RemonterDescendre



 

Partagez | .
 

 A Light beyond the Darkness [ PV. ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tifa Lockheart
Administratrice

Messages : 1343
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 23
Localisation : Du côté de chez Swan ♪

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 25 ans
• More:

MessageSujet: A Light beyond the Darkness [ PV. ]   Mer 17 Déc - 17:05:42




Tifa Lockheart

~A Light beyond the Darkness~



    Tant de bruit, tant de violence, tant de souffrance. Ce monde pouvait-il encore être sauvé ? Cela valait-il la peine de se battre ? Cela valait-il la peine de souffrir ? Ne serions-nous pas plus heureux si nous reposions tous dans le flot paisible et pur du lifestream ? Paisible, silencieux, doux … et tous ensembles. La planète elle-même ne s'en portrait-elle pas mieux ? L'homme est un poison plus terrible encore que le venin de Jenova elle-même. Peut-être avons-nous toujours eu tors … Avalanche, la Shinra, les autres … Nous n'avons jamais compris, car nous nous accrochons égoïstement à la vie, à la notre, à celle de nos proches … Comme si tout cela avait un sens. Avons-nous eu tors de nous battre ?

Tout s'était passé si vite. Le vacarme de la mer déchaînée, le froid mordant du vent et de l'eau salée, l'adrénaline du combat, la crainte d'échouer, la brutalité des coups … tout cela avait laissé place au noir et au silence le plus complet. Une chaleur étouffante et humide lui avait tout de suite coupée le souffle, mais elle tenait bon, enchaînant les sorts de foudre dans la gueule de la bête qui l'emportait dans les profondeurs marines. Le souffle putride dépourvue d’oxygène du Léviathan avait déjà envahi ses poumons pour l'étourdir quand il remplit sa gueule d'eau … Sa gorge, ses yeux, ses narines, ses poumons et ses entrailles semblaient se déchirer. Mais avant que tout ne s'arrête, avant que la douleur ne disparaisse avec le froid qui commençait déjà à l'engourdir, Tifa eut une dernière pensée … Une toute dernière pensée.

« Cloud … Je suis désolée … »

Et tout s'arrêta. Plus de bruit, plus de douleur, plus de froid … même la peur n'était plus, car ses pensées s'étaient éteintes … à l'instar de son cœur qui ne battait plus. Tifa Lockheart n'était plus qu'un songe dérivant à la faveur des flots de la rivière de la vie. Elle n'avait baissé les bras qu'une fraction de seconde en se disant que tout ça n'avait plus de sens, juste une seconde, elle l'avait pensé … Et tout avait bel et bien perdu son sens pour elle.

Elle dérivait sans but, mais sa conscience se raviva bientôt. Cloud, les enfants … et tous les autres. Ils étaient là haut maintenant, même Aerith. Qu'allait-il faire ? Elle avait promis pourtant … Elle avait promis à Cloud qu'elle se battrait à ses côtés jusqu'à la fin. S'était-elle suffisamment battue ? Elle aurait voulu faire plus, tellement plus … Elle était partie trop tôt, elle n'avait pas eu le temps de dire ce qui aurait dû être dit, faire ce qui aurait dû être fait. Ce n'était finalement pas très original de se dire ça … elle se dit que tout le monde devait penser cela à sa mort. J'aurais dû faire tellement plus. Tellement plus.

J'aurais dû retourner vivre à la campagne avec les enfants bien avant cela, j'aurais dû mettre moins de sel dans ces escalopes, j'aurais dû faire quelque chose pour empêcher Sephiroth de détruire Nibelheim, j'aurais dû dire à Denzel et Marlène de s'habiller plus chaudement pour ce voyage, j'aurais dû savoir ce qui allait se passer, j'aurais dû dire à Cloud de rouler moins vivre en moto, j'aurais dû breveter ma recette de tarte poire-chocolat, j'aurais dû passer plus de temps avec lui, j'aurai dû … j'aurai dû lui dire

Mais rien de tout cela n'avait été dit, rien de tout cela n'avait été fait. Et tout cela ne le sera sans doute jamais …

Les flots du lifestream ne semblaient pas si paisibles qu'elle l'aurait imaginé. C'était bien plus sombre, bien plus oppressant qu'on aurait pu l'espérer de cette fameuse Terre Promise. Cependant, ces ténèbres, elle ne les voyait pas. Comment le pourrait-elle ? Non, elle le sentait. C'était sombre et froid … et inquiétant. Elle ressentait le besoin de fuir, loin d'avoir peur pour elle, elle sentait à quel point la menace pouvait être terrible. Elle voulait retrouver ses amis. Elle voulait le retrouver pour se réfugier dans ses bras, puiser sa force dans sa présence, combattre à ses côtés. De cette volonté naquit une lumière. Une lumière chaude et pure qui semblait la protéger. C'était sa lumière, celle avec laquelle elle été née, celle qui l'avait toujours protégé … qui avait protégé tous ses proches. Qu'importe que les ténèbres l'attendent, elles ne l’engloutiraient pas, bien au contraire. C'est elle, sa lumière, qui les repoussait. Elles étaient partout ailleurs, mais pas sur elle, pas en elle.

Seule lumière au milieu des ténèbres, elle dériva à la recherche d'une camarade. Elle n'avait d'autre choix que de se laisser dériver, car seuls les Cétras pouvaient naviguer librement en ce monde de l'au-delà. Elle croisa cependant quelques présences familières … Des amitiés lointaines, des parents perdus … Ces présences qu'elle croisait au hasard de sa dérive la frôlaient, mais le simple fait de les savoir ici lui donnait l'impression d'une étreinte maternelle aux saveurs d'antan, d'un baiser paternelle sur le front …

«  Tifa … »

Ce n'était pas vraiment une voix. C'était l'écho d'une onde lointaine qu'elle ressentait. On l'appelait. Ce qui l'appelait, c'était une lumière qu'elle sentait pointer du fond des ténèbres les plus sombres et les plus froides du lifestream. Elle mit alors toute sa volonté à dériver vers cette comparse presque aussi perdue qu'elle. Qui était cette lumière ? Elle lui semblait si familière et pourtant elle ne la connaissait pas vraiment. C'était quelque chose d'aussi ancien que nouveau. Une première rencontre avec quelque chose qu'elle avait le sentiment de toujours avoir connu.

Lumière, qui es-tu ? Lumière, d'où viens-tu ?
Lumière, où vas-tu ? Lumière, que suis-je devenue ?


Et la lumière, aussi blanche que pure, émergea des ténèbres, l'enrobant de ses bras fragiles pour l'emporter à la surface … Tout semblait lui échapper, elle ne dérivait plus, elle ne sentait plus. Mais tout n'était pas noir, il n'y eut simplement rien l'espace d'un instant … Puis …

« Tifa »

C'était une voix, douce comme un zéphyr, légère comme un flocon de neige. Très vite, un froid mordant agressa son épiderme comme un violent coup de fouet. Pourtant, elle ne pouvait pas encore bouger.

« Tifa ? »

Elle sentit ses muscles ses crisper et le bruit des vagues s'ajouta peu à peu à la petite voix. Les vagues … la mer … Leviathan. Un brûlure infâme lui déchira les entrailles mais elle était toujours paralysée, comme si quelque chose de lourd écrasait son corps.

— Tiiifaaa ?

La voix était plus claire et un nouveau coup de jus glacé sembla claquer sur son corps, ce qui, cette fois, fit soulever le lourd voile de ses paupières. Elle inspira un grand coup et l'air qui envahit enfin ses poumons la brûla comme un feu infernal et gelé. Ses mains s'étaient crispées dans le sable froid et ses yeux grenats ne distinguaient encore rien de précis. Au dessus d'elle, milles nuances de blanc et de gris clair s'agitaient comme un lavis abstrait. Elle cilla une fois, puis deux, distinguant finalement une silhouette. Un visage doux, encadré de longs cheveux d'argent était penché au dessus d'elle …

— Qu … Qu'est-ce qu'il s'est passé ?

©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia édit' by Nika



Promise beyond the stars:
 


Dernière édition par Tifa Lockheart le Sam 20 Déc - 10:54:19, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://dark6nika.deviantart.com/ http://ff-judgement-day.forumactif.org/t49-tifa-s-diary http://ff-judgement-day.forumactif.org/t34-l-ardoise-du-7th-heaven
Ellie
Administratrice

Messages : 23
Date d'inscription : 03/12/2013

MessageSujet: Re: A Light beyond the Darkness [ PV. ]   Ven 19 Déc - 15:16:53



A Light beyond the Darkness




La vie… Le plus beau présent du monde…
La vie est une étincelle radieuse, née de l’obscurité. Il est incroyable de voir, que la plus belle, et la plus pure des étincelles du cycle de la vie, provient directement de la plus sombre et lointaine noirceur des abysses. Une chose si fragile, si douce, comblée d’innocence, pourtant enrobée d’obscurité à sa création. N’est-ce pas là une chose incroyable ? N’est-ce pas là un message, que l’humanité tout entière se doit d’écouter. Tout est une question d’équilibre. La vie nous l’enseigne avant même que nous puissions voir le jour. La lumière seule, sans l’obscurité, n’existe pas. Elle a besoin de l’ombre pour s’illuminer. L’ombre quant à elle ne sert à rien, si la lumière n’est pas là pour lui démontrer son existence. Pourquoi sans cesse s’interroger, dans quelle partie appartenons-nous… Nous avons tous, une part de lumière et d’ombre en chacun de nous. La plus grande des sagesses, réside dans le fait de savoir équilibrer les deux. La planète est faite ainsi. Il n’y a pas plus bel équilibre, plus stable comme écosystème. Les animaux, la faune, la flore, tout le monde trouve sa place, dans un équilibre parfait.

