RemonterDescendre



 

Partagez | .
 

 Peut-on racheter ses fautes? {PV Cloud} (FINI)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Peut-on racheter ses fautes? {PV Cloud} (FINI)   Ven 13 Juin - 13:54:18


Vincent Valentine










            Sur le chemin, un chemin qu’il avait emprunté de nombreuses fois ces dernières semaines, Vincent n’arrivait pas à se défaire de cette angoisse qui le rongeait depuis qu’il était sorti de la grotte de Lucrecia. Il ne pensait qu’à elle, s’en était maladif. Ne pas savoir où elle se trouvait, ni même si elle était en bonne ou mauvaise santé, c’était une torture des plus douloureuses. Par-dessus tout, il avait peur qu’elle fasse, où qu'elle soit déjà faite, une mauvaise rencontre. Lucrecia n’avait aucun moyen de défense. De plus, elle devait être faible. On ne sort pas d’un si long sommeil en toute facilité, il était bien placé pour le savoir. Il se reposait sans cesse les mêmes questions. Il était temps qu’il retrouve la ville, qu’il voit du monde et quitte un peu sa solitude. Mais Vincent ne se faisait pas d’illusions, les nouvelles là-bas à Midgar, ne devaient pas être bien meilleures qu’à Junon ou ailleurs. Le bateau qui le mena d’ailleurs jusqu’au port de Junon était affreusement vide. Tout le monde faisait le chemin en sens inverse. Les gens fuyaient les grandes villes pour se réfugier dans les campagnes, ou les terres reculées, où ils se pensaient plus en sécurité. Mais à quel prix ? On racontait qu’en une semaine, cinq navires avaient sombré dans les eaux déchainées qui séparaient les continents Est et Ouest. Combien de personnes à bord de ces navires ? Combien de morts ? Combien de victimes innocentes… Grâce à ses observations, Vincent avait remarqué qu’il était préférable de prendre le bateau au petit matin. C’est là que les eaux étaient les moins dangereuses.

            Une fois arrivé à Junon, Vincent fit tout de même un détour vers l’ancienne base sous-marine de la Shinra, ou c’étaient réfugiés les dernières troupes de l’ORM. Il prit des nouvelles, mais hélas pour lui, il n’y avait rien de bon dans ce qu’on lui annonçait là. Reeve était toujours porté disparu, et c’était un peu la pagaille dans l’organisation de l’armée. Sans leader, l’ordre n’était pas vraiment au rendez-vous. Pour l’instant, l’armée se contentait d’aider les populations en difficultés. Ils étaient bien trop peu nombreux pour tenter un assaut, afin d’aller récupérer leurs locaux attaqués par Deepground. Ils annoncèrent à Vincent qu’un convoi de ravitaillement partirait dans quelques jours. L’ex-Turk serait bien resté pour les aider, mais hélas, le devoir l’appelait ailleurs. Il donna tout de même quelques sûres instructions aux troupes, avant de s’en aller. La route fut longue et fatigante, car il préféra contourner les Monts de Junon, ou se trouvait surement Weiss et ses hommes. Junon était réputée pour être difficile d’accès à cause de ses Monts, et en effet, en faire le tour n’était pas vraiment plus simple. C’est bien en cela, que la défense de Junon était assurée. Mais pour combien de temps encore ? Si Deepground c’étaient déjà emparés des Monts, la ville n’était pas bien loin… Vincent promit de revenir au plus vite.

            Après les montagnes, le désert, et le désert de Midgar n’était pas beaucoup plus facile à franchir. Heureusement, notre homme fit le voyage de nuit, la chaleur étant trop assommante. Mais si la nuit lui apportait un peu de fraicheur, elle lui apportait également nombreux prédateur. Mais qu’est-ce donc que quelques bestioles pour Vincent ? Il fut toutefois très surpris de leur agressivité, et de leur proximité aux alentours de la ville. Il n’était pas rare d’ailleurs de croiser quelques cadavres dans les petits chemins escarpés. Des habitants de Egde surement, qui avaient tentés de fuir la ville, mais qui avaient malheureusement rencontré le chemin d’une bête un peu trop affamé. Allait-il aussi trouver le cadavre de Lucrecia dans ce désert ? Il chassa rapidement cette idée de la tête.

            La ville n’était plus très loin, il était temps qu’il arrive. La soif commençait à le tirailler. Le soleil se levait au loin. Sa lumière était bien faible, perdu dans l’étendue de nuages sombres. Un orage se préparait. Vincent espérait pourvoir rejoindre le bar avant que ce dernier n’éclate. Il s’activa encore un peu, et bientôt, il arriva aux portes de la ville. Il fut aussitôt abordé par quelques mercenaires résistants, pas vraiment accueillants. Ils pointaient tous leurs armes avec maladresse et peur vers le ténébreux. Ce dernier n’eut besoin que de leur montrer son badge de l’ORM pour calmer leur témérité. Après cela, il passa sans problème. Mais malheureusement pour lui, l’orage éclata avant qu’il n’eut le temps de rejoindre le bar. Une pluie torrentielle s’abattit sur lui, c’était un ironique message de bienvenue. Comme si la pluie ne suffisait pas, l’ambiance était lourde à Edge. Les rues étaient quasiment désertes. Nombreuses vitrines avaient été saccagées, surement à cause des vols croissants dans les villes. Une odeur pestilentielle planait, et en effet, lorsque l’on jetait un coup d’œil rapide et discret, dans les petites ruelles sombres, il n’était pas rare d’y voir quelques corps en décomposition, rongés par la maladie. Vincent s’y était préparé. Les nouvelles n’étaient pas bien meilleures à Edge que dans les autres villes. Le ténébreux se pressa de rejoindre le septième ciel.

            C’était donc le matin, le bar était déjà ouvert, mais aucun client ne pointait encore le bout de son nez. Vincent fut le premier à franchir la porte. Il était trempé, de la tête aux pieds. D’ailleurs, il eut un petit soupire discret, abattu, devant le poids de l’eau qui pesait sur ses épaules. Dans le bar, c’était le calme plat, seul le grondement de l’orage raisonnait. Vincent fut quelque peu surpris de voir la petite tête de Cloud derrière le comptoir, et non celle de Tifa. Les deux hommes s’échangèrent un long regard. Ils n’étaient tous deux, pas très bavard. Disons qu’ils étaient plutôt le genre d’homme à aller directement à l’essentiel. Le ténébreux hocha d’ailleurs simplement la tête en signe de salut. Il s’avança ensuite pour rejoindre le comptoir, ou se trouvait son camarade. Derrière lui, une longue trainée d’eau marquait le sol. Cloud allait devoir repasser la serpillière.

« ...Désolé. »

           Fit tout de même Vincent, un peu embarrassé devant son état. Toutefois, on pouvait au moins lui reconnaître une qualité, il était ponctuel. En effet, Vincent était arrivé à l’heure. Sans plus tarder, il entama directement les sujets difficiles.

« Edge est aussi mal en point que les autres grandes villes… »

            Sinon pire ? Peut-être bien. Junon avaient encore le mérite d’avoir de vrais soldats, et un véritable armement pour défendre les remparts de la ville. Ici, à Edge, il semblerait que seuls quelques mercenaires inexpérimentés soient mobilisés pour assurer la protection des habitants. Il y avait bien quelques soldats de l’ORM pour gérer le gros des troupes, certainement, mais Vincent doutait que cela prouve véritablement son efficacité. La peur est quelque chose que l’on apprend à contrôler sur le champ de bataille. Ces gens-là, ils n’ont certainement reçu aucun de ces entrainements. Ils n’ont probablement aucune expérience. Les élites comme Cloud, et le reste d’Avalanche, étaient bien trop peu nombreux ici pour assurer toute la sécurité de la ville. Pourtant, la menace était si proche…

« Quand est-il de Deepground, est-ce que tu les as vues ? Ils ont pris l’ORM. Reeve a disparu…  »

            Demanda d’ailleurs Vincent. L’attaque à Junon avait été tellement rapide, que l’on pouvait se poser des questions sur leur activité au sein même de leur QG, à l’ancienne tour Shinra. Mais qui donc pouvait bien se risquer d’aller voir ce que Weiss et ses Tsviet manigançaient là-bas, en dessous. De plus, avec les restes de Mako qui polluaient encore certaines zones, seuls quelques privilégiés pouvaient se risquer d’aller y jeter un petit coup d’œil.

« Tifa, et les enfants… Ils vont bien ? »

            Cloud semblait seul au bar. D’habitude à cette heure-ci, toute la petite famille était levée. De plus, il semblait très étrange que ce soit Cloud qui se trouve derrière le comptoir. Vincent avait à coup sûr manqué un épisode, sinon plusieurs.






......








Dernière édition par Vincent Valentine le Lun 7 Juil - 21:06:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cloud Strife


Messages : 215
Date d'inscription : 23/05/2014
Age : 23
Localisation : Sur la Planète

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 26 ans
• More:

MessageSujet: Re: Peut-on racheter ses fautes? {PV Cloud} (FINI)   Ven 13 Juin - 15:15:40



Peut-on racheter ses fautes ?
 



Cloud s'était levé de bonne heure. La nuit avait été particulièrement chaude et il avait eu bien du mal à trouver le sommeil. Il avait eu la surprise de recevoir la visite d'une bien étrange cliente qui, à coup de sarcasmes et plaisanteries de mauvais genre, lui avait finalement apporté, comme sur un plateau d'argent, les coordonnées de l'ancien président Rufus. La situation à Edge ne faisait qu'empirait et le blond commençait à se sentir déborder. Tifa, Aerith et les enfants étaient partis loin et, bien qu'il ne voulait pas l'avouer, son moral en pâtissait aussi. Il avait alors tenté d'appeler Rufus pour obtenir son aide, bénéficier des ressources de la défunte Shinra afin d'améliorer la situation. Il ne pouvait pas y arriver seul. Puis, il avait reçu un message de Vincent qui s'était battu à ses côtés pour sauver la Planète il y avait quelques années et qui avait mis fin, presque à lui seul, de la menace Deepground. Il avait prévu de venir le voir sous peu. L'espoir renaissait à nouveau.

Il était encore tôt lorsque son étrange compagnon se présenta au Septième Ciel. Un mug de café dans la main, le jeune homme avait tout de même eu le temps de s'habiller et de se débarbouiller pour l'occasion. Ses cheveux, en revanche, gardaient leur forme hirsute si caractéristique. Le regard de deux camarades de lutte se croisèrent et ils restèrent un temps à se jauger en se fixant, sans rien dire. Les prunelles rouges de Vincent changeaient complètement de l'éclat bleu mako de ceux du barman. Dehors, le tonnerre grondait dangereusement. C'était une mauvaise journée en perspective... d'un point de vue météorologique bien entendu.

