, tu devrais te sécher et enfiler des vêtements secs.

    Machinalement, elle réajusta les petites mèches frontales de son amie, se geste lui rappelant douloureusement ceux qu'elle avait eut devant son corps inerte. Avec un petit pincement au cœur, elle se releva demandant à Zack de prendre soin d'elle. Elle jugeait que c'était sans doute mieux que Zack reste ici avec Aerith pendant qu'elle allait s'assurer de l'état des enfants et d'Elmyra. Enfin, elle ne savait pas très bien à quelle niveau en était leur relation, ni à quelle niveau elle avait put être autrefois … Mais de toute façon, si Aerith voulait se changer seule, elle saurait bien congédier Zack pendant ce temps. Elle sortit de la pièce en compagnie de Shera et elle purent très vite rassurer les quelques curieux inquiet pour la jeune femme qui était tombée à l'eau. La panique était encore vive dans les couloirs, et on ne pouvait pas esquisser le moindre pas sans être ballotté à dans tous les sens.

    Dans cette pagaille, Tifa fit de son mieux pou retrouver le chemin de ma cabine des enfants, qui, heureusement, n'était pas très loin de celle qu'elle occupait avec Aerith. Elle prenait régulièrement garde à ce que Shera la suive toujours et s'arrêta près d'un hublot pour y observer un paysage déchaîné très inquiétant. Donnant parfois sous l'eau, le hublot montrait tout autant le ciel, témoignant du violent remue-ménage dans lequel s'était empêtré le navire. En observant plus longuement, Tifa crus apercevoir une créature gigantesque au loin. Cette immense dragon n'était pas inconnu que de la jeune femme.

    – Ce pourrait-il que …

    Elle fut coupé dans son raisonnement par une énième secousse qui manqua bien de la faire trébucher. La créature mystique était encore loin, mais Tifa la savait très rapide … Et elle priait pour qu'il n'ait pas l'idée de s'attaquer au navir. Léviathan était le roi des mers, et il n'était pas bon de navigué sur son territoire lorsqu'il était d'humeur aussi massacrante.

    -J'espère que ce navire va tenir bon. Confia-t-elle à Shera.

    Elle arriva enfin à la chambre d'Elmyra et des enfants, qui eux aussi semblait très inquiet. Tifa ne put s'empêcher de s'excuser de les avoir embarqué dans cette histoire, les voir aussi effrayés lui brisait le cœur. Marlène assura qu'ils allaient s'en sortir, et Denzel essayait de se montrer aussi optimiste qu'elle … mais ils avaient tous peur. Tifa ne dit rien sur la créature qu'elle avait aperçu au loin, mais cela l'inquiétait. D'un côté, elle voulait rester avec les enfants pour être en mesure de les protéger, mais d'un autre, elle voulait aller voir le capitaine pour prendre connaissance de ses plans pour les sortir de là. Elle priait pour que tout s'arrange, que Léviathan s'éloigne, que la mer se calme … pour qu'ils ne fassent pas naufrage, pour qu'ils n'aient pas à embarquer sur des canaux de sauvetage douteux.

    Rongée par la culpabilité, Tifa se montrait forte et souriante devant les enfants, afin de les rassurer, comme si la situation était parfaitement normal. Elle préféra également de rien dire sur la petite séance de trempette de la fille d'Elmyra, et se tourna finalement vers Shera, un peu à part.

    – Est-ce que tu peux les emmener à Zack et Aerith ? Je serais plus rassurée de les savoir tous ensemble. Pendant ce temps, je vais aller voir le capitaine pour en savoir plus sur la situation et si je peux être utile.

    Quelles étaient leurs chances de survis si Léviathan décidait de les attaquer directement ? Si vraiment cela devait arriver, alors elle ferait de son mieux pour défendre le bateau. Elle savait que ce navire militaire à la retraite était toujours armé et elle n'hésiterait pas une seconde à sauter directement sur la créature pour lui faire tâter de ses poings. La situation était donc plutôt alarmante, mais Tifa s'efforçait de faire comme si rien n'était. Elle voyait cependant dans le regard de son interlocutrice qu'elle aussi était consciente que leur survit ne tenait qu'à peu de chose.

©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia édit' by Nika



Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dark6nika.deviantart.com/ http://ff-judgement-day.forumactif.org/t49-tifa-s-diary http://ff-judgement-day.forumactif.org/t34-l-ardoise-du-7th-heaven
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Début du voyage [libre]   Lun 25 Aoû - 21:15:03

Début du voyage
Après un instant qui parut une éternité pour tout le monde, Aerith finit par ouvrir les yeux et recracher l'eau qui étaient dans ses poumons. L'atmosphère tendue de la pièce se détendit et Shera poussa un soupir de soulagement en s'asseyant devant la porte. La fleuriste s'agita et essaya tant bien que mal de se lever,sans succès; elle demanda des nouvelles de sa mère et des enfants.

Elle rendit à Zack son regard interrogateur; elle partait du fait qu'il ne connaissait que peu, voir même pas du tout Marlène, Denzel et madame Gainsborough; quant à elle, elle n'avait eut l'occasion que de voir quelques fois les enfants et elle n'avait jamais rencontré la mère d'Aerith. Elle ignorait si sa présence pouvait-leur être utile.

Tifa confia Aerith à Zack après l'avoir rassurée et elle se dirigea vers la sortie. La mécanicienne se releva pour la laisser passer et par pur réflexe, elle décida de la suivre juste après avoir adresser un signe de tête aux deux autres.

Tandis que Tifa rassurait les curieux, elle profita de la demande d'un marin pour essayer d'obtenir une réponse à une de ses questions;

- C'est très aimable à vous mais je ne crois pas qu'elle ait besoin d'un médecin. Sinon, savez-vous combien de temps la tempête durera encore ?

Il lui répondit d'un air désolé qu'il n'en savait rien. Elle le remercia et partit à la suite de Tifa tandis que le marin demandait aux personnes rassemblées de bien vouloir regagner leur cabines respectives.

Alors qu'elles avançaient en direction des cabines, elle eut une pensée pour Cid en apercevant un coin de ciel noir à travers un hublot. Lorsqu'elle l'avait vu, quelques heures plutôt, il lui avait dit qu'il devait livrer une importante cargaison à Fort Condor.

Après la fin des attaques de Deepground, ils avaient cherché, après avoir réparé le Shera, un moyen de rendre le vaisseau plus résistants aux chocs et moins gourmand en carburant. Ils avaient d'abord cherché avec des matériaux et des techniques connues, mais sans résultats; puis ils avaient essayés de comprendre les objets mystérieux de l'appareil mais hormis une machine à café, ils n'avaient rien trouvé d'autre. La question suivante s'était elle aussi posée; le Shera pouvait-il résister à une tempête, malgré la foudre ?

Une nouvelle secousse sortit Shera de sa réflexion et elle rejoignit Tifa tout en espérant que Cid avait plus de chance qu'eux et que le temps était meilleur de son côté. La jeune femme lui parut inquiète quand elle arriva à ses côtés mais elle souris en arrivant devant la cabine des enfants; elle hésita avant de la suivre à l'intérieur.

