RemonterDescendre



 

Partagez | .
 

 Quête Materia S-Cells [Angelina & Veld]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Angelina Reed


Messages : 215
Date d'inscription : 13/02/2015

::PASSEPORT::
• Age du personnage:
• More:

MessageSujet: Quête Materia S-Cells [Angelina & Veld]   Dim 1 Mar - 15:00:56

En route pour le grand froid !
Are you calling me for some help, company, or anything ? Alright, I'm coming right away to you, but not for the reason you may think or hope. Indeed, I am afraid you've been mislead. I only play for sport. Since we mention it, there are a lot of people saying that I am without doubt the worst partner they've ever heard of...But they have heard of me.
Le silence se fit progressivement et c’est bien cela qui réveilla Angelina, qui s'étaient habituée à une ambiance bruyante en s'endormant. Sur le dos, elle était allongée comme une pochtronne sur la banquette de l’hélicoptère, assez petite au point qu’elle en avait replié les jambes et posé la tête sur la cuisse de son camarade, en bonne sans gêne qu’elle était. Elle ouvrit les yeux sur le visage de Veld, vue en contrebas, le trouvant encore plus distingué ainsi tandis que lui pouvait l’observer de haut. Comme elle avait passé la nuit précédente à travailler sur une arme, elle s’était endormie comme une masse dès le décollage sur son ami de longue date. De très longue date !

« Déjà arrivés ? » marmonna t-elle tout bas. Ben oui grosse maline, ça se voit pas ?! Pourtant, Angelina ne se leva pas tout de suite et les grands yeux en amande de la brune clignèrent un peu tandis qu’elle observait Veld pour l’évaluer de son regard curieux. Elle ne l’avait jamais vu sous cet angle. « Je me rends compte que t’as pas trop changé depuis le temps… tu as la même tête depuis qu’on se connaît. Pourtant tu dois être vraiment vieux, non?  Ça te fait combien maintenant, un peu plus de la cinquantaine ? », elle avait posé cette dernière question en se redressant en position assise, mettant les pieds au sol tout en tournant la tête vers lui, ses yeux orangé de chat curieux rivés sur lui.

Oui, Angelina ne pointait pas les détails plaisants chez lui : le fait qu’il avait toujours l’air bien élégant et jeuneot avec sa petite barbiche classe. Cela ne servait à rien, elle voulait juste satisfaire sa curiosité ! Elle n’allait pas s’étendre en courbettes pour poser ses questions, même si celles-ci étaient gênantes ! En plus, ça va, elle demandait juste son âge. La brune pulpeuse allait droit au but avec tout le monde, encore plus avec cet homme qu’elle avait fini par considérer comme un ami. C’en était un. En plus, il lui répondait presque toujours au téléphone, même quand elle l’appelait à des heures pas possibles juste pour râler contre quelqu’un ou contre une tâche qu’elle n’avait pas finie. Quand elle le réclamait, il répondait présent aussi souvent qu’il le pouvait ! Et n'empêche, elle aussi, elle répondait présente… quand ça l’arrangeait elle-même surtout. Comme aujourd’hui par exemple. Cette expédition s’annonçait super, c’est la première fois qu’elle mettait le pied au Continent Nord… et elle avait déjà froiiiiid ! Brr… N’ayant pas mis les manches, Ange enfila mieux sa jolie veste intérieure fourrure Alberta Ferreti et la zippa. Voilà qui était mieux ! Ce froid mordant et agressif était super, ça lui permettait de se pavaner avec son joli vêtement  !

Elle ramassa son sac à dos noir au sol et vérifia que tout était dedans. Sa lampe torche, son appareil photo, sa petite caméra, sa petite gourde métallique contenant du Jack Daniel’s, ce dernier artefact étant l’idée la plus chouette qu’elle ait eu. Angelina sortit la gourde : « Whisky ? », proposa t-elle chaleureusement avant de prendre elle-même quelques gorgées. Voilà de quoi réchauffer les poumons, elle était prête pour affronter le dehors ! Rangeant sa gourde, elle laissa le plus âgé ouvrir la portière lui-même et un vent glacial s’engouffra dans l’appareil, faisant frissonner Angelina de froid et d’excitation. Elle le laissa sortir, enfilant son sac sur le dos, puis s’approcha de l’ouverture pour observer le paysage de dehors avec fascination. Elle n’était pas ignare, Ange avait déjà vu la neige, elle adorait la neige, mais le spectacle qui s’offrait devant elle était juste incroyable. Les patins de l’hélico était enfoncés dans quasi un mètre de poudreuse, c’était ça qu’il y avait autour d’eux, des dune d’un blancs immaculées et un peu plus loin, le village désolé de modéoheim, qui semblait avoir été une ville bien industriel à une époque. Elle aimait bien cette sensation d'être seule au monde, seule avec son ami. Mais c’était quoi ça là-bas ? Un chalet ? Un vrai et grand châlet de montagne ?! Ce qui se présentait à eux était à la fois pauvre et riche, beau et étrange. Une ville abandonnée en pleine neige, c'était très insolite pour elle... et dangereux ! Il y avait des précipices un peu partout à bien y regarder (et elle avait même pas encore vu le grand ravin, de l'autre côté!) « Si ça tourne mal, je propose qu’on se recycle dans les cartes postales » décréta t-elle en sautant finalement de l’hélico et s'enfonçant un peu dans la neige à son tour jusqu'aux mollet. Cela ne l'empêcha évidemment pas de conserver ses grands airs naturels. En plus, ses bottes et son pantalon imper la protégeaient bien !

Sa main étant posée sur sa hanche gauche, la main droite alla à son tour se planter sur l’autre, qui se balança pour l’accueillir en un déhanché aussi élégant que nonchalant. « On a bien fait de ne pas se poser directement en ville. La vue doit être différente de là-bas, je me demande même s'il y a une vue avec tous ces bâtiments. » dit-elle. Angelina garda sa petite position de diva un instant. Puis, après illumination, « Attends une seconde » elle retira une bretelle de son sac à dos et le mit devant elle, fouillant dedans pour en sortir sa petite caméra. Elle décala l'écran et filma les lieux. Après avoir enregistré un petit panorama, elle braqua la caméra sur son ami tout en parlant : « C'est bon, on peut y aller le vieux. ». Sur ce, elle referma le petit écran pour éteindre la caméra et l'abaisser. Une vrai touriste ! Pendant la marche, elle filmerait probablement son ami Veld, parce que le voir patiner devrait être quelque chose à conserver et à montrer aux autres. S'il pouvait même faire une petite chute drôle...
crackle bones




Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Veld


Messages : 107
Date d'inscription : 26/01/2015

MessageSujet: Re: Quête Materia S-Cells [Angelina & Veld]   Dim 1 Mar - 17:24:16




ANGELINA & VELD
Friends come and go like the waves of the ocean, but the true ones stay like an octupus in your face !

