RemonterDescendre



 

Partagez | .
 

 Every dragons are maybe just some princesses [PV : Chibie, Ellie & Aerith]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Tifa Lockheart
Administratrice

Messages : 1343
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 23
Localisation : Du côté de chez Swan ♪

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 25 ans
• More:

MessageSujet: Every dragons are maybe just some princesses [PV : Chibie, Ellie & Aerith]   Mar 2 Juin - 15:04:10





Tifa Lockheart

~Quelque chose sur la plage~








    La nuit était pourtant presque achevée lorsqu'elles étaient revenues de leur petite mission sauvetage improvisée, mais l'attente du soleil lui sembla incroyablement longue. Assise au petit bureau de coin de la pièce, Tifa fixait tantôt le téléphone, tantôt le monde extérieur. La neige s'était arrêtée de chuter pendant quelques heures mais avait repris de plus belle lorsque les premières lueurs de l'aube illuminèrent doucement la ville d'une lumière fade et pâle qui perçait à travers les épais nuage laiteux. Il fut un temps pourtant où la simple vision d'un peu de neige remplissait son cœur de joie, comme n'importe quel enfant … Tifa adorait la neige. Elle se souvenait de ces hivers à Nibelheim où le village et les monts s'affublaient de leur épais manteau blanc, c'était magnifique. Mais aujourd'hui, cela l'angoissait, car ce n'était pas normal, car c'était la preuve de l'agonie de la planète. Il faut dire qu'elle appréciait beaucoup la nuit aussi avant, mais là, elle avait eut l'impression d'étouffer. Elle l'avait encore, d'ailleurs … Elle voulait voir le soleil et le bleu du ciel, elle voulait que la lumière de l'astre flamboyant balais ses doutes et ses angoisses, qu'il illumine son cœur et le remplisse de lumière comme il s'était autrefois.

En mourant, et malgré qu'elle ait été ramenée par la plus pure des âmes par la volonté de la déesse, Tifa avait l'impression d'avoir perdu sa lumière. Elle ne saurait vraiment l'expliquer, peut-être que tout ce qui s'était passé l’accablait bien trop. Cloud, Reeve et tous ces autres anonymes qui avaient perdu la vie … Il y avait tellement de souffrance, tellement de peine partout dans ce monde … Pourquoi existaient-ils des êtres don le seul but était de détruire et de faire souffrir ? Pourquoi ? Elle ne comprenait pas. Et elle qui restait là, impuissante … Elle avait laissé Zack partir seul, prendre des risques seul pour sauver Cloud … Elle aurait dû aller avec lui … mais il y avait Ellie, il fallait bien s'occuper d'elle. Et Tifa porta alors son regard sur cette petite argentée emprunte d’innocence. C'est en voyant des personnes comme elle et Aerith que la brune se remettait en question … était-elle vraiment quelqu'un de bien ? Pourquoi faisait-elle ces cauchemars qui lui criaient le contraire ? Pourquoi son cœur était-il dévoré par une culpabilité insensée ?

Vers sept heure du matin, Tifa quitta un instant la chambre pour aller se chercher un café et prendre quelques viennoiseries pour Ellie et la convalescente. Elle ne se sentait toujours pas le cœur ni l'estomac à avaler quoi que ce soit et même le café eu du mal à passer. Elle ne s'absenta que trois minutes, courant presque en remontant, de peur de louper le réveille d'une de ses compagnes ou pire, de louper un appelle de Zack. La première chose qu'elle fit fut d'ailleurs de vérifier le téléphone, mais il n'y avait rien. Elle s'assied donc, sentant presque les forces de ses jambes l'abandonner d'un coup et attendit encore … Quelque chose avait dû mal se passer pour que Zack ne lui donne pas de nouvelle … ou peut-être qu'il y avait un problème sur les lignes téléphoniques ? Et s'il avait tenté d’appeler pour demander des secours et que ce n'était pas passé ?

C'est alors qu'elle pensait au pire qu'elle perçu du mouvement du côté de la dragonne. Elle posa aussitôt son regard sur elle en un petit sursaut, s'extirpant du file de ses pensées. Son cœur avait bondit dans sa poitrine et s'était affolé bien plus que de raison et elle ne parvint pas à le calmer. Elle était si inquiète que même le bruit d'une mouche l'aurait paniqué … Tout ça c'était trop … pourvu que cela s'arrête vite. Ignorant le poids et la frénésie de son palpitant, la brune se leva calmement et s'approcha du lit de la dragonne, prudemment. Elle resta à un pas d'elle pour ne pas l’accommoder et se pencha légèrement vers elle pour l'examiner, tentant de comprendre si elle s'agitait juste dans son sommeil ou si elle était sur le point de se réveiller. Elle n'osa donc rien dire pour ne pas la déranger si elle voulait dormir encore un peu, mais elle s'apprêtait à lui confier quelques paroles rassurantes si elle ouvrait les yeux.

©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia édit' by Nika



Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dark6nika.deviantart.com/ http://ff-judgement-day.forumactif.org/t49-tifa-s-diary http://ff-judgement-day.forumactif.org/t34-l-ardoise-du-7th-heaven
Chibie


Messages : 87
Date d'inscription : 15/05/2013

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 21 ans
• More:

MessageSujet: Re: Every dragons are maybe just some princesses [PV : Chibie, Ellie & Aerith]   Lun 8 Juin - 21:56:45



Every dragons are maybe just some princesses...


Chibie



 
Que s’était-il donc passé… Cette lumière aveuglante, cette étrange sensation, et ce bien-être envahissant, si soudain. Je n’avais qu’à peine sentait la petite main légère de l’enfant, se posant sur mon museau délicatement. Pourtant, c’était bel et bien ce doux contacté, qui était à l’origine de tout ça. De toutes ces visions déjà vues, comme un film que l’on repasse en accéléré. Je revivais l’horreur, paradoxalement en retrouvant la vie. Le choc, l’émotion, tout cela avait dû-être terrible, et la guérison avait très certainement nécessité de beaucoup d’énergie, si bien que j’avais fini par m’évanouir. Écroulé de fatigue, après tant d’embuches. La mer m’avait épargnée, c’était incroyable. Je me demande encore si ma rencontre avec Léviathan n’était pas une pure production de mon imagination, ou si elle avait été bien réelle… Toujours est-il que cela m’avait maintenu en vie. Mais à présent, ma vie dépendait de nouveau de quelqu’un d’autre. D’autres humains, encore. Décidément, je les rencontrais beaucoup ceux-là. Beaucoup trop à mon gout. Cette race avait réellement peuplé toute la surface de la planète. Pire que de la mauvaise herbe. Toutefois, la donne était différente cette fois-ci. L’enfant avec qui j’étais entrée en contact me semblait totalement différente des humains standards. Elle ne me semblait même pas humaine, tout compte fait. Son enveloppe charnelle n’était qu’une… Une illusion… Une coquille renfermant quelque chose d’étrange, quelque chose… d’irréel. Elle avait tout d’un esprit pour moi. Oui, elle était beaucoup plus que ça, il y avait en elle quelque chose de surnaturelle, quelque chose de mystique, d’incompréhensible. Cela me dépassait complètement, et je n’avais pas réussi à l’analyser clairement. Pourtant, quelque chose c’était bel et bien produit. Elle avait d’abord entendu mes pensées, elle avait ressenti ma détresse et ma faiblesse. Puis, lorsqu’elle m’a touché, elle était comme, entrée en moi, dans ma tête, dans mes souvenirs. Elle avait lu en moi comme dans un livre ouvert. C’était assez flippant, mais c’était d’autant d’indice me permettant de croire, qu’elle n’avait rien d’une humaine.

Qui était-elle… Ou alors, la véritable question serait plutôt de demander quel genre de chose est-elle… Serait-elle une… Non, impossible. Je ne sais pas, j’ai peur… Je ne veux pas donner de conclusion trop hâtive. Il est encore trop tôt pour l’identifier clairement. Bien que les questions ne manquent pas de tournoyer dans mon esprit. J’avais trop peu d’éléments la concernant, et trop d’interrogations demeurant sans réponses plausibles. Elle ne répondait pas à tous les critères de ce grand peuple jadis présent sur cette terre. Elle était autre chose. Mais je n’aurais probablement pas de réponse avant mon réveille, qui se faisait lourd, mais au moins reposant. Je crois que j’en avais bien besoin.

La douleur avait enfin cessé, et je pouvais de nouveau avoir les idées claires. Bien que pour l’instant, la seule chose qui me traverse l’esprit fut quelques rêves plus étranges les uns que les autres. Parfois de vieux souvenirs, parfois d’étranges visions aux messages cachés. La même question me hantait néanmoins toujours. Qu’est-ce que l’avenir prévoyait donc pour moi, quel étaient les plans du destin me concernant. Que devais-je donc faire de cette vie. Je n'étais pas là par simple hasard. Certes Jénova avait contribué à mon réveil, sinon, qui sait combien de temps encore aurais-je pu hiberner. Mais malgré son venin coulant dans mes veines, j’avais contre toute attente choisit la révolte, refusant de la servir et préférant voler de mes propres ailes, au risque de la combattre pour ma liberté. J’avais le pressentiment d’avoir quelque chose à accomplir, je devais apporter ma contribution quelque part, au milieu de ce monde en fin de vie. Mais quoi, et comment… La réponse se trouvait-elle réellement auprès d’un descendant Cetra ? S'il avait été possible de faire quelque chose, n’auraient-ils pas agi bien avant d’en arriver là ? Quel était mon rôle dans tout ça. Peut-être qu’il n’y en avait aucun. Car la vie repose également sur les notions de chance et de hasard. Peut-être étais-je revenu au beau milieu d’une de ces deux conditions. À moi de décider quoi faire pour la suite. À moi de saisir cette chance, et aider à changer le court des choses.

Le temps continuait de s’écouler autour de moi, me délaissant au milieu de mes perpétuelles craintes, de mes songes écrasants et effrayant. Un jour viendrait où tout cela finirait par me fatiguer. J’avais hâte à ce jour, pour dire vrai. Hâte de grandir, d’avoir la raison d’un adulte, la sagesse de mes anciens. J’avais hâte de pouvoir enfin juger sans crainte, les décisions que je prendrais. N’est-ce pas là une liberté des plus agréables ? Ou au contraire, était-ce la situation qui n’était pas appropriée. Peut-être étais-je juste une enfant à qui l’on en demandait bien trop.

Que de tourments, trop de questions. L’envie folle de me réveiller devenait pressante. La faim commençait à tirailler mon estomac, et mes instincts d’animal me poussaient à la chasse. La bête enfermée en cage à l’intérieur de moi, commençait à vouloir sortir. Il était temps que j’ouvre les yeux.

La lumière était assez faible, pourtant, elle suffisait à me brûler l’œil, le seul qu’il me restait. Une grimace agrémentée de gêne et de douleur étirait alors mon visage, formant quelques plissures d’expression. Je me sentais mal, j’avais la nausée, des vertiges, alors que je me trouvais pourtant allongée. J’avais chaud, et froid en même temps. J’étais complètement déconnecté, dans le mal le plus total. C’était, horriblement désagréable.

Après quelques instants à lutter, la réalité s’ouvrit finalement progressivement à moi. Je reprenais conscience, sortais enfin du brouillard qui m’avait semblé interminable. Les formes devenaient concrètes, et les tâches se dessinaient plus clairement. Il y en avait justement une, au-dessus de moi. Une forme d’abord très sombre, avant que je ne comprenne qu’il s’agisse en fait d’une crinière aussi noir que le charbon. Un visage clair se dévoilait ensuite, assez doux, aux allures inoffensives, mais marqué par la vie. Elle avait ce regard, ce sourire étrange. Un sourire qui ne suffisait pas à masquer les larmes cachées au fond de ses yeux. Je voyais de la mélancolie en elle, de la fatigue, et aussi beaucoup d’hésitation. Mais je n’étais pas là pour cerner ce visage, aussi partagé soit-il. Je commençais plutôt à me demander, qui était-elle, ou est-ce que j’étais, que s'était-il passé. Néanmoins, les questions restaient bloquées dans ma gorge, trop submergé par l’émotion il faut croire. Je ne savais pas vraiment dans quel état je me trouvais actuellement d’ailleurs. Est-ce que j’avais mal ? Est-ce que j’allais bien ? Tout ça était encore trop dur à déterminer, pour moi tout juste réveillée.

Toutefois, un instinct primaire se chargea de gérer la situation à la place de ma raison. La peur. Oh oui, elle, elle était toujours présente quoi qu’il advienne. Toujours là pour réagir à ma place, et qui sait, assurer ainsi ma survie. Je ne pris donc pas le temps de reconnaitre cette étrangère, qui accompagnait pourtant l’enfant plus tôt. En fait, je ne réfléchis pas, je n’étais pas vraiment en mesure de le faire. Malgré la fatigue, mon corps trouva la force de se dresser sur le haut de mes bras tremblants, tandis qu’un air de panique grandissait sur mon visage. Il n’y avait pas qu’elle dans tout ça. Tout me revenait d’un coup. Le combat, la mort de Leï’Daen, mon accident, son visage, son regard…. Et puis, la chute dans les eaux glacées. Cette impression de me noyer, ce froid dans mes poumons. Tout était en train de resurgir, je pense qu’il s’agissait là, d’une crise de panique.