Alors… Pourquoi l’homme n’est-il pas ainsi ? A vrai dire, ce n’est pas de sa faute… La faute, il faut la trouver des milliers d’années auparavant. Au temps des Cetras. Tout était encore pur, et équilibré. Une symbiose parfaite existait sur Gaïa. Mais un virus que l’on nomme Jénova a fait alors son apparition, et a bouleversé l’équilibre et l’ordre des choses, à tout jamais. Depuis ce jour, l’expérience de la vie n’a cessé d’endurcir le cœur des hommes. Ils se sont progressivement fourvoyés, et ont oublié leur origine. Dans l’absolu, personne ne naît en haïssant une autre personne. Les gens doivent apprendre à haïr. Mais alors, s’ils peuvent apprendre à haïr, on peut aussi leur enseigner à aimer. Car, qu’on le veuille ou non, l’amour naît plus naturellement dans le cœur de l’homme, que son contraire. C’est la base suprême du cycle de la vie.

C’est à partir de là également que tout à commencer. La base est resté la même, une étincelle dans l’obscurité. Un élan de lumière depuis le fond des abysses. Une attraction aussi pure que le diamant, et aussi délicate qu’une rose. La vie, à ses débuts.

Dans l’esprit des gens, certains naissent avec un destin bien tracé. Il en était justement le cas pour ce petit éclat, dont la vie s'annonçait brève, mais d’une importance capitale, dans la lutte pour la survie de l’humanité. Ce petit esprit, naquit déjà avec tous les sens développés d’un être humain. En effet, le temps manquait bien trop, pour lui laisser le temps de se développer normalement. Minerva, lui donna l’apparence d’une petite fille, aussi pâle que la neige. Elle fut en effet directement créée par les volontés de la déesse elle-même. Autrement dit, le dernier espoir.

Aussi fragile que douce, les petits yeux émeraude de l’enfant s’ouvrirent délicatement sur ce nouveau monde. Ses yeux étaient rivés vers le ciel, parsemés de quelques flocons blancs. L’horizon était gris, et le climat plutôt froid. Bien plus froid que dans le Life Stream, ou une chaleur réconfortante avait bercé l’enfant pendant les premières secondes de son existence. Pourtant, malgré cette vision plutôt étrange, l’enfant sourit, heureuse d’être là, de l’autre côté. Elle était heureuse d’exister, de pouvoir observer le ciel et ses étendues. C’était magique, merveilleux. Encore emplie d’innocence, la petite fille était joyeuse de tout. Elle se redressa lentement, prenant une grande inspiration en ouvrant les bras vers les nuages. C’était une façon d’appréhender son nouvel environnement.

Après quelques minutes d’adaptations, l’enfant fut agressée parce que l’on appelle la pensée. En effet, un million de chose bousculèrent son esprit, ce qui lui arracha de terribles maux de tête. De multiples visions apparaissaient à elle, sans qu’elle ne réussisse clairement à les identifier. C’est alors qu’un petit détail se démarqua du reste. Un souvenir, son premier souvenir. Un souvenir qui lui était propre, qui lui appartenait. Durant sa création, l’enfant avait en effet croisé le chemin d’une autre étincelle de vie, qui elle au contraire, au lieu de remonter vers la surface, s’en allait vers les abimes. L’enfant avait trouvé cela triste, d’autant plus que les souvenirs émanant de cette étincelle étaient également d’une noble pureté. Alors, profitant de son ascension vers la vie, l’enfant avait attrapé cette âme égarée, dont l’heure n’était pas encore arrivée, à son gout, comme à celui de Minerva. C’était la toute première vie que l’enfant venait de sauver. Elle l’avait ramené à la vie.

L’enfant se tourna donc précipitamment, le regard vif. C’est là qu’elle vit Tifa sur le bord de la berge. Prise d’une joie sans précédent, la petite fille se leva maladroitement sur ses petites jambes encore fébriles. Doucement, et tremblante, elle s’empressa de rejoindre son amie. Une fois à sa hauteur, elle s’agenouilla devant la barmaid, passant sa tête au-dessus de la sienne. Cela avait-il bien fonctionné ? Tifa était-elle bel et bien de retour parmi les vivants ?

« Tifa… Tifa ? »

Appela l’enfant successivement, jusqu’à ce que cette dernière ouvre les yeux. Hourra, elle était en vie, elle était sauvée ! Un large sourire étira les lèvres du petit être. Ses yeux brillaient d’affection et de soulagement. Elle était heureuse de l’avoir sauvée.

« Tifa ! Tu es en vie ! » S’exclama l’enfant.

« Qu'est-ce qu'il s'est passé ? »

« Tu es tombée dans la rivière de la vie… Je t’ai croisée alors que je prenais le sens inverse. Alors je t’ai remontée avec moi ! Tu sais, ton heure n’est pas encore arrivée. Beaucoup de gens ont encore besoin de toi Tifa. Je suis contente que tu aies survécu ! Tu peux te lever ? »

Par bienveillance, l’enfant prit la main de la Barmaid pour l’aider à se redresser. La belle Tifa était littéralement glacée. Heureusement, les mains de la petite étaient quant à elles encore chaudes. C’était certes d’un faible réconfort, mais c’était toujours mieux que rien.

« Tu es gelée Tifa… »




Revenir en haut Aller en bas
Tifa Lockheart
Administratrice

Messages : 1343
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 23
Localisation : Du côté de chez Swan ♪

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 25 ans
• More:

MessageSujet: Re: A Light beyond the Darkness [ PV. ]   Sam 20 Déc - 12:43:44




Tifa Lockheart

~A Light beyond the Darkness~



    Est-ce que tout cela voulait dire qu'elle aurait finalement le temps de faire tout ce qui n'avait pas été fait ? De dire tout ce qui n'avait pas été dit ? Elle pourrait retourner vivre à la campagne avec les enfants et Cloud, elle pourrait breveter sa recette de tarte poire-chocolat, elle pourrait passer plus de temps avec lui … et lui dire … Car son heure n'était pas arrivée, il était trop tôt. Mais elle était morte, pas vrai ? L'espace de quelques heures, peut-être quelques jours … et qui sait, peut-être plus ? Elle avait l'impression de sortir d'un rêve nébuleux qui disparaissait petit à petit de sa mémoire. Bientôt, elle ne se souviendrait plus du lifestream, des présences qu'elle y avait croisé … mais elle savait qu'elle se souviendrait toujours des ténèbres … et de cette lumière qui en avait jaillit pour l'aider.

Elle s'efforçait d'assimiler les mots sans vraiment comprendre d'où ils venaient, de qui pouvait bien les prononcer. C'était déjà un effort de comprendre ce qu'il se passait, son esprit tournait à vive allure et son cœur battait en cadence comme un vieux moteur grippé par le froid. Son heure n'était pas arrivée. On avait besoin d'elle. Elle était contente ? Mais qui était contente ? Faute de pouvoir exprimer sa question, une main délicate et chaude saisit doucement la sienne, glacée. La différence de température était telle que Tifa avait presque l'impression de se brûler, et pourtant, elle ne se rendit vraiment compte qu'elle avait froid que lorsque la voix douce et délicate le lui fit remarquer.

Perdue, le regard de Tifa balaya rapidement la présence qui l'accompagnait. Sa petite main clair tenait toujours la sienne. En quittant la campagne, Tifa avait perdu ses couleurs pour devenir plutôt pâle, mais là, la petite l'était bien plus qu'elle encore. Pourtant, si sa peau avait la couleur de la neige, elle était chaude et douce. La brune releva à nouveau les yeux vers le visage qui appartenait à cette voix, la distinguant enfin clairement. Son petit nez et son visage rond ne trompait pas sur son jeune âge, ce n'était qu'une petite fille. Pourtant, son regard traduisait quelque chose de bien plus sage que n'importe quel adulte. Il y avait toute une vie dans ces yeux de jades, une longue vie douloureuse qui semblait lui apporter un grand savoir … et il y avait bien plus. Tifa était tellement absorbée par le regard en lui même qu'elle ne remarqua qu'un long moment après la finesse de sa pupille féline, une caractéristique plutôt atypique qu'elle ne connaissait qu'à une personne … en plus des longs cheveux d'argent qu'elle portait, qui semblait lui faire un camouflage parfait à travers le paysage gris clair qui laissait tomber sur eux quelques flocons de neige.

Sans prendre peur, elle cilla, simplement pour s'assurer que ses sens ne lui faisaient pas défaut. Si la remarque de la petite lui avait fait prendre conscience qu'elle était effectivement frigorifiée, elle ne releva pas ce fait et continua de l'observer avec cette fascination que l'on porte au divin. Elle n'avait pas peur, bien que ces yeux aient longtemps hanté ses nuits par de terribles cauchemars. Elle n'avait pas peur car cet enfant ne dégageait rien de mauvais … Elle semblait pure, comme la lumière de la déesse incarnée.

— Tu … tu es une enfant … Souffla Tifa, surprise.