Cloud finit par sourire en hochant la tête lui aussi pour saluer le nouveau venu. Il lui avait manquer ce type étrange et profondément déprimé. Vincent, trempé de la tête aux pieds, s'avança alors vers le comptoir, laissant derrière lui une longue traînée d'eau et de boue. Il était bon pour passer la serpillière. Le barman soupira et but une gorgée de café pour ne pas devenir désagréable pour un simple parquet. Il ne s'appelait pas Tifa après tout. Il lui tendit la main et la serra aussi chaleureusement qu'il le put. Le contact n'était jamais très facile avec l'ancien Turk mais ils étaient amis et, sans se parler plus que nécessaire, s'estimaient beaucoup.

Après s'être excusé avec la sobriété qui était la sienne, Vincent l'assaillit de question. Il n'allait pas par quatre chemins. Il avait même l'impression que l'homme posait autant de questions qu'il n'apportait de réponses. L'ex SOLDAT appréciait cet état d'esprit mais il sentit bien que tout allait trop vite. Il l'invita à s'asseoir et répondit calmement à chacune des questions de son ancien partenaire.

« Deepground, hein ? J'ai entendu parler de Junon et ça m'inquiète.., marmonna Cloud. Ils n'ont pas réussi à prendre Edge. Je suppose qu'ils se terrent près de la tour Shinra maintenant mais on a tellement à faire... Je ne sais pas si tu l'as remarqué mais les monstres s'approchent trop de la ville et deviennent de plus en plus agressif.. »

La vache ! C'était peut-être la phrase la plus longue qu'il ait pu à Valentine. La situation devait vraiment être catastrophique ! Il aurait voulu donner à son ami l'impression qu'il avait la situation bien en main et que tout ne pourrait qu'aller mieux mais, à dire vrai, le blond se sentait complètement dépasser par les événements et il se demandait même si lutter avait un sens. C'était déjà bien difficile de sauver sa propre peau dans ce merdier. Sa mine se rembrunit lorsque l'homme lui demanda où se trouvait sa petite famille.

« Ils sont partis.. Tifa et Aerith ont décidé d'emmener les enfants à Cosmo Canyon et je suis sans nouvelles depuis.. »

Il n'ajouta pas qu'être relégué ainsi au second rôle lui déplaisait tout à fait. Les histoires de femmes étaient bien trop compliquées pour que les deux hommes ne se missent à se plaindre de leurs amours malheureux. Cloud n'avait aucune envie d'entendre à nouveau le chapitre sur l'expiation de ses péchés pour récupérer Lucrécia. Il soupira et haussa les épaules avant d'aller verrouiller la porte de l'échoppe. On ne pourrait pas venir les déranger comme ça. Une fois de retour au comptoir, il sourit timidement en voyant son ami ainsi trempé. Est-ce que Vincent ne ressentait vraiment rien pour s'entretenir ainsi sans se plaindre ?

« Va te changer, on parlera après, trancha-t-il de sa voix grave en désignant l'escalier dans la pièce du fond. La salle de bain et sur la droite. Tu peux m'emprunter des fringues pendant que les tiens sèchent. Là tu fais vraiment peur, Vincent. »

Si son interlocuteur acceptait, ce serait bien la première fois que le jeune homme le verrait dans autre chose que son étrange accoutrement rouge dont les rebords étaient un peu effilés. Il n'ajouta pas que ça le faisait chier de devoir nettoyer partout derrière lui s'il gardait ses habits. Il ajouta d'un ton un peu rustre mais sincère : « Je suis content de te voir. »

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Peut-on racheter ses fautes? {PV Cloud} (FINI)   Ven 13 Juin - 20:06:51


Vincent Valentine










            Cloud semblait plus ou moins content d’avoir de la visite de son vieux camarade. Il serra une poignée mains plutôt chaleureuse au grand ténébreux, qui n’en fut pas moins un peu surpris, et un chouia intimidé. Voilà un bel accueil. Le blond invita ensuite Vincent à s’asseoir, afin de discuter plus sérieusement. Voilà bien longtemps que l’ex-Truk n’était pas venu au septième ciel. Vincent s’assied de manière un peu hésitante, ou alors, était-ce le fait qu’il était trempé, et de ce fait un peu gêné. Quoi qu’il en soit, les deux hommes commencèrent à discuter de la situation de Deepground sur le monde. Malheureusement, il n’était question-là, que de suppositions. Cloud n’avait clairement pas vu les activités de l’ennemi au cours de ces dernières semaines. S’en était d’autant plus inquiétant… Qu’est-ce qu'ils manigançaient, là-bas ? C’était une stratégie assez étrange lorsque l’on y réfléchissait. Pourquoi Deepground avait-il attaqué d’abord les Monts de Junon, avant de s’attaquer au plus proche, à savoir, la ville d'Edge ? Cloud n’en savait visiblement pas plus. La sécurité des habitants semblait ici une priorité, et il avait tout à fait raison.

           Le blond avait lui aussi remarqué cette montée d’agressivité chez les monstres, qui restaient d’ordinaire éloignés des villes. Quelque chose devait les attirer. L’odeur nauséabonde de la ville ? Les cadavres et les malades gisants un peu partout dans les rues ? Une autre hypothèse était cependant possible. Avec les catastrophes climatiques, il se peut que la famine c’était aussi installé dans le monde animal. Les monstres devaient donc aller chasser plus loin pour trouver de la nourriture, ce qui voulait dire, se rapprocher des villes, inévitablement. Mais l’heure n’en était pas encore à cette étude. Comme le disait Cloud, il y avait déjà beaucoup à faire ailleurs.

           Vincent fut plus ou moins rassuré d’apprendre que Tifa était partie mettre les enfants à l’abri. Toutefois, tout était bien relatif. Leur voyage pouvait être très dangereux. Au moins, ils n’avaient pas la mer à traverser. Mais comme les deux hommes venaient de le souligner, les monstres étaient à présent nombreux dans la région. De plus, une canicule étouffante se répandait actuellement sur le désert du Canyon. Le voyage allait certainement être très éprouvant. Mais un détail frappa le ténébreux plus qu’un autre. Vincent ne savait pas trop si c’est lui qui avait rêvé, ou si Cloud c’était trompé, mais il entendit le nom d’Aerith dans le lot. Le brin fit soudainement un drôle de regard, en se tournant vers son ami qui se levait pour aller fermer la boutique. Il avait prononcé le nom de la défunte tellement naturellement. Ne s’en était-il pas rendu compte ? Cloud ne c’était jamais vraiment remit de la mort d’Aerith. Il n’était pas impossible que son cœur parle à la place de sa raison. Le fait de parler d’elle ainsi n’était donc pas spécialement choquant.

           Toutefois, vue les circonstances actuel de ce monde, et les récentes découvertes de l’ORM concernant le retour des morts à la vie, Vincent eut le mérite du doute. Le brin se leva, lentement, le regard toujours fixé sur Cloud. Celui-ci l’invitait à aller se doucher, mais Vincent ne l’écoutait pas, il ne l’écoutait plus.

« Aerith… ? »

           Cette question n’était pas à prendre au premier degré. Vincent se souvenait parfaitement d’Aerith. Comment oublier une fin aussi tragique. Le ténébreux voulait simplement s’assurer que Cloud avait bel et bien prononcé le nom de la petite marchande de fleurs. Il voulait s’assurer que Cloud c’était bien rendu compte de ce qu’il venait de dire. Puis, il prit ensuite le temps de soulever un détail important.

« Aerith est revenue à la vie, elle aussi ? »

           Elle n’était pas la seule, Cloud devait le savoir. Ou bien, s’il ne le savait pas, et bien, désormais il était au courant. Mais Vincent n’avait jusque-là jamais assisté directement à un retour soudain d’un lointain défunt. Il restait encore perplexe sur ce phénomène. Toutefois, si Cloud pouvait bel et bien le certifier de son témoignage, Vincent ne remettrait pas sa parole en doute. Mais maintenant que le blond avait capté toute son attention, impensable pour lui d’aller prendre une bonne douche bien chaude. Vincent était d’abord venu pour tirer certains éléments aux clairs, non pour prendre le temps de se doucher, bien qu’il en avait bien besoin en cet instant.

           Pour le coup, cette révélation venait de faire passer à la trappe l'élan amical que venait d’offrir Cloud à Vincent. Il ne fallait pas en vouloir au ténébreux, cela ne voulait absolument pas dire que lui en revanche, n’était pas heureux de voir Cloud, non. Ce n’était pas un vent, enfin, si peut être un peu, mais Cloud venait d’annoncer le retour d’une morte, quand même… Généralement, ce genre de choses ne laissait pas indifférent. Il était à présent normal, que Vincent demande des explications. Surtout si cela pouvait, qui plus est, l’avancer un peu dans ses recherches, et dans la compréhension de ce phénomène encore bien mystérieux. Si Cloud avait eu l’occasion de parler avec Aerith, peut-être que cette dernière, savait des choses que lui ne savait pas. Vincent était donc à présent tout ouïe.







......






Revenir en haut Aller en bas
Cloud Strife


Messages : 215
Date d'inscription : 23/05/2014
Age : 23
Localisation : Sur la Planète

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 26 ans
• More:

MessageSujet: Re: Peut-on racheter ses fautes? {PV Cloud} (FINI)   Ven 13 Juin - 21:58:49



Peut-on racheter ses fautes ?
 



Les choses ne se passaient jamais comme Cloud l'envisageait ou le souhaitait du fond du cœur. Son invité ignora magistralement ses timides tentatives de lui être un hôte agréable pour l'assaillir de nouvelles questions. Cette fois-ci il était temps de parler d'Aerith.. Ae... Le cœur du blond cogna une bonne fois contre sa poitrine alors que lui revenait en mémoire les adieux déchirants qu'il avait du lui faire il y avait de cela quelques années déjà. Bien entendu, Tifa et lui l'avait retrouvée à l'église alors qu'ils y étaient venus se recueillir et honorer la mémoire de leur défunte amie. Elle n'était pas restée morte et c'était sans doute ce qu'il y avait de plus douloureux et d'injuste dans le fond. Cloud l'avait bien entendu prise dans ses bras, il était d'ailleurs le premier heureux de cette incroyable résurrection. Toutefois, il ne pouvait s'empêcher d'en vouloir à la Planète de jouer ainsi avec la vie des gens, pire leur existence. Que serait une vie faite d'éternelles réincarnations où le repos éternel serait refusé aux braves guerriers ? Sa petite marchande de fleurs en avait déjà tant fait et elle devait à nouveau souffrir sans qu'il pût y faire quoi que ce fût. Cloud souffrait aussi de n'avoir jamais pu faire le deuil tout à fait de la demoiselle, mais la revoir en pleine santé l'avait aussi inquiété. Il avait tenté de faire taire la peine dans son cœur. Il avait promis de refaire sa vie, un jour, avec Tifa et tout redevenait compliqué.. Jouer avec les émotions des êtres humains, c'était vraiment abject de la part de Gaïa. Tout était si compliqué...