Déboussolée, désorienté, je me débattais contre l’invisible, m’extirpant avec difficulté des draps qui m’enroulaient, avant de chuter misérablement à terre. Je crachais, montrais les crocs, grondais comme un animal, alors que rien n’avait de sens sous cette forme. Je ne voyais quasiment rien, la panique n’aidant pas, et un œil en moins non plus. Je me cognais, trébuchais encore, gigotait sans m’arrêter. J’étais enfermé, dans un lieu inconnu, tout petit et sombre. Vite, il me fallait trouver une cachette.

Dessous ce lit, là-bas. Cela ferait bien l’affaire. En plus, il était dans l’angle de la pièce, collé contre un mur. Ainsi, rien ne pourrait m’attaquer par derrière. Je m’y glissais aussitôt, recroquevillant mon petit corps à l’intérieur de mes bras. Confiné ainsi en boule, sous le lit, je me sentais déjà plus en sécurité. Je pouvais prendre le temps de me calmer, de reprendre mon souffle, et tenter d’analyser la situation.



Revenir en haut Aller en bas
Aerith Gainsborough


Messages : 51
Date d'inscription : 20/03/2015
Localisation : Voyage en semaine

::PASSEPORT::
• Age du personnage:
• More:

MessageSujet: Re: Every dragons are maybe just some princesses [PV : Chibie, Ellie & Aerith]   Mer 1 Juil - 16:44:34


Voilà une bonne chose de faite, les enfants et Elmyra étaient à présent en sécurité, loin de toutes ces hostilités, mais pour combien de temps avant que la guerre ne s'étende à ce continent. Enfin, il n'y avait sans doute rien à craindre, Canyon Comos était pourvu de grands et puissants guerriers. Elle était restée un peu de temps avec eux avant de repartir,  consoler les enfants de l'absence de Tifa tout en leur demandant d'être très courageux et de bien écouter ce que les adultes avaient à leur dire. Pour Elmyra, elle du se séparer une nouvelle fois de sa fille qu'elle aimait plus que tout. Aerith n'avait pas à s'en faire en confiant les enfants à Elmyra, c'était une très bonne mère, elle prendrait soin d'eux. Après un départ douloureux, Aerith reprit la route accompagnée d'un guide tout d'abord qui l'emmena rejoindre la grande route. Les voies de transports à Canyon Comos étaient très rares, déjà que la ville n'était accessible qu'en haut d'un long escalier, les routes n'étaient pas pratiques pour les véhicules. Son départ de ces lieux pacifistes avait surtout été décidé lorsqu'elle avait ressentit que l'énergie spirituelle de Tifa était revenu parmi eux. Aerith comptait bien la retrouver même si la jeune femme avait été à l'autre bout du monde.

L'aube montrait tranquillement le bout de son nez, réveillant la jeune femme qui s'était assoupit sur le siège passager. Le conducteur, un homme très serviable qui l'avait prise sur la route en tant qu'auto-stoppeuse, avait roulé toute la nuit. ce n'était pas bien difficile il avait l'habitude. Il s'agissait d'un routier qui entamait ça énième livraison. Habituellement, il lui avait confié qu'il livrait toutes sortes d'ingrédient pour l'élaboration des cocktails rafraichissant, or cette fois-ci, il venait livrer un bon nombre de fournitures pour l'hiver. Il lui expliqua par ailleurs que les conditions climatiques n'étaient guère favorables pour y passer les vacances.

Lors de son réveil, la jeune femme grelottait, le temps s'était rafraîchi comme l'avait prédit l'homme. Celui-ci l'avait gentiment recouvert d'un plaid tout doux et bien chaud. Tandis qu'il conduisait sur la route enneigée prudemment, il lui proposa aussi de se servir du thermos, ainsi, elle but à toute goulée un bon café bien chaud. Le goût amer de cette substance la fit grimacer. Cela manquait un peu de sucre. Prenant lentement le soin de se réchauffer grâce à cette boisson, Aerith contemplait à présent le paysage autour d'eux. A sa grande surprise, tout le paysage autour d'eux était blanc. Il avait neigé durant la nuit, les flocons avaient recouvert le feuillage des arbres, la route, les plaines... Tout, absolument tout était immaculé de blanc ! L'étonnement se lisait sur le visage d'Aerith qui n'avait jamais vu un tel phénomène se produire. Elle questionna le conducteur à ce sujet :

- Ces petites choses de cotons blancs qui tombent avec légèreté, de quoi s'agit-il ?
- De la neige, répondit-il tout simplement.
- De la neige ? Répéta-t-elle incrédule. Je n'en avais jamais vu avoua-t-elle dans un souffle rendu visible par le froid des environs.

Le conducteur la regarda, stupéfait de sa déclaration, c'était à se demander où avait bien pu vivre la jeune femme si elle n'avait jamais croisé un seul flocon de neige dans sa vie.  Perplexe, l'homme lui demanda alors comment la chose était elle possible. La jeune femme rit en lisant la surprise sur son visage. Elle lui expliqua sereinement qu'elle avait vécu à Midgar, sous la plaque. Les hivers pouvaient être froids, la neige ne passait pas sous la plaque. L'explication qu'elle lui donna ne le satisfaisait pas pour autant puisque par la suite Midgar avait été dévastée, ravagée par le météore. Comment expliquer à cette personne que même si la vie continuait sur la terre, la sienne avait été prise avant ces évènements et les années qui se sont succédées. Aerith laissa planer le mystère, la réponse qu'elle aurait pue lui donner n'aurait certainement pas suffit à sa compréhension, l'histoire était bien trop longue à raconter, mais surtout qui pourrait croire à sa résurrection. Autant garder ce secret pour elle, il la prendrait pour une folle sinon.

Après quelques heures de routes en plus, ils arrivèrent enfin à destination. Le voyage avait été assez long, ils avaient tout de même parcouru une grande partie du continent. Le voyage avait été plus long qu'à l'aller, sans doute en raison de cette neige qui avait obligé le conducteur à modérer sa vitesse. En sortant du véhicule, Aerith posa le pied dans la neige, il disparut dans le sol, la neige était moelleuse sur le dessus, elle s'enfonçait à chacun de ses pas. Elle remarqua que les roues du camion étaient recouvertes de chaînes, sans doute un moyen plus pratique pour avancer. L'aubarge n'était qu'à quelques pas d'eux, il lui suffisait juste de traverser la route en luttant contre le vent froid et les petits flocons qui commençaient à recouvrir ses cheveux. Le corps d'Aerith était parcouru par de grands frissons, elle n'était pas assez habillée chaudement pour la saison, enfin plutôt la condition climatique qui régnait en maître. Le conducteur rattrapa la jeune femme par le bras l'incitant à remettre le plaid sur ses épaules.

- Vous allez attraper froid comme ça, attendez un instant lui suggéra-t-il avant qu'elle ne reprenne sa route.

L'homme sortit du véhicule et se dirigea à l'arrière de celui-ci pour ouvrir les portes. Il s'engouffra à l'intérieur, déplaçant et fouillant quelques colis de chargement avant de ressortir avec une mine victorieuse. Il ressortit de son camion avec entre ses mains une veste qui semblait bien chaude, une paire de gant, une écharpe et un bonnet. Il tendit ces affaires à la jeune femme qui passait sa main sur les textures des habits, c'était doux comme du duvet. Elle accepta les habits sans broncher, remerciant l'homme d'avoir été si bon jusqu'au bout avec elle. Aerith n'avait plus froid désormais, elle esquissa un sourire, ravie d'avoir des vêtements chauds. L'heure des séparations était proche, Aerith remercia une nouvelle fois le routier avant de prendre congé. Elle se dirigea par la suite vers l'auberge, les toits des habitations étaient recouvertes de neige. Les habitants s'activaient à l'aide de pelle à retirer la neige sur la route pour libérer le passage. Il y avait aussi des enfants qui s'amusaient, décorant quelques tas de neige avec des boutons, une écharpe, un bonnet et une carotte en guise de nez. Ces petits bonhommes de neiges amusaient la jeune femme.

En entrant dans l'auberge, Aerith secoua ses vêtements, de petits flocons se dispersèrent sur le sol dans l'entrée, il y faisait bon d'ailleurs. Elle alla vers la réceptionniste, demandant des nouvelles de son amie. Soulagée d'apprendre qu'elle était en ces lieux, la jeune femme se rendit immédiatement à leur chambre. Une fois devant la porte, elle toqua contre celle-ci, puis, avant même de tourner la poignée elle fut prise d'un moment d'hésitation. Elle sentait une sorte d'aura particulière, quelque chose qu'elle connaissait fort bien, il lui  était arrivé d'avoir ressentit une présence similaire lorsqu'elle était dans la Rivière de la Vie, mais jamais de son vivant. Il n'y avait pas que ça, il lui semblait avoir perçu une présence, où plutôt une sorte de conscience, fermée pour le moment. Elle se souvint qu'elle avait ressentit la même impression lorsqu'elle s'était trouvée dans le temple des anciens, communiquant avec  Après ce bref moment d'hésitation, un bruit sourd se fit entendre.  Aerith ouvrit la porte, paniquée, pensant tout d'abord que son ami était en détresse. Mais lorsqu'elle ouvrit la porte il n'y avait rien de ce qu'elle avait imaginé, pas d'attaque. Elle vit tout d'abord Tifa avant de se préoccuper des alentours. Celle-ci n'avait pas l'air très en forme, elle paraissait anxieuse, fatiguée. Aerith s'approcha d'elle, examina de plus près sa jeune amie avant de la prendre dans ses bras comme pour la soutenir. Elle n'avait aucune idée de ce qui s'était passé depuis leur affrontement contre Léviathan. Il fallait d'ailleurs que celle-ci lui conte tout ce qui s'était passé.

- Je suis rassurée, lui avoua-t-elle à son oreille, j'ai eu tellement peur que tu passes de l'autre côté... Elle s'écarta un instant et examina la pièce. Oh, lâcha-t-elle légèrement surprise, je vois que nous avons des invités.

Il y avait manifestement d'autres personnes dans la pièce. Tout d'abord, une jolie jeune fille qui dormait paisiblement sur l'un des lits. L'autre était a priori occupée, non pas au-dessus , mais plutôt en dessous, quelque chose s'y trouvait, elle n'arrivait pas à la distinguer clairement. Une respiration brusque et discontinue se faisait entendre. C'était de là qu'émanait cette conscience qu'elle effleura par son esprit. S'agissait-il d'un Ancien ? Peu probable, pourtant il y avait comme quelques similitudes, mais l'esprit en lui-même lui était inconnu. Afin de ne pas lui faire peur, Aerith évitait de faire des gestes brusques. Elle restait calme et à l'écoute du moindre bruit. Elle s'installa sur le lit, près de la petite endormie, elle caressa le doux visage de l'enfant avant de demander à Tifa le résumé de ses aventures. Elle comptait bien savoir tout ce qui était arrivé à la jeune femme depuis leur combat épique contre Léviathan. Avant, elle préféra lui faire un rapport sur les enfants.

- Denzel et Marlène sont en sécurité maintenant. Elmyra s'occupe d'eux, confia-t-elle à son amie pour la rassurer. Je me pose beaucoup de questions depuis mon arrivée, elle fixait maintenant Tifa avec un large sourire, prends ton temps lâcha-t-elle en attendant patiemment que son amie lui raconte tout ce qui lui était arrivé.
Revenir en haut Aller en bas
Tifa Lockheart
Administratrice

Messages : 1343
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 23
Localisation : Du côté de chez Swan ♪

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 25 ans
• More:

MessageSujet: Re: Every dragons are maybe just some princesses [PV : Chibie, Ellie & Aerith]   Jeu 2 Juil - 16:06:50





Tifa Lockheart

~Quelque chose sur la plage~








    Après un long débat intérieur, la jeune femme-dragonne à la crinière bleue ouvrit enfin son œil valide. Elle avait une jolie prunelle pourpre, d'un rouge bien pus vif que celles de Tifa, se rapprochant ainsi plus de ceux de Vincent. Son regard était tournée vers elle, mais il y eut cet instant de flottement où elle sembla ne pas la voir, Tifa lui adressa donc un léger sourire rassurant, imaginant à quel cela devait être déstabilisant de se réveiller dans une chambre avec des inconnues, surtout après les épreuves qu'elle venait sûrement d'endurer.

— Tu es en sécurité, nous sommes à Costa Del Sol. Dit-elle alors tout doucement, à voix basse afin de ne pas l’accommoder et pour ne pas perturber le sommeil d'Ellie. Comment tu te sens ?

