RemonterDescendre



 

Partagez | .
 

 Tant d'années après.... [PV Tifa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Allen Keriel


Messages : 43
Date d'inscription : 06/12/2015
Age : 33

MessageSujet: Tant d'années après.... [PV Tifa]   Mar 15 Déc - 9:38:33


Allen Keriel


Edge….

Il n’était jamais venu dans cette ville construite sur les ruines de l’ancienne Midgar. Revenir en ce lieu était en quelque sorte faire face à un passé qu’il avait laissé derrière lui depuis bien longtemps. Un passé qu’il n’avait jamais renié pour autant…. Mais qu’il trainait comme un boulet à sa cheville. Son enfance. Ses parents. La Shinra. Macha….. Autant de choses et de personnes qui avaient fini par façonner sa personnalité actuelle. Il n’était plus le jeune garçon aventureux qui descendait en douce dans les taudis pour revoir son amie secrète. Il était devenu mercenaire. Une personne qui refusait de s’attacher aux gens et aux choses. Une personne qui considérait le sentimentalisme comme un point faible bien ridicule….

Et pourtant il était là, trainant ses pieds sur le sol bétonné de cette ville aussi triste qu’animée. Ces derniers temps il avait élu domicile dans la région de Kalm et ce depuis quelques mois déjà. Il n’aimait pas rester trop longtemps au même endroit. C’était prendre le risque de s’attacher une nouvelle fois et s’il y avait bien une erreur qu’il ne referait plus, c’était celle-là.

Comparé à Kalm (aucune ville ne portait aussi bien son nom que celle-là ), Edge paraissait en perpétuel mouvement et effervescence. Mais si une chose interpella bien Allen lors de son arriveé ce fut le manque de couleurs. Tout le monde semblait s’être mit en accord pour se vêtir de vêtements gris, noirs…. Des vêtements ternes et sombres…. Comme s’ils portaient encore le dueil de cette partie de l’ancienne capitale de Gaïa. La couleur était-elle prohibée ici-bas ? Pour le coup, sa tenue principalement blanche marquait un contraste saisissant avec le reste de la population. Pour autant, il put circuler dans les rues sans qu’on ne se retourne sur son passage. C’était comme s’il était transparent, invisible. Mais après tout, ces derniers temps, c’est ce qu’il avait l’impression d’être : qu’un mirage.

La raison de sa revenue à Edge était connue que de lui-même. Il avait mis beaucoup de temps à peser le pour et le contre. Il avait mis du temps à penser aux éventuelles retrouvailles avec la personne qu’il était venu chercher. Peut-être avait-elle changée ou peut-être pas. Peut-être l’avait-elle oubliée ou garderait-elle le souvenir de lui comme étant un jeune ado un peu fougueux mais sympa et enthousiaste. Elle n’allait pas être déçue du changement…..

Cette personne ? Elle s’appelait Tifa et Allen avait passé avec elle de nombreuses heures durant son adolescence. Une jeune fille à peine plus âgée que lui qui lui avait appris plein de choses sur la vie dans les taudis, sur l’écologie, sur la planète et l’essence même de cette dernière. Elle aurait pu être ce que l’on qualifie de meilleure amie. Cela dit, elle n’aurait pas eu beaucoup de difficultés étant donné qu’elle était aussi la seule et unique amie qu’il avait réellement côtoyé….

Lorsqu’il avait aidé Macha à quitter la Shinra, Allen avait jugé bon de ne pas retrouver Tifa. Il ne tenait pas à lui attirer des soucis et avait donc ignoré la possibilité de rejoindre le groupe écologiste militant dont elle faisait partie. Une grossière erreur qu’il avait l’amertume de regretter encore ben des années après. Mais pourquoi ? Cela ne permettrait pas de faire marche arrière et rien ni personne n’aurait pu empêcher Macha de devenir… ce qu’elle est devenue.

Il ne s’était jamais demandé ce qu’avais pu ressentir Tifa quand il n’avait plus donné signe de vie du jour au lendemain. Il avait fui avant l’explosion des réacteurs et l’effondrement de la plaque. Peut être s’était-elle imaginée qu’il lui été arrivé un drame quand ces événements avaient eut lieu. Avait elle était triste ? En colère ? Ou… indifférente ? La connaissant comme il la connaissait, cela aurait été impossible…

Comment allait-elle réagir en le revoyant ? Serait-elle choquée ? Emue ? Effrayée ? Dans tous les cas ça lui était égale. Il n’était pas venu la trouver pour tailler la bavette et se remémorer les bonnes anecdote d’un passé révolu depuis longtemps. Elle avait fait sa vie, il avait fait la sienne. Chacun de leur côté. Il n’avait jamais cessé de garder un petit œil sur l’actualité d’Avalanche, espérant ainsi avoir un peu de ses nouvelles. Allen Keriel avait beau faire son ours mal léché, il n’en demeurait pas moins quelqu’un d’humain qui restait sensible au devenir des personnes auxquelles il tenait ( bien malgré lui. )

Allen déplia une garde qu’il s’était procuré. On lui avait dit que Tifa Lockheart était la tenancière d’une sorte de bar au sein duquel on pouvait aussi trouver un service de livraison à domicile. C’est en prétendant vouloir faire passer une course par ce dernier qu’on lui fournit les coordonnées exactes de l’emplacement du Service de Livraison Strife. Sur la carte, un cercle rouge entourait l’emplacement du fameux bar nommé 7th Heaven. Il replia cette dernière après avoir correctement imprimé l’itinéraire dans son esprit et il hâta davantage son avancée.

Le regard d’Allen se posit partout autour de lui. Dire qu’ici, jadis, se trouvait ce qui était le Secteur 7. C’était le même endroit et pourtant il ne reconnaissait plus rien. Tout avait drastiquement changé à tel point qu’il en arrivait à se demander s’il n’était pas simplement en train de rêver.

Il tourna à gauche et il s’immobilisa un instant alors que sa destination sembla enfin être atteinte. Un bâtiment portant l’enseigne «  7th Heaven » s’offrait à sa vue. Il n’hésita pas une seconde de plus avant de se diriger vers cet endroit et de pousser la porte pour pénétrer à l’intérieur.

Ce n’était pas une de ces auberges chaleureuses et bondées dans laquelle on pouvait écouter de la musique et boire de la bière jusqu’à se rouler par terre. Rien à voir avec un lieu de beuverie dans lequel se retrouvait les hommes cherchant du réconfort en noyant leurs soucis dans des litres d’alcool. Non. C’était un endroit plutôt sobre. Quelques tables de forme ronde disposées ici et là entourées de chaises qui n’avaient rien d’originales. Le bar en lui-même n’avait rien d’impressionnant mais il n’était pas ridicule. Il avait la taille parfaite pour s’accommoder au reste de la salle. La décoration était presque absente et Allen trouvait ça largement suffisant.

Il n’y avait pas beaucoup de clients. Il fallait dire que le début d’après-midi n’était pas l’heure où ce genre d’endroit était le plus fréquenté. Ça devait certainement être plus animé les soirs. Il n’y avait qu’un petit papi aux cheveux dégarnis et dont le dos était vouté d’avoir sans toute trop de problèmes à porter sur ses frêles épaules. Un journal étalé devant lui et un verre à moitié rempli juste à côté, il ne prêta même pas attention à l’arrivée d’Allen.

Le jeune garçon avança jusqu’au bar. Elle était là, Tifa. Du moins si ce n’était pas elle, elle lui ressemblait beaucoup. Ses longs cheveux noirs autrefois noués en une queue de cheval très lâche, paraissaient plus courts. Ils étaient libres aussi, encadrant son visage à la peau diaphane. Il n’y avait que des yeux dont la lueur variait du brun foncé au rouge carmin en fonction de la luminosité. Il avait toujours trouvé qu’elle avait un joli regard sans oser le lui avouer. Il était atypique. Comme celui des SOLDATS dont les yeux « mako » étaient reconnaissable en une fraction de seconde. Comme celui de Macha aussi…

Allen prit place sur un tabouret haut et croisa les bras devant lui. Il n’avait aucunement l’intention de se présenter tout de suite. Après tout, quel âge avait-il la dernière fois que Tifa l’avait vu ? 15 ? 16 ans ? Il ne savait plus réellement. Toujours est –il qu’il avait dû pas mal changé et il voulait voir combien de temps elle allait mettre à le reconnaitre. Il feignit donc d’ignorer son identité, essayant de se faire passer pour un client lambda

« Qu’ est-ce qu’il y à boire dans ce taudis ? »

Le mot taudis avait été utilisé volontairement. Une petite pique pas bien méchante… Après tout, n’est-ce pas censé être les ruines des taudis du fameux Secteur 7 ? Et puis les taudis…. Ils les avaient tellement arpentés ensemble qu’elle ferait peut-être le lien entre ce mot et la personne l’ayant prononcé si froidement.





Revenir en haut Aller en bas
Tifa Lockheart
Administratrice

Messages : 1343
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 23
Localisation : Du côté de chez Swan ♪

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 25 ans
• More:

MessageSujet: Re: Tant d'années après.... [PV Tifa]   Mar 15 Déc - 14:47:04







Tifa Lockheart

~Tant d'années après...~








    Voilà quelques mois que Gaïa commençait doucement mais sûrement à sombrer dans un état critique qui deviendrait sans doute presque chaotique dans les semaines à venir, mais ici, à Edge, dans ce petit paradis qu'était le 7th Heaven, on parvenait encore à avoir l'illusion que tout allait bien. Le monde avait déjà traversé tant d'épreuves que les habitants étaient en droit d'espérer que tout s'arrêterait enfin, que même les catastrophes qui s’abattaient encore actuellement sur eux prendraient rapidement fin et qu'enfin la paix leur serait accordé … La paix. La vraie paix, l'éternelle, Tifa en était venue à se demander à quoi cela pouvait bien ressembler. La paix, ce devait être comme lorsqu'elle était enfant, à Nibelheim, ou le plus grand danger n'était alors que l'horizon reculée des Monts ou les fantômes du manoir Shinra. Tifa n'avait finalement connu que la guerre après ça, une fois qu'elle fut sortie de l'enfance, tout s'était enchaîné si vite … mais ce devait être pareil pour tout le monde.

Depuis quelques temps, outre l'éveil ravageur de Deepground, c'est le grand nord qui inquiétait beaucoup la WRO. Des disparitions inquiétantes commençaient à faire circuler des rumeurs angoissantes sur ce qui pourrait s'être éveillé là-bas … Au fond d'elle, Tifa savait très bien que tout ça été réel, que ces disparitions et ces interruptions de communication ne pouvaient avoir qu'une seule et unique cause, mais elle ne pouvait pas y croire. Que Deepground renaisse de ses cendres, elle pouvait le gérer, bien que ce soit une terrible armée, mais ce qu'il y avait là-bas … Elle ne pouvait pas croire que tout ça pouvait recommencer. Elle ne voulait pas s'en laisser convaincre.

Elle était justement en train de consulter un rapport de la WRO sur son PHS quand la clochette de la porte teinta. Ce son était tellement entré dans son quotidien qu'elle n'y fit même pas attention, trop absorbée par sa lecture. Tifa était pourtant du genre prévenante d'habitude et on pouvait toujours compter sur un sourire et un accueil chaleureux dès qu'on posait le pied sur le planché du ce petit havre de paix, mais cette fois, la barmaid était bien trop inquiète et bien trop absorbée par sa lecture. Le rapport expliquait la perte de la communication avec un des régiments en expédition dans le nord et annonçait qu'une équipe de secours seraient bientôt envoyée là-bas par bateau. Mauvaise idée, pensa-t-elle, elle avait un très mauvais près-sentiment …

« Qu’ est-ce qu’il y à boire dans ce taudis ? »

Ce n'est qu'en entendant ces mots que la demoiselle bien distraite se rendit compte qu'elle venait de louper l'arriver d'un client. Elle ne reconnu pas la voix, mais elle trouva cela bien prétentieux. S'apprêtant à se courroucer, elle avait planté ses poings sur ses hanches en se tournant vers l'individu, les sourcils sévèrement froncés.

— Si vous … Elle se figea en rencontrant le regard si familier du client. Puis, elle haussa les sourcils et laissa ses poings glisser de ses hanches. Elle semblait clairement surprise, presque comme si elle venait de tomber nez à nez avec un fantôme … et c'était presque le cas.