« Oui, elle est revenue à la vie, soupira-t-il doucement, un timide sourire aux lèvres pour cacher son trouble. On l'a retrouvé, Tifa et moi, à l'ancienne église des taudis, par hasard. C'est une bonne nouvelle, hein ? »

Avec ce dérèglement notoire et total de la Rivière de la vie, ils avaient gagné un nouvel allié, ils avaient retrouvé un visage si familier qu'ils ne pouvait qu'en être satisfaire. Mais pour une seule réincarnation amie, une multitude d'ennemis avaient resurgi à commencer par des sbires du Deepground. Et si la lutte devait devenir éternelle ? Et s'il n'y aurait plus jamais de fin pour chacun ? En cet instant précis, Cloud ne s'était jamais senti aussi proche de Vincent dont l'âge avancé devait certainement lui peser au fil des années. Il avala d'une traite le reste de son café et soupira une nouvelle fois en fixant son visiteur : « Accepte au moins un truc chaud à boire. Un café ?, demanda-t-il de son air gauche et brusque habituel. »

Il s'approcha de la machine à café et se versa un nouveau mug plein avant d'en remplir un autre pour son invité. Le jeune homme le luit tendit sans attendre sa réponse. De toute façon, Vincent n'avait l'air de ne rien aimer et préférait se focaliser entièrement sur le travail. Sa présente était vraiment rassurante et même réconfortante, Cloud n'avait pas menti, mais le brun restait impressionnant et se retrouve seul face à lui le mettait plutôt mal à l'aise. « T'étais où pendant tout ce temps ? ajouta le blond à son ami. »

Il n'avait pas osé dire « depuis que tout ça a commencé » car ils étaient arrivés à un tel degré de problèmes que se rappeler quand et comment tout avait débuté était devenu une chose bien compliqué et, finalement, vide d'intérêt. Il aurait voulu lui demander combien de temps il comptait rester et lui proposer de se reposer ici aussi longtemps qu'il le souhaiterait, mais il ne savait que trop bien que Vincent repartirait bien assez tôt pour le laisser encore plus dans le flou. Ils avaient beaux êtres des compagnons d'arme, ils avaient plutôt du mal à communiquer en l'absence de personnalité plus prononcée et joviale comme Tifa, Aerith ou même Yuffie.

Cloud détailla un peu plus l'habillement de son compère. C'était toujours le même, mais il avait bien souffert par les difficiles conditions climatiques. Pourquoi s'obstinait-il à ne pas vouloir se changer ? Valentine était plein de mystères. Ce type foutait vraiment les pétoches. L'ancien SOLDAT se souvint de leur première rencontre dans la cave secrète du manoir Shinra à Nibelheim. Tout le monde avait failli en faire une attaque. Mais le physique ne faisait pas tout. S'il avait l'air taciturne – sans doute l'était-il après tout – il était surtout un allié précieux et plein de bonne volonté et Cloud l'appréciait pour beaucoup de raisons. Bien qu'il ne lui en avait jamais fait part, il se sentait également proche de lui à cause de leurs conditions si particulières d'anciens cobayes de ce dégénéré d'Hojo.

made by lizzou – icons & gif by tumblr



Merci Tifa <3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Peut-on racheter ses fautes? {PV Cloud} (FINI)   Ven 13 Juin - 23:25:39


Vincent Valentine










            Cloud avait subitement l’air bouleversé. Mince, Vincent avait-il dit quelque chose qu’il ne fallait pas ? Pourtant, lui qui ne disait jamais grand-chose, il ne voyait pas vraiment hélas ce qu’il avait bien pu dire de travers. Cela résumait un peu à prendre des nouvelles de Aerith en fin de compte. Était-ce cela qui posait problème ? Peut-être que Cloud était encore sous le choc de l’avoir retrouvé, après ce qui s'était passé il y a de ça des années. S'il y a bien une chose que Vincent pouvait comprendre, c’était bien cela. Il n’imaginait même pas, dans quel état se retrouverait-il, lorsqu’il retrouverait bientôt Lucrecia. Il mettrait des semaines à s’en remettre. Peut-être qu’il en était de même du jeune blond. Vincent savait Cloud assez fragile émotionnellement. Il n’osa pas continuer sur ce sujet, qui semblait décidément fragile. Bien sûr que cela était une bonne nouvelle. D’ailleurs, pour acquiescer, Vincent hocha sagement de la tête d’un air confiant. Le retour d’Aerith était une bonne chose, le ténébreux en était convaincu. Mais le retour d’autres forces sombres et obscures elles, étaient déjà bien moins plaisantes. Et pourtant…

            Vincent accepta humblement la tasse de café proposé par son ami. Voilà bien longtemps qu’il n’avait pas bu de ce délice. Le café du septième ciel était incroyablement bon, peut-être le meilleur de toute la région. D’autant plus que Vincent avait particulièrement soif. Alors il ne broncha pas devant cette proposition fortement appréciée. Même si un petit merci n’aurait pas été de trop… Mais Vincent n’est pas très à l’aise avec la politesse de tous les jours. Un simple hochement de la tête suffit. Ceux qui le connaissent, savent combien ce petit hochement de tête est en fait très grand. Le brin sirota un instant la délicieuse boisson, fermant presque ses paupières, la fatigue l’accablait un peu en cet instant tranquille, mais il ne laissait rien paraître pour autant. Il préféra répondre à Cloud, levant même les yeux pour le regarder en face. Il lui fit part de tout ce qu’il savait, de ce qu’il avait observé durant tout ce temps.

« Ces dernières années, j’ai beaucoup voyagé. J’ai observé le monde. Je l’ai vue dépérir progressivement. J’ai cherché en vain, la raison de toute cette destruction… C’est le chaos, partout dans le monde. C’est inexplicable… Les choses sont devenues plus compliquées encore lorsque Reeve m’a annoncé ce dernier phénomène, celui qui consiste à ramener les morts à la vie… »

            Vincent marqua une courte pause. Les longues tirades, ce n’était pas vraiment son truc. C’était un homme de suspens et de mystère. Il prit une autre petite gorgée de son délicieux café, avant de se plonger dans ses pensées. Puis, contre toute attente, il reprit parole.

« Malheureusement, l’ORM n’a pas eu le temps d’éclaircir le mystère. Deepground les ont attaqué. Reeve est porté disparut… De plus, le mystère des navires disparut aux abords du continent Nord, restent un mystère. Je voulais aller mener l’enquête, mais entre-temps… »

            Vincent baissa soudainement la tête, gravement. Il ferma les yeux, pensif. Un long silence figea subitement la scène. Le ténébreux aussi semblait faire face à ses vieux démons, à ses vieilles inquiétudes. Mais Vincent n’était pas un homme de lamentation. Alors, il releva très vite les yeux sur son camarade, sérieux et imperturbable. Il plongea ensuite sa main dans une des nombreuses poches de son pantalon, pour y sortir quelques douilles. Celles qu’il avait trouvées sur les flancs de la montagne à Nibelheim. Il les laissa rouler sur la table, ce qui eut le mérite d’attirer plus encore la curiosité du jeune blond.

« Après cette étrange nouvelle, je me suis rendu à la grotte de Lucrecia, pour m’assurer de sa sécurité… Mais elle n’était plus dans son cristal. Tout ce que j’ai trouvé là-bas, sont des corps sans vie, à mon avis de mercenaire, lourdement armés. Ainsi que ces douilles, prouvant qu’il y a eu un affrontement là-bas. »

            L’inquiétude était palpable dans les yeux de Vincent. Mais il restait parfaitement, voir, incroyablement calme. Il se devait de rester sérieux et concentré. Il avait besoin d’être clair dans ses explications. Peut-être que Cloud pourrait l’aider à retrouver la trace, de celui qui avait employé ces mercenaires grossiers. Car il y avait dans cette scène de crime, quelque chose qui clochait.

« Je ne sais pas encore ce qui s'est exactement passé là-bas, mais en revanche, je sais que ces hommes étaient bien trop armés, pour être de simples chasseurs de campagne… »

            L’heure était maintenant aux interrogations. Vincent ne perdait pas le nord. Devant l’urgence de sa quête, chaque détail comptait. Tout pouvant lui servir à suivre une piste plutôt qu’une autre, tout ça, c’était bon à prendre. Son instinct de Turk reprenait facilement le dessus dans ce genre d’enquête. Mais contrairement aux années où il avait fait de ça son métier, ici, il n’en tirait aucun plaisir. L’angoisse et l’inquiétude rythmait sa recherche. Il espérait pouvoir rapidement clôturer cette affaire, sur une fin bien sûr des plus convenables.

« Ces hommes n’avaient pas de badge de l’ORM. Ils ne viennent donc pas de Junon. Les armes dont ils étaient munis, viennent forcément de là-bas, ou bien d’ici… Est-ce que tu sais quelque chose ? »








......






Revenir en haut Aller en bas
Cloud Strife


Messages : 215
Date d'inscription : 23/05/2014
Age : 23
Localisation : Sur la Planète

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 26 ans
• More:

MessageSujet: Re: Peut-on racheter ses fautes? {PV Cloud} (FINI)   Sam 14 Juin - 1:37:08



Peut-on racheter ses fautes ?
 



À la grande surprise du barman, Vincent but une gorgée de café sans rechigner ni même ignorer sa tasse. Certes, Cloud ne lui en avait pas laissait le choix en le lui offrant spontanément sans attendre sa réponse, mais il s'était attendu à essuyer un nouvel échec pour fraterniser avec son ami. Drôle de situation, vous en conviendrez. La boisson eut même le mérite – et non des moindres – de pousser son consommateur à aligner plus de quelques phrases dans la conversation. Vincent lui répondait enfin et lui répondait naturellement sur ce qui avait bien pu l'occuper ces derniers mois. Bien qu'il se fût fait discret, il n'avait cessé de continuer la lutte de son côté et observer la Planète dépérir tout en cherchant une solution. Pendant ce temps-là, Cloud se complaisait dans une espèce de vie de famille bien rangée, alternant des livraisons compliqués et des soirées télévisions avec Tifa, Marlene et Denzel. C'était Vincent le véritable héros en fin de comptes.

L'homme poursuivit avec plus de difficultés son discours, comme si reparler de son voyage lui devenait douloureux. L'ancien SOLDAT comprit très vite de quoi il retournait. Vincent venait de dire le prénom fatidique : Lucrécia. Elle aurait donc disparu de sa grotte et de son cristal par la même occasion ? C'était plutôt louche en effet car la dernière fois que l'équipe l'avait croisée, elle avait tout simplement refusé de les rejoindre et de s'entretenir plus longtemps avec l'ex Turk. Elle préférait purger ses erreurs dans la solitude. Après réflexion, elle convenait parfaitement au brun ténébreux, mais à expier leurs fautes ensemble, ils auraient assurément fini par trouver le temps long. Le regard de Cloud se fit plus compatissant alors qu'il regardait son ami.

