RemonterDescendre



 

Partagez | .
 

 Old friends meeting (Veld & Vincent)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Angelina Reed


Messages : 215
Date d'inscription : 13/02/2015

::PASSEPORT::
• Age du personnage:
• More:

MessageSujet: Re: Old friends meeting (Veld & Vincent)   Mar 26 Mai - 20:47:03

Old friends meeting
Are you calling me for some help, company, or anything ? Alright, I'm coming right away to you, but not for the reason you may think or hope. Indeed, I am afraid you've been mislead. I only play for sport. Since we mention it, there are a lot of people saying that I am without doubt the worst partner they've ever heard of...But they have heard of me.
L'attaque des oiseaux géants l’avait complètement réveillée, l’adrénaline courait encore dans ses veines alors que la route redevenait paisible. Angelina était en forme, elle qui aimait pourtant bien faire sa sieste durant les voyages en quatre roue ! C’était agréable, pour dormir,  quand on se donnait la peine d’allonger son siège. Sauf qu’en fait la brune réalisait que ces moments de complicité étaient encore mieux… qu’est-ce que c’était bête de dormir ! Cela faisait rater tellement de choses, et on ne s’en rendait même pas compte…

« Ne vous gênez pas » leur répondit Vincent avec une espèce de ton blasé, lorsque les deux amis se liguèrent contre lui. Les opales de feu de la brunette s’écarquillèrent tout de suite d’amusement devant la répartie. On aurait dit qu’il n’attendait que ça en fait, de pouvoir se tirer loin d’eux ! En devinant que ce n’était pas du tout le cas, la jolie brune rejeta un peu la tête en arrière pour laisser échapper un éclat de rire mélodieux et joliment éraillée, un peu aigu sur les accents. Trop marrant Vincent ! On aurait dit que son humour rivalisait avec celui de Veld, mais ce qu’il y avait de plus drôle, c’est qu’il était incertain qu’il le fasse exprès. La belle Ange se calma et ses paupières se baissèrent tandis qu’elle repérait la canette roulant au sol, qui avait laissé une grosse flaque glissant sous le siège de Vincent. Si ça se trouve, le liquide était déjà en train de lui cirer les pompes ! Très nulle en écologie et protection de l’environnement quand elle s’y mettait, la brunette se pencha pour ramasser la canette et la jeter par la fenêtre. Celle-ci disparut aussitôt derrière en une petite trainée de pluie qui s’éclipsa tout aussi vite. Le camion transportant les personnes anciennement égarées l’écrasa, mais elle ne le vit pas. « Comment en es-tu venu à collaborer de nouveau avec la Shinra, Vincent ? …. C’est bien un camion de là-bas qui t’a amené, je ne me trompe pas ? » « Je veux juste aider les autres. Et toi ? Même si tu ne le portes plus, tu n’as pas l’air d’avoir tout à fait raccroché le costume. »

Ils se renvoyaient la balle comme si c’était mal de bosser pour la compagnie… bon, Veld avait un peu d’antécédents avec, mais pas trop, et Angelina se demandait du même coup ce qui avait pu arriver à Vincent. La pulpeuse demoiselle ayant déjà (volontairement) oublié le sujet Lucremuche, elle ne fit pas le lien entre elle et les deux loubards qui l’accompagnaient. L’excuse de Veld pour n’avoir pas raccroché le costume ? La loyauté bien sûr ! Y avait une sorte de code d’honneur qui disait qu’on cessait vraiment d’être turk à partir du moment où l’on mourrait… il était mort, Vincent Valentine ? Ho, mais oui, c’était peut-être un vampire ! C’est pour ça qu’il était si jeune et qu’il ne semblait pas avoir d’affinité flagrante avec la division turk (autrement, Angelina l’aurait croisé avant) ! En tout cas, pour le rôle du vampire, c'est clair, il avait la tête de l’emploi !

Le regard topaze de la belle miroitait de curiosité et d’intérêt tout en scrutant le mystérieux Vincent. « Et est-ce que la maison Reed revendique toujours son indépendance ? » Mais oui bien sûr ! Et c'était cool qui se souvienne de ce détail ! La jeune femme en rayonnait. La maison Reed. Quelle classe ! Vincent parlait un peu à l’ancienne, mais c’était vraiment chouette à entendre, et prestigieux : à l’image de marque de sa famille !