Elle ignorait si elle l'entendait ou même si elle comprenait son langage. Si c'était une vraie dragonne, peut-être qu'elle ne comprenait pas la langue des humains ? Mais si c'était un humaine ayant subi une sorte de malédiction … peut-être que cela la rendait confuse ? Il semblerait en tout cas qu'elle ne l'ait effectivement pas entendue, compris ou écouté, car la demoiselle se mit soudainement à paniquer. Tifa recula d'un pas lorsqu'elle commença à se battre contre ses couvertures, histoire de ne pas se manger un coup de griffe perdu. Elle ne tenta pas de la maîtriser, préférant lui laisser l'espace et le temps nécessaire pour qu'elle ne se sente pas oppressée ou menacée. Alors que la petite dragonne humanoïde tombait et se cognait maladroitement dans son combat contre l'imaginaire, Tifa jetait quelques rapides coups d’œil sur la petite Ellie endormie. Elle avait un sommeil de plomb ! Elle dormait comme un véritable petit ange … Toutes ces aventures avaient vraiment dû l'épuiser.

Finalement, la dragonne alla se réfugier sous le lit du coin de la pièce et Tifa craint un instant qu'elle ne reprenne sa forme animal sous la panique … heureusement, ce ne fut pas le cas. Lorsque tout redevint calme et que la dragonne fut immobilisée, Tifa s’approcha doucement. Elle resta à deux bons pas de la cachette avant de s'accroupir pour la regarder, elle essayait de se montrer rassurante.

— Eh, ne t'inquiète pas, dit-elle alors d'une voix toujours aussi douce et rassurante, tu es en sécurité, personne ne te veux de mal. Nous t'avons trouvé sur la plage cette nuit et mon amie t'a soignée. Après un silence, elle voulu s'assurer … Est-ce que tu me comprends ?

La pauvre avait l'air terrorisée et complètement perdue. Elle avait sûrement besoin d'un peu de temps pour comprendre où elle était, qu'elle n'était pas en danger. Tifa se redressa alors et alla chercher une assiette avec un croissant pour la déposer devant la cachette de la petite sauvageonne. La nourriture, c'est un langue universelle, non ? Bon, peut-être que c'était pas son truc, les croissants … En tant que Dragon, elle devait préférer la viande, mais les steaks c'était pas le plus facile à se procurer en de tels temps de crise. Elle poussa doucement l'assiette vers elle mais n'alla pas plus loin que la limite du lit … craignant un peu de se faire bouffer la main.

— Tu as faim ?

Elle tenta un nouveau sourire rassurant et comme elle se doutait que sa présence devait la gêner, elle choisit de ne pas plus l’accommoder. En se redressant, elle bouscula la commode, engendrant un nouveau raffut. Oups. Elle remit le meuble en place en s'assurant une nouvelle fois qu'elle n'avait pas réveillé Ellie. C'est à ce moment qu'une silhouette entra précipitamment dans la pièce et elle eut du mal à la reconnaître sous cette couche de vêtements d'hivers ! Aerith … Elle savait pourtant qu'elle était en chemin pour Costa, mais elle était tout de même surprise de la voir … Elle s'émerveillait encore du miracle qui l'avait ramené parmi eux. En tout cas, son cœur fut bien soulagé de voir un visage familier et aussi rassurant que le sien. Elle n'avait vu Zack que trop peu de temps et s'était sentie plutôt seule après son départ, malgré la présence de l'adorable Ellie … Et la solitude, ça, c'était bien la chose que notre petite Tifa avait du mal à supporter.

Son amie déguisée en Bibenbum s'approcha bien vite pour la prendre dans ses bras et le soulagement apaisa aussitôt le cœur de Tifa, comme si sa présence seule suffisait à soigner ses maux et cette longue nuit d'angoisse. Elle ferma les yeux un instant alors que la Cétra manifestait son soulagement qu'elle ne soit pas passé de ''l'autre côté'' … Mais n'était-ce pas précisément ce qu'il s'était passé ? Elle avait rejoins le Lifestream et … est-ce qu'il y avait un point de non retour à franchir que Ellie lui aurait évité de justesse ? Impossible de savoir, Tifa n'avait maintenant plus le moindre souvenir de son voyage dans la rivière de la vie, elle savait juste que ça s'était passé … Elle avait bien eu quelques souvenirs flous juste après son retour, mais les humains n'étaient pas destinés à se souvenir de ce genre de chose. Elle préféra ne rien dire de toute façon, moins seront les gens au courant de son trépas, mieux elle se portera.

Aerith s'approcha ensuite d'Ellie qui avait décidément du sommeil à rattraper. Tifa resta silencieuse en regardant son amie faire avant de prendre bonne note des nouvelles qu'elle lui communiqua sur Denzel et Marlène. Voilà un nouveau soulagement … Elle était persuadée que le Cosmo Canyon était l'endroit le plus sûr par ces temps de chaos. Puis Aerith sembla curieuse de savoir ce qui était arrivée à Tifa … La barmaid hésita un instant. Elle n'avait aucune envie de lui parler de ces longues heures qu'elle avait passé dans la gueule de Léviathan à suffoquer doucement … Elle choisit donc de passer directement à l'essentiel.

— Cette petite est … une envoyée de la déesse, c'est ce qu'elle a dit. Tenta d'expliquer Tifa. Elle s'appelle Ellie …. c'est elle qui m'a sauvé.

Alors que l'esprit de Tifa s'enfonçait dans les profondeurs du Lifestream, Ellie, qui en remontait, l'avait emporté avec elle. Mais ce détail, elle n'était pas sûre de vouloir le raconter, comme elle n'était pas certaine du sens des paroles d'Aerith précédemment. Pourtant, Zack lui avait bien dis qu'Aerith avait senti sa mort et son retour ? Mais peut-être que la Cétra pensait s'être trompée ? Dans le doute, elle préférait ne rien confirmer.

— Zack est venu nous chercher et nous a ramené ici et puis … Cette nuit, Ellie s'est réveillée, elle avait ''senti'' quelque chose sur la plage. En y allant, nous avons trouvé cette demoiselle, qui se cache sous le lit mais … Elle n'avait pas vraiment l'air de ça, quand on la trouvé. Tifa cherchais ses mots. Elle avait l'air …d'un dragon. En fait, c'était un dragon et … Elle était grièvement blessée. Je pensais qu'on ne pouvait plus rien faire et c'est là … que Ellie l'a soignée. Je n'ai jamais entendu parlé de dragon qui se transforme en humain ou d'humain qui se transforme en dragon, à part dans les histoires … C'est étrange, non ?

Et Cloud … quand parlerait-elle de Cloud dans tout ça ? Elle était si inquiète qu'elle ne pouvait même pas l'évoquer … et puis elle n'osait pas vraiment se lancer dans cette discussion avec Ellie qui dormait juste à côté et la petite dragonne sauvage sous le lit. Mais Zack ne donnait toujours pas de nouvelle, c'était si angoissant … Que s'était-il passé ?  

©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia édit' by Nika


HS:
 



Promise beyond the stars:
 


Dernière édition par Tifa Lockheart le Mer 8 Juil - 9:21:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://dark6nika.deviantart.com/ http://ff-judgement-day.forumactif.org/t49-tifa-s-diary http://ff-judgement-day.forumactif.org/t34-l-ardoise-du-7th-heaven
Chibie


Messages : 87
Date d'inscription : 15/05/2013

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 21 ans
• More:

MessageSujet: Re: Every dragons are maybe just some princesses [PV : Chibie, Ellie & Aerith]   Ven 3 Juil - 12:41:14



Every dragons are maybe just some princesses...


Chibie



 
Sous le lit, l’espace était limité. Rien ne pouvait surgir de derrière et m’attaquer. Comme si mes jours étaient encore en danger, mon cœur palpitait à toute allure, mes sens étaient éveillés, et à l’affut du moindre mouvement face à moi. Pourtant, les informations semblaient difficilement remonter jusqu’à mon cerveau. J’analysais, sans vraiment pouvoir juger la situation. La panique, probablement. Fort heureusement, le calme de la pièce et de ses occupants me permit de relâcher un peu la pression. Je devais me reprendre, tout allait bien… Je ne me souvenais pas très bien de ce qu’il c’était pour que j’atterrisse ici. Doucement, je tentais de remettre mes idées à leur place. Il fallait que je procède par étapes. Tout d’abord, il semblerait que je ne sois pas morte, là-bas, dans l’océan. Léviathan m’avait donc bel et bien ramené sur la berge. Mais je me souviens encore de la douleur de mes blessures, tandis que la neige recouvrait progressivement tout mon corps. La fatigue et le froid n’arrangeant rien, je me souviens avoir voulu en finir, et me laisser aller, acceptant que la mort vienne me chercher. Pourtant, actuellement, je dois dire que je vais plutôt bien. On m’a soigné, on s’est occupé de moi. Qui donc ? Je dois prendre le temps d’analyser ces personnes qui sont là dans la pièce, avec moi.

Il y a d’abord cette femme, cette humaine en face de moi, qui parle sans que je ne l’écoute vraiment. Je ne reconnais pas son visage, je ne la connais pas. Elle n’a pas l’air hostile, elle m’apporte même un peu de nourriture. C’est elle que j’ai vue en premier en me réveillant. J’étais dans le lit, sous des draps au chaud. Elle était là avec moi. Pour me surveiller ? Pour veiller sur moi… M’avait-elle soignée ? Non…

Non je crois qu’il y a autre chose encore. Je me souviens, de cette présence, bienveillante. Je me souviens de cette aura puissante, et fragile à la fois. Une petite voix résonne dans ma tête, celle d’une petite fille, me répétant « j’arrive te sauver ». Oui… Les choses me reviennent peu à peu. Je me souviens de son contact, de sa main sur mon museau, et de ce flash qui nous emporte toutes les deux. C’est elle, que j’ai appelée, qui m’a entendu, et m’a sauvé. Ou est-elle à présent ? Elle doit accompagner la plus grande, celle qui agite son croissant sous mon nez actuellement. D’ici, je ne la voie pas en tout cas, mais cette petite m’intrigue. Je me demande encore ce qui a bien pu se passer, et surtout, qui peut-elle bien être.

Dans ma réflexion, il semblerait que le calme soit revenu. J’ai l’air encore un peu perdu, un peu perché, mais doucement, la raison revient à moi. Je réalise l’ampleur des évènements que je viens de traverser. Je n’ai pas eu le temps de souffler, peut-être que c’est justement l’occasion de faire le point. Peut-être que je n’ai pas rencontré ces personnes par hasard. Je m’intéresse alors enfin à cette demoiselle à la crinière noire, qui se lève pour prendre un peu de distance, cognant involontairement dans le meuble juste à côté d’elle. Elle semble vouloir tout faire pour que je me sente en sécurité, mais la confiance n’est pas franchement quelque chose que j’accorde facilement. Encore moins à des humains.

Mon observation reste hélas très brève, car tout de suite, un nouveau bruit m’alarme rapidement. Il s’agit de la poignée de porte, qui se tourne rapidement. Un nouvel arrivant. UNE nouvelle arrivante, plus précisément, elle déboule dans la pièce, l’air inquiet. Je ne saurais dire alors, quel sursaut saisit mon cœur et tout mon être, alors que je pose le regard sur cette nouvelle étrangère. Elle n’a en fait rien d’étranger à mon égard, elle l’est encore moins que la femelle aux cheveux noirs. Je ne sais pas, peut-être est-ce l’état de choc, la fatigue, trop de choses semblent étranges et me tombent dessus, en si peu de temps… Je ne sais pas, peut-être que je rêve, peut-être suis-je toujours endormit oui. C’est impossible, cela me semble impossible. Cette présence, cette aura, si forte, si familière. Je reconnais cette sensation… J’ai l’impression de revenir en arrière, de retourner à mon ancien temps. Cette signature qu’elle porte, c’est celle des Cétras… L’aurais-je trouvé… Aurais-je trouvé une descendante ? Je ne peux pas le croire. Alors que, Leï'Daen à donner sa vie à cette tâche, moi qui ne voulais tout simplement pas l’écouter. Voilà que… Voilà que j’en trouve une…

Une larme coule le long de ma joue. Cette sensation m’avait manqué. Cette présence, familière, tout de suite réconfortante. J’ai l’impression de renaitre, de me redécouvrir. Je sais qui je suis. Je sais d’où je viens, de quelle époque, de quel monde. Je sais ce que je suis. Je ne suis plus seule, perdu dans ce vaste monde, dans cette époque décalé de la mienne, de la nôtre… Je ne suis plus seule. Je l’ai trouvé. Je t’ai trouvé, toi, si précieuse et si rare. Tu ressembles à tous les autres, à tous les humains. Tu n’as rien de particulier au premier regard. Mais je sens la différence. Je sens cette richesse dans ton sang, cette histoire que tout le monde semble avoir oublié. Je n’ai pas oublié, pas encore.