Vincent fit alors rouler sur le comptoir devant lui quelques douilles qu'il avait ramassées sur place pour illustrer son propos. Il avait donc retrouvé des corps de mercenaires là-bas mais plus aucune trace de Lucrécia. C'était vraiment bizarre.. Cette femme était tout de même la véritable mère de Sephiroth et une chercheuse de talent ! Sa disparition ne pouvait pas n'être qu'une coïncidence. Les hommes retrouvés sur place devaient forcément avoir été missionné par un homme suffisamment puissant pour qu'ils acceptassent ce genre de requête. Il ne s'agissait, selon son interlocuteur, ni d'agents de l'ORM, ni de ces dégénérés de Deepground

« C'est bizarre... Je sais rien de tout ça... Mais... Tu permets ?, trancha Cloud en s'emparant d'une des douilles tout en l'examinant scrupuleusement, prouvant que ce n'était une question en fin de comptes. »

Le jeune homme n'en avait pas l'air mais il s'y connaissait plutôt bien en armes à feu. Il avait servi quelques années dans le SOLDAT et, même s'il n'était pas première classe comme Zack, il avait appris sur le terrain et lors de l'entraînement. Il la retourna dans tous les sens afin d'y vérifier les contours, une quelconque inscription ou marque de fabrication. Il releva la tête, reposa la douille sur la table et fixa Vincent pour lui faire part de son verdict avec grand sérieux :

« Bon.. C'est pas une surprise mais c'était des armes que la Shinra développait. Le seul problème c'est que techniquement elle n'existe plus. On en trouve un peu partout dans les décombres des anciennes usines d'armement de Midgar. Il y a même une espèce de marché noir qui s'est développé ici. Mais je suis sûr de ne pas avoir vu ce genre de balles. Elles sont trop récentes.. »

Cette énigme commençait à le passionner finalement. Il se tût cependant afin de boire une bonne grosse gorgée de café qu'il sentit couler dans sa gorge pour y répandre une chaleur nouvelle. Ça pouvait être n'importe qui ces gens... Comment trouver le responsable ? L'ancien mercenaire poursuivit :

« Les bandes ici sont incapables d'être aussi bien organisés. Il faudrait un leader pour qu'ils osent se déplacer jusque Nibel... Et les moyens pour s'y rendre ! fit-il en se grattant les cheveux, chose qu'il faisait souvent lorsqu'il réfléchissait vraiment. Si ce n'est pas Deepground ni l'ORM, quel groupe pourrait être suffisamment organisé pour faire ça ? Hmm... C'est peut-être précipité comme verdict, mais Rufus est toujours secondés de ses fidèles Turks, non ? Et si c'était eux... ? Il dispose a encore les moyens pour ce genre d'opération, non ? »

Si la défunte Shinra était derrière tout ça, il y avait fort à parier que Lucrécia devait être en un bien fâcheuse posture. Cloud observa le visage impassible de son ami en quête d'une quelconque approbation ou tout du moins d'un signe de colère ou de frustration. Il espérait bien rencontrer l'ancien Président de cette transnationale responsable de bien des maux sur cette terre, il comptait désormais profiter de cette opportunité pour venir en aide à Vincent du même coup, si tant était que cela n'entravât pas les négociations. Le blond se sentait enfin utile et se tenait prêt à entrer à son tour dans le jeu. Il n'avait plus rien à faire du parquet désormais.

made by lizzou – icons & gif by tumblr



Merci Tifa <3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Peut-on racheter ses fautes? {PV Cloud} (FINI)   Sam 14 Juin - 23:07:26


Vincent Valentine










            Le jeune barman semblait finalement intéressé par l’histoire de Vincent. Il était bon public, et écouta le brin en silence et tout à fait calmement. Cloud semblait au courant de pas mal de choses déjà concernant les caprices de la planète, qui se multipliaient et devenaient plus dévastateurs au fil du temps. Vincent ne lui apprenait pas grand-chose. En revanche, le blond fut plus ou moins capté par l’intrigue concernant le mystère de la disparition de Lucrecia. Il s’approcha, et s’empara d’une des douilles pour les examiner. Vincent espérait vraiment que Cloud puisse l’aider, ou simplement lui donner une piste. Le jeune homme s’y connaissait en arme à feu après tout, surtout celles de la Shinra.

            Après plusieurs secondes d’examinassions, Vincent fut en effet rassuré de voir que Cloud se dirigeait vers la même théorie que la sienne. Le brin était dans un sens, assez soulagé. Soulagé de savoir qu’il avait une vraie piste à suivre, tout à fait plausible. Il avait de fortes chances de retrouver la trace de Lucrecia, en commençant par là. D’un autre côté, son cœur bourrinait d’inquiétude. Il redoutait les intentions de la Shinra, si ces derniers détenaient bel et bien sa douce et tendre. Il y avait aussi un petit côté frustrant dans l’affaire, celui de s’être fait devancer. Vincent n’avait pas assisté au réveil de Lucrecia, quelqu’un était passé par là avant lui. Grosse déception.

            Mais ce n’était pas vraiment le moment de se lamenter. Le ténébreux ne perdait pas de vue son objectif premier, et restait donc parfaitement concentré, derrière son air toujours aussi mystérieux et sage. Après un long silence, il acquiesça finalement les mots de Cloud.

« J’en suis arrivé à la même conclusion… C’est peut-être vite accusé, mais de nombreux éléments laissent à supposer qu’ils ont quelque chose à voir dans tout ça. »

            C’est par là que notre homme allait commencer ses recherches en tout cas. Mais voilà bien longtemps que Rufus Shinra avait disparu des projecteurs. Personne ne savait véritablement ce qu’était devenu  l’ex-Président Shinra. Le retrouver n’allait pas être chose facile. De plus, ses motivations demeuraient un mystère. Il se faisait bien sage en ces temps de chaos et de désolation, bien trop sage, s’en était presque étrange. Vincent n’avait pas le moins du monde confiance en cet homme. Il en était sûr, cet homme était mauvais. Il avait de mauvaises intentions.

            Mais pas d’accusations un peu trop rapides, les deux hommes venaient de se le dire. Néanmoins, il y avait là assez d’éléments pour placer Rufus Shinra en tête des suspects de cette affaire. Il ne fallait pas trainer,  et exploiter les indices le plus rapidement possible. La santé et la sécurité de Lucrecia en dépendait. Regonflé à bloc, Vincent se releva de cette petite chaise que Cloud lui avait gentiment proposée. Il lui restait un fond de café dans sa tasse, mais l’homme semblait subitement prit par le temps, ou tout simplement impatient, pour prendre le temps de terminer sa délicieuse boisson. Il était déjà prêt à repartir, Vincent ne perdait décidément jamais de temps. Encore moins lorsqu’il s’agissait de Lucrecia.

« Je dois trouver Rufus Shinra… Quand bien même il serait innocent dans cette affaire, son silence est bien trop inquiétant pour que cela dur. »

            D’une pierre deux coups comme qui dirait. La Résistance allait maintenant fouiller dans la vie de monsieur Shinra, que ça lui plaise ou non. L’ex-Président était dans le collimateur. Dans celui de Vincent en tout cas, certainement. Mais le ténébreux était encore bien loin de se douter, que là encore, Cloud et lui marchait sur la même longueur d’onde. Il ignorait encore que le jeune barman détenait les coordonnés de Rufus, et que cela faciliterait largement ses recherches sur le tyran. Vincent demanda tout de même, par curiosité.

« Tu n’as pas eu d’échos le concernant, dernièrement ? »

            Quand Vincent était emballé par quelque chose, ça ne jouait pas, c’est le moins que l’on puisse dire. Le ténébreux fonçait à l’essentiel. Il était plus que jamais déterminé. Il ne voulait pas refaire les mêmes erreurs passées. Il avait assez fuit comme ça. Maintenant, le simple fait d’accepter son sort pour purger ses pêchers ne suffisait plus. Maintenant, aujourd’hui, il pouvait bel et bien tenter de racheter ses fautes d’an-temps.









......






Revenir en haut Aller en bas
Cloud Strife


Messages : 215
Date d'inscription : 23/05/2014
Age : 23
Localisation : Sur la Planète

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 26 ans
• More:

MessageSujet: Re: Peut-on racheter ses fautes? {PV Cloud} (FINI)   Dim 15 Juin - 20:03:55



Peut-on racheter ses fautes ?
 



Le nouveau convive ne tenait décidément pas en place. La patience n'avait jamais été une vertu chez Vincent Valentine. Et pourtant, n'avait-il pas passé une longue partie de son existence dans un cercueil oublié dans la cave secrète du manoir Shinra ? En même temps, il y avait été enfermé pour vivre en collocation avec un monstre bicéphale. Le pauvre.. C'était plutôt normal qu'il soit... un peu... bizarre. Cloud le regarda sans aucune trace d'agacement et tenta de lui esquisser un sourire voulu sympathique. Le brun vêtu de rouge s'était déjà précipité vers la porte du Septième Ciel. Il voulait voir Rufus sur le champ, pourtant il lui faudrait attendre..

Cloud regarda en soupirant la nouvelle traînée de bout que laissait sa cape souillée par le mauvais temps. Quel impatient ce Vincent ! « Pas de précipitation Vincent.., dit-il calmement en abaissant ses mains dans le vide dans une tentative d'apaisement. J'ai réussi à obtenir le numéro de Rufus. Je l'ai appelé pour m'entretenir avec lui. Nous n'aurons qu'à nous rendre ensemble au lieu de rendez-vous, si tu veux.. »

Il n'avait rien de mieux à lui proposer. Il n'y avait qu'attendre. Attendre que l'ancien Président daignât lui répondre. Le jeune homme se rassit doucement avant de poursuivre : « Je n'ai toujours pas eu de réponse, je n'ai même plus la messagerie quand je réessaye.... Alors je ne sais pas.. Je suis sûr qu'il va rentrer en contact avec nous. On ne peut que prendre notre mal en patience.. »

Patienter tranquillement après un hypothétique appel ou message de l'ancien Président était peut-être une chose, mais comment tuer le temps intelligemment ? Le blond espérait que son invité resterait le temps qu'il faudrait pour assister à cet entretien. À deux ils seraient assurément plus convaincant.. Néanmoins, Vincent ne semblait pas décidé à patienter et le barman craignait d'avoir à cohabiter quelques jours avec cet ami taciturne et un peu inquiétant. Il prit le balai et la serpillière pour faire disparaître en quelque va-et-viens énergiques les traces de boues sur le parquet. « Tu devrais rester ici.., proposa-t-il complètement concentré dans sa tâche. »