Bravo Sherlock ! Bon, veuillez pardonner la médiocrité de son analyse, ce n'était pas tous les jours facile de mourir étouffer dans la gueule d'un monstre marin puis de revenir à la vie grâce à une lumière transcendant les ténèbres du lifestream. La petite fille lui avait dit qu'elle l'avait remonté avec elle du lifestream … mais Tifa eut tout de même le réflexe de regarder autour d'elles pour voir si ses parents n'étaient pas dans le coin. Est-ce que cette petite faisait parti de ces nombreux revenants ? Si c'était le cas, alors elle devait bien avoir des parents quelques part qui seraient heureux de la retrouver … à moins qu'ils ne soient morts aussi.

— Tu viens … de la rivière de la vie ? Demanda-t-elle alors, confuse. Est-ce que tu …

Non elle ne pouvait pas demander à cette enfant si elle se souvenait d'être morte et comment … C'était tellement morbide ! Et quelque chose lui disait qu'elle était plus que ça. On se demande bien quoi, hein ? C'est les cheveux argentés ou les yeux émeraudes à la pupille en fente qui te dise ça, Tifa ? Pour tout vous dire, ce n'était aucun des deux. Cette enfant dégageait simplement quelque chose … d'exceptionnel.

— Tu m'as remonté … je … Elle était décidément confuse, et elle resserra doucement sa main sur celle de l'enfant. Je suis là grâce à toi … je ne peux pas me contenter de te dire merci c'est … j'ai encore du mal à réaliser ce qu'il s'est passé …

Le regard de Tifa se perdit un instant alors qu'elle tremblait. Mais elle reporta bien vite son attention sur la petite, l'observant attentivement, autant intriguée par la particularité de ses traits que part sa prestance atypique.

— Comment tu t'appelles ? Est-ce que tu as de la famille quelque part ?

©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia édit' by Nika



Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dark6nika.deviantart.com/ http://ff-judgement-day.forumactif.org/t49-tifa-s-diary http://ff-judgement-day.forumactif.org/t34-l-ardoise-du-7th-heaven
Ellie
Administratrice

Messages : 23
Date d'inscription : 03/12/2013

MessageSujet: Re: A Light beyond the Darkness [ PV. ]   Dim 28 Déc - 17:31:48



A Light beyond the Darkness




Une enfant, et oui, c’était bel et bien la nature primaire de ce petit être de lumière. Avec ça, tout ce qui l’accompagnait, à savoir, la pureté, l’innocence, mais aussi la fragilité ainsi que la vulnérabilité. Cette petite fille, non pas tombée du ciel mais née des profondeurs la terre, était tout ce qu’il y avait de plus banal en soi et pourtant si précieux. Les enfants sont si précieux en effet. Ils sont le début d’une nouvelle génération, d’une nouvelle vie, et plus important encore, d’un nouvel avenir. Ils portent en chacun d’eux la promesse d’un monde meilleur. Tout dépend bien sûr de la manière dont le monde les éduque, des fréquentations qu’ils rencontreront, et des expériences qu’ils tireront de tout cela. Mais aussi bonnes ou mauvaises seront leurs vies, le destin en restera le même, accrochée, pendue, à ces petits êtres, dont les actes et les décisions, bouleverseront à jamais le court du temps.

Plus que n’importe quelle autre petite fille toutefois, le destin de celle-ci était à quelques détails près, différents de celles qui avaient eu la chance de naître tout à fait normalement. Celle-ci en effet, avait quelque chose de spéciale. Tellement spéciale en effet que Tifa ne manqua pas de le remarquer au premier regard. Le regard tendre de la barmaid était plongé dans celui de l’enfant. On pouvait lire tout un lot d’interrogations dans les yeux de la belle jeune femme. Mais il y avait aussi de l’émotion, de la compassion, quelque chose de nostalgique, en bref, un gout de déjà vue. Tifa osait bien poser quelques questions, mais c’était comme si, elle en devinait déjà les réponses. L’enfant continuait de lui sourire chaleureusement, et d’une tendresse saisissante. N’avait-on jamais vu pareille tendresse dans un regard… On sentait bien là la présence si pure et bienveillante de la déesse Minerva.

L’enfant ne semblait pas s’offusquer de l’insistance du regard de Tifa porté sur elle. Ça ne la gênait pas. Elle savait que Tifa n’était pas une mauvaise personne, qu’elle ne jugeait jamais les gens à mal. En fait, la petite fille ne craignait absolument rien de Tifa, bien au contraire. Avec la barmaid, elle se sentait proche, en sécurité, et totalement comprise. Car la lumière de Tifa aussi était forte, l’enfant pouvait la sentir scintiller de milles feu, réchauffant les cœurs autour d’elle. Tifa était un être exceptionnel, la belle n’en avait probablement pas conscience. Mais l’enfant elle, savait, elle le sentait, et aussi ne s’arrêtait-elle jamais de sourire. Elle était heureuse d’être venue au monde en compagnie d’un pareil joyau, et surtout, de l’avoir épargnée du néant. C’était une très bonne rencontre pour démarrer son existence. Oh oui, une très bonne rencontre…

« Je suis là grâce à toi … je ne peux pas me contenter de te dire merci c'est … j'ai encore du mal à réaliser ce qui s'est passé … »

« Dire merci est inutile Tifa. Comme je te l’ai dit, le monde a encore besoin de toi. »

Répondit simplement l’enfant, en toute modestie. Tifa avait l’air chamboulée en effet, mais hélas la petite fille ne pouvait guère lui expliquer ce qui venait d’arriver. Elle-même ne savait pas bien par quels miracles était-elle venue au monde. Oh bien sûr, c’était une volonté de la déesse. C’était l’œuvre de Minerva, mais l’expliquer chimiquement était impossible. Tifa sembla finalement l’accepter. Parfois, certaines choses de la vie sont inexplicables. Il faut simplement accepter. C’est ce qu’on appelle, un miracle.

« Comment tu t'appelles ? Est-ce que tu as de la famille quelque part ? »

L’enfant baissa un peu la tête avant de la secouer d’un sens négatif. Elle n’avait ni de nom, ni de famille. Elle n’avait pas d’identité, pas d’origines. Etait-elle-même seulement quelqu’un à part entière ? Au fond d’elle, l’enfant savait qu’il y avait autre chose. Il y avait plus que ça. Elle sourit de nouveau, étrangement, comme confronté à une vérité qui pouvait vous arracher quelques larmes. L’enfant savait qu’elle n’était qu’une création. Elle n’existerait jamais, à proprement parler.

« Je ne sais pas. »

Avoua le petit être. Que dire de plus ? Toute chose restait trouble pour elle aussi. Un nom ? Un nom ne voulait rien dire. Quant à la famille, elle ne savait pas bien… Dans l’absolu, nous avons tous une famille, une origine. L’enfant avait bel et bien quelques idées en tête. Quelques souvenirs, très vagues, très flous. Beaucoup d’interrogations surtout. Et, dans tous ce qui pouvait lui revenir en mémoire, le doute s’installa dans son esprit. Pouvait-elle réellement parler de SA famille, de SES origines. Elle avait beau chercher, elle ne savait pas. Elle avait l’impression que tout ce qui faisait d’elle ce qu’elle était, ne lui appartenait pas. Alors elle ne pouvait que répondre…

« Je ne sais pas… »

Puis, probablement consciente que tout cela ne pouvait satisfaire quelqu’un de curieux. Elle chercha une réponse un peu plus crédible. Tout lui échappait c’était vrai, à commencer par son existence. Alors elle donna des noms, pour expliquer à Tifa, quelque chose que l’on ne pouvait pas expliquer.

« Minerva m’a créé. C’est elle, qui m’a composé et envoyé ici. »

Les mots étaient choisis avec grande intelligence. Notamment le verbe composé, qui n’avait pas été choisi au hasard bien évidement, soulignant ainsi la complexité des origines du petit être. Justifiant à la perfection les réponses précédentes de l’enfant. Celle-ci prit d’ailleurs un peu peur, devant tant de troubles, et de manque de personnalité. Ses yeux se firent fuyards, tandis que sa petite voix tremblante se chargeait d’émotion.

« Tu crois que je peux avoir un nom, Tifa ? Un nom, rien qu’à moi, rien que pour moi ? »

Avoir un nom, qui aurait crus que cela pourrait-être si important… Mais l’enfant avait le sentiment qu’avec un prénom, qui lui était propre, elle pourrait alors exister avec plus de clairvoyance. Elle pourrait dire, oui, c’est bien moi, je suis… C’était une première identité, toute simple, mais personnelle. Elle savait que ce prénom qui lui serait donné, lui appartiendrait, et lui serait propre. Elle avait comme besoin de se prouver, qu’elle existait, bien au-delà de ce avec quoi on l’avait, composé…




Revenir en haut Aller en bas
Tifa Lockheart
Administratrice

Messages : 1343
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 23
Localisation : Du côté de chez Swan ♪

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 25 ans
• More:

MessageSujet: Re: A Light beyond the Darkness [ PV. ]   Mer 31 Déc - 14:09:58




Tifa Lockheart

~A Light beyond the Darkness~



    Le monde avait encore besoin d'elle. D'elle ? Mais que pouvait-elle bien faire pour le monde ? Certes, autrefois elle avait aidé Cloud à combattre Sephiroth et bien plus encore, mais elle n'était qu'une humaine, elle était impuissante face au déferlement de la colère des Dieux. Peut-être que son heure n'était tout simplement pas arrivée, peut-être que son destin n'était pas de mourir maintenant … Peut-être lui donnait-on la chance d'accomplir ses dernières volontés avant de périr dans les bras de Cloud, lorsque la fin de ce monde aura sonné et que rien ne pourra plus le reculer. Mais d'où lui venait de tels sentiments négatifs ? Cela ne lui ressemblait pas. Non, la fin de ce monde n'était pas pour aujourd'hui, ni demain, Gaïa avait encore de belles centaines d'années devant elle et même de beaux millénaires. Elle en était sûre. Elle n'était qu'une humaine, une simple humaine parmi le commun des mortels. Elle n'était pas Cétra, ni une quelconque héroïne aux pouvoirs extraordinaires. Elle n'était que Tifa, cette jeune barmaid sensible que les Monts avaient gratifié d'une force supérieur à la moyenne qu'elle rendait exponentielle grâce à ses arts martiaux et quelques matérias. Mais elle n'avait pas de quoi sauver le monde …

Mais à quoi bon se torturer avec des questions inutile et un dénigrement maladif de soi ? Elle était là, elle devait tout faire pour se rendre utile. Elle sortit de ses songes pour reporter toute son attention sur la petite fille aux cheveux d'argent et aux yeux de jade. Le visage de la brune se voilât de compassion devant l'air perdu de cette enfant qui semblait si maître d'elle-même quelques instants plus tôt. Elle s'en voulait d'avoir posé cette question, son intention n'avait jamais été de la rendre triste … Mais un nom et une famille c'est important, surtout à cette âge … Bien que finalement, cette petite ne devait pas avoir d'âge à proprement dit.