C’est incroyable, maintenant qu’elle est là, je me sens déjà mieux. Sa présence semble me calmer, m’apaiser. Son pouvoir est puissant, et pur, comme celui des Cétra. Bien qu’il ne soit en rien comparable. Il est évident que les décennies ont effacé beaucoup de choses avec le temps. Elle semble fragile, telle une fleur délicate, dont le doux parfum peine à percer la noirceur de ce monde corrompu par le mal. Tout prend un sens désormais. Je le sens dans mes tripes, au plus profond de moi. Et comme mes ancêtres avant moi, cet instinct protecteur s’éveille à nouveau. Je crois que j’ai compris. Rien n’arrive décidément par hasard. Ma survie avait bel et bien un but. Je venais de trouver les réponses à toutes mes questions. Elle était là, devant moi, donnant un sens à mon existence. Me rappelant quel était ma mission. Tout était si clair désormais. Je donnerais ma vie pour elle… C’est étrange, d’avoir enduré tout ce malheur, d’avoir lutté contre la mort à plusieurs reprises, d’avoir perdu le dernier de mes congénères… Tout ça, pour elle. Je n’étais pourtant pas celle qui, au départ, semblait la plus impliquée dans cet objectif. Mais aujourd’hui, maintenant, en cet instant, tout a basculé.

Pardonne-moi Leï’Daen… Pardonne-moi d’avoir douté de ta foi… Je te le promets, tu n’es pas mort en vain… Je prendrais soin d’elle, je la protègerais… Je t’en fais le serment. J’accomplirais, notre destinée.

Instinctivement, je finis par sortir de ma cachette. Je me dresse, debout devant les deux jeunes femmes. Je reste sans voix, encore stupéfaite. Mon regard fixe la petite Cetra. Je la regarde comme on regarde le plus beau joyau de tous les temps. Comme on regarde un Dieu, ou une Déesse. Elle ne s’imagine probablement pas toute l’importance qu’elle a à mes yeux, tout ce qu’elle représente.

Par où commencer… Que puis-je lui dire, j’ai tellement à lui raconter. Que faire à présent. C’est comme si plus rien dans ce monde n’existait à part elle. Je m’en remets à ses choix, à ses décisions. Je la suivrais au bout du monde s’il le fallait, ou jusqu’aux abimes de l’enfer si elle me le demandait. J’ai l’impression, qu’elle sait quoi faire. Je veux l’écouter, je veux l’entendre, je veux la suivre… Petite Cétra, parle-moi, dit moi quoi faire. Je me donne corps et âme à ta protection. Désormais, je t’appartiens…




Revenir en haut Aller en bas
Aerith Gainsborough


Messages : 51
Date d'inscription : 20/03/2015
Localisation : Voyage en semaine

::PASSEPORT::
• Age du personnage:
• More:

MessageSujet: Re: Every dragons are maybe just some princesses [PV : Chibie, Ellie & Aerith]   Mar 7 Juil - 23:45:18


Tifa avait l'air soucieuse avant de commencer son récit, un peu comme s'il fallait raconter un mauvais rêve. Elle choisissait avec importance ses mots, la brunette devait sans doute hésiter à lui parler de tout ce qui s'était passé. L'expérience qu'elle avait dû vivre avait été sans doute déplaisante. Ainsi elle apprit que l'enfant qui dormait paisiblement avait sauvé Tifa. Apparemment il ne s'agissait pas d'une petite fille comme les autres, Tifa prétendait qu'elle était selon les dires de la petite "une envoyée de la déesse". Tandis que Tifa lui exposait son récit Aerith prit la peine d'ôter ses vêtements d'hiver, il faisait bien chaud à l'intérieur de la pièce. Elle plia les habits et rangea le tout dans la commode écoutant attentivement son amie.

C'est alors qu'elle se demandait si l'étrange flux de la Rivière de la Vie qu'elle avait ressentit lors de son voyage à Canyon Cosmos pouvait provenir d'Ellie. Serait-ce l'enfant qui aurait repoussé Tifa d'une mort certaine comme la Cetra l'avait fait avec Cloud lorsque celui-ci avait été prit dans une explosion. A l'intérieur de la Rivière de la Vie Aerith avait été capable de cet exploit avec la participation de Zack, alors ce n'était pas impossible qu'Ellie réussisse le même exploit. D'ailleurs, il était passé où celui-là ? Une très brève inspection de la pièce laissait suggérer que celui-ci était encore parti en vadrouille.

Une question se posait dans l'esprit de la Cetra par rapport à sa "résurrection". Aurait-il été plus simple pour elle de ne pas être de retour dans le monde des vivants afin de contrecarrer une nouvelle fois Jenova ? A moins que sa présence sur Gaïa soit nécessaire à quelque chose, qu'Ellie soit envoyé pour l'y aider peut-être ? Quel était le but de la Planète en la faisant revivre parmi les vivants. Beaucoup de questions submergeaient son esprit, la présence d'Ellie, les intentions de la Planète et cette mystérieuse sous le lit, avait-elle des liens avec Ellie ?

Justement, la personne en question, Tifa en venait sur ce point à présent. Sans doute a-t-elle pu lire la surprise sur le visage de la Cetra lorsqu'elle lui révéla que Chibi était en réalité un dragon. Un dragon qui se transforme en humain ? Décidément, la vie était pleine de surprises. Ce n'était pas impossible que cela puisse exister, après tout il fallait regarder Nanaki, il était ce que l'on voyait... Alors un dragon capable de pouvoir se métamorphoser en humain... Certes ce n'était pas très courant, mais si cela existait ce serait juste merveilleux.

- Je ne suis pas sûre si ma mère avait pu mentionner quelque chose de semblable... Je sais qu'elle me racontait des histoires lorsque nous étions ... elle s'arrêta, le regard vide, pensive. Une mauvaise période de sa vie dont il valait mieux que son amie ne sâche rien, autant éviter de l'angoisser davantage avec de tristes histoires du passé. Elle avait dû me lire une ou deux histoires à ce sujet, je n'aurai jamais pensé qu'elles puissent être vrai.

Dommage que mère et fille n'aient pas pu avoir une vie bien tranquille, qu'elle n'ait pas pu lui léguer plus de choses à leur sujet. Plaçant la main sur la poche de sa veste contenant la materia blanche, Aerith contacterait sa mère en temps voulu pour avoir plus d'explications. Du moins si la Planète le lui permettait. Le climat était quelque peu désavantageux, cela troublait un peu sa liaison avec la Planète. Cependant, si elle se concentrait suffisamment elle pouvait sans doute obtenir quelque chose. En y repensant, puisque Canyon Cosmos était proche de la Planète peut-être y aurait-il eut une trace, des légendes à ce propos qui en réalité disaient la vérité.

- J'aurai dû plutôt t'appeler de Canyon Cosmos au lieu de te rejoindre, mais... elle prit la main de la jeune femme dans les siennes, je ne voulais pas te laisser seule, pas après tous ces événements. Nous trouverons certainement d'autres informations, après tout Nanaki est ce qu'il est, ça ne me paraîtrait pas si étrange que les dragons avec la particularité de se transformer puissent exister.

Elle avait remarqué que la jeune femme portait beaucoup d'attention à son portable. Les cernes, qu'elle avait sous les yeux, indiquaient qu'elle n'avait pas beaucoup dormi ces temps -ci, l'inquiétude la rongeait. Même si son amie se trouvait près d'elle, Tifa n'en était pas apaisée pour autant. Cloud devait être au coeur de tous ces soucis. S'il y avait bien une personne pour l'angoisser autant en ce moment c'était lui. La jeune femme pouvait comprendre la situation dans laquelle son amie se trouvait. Elle tenta de la rassurer à ce propos.

- Tifa, tu n'as pas l'air de te reposer suffisamment. Si cela peut te rassurer Cloud est toujours présent. Zack aussi d'ailleurs, je pense que pour le moment nous devrions moins nous en faire, si quelque chose se produisait je serais sans doute au courant.

Ayant foi en ses dons, Aerith serait immédiatement au courant s'il se passait quelque chose, elle en avertirait immédiatement Tifa. Tout à coup la Cetra se mit à éternuer. Une première fois puis une seconde... Quelqu'un dans le monde avait dû dire quelque chose à son propos, elle ne savait pas si c'était en bien ou en mal. Qui pouvait parler d'elle à part ses connaissances ?

Au même moment, une intrigante jeune femme à la chevelure bleu sortit dessous du lit. Sa peau était si pâle, on aurait dit qu'elle pouvait s'écrouler à tout moment. Elle était grande, une taille digne d'un mannequin. La jeune femme avait l'air fascinée par Aerith, c'était assez déroutant d'être observé de la sorte, pourtant il n'y avait pas de mal. Elle vit les larmes perler son visage, était-elle heureuse ? Triste ? Avait-elle mal quelque part ? C'est vrai qu'Ellie l'avait soigné mais peut-être souffrait-elle encore ? Non, elle semblait comblée, elle pleurait de joie. La Cetra observait la jeune femme avec bienveillance. Il y avait quelque chose en elle qui l'attirait, un peu comme s'il s'agissait d'avoir perdue de vue une amie de longue date.

- Ah ça y est, tu montres enfin le bout de ton nez ! S'entousiasma la jeune Cetra, ravie qu'elle se joigne à elles. La Cetra se présenta à elle pour plus de facilité : Bonjour, je m'appelle Aerith, elle lui adressa un sourire chaleureux tout en tendant sa main vers elle. Enchantée de te connaître Chibi.

L'assiette contenant un croissant qui était posée près du lit était sans doute une invitation de Tifa. La jeune personne n'y avait pas touché. Quand on est malade le meilleur remède était de manger. Alors la Cetra alla chercher calmement l'assiette, elle ne lui inspirait aucun danger, elle paraissait juste troublée et légèrement déboussolée. La jeune Cetra pouvait lui proposer ses bras pour la consoler de sa peine. Elle décelait en elle la perte d'un être cher. Cette frêle personne au teint unique ne pouvait pas être dangereuse.

- Voudrais-tu commencer par manger un morceau ?
Revenir en haut Aller en bas
Ellie
Administratrice

Messages : 23
Date d'inscription : 03/12/2013

MessageSujet: Re: Every dragons are maybe just some princesses [PV : Chibie, Ellie & Aerith]   Jeu 9 Juil - 23:31:02



Every dragons are maybe just some princesses




La fatigue était trop forte. Épuisée de ses toutes premières expériences dans le monde des vivants, l’enfant s’écroula bien vite dans les bras de Morphée. En si peu de temps, elle avait sauvé Tifa de la mort, fait une longue marche dans le froid à ses côtés, avant de rencontrer Zack, qui eut la gentillesse de les secourir et de les ramener à Costa del Sol. Alors, elle avait senti en pleine nuit, dans un sommeil tourmenté, l’appel d’une pauvre créature en détresse, accablé par ses blessures. Une fois encore, avec l’aide de Tifa, Ellie avait bravé la neige et la nature pour partir à la recherche de cette pauvre bête, échouée sur la plage non loin de là. Une fois trouvé, Ellie avait ressenti le besoin intense de venir en aide à cette pauvre dragonne. Quelque chose d’étrange c’était ensuite produit. Au contact de Chibie, Ellie avait ressenti une vague d’émotions, ceux de la dragonne. En un flash éblouissant, toute l’expérience de la jeune créature lui avait été communiquée. Elle avait vu des choses horribles. Le sang, la mort, mais surtout, cette présence, maléfique et démoniaque. Elle avait ainsi compris que la dragonne vivait avec un mal redoutable en elle. Ce qui ne faisait pas d’elle un monstre pour autant, non. C’était avant tout, une maladie, un virus, qu’il fallait soigner.

Si cette expérience fut pour le moins troublante pour Ellie, elle permit toutefois à la petite fille de prendre conscience de certaines choses. Notamment lorsque, dans les souvenirs de Chibie, elle vit cette grande silhouette noire, aux allures menaçantes. Oui, Ellie avait alors réalisé bien des choses, à son grand regret. Ce n’était que le début. Ça allait continuer, toujours plus fort, toujours plus en profondeur. Elle allait continuer de voir des choses, de comprendre toujours un peu mieux, un peu plus loin, quel était son but. Quelle était la mission, que Minerva lui avait déléguée.

Elle n’osait pas en parler à Tifa, de peur d’être jugé, par peur de l’effrayer même. Elle ne voulait pas qu’on l’abandonne. La solitude était une chose qui lui faisait terriblement peur. Un sentiment de culpabilité lui alourdissait à présent le cœur. Pourtant, elle n’avait rien fait de mal. Ce n’était pas elle, ce n’était pas de sa faute. Elle n’avait rien à voir dans tout ça. Pour l’instant, elle refusait de contribuer, de participer à tout ça. Elle ne voulait pas se sentir concernée, se sentir responsable de quoi que ce soit. Et pourtant…

Cette nuit-là, Ellie dormit au moins paisiblement. Rien ne vint perturber son sommeil. Elle fit même, quelques rêves aussi étranges, qu’attendrissant. Elle était une petite chouette, toute blanche, toute jeune, fragile et innocente. Perdue au milieu de la forêt, une voix lointaine l’appelait. C’était une voix masculine, chaude, réconfortante, qui semblait digne de confiance. La petite chouette brava l’obscurité de la forêt, pour suivre la lumière, d’où provenait l’étrange voix. Elle arriva dans une petite clairière. En son centre, se hissait un grand moulin, majestueux, quoiqu'un peu vieux. Les hélices tournaient silencieusement, sagement et tranquillement. Il faisait jour et pourtant, le ciel était rempli d’étoiles. C’était un spectacle à couper le souffle, c’était beau, et tellement, intriguant.