En réalité, l'esprit du blond bouillonnait. Il se faisait du soucis pour son compagnon. Il le savait en effet suffisamment obstiné pour vouloir aller déterrer ces rats de Deepground dans les souterrains de Midgar ce qui était une opération bien risquée. « T'as rien de prévu de toute façon, si ? demanda-t-il, en le regardant d'un air suspicieux. On pourrait aller à Midgar tuer des ennemis, mais ce serait bien risqué.. »

Oh que oui ça l'était ! C'était peut-être même une opération suicide ! Mais Cloud ne voulait absolument pas que son ami ne risquât sa vie inutilement. La disparition de Lucrécia semblait l'avoir beaucoup affecté et le jeune homme craignait qu'il n'agît de manière inconsidérée. Il secoua son balai au-dessus de sa tête avant de se mettre en garde, comme il pouvait le faire avec son épée avant de conclure en soutenant avec dureté le regard de Vincent : « Si tu y vas, j'irai aussi. »

Il était on ne pouvait plus sérieux et son regard sous-entendait un certain « Donc n'y va pas ». Cloud sourit et baissa la tête pour ranger son balai et sa serpillière. Ce n'était pas trop le moment de faire des plaisanteries foireuses avec un aussi mauvais public. C'était plutôt.. gênant.. inconsidéré. L'ancien SOLDAT retourna donc un peu mal à l'aise au bar avant de proposer à Vincent : « Tu veux quelque chose ? Une bière ? »

Il faisait véritablement un effort sur-humain. Les deux hommes ne savaient pas vraiment communiquer mais on pouvait dire que malheureusement – ou heureusement – la bonne humeur de Tifa l'avait un peu contaminé. Tout du moins, il s'était tellement fait souvent réprimandé pour son attitude nonchalante qu'il avait pris l'habitude de faire quelques efforts pour satisfaire sa jolie brunette. Il lui devait bien ça..

made by lizzou – icons & gif by tumblr



Merci Tifa <3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Peut-on racheter ses fautes? {PV Cloud} (FINI)   Lun 16 Juin - 17:09:17


Vincent Valentine










            Il semblerait que Cloud ait déjà pris les devants bien avant Vincent, concernant Rufus Shinra. Apparemment, le blond avait contacté l’ex-Président, il n’y a pas si longtemps que ça. Enfin, tout du moins, tenté de le contacter, sans succès visiblement. Mais pouvait-on s’en tenir uniquement qu’à cela ? Rufus n’avait peut-être simplement pas envie de répondre, pas envie de donner de ses nouvelles. Avait-il quelque chose à se reprocher ? Ou à cacher ? Allons bon, tout était décidément sujet à l’intrigue avec Rufus Shinra. Cloud suggéra alors qu’il ne leur restait plus qu’à attendre que le tyran daigne donner une réponse, telle qu’elle soi. Vincent eut du mal à cacher sa petite frimousse contrariée. L’idée d’attendre, lui était bien inconcevable en ces temps difficiles. Lucrecia était probablement en danger, quelque part, et lui, il lui faudrait attendre ? C’était bien dur à supporter comme idée.

            Alors le brin se mit à réfléchir à une autre alternative. Rufus n’était hélas pas le genre d’homme facile à trouver. De plus, ses Turks s'étaient faits discrets depuis quelque temps. Non vraiment, tout ce silence ne disait rien qui vaille.

            Vincent fut toutefois tiré de ses songes devant la bonne volonté décidément grandissante de son hôte. Cloud semblait vouloir garder son invité à la maison, ça avait un petit côté touchant. Le blond devait véritablement s’ennuyer, pour vouloir de Vincent comme compagnie. Il suggéra ensuite d’aller jouer les héros aux alentours de Midgar, avec pour intention d’éliminer la vermine. En effet, c’était dangereux, et Cloud ne semblait pas vouloir prendre de risque inutile, il préférait jouer la carte de la sécurité, ce qui était tout à son honneur. Néanmoins, cette idée en fit naitre une deuxième, au sein de l’esprit farfelu de notre invité. Si l’opération se voulait risquer, c’était avant tout à cause de la présence de Deepground dans les alentours de Midgar. Mais l’expédition pouvait être intéressante à ce titre justement. Vincent réfléchit un instant, et trouva une parade entre danger et nécessité.

« Si Deepground n’est pas très loin, peut-être pourrions-nous essayer d’aller voir, discrètement, ce qu’il en est de la situation là-bas. Nous obtiendrions de biens utiles informations. Ce n’est pas négligeable. Même si ça reste dangereux… Toujours moins que de les attaquer frontalement néanmoins. »

            Jouer les infiltrer avec Cloud, voilà une idée qui semblait particulièrement drôle à imaginer. Comme au bon vieux temps après tout. S’ils étaient doués, et qu’ils ne se faisaient pas repérer, leur réussite serait particulièrement bien récompensée. L’enjeu était de taille. Personne ne savait ce qui se passait à Midgar, ni ce que Deepground comptait faire de cette ville en ruine. Pourquoi Edge était si tranquille, alors que l’ennemi était juste en face… Il y avait tant de mystères à éclaircir. Mais pas assez de courageux pour se risquer à aller voir ce qui se passait réellement là-bas.

            Il faut dire que ce n’était pas donné à tout le monde, d’aller là-bas justement. Les zones empoisonnées par la Mako étaient encore nombreuses au sein de Midgar. Trop risqué pour de simples humains, cela représentait de véritables risques pour la santé. Sauf pour Cloud et Vincent, en l’occurrence. Le ténébreux pensait de plus en plus sérieusement à se rendre là-bas. Car après tout, quitte à devoir attendre la réponse de Rufus Shinra, autant se rendre utile pendant ce temps-là.

« Qu’en dis-tu ? »

            Demanda-t-il finalement, puisque Cloud c’était proposé si gentiment. Bon oui, il n’avait évidemment pas capté la petite blagounette du jeune blond qui visait à le dissuader d’aller prendre des risques en sachant qu’un de ses proches l’accompagnerait. Raté, puisque Vincent était même le premier à vouloir emmener Cloud là-bas. Toutefois, il était aussi prèt à s’en aller seul là-bas. Ce n’est pas comme si ça serait la première fois après tout. Enfin, si Cloud s’ennuyait vraiment de sa solitude, il n’irait pas refuser après tout. De plus, deux avis, valaient mieux qu’un. Deux paires d’yeux, valaient mieux qu’une. Etc.

            Pendant que Cloud réfléchissait à sa réponse, il continuait de jouer le barman exemplaire. C’était assez comique dans le fond, ça ne collait pas vraiment avec son image. Son amabilité avait de quoi en surprendre quelques-uns, à commencer par Vincent, qui restait regarder son hôte d’un regard perplexe. Cloud venait de lui proposer une Bière ? Trop drôle. Même Vincent trouva cela drôle. Après un long moment de réflexion, le ténébreux laissa finalement s’échapper un bref soupire amusé, qu’il cacha rapidement en fourrant le bas de son visage dans son immense col.

« Tifa ne devrait pas te laisser seul comme ça aussi longtemps… »

            Une taquinerie… Une taquinerie de Vincent ! La première, depuis des années. Accroche-toi Cloud ! Mais il faut dire qu’il n’avait pas totalement tort. Sans la petite Tifa, Cloud semblait complètement différent. Il semblait vouloir donner le meilleur de lui-même pour prendre la relève de Tifa, jusqu’à essayer de l’imiter, et de copier sa bonne humeur naturelle. Sauf qu’entre Tifa et Cloud, le faussé était immense. Mais il essayait, et pour cela c’était drôle.










......






Revenir en haut Aller en bas
Cloud Strife


Messages : 215
Date d'inscription : 23/05/2014
Age : 23
Localisation : Sur la Planète

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 26 ans
• More:

MessageSujet: Re: Peut-on racheter ses fautes? {PV Cloud} (FINI)   Mar 17 Juin - 0:33:09



Peut-on racheter ses fautes ?
 



Très vite, le petit sourire en coin de Cloud s'effaça. Sa tentative de faire de l'humour auprès de Vincent pour le pousser à ne pas agir de manière inconsidérée avait totalement échoué. Son interlocuteur proposait à présent exactement ce que le blond lui avait, implicitement, déconseillé de faire : se rendre à Midgar pour croiser le fer avec Deepground. Bon, Valentine n'était pas non plus totalement suicidaire, il proposait juste. Rien que ça...

Le barman ne répondit pas directement à cette offre particulière. Bien que ça lui paraissait insensé voire complètement fou, il se sentait obligé d'y réfléchir sérieusement malgré tout. Il attrapa son chiffon et frotta machinalement le comptoir, perdu dans ses pensées. Il fut un temps où il aurait bondi sur l'occasion sans aucune hésitation. Il se souvenait bien la nuit où il avait fait part de sa décision à Tifa de partir s'engager dans le SOLDAT et combattre pour la Shinra à la guerre au Utaï. Mais, si la jeune fille l'avait ce soir-là retenu, il ne serait pas parti, il serait resté et pleinement satisfait d'une vie à ses côtés. Et à présent elle avait franchi ce pas, ils l'avaient fait tous les deux. Depuis leur victoire au Cratère Nord, ils s'étaient installés ensemble et, même si la vie n'avait pas toujours était rose et qu'il s'absentait souvent et parfois longtemps, ils formaient une vraie famille. Tifa lui avait même confessé, il y a de cela quelques jours, qu'elle avait peur qu'il ne la quitta à nouveau pour ne jamais revenir cette fois. Même si elle avait regretté tout de suite ces supposées paroles en l'air, Cloud savait très bien qu'elles étaient sincères et tiraillaient le cœur de son amie. Il ne se voyait déjà plus jouer les baroudeurs et prendre des risques inconsidérés et laisser sa famille survivre sans lui. C'était égoïste...

« Tifa ne devrait pas te laisser seul aussi longtemps..., trancha la voix de Vincent dans le silence ambiant et imposant. »

Il ne pouvait pas penser à quel point il avait raison. Ces quelques jours sans son quotidien commençaient à lui peser un peu sur les nerfs et.. sur le cœur. Les joues du blond s'empourprèrent très légèrement alors qu'il donnait un énième coup de chiffon. Il lui fallait bien entrer en action un jour aussi, non ? L'ancien Turk était son ami aussi et il était très sérieux lorsqu'il affirmait ne pas vouloir le laisser partir en quête du danger sans aucune aide, sans lui. Le dilemme était bien compliqué, mais comme Tifa le lui disait parfois, il était comme un chocobo des plaines et il avait besoin, lui aussi, de liberté, de fuir l'enfermement et d'agir, enfin !

Le poing du jeune homme se referma sur le torchon qu'il serra de plus en plus fort tandis que ses mouvements se faisaient de moins en moins larges. Il devint bientôt statique. Que faire.. ? Satané Vincent ! Il ne goûterait donc pas une bière tiède du frigo, hein ? Cloud se redressa lentement, puis, relevant la tête, il planta une regard bleu mako plein de détermination dans les prunelles rouges de son ami. Il ne souriait plus comme un commerçant mielleux. Il serait de l'aventure.