La mécanicienne resta dans mon coin pendant que Tifa les rassurait; la mère d'Aerith lui jetai des regards interrogateurs de temps en temps, auxquels elle ne pouvait que répondre par un sourire gêné. Tifa la prit finalement à part et lui demanda de les conduire chez les autres pendant qu'elle allait voir le capitaine.

- Très bien, je m'en occupe,lui répondit-elle en souriant, malgré le malaise grandissant en elle. Faites attention à vous.

La barmaid les salua et partit. Après un silence gênant, Shera se tourna vers la mère d'Aerith et lui tendis la main.

- Je ne crois pas qu'on ait été présentées; Shera Highwind, enchantée.

Elle répondit chaleureusement à sa poignée de main et elle se présenta à son tour. Après avoir salués les enfants, ils partirent vers la cabine où était Zack et Aerith.

Les couloirs étaient plus calmes que tout à l'heure;la plupart des personnes étant dans leur cabines. Ils arrivèrent tant bien que mal devant la cabine de Tifa (du moins, Shera l’espérait) et elle frappa à la porte, pour les prévenir de leur arrivée.
©Didi Farl pour Never-Utopia



Dernière édition par Shera le Sam 13 Juin - 0:01:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Début du voyage [libre]   Lun 25 Aoû - 22:41:54




23 wishes, 89 letters



Zack posa sa propre couverture sur celle d’Aerith tout en la rabrouant gentiment d’essayer de se lever, il avait raison, ce n’était pas prudent, mais elle ne voulait pas rester là sans rien faire alors que d’autre risquaient leurs vies… En plus si elle restait là sans rien faire tout le monde continuerai de s’inquiéter pour elle, c’était ridicule, elle allait bien ! Enfin elle aurait aimé que tout le monde voie ça comme ça, en vérité elle se sentait assez faible et ses jambes avaient du mal à répondre, comme si elles étaient vidées de toutes forces… Elle eut un petit d’excuse pour Zack, il avait raison, elle le savait, elle décida donc de rester sage, jugeant que plus elle essayerait de se lever sans y parvenir plus on s’inquiéterait pour elle…

Elle écouta ses amis lui raconter ce qu’il s’était passé, Tifa et Zack y étaient pour beaucoup, elle ne savait pas comment elle pourrait un jour les remercier mais elle s’en voulait de leur avoir fait prendre de si gros risques… Elle se promit de leur revaloir ça un jour. Elle n’eut pas le loisir de remercier Tifa, cette dernière partie assez rapidement voir comment se portait les enfants et la mère dAerith, elle prit quand même le temps de caresser la joue d’Aerith, et de la recoiffé. Aerith rendit le regard bienveillant de Tifa à cette dernière et la regarda partir tout en hochant la tête à son conseil de se sécher.  Shera la suivit. Aerith se retrouva seule avec Zack. Elle parvint à se hisser à ses coté grâce à la force de ses bras (vous avez une idée de combien pèse un bâton en métal ?) et remis la couverture de ce dernier autour de ses épaules.

-Tu en a besoin aussi… Désolée, je ne voulais pas vous inquiéter autant et encore moins que vous preniez de si gros risques pour moi… Merci du fond du cœur,  j’espère pouvoir un jour vous remercier comme il se doit.

Elle posa sa tête sur l’épaule du soldat et ferma les yeux un instant, elle n’aurait jamais cru être aussi heureuse de sentir de l’air remplir ses poumons. Elle enleva sa veste qui était trempée.

-Tifa à raison, il faudrait que je me change… mais je doute fortement de ma capacité à tenir sur mes pieds pour l’instant, ça me rappel quand je suis revenue, j’étais dans le lac de la cité perdue où Cloud m’avait mise, autant te dire que j’ai mis un sacré bout de temps pour me réchauffer…

Elle eut un petit rire et jeta un œil à Zack, il allait bien, il était trempé mais avait l’air en bonne santé, finalement les cheveux mouillés lui allait bien aussi et l’eau collait ses vêtements à sa peau ce qui ne gachait rien… Prise d’une bouffée de chaleur Aerith en oublia ses jambes, qui furent visiblement vexés de cet oublis, à peine Aerith se releva t’elle brusquement que ses jambes flageolèrent et elle s’écroula sur Zack, se retrouvant sur les genoux du soldat. Aerith pouffa et ne pus réprimer un grand éclat de rire.

-Cette fois, c’est moi qui te tombe dessus, heureusement qu’il n’y a pas de fleurs cette fois ci ! Et elle continua de rire, une fois calmée elle reprit, je sais, pour te remercier,  que dirais-tu d’un rendez-vous ? Ce n’est pas grand-chose mais ça sera un bon début non ? Je pense que le meilleur moyen pour te remercier de m’avoir sauvé la vie c’est de vivre ! Alors pourquoi ne pas partager ça tous les deux hein ?

Elle continua de sourire tout en s’agrippant aux épaules de Zack pour se mettre debout, ses jambes râlèrent un peu mais cette fois elles tinrent bon. Elle se dirigea vers sa valise et prit une serviette pour se sécher, nouvelle robe et des sous-vêtements secs. Elle jeta la couverture qu’elle avait autour d’elle sur la tête de Zack afin de l’aveugler le temps qu’elle se change –sans être pour autant certaine qu’il la garde sur la tête…-. Elle se déshabilla dos à Zack et entrepris de se sécher complètement puis elle se tourna vers lui, elle portait la même robe que celle qu’elle avait lorsqu’ils s’étaient rencontrés, la robe blanche et bleu ciel. Elle était légèrement plus courte et plus moulante, la taille et les formes de la jeune femme s’étant légèrement développé depuis ses 16 ans…

-Ça te rappel quelque chose ? Bien sûr j’ai un peu grandis depuis mais elle me va toujours !

On frappa à la porte de la cabine, Aerith indiqua que l’on pouvait entrer et Shera apparut suivit des enfants et d’Elmyra qui se précipita sur sa fille. Denzel était plutôt fasciné par Zack, il le fixa en s’approchant, il demanda à Aerith s’il s’agissait bien de Zack, le héros de Cloud, cette dernière répondu par l’affirmative, Denzel reporta son regard sur le soldat en laissant échappé un « Wow ». Engouement que ne partagea pas Elmyra qui fixa Zack d’un regard froid, bien sûr pensa Aerith, Elmyra ignorait qu’il était mort durant les  années qu’elle avait passé à pleurer son départ… Pour Elmyra, Zack n’était rien d’autre qu’un garçon qui avait dupé sa fille avant de s’enfuir avec une autre, un garçon qui avait fait pleurer sa fille des nuits entières, nuits qu’elle avait passé à ses côtés. Elmyra était du genre mère poule, quand Cloud était apparu elle avait tout fait pour l’éloigner de sa fille…en vain… Aerith posa sa main sur le bras de sa mère et dit doucement la verité qu’elle avait appris en guidant Tifa près du cœur de Cloud des années auparavant,

-Il était mort maman, il… il est mort en essayant de revenir à Midgar, il est mort en protégeant Cloud…

Il n’y avait pas de réplique plus bizarre à dire à sa mère au monde, mais le regard d’Elmyra se radoucit aussitôt, comprenant sans doute que l’homme qui lui faisait face n’était pas un bon un rien, mais un véritable héros qui n’avait jamais voulu abandonné sa fille. Un sourire s’étira sur son visage et elle hocha la tête en souriant vers Zack. Marlène regardait la scène d’un air curieux puis demanda soudainement pourquoi  Zack était trempé et pourquoi Aerith s’était changé. Aussitôt Elmyra sauta sur sa fille qui expliqua.