Tifa n'avait jamais su ce qui était arrivé à Allen. Elle avait toujours déploré de ne pas être parvenue à le rallier à leur cause à l'époque, même s'il était sans doute trop jeune pour rejoindre leur combat, elle avait espéré qu'un jour, tôt ou tard, il reviendrait vers elle pour combattre avec Avalanche. Ce jour tardif était peut-être arrivé, finalement. Bien sûr, elle avait déjà songé qu'il avait peut-être péri lors de l'effondrement de la plaque ou de la chute du météore … ou dans une autre des nombreuses catastrophes qui avaient ébranlé la planète ces dernières années. Elle y avait déjà pensé, oui, mais elle n'y avait jamais vraiment cru. C'était toujours plus facile d'imaginer le meilleure après tout, même si Tifa était souvent hanté par le pire sans qu'elle ne puisse rien y faire. Mais Allen était là, il était bien là ! Et à peu de chose près, il n'avait pas vraiment changé. Sa voix était plus grave, ce qui expliquait qu'elle ne l'avait pas reconnu, aussi, il avait une mine bien plus fatiguée que dans ses souvenirs et elle pouvait facilement reconnaître l'éclat de la dévastation dans son regard, il portait l'expression typique de ceux qui en avait trop vu, trop vécu … C'était la même chose que ce qu'elle voyait dans le miroir, le matin. Une chose n'avait cependant pas changé, c'était sa taille ! Et même si cela la surpris, elle n'en fit pas mention par correction. Il était toujours un peu plus petit qu'elle et il devait être le seul homme qu'elle connaissait dans ce cas-là.

Sa surprise laissa rapidement place à un sourire et son regard s'alluma d'un sincère éclat de joie. Avec tout ce qu'il s'était passé dans sa vie, Tifa devait avouer que cela faisait un baille qu'elle n'avait pas pensé à lui ! En fait, elle la dernière fois qu'elle s'était demandé ce qu'il était devenu devait remonter à la reconstruction de Edge … alors elle avait prié pour qu'il aille bien.

— Allen ! S'exclama-t-elle enfin, avec un large sourire avenant. C'est vraiment toi ! Ça fait tellement longtemps, j'ai du mal à le croire. D'où est-ce que tu sors comme ça ? Oh pardon, est-ce que tu vas bien ?

Que dire à quelqu'un après tant d'années ? Dans ces cas là, Tifa avait l'art de poser une centaine de questions à la seconde … enfin ça, elle le faisait même après une simple journée d'absence de ses proches ! Elle s'efforça tout de même de se contenir.

— Qu'est-ce que je suis contente de te voir !

La dernière fois que Tifa avait pensé à lui, elle s'était demandé s'il n'avait pas disparu par rancœur … car même si elle l'avait averti des manipulations de la Shinra, tout le monde avait cru la compagnie lorsqu'elle les avait accusé de l'effondrement de la plaque et Tifa comprenait parfaitement qu'un acte aussi barbare suscite haine et dégoût, car c'est ce qu'elle avait éprouvé contre les véritables responsables. Cependant, maintenant qu'elle l'avait devant elle, elle avait l'impression qu'il ne la détestait pas …  




©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia édit' by Nika




Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dark6nika.deviantart.com/ http://ff-judgement-day.forumactif.org/t49-tifa-s-diary http://ff-judgement-day.forumactif.org/t34-l-ardoise-du-7th-heaven
Allen Keriel


Messages : 43
Date d'inscription : 06/12/2015
Age : 33

MessageSujet: Re: Tant d'années après.... [PV Tifa]   Mar 15 Déc - 16:53:26


Allen Keriel


Il y a des choses qui évoluent avec le temps. Des choses qui changent comme l’histoire qui ne connait ni régression ni stagnation. Le temps ne fait que filer avec toujours le même rythme, la même constance sans que rien ni personne ne puisse l’en empêcher. Ce n’est pourtant pas manque aux Hommes d’avoir essayé, ne serait-ce que par ce vouloir d’acquérir l’immortalité. Certaine matéria comme celle de Vie ou les plumes de phénix étaient une avancée prodigieuse dans ce sens.

Et il y avait d’autres choses qui évoluaient, qui se déformaient, qui changeaient… Les sentiments, la personnalité…. Si Tifa Lockheart avait connu Allen à un instant X, nul doute qu’elle n’allait avoir du mal à le reconnaitre maintenant. Elle, par contre, elle semblait être restée la même. Ce n’était pas une critique. Allen avait toujours reconnu ses qualités et il se félicitait de constater au premier coup d’œil que les évènements qu’elle avait vécu n’avaient pas tant que ça altérer sa façon d’être.

Les poings reposant sur ses hanches, elle s’était retournée vers lui pour lui faire part de son mécontentant quand il avait évoqué les taudis. Déjà avant, elle avait l’habitude de prendre cette posture-là. A l’époque, il n’avait pas pu s’empêcher de penser qu’elle lui faisait penser à une grande sœur lui passait un sermon lorsqu’il faisait une bêtise. Mais loin de le rendre coupable ou, à défaut de le calmer, cela avait juste pour effet de le faire sourire. Elle était mignonne quand elle prenait cet air renfrogné là.

Mignonne, elle l’était toujours. La même mimique sur son visage et la même gestuelle de ses poings crispés sur ses hanches. Elle avait pris quelques centimètres là où la croissance d’Allen paraissait vouloir suivre un mouvement de grève généralisé…. Cela faisait bien longtemps qu’il avait cessé d’espérer gagner quelques centimètres et il s’était résolu et adapté à sa petite taille d’un mètre soixante-cinq. Avait-il d’autre choix ?


— Si vous …

Ha ! Ça y est ! Ça avait fait tilt semblait-il. Son expression se figea un instant. On aurait pu croire qu’on venait d’utiliser une matéria Stop ! Et puis finalement ses lèvres s’étirent en un sourire radieux alors que son regard s’illuminait de cette même chaleur qu’il lui connaissait jadis.

— Allen ! C'est vraiment toi ! Ça fait tellement longtemps, j'ai du mal à le croire. D'où est-ce que tu sors comme ça ? Oh pardon, est-ce que tu vas bien ?

Un petit soupire s’échappa des lèvres d’Allen. Evidemment que c’était vraiment lui ? Qui d’autres ? Un clone peut être ? elle en connaissait beaucoup des nains de jardin de son acabit ? Ce débit de parole si soudain et tout cet entrain lui donna mal à la tête. Il avait l’impression qu’on ne lui avait pas adressé autant de mots à la suite depuis des années ! Il avait perdu l’habitude d’entendre jacasser.

Avec une certaine nonchalance il s’accouda au comptoir devant lequel il s’était installé. Sa tête reposait mollement sur sa main et un nouveau soupire lui échappa. Est-ce que c’était une bonne idée de revenir ici ? Il s’était fait la promesse de ne plus jamais s’attacher à qui que ce soit et face à cette Tifa enthousiaste, il ne savait plus s’il réussirait à tenir parole.

Mais il n’avait pas le choix ! S’attacher c’est prendre le risque de se rendre dépendant de quelqu’un. Et quand ce quelqu’un s’en va ( parce que c’est toujours ce qui se passe ! ) ça fait beaucoup trop mal de devoir réapprendre à être seul…. Il suffisait de voir comment il avait souffert avec Macha pour comprendre sa façon de voir les choses.

On a souvent coutume de dire que la limite entre l’amour et la haine est mince. Lui, il avait basculé d’un coté à l’autre de façon brutale.

Finalement il riva son regard gris à celui de la jeune fille. Pas de sourire sur son visage et juste des cernes assez épais pour rendre son regard un peu plus perçant qu’il ne n’aurait souhaité. Bah… si elle n’était pas contente tant pis. Il n’était pas là pour plaire ou faire des ronds de cuire.

« Je vais bien….. Je ne vais pas te demander si toi aussi. Visiblement tu as l’air de pas t’en sortir trop mal…. Maison, entreprise qui marche, mari et enfants à l’appui j’image ? » dis-il en désignant une photo soigneusement rangée dans un cadre que l’on pouvait apercevoir derrière le comptoir.

La photo n’était pas affichée à la vue de tous mais Allen était quelqu’un d’observateur à qui ce genre de petit détail n’échappait pas. Sur papier glacé, c’est le visage de Tifa, d’un garçon aux cheveux blonds, sans tout le chargé du service de livraison, et deux enfants que l’on pouvait contempler. Sa famille à n’en pas douter. Il était néanmoins satisfait de voir qu’elle avait réussi à être heureuse en dépits de tous les évènements qu’elle avait traversé avec Avalanche. Elle avait réussi là où il avait échoué…. Lamentablement.

— Qu'est-ce que je suis contente de te voir !

Un petit claquement de langue répondit à son affirmation. Contente…. On en reparlerait d’ici quelque temps ça, elle allait sans doute déchanter comme tous ceux qui avait eu la malchance de croiser son chemin ses derniers années.

Il leva la tête de son reposoir avant de croiser les bras sur le comptoir. D’un petit mouvement de tête il désigna les verres rangés derrière Tifa

« Tu as l’intention de me laisser mourir de soif en guise de retrouvailles ? »

Qu’importe ce qu’elle lui servirait. Il n’allait pas s’en formaliser et il n’était pas difficile. De toute façon, s’il souhaitait un verre s’était davantage pour se donner contenance et s’occuper plus que par réelle soif à proprement parlé. Il n’allait pas cacher un certain malaise

Elle lui avait posé une question et il lui semblait que malgré tout, il devait lui fournir une réponse. Aussi après un long soupire, encore un, il commença à raconter comment il avait fini par atterrir ici, A Edge, dans ce bar plus particulièrement

« Je viens de Kalm…. Je suis mercenaire. Et te n’avise pas de faire une remarque sur ma taille ! »

Le regard d’Allen se voilà un peu. Voile de tristesse…. Rapidement chassé lorsqu’il tourna la tête sur le coté

« Je suis à la recherche de quelqu’un… »





Revenir en haut Aller en bas
Tifa Lockheart
Administratrice

Messages : 1343
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 23
Localisation : Du côté de chez Swan ♪

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 25 ans
• More:

MessageSujet: Re: Tant d'années après.... [PV Tifa]   Mer 16 Déc - 15:55:38







Tifa Lockheart

~Tant d'années après...~








    Quelque chose avait changé dans sa façon de parler, elle le remarqua très vite. Il avait comme l'air blasé … blasé de tout. Amer, même. Son regard et les cernes qui le cerclait semblait traduire le même sentiment. Oh, Allen, qu'a-t-il bien pu t'arriver pendant tout ce temps, se demanda-t-elle avec une certaine inquiétude avant qu'il ne désigne sa famille. La mention d'un époux la fit d'ailleurs sursauter et elle trouva moyen de se retourner en se demandant de qui il pouvait bien parler. Elle constata alors bien évidemment qu'il avait remarqué la photo de Cloud et des enfants … Et cela la fit rougir. Oui, Cloud était encore et toujours un sujet délicat après toutes ces années. Elle était déjà gênée lorsqu'on lui parlait de l’ambiguïté de leur relation, alors carrément le désigner comme son époux ! Cela dit, ce n'était pas la première fois, il faut dire que les deux amis d'enfance se comportaient souvent comme un vieux couple. Un vieux couple qui aurait fait vœux de chasteté … et à chaque fois qu'une remarque de ce genre leur été adressée, Tifa se rendait compte à quel point sa relation avec Cloud était devenue étrange, et qu'il serait tout de même bien de la clarifier. Puis, elle se disait que c'était peut-être mieux ainsi, elle ne voulait pas prendre le risque de tout gâcher … et puis son éclat de lucidité s'évanouissait aussi vite qu'il avait surgi et elle retournait à son train-train quotidien …

C'était sa vie, mais même si Cloud n'était pas son époux, même si Cloud n'était qu'un ami d'enfance officiellement, qu'un colocataire … Lui, Marlène, Denzel et elle formait une famille. Et tous les autres faisaient aussi partie de la famille, voilà bien des années que Tifa le voyait ainsi. Non moins gênée par la méprise de Allen, et toujours le feu aux joues, Tifa s'empressa de rectifier sa remarque, comme un réflexe, alors qu'une petite voix au fond d'elle aurait aimé le laisser croire ça … juste pour qu'elle y croit, elle aussi, l'espace d'un instant.

— Oh, non, c'est Cloud, nous ne sommes pas marié … c'est … un ami d'enfance. Puis elle voulu rapidement passer à autre chose. Et tu me crois vraiment assez vieille ou assez précoce pour avoir mis ces enfants au monde ?

Pour Marlène, techniquement, c'était possible. Elle avait seize ans quand elle est née après tout, mais non, Tifa n'était pas précoce à ce point ! Denzel par contre, il avait deux ans de plus, alors il ne fallait pas pousser ! Surtout qu'elle était encore pucelle … Elle avait pris un faux air courroucé en disant cela, faux, car elle souriait et cela l'amusait assez. Là encore, ce n'était pas la première fois que les gens faisaient cette erreur, même si la plupart avait la décence de s'étonner qu'une femme aussi jeune ait déjà deux enfants de cet âge ! Mais cela ne la vexait jamais, car elle se sentait véritablement comme leur mère, après tout, elle avait connu Marlène tout bébé, elle l'avait pour ainsi dire éduqué comme une vraie mère, et même si Denzel est arrivé beaucoup plus tard, elle l'avait très vite adopté. Elle était même jalouse qu'il préfère la compagnie de Cloud plutôt que la sienne, c'est dire si elle l'avait adopté !

— Cela dit, tu n'as pas tout à fait tore, je les considère comme les miens. Avoua-t-elle tout de même avec ce sourire maternelle plutôt fière de ses petits canetons.