« Minerva m’a créé. C’est elle, qui m’a composé et envoyé ici. »

Voilà qui expliquait bien des choses. Comment elle avait pu la sortir du lifestream, mais aussi cette pureté et cette bienveillance … Cet enfant serait-elle une sorte … d'incarnation de la Déesse ? On ne pouvait pas dire que cette pauvre divinité soit très adulée par les humains qui, pour la plupart, l'avait même oublié. Tifa connaissait cependant les légendes de la Déesse du lifestream qui était souvent plus qualifié d’entité au même titre que les créatures invoquées ou les armes. De nos jours, le terme de déesse était bien abstrait … mais elle était la déesse du Lifestream, de la vie et de la mort, la déesse de la lumière et de toute chose.

Pourtant, les traits de cette enfant ne laissait pas penser qu'elle puisse être l'incarnation de la Déesse, mais plutôt d'une autre entité bien plus inquiétante. Quoi que, sous cet angle, l'était-elle vraiment ? La nature de cette petite fille n'était pas aussi simple que ça, mais Tifa ne voulait pas insister dans de sombres détails afin d'éviter tout jugement précipité et erroné. Si elle avait vraiment été créée par Minerva et envoyé ici bas, c'était pour une bonne raison. Tifa ne douta pas un instant de ses paroles, pourtant, vu le physique de l'enfant et malgré son air innocent, beaucoup aurait pu soupçonner un quelconque fourbe larcin. Beaucoup le soupçonneront sans doute … Et c'est en prenant conscience de cela que l'instinct maternel et protecteur de Tifa s'éveilla. Son cœur se souleva d'un sentiment puissant, comme si on venait  soudainement de la charger d'une sorte de devoir divin … Elle devait protéger cette enfant. C'était son devoir, à elle. Elle devait la protéger contre les hommes et les démons. Elle la protégerait comme sa propre fille.

« Tu crois que je peux avoir un nom, Tifa ? Un nom, rien qu’à moi, rien que pour moi ? »

L'assurance de ce petit être divin venait de voler en éclat. Sa voix tremblait d'angoisse, en proie à un grand trouble. Tifa ne se laissa pas décontenancée, bien que cela lui fasse toujours aussi bizarre qu'elle connaisse son nom et elle lui adressa son sourire le plus doux et le plus radieux. Elle referma alors ses deux mains glacées sur celle, petite et chaude, de l'enfant en plongeant son regard grenat au plus profond de ses yeux félins. D'un œil extérieur, et malgré la différence totale dans leurs caractéristiques physiques, on aurait pu jurer voir une mère et sa fille.

— Tout le monde a droit d'avoir un nom et une famille. Tu as même plutôt de la chance, toi, tu vas pouvoir choisir les deux.

Un jour, Tifa arrêterait de recueillir tous les enfants perdus qui croisent sa route … Un jour. En même temps, elle voulait sept enfants, et comme c'était plutôt mal parti pour les obtenir par ses propres moyens naturels, autant compenser comme ça, en adoptant ceux qui sont déjà là et qui sont perdus. Le sourire de la jolie barmaid s'élargit.

— Je t'aiderais si tu veux.

Puis, elle releva la tête pour à nouveau observer l'horizon. De là où elle était, elle ne voyait que la mer et du sable à perte de vue … Et pour cause, avec la neige qui tombait du ciel pâle, elle ne voyait pas bien loin. Elle avait déjà bien trop froid pour vraiment le sentir, sa peau était déjà toute engourdie.

— Est-ce que tu sais où on est ?

Elles feraient mieux de se trouver un abri au plus vite, mais Tifa ne se sentait pas trop de se lever tout de suite.

©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia édit' by Nika



Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dark6nika.deviantart.com/ http://ff-judgement-day.forumactif.org/t49-tifa-s-diary http://ff-judgement-day.forumactif.org/t34-l-ardoise-du-7th-heaven
Ellie
Administratrice

Messages : 23
Date d'inscription : 03/12/2013

MessageSujet: Re: A Light beyond the Darkness [ PV. ]   Sam 10 Jan - 15:23:28



A Light beyond the Darkness




Bien que très froides, les mains de Tifa avaient quelque chose de réconfortant. La belle faisait preuve d’une grande douceur, avec ce qui était d’apparence, une parfaite inconnue. La petite avait une chance incroyable que Tifa déborde d’amour pour les enfants. Elle était véritablement bien tombée. La barmaid la prenait déjà visiblement en charge, alors qu’elle sortait tout juste d’un profond sommeil, qui, malgré sa tranquillité, devait l’avoir tout de même épuisée. Le voyage dans la rivière de la vie n’est pas chose facile, du moins, pas pour un être qui lutte pour sa survie. Toute âme finit par s’égarer dans le lifestream, ou presque… Tifa avait probablement eu de la chance, de croiser ainsi l’enfant, avant d’être complètement dissoute, ne faisant plus qu’un, avec la planète. C’est un voyage toutefois fort enrichissent. Un voyage qui permet de se découvrir, au plus profond de soi, dans des parcelles qui de notre vivant, n’ont même pas un soupçon d’existence. L’enfant elle avait encore tout à apprendre de la vie. N’oublions pas qu’elle venait tout juste de naitre, malgré son âge déjà avancé. Elle était actuellement complètement démunie, face à la cruauté humaine et les dangers d’un monde chaotique. Toutefois, elle n’était pas seule, et sa camarade semblait bien partie pour faire en sorte que cette collaboration dure la plus possible.

« Tout le monde a droit d'avoir un nom et une famille. Tu as même plutôt de la chance, toi, tu vas pouvoir choisir les deux. »

Une famille ? L’enfant avait toujours rêvé d’en avoir une. C’était même bien plus important qu’un nom. Après tout, c’était bien la famille qui vous donne un nom à la base. Tifa serait, sa famille ? Probablement, puisque la barmaid projetait d’aider l’enfant à choisir un nom. Cette nouvelle emplit de joie le cœur de notre petit être. Une famille, elle allait vraiment avoir une famille… Elle avait toujours souhaité que cela arrive, au plus profond d’elle. D’elle vraiment ? Etait-ce réellement son souhait à elle ? Bien sûr… N’importe quelle enfant a besoin d’une famille, alors elle se consola en se disant que oui, rien n’était plus normal pour elle que de désirer une telle chose.

« Merci, Tifa. Du fond du cœur ! »

Répondit alors le petit être de lumière, déjà plus tranquille et rassuré. Les deux demoiselles s’inquiétèrent ensuite de leur position actuelle. En effet, depuis qu’elle avait ouvert les yeux, l’enfant ne c’était pas vraiment préoccuper de savoir où elle était. Elle ne prit que seulement maintenant, le temps de regarder autour d’elle. Elle découvrait là le monde, comme elle ne l’avait jamais vue. Une fine pellicule blanche tombait du ciel, recouvrant parcellement le sol. C’était de la neige. Une chose jamais vue dans les contrés de cette région. Bien que l’enfant n’en sache rien, elle avait tout de même le pressentiment que quelque chose n’allait pas dans tout ça. Elle se concentra alors, tentant d’écouter les voix de sa créatrice, prête à entendre ses conseils. Mais rien d’autre que le silence ne lui répondit. Triste, l’enfant ne comprenait pas pourquoi.

« Je n’entends plus Minerva… »

L’avait-elle déjà seulement entendue ? Il semblerait bien que oui. Durant sa création, la déesse lui avait murmuré quelques mots, quelques consignes, que l’enfant avait malheureusement oubliées à son réveil. En revanche, elle se souvenait de la voix douce de la déesse. Si mélodieuse et rassurante. Une voix à la fois douce, et chaude. Une voix qu’elle retrouvait un peu chez Tifa. Notamment cette même nuance rassurante. Même inquiète et perdu, Tifa restait rassurante. Ce n’était probablement pas le cas de l’enfant, qui n’était hélas pas en mesure d’aider son amie ici.

« Est-ce que tu sais où on est ? »

L’enfant secoua la tête, d’un petit air innocent et désolé.