Connais-tu l’histoire des grands astres ?

Chantonna la voix grave, qui était maintenant toute proche. La petite chouette blanche jeta son regard de nouveau sur le moulin, et y aperçut un vieux hibou, au plumage marron, tacheté d’un gris passé par le temps. Il avait l’air sage, voué d’une grande connaissance. Pleine de curiosité, la petite chouette s’approcha.

Non, peux-tu me conter leurs histoires, grand sage ?

Avait alors demandé la petite chose fragile. Le hibou invita la chouette à prendre place à ses côtés. Confortablement installé tous les deux, le vieil animal commença à conter ses récits, et son savoir. La chouette, prise d’admiration et de curiosité, voulut en savoir toujours plus. Elle apprit beaucoup de choses, et se prit de passion pour la science du hibou. Si bien qu’elle devint boulimique de connaissance. C’était tellement enrichissant, d’apprendre toutes ces choses. Le monde était si vaste, si mystérieux…

Ellie finit finalement par se réveiller. Tiré de ces belles histoires que lui contait le hibou. Elle eut bien du mal à ouvrir les paupières. Le bruit environnent venait surtout agresser ses petites oreilles, fragiles et sensibles. La petite chose s’étira alors doucement, baillant généreusement sans s’en rendre compte. Lorsqu’elle se redressa dans son lit, les silhouettes autour d’elle prirent progressivement un sens. Il y avait Tifa, d’abord, qu’elle reconnut sans mal. Plus loin, il y avait cette demoiselle aux cheveux bleus, la dragonne. Elle semblait aller mieux. Cela voulait dire qu’elle avait réussi. Ellie l’avait sauvé, elle aussi. Puis, enfin, il y avait cette troisième personne. Une jeune femme, avec de longs cheveux coiffés en tresse. Elle avait le regard doux, paisible et réconfortant. Ellie sembla intriguée. Qui était-ce… Elle n’avait pas l’air méchante, plutôt gentille même au contraire.

Intriguée, l’enfant sauta de son lit. Ses petits pieds la portèrent jusqu’aux jupons de Tifa, dans lesquelles elle se réfugia, agrippant les vêtements de la jeune femme. Timide, elle se cacha au mieux, fourrant son museau sous le bras de Tifa. De sa toute petite voix frêle, elle demanda alors.

« Tifa… Qui est-ce ? »


Revenir en haut Aller en bas
Tifa Lockheart
Administratrice

Messages : 1343
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 23
Localisation : Du côté de chez Swan ♪

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 25 ans
• More:

MessageSujet: Re: Every dragons are maybe just some princesses [PV : Chibie, Ellie & Aerith]   Ven 10 Juil - 8:44:36





Tifa Lockheart

~Quelque chose sur la plage~








    Aerith se mettait à l'aise pendant que Tifa lui faisait part de son récit. Elle ne la suivait pas vraiment du regard, comme perdue dans ses pensées et ses souvenirs … Ceux dont elle devait se souvenir pour les transmettre à son amie, ceux qu'elle aimerait tellement oublier. Elle fut soudain en proie à un malaise, car elle ne pouvait plus se sortir sa mort de la tête, revivant presque sa longue agonie où elle avait étouffée à petit feu, à si petit feu … Un poids sembla oppresser sa poitrine qui se souleva un peu plus. Le souffle lui manquait, mais elle resta parfaitement discrète. Elle avait l'impression de tomber folle … Elle détourna la tête, profitant qu'Aerith ait le dos tourné pour tenter de ravaler ce qui avait tout l'air d'être une crise d'angoisse. Pourquoi maintenant ? Aerith était là, tout allait bien … Elle était en sécurité, tout était fini.

Lorsque la Cétra se tourna vers elle, Tifa était parvenue à tout enfouir au fond d'elle, mais ce poids étrange pesait toujours sur sa poitrine et cela lui donnait envie de fuir loin de là. Elle avait pourtant eut toute la nuit pour craquer, mais les larmes n'étaient pas venues. Ni pour ce qui lui était arrivé, ni pour Cloud, ni pour Reeve … Reeve … Est-ce que Aerith était au courant ? Elle  l'était sans aucun doute, comme c'est Zack qui le lui avait appris … tout le monde savait … Mais après tout, Aerith ne l'avait jamais rencontré … elle était partie trop tôt. La brune tenta au mieux de chasser tout ce qui l'angoissait, mais comme elle pensait justement à les chasser, elle y pensait plus encore. Alors elle se concentra sur le récit de son amie qui semblait elle aussi un peu triste tout à coup. Oui, c'est vrai … La Shinra, sa mère … Tifa savait tout. C'était d'ailleurs un peu gênant d'avoir appris autant de chose sur le passé d'Aerith sans qu'elle n'en sache rien. Elle avait dû avoir une petite enfance terrible …

C'est avec cette pensée que Tifa se mit à culpabiliser de se laisser angoisser si facilement alors que Aerith, elle, restait forte malgré tout. Elle adressa alors un regard compréhensif à la Cétra, ne sachant trop si elle devait lui en parler ou pas. D'un sens, c'était un peu gênant de lui lancer « je sais que tu as vécu ta petite enfance à la Shinra et que ta mère est morte sous tes yeux. Je sais aussi que tes parents vivaient au village glaçon et que la Shinra les a retrouvé peu de temps après ta naissance et a tué ton père sous les yeux de ta mère avant de vous emmener, je l'ai même vu en vidéo ! ». C'était délicat et Aerith n'avait peut-être pas envie d'entendre ça … mais d'un autre côté, Tifa se trouvait un peu perfide d'en savoir autant dans le dos de son amie … Enfin, dans tous les cas, ce n'était pas le moment de parler de ça.

Et alors que Tifa se disait qu'elle devrait peut-être avoir un mot ou un geste de réconfort envers son amie, c'est elle qui l'eut la première envers elle. Elle lui prit doucement la main, mais étrangement, son regard doux et rassurant eut l'effet inverse sur Tifa. Cela lui rappela justement à quel point elle avait besoin d'être réconfortée et rassurée et cela lui fit un peu le même effet que quand vous vous coupez le doigt sans vous en rendre compte et que vous ne commencez à avoir mal qu'en voyant le sang couler. Les jolis yeux grenats de la barmaid le mirent donc à luire un instant avant que Tifa ne détourne un instant les yeux, un peu gênée. Aerith était revenue pour ne pas la laisser seule … Et Tifa était tellement à fleur de peau que cela aussi lui infligea une bonne vague d'émotion. Elle n'était pourtant pas du genre pleurnicheuse, Tifa était forte, elle aussi. Elle en avait encaissée de pire par le passé – quoique, là elle était morte quand même, et un de ses amis aussi, et peut-être même Cloud dans pas longtemps ... cette situation ressemblait énormément à celle d'il y a cinq ans – mais elle avait toujours tenu bon jusque-là, elle n'avait jamais craqué. Elle se donna une bonne claque mentale et enfouit à nouveau tout ça au fond d'elle. Allez, un peu de nerf espèce de cruche !

Ses lèvres s’étirèrent alors doucement en un léger sourire qui se voulait rassurant. Tout va bien, tentait-elle de convaincre autant Aerith qu'elle-même, tout va bien maintenant. Tout allait bien, oui, sauf que Cloud n'était pas là et qu'il était perdu dans la nature sans doute en train de se laisser pourrir quelque part, cet imbécile !! C'est du moins ce que sa lettre semblait laisser entendre. Puis, une fois encore, Aerith tenta de se montrer rassurante en s'appuyant sur ses dons. Oui, c'était bien sympa tout ça, mais ça ne la rassurait pas vraiment. Le jour où Aerith sentirait quelque chose, il serait déjà trop tard, exactement comme ça l'avait fait avec elle … Alors soit, peut-être qu'il y avait encore de l'espoir tant qu'elle ne sentait rien, mais c'était justement le bon moment pour s'inquiéter, après, il serait trop tard.

Tifa ouvrit la bouche pour parler, elle voulait lui confier l'urgence de la situation après la lettre qu'elle avait trouvé, elle voulait lui dire que Cloud avait été mis au courant de sa disparition et qu'il la croyait encore morte malgré son appel téléphonique. Cloud avait de nouveau sombré dans la folie, il était en train de se perdre à nouveau … Et elle n'était pas auprès de lui pour l'aider. Mais le moment n'était décidément pas bien choisi, car après deux éternuement, la jeune femme-dragonne sortie de sa cachette pour se poster devant la Cétra avec un air … d'illuminée. Tifa se ravisa et posa les yeux sur le jeune femme aux cheveux bleue qu'Aerith nomma Chibie … Tifa posa alors de grand yeux sur la Cétra … Comment savait-elle son nom, elle la connaissait ? Non, elle était en train de se présenter … Bon, sans doute un truc de Cétra … ?

Tifa resta en retrait, laissant son amie refaire ce qu'elle avait déjà tentée en vain. Mais bon, ça marchait toujours mieux avec Aerith. Elle s'efforçait d'arborer un léger sourire, pas vraiment utile comme la sauvageonne semblait bien trop captivée par la Cétra pour faire attention à ce qu'il pouvait bien y avoir autour, de quoi vous sentir transparente ! Tout de même, la dragonne était encore dans son plus simple appareil et il ne faisait pas si chaud que ça malgré le chauffage. Tifa s'éloigna donc un instant le temps de s'emparer d'une robe de chambre qu'elle tendit à Aerith, ne voulant pas brusquer la dragonne et se doutant qu'elle n'accepterait sans doute rien venant d'elle.

C'est alors qu'elle observait en silence un peu plus loin et que son cœur était toujours en proie à cet espèce de désarroi lancinant qu'une petite chose se colla subitement à elle. Elle sursauta légèrement et baissa les yeux pour découvrir la petite tête argentée d'Ellie, qui semblait timide tout à coup. Le cœur de la barmaid fit un bond dans sa poitrine, un bon de soulagement … Elle eut presque l'impression d'être sauvée une nouvelle fois du précipice par cette petite ange venue du lifestream. Elle ne savait pas pourquoi elle s'était attachée si vite à cette petite, mais l'affection qu'elle lui portait était déjà aussi forte que celle d'une mère.

Se retenant de la prendre dans ses bras pour chercher le réconfort dont elle avait besoin, elle s’accroupie à sa hauteur pour lui adresser un sourire discret et rassurant.

— Ellie, je te présente Aerith, l'amie don je t'ai parlé, celle qui parle à la planète.  

©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia édit' by Nika



Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dark6nika.deviantart.com/ http://ff-judgement-day.forumactif.org/t49-tifa-s-diary http://ff-judgement-day.forumactif.org/t34-l-ardoise-du-7th-heaven
Chibie


Messages : 87
Date d'inscription : 15/05/2013

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 21 ans
• More:

MessageSujet: Re: Every dragons are maybe just some princesses [PV : Chibie, Ellie & Aerith]   Sam 11 Juil - 15:42:17



Every dragons are maybe just some princesses...


Chibie



 
Les deux humaines restèrent discuter encore un instant. Elles semblaient se connaitre. Très bien se connaitre même, elles avaient l’air proches. La situation avait l’air plutôt lourde. La jeune femme aux cheveux noirs, avait toujours cette douleur immense dans le regard. Une douleur qu’elle avait bien du mal à dissimuler. Elle avait dû en voir des choses elle aussi. Puis, après que la Cétra est tentée de la réconforter, celle-ci leva finalement le regard vers moi. Elle avait de magnifiques yeux verts, étincelants de vie, pétillant d’amour et de bonnes intentions. Elle étira ensuite un joli sourire, emplit de douceur, qui réconfortait et réchauffait le cœur en un seul instant. Je sentais l’émotion me gagner, et déborder encore prêt de mes yeux. Pourquoi diable les larmes me venaient-elles aussi facilement ? Je ne la connaissais pas. L’émotion, la pression qui retombait, peut-être…

Discrètement, alors que la Cétra tentait une approche, son amie juste derrière lui fit parvenir de quoi me couvrir. Ce concept m’échappait toujours quelque peu, mais il semblerait que cela soit plus convenable, aux yeux des humains. La Cétra me tendit donc le tissu, que je pris sans même poser de questions, avant de l’enfiler avec un peu de maladresse. Il faisait plus chaud tout d’un coup, ça allait un peu mieux. J’en conclus assez facilement maintenant, que toutes ces personnes n’étaient pas là pour me faire du mal. La Cétra finit d’ailleurs par se présenter. Elle se nommait Aerith. C’était jolie, doux à l’oreille, presque gracieux. Elle semblait connaitre mon nom mais cela ne m’interpella point. Pour moi, ça avait l’air presque normal.