Cette expédition était une bonne occasion de passer du temps avec son amie qu’il avait parfois l’impression de délaisser à force de mener ses enquêtes solitaires. Il savait que cela faisait plaisir à la brunette qu’il pense à elle de temps en temps et qu’il le lui fasse savoir. Il avait appris à la comprendre un peu avec le temps, et il savait combien la jeune femme aimait beaucoup recevoir de l’attention des personnes de son entourage, même si elle avait trop de fierté pour le dire clairement. Il l’avait déjà entendu se plaindre de la charge de travail des turks sous la direction de Rufus, qui de ce fait, avaient moins de temps pour elle. Il devrait passer une petite soirée tous ensemble un de ces jours, cela leur ferait du bien. En tout cas, il dut reporter les petites discussions car la belle brune s’était endormie comme une masse quelques secondes à peine entrée dans l’hélicoptère. Veld s’était contenté de la laisser reposer sa tête sur sa cuisse, l’accueillant avec un grand naturel et même un fond de bienveillance. La veste étant tombée durant le vol, il s’était penché pour la remettre sur elle tandis qu’elle dormait. Une fois arrivé, il n’eut pas besoin de la réveiller, en tout cas, car Angelina ouvrit elle même les yeux en marmonnant quelque chose dans sa barbe, avant de parler d’une voix plus claire :

« - Je me rends compte que t’as pas trop changé depuis le temps… tu as la même tête depuis qu’on se connaît. Pourtant tu dois être vraiment vieux, non?  Ça te fait combien maintenant, un peu plus de la cinquantaine ?
- Dans ces eaux là… » mentit-il avec un petit sourire en coin de roublard, la tête baissée pour la regarder.

Et non il n’en avait pas l’air mais Veld avait en fait un peu plus de la soixantaine ! Angelina le considérait déjà suffisamment vieux comme ça alors il avait décidé de ne pas enfoncer le clou ! Veld n’était pas toujours très bavard sur lui-même mais comme il avait du temps à tuer et qu’Angelina aimait bien les vrais conversation plutôt que les échanges de mots, il étoffa un peu :

« Ce n’est pas si vieux, je ne suis même pas grand-père. J’aimerais bien l’être cela dit… mais avec une fille comme Felicia, ce n’est pas pour tout de suite. »

Avoir des conversations aussi personnelles, sur ses propres ressentis, c’était facile avec Angelina car elle ne faisait pas qu’entendre, elle écoutait. Elle écoutait vraiment, même si elle n’était pas toujours d’accord quitte à déclencher les hostilités, même contre son ainé. Veld aimait beaucoup ce paradoxe de sa personnalité : Angelina laissait paraître un égocentrisme affirmé et pourtant, elle ne parlait pas tant de ses propres ressentis et préférait en apprendre plus sur son entourage. C’était peut-être une façon pour elle de se protéger, toutefois, la belle brune n’était pas si difficile à cerner puisqu’il la côtoyait depuis des années.

Il l’observa fouiller dans son sac pour en sortir une petite gourde :

« -Whisky ?
- Bonne idée », apprécia t-il

Evidemment, Ange se servit la première et il put boire quelques gorgées après. Veld n’était pas un ivrogne au point de boire à n’importe quelle heure de la journée, mais l’alcool était bien connu pour réchauffer. Ce n’était pas avec quelques gorgées qu’il risquait de tomber dans un précipice ! Quelque chose lui disait qu’Angelina en aurait bien ri.

Lui rendant son bien, il se leva ensuite pour ouvrir la portière de l’appareil, ce qui laissa place un vent froid tapant directement sur lui. Par dessus son costard, Veld portait un manteau plus long ainsi qu’une écharpe, restant fidèle à son style retro tout en pouvant bien rester au chaud. Il descendit sans se presser, prenant garde de ne pas trop s’enfoncer dans la neige vu que lui n’était pas aussi léger que sa camarade ! Celle-ci sauta de l’appareil en tout insouciance.

« - On a bien fait de ne pas se poser directement en ville. La vue doit être différente de là-bas, je me demande même s'il y a une vue avec tous ces bâtiments.
- Je savais bien que cela te plairait. »

Angelina filma les lieux sous l’œil patient de son vieil ami, puis braqua l’objectif sur lui.

« C’est bon on peut y aller le vieux »

Veld ne réagit même pas à l’appellation, dont il avait l’habitude, et se mit en marche. Il restait plutôt adroit, malgré ses pas qui s’enfonçait dans la neige. La moindre maladresse de sa part lui aurait couté cher auprès de cette farceuse d’Ange. Il put relâcher l’attention lorsqu’ils atteignirent le chemin caillouteux menant à la ville. Veld connaissait déjà l’endroit, c’était d’ailleurs grâce à ses instructions que le pilote avait pu se poser sur un bon endroit leur permettant un accès qui ne serait pas trop compliqué. Angelina, par contre, le découvrait. Une fois dans la ville abandonnée, il la laissa prendre les devants, ses sens étant tout de même au aguets pour elle. Détectant un bruit sur le côté, il dégaina d’ailleurs son arme de l’intérieur de sa veste, et visa. Il lui suffit juste de constater qu’il s’agissait d’un loup des neiges se dirigeant vers eux pour lui tirer en pleine tête. La bête mourut sur le coup et Veld conserva son pistolet au poing, le long de son bras. C’était celui que lui avait offert Angelina à leur toute première rencontre : Veld le prenait toujours avec lui quand il partait en expédition avec son amie. Malgré l’âge de l’arme, celle-ci était toujours aussi performante qu’autrefois et n’avait pas rouillée. La jolie brune avait eu raison de s’en vanter par le passé.

« Reste sur tes gardes, on ne sait jamais sur quoi l’on peut tomber. »

Il ne croyait pas si bien dire…

code by Chocolate cookie

Revenir en haut Aller en bas
Angelina Reed


Messages : 215
Date d'inscription : 13/02/2015

::PASSEPORT::
• Age du personnage:
• More:

MessageSujet: Re: Quête Materia S-Cells [Angelina & Veld]   Lun 2 Mar - 13:21:51

En route pour le grand froid !
Are you calling me for some help, company, or anything ? Alright, I'm coming right away to you, but not for the reason you may think or hope. Indeed, I am afraid you've been mislead. I only play for sport. Since we mention it, there are a lot of people saying that I am without doubt the worst partner they've ever heard of...But they have heard of me.
« Ce n’est pas si vieux, je ne suis même pas grand-père. J’aimerais bien l’être cela dit… mais avec une fille comme Felicia, ce n’est pas pour tout de suite. » Angelina en eut un petit grognement de mécontentement en entendant ce prénom. Elle avait fini par apprendre que si Veld avait quitté les turks et qu’il n’avait plus donné de nouvelles, c’était justement pour couler de beaux jours avec cette fille-là ! Et puis, grand-père ? Non mais je vous jure ! « Felicia… ça me désole chaque fois que je pense à elle ! Tu étais le turk le plus cool, le chef respecté de la division, et t’as tout quitté pour pouvoir être le papa à sa fifille. Teh ! N’importe quoi. » lui reprocha t-elle avec une petite moue dégoutée. Pour Ange, mener une vie normale, c’était le point zéro de la classe. Si Veld prétendait ne pas être si vieux, il ne pouvait pas prendre l’excuse de la retraite ! M’enfin, la vie du turk n’était pas si normal, la preuve ! Il trainait bien avec elle dans une ville abandonnée du Continent nord !