« Je ne sais pas. Je ne connais pas bien Gaïa, je la découvre aujourd’hui d’un nouveau regard. »

Eh oui, tout était neuf et inconnu. Tel un nouveau-né découvrant le monde, l’enfant n’avait pas la moindre idée de leur localisation. Elle s’en souviendrait peut-être, progressivement, au fur et à mesure que ses souvenirs s’éveilleraient. Pour l’instant, elle devait appréhender sa vie nouvelle d’un pas tranquille et sage…



Revenir en haut Aller en bas
Tifa Lockheart
Administratrice

Messages : 1343
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 23
Localisation : Du côté de chez Swan ♪

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 25 ans
• More:

MessageSujet: Re: A Light beyond the Darkness [ PV. ]   Mar 13 Jan - 17:12:12




Tifa Lockheart

~A Light beyond the Darkness~



    Le cœur de Tifa s'animait d'un fort sentiment maternelle alors qu'elle observait cette adorable petite demoiselle tout droit sorti du Lifestream. La vision mystique de l'enfant était aussi insolite que ce qui était en train de se produire … Ce qui l'amena même à se demander si elle était vraiment éveillée. Comme pour se convaincre que tout cela était réel, elle observa le paysage plus en détail. Les flocons de neige qui tombaient sur la plage, plus épais que tout à l'heure, mourraient au contacte du sable salé. C'est d'ailleurs en examinant ce sable clair et fin que Tifa pu commencer à emmètre des hypothèses sur leur position géographique, car on ne pouvait voir ce genre de plage qu'aux alentours de Costa Del Sol. Après, difficile à dire si elles étaient au nord ou au sud de la ville … Attendez, Costa Del Sol ? Non, elle devait se tromper … Même en hivers, il ne neigeait jamais à Costa Del Sol ! Ou alors … la planète était bien plus en détresse qu'elle ne saurait s'en douter.

La brune reporta son attention sur la petite argentée lorsqu'elle évoqua la Déesse. Tifa l'observa un instant avec surprise avant de se dire que c'était finalement logique qu'elle ait pu l'entendre … Puisqu'elle était sa création. Mais Tifa se demandait toujours quelle pouvait bien être la nature profonde de cette enfant. N'était-elle que pure création, enfant du Lifestream et de Minerva ? Ou tenait-elle des origines plus fondée ? D'où, de quoi ou de qui tenait-elle son image ? Le fait qu'elle puisse entendre la déesse lui rappelait le don d'Aerith … Est-ce qu'elle était une Cétra ? Bien étrangement, cette petite ne semblait pas vraiment en savoir plus qu'elle sur ce qu'elle était réellement. Un sourire rassurant et protecteur aux lèvres, Tifa posa doucement sa main sur l'épaule de la petite sans nom.

— Ne t'inquiète pas, je suis sûre que tu l'entendras quand cela sera nécessaire.

Elle n'en savait rien en fait, elle voulait juste la rassurer … Mais elle n'en était étrangement pas moins convaincu. Hélas pour elles, la petite ne semblait pas plus savoir qu'elle où elles avaient atterri. Dommage, Tifa devait rester avec ses suppositions aussi nébuleuses que contradictoires. Cependant, elle ne laissa pas échapper la dernière remarque de l'enfant. Elle l'observa un instant avec surprise, l'air intrigué, fouillant au plus profond de ses yeux de jade … Des yeux si particulier qui avait longtemps hanté ses nuits … Mais qui, sur elle, ne reflétaient que pureté et innocence.

— Un nouveau regard ? Répéta Tifa. Tu veux dire que tu es déjà venue avant ? Ou peut-être est-ce que … tu voyais ça depuis le Lifestream ?

Elle savait que certains esprits puissants, notamment ceux des Cétras, étaient capables de veiller sur les vivants. Elle le savait car Aerith avait longtemps veillé sur eux et elle leur avait très bien signifié à son retour .. Oh, Aerith ! Elle avait dû la sentir perdre la vie ! Tout le monde devait devait la croire morte ! Cloud, Zack, les enfants … et tous les autres ! Combien de temps s'était-il passé, combien de temps était-elle … elle était bien incapable de le dire. Elle avait perdu toute notion du temps dès lorsqu'elle avait commencé à suffoquer doucement dans la gueule de Léviathan, elle était même bien incapable de dire pendant combien de temps avait durer son supplice … Peut-être n'était-elle morte qu'une heure, un jour, une semaine ou un an !

Réalisant cela et entrant en une légère panique intérieur, Tifa se leva doucement. Elle sentit des fourmis picoter ses jambes alors qu'elle piétinait légèrement pour retrouver ses sensations. Bon sang qu'elle avait froid d'un coup ! Et cette pauvre petite ne devait pas être en meilleure état qu'elle vu sa tenue, elle ne portait qu'une simple petite robe blanche toute fine. N'ayant pas grand chose à lui proposer, Tifa arracha le tissu épais de son traîne pour le mettre sur les épaules de la petite d'un geste bienveillant.

— Tâchons de vite trouver un abris pour le moment. Dit-elle en couvrant la petite.

C'est alors qu'elle la frictionnait légèrement pour la réchauffer qu'elle remarqua quelque chose derrière elle. Un tout petit objet brillant que la mer venait de rejeter sur le sable. Plissant légèrement les yeux pour tenter de le distinguer, Tifa contourna l'enfant pour se rapprocher de ce qu'elle venait de voir. Une bouteille en verre … Elle se pencha, pensant dans un premier temps que cela pouvait être une potion, vestige d'un naufrage … Mais le flacon ne contenait qu'un papier. Elle lança un petit coup d’œil sur l'argentée avant d'ouvrir la bouteille afin de récupérer le message qu'elle contenait … Peut-être était-ce un message important de quelqu'un perdu en mer ou sur une île isolée ! En déroulant le papier, Tifa se rendit très vite compte que ce n'était rien de tout ça … Elle reconnu aussitôt l'écriture … celle de Cloud.

« Tifa,

Je ne sais pas comment dire ou plutôt écrire. Tu es partie. J'ai besoin de l'écrire. Tu sais.. je ne me souviens pas toujours ce que j'ai fait. C'est vide parfois. J'ai même peur de ces trous noirs. Mais quand je te vois sourire, je sais qu'il y a quelque chose que je n'oublierai jamais. Cette nuit sur le puits à Nibelheim. Tu n'es plus là mais je n'oublie pas. Cette promesse que je n'ai pas tenue... C'est compliqué à dire. Sans toi, ça n'a plus de sens de se souvenir. Mais c'est plus fort que moi. Tu me manques, Tifa. Tu me manqueras toujours. Et ça fait mal. Tout ce que je n'ai pas dit quand tu étais encore là... Je suis un lâche de l'écrire maintenant que ça ne sert plus à rien de savoir. Plus jamais tu ne sauras que sans toi je ne suis plus vraiment moi. Je.. Même l'écrire c'est si difficile... Je me souviens de cet air que tu jouais sur ton piano. J'aimerais tant t'entendre jouer encore. Je le recherche dans mes souvenirs comme je me rappelle les bons moments avec toi. J'aurais du être avec toi. Te protéger. Être avec toi parce que c'est avec toi que je suis vraiment heureux. Écrire, c'est devenu trop dur. Au revoir Tifa. Je ne peux toujours pas. Au revoir. »

La lettre n'était pas signée, mais Tifa n'avait aucun doute sur l'expéditeur. Cloud. Elle relu ces quelques lignes troubles et raturées plusieurs fois, son cœur s'alourdissant un peu plus à chaque mot qu'elle assimilait. Ses yeux s'embuèrent de larmes brûlante qui ne dévalèrent jamais ses joues alors que son cœur semblait se faire broyer dans un étau d'acier.  L'encre avait bavé par endroit en raison des quelques goûtes d'eau de mer qui avaient infiltré le flacon, mais le message était lisible dans son ensemble. Cloud la croyait … morte ? Cloud avait appris pour l'accident … Depuis combien de temps était-elle partie, c'était une question qui l'inquiétait toujours ! Le message l'inquiétait au plus haut point.

— Cloud … Murmura-t-elle doucement.

Elle devait absolument le retrouver au plus vite, elle devait lui dire qu'elle était en vie avant qu'il n'arrive malheur … Se faisant violence pour reprendre ses esprit et chasser le trouble qui étreignait son cœur, la barmaid se redressa en pliant le petit message afin de le ranger soigneusement dans les poches de son tablier. Elle reporta son attention sur la petite et tenta de la rassurer d'un sourire.

— Faisons vite avant de nous transformer en glaçon. Et si on essayait de te trouver un nom en chemin ? Puis, remarquant que la petite était pied nue, elle ajoutant. : Tu vas te faire mal aux pieds comme ça, tu es d'accord si je te porte ?

Toujours rassurer les enfants, c'était une règle d'or que Tifa tenait à appliquer quoi qu'il arrive. De toute façon, elle ne se sentirait très certainement pas concerné par le sors d'un inconnu ... Quoi que, si elle la connait, peut-être qu'elle le connaissait aussi ? Ce qui amena naturellement une nouvelle question.

— Au fait, comment tu connais le mien ?