-Il y a eu une secousse qui m’a fait passer par-dessus bord, j’ai failli me noyer et Zack à sauter par-dessus bord pour me sauver, Tifa et Shera aussi  m’ont aidées

Si Elmyra aurait pu sauter au cou du Soldat pour le remercier elle l’aurait fait, mais elle se contenta d’un « merci du fond du cœur Zack » elle remercia également Shera, Denzel eut l’air encore plus ébahit. Aerith était heureuse de voir que sa mère avait potentiellement chassé toute rancœur envers Zack. Elle se tourna vers Shera,

-Où est Tifa ?

Elle espérait que tout irait bien pour son amie, non tout irait bien pour elle, Tifa n’était pas une tête brulée et s’il y avait le moindre problème Aerith entendrait rapidement l’équipage et les passagers du bateau s’alarmer.

[HS : Désolée j'ai pris un peu de liberté avec les pourlinstantpnj donc dites moi si ça pose un problème ^^']
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Début du voyage [libre]   Dim 31 Aoû - 12:40:08

C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux...
En route pour Gongaga !
J’avais à peine terminé ma phrase que Tifa intervint pour me renvoyer l’ascenseur, j’en ouvris la bouche puis la refermai avec un petit sourire. J’aurais pu faire remarquer que mes pitoyables talents en massage cardiaque n’auraient pas servi à grand chose mais la brune, qui partageait la même obstination qu’Aerith, aurait sûrement trouvé de quoi me contredire ! Et puis, c’était peut-être mieux de ne rien ajouter, parce que cela montrait qu’on avait travaillé ensemble et que cette idée me plaisait bien. C’était un peu comme mettre un voile sur notre anciens différents… et marcher dessus. Rassurante et douce, Tifa assura qu’elle allait s’occuper des autres et je me disais qu’il fallait sans doute que j’en fasse de même, à cause de tout le grabuge qui devait se passer dehors… Mais ce n’est pas à Shera, mais plutôt à moi que la brune s’adressa pour m’occuper d’Aerith. Partagé entre deux devoirs, j’eus un léger instant de flottement avant de me redresser et lever la main pour lui faire le salut militaire avec un petit sourire amusé. Y avait un petit truc d’Angeal chez elle, ce truc sage qui lui donnait souvent raison, et elle avait d’ailleurs bien raison de me demander de m’occuper d’Aerith. Je m’étais toujours demandé si faire d’elle une priorité n’était pas une décision égoïste, mais dans la vie, fallait faire des choix. Le mien était fait.

J’abaissai la main au départ de Tifa et l’utilisai d’ailleurs pour faire un signe d’au revoir à Shera qui avait décidé de la suivre. Je regardai ensuite ma… copine ? J’espérais. L’époque où j’étais sûr de tout était révolue. Elle s’était déjà redressée à nouveau. Incroyable petit bout de femme qui n’en faisait toujours qu’à sa tête. Elle me remit d’ailleurs la couverture sur les épaules et je me mordis l’intérieur de la joue en plissant un peu les yeux de désapprobation. N’empêche que je ne lui refusais jamais et rien. Je n’étais pas du genre à laisser une femme s’occuper de moi, mais parfois, j’admets que j’aimais bien quand Aerith prenait cette initiative car ça me rappelait notre rencontre.

-Tu en as besoin aussi… Désolée, je ne voulais pas vous inquiéter autant et encore moins que vous preniez de si gros risques pour moi… Merci du fond du cœur, j’espère pouvoir un jour vous remercier comme il se doit.

Mon regard bifurqua sur le côté, me donnant un air innocent, même si mon petit sourire en coin indiquait clairement le fond de ma pensée : Ne t’iiiinquiète pas pour ça. N’y avait-il pas mille et une façons de remercier son petit ami ? Je clignai des yeux en sentant sa tête reposer sur mon épaule et glissai une main sur sa nuque, mon sourire s’adoucissant instantanément. Je la relâchai pour la laisser retirer sa veste pendant qu’elle me racontait l’anecdote de son retour parmi les vivants. J’en ris avec elle ! Moi j’avais eu plus de chance !

- Quelle idée que te mettre là aussi… ce Cloud, que je soupirai d’exaspération, avec tout de même une pointe d’attendrissement dans la voix.

C’est vrai qu’il y avait un petit côté poétique dans le fait de la mettre à la flotte et c’est pas moi qui en aurait eu l’idée. On échangea un regard rieur avant que la jolie Cetra ne décide de se mettre sur pied.

- Aerith, fais attention…

Mon ton d’avertissement n’y changea rien, elle vacilla. Je l’avais vu venir de tellement loin que mes bras étaient déjà prêts pour l’accueillir et la ramener sur mes genoux, rendant la chute un peu moins naturelle qu’elle n’aurait dû l’être. Elle me regarda en riant alors que moi je l’observai avec un étonnement presque niais. Elle était si belle, surtout quand elle riait, que je trouvais. Elle ressemblait à un ange, et je me dis que d’ailleurs, dans la rivière de la vie, le seul ange dont je me souvenais, c’était elle. Aerith se remémora alors ma propre chute, qui n’avait pas été aussi douce que la sienne malheureusement. Le réveil par contre, oui, il l’avait été. J’avais ouvert les yeux sur ce beau visage aux yeux verts qui étincelaient sous le jet de lumière laissé par l’ouverture du toit brisé par mes soins. Je m’en souvenais encore, cette première image que j’avais d’elle. Je m’étais cru mort, et la mort m’avait semblé apaisante… enfin c’était jusqu’à ce qu’un léger mal de dos me rattrape, ça !

- je sais, pour te remercier, que dirais-tu d’un rendez-vous ? Ce n’est pas grand-chose mais ça sera un bon début non ? Je pense que le meilleur moyen pour te remercier de m’avoir sauvé la vie c’est de vivre ! Alors pourquoi ne pas partager ça tous les deux hein ?

Parlait-elle de… partager… une vie ? Aerith avait toujours le chic de lancer ce genre de bombe sur le ton de la conversation. Moi j’avais le cœur qui me sortait presque de la poitrine et j’affichais un grand sourire de gosse. Je connaissais ce beau geste qui consistait à donner une vie, et je croyais que l’occasion ne me serait jamais laissé de savoir ce que c’était que d’en partager une. Était-ce bien cela qu’avait signifié Aerith, ou était-ce mes sentiments qui me trompaient ? Au moins avais-je le droit à un rendez-vous. Il fallait toujours faire des pieds et des mains pour en avoir un avec elle, ça, ça n’avait pas changé !