Les bougonnements habituels d’Angelina, jalouse d’une autre, n’ébranlèrent en rien le comportement de son ami, habitué à ses petites sautes d’humeur. Cela, il devait s’en douter qu’Ange était embêtée que la nature ait repris ses droit et que Veld ait retrouvé sa vraie fille, laissant l'autre brune aux oubliettes ! Il avait appris à la connaître depuis le temps ! En tout cas, c’était la première fois qu’il faisait clairement mention de sa fille et le turk le saurait pour la prochaine fois : Ange aimait qu'il parle à coeur ouvert mais Felicia, c’était un sujet qui fâche. Le moyen de passer au-dessus de ça serait sûrement de la rencontrer, mais ça Ange n’en avait pas du tout envie ! Ils zappèrent bien vite le sujet, malgré une petite irritation que la brunette gardait en elle. Cette dernière ne put même pas obtenir de vengeance car Veld se tira de la poudreuse comme un chef et elle dut se résoudre à baisser la caméra pour ne pas avoir à rencontrer des difficultés elle-même. Telle aurait été prise celle qui croyait prendre ! Elle atteint à son tour le chemin caillouteux sans problème et devança son camarade sans se rendre compte que c’était lui qui lui laissait cordialement ouvrir la marche. Le menton relevé comme une pimbêche, elle sursauta un peu en entendant un coup de feu briser le souffle du vent. Non mais quelle frayeur ! Angelina s’arrêta et se retourna, son regard orangé peu amène fixé sur Veld et le poing sur la hanche. Ok, elle avait repéré l’animal mort, il avait fait ça dans le but de les protéger, et alors ? Un petit mot pour prévenir avant, ça aurait été sympa !

Elle allait encore râler, mais soudain, Angelina ouvrit de grands yeux en découvrant que l’arme qu’il tenait n’était autre que celle qu’elle lui avait offerte le jour de leur rencontre. « Ho ! Tu l'as encore ! » s’étonna t-elle, ses yeux soleil étincelant de fierté. La petite rancune précédente déjà oubliée, elle sourit à son ami et se retourna à nouveau pour reprendre sa petite marche et explorer la ville désolée avec un peu plus d’enthousiasme : « J’en ai fait de biens meilleurs depuis le temps, tu sais ! » lança t-elle avec orgueil, tout en avançant de sa démarche fière et féline. « Reste sur tes gardes, on ne sait jamais sur quoi l’on peut tomber. » « T'inquiète ! » Dépassant un petit complexe qui, vu de près, n’avait plus l’air d’un chalet en bois mais juste d’un quatre murs en bois, elle s’arrêta en apercevant quelque chose un peu plus loin. Son regard vif fixait désormais une créature fort majestueuse assise sur un rocher juste devant le ravin, tel un sphinx. Sauf que ce n’était pas un sphinx… C’était quoi, quand ils avaient une tête de volatil ? Un... griffon, voilà ! Un majestueux griffon assis sur ses pattes, trônant comme s’il était le gardien de la ville. Angelina dégaina à nouveau la caméra pour filmer ce magnifique objet de collection qui paraissait fort vivant quand on voyait le lieu mort dans lequel ils se situaient: « T’as vu ça Veld ?! J’aurais jamais cru qu’ils pouvaient faire dans l’art sculptural à la Shinra. Cette merveille m’a l’air intacte, contrairement au reste ! » dit-elle en se rapprochant, filmant toujours. Une ex-ville industrielle se retrouvant avec un tel artefact, là encore ce n’était pas rien ! Sauf qu’Ange déglutit en se rendant compte de quelque chose de pas normal sur la soi-disante statut : « … ça a bougé… »

Sans le moindre geste brusque, la jeune femme abaissa doucement la caméra, son autre main se dirigeant vers l’un de ses holster à la hanche, frôlant l’une de ses armes qu’elle ne dégaina pas. La créature, aussi imposante soit elle, n’avait l’air en rien hostile contrairement à la bestiole sur laquelle Veld avait tiré… En plus, c’était un griffon quoi ! Tant que la créature n’attaquait pas, un peu de respect ! « … Ne tire pas, d'accord ? » dit-elle à Veld, sans quitter le griffon des yeux. Ce n’était pas tous les jours qu’on pouvait voir de tels spectacles ! Angelina raffolait de ce qui sortait de l’ordinaire, et là elle était servie. Heureusement qu’elle avait un peu filmé. Personne ne croirait son récit !
crackle bones




Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Bestiaire


Messages : 55
Date d'inscription : 03/12/2013

MessageSujet: Re: Quête Materia S-Cells [Angelina & Veld]   Lun 2 Mar - 20:12:30






Quête Materia S-cells
With Angelina Reed & Veld





 





Grande et majestueuse, la belle créature trône depuis des années à présent, du haut de son rocher de glace, sur cette vaste étendue recouverte de neige. Le silence est depuis longtemps d’actualité, dans ce village abandonné de la Shinra. Beaucoup de créatures ont trouvé refuge ici, et elles ses plis toutes à des règles très strictes, imposé par le maitre de ces lieux : le Griffon.







Celui-ci est paisiblement endormi, tout au long de l’année, mais il se réveille à chaque fois qu’un nouvel étranger, vient fouler de ses pas impurs, la terre sacrée que l’animal c’est jurer de défendre, et d’y faire régner la paix. Les règles du griffon sont simples, mais exigeantes. Tout être, même qui passe simplement son chemin, doit se soumettre au jugement de la divinité.