©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia édit' by Nika



Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dark6nika.deviantart.com/ http://ff-judgement-day.forumactif.org/t49-tifa-s-diary http://ff-judgement-day.forumactif.org/t34-l-ardoise-du-7th-heaven
Ellie
Administratrice

Messages : 23
Date d'inscription : 03/12/2013

MessageSujet: Re: A Light beyond the Darkness [ PV. ]   Mer 14 Jan - 23:27:50



A Light beyond the Darkness




Un nouveau regard ? Mince, c’était vraiment ce qu’elle avait dit . L’enfant eut un temps de réflexion lorsque Tifa souligna ces mots qui lui avaient totalement échappés de la bouche. Elle n’avait pas fait attention, c’était venu tellement naturellement. Elle songea alors elle aussi à ce que pouvait bien vouloir dire ce nouveau regard. Timidement, elle baissa la tête, cherchant alors tout au fond d’elle une réponse à donner, pour elle-même, et pour Tifa. Pour Tifa aussi, vraiment ? Bien que l’enfant ne sache pas pour quelle raison elle avait choisi ces mots, elle était soudainement craintive d’en parler à Tifa. C’était une peur inexplicable, celle d’admettre que Tifa la rejetterait peut-être après ça. Pourquoi avait-elle peur subitement, que son amie la rejette ? Y avait-il une vérité dérangeante à dévoiler la dessous… Pourtant, sans même la connaitre, simplement dans le doute, dans la peur de se faire abandonner, l’enfant réagit de manière assez surprenante. Elle choisit de mentir. Tous les enfants mentent, un jour ou l’autre. Mais cette petite mentait ici pour des raisons de survie. Oui, elle avait soudainement peur pour sa survie, peur que l’on n’accepte pas ce qu’elle était, qu’on la rejette, ou pire encore… Tifa était déjà en train de se faire rattraper par le doute, et les questions multiples se lisaient dans son regard. Pour la petite, cela n’annonçait rien de bon. Le mensonge, s’avérait donc être sa seule option. C’était une enfant, qu’on lui pardonne cette innocence…

« Non, je ne suis jamais venu ici sur les terres de Gaïa. C’est la première fois que je vois tout ça. Je ne sais pas pourquoi j’ai dit ça. Ça n’a pas de sens. »

Avait-elle dit en levant sa petite frimousse pleine de détermination. Elle regardait Tifa dans le blanc des yeux, soutenant son regard pour qu’elle paraisse confiante. L’enfant ne savait même pas pourquoi elle disait cela. Ce n’était pas vraiment un mensonge qui plus est. Tout ce qu’elle venait de dire était vrai. Mais la petite sentait, elle sentait qu’il y avait autre chose. Quelque chose qu’elle n’avait pas encore réalisé, qu’elle ne comprenait pas encore, mais qu’elle devait cacher, coûte que coute. Car elle avait le pressentiment que cette petite chose qui la titillait, pouvait la mettre en danger si elle laissait les autres en juger à sa place.

Heureusement pour l’enfant, Tifa sembla finalement détourné de ses pensées, pour se plonger dans une réflexion plus intense et personnelle. À quoi pouvait-elle bien penser… Les yeux de la barmaid brillaient d’émotion, elle avait l’air tourmenté. Ça ne pouvait pas être à cause d’elle non, car elle avait plutôt l’air absente en cet instant, oubliant même un instant la présence de la petite. Cela arrivait au bon moment pensa l’argenté, qui n’aurait pas à donner d’explications supplémentaires. D’ailleurs, comme pour conclure définitivement ce chapitre, Tifa proposa d’elle-même de passer à autre chose, en prenant la décision de partir à la recherche d’un abri. C’est vrai qu’il ne faisait pas chaud ici, et la vue était plutôt désolante. Tout ce blanc et ce gris, partout, cet horizon infiniment triste, cela avait quelque chose de déprimant. L’enfant hocha donc énergiquement la tête, en retrouvant le sourire. Toutefois, avant que les deux amies ne prennent la route, un petit objet brillant attira d’abord l’œil de la barmaid. S’échouant sur le sable, il s’agissait d'une petite bouteille jetée à la mer. Tifa partie s’en emparer, avant de constater qu’un message se trouvait à l’intérieur. Un silence interminable s’ensuivit alors, tandis que la barmaid lisait les notes désespérément jetées à l’océan. Si elle avait l’air tourmenté quelques secondes plus tôt, là, elle semblait totalement bouleversée. Ses yeux lâchèrent même quelques larmes, et l’enfant, interloqué, pencha la tête sur le côté, comme si cela l’aiderait à mieux comprendre. Mais Tifa se garda bien de donner les raisons de sa soudaine tristesse. Elle ne murmura qu’un prénom. Un prénom qui raisonnait étrangement. Celui de « Cloud ».

L’enfant n’en saurait pas plus, et avant même qu’elle n’est le temps de méditer sur ce qu’il venait d’arriver, son amie se représenta en force, de nouveau prête à partir. Elle tentait de dissimuler ses yeux rouges derrière un sourire difficile. Elle n’était pas très douée pour jouer la comédie, mais la petite, déjà bien mature pour son âge, choisit de ne rien relever. Non contrariante, elle se contenta de hocher une nouvelle fois la tête. Tifa la prit alors chaudement dans ses bras, un contact que l’enfant n’aurait jamais pensé trouver si agréable. La petite chose se blottit presque avec amour contre son amie, à la recherche de chaleur et de réconfort. De sa petite force, elle serrait doucement les épaules de Tifa, quémandant ainsi elle aussi un peu d’affection. Ses yeux fragiles se refermèrent très délicatement, pour mieux profiter du voyage. Elle ne dormait pas non, elle se reposait simplement.

« Au fait, comment tu connais le mien ? »

De nouveau, les questions étranges refaisaient surface. Cela dit, elles étaient bien loin d’être étranges, c’était plutôt leurs réponses qui l’étaient. Une fois encore, l’enfant se trouva devant le même dilemme qui l’avait tourmenté quelques instants plus tôt. Que répondre a cela… Elle se souvenait de son prénom, c’est tout... Elle s’en souvenait ? Oui… C’est ça, un souvenir, lointain et flou. Si flou qu’elle était même incapable d’en donner la moindre description. C’était troublant, perturbant même. Qu’en penserait Tifa ? Elle ne devait pas savoir. Elle ne devait pas se poser trop de questions… Il fallait la rassurer.

« Voyons Tifa, je l’ai sue quand je t’ai attrapé dans le LifeStream. C’est évident. J’ai lue en toi comme dans un livre ouvert. »

Encore une fois, ce mensonge n’en était pas vraiment un. Tout était vrai dans ce qu’elle disait. Beaucoup d’informations circulent dans la rivière de la vie. L’enfant avait eu l’occasion de lire toutes celles de Tifa. Néanmoins, la nuance dans ce ton qu’elle avait employé pour le dire… C’était assez plat, cela semblait même vide de sens. Etait-ce un moyen de laisser planer le doute ? Pourquoi ferait-elle cela, si ça la mettait en danger. Peut-être prise de fatigue, l’enfant laissait-elle simplement son esprit divaguer. C’est vrai, c’était épuisant de naitre, et comme tous les nouveau-nés, ce petit être avait besoin de beaucoup de sommeil. Un véritable petit bébé.  




Revenir en haut Aller en bas
Tifa Lockheart
Administratrice

Messages : 1343
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 23
Localisation : Du côté de chez Swan ♪

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 25 ans
• More:

MessageSujet: Re: A Light beyond the Darkness [ PV. ]   Dim 18 Jan - 13:52:47




Tifa Lockheart

~A Light beyond the Darkness~



    L 'enfant lui paraissait soudainement confuse, presque craintive. Est-ce qu'elle avait peur d'elle ? Non, ce n'était pas cela, mais elle ne semblait pas encore très à l'aise... Quoi de plus normal au fond, cette enfant avait tout à découvrir de ce monde, Tifa ne pouvait même pas imaginer ce qu'elle devait vivre ou ressentir à cet instant même … Tout ce qu'elle pouvait faire, c'est mettre tout son cœur afin qu'elle puisse lui faire entièrement confiance, qu'elle puisse se confier à elle sans crainte ni complexe. Elle ne saurait expliquer pourquoi, mais Tifa sentait que c'était son devoir … Sans doute parce que c'était cette enfant qui l'avait sorti du Lifestream, elle lui était redevable, elle lui devait bien ça.

Devant la réponse un peu hésitante de la petite argentée, la brune s'affubla d'un sourire doux et rassurant avec une pointe de cette timidité qui vous prend lorsque l'on vient de dévoiler au grand jour votre péché mignon. Elle eut même un petit pincement au cœur alors que ses pensées dérivaient vers les seules personnes qui étaient capables de lire en elle comme dans un livre ouvert … Barret, Marlène … et Cloud. Quoique la deuxième se montrait souvent bien plus perspicace que les deux autres dans certaines situations. Ses amis si chers … Oh, qu'étaient-ils devenus depuis sa disparition ? Les enfants et Aerith étaient-ils arrivés à bon port ? Et Cloud … Oh, Cloud … Que la Déesse veille sur lui, qu'il ne lui soit rien arrivé. Elle ne s'en remettrait jamais s'il lui été arrivé malheur … Surtout si, comme le laissait penser cette lettre, c'était à cause d'elle.

— Oh, c'est donc si facile de lire en moi ? Répondit-elle avec un petit air amusé et attendri.

La jeune barmaid tenait l'enfant dans ses bras comme si elle eut été un trésor des plus précieux. Son petit corps lui tenait chaud et c'était réciproque, à l'instar du réconfort que leur apportait cette étreinte. Sans qu'aucun mot ne soit prononcé, Tifa sentait que la petite émissaire de Minerva avait un grand besoin de réconfort et d'affection, comme si elle en avait manqué pendant des années durant … Cette enfant avait bien de la chance d'être tombée sur un individu tel que Tifa pour son premier contacte avec le genre humain. Hélas, tous n'étaient pas comme elle, l'enfant s'en rendrait sans doute compte très vite.