Elle parlait bien plus volontiers des enfants et de la relation qu'elle avait avec eux plutôt que de la même chose concernant Cloud ! Pauvre Cloud, cela pouvait avoir l'air vexant, mais comme toujours, c'était justement la force de ses sentiments qui l'empêchait bien souvent d'avancer. C'était bien plus facile d'agir avec quelqu'un qui a moins d'importance, parce que si ça rate, ou si ça ne dure pas, on s'en remet. Mais quand c'est l'amour de votre vie … comment se remettre si c'est avec l'amour de votre vie que ça s'arrête ? Enfin, il faut dire aussi que Tifa, aussi positive puisse-t-elle être au regard des autres, avait toujours été une grande angoissée dans le fond. Elle s'angoissait parfois – souvent – pour rien.

Puis, Allen s'impatienta et Tifa lui servit alors ce regard mi-amusé, mi-réprobateur dont elle seule avait le secret. Elle posa une main sur sa hanche – signe de ''attention ou je me fâche'' mais elle n'était pas encore fâchée – tout en arborant un demi-sourire indulgent. Avec ses proches – comme Cid ou Barret – il suffisait de ce simple geste et de ce regard significatif pour leur faire comprendre qu'elle attendait un peu de politesse, mais avec Allen, elle allait devoir traduire.

— Seulement si tu ne me dis pas ce que tu veux boire et que tu n'accompagnes pas ça d'un s'il-te-plaît. Lui dit-elle alors, toujours amicale.

Quel âge pouvait bien avoir Allen aujourd'hui … vingt-trois ans, quelque chose comme ça ? Et bien ce n'était pas parce qu'il avait passé la vingtaine qu'elle ne pouvait pas lui apprendre la politesse ! Après tout, elle l'apprenait encore à Barret et Cid ! Mais ceux-là était des cas désespérés … Quoique, ils se comportaient bien mieux depuis cette fête de noël où elle s'était sérieusement énervée de leurs manières et où les grossièretés allaient à tout cas devant les enfants !

Puis le jeune homme se décida enfin à expliquer sa situation, faisant mention de sa taille sans que cela n'ait vraiment de pertinence dans le fil de la conversation. Devant l'avertissement, Tifa leva simplement les mains en signe de reddition, l'air innocent, feignant même de ne pas comprendre. Ouf, elle avait eu un bon près-sentiment en ne faisant pas mention de sa taille, elle aurait provoqué un terrible incident diplomatique ! Et elle pouvait facilement deviner que Allen pouvait devenir aussi terrible qu'elle quand on lui dit qu'elle a pris des fesses. Parce qu'elle n'avait PAS pris des fesses ! C'était son short et son traîne qui donnait du volume, c'est tout. Compris ? Enfin, elle n'allait pas parler de ses fesses comme ça non plus, c'était déjà plus indécent que de parler de taille.

Tifa passa donc les sujets délicats. Il était donc devenu mercenaire … à croire que c'était toujours à la mode ! Ce devait être un marché qui ne connaît aucune crise. Cela lui brûlait les lèvres de demander pourquoi il n'était pas venu la revoir plus tôt, mais il devait avoir ses raisons, et s'il ne les avait pas évoqué, c'est qu'il ne devait pas avoir envie d'en parler, alors ça ne la regardait pas. Le regard de Tifa s'alluma cependant d'un certain intérêt et de compassion lorsque Allen avoua être à la recherche de quelqu'un, car au ton de sa voix, ça avait vraiment l'air important. On voyait déjà dans le regard de la barmaid qu'elle ferait tout son possible pour aider son vieil ami.

— Tu es à sa recherche depuis longtemps ? Demanda-t-elle alors pour avoir plus de détails. Est-ce que tu as la moindre piste ? Elle n'osait en fait pas demander directement ''qui'', car de toute évidence, c'était assez délicat pour Allen. Elle préférait donc poser des questions plus technique, ainsi, il aurait le choix de lui en dire plus, mais s'il était là et qu'il parlait de ça, c'est qu'il était venue chercher son aide.




©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia édit' by Nika




Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dark6nika.deviantart.com/ http://ff-judgement-day.forumactif.org/t49-tifa-s-diary http://ff-judgement-day.forumactif.org/t34-l-ardoise-du-7th-heaven
Allen Keriel


Messages : 43
Date d'inscription : 06/12/2015
Age : 33

MessageSujet: Re: Tant d'années après.... [PV Tifa]   Lun 28 Déc - 15:58:15


Allen Keriel


La famille….

Voilà bien quelque chose qu’Allen avait oublié. Une notion qu’il avait pour ainsi dire rayé de son existence. S’il avait grandi dans un foyer aimant, il avait commencé à douter de ses parents à l’instant même où il put mettre les pieds dans le laboratoire de la Shinra où ils travaillaient tous deux. C’est difficile pour un enfant de se rendre compte que ceux que l’on prend pour modèle ne sont peut etre pas aussi héroïques que ce que le regard naïf et innocent de l’enfance permet de croire. Sa rencontre peu de temps après avec Tifa avait continué à insinuer le doute en lui. Sans doute ne l’avait elle pas fait volontairement. Elle n’avait jamais voulu briser la famille Keriel. Elle ne faisait que mettre le doigt sur l’injustice entre la plaque et les taudis le tout sous couvert de l’utilisation abusive de la mako… Le reste s’était fait naturellement….

Oui… Oui il avait cru pouvoir refaire une famille avec Macha. Elle n’était peut etre pas humaine mais qu’importe ! Dans les taudis, il y avait pleins d’enfants orphelins qui attendaient un foyer… Peut être auraient-ils pu en recueillir un ? C’est d’ailleurs ce que Tifa et ce Cloud avaient du faire….. Elle lui avait fait remarquer de façon un peu vexée mais il était évident qu’elle n’était pas la mère de ces deux bambins là. Il y avait bien des façons d’être mère cela dit…..

La commissure des lèvres d’Allen s’étira en un fin sourire quand il remarqua qu’elle rougissait. Si elle démentit vivement ne pas être la femme de Strife, il n’en demeurait pas moins évident qu’elle n’aurait pas dit non s’il venait  à la conduite à l’autel pour lui passer la bague au doigt. Son rougissement lui donnait soudain l’allure de la jeune adolescente qu’il avait connue jadis. Elle avait grandi et pas tant changé que ça en définitive et il était plutôt satisfait de voir qu’elle avait trouvé une vie qui semblait lui convenir. Loin des combats qu’elle avait mené avec Avalanche. Son bar aspirait à la sérénité et au repos. C’était un petit havre de paix en plein Edge. Sans doute était-ce l’ambiance qu’elle avait toujours souhaitée pour cet endroit. Un lieu où les gens pouvaient venir faire des rencontres, discuter, voir des visages connus ou inconnus. Un lieu d’échange et de service. Ca lui ressemblait en tout point.

Le regard d’Allen se perdit à nouveau sur ce cliché photographique qui dormait paresseusement dans son cadre vitré. Il n’avait pas réussi à évaluer l’âge exact des enfants à l’époque où elle a était prise. La brunette avec le ruban rose dans les cheveux ne devait pas avoir plus de 8 ans…. Et le mioche aux cheveux châtains peut être 2 ou 3 ans de plus.


— Cela dit, tu n'as pas tout à fait tort, je les considère comme les miens.

«  Tu m’en diras tant…. »

Tiens donc comme c’est étonnant…. Tant d’amour. Tant de mièvrerie aussi… Ca lui aurait presque donné envie de gerber si toutefois il aurait eu quelque chose dans l’estomac à régurgiter. Mais il n’avait rien mangé depuis la veille au soir et bien que la douleur de la famine commençait à se faire ressentir ce n’était pas d’un bon repas qu’il avait envie. C’était d’un verre d’alcool. N’importe quoi aurait fait l’affaire. Même le plus dégueulasse. Même la vulgaire liqueur d’ouvrier qui permettait aux travailleurs à bout de force de trouver encore le courage et la force de tenir debout après des heures et des heures de travail harassant.

Les doigts de Allen tapotaient nerveusement la surface en bois laqué du bar. Cela trahissait son agacement de plus en plus grandissant. Ne venait-il pas de lui demander à boire déjà ? Et par deux fois en plus ? Voilà bien un comble ! Un bar dans lequel on ne servait pas le client ! Il était prêt à lui en faire la remarque mais le regard d’acier du garçon se posa sur la jeune fille qui, debout derrière son comptoir, le dominait de toute sa hauteur. Légèrement penchée vers l’avant ( Allen s’était demandé l’espace d’une fraction de seconde si s’était son opulente poitrine qui la faisait basculer sous l’attraction de la gravité ), les poings sur les hanches et son regard courroucé, elle ne lâchait pas son client des yeux.

— Seulement si tu ne me dis pas ce que tu veux boire et que tu n'accompagnes pas ça d'un s'il-te-plaît.

Face à cette mimique qu’il lui connaissait si bien pour y avoir déjà eu droit mainte et mainte fois par le passé, Allen ne put retenir un petit rire de lui échapper. Ce n’était pas un rire moqueur. Ce n’était pas un rire menaçant. C’était un rire tout ce qu’il y avait de plus banal. Comme avant…. Le son de sa voix et ce petit éclat de rire le surpris lui-même. Il avait l’impression qu’il n’avait plus rit depuis des années. Comme s’il avait oublié comment faire….

Le jeune homme croisa les bras sur le rebord du comptoir et il se pencha un peu en avant à son tour. Assis sur le tabouret haut du bar, ses pieds ne touchaient qu’à peine le sol… Il les replia donc sur le rebord du siège sur lequel il avait pris place. Son rire s’évanouit presque aussi brusquement qu’il avait empli la pièce. C’était trop bizarre de rire finalement…. Ça ne lui ressemblait pas. Ça ne lui ressemblait plus….

« Il parait que ce bar est réputé pour son vin de Correl…. C’est du moins ce que j’ai cru entendre. Je prendrai donc ça pour vérifier s’il est à la hauteur de sa réputation »

Il la regarda un instant et comme elle ne daignait toujours pas faire un geste, immobile telle une statue de cire, Allen ne put retenir un long soupire. Finalement elle devait être une mère modèle pour les deux gosses qui créchaient ici. Il était indéniable qu’elle mettait un point d’honneur à leur apprendre la politesse et elle n’avait sans doute pas l’intention de bouger un orteil tant qu’elle n’aurait pas eu son foutu mot magique. Allen s’exécuta donc plein de mauvaise grâce

« S’il te plait ! Voilà, contente ? »

Qui avait inventé le dicton comme quoi le client est roi ? Parce que visiblement, ici, ce n’est pas réellement le cas ! Il avait intérêt à ne pas oublier de la remercier quand elle allait le servir sinon il s’exposait à un nouveau regard courroucé made in mère-poule-Lockheart.

Elle posa un verre devant lui et, étonnamment, Allen ne le toucha pas pour autant. Il gardait son regard gris fixé sur le liquide d’une belle couleur rouge attirante. Le vin, comme de nombreuses autres denrées alimentaires faisait partie des raretés de ce monde. Il avait bien conscience qu’il allait devoir lâcher une belle somme de gils pour avoir la chance de déguster ce breuvage. Par chance il avait fini une mission la veille et son paiement allait le lui permettre.

«  Merci….. »

Voilà ! Et spontanément sans qu’elle ait à lui réclamer en plus ! Ça aurait été une toute autre personne, Allen n’aurait certainement pas gâché sa salive pour un remerciement qu’il estimait pas dû. Du moment qu’il payait il n’avait pas de «  merci » à dire !

Tifa commença à le questionner sur le motif de la recherche dont il venait de lui parler. Elle prenait des pincettes, c’était évident. Elle mourrait d’envie de lui demander de qui il s’agissait mais elle ne le questionna pas pour autant. Sans doute redoutait-elle de raviver des souvenirs douloureux ou de se montrer trop curieuse. A vrai dire, Allen n’avait pas envie de retourner dans les détails sordides de son existence misérable. Mais s’il voulait vraiment pouvoir obtenir l’aide des anciens d’Avalanche, il lui ne semblait pas avoir d’autre choix que de s’expliquer.

Ses deux mains encerclaient le verre de vin et il fit tourner le liquide dans le verre transparent. Le vin bordeaux dansait doucement, faisant apparaitre des reflets de velours à sa surface.

«  Je suis à sa recherche depuis….. trop longtemps. Elle a disparue avant la chute du météore… »


Allen aurait aussi bien pu donner une indication plus précise qui se comptait en années mais il avait l’impression que le temps c’était arrêté dès que Macha était partie avec son idéal de vengeance en tête. Depuis, il avait cessé de compter les jours, les mois, les ans…. Il n’avait même plus de réelle notion du temps. Il ne parvenait qu’à se souvenir des choses que grâce à des événements chronologiques qui s’y raccrochaient.