« C'est d'accord, Vincent, clama-t-il, avec sobriété et d'un air bien sûr de lui. »

La dernière fois qu'il avait laissé le brun agir seul, il démantelé Deepground presque à lui tout seul. En faisant équipe, ils ne risquaient pas grand chose et puis c'était simplement de l'espionnage n'est-ce pas ? Il ne reviendrait pas en arrière à présent.

Si la situation pouvait avoir l'air plutôt tendu, il n'en était rien dans le cœur du garçon. Il admirait sincèrement la force de son camarade et était ravi de faire à nouveau équipe avec lui. Bientôt son sourire timide mais sincère ressurgit derrière sa moue sérieuse. Il sortit deux bières. Il en avait envie lui !

« Mais d'abord, on trinque, Vincent !, tonna-t-il en jetant littéralement la bouteille en direction de son partenaire. »

Trinquer, pourquoi ? Pour fêter leurs retrouvailles, sans doute. Assurément pour sceller leur nouvelle proposition de coopération et espérer un avenir prochain meilleur. Les choses ne pouvaient que s'arranger... Il le fallait !

made by lizzou – icons & gif by tumblr



Merci Tifa <3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Peut-on racheter ses fautes? {PV Cloud} (FINI)   Ven 20 Juin - 15:33:38


Vincent Valentine










            Vincent demeurait silencieux, devant l’entrée du charmant petit bar. Il observait le jeune blond avec intention. Ce dernier semblait perplexe, perdu dans ses pensées. Il était comme, hanté de quelques tourments. Le fait de parler de Tifa semblait avoir à chaque fois son impact. Cloud était si fragile dans le fond, si sensible. Heureusement, Tifa avait toujours été là pour lui donner cette force qui lui manquait. Parfois, c’était simplement de l’optimisme. D’autres fois encore, de la volonté. Cloud devait pas mal manquer de confiance, ce qui l’amenait souvent à douter de lui et de ses capacités. Il avait besoin de quelqu’un comme Tifa, pour le rassurer et le pousser vers l’avant. Mais Tifa n’était pas là aujourd’hui. A la place, il y avait cet homme habillé de rouge, un peu étrange et morbide, qui, au lieu de le rassurer, lui demandait au contraire de partir en mission d’infiltration. Est-ce que Cloud doutait ? Avait-il peur ? Et de quoi ? Tant de questions qui demeuraient sans réponses. Toujours est-il que ça bouillonnait dans cette petite tête blonde, si bien qu’un nouveau visage marqua bientôt l’expression de Cloud.

            Le jeune homme leva des yeux déterminés vers son camarade. Des yeux remplis de courage et de volonté. Cloud avait décidé il y a bien longtemps de cela, d’arrêter de fuir. Il avait appris à faire avec son passé, à accepter la douleur et le chagrin. Mieux encore, il tentait depuis ce jour, de racheter les fautes qu’il disait siennes. Ce petit avait de quoi mériter le respect de Vincent, qui lui avait préféré fuir toute sa vie, jusqu’à cette fameuse rencontre avec le blond. Il n’y avait nuls doutes dans ce regard, et avant même que Cloud ne donne sa réponse, Vincent savait que le barman serait de la partie. Les mots furent quand même là pour confirmer cette hypothèse. Satisfait, le ténébreux hocha la tête d’un air sage. Cloud avait grandi. Il avait également inspiré Vincent, car si la jeunesse de ce dernier était loin, lui n’avait jamais tenté de racheter ses fautes. Mais il n’était jamais trop tard, Cloud le lui avait bien prouvé, pour ça il lui en était reconnaissant.

            Le ténébreux s’attendait alors à ce que tous deux partent immédiatement à l’aventure. Le devoir n’attend pas, c’était là la devise de Vincent. Mais alors qu’il s’apprêtait à officialiser leur départ, le blond eut tout d’un coup une idée saugrenue. Il sortit de son bar, deux bières, avant d’en lancer une à Vincent. Ce dernier la rattrapa avec grande surprise, ses gros yeux ronds traduisaient cela explicitement. Il resta un instant regardé la petite boisson, non sans gêne. C’était sérieux ? Cloud voulait réellement faire boire de la bière à Vincent ? Décidément, le barman n’avait pas froid aux yeux. Vincent resta mal à l’aise, il ne pouvait pas vraiment se permettre de refuser, compte tenu de la bonne humeur avec laquelle Cloud la lui avait proposé. Trinquer, voilà bien longtemps qu’il n’avait pas fait cela… Peut-être que la dernière fois qu’il avait trinqué, c’était avec Veld, ou même Lucrecia. Il ne s’en souvenait plus trop. Quand bien même il l’avait fait, ce n’avait jamais été avec de la bière, ça, il s’en souvenait.

            D’un pas hésitant, et d’un petit sourire timide, Vincent finit par se rapprocher du bar ou se trouvait toujours Cloud. Il posa la boisson sur le comptoir, ne sachant pas vraiment comment s’y prendre. Certes, ça faisait homme et c’était viril de boire ainsi à la canette. Mais Vincent était hélas du genre un peu plus délicat, avec des gouts un peu plus exigeants. Alors, il trouva le moyen de chipoter.

« J’ai l’impression que je n’ai pas le choix… Mais, je préfère alors la spécialité du septième ciel. Un verre de vin, s’il te plait. »

            Le bon vin de Corel, la spécialité de ce petit bar oui. Voilà des lustres que Vincent n’avait pas gouté à ce met délicieux. La bière, ce n’était pas fait pour lui. Vincent n’était pas un vrai homme. Il ne s’en cachait pas. Mais, Cloud n’était pas un vrai barman non plus de toute façon, alors bon. D’ailleurs, Vincent essaya d’imaginer un instant le profil de Cloud en tant que barman. Ça devait être assez comique. Le blond tentait au mieux d’imiter le professionnalisme de Tifa, mais il avait encore beaucoup d’effort à faire. Et puis, il y avait des choses qu’il ne fallait pas imiter tout de même…

« Est-ce que, comme Tifa, tu maternes tes clients toi aussi ? »

            Tifa était toujours prévenante, et très douce avec les gens qui venaient remplir son bar. Elle l’était surtout avec les habitués un peu trop fatigué et un peu trop alcoolisé. C’est vrai, elle les maternait un peu. Surtout en ces temps difficiles. Tifa, c’était un peu comme un rayon de soleil dans l’obscurité. Mais est-ce que Cloud en faisant autant ? Hm, bon déjà, il devait être un peu moins avenant que la demoiselle, même s’il essayait surement de l’être. Il devait se forcer en fait… Bon sang, que ça devait être drôle à voir. Pauvre garçon…

            Il faut reconnaitre que, si Vincent était du genre un peu pressé, il n’en appréciait pas moins cette petite pause amicale. Il faut dire qu’il ne c’était pas beaucoup arrêter ces dernières années. La solitude avait été son quotidien. Il n’avait quasiment pas revu ses vieux compagnons. Cloud semblait réellement content de le revoir, et devant cet enthousiasme, le sentiment était plus que partagé. Vincent refusait de l’admettre, mais, c’est vrai que de temps en temps, c’était agréable de voir du monde. De se retrouver entre amis et prendre le temps de discuter. Toutefois, la culpabilité le rattrapait très vite. Il n’arrivait pas à rester totalement tranquille et décontracté. Pas avec ce qui se passait dans le monde. Pas avec ce qui arrivait à Lucrecia. D’ailleurs, l’actualité rattrapa très vite la conversation du ténébreux, décidément toujours trop sérieux.

« Aerith… Est-ce la seule revenante que tu es eus l’occasion de revoir ? J’ai parcouru le monde, mais je n’ai rencontré personne de mes connaissances, autrefois disparut. »

            Instinctivement, les pensées de Vincent ne tardèrent pas à se fixer sur le cas de Hojo. Et si ce fou furieux était de retour lui aussi ? Bon sang, ce phénomène pouvait très bien être une aubaine, comme une véritable horreur. Si la rivière de la vie ramenait sur terre des êtres chers, elle pouvait tout aussi bien ramener de redoutables ennemis. Pour le cas de Deepground, ce n’était à présent plus un secret. C’est comme si tous les vieux démons autrefois combattus, ressortaient à présent au grand jour, encore. Après cette mûre réflexion, Vincent ne tarda pas à lever très lentement les yeux vers Cloud. Ce regard voulait tout dire. Si Vincent s’inquiétait de revoir ses vieux démons ressurgir, peut-être bien que Cloud, avait lui aussi du souci à se faire… Encore une fois, les mots demeuraient inutiles entre les deux hommes. Un seul échange suffisait, un simple regard, pour comprendre l’étendue du problème.







......






Revenir en haut Aller en bas
Cloud Strife


Messages : 215
Date d'inscription : 23/05/2014
Age : 23
Localisation : Sur la Planète

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 26 ans
• More:

MessageSujet: Re: Peut-on racheter ses fautes? {PV Cloud} (FINI)   Sam 21 Juin - 13:15:43



Peut-on racheter ses fautes ?
 



La situation était peut-être désespérée et ne saurait tolérer une seconde d'attente de plus, pourtant Cloud s'était permis d'inviter son ami à boire un verre. S'il fallait que cette infiltration tournât mal, autant que ce fût après un verre. Tifa déteignait plus sur lui qu'il n'aurait pu l'imaginer. Mais, d'un autre côté, cela faisait longtemps qu'il n'avait vu Vincent et ses phrases alambiqués sur l'importance de la rédemption et la peur des ténèbres. Le combattant vêtu de rouge était habile et avait su rattraper au vol la canette que lui avait lancé le barman. Il le regardait d'un air un peu surpris, ne sachant visiblement pas ce qu'il devait faire avec. Valentine était vraiment un bien étrange personne, mais l'ex SOLDAT ne se permit aucune remarque désobligeante ou moqueuse, se contentant de l'attendre pour trinquer à leurs retrouvailles et à leur prochaine aventure. On ne pouvait jamais fuir très longtemps son passé de combattant après tout.