- Je pense la même chose ! Va pour un rendez-vous, que je dis avec enthousiasme

Je posais les mains sur sa taille pour l’aider à se relever, me levant aussi par la même occasion, et elle se dirigea vers sa valise pour récupérer de nouveaux vêtements. Ensuite, elle m’envoya sa serviette et je ne fis pas l’effort de la rattraper, la recevant dans la face. Il m’arrivait d’être lent d’esprit mais pour ce coup, je compris un peu ce qu’il se passait. Me retournant lentement pour ne pas me casser la figure à cause du bateau qui tanguait dangereusement, j’attendis de faire un demi-tour complet pour tirer la serviette et la poser sur le lit. Je restai ensuite quelques temps à fixer le mur d’en face, un peu embarrassé en entendant le bruit du froissement de vêtements. Je vais pas mentir, il y avait bien une petite part de moi qui voulait se retourner, sauf je me donnais un gifle mentale pour m’effacer cette pensée. Je savais me tenir quoi ! En entendant sa voix de nouveau, je me retournais pour voir de quoi elle parlait avec un œil interrogateur.

- Ho … que je lâchais, comment oublier ?

Cette robe renfermait tant de souvenirs. Je penchai la tête sur le côté en l’observant, remarquant qu’elle était un peu raccourcie. C’était sans doute dû à sa poitrine un peu plus développée, chose que j’avais déjà remarqué depuis un bout de temps, comme tout homme normal l’aurait fait. Elle était aussi belle qu’autrefois et ça, moi, j’aurais bien voulu lui dire mais je n’y arrivai pas. Je crois que ma pensée sautait aux yeux de toute façon, surtout quand j’observai le visage de mon ange salvateur. Je m’en approchai automatiquement avec un sourire en coin, qui avait surtout pour but de masquer l’admiration dans mon regard.

- Au fait, et si on parlait également du remerciement que tu me dois pour t’avoir sauvé de la chute ? demandai-je en l’attrapant par la main.

On toqua à la porte, ce qui flanqua un peu en l’air mes intentions. J’aurais bien récupéré mon prix en volant un baiser à ma belle mais il me faudrait sans doute attendre ! J’eus le réflexe de faire un pas en arrière, et la porte s’ouvrit sur Shera, deux enfants et… Elmyra. J’en déglutis, et m’intéressais plutôt au garçon qui avait pris la parole en premier. Quand Aerith confirma mon identité, Denzel lâcha un « Wow » qui me réchauffa le cœur : on lui avait parlé de moi. Cadeau de Cloud. C’était la réaction que je voulais susciter chez les autres quand je me rêvais héros et puis, avec le temps, j’avais compris ce qu’Angeal s’évertuait à essayer de me rentrer dans le crâne. Que ce qui constituait un héros ne résidait pas dans la reconnaissance des autres, mais dans la valeur de ses actes. Dans l’honneur. Je levai une main pour me frotter nerveusement la nuque avec un sourire gêné.

- euh… salut, content de te rencontrer Denzel, et toi aussi Marlène, que je dis gentiment, même si j’aurais peut-être préféré lâcher un truc un peu plus intelligent ou héroïque.

Des fois, ça sortait, des fois ça sortait pas. C’était pas ma journée, on pouvait dire, et je crois que mon blocage venait surtout de la mère d’Aerith ci-présente. Je m'adossais au mur pour m'éviter de me ramasser lamentablement devant elle à cause des secousses.

- Et… euh… vous aussi, madame…

Elle ne répondit pas et m’observa d’un regard meurtrier. Si j’étais à sa portée, je crois qu’elle m’aurait envoyé une claque qui aurait coloré ma joue pendant un mois, et Shiva sait combien je suis pourtant résistant. D’ailleurs, s’il fallait choisir entre affronter Sephiroth et la mère d’Aerith, je crois que je pencherais pour Sephiroth. C’est qu’il m’intimidait moins, déjà, parce qu’après tout, Elmyra devait plutôt me connaître comme étant le type qui avait lâché Aerith, et j’étais même pas sûr que ma mort fut une excuse valable. On savait jamais à quoi s’attendre avec les mères et celle-ci me faisait particulièrement peur. Pas que je fus lâche, c’est juste que je voyais la vérité en face : elle aurait pu éloigner Aerith de moi. Mais encore une fois, je sous-estimais ma Cetra.

-Il était mort maman, il… il est mort en essayant de revenir à Midgar, il est mort en protégeant Cloud…

- Je … suis désolé si je vous ai causé du tort.

Le visage de la mère s’éclaira et je retins mon soupir de soulagement de justesse avant de lui adresser mon plus beau sourire de pupp… mon plus beau sourire tout court. Et là Marlène demanda innocemment pourquoi j’étais trempée, et pourquoi Aerith s’était changée. Mon sourire se figea pendant que je me demandais si la mère me soupçonnerait de m’être rincé l’œil sur sa fille. La poisse que ce serait ! Ce fut à mon tour de marmonner un petit « wow », mais plutôt désespéré, tout en écrasant ma main contre mon visage, la tête baissée d’embarras. Dans ces moments là, j’avais plus tendance à m’enfoncer qu’autre chose quand j’ouvrais la bouche, alors j’eus la sagesse de me taire et laisser Aerith expliquer la situation. Une situation suffisamment terrible pour laver les soupçons me concernant, je trouvais.

-Merci du fond du cœur, Zack, entendis-je

Je relevai la tête en abaissant un peu la main, mon visage regagnant tout de suite en confiance.

-Vous n’avez pas à me remercier. Je vous le dois de toute façon.

- Où est Tifa ?

Shera n’avait même pas besoin de répondre que je le savais déjà car Tifa et moi fonctionnions un peu pareil. Notre courageuse amie devait être aller s’informer sur les décisions qu’allaient prendre l’équipage, ou encore apporter son aide quelque part. Vu certaines secousses, il devait y avoir pas mal de blessés d’ailleurs ! L’appel du devoir retentissait pour elle, comme il retentissait pour moi. Je ne pouvais tout simplement pas rester là.

- Je dois y aller.

J’allai ouvrir la porte et mais m’arrêtai pour jeter un coup d’œil derrière moi.

- Shera, Elmyra… empêchez-la de faire des bêtises s'il-vous-plait, que je demandai en désignant Aerith d’un regard amusé.

La Cetra avait quand même reçu un sacré choc et je ne voulais pas qu’elle fasse encore des siennes, il n’empêche que la traiter comme une enfant avait de quoi l’enquiquiner et j’aimais bien ça, parce qu’elle avait toujours un air adorable dans ces moments là. Avant de me recevoir quelconque objet solide dans la face (elle avait quand même son caractère et parfois ça pouvait faire mal), je refermai la porte et me dirigeai en courant, titubant, me cassant la figure etc. vers la cabine de l’équipage. Un môme qui essayait de rejoindre sa famille tomba aussi à mon passage. Je l’aidais à se relever et l’accompagnai jusqu’à ce qu’il retrouve ses parents, après quoi je me remis en course. Une fois arrivé vers la cabine en question, je repérai aussitôt la brune de dos et l’interpellai donc tout en m’approchant :

- Hey Tifa ! … je me disais qu’il y avait trop peu de choses à faire et que tu devais t’ennuyer. Alors me voilà, que je dis pour plaisanter, même si mon ton ne pouvait s’empêcher d’être sérieux, tu entends ? Ils ont arrêté le moteur du bateau et comme j’y connais rien, je ne sais pas si c’est une bonne idée.