Tout doucement, elle continua de s’approcher, avec une certaine prudence. Elle remit le croissant à l’ordre du jour, que je restai regarder avec une certaine indifférence pour le coup. Ce truc ne me disait rien qui vaille. Ce dont j’avais besoin, ne se trouvait probablement pas ici. J’avais besoin de viande consistante, et en grande quantité. Il serait toujours temps de chasser plus tard. Pour l’heure, il n’y avait qu’elle, qui m’intéressait. Aerith…

« Moi et mon ami, nous t’avons cherché sans relâche, depuis notre réveil… Lui, il n’est plus de ce monde désormais… C’est à moi seule qu’a été confiée cette tâche. »

Finissais-je par dire d’une voix nostalgique. Mon regard c’était en effet assombri de tristesse, alors que je pensais à mon défunt camarade, mort au combat en voulant me protéger. Lui qui voulait tant retrouver les Cétras… Pleine de détermination, je relevai les yeux à nouveau, assumant mon rôle et ma mission.

« Tu es une Cétra… Ou du moins, leur descendante… Notre mission était de te retrouver, et de te protéger contre les dangers de ce nouveau monde, corrompu par le mal… Leï’Daen… Il… Il était plus expérimenté que moi mais… Je ferais de mon mieux. Je veillerais sur toi, plus qu’à ma propre vie… Je suis Chibie, fille du grand Arkham. Il a autrefois combattu Jenova, c’était un grand chef. Je tâcherais de suivre ses pas, et de faire honneur à notre peuple… M’acceptes-tu prêt de toi ? »

Cette mission était essentielle. Je priais de tout mon être qu’elle accepte mes services. Elle et moi, ensemble, pouvions accomplir de grandes choses. Tout comme Minerva et Ashkore de leur temps. Nous étions certes moins puissants, et affaibli par les décennies passées, où nos gênes se sont noyées dans le temps. Mais, en travaillant, j’étais certaine qu’on ne pouvait que s’améliorer.

Dans mon somptueux récit, pleins de bravoures et de promesses, je ne fis pas attention au petit être qui c’était levé derrière nous. Mais son odeur me vint bientôt jusqu’aux narines, et je la reconnue. C’était l’enfant qui m’avait sauvé, là-bas, prêt de la plage. Sa petite voix raisonna très légèrement au loin, tandis que mon regard se braqua sur elle instinctivement. Elle était cachée derrière l’autre jeune femme, mais je pouvais l’apercevoir. Je voyais le bout de son visage dépasser. Sa vision me prit d’effroi subitement… La stupeur figea mon visage de peur. Elle lui ressemblait… Elle ressemblait comme deux gouttes d’eau à ce… Ce cauchemar qui m’avait frappé. Comment expliquer alors, tant de contradiction en moi tout d’un coup. Elle était à la fois ma sauveuse, mais également la vision de mon pire cauchemar. Je ne comprenais pas, comment était-ce possible… Je ne savais pas même comment réagir. Devais-je la prendre pour une menace ? Alors qu’elle m’avait sauvé… J’étais, totalement pétrifié, dans l’incompréhension la plus totale.



Revenir en haut Aller en bas
Aerith Gainsborough


Messages : 51
Date d'inscription : 20/03/2015
Localisation : Voyage en semaine

::PASSEPORT::
• Age du personnage:
• More:

MessageSujet: Re: Every dragons are maybe just some princesses [PV : Chibie, Ellie & Aerith]   Mer 22 Juil - 19:40:48


Oups, manque de tact, Tifa commençait à la regarder assez étrangement. La Cetra était désormais gênée comme autrefois lorsqu'elle parlait discrètement avec la Planète et les âmes défuntes tandis que les gens la prenaient pour une folle croyant qu'elle parlait toute seule. Quant à la dragonne cela n'avait pas l'air de la choquer, sans doute devait-elle avoir quelques connaissances sur leur peuple si effectivement les dragons avaient des liens avec les Cetras. Tifa apporta une robe de chambre pour la jeune personne, mais ce fut à Aerith qu'elle la confia. Elle n'osait pas l'approcher, peut-être qu'il s'était passé quelque chose là-dessous encore. Etait-ce le fait qu'il s'agissait d'un dragon que Tifa en aurait peur où s'en méfierait ?

La dragonne commença alors son récit, expliquant qu'elle cherchait les descendants des Cetras et que sa mission, mission commune à tous les dragons apparemment, était de la protéger. Au même moment, une voix venue de la Planète la renseignait en même temps sur les quelques évènements de la jeune femme. Peut-être s'agissait-il de Leï'Daen comme l'avait mentionné Chibi. La voix ne s'était pas vraiment présentée en réalité. Aerith avait un poids sur le coeur, son visage exprimait de la peine envers Leï'Daen. Seulement, elle n'arrivait pas à tout entendre, la Planète était tourmentée. De ce fait, elle avait du mal à comprendre la personne qui lui parlait.

Hochant discrètement la tête comme pour répondre à son interlocuteur invisible, Aerith voyait plus clair dans son message ainsi que les informations que lui révélait Chibi en même temps. Tout ce qu'ils lui racontaient était fascinant. Les liens qu'ils avaient avec ses ancêtres, la fidélité qu'ils leur accordaient. Tout cela semblait irréelle. Si elle n'était pas revenue de la Rivière de la Vie, que serait-il advenu de ces deux dragons. La dernière descendante des Cetras n'osait l'imaginer, sans doute était elle revenue en vie pour les accueillir1;

- Vous avez dû traverser tellement de danger, vécu des moments difficiles... Elle s'empressa de câliner la dragonne à mesure que les sentiments du défunt lui parvenaient. Ta peine doit être grande... Elle resserra son étreinte sur la jeune dragonne sans pour autant l'étouffer. Tout ira bien maintenant, je serai là pour veiller sur toi.

Les larmes la guettaient, elle pouvait ressentir la souffrance et les émotions de Leï'Daen et de Chibi. La Cetras avait un peu de mal à contenir ses émotions, leurs liens étaient forts même dans la mort.

A priori, Tifa n'irait pas mieux tant qu'elle n'aurait pas son chocobo blond devant ses yeux. Les réactions qu'elle avait de ne pas le mettre en avant justement, gardant tout pour elle comme un lourd secret pesant. Etait-ce la présence d'Ellie et Chibi qui la mettait dans l'embarras ? Aerith ne souhaitait qu'une chose, aider son amie. La situation ne s'y prêtait guère et la jeune brune devait sans doute refouler tout ce qu'elle avait sur le coeur.

Pour le moment, une mignonne petit fille se tenait près de la barmaïd, fixant la Cetra. Elle adressa un chaleureux sourire à la petite fille qui s'était à peine réveillée. Concernant ce petit être, la jeune Cetras n'avait aucune information. Elle se demandait si l'enfant avait eu un passé, s'il s'agissait d'une Cetras comme elle. Quels dons pouvait-elle posséder ? Qu'est-ce qui la rendait si unique ? Elle la regardait avec un air curieux, la petite qui s'était réfugiée derrière Tifa avait l'air d'être intimidée par sa présence.

- Bonjour Ellie, je suis ravie de faire ta connaissance. Tifa m'a un peu parlé de toi.

Comment diable entrer dans le vif du sujet avec une enfant. Aerith ne chercherait pas à la brusquer pourtant elle avait tellement de questions à lui poser. La Déesse comptait-elle vraiment sur une enfant pour sauver la Planète ? N'était-ce pas un poids trop lourd pour de si frêles épaules. Chibi avait l'air tendu depuis le réveil de l'enfant. Sa réaction ne l'étonnait qu'à moitié, elle comprenait l'incertitude qui s'était immiscé dans l'esprit de la jeune dragonne. La Cetra effleura la main de la dragonne pour la rassurer. L'enfant n'avait pas de mauvaises intentions, elle était sans doute l'être le plus bienveillant de la Planète.

- Je te remercie d'avoir secourru Chibi. Sans toi elle ne serait probablement plus de ce monde comme je l'ai été. Merci beaucoup Ellie.

Elle tenait fermement la main de la Dragonne, heureuse de sa guérison miraculée. L'enfant avait réussi à la guérir elle ne sait comment. Seul le Grand Evangile provenant du point d'eau de l'église des taudis qu'elle avait légué aux habitants de la planète avait accompli pareil merveille en guérissant les victimes du fléau Géostigma. Cette petite lui ressemblait, il ne fallait pas que Chibi en ait peur.

Il y avait tant de mystères à découvrir, tant de choses à faire dans le monde des vivants, toutes ces tâches commençaient à lui faire tourner la tête. Aerith ferait de son mieux pour être à la hauteur des espérances de la jeune dragonne et de la Déesse.

HS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ellie
Administratrice

Messages : 23
Date d'inscription : 03/12/2013

MessageSujet: Re: Every dragons are maybe just some princesses [PV : Chibie, Ellie & Aerith]   Jeu 23 Juil - 21:39:36



Every dragons are maybe just some princesses




L’enfant était encore en effet un peu dans le brouillard du réveil. Elle ne comprenait pas vraiment ce qui était en train de se passer autour d’elle. Tout ce monde dans la chambre, toutes ces émotions, ces expressions. Pourquoi est-ce que la dragonne était si soudainement subjuguée par la présence de cette jeune femme, que Tifa présenta sous le nom d’Aerith. Elles semblaient si familières toutes les deux, elles semblaient se connaitre depuis longtemps. Cette réunion avait des allures de retrouvailles, et Ellie ne savait plus très bien ou était sa place dans tout ça. Cela devait être le cas de Tifa également, qui restait en retrait elle aussi. Ellie se frotta doucement les yeux, pour dissiper la brume qui voilait son regard. Quelle heure était-il, elle n’en avait aucune idée. La petite était encore fatiguée. C’était comme si, toute son énergie s’en était allé au moment de ce contact avec Chibie. Elle lui avait comme, cédé de sa vitalité, et de sa propre énergie, à elle, cette pauvre créature qui n’en avait plus. Dans la confusion, Ellie raconta son rêve à Tifa, comme le font tous les enfants, lorsqu’ils ont une chose incroyable à conter.

« J’ai fait un rêve incroyable Tifa ! J’étais une petite chouette ! »

La petite fille fut interrompue par la voix douce et mélodieuse d’Aerith. Mince alors, elle avait été repérée. Elle ne voulait pourtant pas se faire remarquer, ni déranger les retrouvailles. Mais Aerith ne semblait pas vraiment lui en vouloir. Elle lui souriait même. Elle avait un beau sourire… En revanche, Chibie au contraire, semblait particulièrement stressée. Ellie savait parfaitement pourquoi, et elle n’en voulait pas à la dragonne. Elle ne voulait pas non plus attirer toute l’attention sur elle, aussi, elle se dissimula un peu plus dans les jupons de Tifa. Elle ne savait pas trop quoi dire, à vrai dire, la marchande de fleurs l’intimidait un peu. Elle avait l’air d’être une personne incroyable, avec de sacrés dons. Celons Tifa, Aerith pouvait parler à la planète. Ellie mourrait d’envie de lui poser un milliard de question. Peut-être qu’Aerith pourrait l’éclairer un peu sur qui elle était vraiment, qu’elle était son but, son destin, et surtout, peut-être qu’Aerith pourrait lui parler de Minerva. Peut-être qu’elle entendait la Déesse, elle aussi. Enfin, Ellie n’entendait plus Minerva depuis qu’elle était venue au monde mais, elle restait persuadée que la Déesse n’en avait pas fini avec elle.

« Tifa aussi m’a parlé de vous. »

Dit-elle, timidement et de sa voix fragile. Toutefois, toutes ces questions restèrent tapies au fond d’elle. Son attention retourna vers Chibie, après qu’Aerith l’est remercié d’avoir sauvé la dite dragonne. L’enfant et la dragonne ne se quittaient à présent plus du regard. Chibie semblait se méfier de la petite, malgré les tentatives de la Cétra pour la rassurer. Ellie quant à elle, cherchait les mots pour se dissocier de ce à quoi l’associait Chibie. L’enfant n’avait rien à voir avec ce, monstre qui tuait sans vergogne et sans pitié. Fallait-il seulement l’expliquer, avec de bons mots. Ce qui n’était pas forcément évident, pour une petite fille. Elle secoua alors timidement la tête devant Chibie, tentant de se justifier.

« Je n’ai rien à voir avec tout ça… Je ne suis pas ton ennemi. Tu n’as rien à craindre de moi… Je suis contente que tu ailles bien. Je t’ai entendu m’appeler… Je t’ai entendu souffrir, tu étais si mal en point. J’ai bien cru que je n’arriverais pas à temps. C’est grâce à Tifa si je t’ai retrouvé. »

Et oui, il ne fallait pas oublier la contribution de la belle barmaid dans toute cette histoire. Tifa était bien celle qui avait guidé l’enfant dans la forêt, malgré le temps neigeux et froid. C’était Tifa qui l’avait conduite jusqu’à Chibie, et qui les avaient ramenés, toutes les deux. Tifa méritait de la reconnaissance elle aussi, elle avait fait 50% du travail. Mais rien n’était encore gagné, car si Chibie était sortie d’affaire, il y avait encore quelque chose d’important à souligner. Un problème tout aussi sérieux, à régler. Pour le coup, Ellie était bien contente que cette Aerith soit là. Peut-être qu’elle avait la solution. Peut-être qu’elle pourrait guérir Chibie, définitivement. Ce qui est sûr, c’est qu’il ne fallait pas ignorer le problème. Il fallait le prendre au sérieux, et s’en occuper, au plus vite. La petite leva ainsi son doigt vers la dragonne, pour la désigner, désigné le problème, bien actuel.