Mais aujourd’hui, l’animal fut réveillé bien plus tôt que d’ordinaire, par un bruit qu’elle pensait avoir oublié depuis longtemps. Le bruit d’un coup de feu. Celui-ci tira la bestiole de son sommeil profond, en un sursaut aussi vif et saisissant que la foudre. La créature majestueuse ouvrit  ses magnifiques yeux dorés, demeurant néanmoins toujours immobile, comme figé dans la glace. Pendant un long moment, le griffon prit le temps d’analyser la situation, reconnaissant bien ici la marque de fabrique des humains, par ce coup de feu. Les intrus ne tardèrent pas à se faire repérer de l’élégante créature, qui figea son regard sur leurs silhouettes. Il y avait une femme et un homme, l’un beaucoup plus menaçant que l’autre. Mais la grande divinité ne bronchait point, jugeant les deux inconnus du haut de son regard supérieur et sage. Rien ne pouvait renseigner les deux humains sur la nature vivante de l’élégante statue vivante qui se dressait au-dessus d’eux. Pourtant, la chaleur du souffle chaud de l’animal, formait de vastes nuages de vapeur autour de son bec puissant. Néanmoins, ce n’est pas cela qui mirent la puce à l’oreille à nos deux individus. Quand le griffon comprit qu’une entrevue s’imposait avec ces deux étrangers, le bel animal ouvrit ses grandes ailes majestueuses et imposantes, se donnant par la même occasion un air beaucoup plus grand. Il se tourna ensuite bien droit face à eux, plantant les puissantes serres de ces pattes avant, fermement dans la roche. Alors, il s’adressa à eux.

« Vous… Étranger venu d’un autre monde… Vous foulez ici des terres sacrées, que la paix gouverne grâce à ma protection. Je suis défenseur de ces lieux, et vous étranger, vous ne pourrez continuer votre voyage, sans répondre à mes conditions… »

La voix pénétrante du griffon semblait subitement avoir réveillé le blizzard et la neige. La lumière disparaissait peu à peu derrière de gros nuages noirs, annonceur d’un bien mauvais présage. Une tempête se préparait. Le froid n’allait pas tarder à se faire plus sévère, et il n’y aurait nul endroit ou se réfugier. Bientôt, d’autres petits bruits, plus inquiétants ceux-là, ne tardèrent pas à attirer l’attention des deux humains. On les surnommait, les créatures de l’ombre. Rejetées par le griffon, toutes sortes d’animaux avaient ici perdu leurs âmes, en se perdant dans le blizzard que le divin de ces lieux, avait alors provoqué. Dès lors, elles attendaient de nouveaux sujets à dévorer dans la nuit, et ainsi se perpétuait le cycle des créatures de l’ombre.

« Repartez victorieux de mon défi, ou rentrez chez vous. Mais nulle autre alternative ne vous sera ici proposée. Forcez le destin, et vous serez alors condamné à rejoindre les créatures de l’ombre, après avoir connu la plus douloureuse des morts… »

Les conditions étant posées, le blizzard se calma de nouveau, laissant un court répit aux deux intrus, pour s’entretenir au sujet du défi qui s’annonçait devant eux. Toujours aussi majestueux, quoique menaçant désormais, la magnifique créature continua son récit, annonçant dès à présent les conditions de son défi.

« La neige et le froid sont sources d’inspiration. La nature elle, de poésie. Puisez dans votre créativité, pour imaginer un écrit à la hauteur de la beauté de ces lieux… »


Conditions :
Réalisez une chanson de trois couplets, sous forme de quatrains. Ainsi qu’un refrain. Le tout doit se présenter sous cette forme :
- premier couplet
- Refrain
- Deuxième couplet
- Refrain
- Troisième couplet
Attention, réalisez une chanson dont chaque phrase commence par un A et se termine par un I.
Respectez le thème suivant pour votre chanson : C’est l’histoire d’un vieux Bahamut, qui voulait être papa. Un jour, il déroba un œuf de Chocobo, pour l’élever sur une île remplit de noix de coco.





code © mei sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
Veld


Messages : 107
Date d'inscription : 26/01/2015

MessageSujet: Re: Quête Materia S-Cells [Angelina & Veld]   Mer 4 Mar - 13:20:52




ANGELINA & VELD
FRIENDS COME AND GO LIKE THE WAVES OF THE OCEAN, BUT THE TRUE ONES STAY LIKE AN OCTUPUS IN YOUR FACE !

Veld ne releva pas des reproches de la charmante Angelina, il savait qu’elle lui en voulait encore de s’être fait passer pour mort auprès de tout le monde et elle comprise. Depuis les débuts de leur collaboration, le turk s’était montré un brin paternel avec elle et, connaissant Ange, celle-ci avait l’impression que sa place avait été volée, ce qui n’était pas le cas. Cette brune particulière et piquante occuperait toujours une place spéciale pour lui, c’est pourquoi il avait tenu à ce que ce soit elle qui l’accompagne dans cette expédition. Elle était de mauvaise foi et l’assumait complètement mais, il sembla que Veld se rattrapa auprès d’elle quand celle-ci nota qu’il avait toujours l’arme qu’elle lui avait offert. Pour lui, ce n’était pas seulement un bien à valeur sentimental, c’était également une arme toujours aussi bougrement puissante ! Les balles étaient d’ailleurs spéciales pour ce genre de pistolet, puisqu’au lieu de simplement perforer les cibles, elle se désintégrait à l’intérieur même de la cible, d’où l’imposante giclée de sang parti de la tête du loup : il venait de subir une petite explosion interne. C’était un détail barbare mais très insolite, habituellement réservé à des armes beaucoup plus lourdes. Angelina avait fait fort dès le départ !

C’est sans surprise que la jolie brune se retrouva captivée par cet environnement que Veld avait déjà connu par le passé, il fronça toutefois un peu les sourcils… Non, la Shinra ne faisait pas dans l’art sculptural ! Comme il était un peu derrière, Veld dut forcer la marche pour voir à son tour de quoi elle parlait et il fut assez stupéfait de croire qu’elle avait raison. On aurait effectivement dit une statue magistrale qui donnait à elle seule de la vitalité à l’endroit, ainsi qu’une ambiance mystérieuse. L’histoire de modeoheim avait été oublié mais cette présence d’apparence ancestrale semblait rappeler qu’au moins, il y en avait eu une, d’histoire. « … ça a bougé… ». Il l’avait vu aussi… et étant donné la taille de l’animal, il se demandait vraiment comment il s’en sortirait tous les deux si ça se mettait à attaquer. Le turk resserra sa main sur l'arme quand le griffon déploya ses ailes mais ne tira pas, Ange devait avoir eu la même réflexion que lui: la créature était un peu trop imposante pour se permettre de déclencher un combat qui avait des chances de ne pas être voulu. Il fit bien car plutôt que se montrer hostile, le griffon fit preuve de civilité et s’adressa à eux. Veld l’écouta avec attention bien qu’il eut un coup d’œil désobligeant vers ses propres pieds quand il entendit que la terre qu’ils foulaient était sacrée.