Bah peut-être que c’en était une au final, comment pouvait-on avancer avec tout ce grabuge, quand on y pensait ?

made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Tifa Lockheart
Administratrice

Messages : 1343
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 23
Localisation : Du côté de chez Swan ♪

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 25 ans
• More:

MessageSujet: Re: Début du voyage [libre]   Dim 31 Aoû - 14:37:14




Tifa Lockheart

~You can have my light~



    C'est le cœur lourd que Tifa se dirigeait vers la cabine de contrôle. Elle s'inquiétait pour les petits, pour ses amis, mais aussi pour tous les autres passagers du navire. Il y avait beaucoup de famille à bord, de jeune voir de très jeunes enfants. Elle ne pouvait pas être responsable de ce qui était en train de se produire, mais elle se sentait coupable malgré tout. Prendre la mère par les temps qui court … Quelle idée ! Bravo Tifa. Mais maintenant qu'elle était coincée ici, elle n'avait plus qu'à faire de son mieux pour limiter les dégâts.

Elle tentait de se faufiler le plus vite possible dans les couloirs, sans cesse ballottée à droite et à gauche. Elle avait l'impression d'être en plein cauchemar … Si seulement elle pouvait se réveiller au fond de son lit, alors elle descendrait dans la cuisine pour prendre un thé glacé et Cloud viendrait la rejoindre pour lui demander si elle allait bien … Cloud … Elle espérait de tout cœur qu'il n'ait pas fait trop de bêtise de son côté. Il peut en arriver à faire des actes totalement inconscient parfois, lorsqu'il s'ennuie … Elle aimerait tellement qu'il soit là, ça la rassurerait. Peut-être que sa présence n'aurait rien changé à la situation ou à leur possibilités de s'en sortir, mais elle se sentait toujours plus forte à ses côtés.

Allez, reprend-toi ma grande ! Ce n'est pas le moment de baisser les bras. Elle tenta de se convaincre qu'elle le reverrait bientôt, très bientôt, et tout irait pour le mieux. Elle aida quelques personnes dans les couloirs, dont un enfant qui s'était cogné la tête à cause des secousses. Ses parents n'étaient pas bien loin et elle leur conseilla de rejoindre leur cabine en attendant les nouvelles de l'équipage. Ils étaient tous pris au piège de toute façon, vu l'état de la mer, ils ne pourraient sans doute même pas espérer fuir via les canaux de sauvetages, ils se feraient aussitôt engloutir par les vagues qui dépassaient alors bien les dix mètres. Lorsque l'on voyait ces gigantesques murs d'eau par les hublots, on s'attendait à ce que notre heure soit venu … mais le navire tenait bon, et glissait encore sur les eaux déchaînées.

Elle arriva enfin devant la cabine du capitaine où deux gardes interdisait l'accès. Elle n'eut qu'à présenter son badge de la WRO pour rejoindre aussitôt son objectif. De là, la baie vitrée donnait une meilleur vu sur l'état de l'océan. Au loin, le corps filiforme du terrible Léviathan s'agitait dans les vagues de plus en plus inquiétante. Tifa écarquilla les yeux, elle n'avait pas rêvé tout à l'heure, ils étaient bien victime de cette entité devenu tout à fait incontrôlable. Elle s'approcha aussitôt de l'équipage qui tentait de maintenir le cap. Les moteurs venaient d'être coupé, vu l'état de la mer, ils ne faisaient que tourner ans le vide … Mais laisser le navire dériver trop longtemps dans cette tempête risquait de devenir un véritable problème.

– Les canons sont opérationnels, nous pouvons peut-être lancer une attaque ?
– A moins qu'ils soient aussi puissant que l'était le canon à mako de Junon pour l'anéantir en un coup, ça serait du suicide. Il contre-attaquerait aussitôt. Intervint aussitôt la brune.

Un des matelots, qu'elle avait déjà rencontré lors d'une réunion avec Reeve, la reconnu. Elle chercha alors une solution avec eux, mais il n'y en avait pas des centaines …

– On doit le calmer ou de l'éloigner … Mais on ne peut pas l'approcher avec un canaux, même s'il a un moteur. Vous avez autre chose à bord ?
– Il doit bien rester du vieux matériel militaire dans la réserve, mais rien de doit être en état de marche.
– C'est notre seule chance, on doit aller voir … Je connais une très bonne mécanicienne à bord, elle pourra bien nous remettre quelque chose sur pied au besoin.
– Et vous croyez qu'on a le temps pour ça ?
– C'est la seule chose que nous puissions faire pour le moment !

C'est alors qu'une voix familière l'interpella, et Zack fit son entrée dans la pièce. Elle lui adressa un regard rassurant, bien que l'inquiétude se lisait parfaitement sur son visage. Elle ne manqua pas de regarder derrière lui, au cas où un ou une petit(e) rebelle se soit incrusté pour l'aventure. Cela aurait en effet bien été du genre de Denzel, de Marlène ou même d'Aerith, vu son état … mais il était bien seule, et elle pouvait supposer que tout le monde allait bien.

– La mer est trop déchaînée, faire tourner les moteurs était devenu inutile. Expliqua-t-elle alors d'une voix douce.

A travers la grande baie vitré, Zack pu à son tour constater le cœur du problème. Tifa suivit son regard, toujours inquiète, elle n'en perdit cependant pas sa détermination.

– Voilà notre problème. Je me rend à la réserve pour voir s'ils n'ont pas quelque chose qui pourrait nous être utile. On doit à tout prix l'éloigner sans risquer de l'énerver contre le navire … Elle fit quelques pas vers la sorti après avoir prit connaissance de la position de la réserve. Tu veux venir ?

Question rhétorique, bien sûr qu'il allait vouloir venir, elle s'en doutait bien ! Comme le temps pressait, ils rejoignirent la réserve en courant. Il durent pour cela descendre plusieurs plusieurs étages, non sans mal. Une fois devant la porte, Tifa eut beau appuyer sur le bouton d'ouverture, rien n'y fit … c'était hors service. Elle attrapa alors la poignée et usa de sa force herculéenne pour l'ouvrir manuellement. Cela provoqua un terrible grincement, jusqu'à ce que quelque chose ne cède en un grand claquement et que la porte ne s'ouvre finalement d'un coup. Elle se frotta les mains, l'air de rien, et entra aussitôt.

– Dépêchons-nous de trouver quelque chose !

Il y avait des caisses à tout va ainsi que de vieilles machines industrielles et armées. Certaines dataient pas mal, et sans ralentir le rythme de recherche Tifa réfléchissait. Elle hésita un instant avant d'entamer la conversation, ce qu'elle avait tant voulu dire à Zack depuis toutes ces années.