« Néanmoins, il y a un mal en toi que je ne peux guérir… Tu portes la signature du mal. Elle te ronge à petit feu, corrompt ton âme et affaiblit ton esprit… Tu portes en toi, le virus de Jenova. »

Dit-elle d’une voix plus sérieuse, comme on annonce une prophétie composée de sombres desseins. Ellie méprisait Jenova, et tous les maux qui allaient avec. L’alien était source de malheurs, et elle ne voulait pas que ce démon emporte Chibie avec elle. Ellie se tourna donc instinctivement vers Aerith, comme pour chercher réponse en elle. Mais comme elle était encore trop timide pour lui adresser la parole, elle s’en retourna auprès de Tifa, lui murmurant tout bas.

« Tu crois que ton amie peu la soigner ? Moi je… j’en suis incapable… Je suis tellement désolée… »



Revenir en haut Aller en bas
Tifa Lockheart
Administratrice

Messages : 1343
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 23
Localisation : Du côté de chez Swan ♪

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 25 ans
• More:

MessageSujet: Re: Every dragons are maybe just some princesses [PV : Chibie, Ellie & Aerith]   Ven 24 Juil - 12:59:23





Tifa Lockheart

~Quelque chose sur la plage~








    La scène qui se déroula sous ses yeux entre Aerith et la dragonne était de l'ordre d'un véritable mind fuck pour n'importe quel œil extérieur. Tifa avait un peu de mal à suivre cette histoire de dragon, de devoir et tout ça … En plus, Aerith avait sa tête de Rain Man – comme elle l'avait baptisait dans sa tête – ce qui voulait dire qu'elle était en train d'écouter la planète tout en suivant sa conversation avec la fameuse Chibie. Les premières fois que Tifa avait vu la Cétra parler avec la planète, elle avait ressenti un grand malaise … Il faut dire que quand Aerith était partie dans son truc, elle n'y allait pas à moitié et c'était plutôt impressionnant à voir. Elle avait fini par s'y habituer, mais c'est vrai que ça faisait tout drôle au début … elle avait vraiment l'air d'une illuminée ! Là, c'était un peu plus calme, il n'empêche qu'elle avait l'impression d'avoir raté un train … ou peut-être même deux.

La petite voix d'Ellie la sortit de ses songes pendant que les deux autres parlaient. Elle décrocha donc de leur discussion déjà difficile à suivre pour poser les yeux sur sa petite protégée, lui adressant un large sourire bienveillant, un sourire auquel elle n'eut même pas à penser, car malgré son chagrin et son inquiétude, la petite bouille et l’innocence de la jeune argentée lui réchauffait le cœur. Elle passa donc une mains dans ses longs cheveux clairs avec bienveillance, lui répondant tout bas pour ne pas déranger la conversation d'à côté.

— Une petite chouette ? Il faudra que tu me racontes ça. Dit-elle alors d'une voix attentionnée, toujours aussi bienveillante.

Elle l'observa encore un instant, puisant un étrange réconfort en elle en la coiffant doucement de ses doigts. Tifa avait beaucoup d'affection à revendre, surtout depuis qu'elle avait fait la paix avec ses vieilles rancœurs, qu'elle avait cessé de haïr pour ce qui lui avait été fait à elle et son village et qu'elle avait pris conscience que ses propres actes de l'époque n'étaient pas vraiment nobles. S'occuper d'enfants fut sa façon de chercher la rédemption pour ses erreurs et ses échecs, comme si elle pouvait puiser en eux cette innocence et cette pureté du cœur qu'elle avait parfois l'impression d'avoir perdu. Elle était convaincue qu'ils lui apportaient bien plus qu'elle ne leur en apportait et c'est pour ça qu'elle ressentait tant l'envie de prendre soin d'eux … pour les remercier, quelque part.

Le regard de la brune se décrocha finalement de sa petite chouette blanche pour se poser à nouveau sur Aerith lorsque celle-ci s'adressa justement à Ellie. En écoutant la conversation qui suivit, Tifa réalisa qu'elle était vraiment entourée de gens incroyables. Une envoyée de la déesse, une Cétra et une dragonne … et elle, elle n'était qu'une simple humaine qui essayait de faire de son mieux pour garder la tête hors de l'eau … Et quand elle voyait tous ces gens, elle se demandait d'autant plus pourquoi c'est elle qui avait été sauvée, pourquoi était-ce elle qu'on avait remonté ? Elle l'ignorait, mais ce ''heureux hasard'' l'encourageait d'autant plus à faire de son mieux pour aider tous ces gens exceptionnelles. Elle devait au moins faire en sorte de ne pas avoir été sauvée pour rien, alors elle ferait de son mieux pour protéger Ellie … et pour aider les héros à sauver le monde.

La fameuse Chibie avait l'air plutôt mal à l'aise en regardant Ellie. Tifa se demandait bien pourquoi, cette petite était adorable et en plus c'est elle qui l'avait sauvé … et l'enfant semblait être parfaitement consciente du malaise qu'elle provoquait, alors elle s'efforça de rassurer la jeune femme-dragonne. Puis elle évoqua ce fameux mal dont elle lui avait parlé après l'avoir soigné et rappela discrètement à Tifa sa promesse … Oui, elle lui avait dit qu'Aerith pourrait sûrement faire quelque chose. Comme Ellie semblait trop timide pour s'adresse directement à la Cétra,elle la rassura d'une caresse dans les cheveux avant de poser les yeux sur son amie.

— Quand Ellie m'a dis que … Chibie était infectée par Jenova, j'ai pensé que tu pourrais faire quelque chose … Comme il y a trois ans, avec les Géostigmates. Expliqua-t-elle alors plus clairement à son amie, priant pour qu'elle puisse effectivement faire quelque chose … mais Aerith avait certainement bien plus de pouvoir depuis le Lifestream, quelque chose lui disait que tout ne serait pas aussi simple …

©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia édit' by Nika



Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dark6nika.deviantart.com/ http://ff-judgement-day.forumactif.org/t49-tifa-s-diary http://ff-judgement-day.forumactif.org/t34-l-ardoise-du-7th-heaven
Chibie


Messages : 87
Date d'inscription : 15/05/2013

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 21 ans
• More:

MessageSujet: Re: Every dragons are maybe just some princesses [PV : Chibie, Ellie & Aerith]   Ven 7 Aoû - 14:26:37



Every dragons are maybe just some princesses...


Chibie



 
La petite chose aux yeux émeraude me regardait elle aussi. Elle semblait craintive, au point de se cacher derrière la grande femelle aux cheveux noirs. Elle était jeune, juste une enfant. Rien à voir avec le monstre que j’avais eu le malheur de rencontrer l’autre fois. Elle, au contraire, elle m’avait sauvé la vie. Je m’en souvenais. Elle faisait un peu peur, comme ça, aux premiers abords. Mais il ne fallait pas mettre longtemps avant comprendre qu’elle était plutôt inoffensive. Elle avait simplement hérité de traits disgracieux, comme ce regard à vous glacer le sang… Ellie, c’était son nom. Elle m’assura elle aussi qu’elle n’avait rien à voir dans tout ce qui m’était arrivé avant notre rencontre. Ce que j’avais assez de mal à croire. C’était étrange tout de même, ce jeu de circonstance et de hasard. Mais je semblais bien être la seule à me préoccuper du risque potentiel que représentait cette gamine. Ici, tout le monde semblait lui faire confiance. Elle inspirait même une certaine forme d’émerveillement, même aux yeux d’Aerith. Le comportement de la jeune Cétra à son égard, suffit néanmoins à me calmer, et me convaincre de laisser une chance à cet enfant, qui m’avait tout de même sauvée. Comme un merci serait bien trop dur à sortir, je me contentai alors de baisser la tête en détournant le regard. Jusqu’à ce que…

«… Tu portes la signature du mal. […]… Tu portes en toi, le virus de Jenova. »

Mon cœur fit un bond dans ma poitrine, alors que la pression montait d’un cran en moi. Elle le savait, elle l’avait vue… Je me sentais subitement, comme, démasquée. La peur s’emparait de moi. Allait-on me juger ? Me repousser… Ce n’était pas de ma faute. Je n’ai jamais voulu. Je ne voulais pas…

La panique s’emparant de nouveau peu à peu de moi, je fis un pas de recul, cherchant rapidement une voie de sortie. Mais, tout le monde resta étrangement calme. Personne ne sembla me vouloir du mal. Pourtant, c’était bel et bien moi la plus dangereuse ici. En fin de compte, toutes, elles prenaient un énorme risque en me gardant prêt d’elle. Était-ce réellement judicieux de vouloir rester auprès d’une Cétra pour la protéger, quand on porte en soi, l’essence même de ce qui lui veut du mal… C’était tout à fait contradictoire, et peut-être bien que pour l’heure, le plus grand danger dont il fallait protéger Aeris, et bien c’était de ma personne…

La question ne semblait pourtant pas se poser dans l’assemblée. Il était au contraire question de trouver un moyen, pour me guérir. Il est vrai que cela résoudrait bien des choses, et m’enlèverait bien des tracas. Toutes, semblaient porter leurs espoirs sur Aeris. C’était une Cétras, alors pour elles, elle avait les moyens de me guérir. Les avait-elle vraiment ? Pleine d’espoir je me tournai vers ma nouvelle protégée, attendant sa réponse. Les Cétras avaient autrefois vaincu Jénova, mais à quel prix… Aujourd’hui, Aeris était seule, et des décennies s'étaient écoulées depuis le temps glorieux de son peuple. Aujourd’hui, il ne devait lui rester que quelques bribes seulement, de son riche héritage génétique. Je ne faisais pas vraiment d’illusions.

Je sentis alors le besoin de me justifier. Comme il était question de mon cas, je ressentais le besoin de m’expliquer, d’excuser mes erreurs, même si elles étaient pour la plupart impardonnables. Mon âme était riche de bien des tourments, et elle ne pouvait être soulagée.

« C’est arrivé il y a très longtemps… Du temps ou l’humanité même n’existait pas encore. Du temps ou les Cétras peuplaient encore les riches terres de Gaïa… C’est arrivé, lorsqu’ELLE est arrivée parmi nous… Celle que vous appelez Jenova. La Calamité des Cieux… Comme de nombreux Cétras, beaucoup d’individus de mon peuple ont également attrapé le virus qu’elle véhiculait alors au sein de notre communauté. Je n’ai pas été épargnée… Depuis ce jour, j’ai hérité de cette maudite apparence, et des traits qui vont avec… Je… Je suis un monstre… »

Qui ne l’était pas dans ce cas… Les humains avaient vu le jour à la suite de cette Grande guerre, ayant transformé les Cétras en êtres sordides, dépourvue de sagesse et de pouvoirs. Rongés par la cupidité et le pouvoir. Depuis ce jour, les guerres entre humains n’avaient jamais cessé. Tous ne faisaient que s’entretuer, sans prendre le temps de réfléchir au sens même de la vie, et de sa beauté qu’il est primordial d’apprécier, avant de mourir. La vie des hommes quant à elle, se résumait à, naitre pour mourir en guerre… Quel gâchis. Il suffisait de voir l’état de la planète aujourd’hui, pour comprendre tout le mal que cela avait provoqué. Tout cela, à cause d’elle. Tout était parti d’elle… Jénova.




PS:
 


Revenir en haut Aller en bas
Aerith Gainsborough


Messages : 51
Date d'inscription : 20/03/2015
Localisation : Voyage en semaine

::PASSEPORT::
• Age du personnage:
• More:

MessageSujet: Re: Every dragons are maybe just some princesses [PV : Chibie, Ellie & Aerith]   Lun 10 Aoû - 19:12:39

Après la révélation d'Ellie, Aerith posa les yeux sur la jeune femme, elle en était consciente. Aerith l'avait ressenti aussi. Les faits étaient là, le mal la rongeait, il lui semblait qu'elle voulait prendre la fuite, mais il n'y avait rien à craindre dans l'absolue, n'est-ce pas ? Après tout, ce n'était pas comme si Chibi était réellement dangereuse, elle l'était même sans le virus de Jenova en elle d'une certaine façon, elle était puissante. Il était vrai qu'elle pouvait représenter une menace pour tout ceux se trouvant dans cette pièce, mais Aerith ne songea pas aux conséquences que cela pouvait avoir. Après tout, les deux amies n'avaient-elle pas accompagné Cloud durant son périple sans savoir qu'il était infecté ? Tout c'était bien passé, en oubliant un certains passage bien sûr, mais au final il avait tout de même su se contrôler. Ce n'était pas de sa faute, ça ne l'avait jamais été d'ailleurs.