Le turk analysa la créature qui venait entre autre de les menacer, évaluant le nombre de balles qui seraient nécessaires pour en venir à bout. Ils n’avaient pas fait tout ce chemin pour repartir aussi vite en arrière. Le griffon avait beaucoup d’un humain. En plus de savoir parler, il défendait son territoire auquel il donnait bien plus d’importance qu’il n’en avait vraiment : ce n’était que Modeoheim, abandonné qui plus est. Les pensées quelques peu offensives de Veld s’évanouirent aussitôt quand il vit ce qui accompagnaient la majestueuse créature… ces nuages sombres, ce froid de plus en plus pesant, et surtout ces autres créatures des ténèbres. Obéir serait bien la solution la plus sage, tout compte fait.

Il écouta donc la suite, jusqu’à la requête précise du griffon, et il apparut qu’il s’agissait soit de se prendre pour un poète, soit de repartir. Pour quelqu’un d’aussi sérieux que l’ancien patriarche des turks, qui avait une réputation à préserver devant sa jeune amie, le choix était vite fait…

« Roger. On s’en va » lui accorda Veld, qui commençait déjà à reculer pour partir.

Tourner le dos à ce genre d’ennemis n'était pas recommandé alors il les surveilla un petit peu tout en battant progressivement en retraite. Non pas qu’il fut lâche, il était tout simplement pas stupide. C’était inutile d’ouvrir des hostilités aussi dangereuses juste pour avoir une permission touristique ! Veld s’était déjà mis en tête d’aller plus au Nord ou tout simplement de rentrer, mais c’était sans compter la jeune femme pleine de ressources qui l’accompagnait évidemment… Il remarqua aussitôt que celle-ci ne suivait pas le mouvement et il interpréta ses intentions. Il n’y avait bien qu’elle pour oser… ! Il s'arrêta pour se tourner vers la brune.

« Angelina, si tu comptes vraiment faire ce qu’on te demande, confie-moi la caméra d’abord… » dit-il avec gravité, bien qu’une petite lueur malicieuse brillait discrètement dans ses yeux.
code by Chocolate cookie


Revenir en haut Aller en bas
Angelina Reed


Messages : 215
Date d'inscription : 13/02/2015

::PASSEPORT::
• Age du personnage:
• More:

MessageSujet: Re: Quête Materia S-Cells [Angelina & Veld]   Mer 4 Mar - 20:07:20

En route pour le grand froid !
Are you calling me for some help, company, or anything ? Alright, I'm coming right away to you, but not for the reason you may think or hope. Indeed, I am afraid you've been mislead. I only play for sport. Since we mention it, there are a lot of people saying that I am without doubt the worst partner they've ever heard of...But they have heard of me.
Après que ça a bougé, voilà que ça a parlé ! Angelina en fut assez stupéfaite pour oublier de filmer, d’ailleurs, elle n’était pas sûre de bien comprendre ce qui se passait. Depuis quand cette ville en ruine était sacrée au juste ? Veld à côté d’elle était aussi quelque peu sceptique et les deux finirent d’être convaincus quand la majestueuse créature fit appel à ses petits copains. D’accord, il ne plaisantait vraiment pas… et il les mettait au défi ! Vu l’ambiance inquiétante, Angelina s'était attendue à un truc genre sauter dans le ravin et survivre (mouahahaha) mais non ! Il s’agissait de faire preuve d’inventivité et de poésie. Monsieur le griffon vous vous adressez à une experte là ! Pas de poésie, mais de créativité en tout cas ! Veld, c’était pas son truc, et il était déjà en train de battre en retraite « Roger. On s’en va ». Non mais ce dégonflé, je vous jure ! Il avait l’air de ne pas en revenir que la brunette veuille se lancer. C’était mal la connaître ! Elle aimait bien les petits défis, Ange. Elle attrapa d’ailleurs le bras de son camarade pour pas qu’il aille plus loin. « Hep-hep-hep, où vas-tu comme ça ? » « Angelina, si tu comptes vraiment faire ce qu’on te demande, confie-moi la caméra d’abord… » La demoiselle lui envoya son regard de killeuse « Non mais de quoi je me mêle ?! » c’est tout ce qu’elle trouva à répliquer pour montrer qu’elle n’avait rien à répliquer. C’était qui la dégonflée maintenant ?

Elle le lâcha ensuite et s’adressa à tout le monde d’une voix claire pour que le griffon entende aussi « Moi j’peux vous inventer un petit quelque chose si vous voulez ! … Dommage que tu n'aimes pas chanter Veld, j’aurais bien aimé écouter ta voix de baryton eh-eh… » ajouta t-elle en le poussant du coude. Il s’était fichu d’elle, il fallait bien qu’elle rende l’ascenseur ! Rangeant la caméra avec un air de petite coquine, Angelina alla se percher sur le petit rocher à côté du griffon pour se donner plus d’allure (même si c’était un vraiment un tout petit rocher !), manquait plus que les projecteurs sur elle ! Ce devait bien être le petit fantasme de tout le monde, être une rockstar, non ? Angelina décida d’ailleurs de s’inspirer d’un air rock dans sa future œuvre, sans le copier puisqu’il fallait être créatif… elle se doutait que la culture musicale du griffon devait pas être top mais elle allait pas prendre le risque, parce que s’il se rendait compte de la supercherie, il suffisait maintenant d’un coup d’aile pour qu’elle se retrouve dans le ravin. Non non, Angelina respecterait les conditions ! D’ailleurs, elle mit, sur son petit air bien à elle, des paroles complètement… à vous de voir.

Aujourd’hui j’ai une histoire à relater sans preuve à l’appui.
Au moindre rire, tu te prends mon pied dans la face Veld, cher ami.
Ainsi donc, il s’agit d’un bon vieux Bahamut qui…
a voulu être papa d’un bébé tout joli.

Ah, quel ennui…
à passer sa vie sans ami !
Ah, quel ennui…
amer et solitaire, il ne pouvait continuer ainsi !

Attention, précision, Bahamut n’est pas comme la Vierge Marie, lui…
à savoir qu’il ne peut pas avoir d’enfant comme par magie, pardi !
Alors la nuit, il déroba l’oeuf de chocobo d’autrui,
ainsi put-il avoir son enfant rien qu’à lui !

Ah, quel ennui…
à passer sa vie sans ami !
Ah, quel ennui…
Amer et solitaire, il ne pouvait continuer ainsi !

Allez, j’abrège mon récit pourtant loin d’être fini !
Au sujet du papa, il emmena élever le petit sur une ile qui,
Avec toutes ses noix de coco, les a bien accueilli.
Au fait, félicitation Veld, tu n’as pas ri !


Si elle avait déballé ça devant des personnes qui ne pouvaient pas comprendre sa langue, celles-ci pourraient croire qu’elle parlait de trucs vachement stylées avec sa voix éraillée et sexy, qui en plus de ça chantait assez juste. Le problème c’est que ceux qui l’écoutaient la comprenaient très bien et avaient parfaitement connaissance du contenu bidon qu’elle balançait avec ses grands airs de rockstar en plein slow riche en émotions !