– Zack … Je tenais à m’excuser … Elle marqua une pause tout en examinant une vieille méca-aracnide. Tu sais … pour ce que je t'ai dis autrefois, à Nibelheim. Je ne le pensais pas vraiment, je sais que ce n'était pas de ta faute tout ça … Je sais que tu as tenté de nous aidé et … Je tenais également à te remercier pour tout ce que tu as fais pour Cloud. Aujourd'hui il est en vie, il est devenu fort et c'est quelqu'un de bien … Et c'est en partie grâce à toi.

Elle releva les yeux vers le brun pour lui adresser un sourire sincère et un regard doux emplie de gratitude. Maintenant, tout était clair, et son cœur fut aussitôt soulagé d'un grand poids. C'est alors qu'elle remarqua enfin ce qu'elle n'espérait plus trouver, juste derrière Zack. Son regard s'illumina alors qu'elle se précipitait vers ce qui pourrait bien sauver le navire.

– Regarde ! Des planches volantes ! Elle en saisit une, remarquant très vite qu'elles étaient hors service. On dirait qu'il y a encore du carburant devant … Apportons-les vite à Shera ! C'est une expert, elle saura nous réparer ça en deux temps trois mouvements, j'en suis sûre !

Elle avait retrouvé le sourire, baignant de nouveau dans l'espoir. Elle était soulager de son poids envers Zack et elle venait de trouver un moyen de sauver les passagers du bateau. En volant avec ces planches, elle allait pouvoir se rapprocher de Léviathan pour l'attaquer de front tout en l'éloignant du bateau. C'était parfait pour attirer son attention loin de là … Bien sûr, elle ne pensait pas au risque qu'elle encourrait. Elle avait confiance. Elle se chargea donc d'une planche et Zack en prit une également, puis ils se précipitèrent vers la cabine pour retrouver la mécanicienne. Elle était leur dernier espoir. Débarquant un peu précipitamment, elle observa tout le monde avec un léger sourire.

– Vous allez bien. Constat-t-elle, avant de se diriger directement vers Shera pour lui confier la planche. Shera, nous avons besoin que tu répares ça tout de suite. Tu penses que c'est faisable ?

©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia édit' by Nika



Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dark6nika.deviantart.com/ http://ff-judgement-day.forumactif.org/t49-tifa-s-diary http://ff-judgement-day.forumactif.org/t34-l-ardoise-du-7th-heaven
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Début du voyage [libre]   Dim 14 Sep - 17:43:08

Début du voyage
Ayant obtenu une réponse positive de la part d’Aerith, Shera ouvrit timidement la porte et entra dans la pièce, suivit des enfants et d’Elmyra qui se figea dès qu’elle aperçut Zack. Ce dernier se fit tout petit en la voyant, et salua les enfants.

Grâce à l’intervention d’Aerith, Elmyra se détendit et finit par lui sourire. Triste histoire qu’était la leur. La mécanicienne se demanda soudainement ce qui se passerait quand toute cette histoire serait finie, si elle se terminait un jour. Est-ce que les personnes qui étaient revenues à la vie retourneraient à la Rivière de la Vie ou est-ce qu’elles continueraient à vivre, comme si rien ne s’était passé ?  

Marlène demanda pourquoi Zack était mouillé et Aerith s’était changée ;   Tifa ne leur avait certes pas parlé de cette histoire tout à l’heure.  Elle ne put s’empêcher de rougir et de bafouiller quand Elmyra la remercia ; si il y avait des personnes à féliciter dans cette histoire, c’était Tifa et Zack, elle, elle n’avait rien fait.

Ce fut ensuite au tour de la fleuriste de demander où était passée Tifa ; Zack partit ensuite, ayant probablement deviné où elle s’était rendu.

- Comptez sur nous, lui répondit-elle en rigolant suite à sa demande de surveiller Aerith.

- Tifa est allé voir le capitaine, dit-elle en suite à la fleuriste.

Après un moment, Aerith décida de combler le vide en prenant des nouvelles des enfants et Shera se lança de son côté dans une conversation sur l’état actuelle du monde avec Elmyra. Tifa déboula soudainement, une planche sous le bras. Planche qu’elle finit par lui montrer, pour savoir si c’était possible de la réparer. Elle remit machinalement ses lunettes sur son nez avant de l’examiner de plus près.

- Oui, ça devrais être possible… Mes outils sont dans ma cabine, mais j’aurais besoin d’un établit ou d’une table.

Heureusement, sa cabine n’était pas très loin de la leur et ils purent rapidement récupérer sa boîte. Alors que elle suivait Zack et Tifa à la recherche d’un établit, elle leur posa la question qui la turlupinait depuis tout à l’heure.

- Puis-je vous demander à quoi vont servir ces planches ? Qu’est-ce qu’il se pa…

La mécanicienne n’eut pas besoin de finir sa phrase ; la réponse venait apparaître sous ses yeux. A travers une vitre, elle pouvait clairement apercevoir la silhouette du Léviathan qui dansait au-dessus des vagues. Un très mauvais pressentiment s’empara soudainement d'elle.

- Je vois ce que vous allez faire, leur dit-elle en se tournant vers eux. Je suppose que même si j’essaye, je ne pourrai pas vous empêcher de commettre cette folie.

Elle soupira, on ne les changera jamais.

Ils trouvèrent finalement un établit auquel elle put s’attaquer à la réparation des planches ; leurs deux planches étaient couvertes par endroit de rouilles et un des marins présents dût aller chercher un produit antirouille. La planche de Tifa avaient les fils déconnectés et elle devait leur remettre de l’isolant ; quand à celle de Zack, certains tuyaux avait coulés et les vis étaient fichues pour la plupart d’entre elles.

Shera essayaa de les réparer le plus vite possible, sans baisser la qualité de la réparation mais il fallait aller chercher des matériaux manquants et les secousses du bateau l’obligeaient à faire deux fois plus attention possible. Pendant  que des marins étaient à la recherche de vis pour la planche de Zack, elle retint Tifa qui voulait partir, histoire de leur donné quelques explications.

- Bien, Tifa, j’ai pu réparer votre planche mais ça n’en reste pas moins des réparations simplifiées. Je suppose que vous n’avez jamais fait d’overboard, ou alors pas au-dessus d’une mer. (Cette phrase s’adressait surtout à Zack, qui jetait des regards étonné aux planches depuis tout à l’heure). Je vous épargne le blabla technique mais dîtes-vous qu’elles sont à peu près l’équivalent d’un skateboard ou d’une planche de surf, à quelques détails près, bien sûr. Vous aurez besoin de prendre de l’élan depuis un endroit élevé pour vous lancer. Je vous déconseille d’essayer faire des pirouettes avec ses planches, je doute qu’elles soient faites pour ça. D’autre part, je crois que c’est la première fois que quelqu’un essaye de voler avec au-dessus de l’eau, en tout cas au si bas. Faites attention aux vagues, même si ça y ressemble, ce n’est pas une planche de surf. Et comme je vous l’aie dis plutôt, j’ai essayé de vous réparer le plus rapidement et le plus proprement possible, mais ce n’est pas impossible que la planche montre d’autres défauts quand vous l’utiliserez.  Le vent est très fort actuellement et j’ignore jusqu’à quel point vos overboards peuvent supporter les bourrasques.