- Ne t'inquiète pas Chibi, tout ira bien fit la jeune Cetra tentant de rassurer l'animal à l'apparence humaine. Ce n'est pas de ta faute et ça nous le savons que trop bien. Je ne trouve pas que tu es un monstre, au contraire, tu es certainement la plus merveilleuse des choses qui me soient arrivées dans ma vie, et puis je suppose que Tifa aussi est du même avis, après tout la jeune femme avait l'air subjugué de pouvoir faire causette à un dragon à l'apparence humaine, finalement d'une certaine façon c'était pratique, elle pouvait se fondre dans la masse ainsi. Je te trouve très bien ainsi, n'ait pas honte de ton apparence, elle se doutait que sa nouvelle amie préférait sans doute son apparence plus bestiale. Nous trouverons un moyen de te guérir, il y a forcément un rémède. Elle ajouta  à l'intention de la dragonne afin que celle-ci ne soit pas effrayée et tentée de les quitter incessamment sous peu : Ne t'éloignes pas de nous à cause de ce virus, Tifa et moi-même avons eut l'occasion de voyager avec un ami qui était atteint du même mal, il ne s'est rien passé de dramatique en soit, elle esquissa un sourire suivi d'un petit rire, Cloud n'y était pour rien dans cette histoire, elle n'avait pas à le blâmer, au contraire, il avait été un très bon garde du corps. Je sais... elle prit les mains de la jeune femme dans les siennes que nous pouvons te faire confiance et si jamais il arrive quoi que ce soit, nous t'aiderons.

Le miracle de l'église, comme l'avait deviné Aerith, Tifa y avait songé elle aussi. Seulement aucune des deux n'avaient sans doute penser à rapporter une fiole de cette eau sacrée. Au moment de leurs retrouvailles dans l'église ce n'était pas réellement ça qui préoccupait l'esprit de la Cétra, non c'était avant tout ses deux amis. Le problème de Chibi n'était pas à prendre à la légère, la jeune femme se demandait comment elle pourrait s'y prendre afin d'aider la jeune feme à la chevelure bleu. Commença alors les fameux cents pas à travers la pièce pour réfléchir à un moyen de soigner la jeune infectée.

- Je pense que je pourrai... elle s'arrêta, le regard ailleurs tourné vers le plancher, elle affichait une expression sérieuse puis à mesure qu'elle écoutait les voix des Anciens, son visage commença à pâlir. En proie à son malaise et à ces révélations qui étaient intimement liées à celle de Chibi, elle alla s'assoir sur l'un des lits de la pièce. En vérité c'est bien plus compliqué que ce que je ne le pensais... avoua-t-elle. Elle s'arrêta un instant hésitant à révéler ce qu'elle venait d'apprendre, elle prit une longue respiration puis exposa son récit qui complèterait celui de la dragonne : Il y a de cela bien longtemps Jenova est arrivée sur la Planète. Les Cetras se sont réunis autour de la blessure de la Planète pour tenter de la soigner. Jenova en profita pour s'infiltrer parmi les Cetras en leur léguant un virus... Une grande partie de notre civilisation fut anéantie avant que Jenova ne soit scellée au Cratère Nord. Je suppose que je n'échapperai pas à la règle si je tentais moi-même de soigner Chibi.

Elle souhaitait plus que tout la délivrer de son mal, même au prix de sa vie s'il le fallait cependant il était inutile de se sacrifier sachant que ni l'une ni l'autre ne pourrait s'en sortir. Et puis sans doute que Chibi ne la laisserait pas faire si elle pouvait la guérir de ses maux en les prenant à sa place. Elle regarda désespéremment Tifa qui comprendrait sans doute son desarroi. Elle-même avait pu se rendre compte de la destiné des Géostigmates. C'était un peu le même cas pour les Cetras, à vrai dire, le virus les rendait fou, certains d'entre eux se transformaient même en monstre. Alors, pour éviter que toute la population ne soit en danger, il ne fallait plus entrer en contact avec les infectés, seul moyen pour leur garantir la vie sauve. Elle reporta son attention sur Ellie, la petite fille avait pu guérir l'animal, alors était-elle affectée par le virus maintenant ? Ou Minerva l'aurait-elle doté de quelques résistances ?

- En revanche commença-t-elle en réfléchissant un peu sur la question qu'elle s'était posé. Si Ellie n'a pas eut ce problème il est sans doute possible de pouvoir guérir Chibi sans que nous allions la purifier à Midgar.

Elle posa la main sur sa veste, la poche dans laquelle se trouvait la matéria blanche. La matéria blanche permettait d'améliorer les capacités de sont possesseur. Une idée germa alors dans l'esprit de la Cetra. Ellie serait peut être capable de l'utiliser, de traiter Chibi pour pouvoir anihiler le virus de Jénova en elle. Il ne restait plus que la petite fille essaye. Ellie pouvait éventuellement avoir peur de l'utiliser, or si elle était la création de Minerva elle arriverait à discerner que la Matéria Blanche était une offrande de la Planète, qu'elle faisait en quelque sorte partie d'elle. Elle regarda tendrement Ellie et lui expliqua ses intentions.

- Ellie, s'adressa-t-elle directement à l'enfant avec bienveillance, est-ce que tu ressens en toi la présence de Jénova, après avoir soigné Chibi ? Si ce n'est pas le cas, crois-tu qu'avec un peu d'aide tu arriverais à la soigner complètement ? Elle s'approcha de l'enfant, s'agroupissant pour être à sa hauteur, elle glissa ensuite sa main dans sa poche pour en extraire soigneusement son bien le plus précieux. puis la montra à Ellie. Tu sais ce que c'est ? Demanda-t-elle en lui montrant la forme sphérique nacrée de blanc.

La matéria blanche à l'instar de toute autre matéria créer artificiellement ou non était la plus puissante des matérias, ainsi que la materia noire son homologue. Lors de sa rencontre avec Cloud dans l'église, elle se souvint qu'elle lui avait révélé que sa matéria était spéciale et qu'elle ne servait à rien.  A l'époque elle ne lui servait que pour parler avec la Planète. Par la suite, elle apprit de la part de ces ancêtres que la matéria blanche était le seul moyen de contrer la matéria noire, elle pouvait invoquer l'ultime magie blanche. Finalement cette matéria possédait elle aussi des pouvoirs comme pour appeler le Sacre entre autre. La matéria blanche avait le pouvoir de protéger. Aerith ignorait sa véritable puissance, sans doute lui cachait-elle encore bien des mystères.

Si Ellie était d'accord, elle pourrait essayer d'associer ses pouvoirs avec la matéria blanche.Son regard se balançait entre la petite fille et sa meilleure amie. Ellie était très attachée à Tifa, peut-être que son ami arriverait à la convaincre. Il n'y avait pas de danger pour utiliser la matéria blanche, il suffisait juste de méditer, se concentrer. Aerith aurait tout le loisir de lui expliquer comment cela fonctionne. Elles pourraient faire de grandes choses ensembles. Leur destin était peut-être de se rencontrer selon la volonté de Minerva.
Revenir en haut Aller en bas
Ellie
Administratrice

Messages : 23
Date d'inscription : 03/12/2013

MessageSujet: Re: Every dragons are maybe just some princesses [PV : Chibie, Ellie & Aerith]   Mar 25 Aoû - 12:30:13



Every dragons are maybe just some princesses





Cette conversation, ce récit de l'histoire, Ellie était pratiquement certaine de l'avoir déjà entendu. Elle ne se souvenait pas très bien. Tout était brouillé, cela raisonnait comme un écho en elle, comme un rêve que l'on a oublié en se réveillant le matin. C'était précisément ça, ou presque. L'enfant étant née directement suite aux volontés de la déesse, la grande Minerva avait en effet partagé son savoir et ses connaissances avec la petite incarnée. Cette partie de l'histoire, la grande déesse avait contribué à la forger, elle est son peuplé, autrefois il y a très longtemps. Alors, tout ce que disait Chibie, ou bien, Aerith en cet instant, avait son sens aux yeux de la petite fille. Mais, dans l'instant, la conversation entre elles semblait très sérieuse, vous savez, une conversation d'adulte, de grande personne, ou les enfants n'ont pas trop leur place. Elle hésitait à donner son avis, à parler tout simplement. Elle se contentait d'écouter, sagement blotti près de Tifa. Tout le monde semblait chercher une solution. Guérir Chibie de son mal avait l'air d'être une priorité. C'était compréhensible, Ellie comprenait parfaitement pourquoi. Il y avait là beaucoup d'enjeux, aussi bien pour les humains, que pour la dragonne. Chibie n'était pas quelqu'un de mauvais, ce qu'elle avait fait de mal, et ce qu'elle ferait de mal, serait tout bonnement contre sa propre volonté. Au-delà de ça, il fallait tout de même la soigner, pour éviter qu'elle cause d'autres dégâts à l'avenir.

Inconsciemment, la petite fille se sentait particulièrement proche de la dragonne. Probablement par l'histoire et les personnages qui les liaient. Minerva avait autrefois combattu Jénova, avec pour fabuleuse monture un dragon de la race de Chibie. Peut-être même que toutes deux c'étaient déjà rencontrés, aller savoir. À cette époque, Minerva n'était pas encore une déesse après tout. C'était une guerrière au service des Cétra, et du bien-être de la planète en général. Finalement, avec du recul, cet appel qu'avait entendu la petite fille lorsque Chibie était en détresse, prenait tout son sens, lorsque l'on creusait un peu les dessous de ce lien si étrange, et particulier. Probablement que la dragonne le ressentait elle aussi. Ou peut-être que non... La pauvre avait l'air perdu et désorienté. Ellie avait de la peine pour elle. Elles se ressemblaient bien toutes les deux. Se réveiller ainsi, dans un monde hostile dont on ne connaît rien, seul et incompris... Fort heureusement, aujourd'hui, Ellie avait trouvé Tifa, et Chibie avait trouvé Aerith. Toutes ensemble désormais, elles pouvaient accomplir de grandes choses.

Aerith semblait justement s'intéresser au cas de la petite fille, subitement. Ellie, qui pensait rester en dehors de toute conversation, se retrouva au contraire au centre de toutes les attentions, tout d'un coup. La jeune femme semblait porter un espoir tout particulier aux compétences de l'enfant. Ellie quant à elle était douteuse, incertaine. Elle ne savait pas trop ce qu'on attendait d'elle, ni vraiment de quoi elle était capable, elle-même. Quand elle avait soigné Chibie, c'était particulier, c'était, dans l'instant. Elle avait senti quelque chose, sentie qu'elle devait le faire. Alors c'était venu naturellement, comme par magie. Une magie qu'elle ne contrôlait pas vraiment. Cela dit, Aerith se portait volontaire pour l'aider. Ellie songea à tout ce qu'elle pourrait accomplir, si on l'aidait à mieux appréhender ses dons. Si elle apprenait à maitriser son pouvoir, elle pourrait bien aider de nombreuses personnes en effet. C'est ce que voulait l'enfant. La pauvre ne trouvait pas forcément sa place en ce monde, mais s'il y a bien une chose dont elle était certaine, une chose pour laquelle elle était destinée, c'était bien celle-là, aider son prochain.  

Alors, après longue hésitation, la petite fille sortie de sa cachette, pour s'avancer lentement vers cette femme qui l'impressionnait tant. Elle jetait de temps à autre quelques regards sur Tifa, derrière elle, qui la rassurait d'un sourire encourageant. Au même moment, la jeune femme s'avançait elle aussi vers elle, se mettant bientôt accroupit face à elle, à sa hauteur. Son regard était rassurant, emplit de douceur. Aerith tendit ensuite une matéria, une matéria aussi pur et clair que le ciel. Ce petit objet attira aussitôt la fascination de l'enfant, qui observait la sphère avec admiration et découverte. Elle n'osait cependant point y toucher, par peur de la briser, ou de faire quelque chose de mal. C'était si précieux, si pur, Ellie le ressentait. Elle leva ses yeux timides sur Aerith, qui portait tellement d'espoir en elle. C'était un peu effrayant. Et si elle ratait, et si elle échouait ? Chibie aussi avait l'air de porter grand espoir sur elle. Ellie ne voulait décevoir personne. Hésitante, elle fit part de ses appréhensions.

« J-je ne sais pas si j'en suis capable... Je ne maitrise pas mes pouvoirs de guérison... »

Néanmoins, il fallait essayer. Elle ne risquait rien, ni elle, ni Aerith. Au contraire, elles ne pouvaient en tirer que du bien, de cette expérience. Doucement, la petite approcha sa main, pour la poser sur la sphère, délicatement. Rien ne se passa, dans l'immédiat, mais cela suffit au moins à rassurer Ellie. La petite aborda alors un très léger sourire, avant de hocher la tête timidement.  

« Mais, je veux bien essayer... »



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Every dragons are maybe just some princesses [PV : Chibie, Ellie & Aerith]   Aujourd'hui à 3:26:02

Revenir en haut Aller en bas
 

Every dragons are maybe just some princesses [PV : Chibie, Ellie & Aerith]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Donjons et dragons : figurines sur plateau lumineux
» I. Autremonde, les autres planètes, et les Dragons et Démons
» Exposition Dragons...
» noël chez les dragons
» Dragons VS SW

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy VII - Judgement Day :: Continent Ouest :: Costa Del Sol-