Finalement, le guerrier se rapprocha du bar, acceptant d'oublier, l'espace d'un instant, la porte de sortie et le monde tombant à la dérive qui se trouvait derrière celle-ci. Il viendrait bien assez tôt le moment de se jeter dans la gueule du loup et de risquer une nouvelle fois sa vie. Cloud n'était pas vraiment sûr, mais il avait l'impression que le visage de l'ancien Turk était un peu moins raide, comme s'il esquissait un maigre sourire auquel il répondit avec la même maladresse. Une fois devant lui, Vincent posa la bière prétextant que s'il fallait vraiment boire, il préférerait du vin de Corel. Il avait toujours été le plus distingué de la bande après tout, aussi rustre soit-il dans ses propos. Le barman osa les épaules et se retourna pour une petite visite dans le frigidaire dont le stock fondait inexorablement. Il y avait déjà une bouteille entamée. Il la saisit et versa le liquide rougeâtre dans un verre propre qu'il tendit ensuit à son invité qui lui posa alors une question des plus étranges. Est-ce qu'il maternait autant ses clients que Tifa ? Les joues du jeune homme s'empourprèrent. Avait-il l'air de prendre soin des pochtrons avec le même dévouement et la même patience que la gérante du Septième Ciel ? Pour être honnête, il était bien loin de lui arriver ne serait-ce qu'à la cheville. Le blond s'assit et, après avoir cogné sa canette contre le verre de son convive, il la décapsula et but un longue gorgée avant de répondre sur le ton de la confidence : « Olala. Surtout pas. Je crois même que je les fait fuir. Quand c'est la fermeture, je suis obligé de sortir mon épée pour les foutre dehors ! Du coup, y'en a qui ne reviennent pas forcément.. »

Bon, c'était gênant de parler de son incompétence en fait.. Cloud n'était pas forcément friand de l'échec et il se sentait surtout frustré de devoir reconnaître que le métier de son amie était beaucoup plus compliqué qu'il n'en avait eu l'air aux premiers abords et qu'il avait bien voulu le penser. La discussion était devenue si légère qu'on aurait pu croire que tout allait bien, mais aucun des deux compagnons n'était dupe. Ils savaient, l'un comme l'autre, que la Planète partait complètement en vrille. S'il n'y avait eu aucun problème, Tifa serait à la place du blond à tenir sa petite entreprise avec beaucoup plus d'aisance que lui. La conversation retrouva donc naturellement son sérieux comme s'il n'avait jamais été question que de ça en fin de comptes. Vincent en revint forcément à Aerith, aux résurrections de leurs amis comme de leurs ennemis et surtout de ces dégénérés de Deepground. Le brun aux yeux rouges souhaitait savoir si le barman avait eu vent d'autres retours amicaux en dehors de celui de la Cétra. Le jeune homme répondit par la négative en balançant sobrement sa tête de la gauche vers la droite. Ce phénomène avait, pour le moment, plus l'air de leur porter préjudice qu'autre chose et Cloud s'en voulait de raisonner ainsi, car cela revenait presque à refuser qu'Aerith revivât afin que les autres menaces ne revinssent pas non plus. Leurs regards s'étaient croisés et se soutenaient sans ciller. Peut-être redoutaient-ils la même chose après tout. Et si... Sephiroth revenait... ? Face à cette seule idée, le sang de l'ancien SOLDAT se glaça. Il repoussa sa bière sur le côté, il n'était pus d'humeur à boire..

« Personne d'amical n'est revenu, à part Aerith, soupira-t-il, le bleu mako de ses yeux scintillant tristement. Tu crois que Sephiroth pourrait revenir lui aussi.. ? »

Cette seule idée l'effrayait complètement. Deepground était certes une grande menace mais ce vieux démon aux cheveux blancs le terrifiait bien plus que cela tandis qu'il se sentait particulièrement concerné par tout ce qui rapportait à l'enfant de Jénovah. Et si Sephiroth était de retour, lui aussi... ? Ce serait bel et bien la fin du monde.

made by lizzou – icons & gif by tumblr



Merci Tifa <3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Peut-on racheter ses fautes? {PV Cloud} (FINI)   Dim 22 Juin - 14:47:15


Vincent Valentine










            C’est sans grande surprise que Vincent découvrit le fond de pensé de son camarade, toujours hanté lui aussi, de ses vieux démons. On ne peut jamais vraiment s’en défaire visiblement. Quoi que l’on fasse, le passé finit toujours par nous rattraper. Si Cloud n’avait jamais complètement réussis à tirer un trait sur Aerith, il semblerait qu’il en soit de même du cas de Sephiroth. Sephiroth… ou Jenova. Difficile de vraiment différencier les deux en fait. Le héros légendaire n’existait plus depuis longtemps lui de toute façon. Cet homme-là était bel et bien mort. Aujourd’hui, le monstre qui l’avait remplacé, hantait toujours l’esprit de Cloud.

            Vincent demeura silencieux un long moment après la question inquiète de son ami. Il afficha même un visage fermé, baissant les yeux pour plonger dans ses songes. Aerith, Deepground, ils étaient tous revenu à la vie. Ils n’étaient probablement pas les seuls. Vincent n’avait pas encore eu la moindre preuve sous les yeux, mais le témoignage de Cloud concernant Aerith, ainsi que les faits évidents contre l’ORM et Reeve, parlaient d’eux-mêmes. Si les morts revenaient bel et bien à la vie, alors, il n’était pas improbable que Sephiroth soit lui aussi profiter du voyage pour revenir sur terre.

« Ce n’est pas impossible… »

            Répondit finalement Vincent, tout en essayant de rester plus ou moins flou dans sa réponse. Il n’était pas question de briser le moral du petit blond. En ces temps déjà très durs, il était important de garder force et courage. De plus, sans preuves concrètes, il était impossible de certifier de telles suppositions. Il fallait des preuves, une évidence. Cloud pouvait encore se rattacher à cet espoir. Tout comme Vincent espérait lui aussi, pouvoir croire au fait qu’Hojo lui, soit resté aux oubliettes. Il y avait d’ailleurs de bonnes raisons de penser à tout cela, et Vincent ne tarda pas à les exposer à son ami, peut-être pour le faire relativiser, et lui remonter le moral.

« Mais si c’était vraiment le cas, je pense que nous le saurions… »

            Hojo, tout comme Sephiroth, était plutôt des hommes d’action. Ils arrivaient rapidement sous le feu des projecteurs, éclatant leurs projets aux grands jours, sans s’inquiéter des conséquences. Oui, il était assez facile de les repérer. Du moins, dans l’absolu. Car s’ils étaient réellement de nouveau parmi les vivants sur Gaïa, il faut avouer qu’ils se montraient alors exceptionnellement particulièrement discrets pour le moment.

« Nous manquons d’informations, et de communications. Tout cela ne joue pas en notre faveur. De plus, il devient très dangereux et difficile de se déplacer d’un continent à l’autre. Quelque chose de plus dangereux que le désordre présent dans nos rangs nous guettes… La peur. »

            Vincent releva alors le regard dans celui de Cloud, afin de capter toute son attention, et d’expliquer ainsi le fond de sa pensée. Finalement, pour le moment, ce n’était pas tant l’ennemi qui représentait le fond des problèmes.

« Les gens ont besoins de se réfugier derrière des têtes sûres, des leaders qui sont capables de gérer la situation. Sans Reeve, l’armée et la population ne savent plus ou regarder, ni ou aller, et ou se réfugier. L’anarchie nous consumera de plus en plus, à cause de la peur. Notre ennemi n’aura plus qu’à nous regarder sombrer, dans notre propre désordre, et nous achever, le moment venu… Il faut absolument reprendre la situation en main. »

            Retrouver Reeve, ou mettre quelqu’un d’autre à sa place, semblait être une priorité. Vincent avait bien vue ce que donnait l’absence de directives à Junon. Les rescapés de l’ORM c’étaient réfugier dans l’ancienne base sous-marine de la Shinra, mais en l’absence de plan défensif, ou d’attaque, ils étaient pour l’instant coincés, faits comme des rats, dans une ville qui menaçait d’être attaquée à tout moment. Alors bien sur, ils tentaient de s’organiser, et avaient fait de la sécurité des habitants leurs priorités. Mais ils avançaient à l’aveugle, manquant de savoir-faire et de troupes. Ce désordre était présent dans toutes les villes du reste du monde. De plus en plus, l’isolement affaiblissait les villes et leur population. Le manque d’information inquiétait les gens, les poussant peut-être à faire les mauvais choix, comme tous ses braves innocents qui fuyaient leur maison, pour finir par mourir sur un navire en pleine mer, ou bien encore dévoré par des monstres en plein désert. Les temps étaient durs oui, pour tout le monde, et personne ne parvenait à trouver LA solution. Vincent ne pouvait que constater, avec inquiétude, la difficulté de leur position.

« Nous manquons d’alliés, Cloud. Nous manquons de forces. Avalanche ne peut pas tout faire. Nous ne pouvons pas être partout à la fois. »

            Ce n’était que trop vrai. Quand bien même les membres d’Avalanche se dispatchaient à travers le monde, ils devraient donc agir seul, dans la zone qui leur avait été destinée. Devant l’ampleur des problèmes, c’était un travail bien trop immense. De plus, la force d’Avalanche se trouvait dans son unité, dans son travail de groupe et d’équipe. Et s’ils devaient affronter des ennemis aussi puissants que Deepground, à Junon où à Midgar, un seul membre de l’équipe ne suffirait pas à tenir le front. Alors bien sûr, les braves guerriers pouvaient encore compter sur la solidarité de la population, mais cela ne suffirait assurément pas, pour leur donner la victoire…

« Le monde ne tourne pas rond, et nous ne savons toujours pas pourquoi. »

            Conclut alors Vincent, avant de boire le fond de son verre, dans un nouveau silence décidément pesant.







......






[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Cloud Strife


Messages : 215
Date d'inscription : 23/05/2014
Age : 23
Localisation : Sur la Planète

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 26 ans
• More:

MessageSujet: Re: Peut-on racheter ses fautes? {PV Cloud} (FINI)   Sam 5 Juil - 14:05:22



Peut-on racheter ses fautes ?
 



Le monde ne tournait effectivement plus rond, mais ce, depuis bien longtemps déjà, trop longtemps. Cloud ferma les yeux presque d'agacement mais surtout de crainte. Il ne contrôlait plus rien de la situation et cela lui déplaisait. Il aurait aimé ne pas être aussi impliqué dans la lutte pour la survie de la Planète, mais il en savait tellement qu'il ne pouvait se complaire à rester assis et ne rien faire. Sa lourde épée n'était rien à côté du fardeau qu'il sentait peser sur ses épaules et qu'il voulait porter seul pour ne pas embêter Tifa avec ce genre de problèmes. Or, Vincent était là à présent, non ? Le blond soupira en l'écoutant parler. Ses propos semblaient terriblement juste mais, par la même occasion, difficiles à soutenir. La réalité n'avait rien de plaisante depuis un bon bout de temps et, parfois, Strife se laisser aller à regretter d'être sorti de ses mensonges dans lesquels il s'était réfugié. Il fallait bien se réveiller un jour et grandir, agir, faire face, grandir.