Elle reprit mon souffle et soupira ; elle espérait avoir été assez clair, même si elle avait l’impression de s’être emportée.

- Oh, une dernière chose, dit-elle en voyant Tifa se diriger vers la sortie une fois de plus. Promettez-moi d’essayer de rester en vie.

Après que la barmaid soit partie, Shera s’attaqua à la planche de Zack, qui lui demanda elle aussi un bon moment. Ellee la tendit finalement à Zack et lui souhaita bonne chance. Même si elle avait fini, elle ne rangea pas ses outils, au cas où d’autres personnes désireraient les rejoindre dans leur mission suicide. Alors qu’une violente secousse la projeta une fois de plus à terre, elle pria silencieusement pour qu’ils s’en sortent indemne.




©Didi Farl pour Never-Utopia



Dernière édition par Shera le Sam 13 Juin - 0:18:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Début du voyage [libre]   Mer 17 Sep - 17:57:14




Please, lend us your strength



Zack  se défila vite en demandant à Elmyra et Shera de l’empêcher « de faire des bêtises » interloqué elle voulut protester mais il avait déjà disparu, de toute façon elle ignorait où il comptait aller donc autant rester un moment avec tout le monde… Pour l’instant…

Aerith reporta son attention sur Shera qui l’informa que Tifa était partie voir le capitaine, probablement pour s’informer de l’état de la tempête et du bateau songea la cetra, elle hocha la tête en souriant et se baissa au niveau des enfants pour leurs demandé comment ils allaient, Aerith était surprise de voir qu’aucun des deux n’étaient effrayés par la tempête, ils étaient très courageux mais avec des parents comme Barret Tifa et Cloud rien de trop étonnant finalement…

Tifa et Zack finirent par revenir, la barmaid avait une planche dans les mains, qu’est-ce qu’elle comptait faire avec ça ? Shera devait la réparer ? Aerith suivit tout ce petit monde l’air de rien jusqu’à la cabine de Shera, elle suivit la conversation et le regard de Shera. Leviathan…  Alors ils comptaient aller l’affronter ? En la laissant en plan ? Que feraient-ils si les attaques physiques n’avaient aucun impact ou pire, si l’un d’eux était blessé ? On parlait d’un dieu ici, et un Dieu qui officiait dans son élément naturel qui n’était pas celui des deux têtes brulés qui comptaient lui sauter dessus… Ils risquaient leurs vies et Aerith ne voulaient pas qu’il leur arrive quoi que ce soit.

Elle partit en courant jusque dans sa cabine où les enfants et sa mère la regardèrent interrogateur, elle choisit d’avoir l’air calme et naturel, si elle s’était précipité, sa mère aurait su qu’elle avait quelque chose dans la tête et l’aurait empêché de sortir. Elle expliqua que tout allait bien et que bientôt la tempête allait se calmer tout en attrapant les materias qu’elle avait rangés dans ses valises.

Après tout, les materia n’était rien d’autre que la rivière de la vie cristallisé, en combat, on les utilisait pour demander à la planète sa force, en combat on n’avait pas le temps de demander vraiment à la planète, l’énergie spirituelle demandait beaucoup de concentration, ici, Aerith aurait le temps. Si elle concentrait suffisamment d’énergies dans sa materia de foudre, elle serait capable de canaliser un eclair suffisamment puissant pour assommer Leviathan, et tout le monde rentrerai à bon port. Il fallait qu’elle se dépêche, avant que Zack et Tifa ne soient blessés. Elle n’arriverait pas à les raisonner et ils essayeraient sans doute de la laisser avec sa mère « en sécurité » Aerith détestait se sentir surprotéger, elle savait se battre et se débrouiller seule. La cetra récupéra son sceptre et assura sa mère qu’elle voulait simplement s’en servir comme canne, il était très dur de circuler… Convaincue que sa fille allait retrouver Zack et Tifa mais …

Aerith se dirigea tant bien que mal sur le pont, elle enjamba des marins visiblement assommés Aerith se pencha sur eux pour s’en assuré, ils allaient bien, elle les soigna rapidement et récupéra une paire de jumelles sur l’un d’eux.  Aerith arriva sur le pont, elle grimpa comme elle put sur l’endroit le plus haut qu’elle pouvait trouver, et s’assura de sa cible à l’aide des jumelles. Leviathan était vraiment très gros et vraiment très furax, mais quelque chose n’allait pas normalement les chimères n’étaient pas… agressives… C’était étrange…

Peu importe il fallait agir vite, l’endroit était très peu stable,  mais elle n’avait pas peur, elle équipa la materia foudre et celle de soin (au cas où) dans son sceptre et se concentra, étrangement immobile. C’était un peu comme appeler le sacre, en moins dur en soit, Leviathan était cependant plus loin que la plupart des ennemis qu’elle avait combattus auparavant, mais il y arriverai, il fallait qu’elle y arrive…

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Début du voyage [libre]   Jeu 18 Sep - 17:18:56

C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux...
En route pour Gongaga !
Je croisai les bras en plissant le regard pour analyser ce qui se passait par la fenêtre. Il y avait une grosse masse dansant avec les vagues que je mis un peu de temps pour analyser comme Leviathan. Je le regardais la bouche niaisement ouverte avant que mon cerveau reprenne la situation en main.

- Ça va, on a vu pire, que je dis pour essayer de me montrer rassurant, ce qui était plutôt nul d’ailleurs parce que là, y avait la vie d’un bon nombres de personnes en jeu.

Calme et clair, c’est comme ça qu’il fallait être. Angeal l’aurait été et Tifa l’était aussi. Je l’accompagnai d’ailleurs à la réserve sans qu’elle me le dise à deux fois. Quand on arriva sur place, elle appuya sur le bouton d’ouverture mais la porte refusa de céder. Je m’adossai alors sur le mur d’à côté avec un petit sourire malin, attendant patiemment que la brunette fortiche fasse réellement usage de ses bras, et c’est qu’elle fit, démolissant à moitié la porte rien qu'en usant de la poignée. Ha, j’avoue avoir longtemps souhaité de là-haut une petite démonstration de force de Tifa en live, et ça faisait plaisir à voir. Je me lançais à sa suite en ravalant mon rire et ce, malgré la situation, pour vous dire ! On examina ensemble le petit bazar de la réserve avant que la brune m’avoue ce qu’elle avait sur le cœur, me laissant pantois. Je m’étais pas attendu à ça. J'étais très surpris qu’elle s’excuse alors qu’elle n'avait rien à se faire pardonner. C’était pour ça qu’elle était gênée, elle culpabilisait ? Moi qui prenait ça pour de la rancune ! Ça me faisait un peu de mal que ce soit Tifa qui commence par les excuses, c’était à moi de le faire. Ce qu’elle m’avait dit dans le passé, c’était pas sans raison et j’avais ma part de responsabilité pour ce qui s’était passé à Nibelheim. N’empêche que j’étais touché qu’elle dise que j’avais eu un impact sur Cloud, et j'étais aussi fier de ce qu’il était devenu.