Tifa commença à prendre la marche vers le nord. Impossible de vraiment savoir vers où elle se dirigeait, mais il fallait bien bouger quelque part. Marcher en tenant la petite dans ses bras la réchauffa un peu, mais elle devait se hâter de trouver un abri avant de finir toute bleue. Elle était déjà morte par asphyxie, elle n'avait pas trop envie de tester l’hypothermie … Ce devait être tout aussi lent et douloureux. Elle sentit les petits bras de l'argentée l'entourer et son souffle chaud caresser son cou. Le cœur de Tifa était secoué des palpitations de celui d'une mère qui veille sur son enfant … Et son besoin de la protéger n'en était que plus forte. Comme si ce contacte rapproché l'aidait à mieux sentir la détresse de cette petite, une détresse qu'elle ne saurait ignorer.

— Bien, alors, qu'est-ce que tu aimerais comme prénom ? Quelque chose de cours ou de long ?

Pour commencer à soigner cette détresse, Tifa trouvait important d'aider cette enfant à se trouver une identité propre et cela passerait dans un premier temps par un prénom. Ensuite, elle tenterait de découvrir ses goûts, peut-être qu'elle-même les ignorait. Bien sûr, le cœur de Tifa n'oubliait pas son devoir envers Cloud, mais elle saurait prendre soin des deux. Dès qu'elle trouverait une trace de civilisation, elle appellerait son ami au plus vite pour lui dire qu'elle allait bien et lui demander de venir la rejoindre … Enfin, à condition qu'elle sache où elle se trouve à ce moment là, mais qui dit civilisation, dit gens, et ces gens pourront la renseigner si elle ne reconnaît pas l'endroit … Tout ce qu'elle espérait, c'est qu'elle ne soit pas partie trop longtemps.

— Que penses-tu de … Colette ? Ou Astrid ?

Voilà deux prénoms auxquels Tifa songeait réellement pour ses futurs enfants. Oui, elle aimait bien, elle trouvait cela joli. Elle tentait de tenir la conversation assez stimulante pour que la petite ne s'endorme pas, car avec cette température, cela pourrait être bien dangereux. La déesse leur avait envoyé un cadeau, un don merveilleux … Elle se devait d'en prendre soin, même si elle n'était pas certaine de ce que cette petite fille pourra leur apporter. Même si elle n'avait aucune mission ni aucun pouvoir particulier, c'était une enfant, un être vivant fragile et vulnérable … Elle devait être protégée et choyée.

©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia édit' by Nika



Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dark6nika.deviantart.com/ http://ff-judgement-day.forumactif.org/t49-tifa-s-diary http://ff-judgement-day.forumactif.org/t34-l-ardoise-du-7th-heaven
Ellie
Administratrice

Messages : 23
Date d'inscription : 03/12/2013

MessageSujet: Re: A Light beyond the Darkness [ PV. ]   Lun 19 Jan - 16:57:04



A Light beyond the Darkness




La fatigue était un bien lourd handicap à porter. Les petits yeux épuisés de l’enfant se refermaient progressivement, dans le confort d’une étreinte chaude et réconfortante. Tifa était d’une telle douceur, une femme débordant d’amour et de compassion. La jeune barmaid était du genre à avoir le cœur sur la main, c’était louable, très louable. Mais l’idée que certaine personne mal intentionnée profite de toute cette bienveillance était bien triste à réaliser. Cela devait être probablement le cas, du moins, c’est ce que se disait l’enfant. La petite n’était pas bête, et si elle voyait capable de s’occuper d’une petite inconnue, elle se disait sans mal que la barmaid serait capable d’une telle compassion avec n’importe qui d’autre. Tifa était de ces gens qui ne vous jugeaient pas aux premiers regards, c’était agréable. Elle cherchait d’abord tout le meilleur en vous, et vous sermonnait quand parfois il vous arrivait de montrer le pire. Mais la belle était probablement favorable aux secondes chances. Cette idée avait le don de rassurer l’enfant, qui n’avait pourtant commis aucune faute pour l’instant. Mais le pardon semblait jouer un rôle important dans sa façon de voir les choses. On a tous droit au pardon, à une seconde chance. Car, qui que nous soyons, dans l’entièreté de ce monde, nous avons tous des choses à nous reprocher. Des choses dont nous ne sommes pas forcément fiers, et que nous souhaiterions avoir l’opportunité de rattraper, si la tolérance des autres pouvait nous le permettre. Oh oui, le pardon est une si belle chose. Il permet même aux victimes, d’être en paix avec eux mêmes. Car c’est en pardonnant qu’on se libère du mal subi… Il ne reste alors que culpabilité à celui qui a fauté, et c’est là, une bien bonne punition. Mais pourquoi tant de réflexion à ce sujet ? La petite se perdait probablement dans les méandres de son inconscient, qui prenait doucement le dessus à cause de la fatigue.

Heureusement, Tifa elle était encore bien active, et tâchait d’alimenter la conversation pour garder l’enfant éveillée. Elle était incroyable cette petite Tifa. Elle gardait le sourire malgré la peine évidente qui l’accablait actuellement. Elle trouvait toujours de quoi remonter le moral qui plus est. Aussi, la jeune barmaid entama avec la sérieuse intention de trouver à nom à la petite. Ce qui attira aussitôt la curiosité de cette dernière. De quoi là réveiller un peu, ça tombait bien. Doucement, la petite chose fragile frotta ses yeux avant de bailler généreusement. Elle exprima quelques petits gémissements de fatigue, avant de s’attacher sérieusement à cette tâche elle aussi. Tifa fit des propositions la première.

« Que penses-tu de … Colette ? Ou Astrid ? »

De bien jolis noms, jugea l’enfant. Mais elle trouvait que ces derniers ne lui iraient pas. En vérité, ce n’était pas assez doux à son oreille. Il lui fallait quelque chose de plus cotonneux, quelque chose de plus léger et attendrissant.

« Hmmm… Je ne les trouve pas assez fluides. Ils sont assez rudes à l’oreille. »  

L’enfant se mit elle aussi à chercher, mais en matière de prénom, elle n’était pas franchement douée. Il faut dire que cette notion lui échappait quelque peu, et qu’à part ceux qu’elle connaissait déjà, elle était incapable d’en trouver par ses propres moyens. Alors elle plongea dans sa petite mémoire, à la recherche de joli prénom qui pouvait lui évoquer quelque chose. Malheureusement, il n’y avait pas beaucoup de noms à contenance féminine dans tout ça. Mais ne sachant pas très bien faire la part des choses entre un prénom pour femme, et un prénom pour hommes, la petite argentée donna tout de même son avis, en toute innocence.

« Tseng, c’est assez joli, comme prénom ! »

Où avait-elle été cherchée ça ? Un bien grand mystère. Il y avait de quoi trouver cela bizarre, très bizarre même. Mais l’enfant ne s’en rendait pas vraiment compte actuellement. Elle fouillait simplement dans sa mémoire, piochant par ici et là, quelques noms familiers. Elle finit par en trouver un autre, un très joli également, un choix tout aussi troublant, bien qu’au moins, celui-ci était de connotation féminine.

« Oh et Aerith aussi ! C’est beau ça comme prénom. C’est très doux ! »

Ce petit exercice de réflexion avait au moins redonné un peu de vigueur à l'enfant, qui semblait déjà beaucoup plus éveillé désormais. Dans son petit monde innocent, elle continuait de chercher avec un tendre sourire sur les lèvres. Elle avait un petit air rêveur, attendrissant. Manifestant sa joie, elle jouait nerveusement avec ses doigts dans l'espoir de trouver quelque chose qui lui irait bien. Pour elle, c'était un jeu amusant tout autant qu'important. C'était comme choisir un bijou précieux que l'on allait porter toute sa vie. L'enjeu était de taille...



Revenir en haut Aller en bas
Tifa Lockheart
Administratrice

Messages : 1343
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 23
Localisation : Du côté de chez Swan ♪

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 25 ans
• More:

MessageSujet: Re: A Light beyond the Darkness [ PV. ]   Mar 20 Jan - 12:38:08




Tifa Lockheart

~A Light beyond the Darkness~



    Comme cela devait faire tout drôle de devoir choisir un nom pour soit. Tifa pouvait concevoir comme la tâche devait être délicate, c'était quelque chose d'important, cela allait déterminer le mot qu'on allait prononcer pour l'appeler et parler d'elle et ce, pour pour toute sa vie. La brunette n'était donc pas pressée, mais il fallait bien qu'elle commence par quelques propositions pour commencer à cerner les goûts de ma petite. Elle ne semblait pas de mauvaise volonté, ayant apparemment déjà décidé du ton qu'elle recherchait dans le nom qui lui serait attribué.

Tifa était en intense réflexion … Des noms doux ? Peut-être un nom avec des L alors. Elle cherchait dans son esprit quelque chose qui pourrait plaire à l'enfant qui venait du Lifestream quand cette dernière trouva un nom elle-même. Tifa sembla plutôt surprise … Tseng ? Quel étrange hasard. Bon, sans parler du fait que c'était plutôt un  nom de garçon, c'était surtout un nom qu'elle connaissait personnellement. Sur les milliards de noms qui devaient exister, elle en avait choisit un qu'elle connaissait … Est-ce qu'il serait possible qu'elle l'ait choisi parmi ses souvenirs ? Pourtant, Tseng était bien la dernière personne auquel Tifa aurait pu penser durant son épopée de cette dernière semaine ! Elle aurait dû aller cherche ce nom très loin, vraiment très loin … à moins qu'elle l'ait entendu ailleurs dans la rivière de la vie ? Peut-être qu'il était mort lui aussi …

— Tseng … c'est plutôt un nom de garçon. Enfin, je n'ai connu qu'une seule personne qui s'appelait comme ça et c'était un garçon. Expliqua Tifa, sans vraiment avoir l'air catégorique.