«  Je sais… Je sais qu’elle a un lien avec Jenova. Lequel ? je n’en ai pas la moindre idée. Elle a pété une case presque du jour au lendemain »

Il porta finalement le verre de vin à ses lèvres pour finalement gouter son contenu. Le vin de Correl glissa dans sa bouche et dans sa gorge. Il avait un agréable petit gout fruité qui adoucissait l’alcool qu’il contenait. Allen aurait volontiers vidé le verre entier mais il n’aurait pas été intelligent de sa part de se saouler. Il n’était pas venu pour ça.

« Elle est partie dans des délires auxquels je ne comprenais plus rien. Calamité…. Jénova….se venger de la Shinra. Elle n’avait que ces mots là à bouche. C’était devenu un litanie…. J’ai tout fait pour la raisonner et pour qu’elle redevienne comme avant mais… peine perdue. Elle est partie mettre son plan à exécution »


Allen se raidit un peu sur son tabouret. Sa nuque était penchée vers l’avant comme si ça tête était soudainement devenue trop lourde. Le regard plongé dans son verre, il semblait y trouver un intérêt certain ou bien n’était-ce que pour se donner contenance et éviter le regard pourpre de celle qui fut jadis son amie. Il ne pensait pas avoir encore le droit de la considérer comme tel après l’avoir abandonné sans nouvelles tant d’années.

« Ton ami le blondinet de la photo a connu Sephiroth… Je pensais qu’il pourrait m’aider à comprendre ce qui lui ai arrivé…. »


Il releva finalement le regard vers elle. Il ne put s’empêcher de déglutir avec difficulté avant d’ajouter d’une voix trop serrée pour être naturelle

« J’espérai… qu’en dépit de mon absence…. Tu pourrais m’aider à la retrouver… »

C’était beaucoup demander à Tifa. C’était bien plus qu’un service. Elle était sa dernière chance de réussir à mettre la main sur Macha. Elle était sa bouée de secours, l’ultime possibilité qu’il avait. Et c’était pour cela qu’il avait trouvé le courage de venir la déranger dans sa belle petite vie bien rangée. Il ne se le serait pas permis sinon… Il avait bien trop de respect pour elle pour ne pas lui infliger une nouvelle source d’ennuis alors qu’elle s’appliquait tranquillement à reconstruire sa vie paisiblement.





Revenir en haut Aller en bas
Tifa Lockheart
Administratrice

Messages : 1343
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 23
Localisation : Du côté de chez Swan ♪

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 25 ans
• More:

MessageSujet: Re: Tant d'années après.... [PV Tifa]   Mer 30 Déc - 14:08:16







Tifa Lockheart

~Tant d'années après...~








    Bien sûr, Tifa ne se permettait pas de jouer les moralisatrices avec n'importe quel client, elle ne commençait à jouer les couveuses qu'avec les habitués et ses amis et cela en disait généralement long sur l'affection qu'elle pouvait porter à quelqu'un. Elle l'avait bien vite remarqué, Allen avait changé. Il n'était plus le garçon curieux de tout et empli de joie qui venait la voir en douce dans les taudis. Cependant, elle fut bien rassurée de voir qu'il n'avait pas assez changer pour ne plus tolérer ses petites leçons de morale amicales et même après tout ce temps, il se laissait sagement amadouer par la patronne des lieux. Cela aurait été bien dommage que leurs retrouvailles tournent au vinaigre pour s'être permis une boutade de trop !

Le jeune homme daigna enfin lui dire ce qu'il voulait et il opta pour le vin de Corel. Il ne serait pas déçu. Le 7th Heaven était effectivement spécialisé dans ce vin grâce à Barret qui s'occupait généralement de remplir les stocks pour un prix imbattable et loin d'en profiter pour se faire plus de marge, Tifa avait décidé de proposer ce produit à prix bas dans son établissement aussi. Il n'y avait qu'ici qu'on pouvait en trouver d'aussi bonne qualité à prix si réduit et Barret ne manquait pas de lui dire qu'elle devrait monter un peu ses tarifs, mais rien à faire. Tifa n'avait pas ouvert ce bar pour faire un maximum de profit et s'enrichir plus qu'elle n'en avait besoin. Son affaire tournait bien, alors pas besoin de plus de zèle.

Taquine et bornée, Tifa ne s'exécuta cependant pas aussitôt après que son camarade ait passé sa commande, car il n'avait pas prononcé le mot magique. Elle resta donc plantée devant lui en le fixant et haussa un sourcil pour lui faire comprendre qu'elle attendait quelque chose. Il soupira, mais il finit par dire ce qu'elle attendait, ce qui ne manqua pas de la faire sourire jusqu'au oreille, fière d'elle.

— Tout de suite, monsieur. Acquiesça-t-elle alors enfin.

Elle alla donc bien vite lui servir un verre – dont elle lui ferait grâce en l'honneur de leurs retrouvailles et de sa politesse. Le brun avait l'air absent et distrait et Tifa l'observa donc un moment, sans vraiment attendre quoique ce soit de plus. Pourtant, c'est de lui-même que le jeune homme finit par lui adresser un merci, une fois qu'il revint à lui. Elle sourit donc de plus belle avant de reprendre un brin de vaisselle, offrant alors le cliché parfait de la barmaid à l'oreille attentive écoutant les complaintes de ses clients déprimés en frottant un verre. Allen commença donc à se confier et bien plus volontiers qu'elle aurait osé l'espérer. Lorsqu'il avoua que cette personne avait disparu avant la chute du météore, Tifa ne fit pas tout de suite le rapport alors ces hommes aux capes noirs qui s'étaient agglutinés vers le cratère nord pour la Réunion, elle se dit simplement qu'après tout ce temps … et vu tout ce qu'il s'était passé, il y avait des chances pour que cette personne ne soit plus de ce monde … surtout si elle vivait à Midgar au moment de la chute … Ou peut-être que Allen avait entendu ces rumeurs qui parlaient des morts qui revenaient à la vie ? Cette histoire était source d'espoir pour beaucoup, bien qu'elle traduise un chaos sans précédent pour la planète.

Elle ne l'interrompit pas pour lui faire part de ses spéculations et comme il continuait ses précisions, elle poursuivit son écoute avec attention. C'est lorsqu'il évoqua un lien avec Jenova que Tifa fit aussitôt le rapprochement avec les hommes tatoués, les ''clones'' de Sephiroth que Hojo avait créé et numéroté. Cloud avait subi ce traitement mais n'avait pas reçu de numéro, cependant, à l'approche de la Réunion, il était devenu fou lui aussi … alors elle se doutait qu'il devait y avoir bien d'autres personnes dans ce cas, des gens que Hojo avait qualifié de ''spécimens ratés'' pour on ne sait quelle raison. Ce qu'il lui décrivit ensuite lui rappela très exactement le comportement de Sephiroth à Nibelheim, ainsi que celui de Cloud il y a cinq ans.

Comme cela lui rappelait bien des mauvais souvenirs et que cela n'annonçait rien de bon, la brune avait baissé les yeux avec regret mais les reposa bien vite sur son vieil ami alors qu'il exprima avoir besoin de son aide. Tifa lui adressa un sourire rassurant. Peu importe les années qui les avaient séparé, la vie était souvent comme ça, elle éloignait certaines personnes, mais ce n'était pas pour autant que les souvenirs s'effaçaient et que les liens se brisaient. Après la chute du météore, Tifa avait passé plusieurs mois sans voir certains de ses camarades, mais à chaque fois qu'ils se retrouvaient, ils pouvaient être sûrs de retrouver la même complicité. Tifa n'en voulait absolument pas à Allen pour son absence, ainsi va la vie.

— Bien sûr que je vais t'aider. Ne t'en veux pas pour ces années, ce n'est rien. C'est même normal que la vie nous emmène parfois sur des chemins différents, cela n'efface pas les moments que nous avons passé ensemble.

Ceci fait, elle espérait qu'il cesserait maintenant de s'en vouloir pour ça. Après tout, elle avait été séparé de Cloud aussi longtemps et cela ne l'avait pas empêché de rester proche de lui.

— Cloud n'est pas là pour le moment mais je pense en savoir assez. Ton amie … est-ce que tu as remarqué si elle avait un tatouage ? Un numéro ? Pendant notre périple il y a cinq ans, nous avons croisé beaucoup de personnes portant des numéros … on nous a expliqué qu'elles avaient reçu des cellules de Sephiroth et de Jenova et ils étaient tous attirés vers le Cratère Nord pour les retrouver …

Si l'amie de Allen avait été dans ce cas, Tifa était hélas à peu près certaine qu'elle n'avait pas survécu. Si elle n'était pas numéroté, alors c'est que Hojo l'avait estimé ''ratée'' ou qu'elle était ressortissante d'un autre projet lié à cela, mais cela voulait peut-être dire qu'elle n'avait pas fini totalement ''zombifiée'' et elle avait donc peut-être fait en sorte de survivre … ?  




©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia édit' by Nika




Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dark6nika.deviantart.com/ http://ff-judgement-day.forumactif.org/t49-tifa-s-diary http://ff-judgement-day.forumactif.org/t34-l-ardoise-du-7th-heaven
Allen Keriel


Messages : 43
Date d'inscription : 06/12/2015
Age : 33

MessageSujet: Re: Tant d'années après.... [PV Tifa]   Sam 13 Fév - 23:48:00


Allen Keriel


Il n’y avait pas amitié plus improbable que celle de Tifa et Allen. Ils s’étaient rencontrés il y a de ça maintenant plusieurs années, à l’époque ou Allen n’était encore qu’un adolescent en quête de vérité. Il avait ainsi échappé à la surveillance de ses parents et bravé leur interdit pour quitter le très huppé secteur 8 de Midgar, lieu de résidence de la famille Keriel, pour se hasarder jusqu’aux taudis situés sous la plaque. Jamais il n’aurait cru qu’une vie était possible dans ces immondices. Et dire que c’était eux, les gens vivant au-dessus, qui étaient responsables de tout ce foutoire. Ça lui avait soulevé le cœur en apercevant tout ça.

Malheureusement, se repérer dans les taudis était carrément impossible pour quelqu’un de non initié. C’est ainsi que Allen perdit son chemin et qu’il fit la connaissance de Tifa, une jeune fille légèrement plus âgée que lui qui accepta de le guider jusqu’à ce qu’il puisse remonter sur la place. Heureusement qu’elle était là sinon il ne savait pas comment tout ça aurait tourné. Certainement très mal pour lui si ses parents venaient à découvrir qu’il s’était faufilé jusqu’au taudis interdits. Mais qu’un importe ! Ça ne l’empêcha pas d’y retourner un nombre incalculable de fois après ça et d’y retrouver Tifa.

Et puis rapidement le destin s’était mêlé à toute cette affaire, le faisant rencontrer Macha… Il n’avait pas réellement réfléchi quand il l’avait sorti de son «  bocal ». Il lui était soudainement apparut que c’était la meilleure des choses qu’il devait faire. Presque une évidence en fait. N’importe qui aurait fait de même…. Mais penser pouvoir continuer à vivre auprès de ses parents n’était plus devenu quelque chose de possible. Il les voyait maintenant comme des scientifiques un peu fous qui n’hésitaient pas à utiliser l’esclavagisme humain à l’échelle scientifique. Du moins, Allen voyait les choses sous cet angle. Peut être que les discours pro écolo de Tifa et d’Avalanche avaient fini par influencer sa façon de penser ? Très certainement.

Alors, Allen s’était enfui avec Macha. Il n’avait pas cherché à comprendre, ils étaient partis. Il était passé rapidement chez lui prendre des affaires jetées dans un sac pèle mêle puis il avait pris la route avec sa protégée sans se poser plus de questions. Sans avertir Tifa non plus.

Est-ce que les choses auraient été différentes si il avait rejoint Avalanche quand Tifa lui en avait fait la proposition ? Est-ce qu’il aurait pris part au combat les opposant à Sephiroth ? Rien n’était moins sure et il n’aurait de toute façon pas les réponses. La seule chose qui occupait son esprit pour le moment était de trouver un moyen efficace et rapide de retrouver la trace de Macha. Il ne savait pas encore exactement pour quel objectif précis cela dit. Il ignorait s’il voulait la retrouver pour la tuer…. Ou pour la raisonner (encore que cela n’était peut-être pas faisable )

— Bien sûr que je vais t'aider. Ne t'en veux pas pour ces années, ce n'est rien. C'est même normal que la vie nous emmène parfois sur des chemins différents, cela n'efface pas les moments que nous avons passé ensemble.

Alala…. Allen la reconnaissait bien là. Tifa avait toujours eut le cœur sur la main et l’envie d’aider son prochain. Une vraie bonne sœur. Et ce n’était pas un compliment ! Bien qu’extrêmement gentille et foncièrement altruiste, Allen pensait à juste titre que tout ça allait finir par se retourner contre elle. Vous savez ce que l’on dit n’est-ce pas ? Trop bonne, trop conne. A se montrer à ce point sympathique et serviable avec tout le monde, elle finirait par tomber sur des gens opportunistes qui n’hésiteraient pas à profiter de tous les bons sentiments de la ravissante barmaid.

Allen reporta son regard sur son verre de vin. Il fit un peu tournoyer le liquide dedans avant de le porter à ses lèvres et de le vider d’une traite. Il reposa le verre contre le comptoir dans un petit frappement caractéristique.