J’étais à deux doigts d’avoir la larme à l’œil mais je me pris à moitié les pieds dans ce qui trainait par terre. Pas possible de se déplacer correctement là-dedans avec tout ce remue-ménage ! Je repoussais du pied une caisse qui glissait dans ma direction et essayai de placer mon discours avant qu’un truc me tombe sur la tête :

- Tifa je ne t’en ai jamais voulu pour ça, c’est moi qui suis désolé pour tout ce qui s’est passé. Et c’est aussi à moi de te remercier. Tu n’as pas seulement repris le flambeau, je sais ce que t’as fait pour Cloud. Tu lui as redonné la mémoire et le souvenir de moi, et pour ça, je te suis redevable. Je n’oublierai pas.

Je crois que notre réconfort mutuel fit tomber la chance sur nous, car Tifa mit la main sur deux planches volantes. Elle m’en passa une, et on apporta le matos à Shera qui nous ramena dans sa cabine pour s’en occuper, donnant des instructions aux marins comme une chef. Je suis doué dans mes domaines de prédilection, mais dans tout ce qui touchait pas le soldat, j’avoue ne pas être une lumière. Même en bricolage, je n’étais pas bien brillant. Le chariot que j’avais construit à Aerith autrefois ne lui avait même pas plus (alors que je persiste encore aujourd’hui à dire qu’il était quand même mignon, pas extra, mais mignon). Les deux mains posés sur la table pour mieux observer ce qu’elle fabriquait, j’avait l’air d’un gosse qui découvrait la technologie. Faut dire que j’étais impressionné. Une fois la première machine faite, la mécano nous fit un débriefing. J'hochais la tête à chaque phrase comme un super élève attentif et je compris à peu près tout, même si je savais pas trop ce qu'elle entendait par "pirouette"... Je vois mal comment on pouvait tourner sur un pied sur ce genre de machin, mais bon, apparemment ça amusait des gens. J’osais pas trop poser la questions, histoire de pas passer pour un crétin. J’espérais qu’Aerith avait compris à ma place, pour pouvoir lui poser la question discrètement en toute confidence, et regardai dans sa direction... Mais où était-elle passé? Ha, je recommençai déjà à m’inquiéter pour elle ! On n’aurait pas dit comme ça mais je suis sensible moi ! Alors que Tifa se dirigeait vers la sortie, je lançais à son égard :

- Tifa! Tu peux regarder si Aerith est retourné dans sa cabine? Je suis inquiet, ce n'est pas le moment de se disperser…

Shera acheva ensuite le boulot en cinq cinq pour moi, et me tendit l’overboard. Une vraie pro. J’avais carrément oublié qu’elle avait dit qu’il était possible qu’il ne soit pas forcément parfaitement opérationnel, j’étais sûr que c’était le cas ! Parce que sinon, on était foutu alors. Mais moi je faisais confiance à la mécano.

- Merci Shera ! Ça c’était efficace ! que je complimentai en saisissant l’objet de la main gauche alors que ma main droite allait serrer la sienne, en reconnaissance du brillant travail accompli, et oui c’est promis ! A nous de jouer maintenant ! que je déclarai en me précipitant de nouveau dehors pour rejoindre Tifa.

- Tu ne l’as pas trouvé ? que je demandai en courant à côté d’elle.

Elle devait être allée soigner quelques personnes dans le besoin, comme je la connaissais. Aerith, elle me ressemblait, elle ne pouvait pas rester les bras croisés quand les autres étaient dans le besoin même si pour ce coup, j’aurais préféré qu’elle reste en sécurité comme elle venait d’échapper à la mort de près ! Et si elle était encore trop faible, si une secousse lui provoquait une chute douloureuse ? J’avais vraiment pas l’esprit tranquille.

- J’te préviens j’suis pas danseur aérien ! que je lançai tandis qu'on arrivait sur le pont.

Ca m’empêchait pas de me prendre pour un. Enclenchant la planche, je courrai jusqu’à la rambarde, la lançai par-dessus bord et sautai habilement dessus.

- Oh yeah !

J’avoue avoir pas mal de défauts sur un terrain, mais si j’avais bien une qualité pratique pour l’instant, c’était ma façon de m’adapter à tout ce qui me tombait sous la main avec une aisance déconcertante. Les jambes repliées, j’accrochais une main au rebord, tirant la planche pour effectuer un looping suffisamment rapide pour en rester les jambes scotchées. Je faisais pas ça gratuitement, de un, c’était pour crâner au cas où Aerith regarderait, de deux, pour bien vérifier que j’avais parfait contrôle de l’engin, et de trois, parce que c’était drôle. Sauf que j’avais pas anticipé la puissance du machin, ni celle du vent, alors je me retrouvai à en faire plusieurs looping jusqu’à réussir à me stabiliser, avec la tête un peu sonné. Ouille, il était où Leviathan du coup ? Je jetai un œil à la raisonnable Tifa en essayant de prendre mon air détendu, faisant comme si je n'avais pas manqué de me rétamer dans l'eau et que tout était calculé.

- Je gère, je gère ! Bon, on s’occupe de l’éloigner de là !

Je ramenai mon attention sur le maître des mers.

- T’as mal choisi ton moment, toi, que je remarquai en attrapant le manche de la Buster Sword pour la détacher de mon dos et la pointer sur lui.

Je ne l’avais pas utilisé depuis si longtemps qu’elle me démangeait ! Je fondis avec la planche et sautait pour atterir sur la surface du monstre hors de l’eau. Ma main gauche rattrapant l’overboard, ma droite tenant l’épée, je la plantai dans l'élan sur Leviathan avant de courir de quelques pas pour tracer un sillon sur sa chair qui devait avoir valeur d’éraflure, et enfin, relançai la planche dans les airs. Ok, première erreur d’école : Shera avait dit en hauteur, mais pour ma défense, j’avais lancé très haut ! Je bondis aussitôt à sa suite, histoire de pas me retrouver la tête la première dans la flotte, et ré-atterri dessus tout en poursuivant ma course plus loin. La première attaque que je lançais avait toujours pour but d’évaluer la puissance de mes adversaires. Leviathan, c’était du fichu métal ! Bon, pas invincible toutefois ! En tout cas, ayant attiré un peu son attention, je m’éloignais comme je pus. Il fallait vraiment le dégager loin du bateau.

- C'est par là mon gros ! que je dis comme s'il allait plus répondre à l'insulte qu'à mon coup.
made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Début du voyage [libre]   Aujourd'hui à 5:08:47

Revenir en haut Aller en bas
 

Début du voyage [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» L'heure du grand départ...[Rp Voyage libre]
» La fin d'un long voyage [ Libre ]
» Obama en chute libre ...
» Les gens du voyage
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy VII - Judgement Day :: Continent Est :: Junon-