« Toujours ! » se vanta t-elle avec fierté. Ange abordait ce petit sourire discret tandis que son regard flamboyait d’enthousiasme, donnant à cette jeune passionnée un air des plus adorables. Sa passion avait toujours été sa plus grande qualité ! Au point qu’on lui pardonnait son orgueil. Enfin, quand on fournissait un travail comme le sien, et qu'il était reconnu, c'était normal de prendre la grosse tête ! «  Je rends souvent service à la Shinra, car le président sait mettre les bons prix. » La brunette se décala alors d’une fesse pour se rapprocher un peu plus du côté de Vincent. « Je le vaux bien, tu ne trouves pas ? » dit-elle alors d’un ton ronronnant avec en battant de cils et un sourire de gamine contente. Ben oui, elle avait repéré qu’il avait gardé le Cerbère de sa famille ! L’arme était trèèès ancienne, c’était quasiment un vestige ! Dès qu’il y avait des gens qui reconnaissaient son talent, la tigresse devenait chaton tout doux et tout gentil ! La requête suivante sonna d’ailleurs très gentiment : « Tu peux fermer les fenêtres Veld ? Il commence à cailler », dit-elle en croisant les bras pour se les frictionner.

Tout en se réchauffant un peu, Ange regarda autour, elle commençait à reconnaitre les lieux. Il semblait qu'ils n'allaient plus tarder à arriver. Comme le retour avait paru court ! Le temps n'était qu'un sale vicelard ! Dès qu'on voulait qu'il se magne, il marchait lentement. Dès qu'on voulait qu'il ralentisse, il passait à vive allure et nous écorchait les bons moments !

crackle bones




Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Veld


Messages : 107
Date d'inscription : 26/01/2015

MessageSujet: Re: Old friends meeting (Veld & Vincent)   Dim 31 Mai - 13:39:12




ANGE&VELD&VINCE
Friends come and go like the waves of the ocean, but the true ones stay like an octupus in your face !



Veld sourit discrètement en coin quand son ami Vincent lui renvoya la balle à revers.

« Je veux juste aider les autres. Et toi ? Même si tu ne le portes plus, tu n’as pas l’air d’avoir tout à fait raccroché le costume.
C’est le cas, et je ne compte pas le faire… » approuva l’homme.

Certes, Veld ne refuserait probablement pas son aide à Rufus mais au regard du vétéran, il y avait une différence entre servir la Shinra et rester loyal à ses collègues. Quand on était turk un jour, on l’était pour toujours. Si on ne l’était plus, c’est qu’on était mort ou qu’on ne l’avait jamais vraiment été... un peu comme Vincent, sans doute. Ce dernier avait été très professionnel mais semblait ne jamais avoir ressenti la cohésion de groupe. Cette sorte de détachement se reflétait  dans ses missions, et c’est de l’une d’elle qu’il ne revint jamais. Impossible de le retrouver suite à cela, Vincent avait disparu et Veld l’avait retrouvé par hasard des années plus tard à Nibelheim sans savoir ce qui l’avait conduit là.

Tout en conduisant, l'esprit de l'homme dévia vers la compagnie. Par les temps qui courent, il ne serait pas déraisonnable de travailler avec la Shinra. Ils avaient tous le même ennemi désormais... Veld tendit de nouveau l'oreille quand Vincent s'adressa à la jeune lady. Se déconcentrant un instant de la route, l’homme releva un regard narquois dans le rétroviseur pour observer la belle Angelina pavoiser de son statut auprès de Vincent. Elle n’en ratait pas une, la petite princesse ! Veld connaissait bien Ange, elle était à l’affut de reconnaissance et de perfection et, au regard paternel que Veld portait sur elle, la jeune femme l’avait déjà atteinte. Elle se dandina du côté de Vincent en battant des cils. Oui, elle le valait bien, pas la peine d’extorquer les compliments en jouant de ses charmes ! Vincent n’avait même pas besoin de ça pour être un agneau. C’était à se demander si la starlette n’essayait pas de vérifier la théorie selon laquelle il pouvait passer par la fenêtre ! En tout cas la bonne humeur était revenue, sans pour autant aplanir l’étrangeté de la situation, celle d’avoir son meilleur ami assis à côté de lui comme au bon vieux temps.

A la réclamation radoucie d’Angelina, mais pas moins autoritaire que d’habitude —ce dont il ne se formalisait absolument jamais—, l’homme d’âge mur s’exécuta et rappuya sur les boutons pour refermer les fenêtres. Veld ne sentait pas vraiment les températures basses et les courants d’air ne le dérangeait pas mais, il faudrait sans doute un certain temps à la jeune femme pour se réchauffer.

« Tu devrais mettre ta veste », conseilla t-il avec bienveillance, même s’ils arrivaient dans la région de Corel.