Après sa petite création, elle s’éclaircit de nouveau la gorge et redescendit de sa scène improvisée d’un bond pour rejoindre son copain Veld comme si de rien n’était. « C’est tout ce qui m’est venu… et puis au moins ça rime… ! », lui glissa t-elle tout bas.
crackle bones




Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Vieux Sage


Messages : 2
Date d'inscription : 03/12/2013

MessageSujet: Re: Quête Materia S-Cells [Angelina & Veld]   Sam 14 Mar - 22:26:59






Quête Materia S-cells
With Angelina Reed & Veld





 

Le Griffon, sage et fier, demeurât parfaitement silencieux après l’énonciation de son défit. Il replia ses ailes contre ses flancs, avant de se tasser de nouveau sur son haut rocher. Ses yeux semblaient calmes et le blizzard avait lui aussi cessé de s’abattre sur Modéhoeim. Le danger était éloigné, pour l’instant. Néanmoins, les deux étrangers, avertirent de la menace qui rôdait en ville, se consultèrent un instant pour savoir quoi décider de leur avenir. L’un d’eux décida de rebrousser chemin, refusant de se livrer à de tels exercices littéraires. Toutefois, l’autre individu resta pensif quant au défi qui venait de lui être présenté. Finalement, c’est bien elle qui eut raison de son partenaire. Elle accepta de relever le défi, et le magnifique griffon l’écoutât chanter, en silence, les yeux délicatement fermés.

La voix de la jeune femme était harmonieuse, sans fausses notes, agréables à écouter. Son chant apaisa les cœurs et redora le blason de la paix qui s’écoulait en cet endroit. Elle répondit parfaitement à toutes les difficultés présentées, et remporta le défi haut la main. Satisfaite, la belle créature se dressa de nouveau sur ses pattes pour prononcer son jugement.

« Toi, jeune et belle inconnue. Ta voix a su me convaincre. C’est là un chant bien apaisant que tu as accepté de nous dévoiler, à nous, créatures oubliés depuis longtemps. Que la sagesse et la paix guident ton cœur aux delà des montages. Que la lumière et le soleil fassent disparaitre les ombres sur ta route… Que les dieux soient avec toi, bonne chance. »

C’est ainsi que le Griffon retomba dans son éternel sommeil, attendant encore, la venue d’un nouvel arrivant. D’un étranger assez téméraire pour oser s’aventurer sur ces terres. Pour l’heure, ceux-ci venaient de remporter une petite victoire, mais la route était encore longue, et bientôt, ils devraient rencontrer leur prochain obstacle.


_________________________________________________________________



Quelques centaines de mètres plus loin justement… Soudainement, sortit de nulle part, et glissant à travers le brouillard fin, une silhouette se dressait bientôt de nouveau face aux deux étrangers. Une silhouette loin d’être menaçante cependant, et plus que familière. Il s’agissait d’un homme. Un vieillard, pour être exacte. Celui-ci portait une longue toge traditionnelle de moine. Sa capuche dissimulait la moitié de son visage. Il était un peu boiteux, et très courbé, portant sur son dos, le poids des années passés. D’un pas fragile, il s’avançait sur la route des deux jeunes gens, quémandant bientôt leur attention.

« Mes enfants, mes enfants… Ou allez-vous donc ainsi ? N’auriez-vous pas un peu de temps à consacrer à un vieux vieillard comme moi. Les visites se font si rares ici… »

Il n’avait pas franchement l’air hostile, ce vieillard. Simplement en manque de sociabilité. Certains le disaient un peu fou, d'encore disaient qu’il cachait un trésor, qui attirait nombreuses convoitises… Jusque-là, personne n’avait encore éclairci le mystère entourant le vieil homme. Peut-être bien que les deux voyageurs seraient de hauteur à dévoiler le secret de l’ancien. Celui-ci insista d’ailleurs.

« Si vous voulez bien m’écouter, et répondre à mon énigme. Je vous promets une belle récompense… »




code © mei sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
Veld


Messages : 107
Date d'inscription : 26/01/2015

MessageSujet: Re: Quête Materia S-Cells [Angelina & Veld]   Ven 20 Mar - 14:31:20




ANGELINA & VELD
Friends come and go like the waves of the ocean, but the true ones stay like an octupus in your face !

Bien qu’il fût amusé de la décision courageuse de sa jeune amie, Veld garda la main près de son arme quand celle-ci s’approcha en parfaite inconscience de la bête trônant sur son rocher. La jolie brune se comportait toujours de manière effrontée quand elle était avec l’ancien patriarche des turk, comme si elle était persuadée que rien ne pourrait l’atteindre avec lui. Celui-ci avait beau effectivement veiller sur elle, l’excès de confiance de la jeune femme était souvent dangereux : Veld était loin d’être invincible, encore moins face aux abysses des ténèbres ! « Angelina », la réprimanda t-il d’un ton sec alors que la belle se percha sur le rocher à côté de la bête, qui n’y vit pas d’inconvénient, à la faveur de tout le monde. Veld se détendit légèrement, et alors que la jeune entêtée entamait son chant en s’imaginant très certainement sous les feux des projecteurs, face à une foule en délire, le turk oublia un peu son tracas et ne put empêcher un léger sourire amusé de s’installer sur ses lèvres. Ce fut le fait qu’elle le menaça de représailles s’il riait, qui lui donnait envie de rire, mais cela ne se percevait jamais vraiment quand Veld s’amusait !

Angelina étant une fille complètement barrée, forcément, elle se barra très très loin avec cette chanson à l’histoire sortie d’on ne sait où. Quelle imagination ! Aussi, sa voix était agréable à l’écoute, un peu plus cassée tandis qu’elle forçait dessus pour tenir le chant. Il y avait fort à parier que le griffon ne l’avait pas interrompu pour cette raison, selon lui. A la fin de la mélodie barjot, Veld accueillit la belle qui revint près de lui avec un air goguenard, parce qu’il avait trouvé la chute était plutôt sympathique. Oh si, intérieurement, il avait beaucoup ri ! Un vrai bout-en train cette charmante jeune femme

« - C’est tout ce qui m’est venu… et puis au moins ça rime… !
- On est fort aise. Danse, maintenant » se moqua t-il d’une voix audible seulement pour elle—il n’aimerait vraiment pas donner de mauvaises idées au griffon, Angelina tirerait la tronche !

Plaisanterie à part, la belle brune avait relevé le défi avec brio et leur opposant s’inclina.