« Encore un ! »

Il releva la tête vers elle en comprenant qu’une nouvelle fois il ne serait pas servi s’il n’y mettait pas les formes, il se pressa d’ajouter

« S’il te plait Mademoiselle Lockheart, pourrai-je avoir un autre verre de cet excellent vin ? »


Voila ! Elle ne pourrait pas lui reprocher d’être mal poli n’est-ce pas ? Enfin. Ce n’était en aucun cas pour se moquer d’elle. Il suffisait d’ailleurs de regarder le très léger sourire qui étirait les lèvres de Allen pour s’apercevoir qu’il la taquinait tout comme elle-même l’avait fait un peu plus tôt en lui réclamant le mot magique.

— Cloud n'est pas là pour le moment mais je pense en savoir assez. Ton amie … est-ce que tu as remarqué si elle avait un tatouage ? Un numéro ? Pendant notre périple il y a cinq ans, nous avons croisé beaucoup de personnes portant des numéros … on nous a expliqué qu'elles avaient reçu des cellules de Sephiroth et de Jenova et ils étaient tous attirés vers le Cratère Nord pour les retrouver …


Ah…. Le blondinet n’était pas là. Manque de bol. Bah… Tifa semblait en connaitre un rayon sur le sujet et elle allait sans doute pouvoir l’aider malgré tout à retrouver quelques morceaux de puzzle qu’était devenu le passé de Macha.

Quelque chose en particulier attira l’attention du jeune mercenaire. Elle venait de parler de numéro. Ce détail lui fit relever la tête et il riva ses yeux gris à ceux si carmins de la jeune fille.

« Un numéro oui… Un 7, écrit en chiffre romain… sur le bras gauche. C’était comme une sorte de tatouage de couleur noire »


Il préférait préciser et donner des détails afin que Tifa puisse confirmer ou non l’appartenance de Macha à un quelconque projet machiavélique de la Shinra en lien direct avec Jenova.

Allen soupira longuement avant de se passer la main dans les cheveux. Il s’accouda sur la surface du comptoir et laissa sa tête reposer paresseusement sur sa main. Il était las de cette course après Macha qui durait depuis si longtemps. Tant de temps et d’énergie. Et tout ça pour quoi ? Qu’elle lui file entre les doigts à chaque fois…. A croire que son destin ne devait se résumer qu’à ça : la poursuivre encore et encore jusqu’à épuisement.

« Elle n’était pas… réellement humaine » se cru t-il obligé de rajouter «  Je ne sais pas comment toute son histoire. Pour elle-même c’était d’ailleurs confus. Elle était … comment expliquer ? Un peu robotisée. Tu vois le genre ? »

Il ne savait pas s’il arrivait à se faire comprendre de Tifa ou si cette dernière avait déjà été confrontée à des personnes du même genre que Macha. Mais comme une image parlait toujours mieux que mille mots, Allen se disait que la meilleure façon de montrer de quoi il en retournait à Tifa était encore une photo. Aussi, il sortit de sa poche son phs et ouvrit le clapet de ce dernier. L’appareil n’était pas moderne du tout… C’était même plutôt un modèle assez ancien qui, au vu des nombreuses éraflures et bosses, avait déjà un vécu chargé.

Allen entra dans le menu de l’appareil avant de le poser sur le comptoir. Il le fit pivoter pour le mettre dans le sens de Tifa et le poussa ensuite vers elle pour l’inviter à regarder. Sur le petit écran de l’appareil, une photo de Macha et lui venait de s’afficher. La jeune femme tout comme Allen était radieuse. Un sourire était dessiné sur leur visage. Le genre de sourire et d’expression épanouie que l’on n’était plus prêt de voir sur le visage du mercenaire. C’était avant…. C’était une époque difficile mais durant laquelle ils étaient heureux.

« C’est elle….. Tu l’as déjà aperçu ? »






Revenir en haut Aller en bas
Tifa Lockheart
Administratrice

Messages : 1343
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 23
Localisation : Du côté de chez Swan ♪

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 25 ans
• More:

MessageSujet: Re: Tant d'années après.... [PV Tifa]   Lun 15 Fév - 16:25:04

Lets fight it together
Ƹ̴Ӂ̴Ʒ
We can help each other
Tifa
&
Allen


 

 



 

 

ティファ
Tant d'années après ....

Un sourire doux habilla le visage de barmaid lorsque Allen réclama poliment une second verre de vin, bien qu'il dû s'y reprendre à deux fois. Elle s'exécuta donc tranquillement et son visage s'assombrit bien vite de regret lorsque Allen confirma ses craintes. Cette fille était donc bien un clone de Sephiroth … et elle était certainement morte avec tous les autres il y a cinq ans. Enfin, elle ne savait pas s'ils étaient tous morts en fait, il y en avait tellement … Mais elle en avait vu un bon nombre se laisser mourir ou chuter en toute insouciance dans le cratère nord. En toute honnêteté, elle serait parfaitement incapable de se souvenir si elle avait vu le porteur du numéro sept, il lui semblait en avoir vu un à Nibelheim, mais elle n'était sûre de rien … cela remontait à cinq ans, ils se ressemblaient tous avec leurs capes noires et … à ce moment là, elle avait eu beaucoup d'autres soucis en tête que se souvenir de tous les chiffres qu'elle avait croisé. Elle s'en voulait maintenant, car non seulement elle ne pouvait pas fournir de réponse précise à son ami, mais en plus … Elle se rendait compte qu'elle n'avait jamais vraiment pris le temps de penser à tous ses clones. Ils n'étaient que des bizarreries inquiétantes et elle n'avait jamais pensé au fait qu'ils aient pu être des personnes avant tout ça.

Tifa était à peu près sûre qu'elle était morte, mais elle ne savait pas comment le dire à son ami. Il avait encore tellement l'espoir de la retrouver … c'était comme elle lorsque Cloud avait succombé à l'influence de Jenova et qu'il avait disparu dans le cratère nord … Elle n'avait eu de cesse de le chercher, certaine qu'il était en vie, quelque part, certaine qu'elle le retrouverait. Sauf que Allen, lui, cela faisait des années que ça durait, des années qu'il la cherchait … des années qu'il faisait cela seul.

La brune avait le cœur lourd, mais elle s'efforça de garder contenance alors que Allen lui servait plus de détails sur cette fille. Apparemment, elle avait des membres mécaniques, Tifa s'imaginait qu'elle devait avoir reçu le même genre de greffe que Barret, ce qui, à ses yeux, ne la rendait pas inhumaine, même si elle en avait beaucoup. Bon pour le côté clone, qui implique une forte manipulation génétique, elle ne disait pas, cela l'avait sans doute rendu un peu moins humaine au sens biologique du terme.

— Oh, elle a reçu des greffes mécaniques ? Acquiesça-t-elle alors.

Elle réfléchit à nouveau. Auraient-ils croisés des clones portants de telles greffes ? Cela ne lui disait rien, et si c'était difficile de se souvenir des chiffres exactes qu'elle avait vu, une telle caractéristique l'aurait sans doute marqué. Enfin, encore une fois, comme ils portaient tous des capes noires, ce n'était pas forcément évident de voir ce qu'ils cachaient en dessous et ils avaient eu autre chose à faire que d'analyser chacun d'eux sous toutes les coutures.

Pour être vraiment sûr, Allen lui montra finalement une photo. Une adorable photo qui lui arracha un sourire fade de nostalgie. Ils avaient l'air tellement heureux … En relevant les yeux, elle jeta un très bref coup d'oeil sur la photo que son vieil ami avait remarqué en arrivant. Il était si difficile d'avoir une photo du sourire de Cloud … Sur tous les clichés qu'elle avait de lui, il avait toujours l'air pensif, voir triste, même sur celle où toute la bandes d'Avalanche est réuni gaiement. Depuis quelques temps, tous allaient mieux, elle songeait à embarquer la petite famille dans une nouvelle séance photo.

— Vous êtes adorables tous les deux … Fit-elle remarquer avec un sourire désolée.

Elle n'aurait peut-être pas dû dire ça … cela devait juste enfoncer le couteau dans la plaie.

— Je suis désolée, son visage ne me dit rien …

C'est maintenant que tu vas lui dire qu'elle est très certainement morte, après lui avait dit qu'ils étaient adorabled ensemble ? Tifa sembla hésiter un instant avant de reprendre la parole, elle semblait peser chacun de ses mots.

— Si elle avait un tel tatouage, alors elle faisait très certainement partie des clones de Sephiroth …

C'était même plus que sûr et certain, vu le comportement qu'avait décrit Allen, ce serait une sacré coïncidence qu'elle soit juste une folle avec un tatouage sans lien avait cette histoire …

— Allen, je suis désolée … Je ne sais pas ce qu'ils sont devenus après la chute du météore. Je … j'en ai vu beaucoup qui … étaient tellement hypnotisés qu'ils se laissaient tomber dans le Cratère nord … Le mieux serait d'aller enquêté là-bas, mais nous avons perdu le contacte avec le continent nord, la WRO à envoyé un escadron, mais nous n'avons pas encore de nouvelle …

Rha c'était horrible, Tifa n'aimait pas annoncer les mauvaise nouvelle, elle n'aimait pas déprimer les gens, son job à elle, c'était de les motiver, de leur redonner espoir ! Vite, elle devrait trouver un truc.

— Je sais, tu pourrais rejoindre la WRO ? En travaillant avec nous, tu seras le premier au courant de ce qu'il se passe dans le monde, si ton amie fait parler d'elle quelque part, tu le sauras très vite.  



Tifa Lockheart
© Gasmask & Dark6Nika





Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dark6nika.deviantart.com/ http://ff-judgement-day.forumactif.org/t49-tifa-s-diary http://ff-judgement-day.forumactif.org/t34-l-ardoise-du-7th-heaven
Allen Keriel


Messages : 43
Date d'inscription : 06/12/2015
Age : 33

MessageSujet: Re: Tant d'années après.... [PV Tifa]   Mar 16 Fév - 10:27:31


Allen Keriel


VII

C’était le numéro que Macha avait de tatoué sur le bras gauche. Impossible de passer outre, il était gros ce tatouage, prenant la quasi-totalité de son bras, s’enroulant sur sa peau de façon abjecte comme un serpent autour de sa proie. A plusieurs reprises Allen lui avait proposé de le faire effacer par un spécialiste mais Macha avait toujours refusée. Elle disait qu’elle n’irait pas jusqu’à renier son passé et que même si ce dernier était triste et douloureux, il faisait partie d’elle et il avait constitué à la rendre telle qu’elle était.

Ce n’était pas la seule spécificité de Macha. Elle possédait beaucoup de robotique…. Cela en faisait davantage un être cyborg plus qu’une véritable humaine mais Allen s’était toujours appliqué à la voire malgré tout comme une de ses semblables. Pas une seule fois il ne l’avait considéré comme une sorte de robot. Pas une seule fois il l’avait regardé avec curiosité ou réticence. Elle avait beau être bien plus forte que lui, elle ne lui avait jamais fait peur…. Jusqu’à ce jour-là…. Celui où elle avait commencé à péter un plomb pour se mettre à tenir des propos incohérents.

Macha et Allen avaient passé beaucoup de temps ensemble… Ils formaient un couple improbable et aux yeux des habitants de Junon, qui fut leur ville d’accueil, ils devaient certainement passer pour des énergumènes étranges. Allen n’ignorait rien des ragots qui se racontaient sur eux mais il les avait toujours royalement ignorés. Il se fichait pas mal de ce qu’on pouvait dire sur lui, cela ne l’empêchait pas d’être heureux avec Macha. Parce que oui… Il était heureux auprès d’elle. Il l’avait aimé comme jamais il n’avait aimé personne. Il suffisait qu’elle lui adresse un sourire, un regard, pour chasser tous ses tourments et faire battre son cœur un peu plus fort….

Allen soupira. Repenser à cette époque lui faisait encore mal malgré les longues années de solitudes qui s’étaient écoulées depuis le départ de Macha. Il avait tout fait pour essayer de la haïr, pour la détester de tout son être. Quelque fois, quand il repensait à tout ce qu’elle lui avait dit avant son départ, quand il repensait aux actes infâmes qu’elle avait fait, il sentait une rage sombre s’immiscer dans son cœur. Il pensait avoir enfin réussi à la haïr de tout son être. Et puis il lui suffisait de regarder une photo comme celle qu’il tendait à Tifa pour se rappeler qu’elle était quelqu’un de douce et de délicate. Tout ce qu’elle avait fait n’était que le fruit d’une manipulation machiavélique dont elle n’était pas responsable….

Pouvait-on pardonner à quelqu’un des crimes épouvantables ? Le crime de ses propres parents ? Allen n’en était pas certain. Il pensait qu’il n’aurait la réponse qu’une fois Macha en face de lui. Il n’y a qu’à ce moment-là qu’il saurait qui de la haine ou de l’amour s’emparerait de lui.

— Oh, elle a reçu des greffes mécaniques ?