La ville nouvellement construite ainsi que l’imposante base se profilaient à l’horizon. C’était un joli cocon que la Shinra avait offert au Coréliens et populations réfugiées. Il était cependant fort dommage que la table rase du passé avec Corel avait été faite au détriment d'autres villes. Rien n’était juste et simple ici bas. La fourgonnette prit un chemin différent du camion, qui alla passer la sécurité pour intégrer la base de la Shinra, afin que les recensements des nouvelles personnes soient faits. Veld prit effectivement la galante initiative de ramener d’abord son amie chez elle, ce qui leur permettrait de se quitter en bon termes, c’est-à-dire sans qu’elle ne râle.

Ces quelques moments calmes — dans la mesure du possible— en sa compagnie étaient des plus agréables et malheureusement bien rares. Veld avait d'ailleurs toujours fait en sorte qu'Ange et Elfé ne se croisent jamais, mais il devrait peut-être tenter sa chance un jour.

« A très vite Angelina », la salua t-il avant son départ.

La prochaine fois que l’ex-commander des turks la rappellerait, ce serait pour une mission bien moins tranquille.

code by Chocolate cookie

Revenir en haut Aller en bas
Vincent Valentine


Messages : 81
Date d'inscription : 12/01/2015
Localisation : ...

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 62 ans
• More:

MessageSujet: Re: Old friends meeting (Veld & Vincent)   Sam 6 Juin - 18:23:13



Meeting old friends
Veld restait fidèle à la division Turk, à l'évidence. Vincent n’aurait pas dû en attendre moins de lui. Angelina aussi restait fidèle à ses valeurs et dès qu’elle demanda l’avis de Vincent, celui-ci approuva gentiment :

« Oui, c’est vrai.  »

En tournant la tête vers elle afin d'appuyer ses propos, il remarqua que la jolie jeune femme s’était un peu rapprochée pour l’observer avec insistance. Sa gêne revint à grand galop, restant discrète à l’œil, et Vincent détourna de nouveau la tête en dissimulant son menton derrière son col cramoisi, son regard carmin intimidé fixant la route. Il avait beau avoir dépassé la soixantaine, Vincent avait gagné quelques grammes de bonne figure, mais absolument aucun en assurance personnelle face à la gente féminine.

Il observa attentivement de son rétroviseur le camion de civils prendre la route opposée conduisant à la base de Corel tandis que leur fourgon prenait une direction que le chevalier pourpre devina être la destination de la jeune femme à l’arrière. L'homme galant qu'était Veld se gara juste devant sa porte pour l'y déposer, et le timide Vincent se retourna pour réussir son au revoir, puisqu'il avait raté son bonjour.

« Bonne soirée », souhaita t-il aimablement de sa voix caverneuse.

Il appréciait la compagnie de cette jeune femme fraiche et dynamique. Le fort caractère de celle-ci n'était pas dérangeant pour l'homme calme et respectueux qu'était Vincent. Avec un peu de chance, ils se reverraient d'ici peu pour quelque mission.

L'exploit de la part de l'hôte de Chaos réalisé, son ami redémarra la voiture pour les reconduire à la base de la Shinra. Le démon pourpre était renfermé mais aussi très simple : si on attendait de lui qu'il parle alors il parlait, même quand cela lui semblait embarrassant. Du moment que lui n'embarrassait pas les autres... c'était la raison pour laquelle il n'avait pas insisté à parler de sa bien-aimée. Angelina n'avait pas eu l'air très ouverte à ce genre de discussion et il n'avait pas voulu la contrarier.

Avec Sélès, Vincent n'avait pas réussi à savoir avec certitude si Lucrecia se trouvait au sein de la base de Corel et pourtant Veld l’avait vu, ce qui signifiait qu’elle y était nécessairement. Comment aurait-il pu la rencontrer sinon, et où ? Le démon rouge n’avait pas osé insisté sur le sujet mais plus l’heure des au revoir approchait, plus il en ressentait l’urgence. C’était sa chance de voir lui-même Lucrecia, ce qu’il avait attendu depuis si longtemps. Lucrecia…. Il se pouvait qu’elle n’ait absolument pas envie de le voir… si c’était l’inverse, elle aurait peut-être demandé de ses nouvelles à Veld, surtout si elle allait bien comme il avait été sous-entendu. Il y avait aussi de grandes chances qu’elle s’en moque, ou qu’elle ne pense tout simplement pas à lui. C'était d'ailleurs ce qu'il y avait de plus probable. Vincent, lui, avait l’impression de n’avoir jamais quitté son rôle de bodyguard. Il voulait la protéger, l’aider, voir comment elle allait… et n’attendait rien en retour. Il espérait mais n’attendait pas.

Quand Veld gara enfin le fourgon au parking encore terreux de la Shinra, Vincent ne bougea pas de sa place et tourna son regard carmin vers lui.

« Est-il possible de la voir ?... Lucrecia ? », demanda t-il avec hésitation.