On est surpris parfois avec les noms. Comme avec Rufus, elle fut longtemps persuadée que c'était un nom de chat, puisque le sien s'appelait comme ça quand elle était petite … Mais non, c'était aussi le nom d'un fils de président, du nouveau ex président peut-être futur du coup. Bref. Les noms, masculins, féminins, animaux ou humains … C'est bien relatif ! Cela dit, elle espérait qu'elle ne choisirait pas vraiment Tseng, ça ferait vraiment bizarre d'appeler une petite créature aussi douce et adorable comme l'un des Turks les plus froid qu'elle ait rencontré. Après, ce n'est pas comme si elle le connaissait vraiment.

Puis, la seconde idée de la petite la choqua bien plus encore. Aerith. Cette fois ce n'était pas un hasard, c'est certain … Elle avait dû piocher cela dans sa mémoire ! Ou alors, peut-être avait-elle déjà communiqué avec elle dans le Lifestream lorsqu'elle y était encore et qu'elle en avait gardé le souvenir de son nom ? En tout cas, elle ne pouvait pas la contredire sur le fait que ce nom était des plus mélodieux.

— Oui, très jolie, confirma donc Tifa, c'est le nom d'une amie très chère … Je te la présenterais, tu verras, elle est très gentille.

Un instant, Tifa se demanda si Aerith n'allait pas être effrayée ou repoussée par la l'apparence de la petite argentée … Mais ce n'était pas le genre de la Cétra, pas vrai ? Sa protégée était avant tout une enfant, ses traits n'étaient pas passés inaperçus au regard de la brunette, mais elle se disait que cela devait être dû à la rivière de la vie ou à Minerva qui étaient un peu désordonnée … Elle ne savait pas trop. Peut-être qu'elle n'avait pas envie de savoir, pas tout de suite … Pas tant qu'elle aura appris à bien la connaître et qu'elle lui fera pleinement confiance en retour. Peu importe de toute façon. A ses yeux, elle resterait une enfant qui doit être protégée et dorlotée.

— Mais si tu aimes ce nom, peut-être que tu aimerais … hm … Asilys ? Ou Lily ? Hm … Ama, je trouve ça mignon aussi.

De jolis noms furent proposés, ainsi que des moins jolis … Mais l'enfant ne se sentait l'âme d'aucun d'entre eux. Tifa ne perdait pas sa motivation, elle cherchait toujours. C'est qu'elle semblait inspirée !

— Voyons, alors … Et Harmonie ? Ou … Émilie … Oh, je sais, juste : Ellie. Je trouve que ça t’irait bien.  

©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia édit' by Nika



Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dark6nika.deviantart.com/ http://ff-judgement-day.forumactif.org/t49-tifa-s-diary http://ff-judgement-day.forumactif.org/t34-l-ardoise-du-7th-heaven
Ellie
Administratrice

Messages : 23
Date d'inscription : 03/12/2013

MessageSujet: Re: A Light beyond the Darkness [ PV. ]   Mer 21 Jan - 16:29:30



A Light beyond the Darkness




Tseng, un prénom de garçon ? Ah oui ? L’enfant avait bien du mal à comprendre ce genre de notion, pourquoi on attitrait davantage un certain prénom à un garçon, plutôt qu’à une fille. L’inverse également… Comment ça marchait ces choses-là ? Qui décidait de tout ça ? C’était bizarre quand même… La science humaine était bizarre. Toutefois, si la notion de sexe ne dérangeait pas trop la petite dans le choix de son prénom, en revanche, elle ne voulait pas choisir le nom d’une personne que Tifa connaissait déjà dans son entourage. Malheureusement, ce fut le cas pour ses deux premières propositions. C’est dommage, elle aimait beaucoup le prénom d’Aerith. Mais si une amie de Tifa s’appelait déjà comme ça… L’enfant n’allait pas lui voler ce prénom. La notion de voler un prénom était assez étrange elle aussi, quand on sait que tous les prénoms sont plus ou moins volés dans l’absolu. Bien qu’il y est quelques exceptions. Il faut s’inventer un prénom pour être sûr qu’il soit unique, et encore… Mais la petite n’avait pas assez d’imagination pour cela. Elle était qui plus est bien trop fatiguée pour effectuer un tel effort de concentration.

Heureusement, Tifa était au taquet elle. Il le fallait, c’était elle qui portait l’enfant pour l’instant. Elle qui marchait dans la neige, dans un froid glacial, alors qu’elle était trempée. Il fallait qu’elle tienne, qu’elle lutte contre la fatigue et le froid. Le voyage dans le LifeStream avait dû-être épuisant, même pour elle. C’est comme sortir d’un long coma… Le corps est engourdi après ça, et les sens sont fragilisés. La jeune barmaid devait rapidement trouver un endroit chaud, ou se reposer et récupérer ses forces. Toutefois, les deux demoiselles semblaient toutes deux totalement perdues ici, dans cette étendue de blanc. La mort ne les avait pas totalement quittés du regard, elle était encore bien là, les suivants de prêt. Rien n’était encore certain, leur vie était toujours pendue au bout d’un fil, et leur survie ne dépendrait que de la détermination de Tifa.

« […] Hm … Asilys ? Ou Lily ? Hm … Ama, je trouve ça mignon aussi. »

Continuait de tenter la belle barmaid. On se rapprochait du but, la petite avait levé le menton vers le ciel à la recherche d’inspiration. Elles étaient sur la bonne voie. Toutefois, une petite chose manquait encore. C’était encore trop léger à l’oreille. Ça manquait de personnalité, ce n’était pas assez original. L’enfant était exigeante, mais il fallait plutôt l’être, quand il s’agit de choisir un prénom pour la vie. Bien que la sienne serait brève. Néanmoins, ce n’est pas pour autant qu’elle devait rester sans nom, aussi court serait son passage sur terre.

« Trop banal Tifa… Cela dit, j’aime quand même beaucoup Lily, j’aime bien cette prononciation. Mais c’est trop courant. »

Le silence perdura encore un peu, tandis que Tifa continuait de chercher. La belle brune y mettait du sien, prenant cela très au sérieux elle aussi. Elle tenta bien encore quelques petits prénoms, sans vraiment de succès. Jusqu’à ce qu’une illumination lui frappe l’esprit. Un coup de cœur, une évidence.

« Oh, je sais, juste : Ellie. Je trouve que ça t’irait bien. »

S’exclama la barmaid avec une mine des plus attendrissantes. Ellie… L’enfant se répétait plusieurs fois ce prénom dans l’esprit. C’était doux, c’était harmonieux. C’était très charmant, cela allait très bien à une petite fille. Ce prénom était un mélange de fragilité et de légèreté… Oui, voilà un prénom qui lui irait bien ! C’était LE prénom qu’il lui fallait. Il raisonnait comme une chanson dans la petite tête de l’enfant, qui avait à l’instant, un sourire émerveillé sur le bord des lèvres. Cela semblait effectivement lui plaire.

« Ellie… Ooh oui ! C’est joli Tifa ! J’adore ! …Ellie ! Ellie, je m’appelle Ellie ! Hihi »

Quelle joie immense de pouvoir mettre un nom sur cet adorable petit visage. Il lui manquait ceci, pour naitre réellement. A présent, elle venait de voir le jour en tant que personne, à part entière. Elle avait une identité, un nom rien qu’à elle, pour la désigner elle, et personne d’autre ! Elle existait, voilà tout. Elle était Ellie.

Longtemps encore après, la petite demoiselle se murmura ce doux prénom sans relâche, aussi bien à voix haute, que dans le creux de son esprit. Elle remercia Tifa une bonne centaine de fois pour ce merveilleux cadeau, jusqu’à épuisement. Jusqu’à ce que sa voix se perde dans le fond de sa gorge, rongée par le froid et la fatigue. Ses murmures étouffés, luttaient pourtant encore, faiblement. Jusqu’à ce qu’un bâillement ne mette un terme à ses efforts vains. Alors, doucement, la tête lourde, l’enfant déposa doucement son visage contre l’épaule de Tifa. Ses paupières, lourdes, se refermèrent progressivement, pour renvoyer l’enfant au royaume des rêves… De jolis rêves, vraiment. Tendres et doux, ou raisonnait sans cesse, toujours la même mélodie. Cette berceuse qu’elle avait si souvent entendue, tel un murmure coincé au fond de son cœur. Dans son sommeil, l’enfant fredonnait. Elle fredonnait ce petit air qui l’avait si souvent aidé à s’endormir, à trouver la paix et le réconfort…

« La lay loo, la lay loo,
Hmmm hm hmm hmm,
From their fields of blue…

Hmmm, hm hmmm,
Hmmm, hm hmmm,
Never lose…
[…] »




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: A Light beyond the Darkness [ PV. ]   Aujourd'hui à 5:09:09

Revenir en haut Aller en bas
 

A Light beyond the Darkness [ PV. ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Editeur light libre
» the light of aerendil
» | When Darkness Falls
» Suivi de Light T. Leonheart
» Star Wars KotOR : Age Of Darkness V2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy VII - Judgement Day :: Continent Ouest :: Costa Del Sol-