Allen acquiesça d’un signe de tête. Cette révélation ne semblait pas réellement surprendre Tifa. Elle n’était pas du genre à dédaigner les gens à cause de leur différence et puis elle avait dû voir tellement de choses étranges dans ce monde avec son périple auprès d’Avalanche… Ça n’allait certainement pas être une femme mi humaine mi robot qui allait la surprendre.

« Oui….  Elle possédait dans le dos des sortes de connectiques qui permettaient de la maintenir branchées aux câbles du tube mako dans lequel elle était emprisonnée. Jambes… Bras…. Elle paraissait être fait que de métal. Mais elle était humaine, elle avait sa propre volonté, son libre arbitre et sa façon de penser de manière autonome…. Jusqu’au jour où elle a paru possédée »


Il prit une longue inspiration tout en poussant le téléphone dans la direction de la barmaid. Allen n’avait même pas regardé la photo. A quoi bon, il la connaissait par cœur. Il l’avait longuement étudié pour essayer de déceler quelque chose qui lui aurait échappé. Y avait-il de la tromperie dans le sourire de Macha qui paraissait radieuse à ses côtés ? Y avait-il de la comédie ? Y avait-il au contraire que de la sincérité ? Allen ne savait plus…. Il était incapable de dire si la Macha qu’il avait aimée avait joué avec lui pendant tant de temps avant de lui dévoiler sa véritable nature. Ou bien si, comme il préférait le croire, elle avait été sincère et s’était laissé envouter par une force mystérieuse à laquelle elle n’avait pu résister.

— Vous êtes adorables tous les deux …


Allen piaffa d’agacement avant de lever son verre et de le boire d’une traite. Il le reposa bruyamment sur le comptoir avant de lever son regard vers Tifa. Adorables…. Et puis quoi encore ?

Le visage de Tifa se referma un instant. Elle paraissait chercher ses mots pour tenter de dire quelque chose qui n’allait certainement pas être au gout d’Allen. Ho bah… elle n’avait pas à se donner tant de mal pour essayer de l’épargner. Elle pouvait y aller à fond, Allen était blindé niveau sentiment et plus rien ne pouvait briser la carapace de fer derrière laquelle il s’était retranché.

Il l’écouta lui expliquer qu’elle ne l’avait jamais vu mais que son numéro ne pouvait signaler qu’une seule et unique chose : elle devait être un des nombreux clones de Séphiroth. Une nouvelle fois, Allen claqua la langue contre son palais avec agacement. Il s’était déjà douté de tout ça. Il n’était pas resté les bras croisés pendant des années et il avait fait de nombreuses recherches pour tenter de trouver une explication au comportement soudainement étrange de sa compagne. Alors pour le coup, ce que venait de lui dire Tifa ne lui apportait aucune information nouvelle. Cela ne venait que confirmer quelque chose dont il s’était douté depuis bien longtemps.

Une nouvelle fois, Tifa semblait prendre des pincettes pour s’adresser à lui et Allen s’accouda sur le comptoir et riva son regard glacial au sien. Il attendait qu’elle daigne enfin lui dire ce à quoi elle pensait et il dut se faire violence pour ne pas la presser de façon brusque ou acerbe. Finalement, il écouta la belle barmaid

— Allen, je suis désolée … Je ne sais pas ce qu'ils sont devenus après la chute du météore. Je … j'en ai vu beaucoup qui … étaient tellement hypnotisés qu'ils se laissaient tomber dans le Cratère nord … Le mieux serait d'aller enquêter là-bas, mais nous avons perdu le contact avec le continent nord, la WRO a envoyé un escadron, mais nous n'avons pas encore de nouvelle …

Le regard d’Allen se fit plus dur et il crispa ses mains tellement fort que la jointure de ses doigts en devenait douloureuse. Elle voulait lui dire quoi là ? Et c’était quoi ce ton mielleux qu’elle utilisait ? Le mercenaire fronça les sourcils sans la quitter du regard. S’il avait été dans un tout autre endroit, il aurait laissé éclater sa colère en envoyant son verre vide contre un mur de la pièce.

Comment ça «  ils se laissaient tomber dans le cratère nord » ? Ça voulait dire que Macha serait morte ? Ça voudrait dire que tout ce qu’il avait fait depuis des années aurait été vain ? Il aurait couru après un fantôme et il ne pourrait plus jamais la revoir ? Mensonge ! Balivernes ! Il refusait cette éventualité et il se leva tellement brusquement de son tabouret que ce dernier se renversa derrière lui

« C’est faux ! Macha ne se serait jamais jeté comme ça dans le cratère. Les autres peut être ! Mais pas elle ! Elle avait du caractère. Elle n’est pas du genre à se suicider stupidement ! »


Il ne s’était même pas rendu compte qu’il avait levé la voix et que ses deux mains s’était accrochées au comptoir du bar. Il essaya de reprendre un peu le contrôle de ses émotions et se passa la main sur le visage et dans les cheveux tout en fermant les yeux. Ça ne servait à rien de s’énerver contre Tifa. Elle n’y était pour rien…. Elle ne faisait que le renseigner sur une possibilité qu’il ne devait pas écarter. Même si cela lui était douloureux…..

— Je sais, tu pourrais rejoindre la WRO ? En travaillant avec nous, tu seras le premier au courant de ce qu'il se passe dans le monde, si ton amie fait parler d'elle quelque part, tu le sauras très vite.
 

Allen rouvrit les yeux et regarda son amie d’autrefois. Rejoindre la WRO…..

Avant qu’il ne s’échappe de Midgar avec Macha, Tifa lui avait proposé de rejoindre Avalanche et Allen avait refusé poliment. Depuis, il n’avait cessé de s’interroger sur ce qu’aurait pu être son futur s’il avait accepté l’offre de Tifa. Aurait-il sauvé Macha ? Ses parents seraient-ils encore en vie ? Aurait-il parcourut le monde avec Tifa, l’autre blond de la photo et les membres d’Avalanche ?

Pour le coup, Allen se sentait un peu perdu. Il essayait de peser le pour et le contre. Il se retourna pour ramasser son tabouret avant de se remettre assis dessus. Il regarda Tifa et fit glisser dans sa direction son verre vide.

« S’il te plait….. »

Quoi ? Il était majeur et personne n’avait le droit de l’interdire de s’alcooliser si l’envie lui prenait. Il était client et du moment qu’il avait de quoi payer, elle ne pouvait refuser de le servir une nouvelle fois.

« Qu’est-ce que je vais devoir faire si je rejoins la WRO ? Tu me parles de travailler avec vous…. Ca sera quoi le job en réalité ? »

Allen récupéra son portable. La photo de Macha et lui le narguait toujours sur le pétait écran lumineux. Il la regarda un instant avec nostalgie et tristesse avant de fermer son phs qu’il rangea dans sa poche. Son regard se releva vers Tifa avec une lueur de détermination

« Si c’est le seul moyen de la retrouver alors ok…. Va pour la WRO….. »





Revenir en haut Aller en bas
Tifa Lockheart
Administratrice

Messages : 1343
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 23
Localisation : Du côté de chez Swan ♪

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 25 ans
• More:

MessageSujet: Re: Tant d'années après.... [PV Tifa]   Mer 17 Fév - 15:40:53

Lets fight it together
Ƹ̴Ӂ̴Ʒ
We can help each other
Tifa
&
Allen


 

 



 

 

ティファ
Tant d'années après ....

En voyant son vieil ami s'emporter, Tifa ne put s'empêcher d'imaginer quelle épave elle serait devenue si elle n'avait jamais retrouvé Cloud il y a cinq ans et si elle avait passé tout ce temps à le chercher désespéramment. Elle resta parfaitement calme mais évita de le regarder avec trop compassion, elle savait que manifester un tel sentiment était parfois pire que tout, car cela signifiait que vous aviez de bonnes raisons d'en avoir besoin … et cela voulait bien dire le pire. Elle jeta simplement un œil vers le seul client qui était encore en salle, en train de lire son journal devant sa tasse de café refroidie. Tifa lui fit un simple signe de tête pour assurer qu'elle maîtrisait la situation et reposa un regard compréhensif sur le brun au sang chaud. Elle préféra cependant garder le silence et ne fit aucune remarque sur les protestations de son camarade ; aller dans son sens pourrait avoir l'air faux et elle n'allait en aucun cas insister pour le contredire !

Elle aurait aimait faire tellement plus pour l'aider … et si elle n'avait pas les enfants à charge et que le nord n'était pas devenu si dangereux, elle serait sans doute partie avec lui, là, maintenant. Un petit coup de téléphone à Cloud et ils seraient partis tous les trois ! Voir avec toute l'équipe ! Après tout, cela faisait bien longtemps qu'ils ne s'étaient pas tous réuni, ça aurait été l'occasion, car même s'ils avaient tous fait leur vie de leur côté, chacun savait très bien que les autres étaient près à répondre à n'importe quel appel de détresse. Mais voilà, ce n'était pas si simple, il y avait les enfants, et par les temps qui court, tous ses camarades étaient déjà chargés de missions très importantes. Tout ce qu'elle put faire, ce fut de le resservir une troisième fois. Elle ne connaissait pas vraiment sa résistance à l'alcool, mais elle pouvait au moins lui accorder ça, il avait encore l'air à peu près lucide. Aussi lucide qu'un gars dont elle vient de détruire le morale.

Le petit brun s'enquit tout de même de la proposition de la barmaid, réclamant plus ample information. Qu'il rejoigne la WRO serait sans doute bénéfique à tout le monde, car ils pourraient les aider, mais lui aussi ça l'aiderait et au moins il ne serait plus seul … elle pourrait l'avoir à l’œil. Enfin, à priori, si elle ne se fait pas manger par un gros poisson entre deux. Mais il n'y avait pas de raison que ça arrive, pas vrai ?

— Tout dépend de ce que tu peux et veux faire, il y a énormément de corps de métier dans la WRO. Le mieux c'est que tu te rendes là-bas, tu seras bien guidé.

Il avait l'air partant, bien que ce soit plus par résignation qu'autre chose. Elle lui sourit, de cet air doux et quasi maternel dont elle seule avait le secret. Elle avait l'impression que malgré les années, ils avaient déjà retrouvé leur relation d'avant. Ils n'étaient peut-être pas les meilleurs amis du monde, ils ne se connaissaient pas par cœur ou ce genre de chose, mais ils se faisaient confiance et Tifa voyait Allen comme un de ces poussins dont elle aimait prendre soin. Déjà à l'époque, elle le voyait un peu comme un petit frère ou un petit neveux qu'elle s'efforçait de guider sur la bonne voie – enfin, si on considère que le terroriste est une bonne voie …

— Qu'est-ce que tu dirais d'une part de gâteau aux pommes ? Cadeau de la maison.

Elle ne le laissa pas répondre et lui en servit une. Mama-Tiftif avait décidé qu'il devait manger, et c'est vrai qu'il était maigrichon en y regardant de plus près ! Allez, s'ils restaient dans le coin, elle allait se faire un devoir de l'engraisser avec de la bonne popote made in Tiftif. Et non, rien de griller ou de top poivré … tant qu'il ne la mettait pas en colère. Et puis, après trois verres de vin, elle devait s'assurer qu'il n'était pas à jeun.

— Allez, mange. Tu ne voudrais pas me vexer ? Ajouta-t-elle avec un sourire pour le convaincre.  



Tifa Lockheart
© Gasmask & Dark6Nika





Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dark6nika.deviantart.com/ http://ff-judgement-day.forumactif.org/t49-tifa-s-diary http://ff-judgement-day.forumactif.org/t34-l-ardoise-du-7th-heaven
Cloud Strife


Messages : 215
Date d'inscription : 23/05/2014
Age : 23
Localisation : Sur la Planète

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 26 ans
• More:

MessageSujet: Re: Tant d'années après.... [PV Tifa]   Ven 22 Juil - 22:57:30


Tant d'années après

Allen & Cloud & Tifa

Au loin, on pouvait entendre un bruit sourd se rapprocher à vive allure. Très vite, le son se mua en pétarade qu'un crissement de pneu arrêta net et le calme relatif de la rue sembla alors revenu. Pourtant, quelques secondes plus tard, la porte du bar s'ouvrit pour laisser entrer une touffe blonde que la propriétaire des lieux connaissait bien…

« Je suis rentré, annonça le nouveau venu d'un ton un peu brusque mais nullement dénué d'affection. »

Il n'y avait pas grand-chose à ajouter de toute façon. Tifa s'occupait du reste et sa curiosité lui suffisait pour alimenter seule la conversation. Cloud partait en livraison pour quelques jours et il revenait toujours en un seul morceau. C'était l'essentiel et ce genre de rituel insignifiant faisait désormais partie de leur train-train quotidien.

Alors qu'il s'attendait à un flux de protestations et de remontrances pour s'être absenté aussi longtemps, le jeune homme n'essuya aucune remarque, tant et si bien qu'il se sentit obligé de chercher du regard les yeux de sa geôlière. La gérante du Septième Ciel était bien là. Cloud se plut à redécouvrir la longue natte et le visage qu'il connaissait par cœur. Le yeux noisettes de la demoiselle était dirigé vers un client qui semblait sous le poids de plusieurs émotions contradictoires. C'était comme si les charmes de la barmaid l'avaient frappé de plein fouet.