La majestueuse créature donna raison à la brunette, et rangea tous ses petits camarades issus des ténèbres. Tout ce beau monde, tous ces effets juste pour un petit coup de maestra ? Décidément, ils s’ennuyaient ferme, les résidents de ce continent ! Veld posa une main sur l’épaule de sa jeune amie, exerçant une pression de félicitation, et profita de la disparition du griffon pour s’intéresser de nouveau à leur visite. Ce petit imprévu devait avoir animée Angelina, elle qui aimait les obstacles. C’était sans doute pourquoi l’arrivée de cet étrange homme encapuchonné et recroquevillé avait de quoi la décevoir. Mais comment un vieil homme avait pu survivre ainsi, ici ? Le turk s’en méfia aussitôt. Il s’agissait peut-être d’un mage, et après ce qu’ils venaient de croiser, le ton abusivement aimable et paternel du vieillard —même Veld pouvait l’appeler ainsi— était sujet à méfiance.

Sur ses gardes, le turk n’en resta pas moins diplomate et courtois.

« Vous ne devez pas avoir beaucoup de compagnie alors nous résoudrons volontiers cet énigme. Cependant, je vous remercie, mais ne suis pas intéressé par ce que vous avez à offrir. »

Excès de prudence, encore et toujours ! Pour Angelina, le plus ennuyeux sur ce continent, ce devait en fait être ce brave et raisonnable Veld. Il sentait la boutade arriver à des kilomètres mais cela n'avait que peu d'importance. L'homme de raison n’était pas certain de vouloir que le brune soit en possession de ce que ce vieil homme louche avait à donner. Cet endroit n’était pas sacré, il était damné. C’était les entrailles  de Modeoheim, rien de ce qu’ils pouvaient y cueillir n’était de bon augure.

code by Chocolate cookie

Revenir en haut Aller en bas
Angelina Reed


Messages : 215
Date d'inscription : 13/02/2015

::PASSEPORT::
• Age du personnage:
• More:

MessageSujet: Re: Quête Materia S-Cells [Angelina & Veld]   Sam 21 Mar - 15:21:40

En route pour le grand froid !
Are you calling me for some help, company, or anything ? Alright, I'm coming right away to you, but not for the reason you may think or hope. Indeed, I am afraid you've been mislead. I only play for sport. Since we mention it, there are a lot of people saying that I am without doubt the worst partner they've ever heard of...But they have heard of me.
Angelina en resta la bouche ouverte quand son ami lui cita tout bas la fable de la cigale et la fourmi (comme quoi il n’y connaissait pas rien en poésie !). « S’il ose me sortir ça, je lui fiche mon pied dans le bec » s'insurgea t-elle tout aussi bas, à Veld. Et chuchote que je te chuchote ! … pour dire n’importe quoi en plus ! Heureusement, le griffon ne l’entendit pas (ou feignit la surdité) et tint sa parole. Angelina se gonfla même un peu d’importance en entendant son discours flatteur à son égard, on aurait dit qu’il venait de la nommer reine du continent Nord. Elle était hyper flattée quoi ! « Merci »,  minauda t-elle en croisant les mains derrière son dos. Ce faisant, son regard insistant papillonna vers son partenaire : il ne l’avait même pas félicité, lui, ce mufle ! C’est grâce à elle s’ils avaient quartier libre, maintenant ! … Elle était déçue de ne pas avoir son avis. C’était enfantin de sa part, mais elle aimait bien avoir l’avis de Veld sur tout ce qu’elle faisait, même quand c’était bête ou n’importe quoi. Elle avait eu du cran pour balancer cette histoire saugrenue à un griffon dangereux en quête de paix intérieur, il aurait pu le faire remarquer à voix haute ou bien... lui dire qu'elle avait de l'imagination ou une jolie voix ! Teh ! Il ne fallait compter sur Veld pour ces petites attentions ! Le regard de la brune revint alors sur le seul qui l'avait félicité mais l’animal apaisé était déjà replongé dans son sommeil. Angelina éprouva un peu de pitié pour ce pauvre griffon qui devait sans doute bien s’ennuyer en restant ainsi, à attendre d’autres visiteurs pour avoir un peu de divertissement ! Après ça, toujours pas un mot gentil de Veld. Peut-être qu’il avait un avis mitigé sur l’insouciance de la jeune femme, parce que cela l’obligeait à deux fois plus d’attention. Oui, c'était ce que devait penser ce type trop vieux-raisonnable-rabat-joie !

En tout cas, le sort du griffon était certes triste mais on avait encore plus de quoi s’apitoyer sur le nouvel arrivant qui claudiquait vers eux, dans la brume. La jolie brunette plissa les yeux quand elle le remarqua, un peu plus tardivement que Veld. Elle l’analysa du regard, puis fit un pas vers lui en se rendant compte qu’il était très, très âgé ! C’était un vieillard sorti de nul part, dont on ne voyait pas vraiment le visage, mais surtout les rides du cou. Le pauvre homme vivait ici, dans ce froid, au milieu de nul part ? « Ça alors ! Il n’a pas froid, comme ça ? » s’inquiéta la jeune femme auprès de Veld, tandis que celui-ci avait plutôt l’air de s’en ficher comme de sa première couche ! Il ne proposa même pas son manteau au pauvre vieil homme, ce malotru ! « Bonjour monsieur. Faut pas sortir par un temps pareil, ce n'est pas bon pour vous ! » dit-elle au papy. C'est qu'en s'adressant à lui comme ça, elle avait presque plus l'air condescendante et gourde, que sympathique et inquiète ! Malgré cela, le vieil inconnu avait l’air fort aimable… et surtout bien heureux d’avoir de la compagnie. Angelina ne savait pas où était son chez lui, mais il avait dû se précipiter d’en sortir en les voyant. C’était triste d’être vieux ! La belle Ange devrait s’arranger pour ne jamais avoir à passer par là, et mourir un peu avant… quand elle ne saurait plus tirer, par exemple… ou tenir correctement ses outils ! C’était un beau compromis, ça! Le vieillard avait une façon bien particulière de faire la conversation (une façon de vieillard, en fait) puisqu’il leur proposa une énigme à résoudre avec trésor à la clé. Chouette !