Vincent continuait son exposé sur la situation et son compagnon l'écoutait d'une oreille aussi attentive qu'en souffrance. Leur pire ennemi n'était pas les catastrophes climatiques mais se révélait plutôt être la peur qui engendrerait le désordre qui laisserait place au chaos. Un avenir bien peu réjouissant... L'armée, l'ORM, Reeve, plus personne ne savait incarner une autorité suffisamment stable pour pouvoir imposer l'ordre à tous. La mâchoire de Cloud se crispa tandis qu'il serrait un peu les poings sous l'arrière-goût désagréable de l'amertume. L'ex Turk pensait-il comme Eléanor que le monde se portait mieux sous le joug de la ShinRa ? Et si la seule solution possible à cette terrible équation restait le règne de terreur du Président Rufus ? C'était fort probable après tout... Mais si tel était le cas, cela remettait en question bon nombre de faits et gestes d'AVALANCHE. Si seulement on pouvait oublier les erreurs aussi facilement... L'ancien membre du SOLDAT s'empara de sa canette pour la jeter à la poubelle. Ce n'était décidément plus l'atmosphère joyeuse des retrouvailles qui dominait dans la pièce...

« Tu veux dire qu'on n'aurait pas du s'opposer à la ShinRa, c'est ça ? demanda presque froidement mais sans aucune once de méchanceté le jeune homme en proie, une nouvelle fois au doute. On n'aurait pas du faire ça ? »

Il aurait pu répéter encore et encore cette question pour se torturer l'esprit comme il en avait l'habitude. Mais il le faisait déjà très bien en y pensant à chaque instant, à chaque lever de soleil où il pouvait voir le monde depuis la fenêtre du Septième Ciel tomber au bord du gouffre ou encore à chaque coucher de l'astre rouge où il se rappelait les images qu'il avait vu dans la journée. Chaque nouvelle événement peu réjouissant restait pour lui une éternelle remise en question. Le poids sur ses épaules ne faisait que croître jour après jour. Cloud se redressa. Un petit tour à Midgar était finalement une bonne idée pour oublier un peu tout ce flot de questions dans sa tête. Pouvait-on seulement racheter le prix exorbitant de ses propres erreurs ?...

« On devrait y aller..., trancha-t-il, ne voulant pas qu'on s'attardât sur ses doutes et qu'on cherchât à le rassurer ou autre. »

À cet instant précis, un petit son bref et sonore se fit entendre dans la poche de son pantalon. Il en retira machinalement son PHS pour en consulter l'écran. Un nouveau message venait d'arriver. Son cœur se mit à battre. Et si... Et si c'était Tifa qui lui envoyait des nouvelles ? Est-ce qu'ils allaient bien, Aerith, Tifa et les enfants ? Et si... Et s'ils avaient des problèmes ? Cloud appuya aussitôt sur le bouton pour lire le message, les yeux rivés sur l'écran, prêt à parcourir tout le continent pour les retrouver. Il se devait de protéger sa famille. « Bien, tu n'as qu'à passer à Healen samedi, dans la matinée. » Sa détermination se mua très vite en une nouvelle surprise. Rufus venait de lui répondre. Un semblant de solution, peut-être plus inquiétant encore, se profilait désormais. Heureusement que Vincent était là. Il lui faudrait aussi prévenir l'autre folle. Mais... Il serait bien allé à Midgar avant, calmer ses nerfs. Il rangea l'appareil dans sa poche et partit prendre son épée pour faire face à son invité, un sourire timide sur le bout des lèvres.

« Je suis prêt. »

made by lizzou – icons & gif by tumblr



Merci Tifa <3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Peut-on racheter ses fautes? {PV Cloud} (FINI)   Lun 7 Juil - 15:07:21


Vincent Valentine










            Vincent n’était certes pas très doué pour mettre de l’ambiance. Il ne l’était carrément pas d’ailleurs. Le vieil homme, car oui c’est un vieil homme rappelons-le, était plutôt du genre à exposer la dure réalité de la vie, à ceux qui refusaient de voir les choses en face. Cloud n’était pas forcément de cette catégorie, du moins, plus maintenant, c’était à espérer. Mais le petit blond était un homme qui doutait facilement. Vincent aussi doutait, souvent même d’ailleurs. Mais il refusait de rester assit là, à ne rien faire. C’est pourtant ce qu’il avait voulu faire, ce jour où Cloud et ses amis étaient venus le réveiller à Nibelheim. Il avait souhaité rester là, seul et isolé du reste du monde, à attendre on ne sait trop quoi. Lui-même ne le savait surement pas. Mais il avait appris à accepter ce fardeau. Certains hommes naissent pour combattre. Que ce soit pour des raisons justes, où d’autres, moins justes. Il n’y a pas toujours de raison particulière à cela. Les évènements nous échappent, on se retrouve une fois de plus sur le champ de bataille, alors qu’on ne le voulait pas forcément. Dès lors, il n’y a plus le choix, on est enrôlé de force, pour défendre cette cause, qui nous reste sur la conscience, si l’on décide de fuir ce qui semble être inconsciemment, nos responsabilités. Les guerriers qui défendent des causes justes, ne sont d’ailleurs pas forcément toujours justes eux-mêmes. Ces gens-là ont juste une dette à expier. Ils ont des erreurs à réparer, et se pensent redevable éternellement. Cloud et Vincent étaient-ils de ces gens-là ? Vincent l’était au début. Aujourd’hui, toute cette réflexion raisonnait comme une évidence pour lui. Ceux qui savent se battre ont un rôle à jouer. Si ceux-là refuse de servir une cause juste, alors qui donc se chargera de protéger les innocents ? C’était aussi simple que ça. Cloud lui, semblait encore chercher une raison à tout cela. Mais il se posait bien trop de questions. Les pauvres gens de cette ville avaient besoin de quelqu’un pour les protéger. Il savait se battre. Il n’avait plus à hésiter. C’était une raison suffisante. Pour le moment.  

            Peut-être avait-il peur de faire les mauvais choix. Peut-être aussi n’avait-il pas envie d’avoir trop de responsabilités. D’avoir trop de choses sur la conscience. Mais il devait se rappeler qu’il n’était pas seul à porter ce fardeau. Partout dans le monde, des guerriers comme lui, avaient courageusement repris les armes, pour défendre leur village et leur famille. Ses propres camarades en faisaient partie. Il ne pouvait plus rester là à se poser de questions. Il fallait agir.

            Dans tout ce silence, et cette mélancolie qui brillait dans le regard bleu du jeune homme, Vincent ne savait toutefois plus vraiment quoi penser de Cloud. Il avait beau supposer, essayer de le comprendre, de compatir, mais l’ex-Turks ne parvenait pas à identifier le problème de son camarade. Il était probablement victime de la peur lui aussi. Tout le monde avait peur. Mais il n’était pas seul. Du moins, plus maintenant. Tifa était peut-être partie avec les enfants. Elle avait fait les bons choix, et avait rapidement agi. Cloud en était peut-être resté un peu troublé et perdu. Mais aujourd’hui, il devait reprendre pied. Il le fallait, c’était impératif. Il ne devait pas se laisser aller dans les méandres de son esprit. Repenser au passé en était la première erreur.

            Le ténébreux fronça légèrement les sourcilles devant la question de Cloud. Il ne la comprenait pas. Fut un temps ou Vincent se fichait bien de l’avenir de la Shinra, et de son rôle sur la planète. Tout cela ne le concernait plus depuis longtemps. Mais au fil de leur combat, il avait compris que la Shinra avait fait bien plus de mal que de bien. Avoir arrêté la Shinra, ne serait jamais une chose à regretter, ça, il en était certain. Pourquoi Cloud en doutait aujourd’hui ? Le monde manquait d’ordre oui, mais ce n’est pas la Shinra qui était la mieux placer pour arranger les choses du point de vue de Vincent. Ce n’est pas la Shinra qui avait sauvé le monde par maintes reprises. La Shinra elle n’avait toujours apporté que le mal. Cloud n’avait pas à en douter. Mais il ne semblait pas attendre de réponse particulière tout compte fait. Car il se levait déjà, comme pour se préparer. Laissant son ami dans sa réflexion et ses interrogations. Voulait-il simplement se rassurer ? Probablement. Ce jeune homme était décidément bien trop compliqué pour Vincent. Il souhaitait presque que Tifa revienne rapidement. Elle, elle savait comment le gérer ce petit perturbé. Elle savait comment le raisonner et le rassurer. Elle savait quoi lui dire. Vincent lui n’était pas doué pour ça.

            Alors il se contenta d’attendre le blond en silence, se levant dès que ce dernier revint se présenter devant lui, son épée en main. Il semblait décidé d’agir. Tant mieux, car la pluie et l’orage allaient procurer une bonne couverture aux deux infiltrés. Vincent hocha mollement la tête devant le signal de départ de son ami. Il le laissa passer devant, comme d’habitude. Les deux hommes ne tardèrent pas à se retrouver sous la pluie battante, à marcher le long des ruelles désertes, presque silencieuse, si l’on oubliait les grognements des pauvres malheureux malades et abandonnés, le long des trottoirs. Vincent songea un instant au problème. Il repensa à son trajet pour venir jusqu’à Midgar. La sécurité des civils devenait plus que préoccupante. Certaines solutions devaient être trouvées, et vite.

« J’ai remarqué beaucoup de cadavres sur la route, en venant jusqu’ici. Il faut empêcher les gens de partir. De partir seul surtout. Bien que menacées, les villes ne sont toujours plus sûres que la nature. Les civils ne feront jamais long feu une fois dehors, seuls et livrés à eux-mêmes. Il faut limiter leur exode. »

            C’était une simple remarque. On y revient, Vincent était particulièrement doué pour remarquer ce qui n’allait pas. Et puis, c’était aussi une façon de faire un peu la conversation. Une façon un peu glauque de faire la causette, c’est vrai… Mais il ne fallait pas trop en demander au ténébreux, qui continua finalement sur un sujet plus profond.

« C’est à nous de les protéger, Cloud. Ils ne savent pas se battre. Ils ont peur. Personne n’a l’air de se manifester pour prendre les choses en mains. Il est de notre devoir, d’agir. C’est tout ce qu’il faut savoir. »

            Ou comment dire, arrête de te poser trop de questions et concentres-toi sur le vrai problème de cette crise. Heureusement, agir, c’est ce qu’ils étaient en train de faire. Ils avançaient toujours vers l’ancien Midgar. La tour Shinra perçait toujours le ciel, de son ombre inquiétante. Elle se rapprochait au fur et à mesure que les deux hommes marchaient dynamiquement. Personne ne savait ce qui se tramait là-bas. Personne ne savait ce qui se cachait dans ces ruines. Ce qui était sûr, c’est que quelque chose de mauvais était en train de se proliférer. Et il était plus que temps de savoirs quoi.








......






[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Peut-on racheter ses fautes? {PV Cloud} (FINI)   Aujourd'hui à 5:06:31

Revenir en haut Aller en bas
 

Peut-on racheter ses fautes? {PV Cloud} (FINI)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» La musique peut rendre les hommes libres {Hope}
» Sur ton visage, on peut y lire nettement de la haine... PV Coeur de Glace et FINI !!!
» Peut-on se passer de la farine de blé ?
» Baptême de Wild Cloud

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy VII - Judgement Day :: Midgar :: Edge :: 7th Heaven-