Lors de sa rencontre avec Cloud et les autres il y a quelques années, Vincent en avait dit beaucoup sur Lucrecia car le groupe ne la connaissait pas, or Lucrecia méritait d'être connue et de briller au regard des autres. Le bodyguard n'avait fait que murmurer mentalement son nom pendant des dizaines d'années et le prononcer à voix haute avait été apaisant, ressourçant. Cette fois, Vincent était en présence de son meilleur ami qui, lui-même, connaissait Lucrecia. La situation était presque gênante sans que Vincent ne sache exactement pourquoi. Il n’osa rien dire de plus. Si sa bien-aimée ne voulait voir personne, Veld le saurait et Vincent obtempérerait.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas
Veld


Messages : 107
Date d'inscription : 26/01/2015

MessageSujet: Re: Old friends meeting (Veld & Vincent)   Ven 19 Juin - 17:34:36




ANGE&VELD&VINCE
Friends come and go like the waves of the ocean, but the true ones stay like an octupus in your face !



Après avoir déposé sa jeune amie chez elle, Veld redémarra et prit la direction de la base de Corel, où son travail n’était pas encore terminé. Il fallait prévenir les hautes sphères de la Shinra des nouveaux arrivants. Les prendre en charge n’était pas simple, il fallait les aider à retrouver leur proche, leur donner un logement, voir quel genre de travail ils pouvaient faire, sachant que la plupart étaient mis en ouvrier de chantier. C'était apparemment le nouveau pari de Rufus : ne plus miser que sur le matériel, mais miser sur l’humain. Et cela faisait un carton ! Il cédait à l’altruisme, qu’il appelait autrefois gaspillage, et faisait cela de façon tellement astucieuse qu’il finissait par en tirer profit, que ce soit en gain matériel, en gain d’argent, en gain d’héroïsme, en gain d’admiration… Le garçon malin et capricieux qu’avait connu Veld avait évolué. Il n’avait pas foncièrement changé, certes, mais il avait bien évolué. Se hisser de nouveau au sommet à l’aide de ruines et d’une poignée d’hommes au départ imposait un certain respect. Il y avait bien évidemment sa richesse, en effet, mais le coup de maestro de Rufus était qu’il était parvenu à la rendre inépuisable, par des moyens honnêtes et malhonnêtes sur lesquels Veld ne s’était pas penché.

Arrivé devant les haut grillages barbelés de la nouvelle compagnie Shinra, Veld se fit autorisé l’entrée et accéda au parking où le camion d’habitants stationnait déjà. Il se gara à son tour, éteignit le moteur, et ne bougea pas de sa place en écoutant la requête étrange de son ami. Prétendre qu’il n’éprouvait aucune curiosité serait mentir. Vincent ne cherchait pas après les autres, habituellement, il se laissait plutôt porter. Son intérêt pour Lucrecia était donc particulier. De plus, le turk savait que son ami préférait toujours se débrouiller plutôt que réclamer de l’aide par crainte de déranger les autres. S’il réclamait celle de Veld, c’est qu’il en avait réellement besoin. Toutefois, si le turk eut quelques soupçons sur la vérité, il ne le laissa pas deviner et resta naturel et sérieux

Veld était toujours sur la distance et non l’envahissement, il ne l’embarrassa donc pas de question. Ils étaient meilleurs amis, certes, mais Vincent ne le ressentait peut-être plus ainsi. Pour sa part, Veld pouvait lui rendre service, mais il risquait de se faire taper sur les doigts par les autres turks si cela s’ébruitait. L’ex-comander n’avait plus sa liberté d’antan au sein de la Shinra, or Lucrecia était censée être protégée du monde extérieur par la compagnie pour des raisons aussi compréhensibles que répréhensibles. La situation était trop obscure pour que Veld puisse se forger un avis. Le président avait beau laisser la plupart de ses actions claires, il avait le chic de toujours préserver ses motivations.

« Oui, c’est possible... je te préviens, elle n’est pas au meilleur de sa forme, mais elle sera certainement contente de te voir. »

N’ayant pas encore rendu sa carte d’accès, Veld la sortit de la poche de sa veste et la tendit à Vincent.

« -3… Je ne suis pas censé te prêter ça, fais attention. »

code by Chocolate cookie

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Old friends meeting (Veld & Vincent)   Aujourd'hui à 3:24:40

Revenir en haut Aller en bas
 

Old friends meeting (Veld & Vincent)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Friends, we need your feedback
» Meeting with the infinity [TERMINE]
» Meeting with the infinity
» 01. we can get past this and be friends again
» 08. That's what friends are for

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy VII - Judgement Day :: Continent Ouest :: Corel Nord-