Veld ne partageait pas l’enthousiasme ! Il accepta d’entendre l’énigme mais refusa le cadeau proposé par l’autre homme comme si ça lui pouvait lui refiler la gale. « Je veux bien entendre cet énigme aussi ! N’écoutez pas ce rabat-joie, j’accepterais volontiers ce que vous avez à offrir, moi », dit-elle gentiment. Il faut dire qu’elle était curieuse et qu’elle aimait bien les cadeaux, Angelina. D’un autre côté, elle n’arrêtait pas de critiquer Veld, mais elle était contente de voir que là où lui disait non, elle disait oui, et vice-versa. Ils faisaient fine équipe, puisqu’ils se complétaient! Puis Veld était quand même un peu plus fute-fute qu’Angelina sur cette affaire! Avec la présence du griffon, qui ne mouftait pas à l’arrivée du vieil homme alors que celui-ci se trouvait en « terre sacré », ça voulait dire que les deux devaient cohabiter pacifiquement, et ça… ce n’était pas normal ! Y avait effectivement quelque chose de pas net là-dessous, c’était clair… Enfin, n’allons tout de même pas mal juger ce pauvre papy esseulé! Angelina était déjà toute attentive, prête à réfléchir sur l'énigme... elle réfléchissait même déjà sur les précédentes paroles du vieillards, se les passant au rayon X dans sa tête pour être sûre qu'il n'y avait pas calé de discrets indices (sait-on jamais). A vue de nez, ce n'était pas le cas !

crackle bones




Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Vieux Sage


Messages : 2
Date d'inscription : 03/12/2013

MessageSujet: Re: Quête Materia S-Cells [Angelina & Veld]   Dim 22 Mar - 0:41:45






Quête Materia S-cells
With Angelina Reed & Veld





 

De drôle de loustiques ces deux-là, pensa le vieillard. Ils avaient l’air bien mais, mais de nature pourtant complètement différents. Mais c’est ce qui fait les plus grandes amitiés après tout, celles qui sont complémentaires. Lui était plutôt froid, et mystérieux. Il demeurait calme et distant, portant son masque à la perfection. A contrario, elle, avait l’air déjà bien plus détendue, plus à l’aise et extravertie. Elle se permit même de rouspéter son camarade qui semblait ne montrer aucun intérêt pour la récompense promise. Le vieux papy se mit alors à rire devant le comportement assez touchant des deux individus.

« Vous avez l’air très complice tous les deux. Votre amitié doit être grande, et forte, pour que vous osiez vous aventurer tous les deux en ces lieux étranges. Vous avez raison de compter sur la force de l’amitié, il n’y a rien de plus efficace pour surmonter les difficultés. »

Quoi qu’il en soit, les deux amis s’étaient au moins mis d’accord sur une chose : répondre à l’énigme du grand-père. Ce qui ravit celui-ci. Un petit sourire malin étira bientôt ses lèvres, tandis qu’il avançait vers un rocher pour y poser son vieux derrière. Il remonta ensuite ses lunettes jusque-là perchées sur le petit bout de son nez. Il avait l’air beaucoup plus sérieux déjà, et semblait se préparer à énoncer sa fameuse énigme.

« Ça tombe bien, mon énigme parle d’amitié justement. »

Dit-il dans un instant de silence, avant de saisir le bout de son menton, de sa main toute fripé avec l’âge. Après un long moment de réflexion, où l’on put croire qu’il c’était endormi, le vieux se lança finalement.

« Il est une vertu en amitié, qui compte plus que tout. Une caractéristique qui peut même, définir votre nature profonde. Si vous êtes baigné dans la lumière, ou rongé par l’obscurité… Alors, dites-moi un peu, les enfants. De quoi s’agit-il ? Qu’est-il primordial d’acquérir, au sein d’une amitié profonde et sincère ? »

Une question tout à fait sincère que le vieillard posait ici. Avec le temps et l’expérience, il avait appris beaucoup de choses de la vie, et aujourd’hui, par ces questions, il tentait parfois de transmettre son savoir à la jeune génération, si celle-ci voulait bien l’écouter. Il voulait les amener à réfléchir, à penser aux choses pourtant simples, mais sérieuses de la vie. Des choses que les gens avaient tendance à négliger de nos jours…



_________________________________________________



Conditions :

Répondez correctement à la question posée par le vieux sage. Celui-ci attend une réponse très précise, et nulle autre réponse ne sera acceptée. Par chance, le vieux sage a déjà transmis son savoir sur le forum, et la réponse figure donc déjà bel et bien quelque part. Trouvez-là, pour répondre avec exactitude.

Indice : vos relations vous seront d’une grande utilité.




code © mei sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
Veld


Messages : 107
Date d'inscription : 26/01/2015

MessageSujet: Re: Quête Materia S-Cells [Angelina & Veld]   Dim 19 Juin - 11:28:10




ANGELINA & VELD
FRIENDS COME AND GO LIKE THE WAVES OF THE OCEAN, BUT THE TRUE ONES STAY LIKE AN OCTUPUS IN YOUR FACE !

Spontanée comme elle était, sa jeune amie risquait de lancer directement la réponse qui lui semblait la plus correcte sans y penser à deux fois. Même si c’était tout à son honneur, il n’était pas dit que le vieillard partageait sa vision. Ce genre de question appelait à répondre avec le coeur mais le vieillard avait indiqué qu'il s'agissait d'une énigme, et ainsi donc qu'il fallait en réalité répondre avec la tête. De cette façon, Veld devança Angelina avant qu’elle n’ouvre la bouche.

« Ne donne pas de réponse tout de suite, Angelina. »

Il lui fit signe de la main d’approcher pour qu’ils se concertent d’abord, l’intérêt du jeu étant d’y participer à deux et de réussir, même si la récompense n’intéressait nullement le turk. A dire vrai, il en était même méfiant.

Une main placée sous son menton pileux dans sa réflexion, il échangea quelques mots avec sa camarade pour se mettre d’accord avec elle, chose qui allait se révéler bien compliquée avec leur vision complètement opposées sur la question — sur toute question quelle qu’elle soit, quand on y réfléchissait bien. C'était d'ailleurs leurs différences qui les rapprochaient. Pour Angelina, l’amitié impliquait une forte dévotion et un oubli de soi, même si elle devait plus parler d’un oubli des autres plutôt que d’un oubli d’elle-même. Qu’à cela ne tienne, même si la jeune femme aimait être le centre de l’attention, elle-même était capable de haute dévotion envers ses amis. La jolie brune était beaucoup plus sensible et attentionnée que son sale caractère ne voulait bien le laisser paraître. L’avis de Veld sur la question, lui, était plus mesuré. Ce qu’il avait constaté, c’était surtout la façon dont l’amitié survivait au temps et aux années malgré les épreuves.

Durant leur bavardage sur la réponse à donner, où de nombreux sujets furent patiemment abordés, Veld énonça finalement au vieillard une synthèse à mi-chemin entre leur deux points de vue réunis :

« L’amitié requiert de la compréhension et non des compromis. Cela signifie pardonner et non oublier. »

Spoiler:
 

code by Chocolate cookie

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Quête Materia S-Cells [Angelina & Veld]   Aujourd'hui à 5:07:31

Revenir en haut Aller en bas
 

Quête Materia S-Cells [Angelina & Veld]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Présentation de x-Angelina-x
» Maryse Vs Beth Pheonix Vs Angelina Love
» Maryse Ouellet Vs Michelle Mccool Vs Angelina Love
» Maryse vs AJ vs Michelle McCool vs Sable vs Velvet vs Angelina Love
» Angelina Jolie adopte une petite haitienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy VII - Judgement Day :: Continent Nord :: Modéoheim-