Les yeux bleus du mercenaire s'arrêtèrent vers un morceau de tarte aux pommes que Tifa tendait à son invité. Un bref grognement au niveau de son ventre lui rappela aussitôt qu'il n'avait pas encore mangé et que la cuisine de son amie d'enfance était sacrément bonne. Si Tifa sortait l'argument de la tarte aux pommes, elle ne plaisantait pas !

Cloud s'avança donc de sa démarche habituelle, à la frontière entre nonchalance et piètre gaucherie, en direction du bar où l'attendait un met des plus délicieux. Il salua d'un regard la jolie serveuse, mais retrouva aussitôt sa principale préoccupation. Il s'empara sans attendre d'une large part de la pâtisserie qui traînait sur le comptoir et que la jolie brune n'avait pas encore pu ranger. C'était pour lui aussi d'abord... !

« Je serai toi je la mangerai sans faire d'histoires, déclara-t-il sèchement à l'attention du client qui lui paraissait tout à coup un brin… minuscule. La proprio n'est pas très commode quand on critique ce qu'elle cuisine. »

Finalement leurs petites habitudes étaient parfois contrariées. Cloud avait essayé d'avoir l'air sympathique sans réelle motivation, si ce n'est de s'emparer d'une sucrerie. Son forfait accompli, il se redressa et recula du comptoir.

« Merci pour la tarte ! dit-il à l'attention de la cuisinière tout en s'éloignant, le gâteau dans une main, comme s'il se rappelait d'un semblant de règle élémentaire de politesse. »

© Grey WIND.



Merci Tifa <3
Revenir en haut Aller en bas
Allen Keriel


Messages : 43
Date d'inscription : 06/12/2015
Age : 33

MessageSujet: Re: Tant d'années après.... [PV Tifa]   Sam 23 Juil - 7:51:10


Allen Keriel


Il n’aurait pas su dire depuis combien de temps il était arrivé au Septième Ciel. Il avait l’impression d’avoir posé ses fesses sur le tabouret haut du bar depuis des heures entières. Pourtant il était certain que ce n’était pas le cas. C’était peut-être l’épuisement global qui lui donnait cette impression-là ? Cela faisait tellement longtemps qu’il parcourait la terre entière à la recherche de Macha. Sans oublier les missions qu’il remplissait pour se donner de quoi vivre. Quand il y réfléchissait bien, il n’avait même pas de chez lui… Aucun endroit accueillant pour se reposer et se ressourcer… Il vivotait d’auberge en auberge au gré de son parcourt interminable sans qu’il ait l’impression de réussir à voir un jour la fin de ce périple qui durait depuis trop longtemps.

Tifa avait de la chance. Elle avait le septième ciel. Un foyer qu’elle avait réussi à rendre agréable et chaleureux malgré la ville de Edge qui était tout le contraire. Qu’un ramassi de taule, de métal, de ruines…. Edge était qu’une ville affreuse en réalité. Mais Le septième ciel faisait un peu office de havre de paix. Au delà du bâtiment en lui-même, c’est la famille que Tifa avait créée qui rendait tout cela bien plus chaleureux encore. Il suffisait de voir les quelques photos qui agrémentaient le mur derrière le comptoir en bois laqué. Malgré tous les événements qui s’étaient produit, elle semblait être heureuse et Allen en était satisfait. Il aurait aimé pouvoir lui montrer que lui aussi, il avait réussi sa vie. Mais c’était bien loin d’être le cas et il s’en voyait navré.

Alors qu’elle lui servait un nouveau verre d’alcool, il l’écouta parler de la perspective de carrière à la WRO. Visiblement, il y avait la possibilité d’avoir un emploi varié dans différents domaines. Peut être qu’Allen pourrait joindre l’utile à l’agréable…. Il n’irait pas jusqu’à dire qu’un travail fixe lui permettrait de s’offrir un logement décent mais bon… s’il pouvait obtenir davantage d’information sur Macha tout en économisant ses forces et ses kilomètres à parcourir Gaia… c’était tout bénef. Il avait beau être encore très jeune, voyager ainsi sans répits n’était pas quelque chose qu’il pourrait continuer à faire encore longtemps. Son corps montrait déjà quelques signes de faiblesse dus à la fatigue et à la rigueur qu’il s’imposait pour réussir à la retrouver.

— Qu'est-ce que tu dirais d'une part de gâteau aux pommes ? Cadeau de la maison.

Perdu dans ses pensées et dans la contemplation de son verre de nouveau rempli, Allen sursauta un peu sur sa chaise quand elle fit glisser devant lui une assiette à dessert contenant une part de tarte faite maison et dont les pommes avaient une douce couleur caramélisée.

Le regard gris d’Allen passa de Tifa à la tarte. C’était une sensation étrange. Un peu comme s’il était retombé en enfance et qu’il attendait l’approbation de ses parents pour toucher quelque chose dont il n’aurait normalement pas eu le droit. Son hésitation dura quelques instant avant qu’il se saisisse de la petite cuillère en métal qui reposait paresseusement sur le bord de l’assiette.

— Allez, mange. Tu ne voudrais pas me vexer ?

Un très léger sourire étira ses lèvres

« Je…. Merci »

Il n’y avait rien d’autres à ajouter.

Une tarte aux pommes…. C’était un dessert simple mais ça faisait une éternité qu’il n’en avait pas mangé. Depuis qu’il avait quitté Midgar et ses parents…. C’est vous dire ! La tarte aux pommes avait toujours été le dessert préféré de son père et sa mère en faisait une tous les vendredis soirs pour fêter la fin de la semaine et le début du weekend end. C’est en replongeant dans ce souvenir très lointain qu’Allen coupa un morceau de la tarte avec le bout de sa cuillère. Il allait s’apprêter à la prendre pour l’avaler lorsque ….

« Je suis rentré »

Allen tourna la tête sur le côté gauche en direction de la porte qui venait de s’ouvrir pour laisser entrer le mec blond qu’il reconnaissait comme étant celui de la photo. Cloud….  Son regard le darda des pieds à la tête avant de tourner la tête de nouveau, désintéressé par l’arrivé de ce nouveau venu qui avait l’air aussi sympathique que coiffé en bordel…. Ce n’est pas peu dire.

Il entendit le bruit des pas de Cloud approcher de l’endroit où il se trouvait avec Tifa. Il le regarda discrètement se servir une copieuse part de tarde qu’il fit glisser dans une assiette sans même demander la permission à Tifa. Quoique…. Il était aussi chez lui après tout….

Le regard particulier de cloud croisa un instant celui si métallique d’Allen. Ce dernier n’avait toujours pas gouter le dessert et il jouait davantage avec sa cuillère plus qu’autre chose

« Je serai toi je la mangerai sans faire d’histoires, La proprio n'est pas très commode quand on critique ce qu'elle cuisine. »

Allen tourna la tête vers Tifa. Ha tiens donc ? La maitresse de maison était susceptible si on venait à critiquer sa nourriture ? Ça donnait presque envie à Allen de venir la taquiner en lui disant que sa tarte était tellement imbouffable que même des chocobos affamés n’en voudraient pas !

Allen reposa sa cuillère et préféra plutôt vider son verre de vin avant.

«  Sauf que tu n’es pas moi….. »

Il reposa bruyamment le verre sur le comptoir tout en s’insultant mentalement. Crétin ! Abrutit ! Si ça se trouve, le Chococloud essayait juste de dire un truc sympa. Mais c’était visiblement plus fort qu’Allen. Il n’arrivait pas à se contrôler quand il se trouvait en présence de personne qu’il ne connaissait pas. La barrière qu’il avait dressée pour se protéger d’autrui était bien plus difficile à abattre qu’il ne l’aurait pensé.

A peine ses mots eurent franchi la barrière de ses lèvres qu’il les regretta aussitôt. Il pouvait déjà sentir le regard courroucé de Tifa qui se posa sur sa nuque baissée. Elle devait avoir les poings sur les hanches, comme elle le faisait autrefois lorsqu’elle l’enguirlandait après qu’il ait fait une bêtise. C’est pourquoi, pour se prémunir de ce regard assassin, il préféra reprendre en main sa cuillère pour finalement avaler un premier morceau de pâtisserie. Elle était délicieuse…. Ferme, fondante et croustillante…. Allen n’avait rien mangé d’aussi bon depuis des lustres ! Ça changeait de la bouffe fadasse servie dans les auberges

«  Elle est très bonne…. Merci encore Tifa »


Il leva un peu son regard vers elle alors que Cloud s’était emparé de sa part et la remerciait avant de se décaler. Quoi ??? Il allait s’en aller ? Hep la ! Non ! Allen aurait aimé lui poser des questions ! Bon… oui… Cloud ne serait peut-être pas enclin à lui répondre après s’est fait envoyer sur les roses de la sortes… Aussi, Allen tourna la tête vers lui avant de soupirer

« Excuse-moi… Pour ce que j’ai dit.. je… bref… je m’appelle Allen Walker je suis un ami de Tifa… »

Il lui adressa un regard comme pour la pousser à confirmer ses propos.

«  Je voulais te parler »





Revenir en haut Aller en bas
Tifa Lockheart
Administratrice

Messages : 1343
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 23
Localisation : Du côté de chez Swan ♪

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 25 ans
• More:

MessageSujet: Re: Tant d'années après.... [PV Tifa]   Sam 23 Juil - 14:27:36

Lets fight it together
Ƹ̴Ӂ̴Ʒ
We can help each other
Tifa
&
Allen, Cloud


 

 



 

 

ティファ
Tant d'années après ....

Elle avait réussi à convaincre le petit vagabond d'avaler sa part de tarte quand le ronronnement familier d'un moteur se fit entendre depuis l'extérieur. C'était une sensation étrange, mais alors que c'était elle qui restait ici en attendant son retour, elle avait toujours le clair sentiment de ''rentrer à la maison'' lorsqu'elle entendait ce bruit. Son précieux ami d'enfance fit alors bientôt son entrée, mais elle fut soudainement préoccupée par le sale gosse qui s'était finalement ravisé quant à la dégustation de cette tarte qu'elle s'était donnée tant de mal à préparer ! Bon en fait, elle ne s'était pas donné tant de mal, en vérité, elle préparait ce genre de pâtisserie comme on fait cuir des pâtes maintenant. Mais quand même, c'était fait avec amour, alors qu'il le mange, son amour !

La brune reposa son regard tendre sur son ami d'enfance qui approchait, et comme elle était définitivement entourée de gosse mal élevé, ce dernier se jeta aussitôt sur une part de tarte. Oh, qu'il se serve sans demander ne la dérangeait pas, au contraire, cela lui faisait plaisir qu'il se jette de lui-même sur sa cuisine, mais là, monsieur Strife exagérait !

— Eh, tu pourrais te laver les mains avant de tripoter ma tarte. Le sermonna-t-elle gentiment, toujours de cette voix bienveillante dont elle seule avait le secret. Et puis, sa petite remontrance devait être bien décrédibiliser par la douceur de ses yeux grenats, cette tendresse, ce regard qu'elle ne réservait qu'à lui.

Le chocobo sauvage sembla bien vouloir la soutenir, mais cela n'était finalement que pour mieux la vanner. A cela, elle répondit en plissant légèrement les yeux, elle n'avait pas encore mis les poings sur ses hanches, alors il avait encore une chance de ne pas être privé de dessert, mais c'était son dernier avertissement. Pourtant, elle souriait, pas peu fière que son ami soit bien conscient des risques de vivre ici. Le sourire de la matrone s'effaça devant la réponse de Allen, restant à mi chemin entre réprobation et indulgence, elle servit finalement un sourire désolé à Cloud, lui faisant un petit signe de tête pour l'intimer silencieusement de ne pas le prendre mal. Mais voilà que le chocobo sauvage semblait déjà vouloir s'enfuir vers d'autres vertes prairies, Tifa voulu le retenir, mais Allen la devança.

— Excuse-moi… Pour ce que j’ai dit.. je… bref… je m’appelle Allen Keriel je suis un ami de Tifa…  

— On s'est rencontré peu de temps après mon arrivée à Midgar, compléta-t-elle en hochant la tête et on s'est perdu de vue peu de temps avant ton arrivée y a cinq ans.

Alors que Allen exprimait ses intentions, Tifa se décala légèrement sur le côté pour dégager l'accès à l'évier et fit signe à son ami d'enfance de venir se laver les mains. Même si elle n'avait pas vraiment eu l'occasion de lui poser ses traditionnelles questions de mère poule, elle profita de ce moment pour l'examiner de haut en bas, en large et en travers pour s'assurer qu'il n'était pas blessé. Visiblement, tout devait bien s'être passé … ce qui lui aurait habituellement tout de même valu des remontrances, car dans ce cas, il n'avait aucune raison pour avoir mis autant de temps. Elle pouvait bien le lui épargner pour cette fois, car il était quand même rentrer bien avant l'heure de dîner et elle n'était ni sa mère, ni sa femme – malheureusement – alors il fallait bien qu'elle le laisse vivre sa vie. Mais c'était plus fort qu'elle … Tifa avait de sérieuses tendances castratrice.

— Allen cherche une amie, je lui ai conseillé de se tourner vers la WRO, mais tu pourras peut-être mieux le renseigner que moi.  



Tifa Lockheart
© Gasmask & Dark6Nika





PS : Allen Walker, hein ? =p



Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dark6nika.deviantart.com/ http://ff-judgement-day.forumactif.org/t49-tifa-s-diary http://ff-judgement-day.forumactif.org/t34-l-ardoise-du-7th-heaven
Cloud Strife


Messages : 215
Date d'inscription : 23/05/2014
Age : 23
Localisation : Sur la Planète

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 26 ans
• More:

MessageSujet: Re: Tant d'années après.... [PV Tifa]   Dim 24 Juil - 23:02:36


Tant d'années après

Allen & Cloud & Tifa

« Sauf que tu n'es pas moi. »

Les mots étaient partis au quart de tour. L'étranger devait très certainement éprouver de grandes difficultés à garder sa langue dans sa poche ou tout du moins à la tourner au moins sept fois dans sa bouche avant de lancer ce genre de réplique peu encline à la sympathie. Nullement blessé par ce genre d'invitation à se mêler de ses affaires, Cloud haussa les épaules et, après avoir sobrement remercié son amie, préféra tourner les talons vers des environnements plus propice. Sa moto avait bien besoin d'un peu d'entretien après la longue route qu'il avait faite et astiquer un peu sa carrosserie serait une bonne solution pour occuper son esprit et oublier un peu les signes avant coureur du désastre à venir. Le monde ne tournait pas rond. Les monstres ne cessaient de s'ameuter, toujours plus nombreux, aux alentours de la région de Midgar, ce qui compliquait la plupart de ses livraisons. Oui, il avait bien envie de s'occuper un peu de son bolide. Cela laisserait le temps à Tifa de s'entretenir avec son invité si... loquace.

« Excuse-moi… Pour ce que j'ai dit… Je… Bref… Je m'appelle Allen Walker : je suis un ami de Tifa... »

Sans pour autant arrêter sa marche vers la liberté, le mercenaire tourna la tête en direction du garçon aux cheveux noirs pour lui jeter un regard quelque peu suspicieux. Fort heureusement, l'étranger ne commença pas à lui raconter sa vie comme beaucoup de gens sur cette planète se sentait obligé de le faire et se contenta simplement de décliner son identité et ce qu'il représentait pour la propriétaire du bar. Cloud n'avait jamais vu ce supposé ami mais ne se formalisa pas que Tifa ne lui eut jamais parlé de ce brun ténébreux. Toutes les jeunes filles avaient besoin de conserver leur jardin secret après tout.

« Cloud, se contenta-t-il de rétorquer pour achever ces présentations bancales et reprendre son chemin vers la porte avec nonchalance, tout en mordant sans ménagement dans sa part de tarte. »

« On s'est rencontré peu de temps après mon arrivée à Midgar et on s'est perdu de vue peu de temps avant ton arrivée il y a cinq ans, se sentit-elle obligée de compléter. »

Cette fois-ci, le mercenaire s'arrêta et, tout en avalant la bouchée qu'il avait encore dans le gosier, se retourna pour regarder à tour de rôle son amie et le dénommé Allen pour revenir à nouveau vers les yeux noisettes de la gérante du Septième Ciel. Il ne put s'empêcher de réprimer un soupir de dépit. Lui qui pensait éviter les détails sur la vie des gens du coin… c'était, une nouvelle fois ratée. Après tout, ce qu'il en pensait, c'est que c'était louche quand même que Tifa se croit contrainte d'apporter ce genre de précision. Elle pouvant quand même faire ce qu'elle voulait de son temps libre quand même ! Et tout en ruminant cette pensée, le blond se retrouva surpris à contracter quelque peu son ventre et retenir ainsi sa respiration. Non, vraiment ; elle n'avait aucun compte à lui rendre...

Melle Lockheart se décala légèrement de sa place pour offrir un accès direct à l'évier où elle essuyait les verres des consommateurs. Le regard qu'elle lui lançait ne laissait aucune alternative à Cloud, elle comptait bien qu'il se les lave ses mains finalement. Cloud leva les yeux au ciel et, après un dernier soupire, obtempéra et acheva d'engloutir sa pâtisserie avant de rejoindre la demoiselle. Une fois de l'autre côté du comptoir, il se courba légèrement et entreprit de frotter ses mains avec du savon et des les rincer en silence. Lorsqu'il se redressa, il remarqua que Tifa le regardait avec insistance et détourna aussitôt ses yeux bleus Mako. C'était ridicule ce genre de rituel… Il allait bien.

« Allen cherche une amie, déclara-t-elle finalement, Je lui ai conseillé de se tourner vers la WRO, mais tu pourras peut-être mieux le renseigner que moi. »

Et voilà ! Le piège s'était finalement refermé sur lui. Il allait avoir le droit à un interrogatoire en fin de compte, mais un interrogatoire saupoudré de détails croustillants sur la vie affective du jeune homme. Il y avait des jours où Cloud se demandait si la vie n'était peut-être pas une espèce de jeu vidéo où tout le monde avait un rôle à tenir et un texte à déblatérer. C'était Cid l'expert pour ce genre d'entretien, pas lui !

« La WRO, hein ? »

Le blond soupira à nouveau et s'accouda au comptoir l'air songeur. Ses rapports avec Reeve s'étaient quelque peu tendus depuis que celui-ci avait accepté d'enrôler Denzel. C'était trop tôt pour le laisser affronter ce genre de soucis et il avait beau eu manifesté son mécontentement, on n'avait pas pris en compte son avis. D'ailleurs… ça faisait bien un petit moment qu'il n'avait pas eu de nouvelles du chef.

« Sauf que je ne suis pas guide touristique, protesta Cloud avant de fixer Allen, Qu'est-ce que tu veux savoir ? »

Tifa lui payerait ce genre d'entretien qui était bien plus ennuyeux que son éternel interrogatoire pour savoir s'il allait bien… Réflexion faite, il préférait quand elle marquait ce genre d'intérêt...

© Grey WIND.



Merci Tifa <3
Revenir en haut Aller en bas
Allen Keriel


Messages : 43
Date d'inscription : 06/12/2015
Age : 33

MessageSujet: Re: Tant d'années après.... [PV Tifa]   Lun 25 Juil - 12:41:32


Allen Keriel



Allen avait toujours été du genre à faire les choses et à ne réfléchir qu’après coup. Quelque fois cela pouvait avoir des conséquences assez dramatiques dans le sens où faire machine arrière était, dans la majorité des cas, impossible. Après, ce n’était pas non plus la fin du monde. Allen n’était pas le seul dans ce cas et il assumait parfaitement chacune de ses paroles en trop ou chacun de ses coups de gueules inutiles.

Le blond venait à peine d’arriver qu’il songeait déjà à s’enfuir non sans avoir fait le plein de glucides en s’emparant de la tarte cuisinée par Tifa. La même tarte qui trainait toujours dans l’assiette d’Allen et dont il avala un morceau du bout des lèvres. Puis un autre…. Et encore un autre… Pour finalement l’engloutir entière bien plus rapidement qu’il ne l’aurait souhaité. Il n’avait même pas pu profiter plus longuement de ce délice du palais que venait de lui offrir son amie d’antan.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que les présentations furent brèves ! Cloud se contenta juste d’énoncer son prénom. Et Allen s’insulta mentalement en se disant que ça partait déjà d’un bon pied entre eux. S’il avait réussi à tenir sa longue, peut être que l’amoureux transi de la barmaid aurait été plus enclin à engager la conversation. Après tout, il avait bien essayé de se montrer sympathique dés son arrivée. C’est Allen qui l’avait dégagé sans sommation. Tss…. Toujours cette fâcheuse habitude de se sentir persécuté par tout le monde. Toujours cette méfiance et cette réticence à pouvoir accorder sa confiance à autrui.

Heureusement que Tifa était là pour faire un peu le tampon entre les deux garçons. Elle n’était pas une entremetteuse mais pas loin ! Elle était là aussi pour jouer la maman poule auprès de l’autre mercenaire qui semblait habitué à la disciple de la maitresse des lieux. Comme quoi c’était bien la peine d’avoir une grosse moto capable de vous amener à l’autre bout du monde si c’était finalement pour avoir un collier et une laisse autour du cou… C’est qu’il était docile en plus le labrador Strife… Il allait tranquillement obtempérer en se lavant les pognes sous le robinet que sa maitrise lui avait indiqué. Allen observait la scène avec un certain amusement et dégout. Beaucoup auraient pu les trouver mignon à agir de la sorte. Allen, lui, les trouvaient d’un pathétique…. Etre amoureux est nul…. C’est prendre le risque d’avoir de l’attachement. Et donc de la tristesse quand on venait à perdre cette personne que l’on chéri plus que tout. Cloud et Tifa finiraient bien par s’en rendre compte un jour ou l’autre. C’était inévitable. Fatalité…. Il ne leur souhaitait pas, évidemment, mais Allen savait que cela se produirait immanquablement. Comme pour lui….

« La WRO, hein ? »

C’était quoi ce regard suspicieux ? Visiblement il y avait quelque chose qui clochait avec cette organisation que Cloud ne semblait pas réellement porter dans son cœur. Pour le coup, Allen se demandait si il devait être méfiant ou si c’était une si bonne idée que ça de se joindre à eux.

« Sauf que je ne suis pas guide touristique, Qu'est-ce que tu veux savoir ? »

Non ça c’est clair que s’il était guide touristique, il n’aurait pas beaucoup de clientèle ! Aimable comme il l’était, on ne se presserait pas à son agence pour une virée à la découverte de Gaia !!! Et puis il croyait quoi ? Qu’Allen s’amusait à parcourir le monde comme s’il était en croisière ? C’était insultant ! Il avait risqué sa vie plusieurs fois et se voir inférioriser de la sorte avait quelque chose de profondément désagréable et blessant. Mais peut être que sa Seigneurie Strife se croyait tout puissant sous prétexte qu’il avait anéanti Sephiroth ? Se croyait-il être le dieu de ce monde a qui tous les pauvres humains devaient être reconnaissant pour pouvoir continuer à vivre ? Allen en avait la nausée…. Ses mains se crispèrent davantage sur le rebord du bar tandis que ses yeux d’un gris métallique glacial ne lâchaient plus ceux de Cloud.

Calme toi….. Calme toi….. Calme toi….
, ne cessait-il pas de se répéter pour s’empêcher de retourner le reste de la tarte dans le visage angélique de son vis-à-vis .

Au lieu de ça, il prit une inspiration et croisa ses bras sur la poitrine en reprenant contenance.

« Je cherche une femme…. Elle a subi des expériences de la ShinRa. Il parait que t’en connait un rayon sur le sujet. C’est pour savoir si tu n’aurais rien vu, entendu ou appris à son sujet que je suis la »


Une nouvelle fois il prit son phs qu’il fit glisser en direction de Cloud. Une photo valait mieux que n’importe quelle description. Strife était réputé pour avoir parcouru chaque racoin de ce monde. Il y avait donc fort à parier qu’il avait peut-être pu avoir des infos sur Macha. Elle avait peut être même croisé sa jour à un moment donné….

« Je ne sais pas de quel projet elle faisait partie. Elle a un VII tatoué sur le bras. Elle aurait été aperçue au cratère nord pour la dernière fois et depuis plus rien. Ca te parle ? »


Allen récupéra son téléphone qu’il clappa avant de le ranger dans sa poche. Il glissa un regard à Tifa. Elle paraissait soucieuse et il se demandait bien pourquoi. Est-ce parce qu’elle redoutait que Cloud s’enfui de nouveau sur sa moto dès qu’il aurait le ventre rassasié ? Est-ce parce qu’elle craignait que Strife apprenne un nouveau tragique à Allen ? La mort confirmée de Macha peut être ? Elle s’imaginait sans doute qu’il serait abattu et éploré d’apprendre une si triste nouvelle. Mais la seule chose qui attristerait Allen serait de ne pas avoir pu la tuer de ses propres mains pour s’assurer personnellement qu’elle ne reviendrait plus faire du mal à quique ce soit…. Du moins… Allen aimait se persuader que telle serait sa réaction… même si…. il se saurait profondément malheureux jusqu’à la fin de sa vie si elle n’était plus là.





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Tant d'années après.... [PV Tifa]   Aujourd'hui à 5:05:10

Revenir en haut Aller en bas
 

Tant d'années après.... [PV Tifa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Après tant d'années, tu n'as pas changé (pv William)
» [Val d'Arryn] Retrouvailles après tant d'années (PV : Ashara)
» Des années après... [PV Emma]
» [FANFIC] Harry, des années après
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy VII - Judgement Day :: Midgar :: Edge :: 7th Heaven-