RemonterDescendre



 

Partagez | .
 

 The Rescue Squad

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sélès Shinra


Messages : 172
Date d'inscription : 11/10/2014
Localisation : Base de Corel

::PASSEPORT::
• Age du personnage:
• More:

MessageSujet: The Rescue Squad   Sam 23 Avr - 23:47:52

Chanteuse en détresse
If you have made mistakes, even serious mistakes, there is always another chance for you. And supposing you have tried and failed again and again, you may have a fresh start any moment you choose, for this thing we call 'failure' is not the falling down, but the staying down.
Ses sentiments en désordre lui donnèrent le mal des transports et quelques camarades d’armes ne manquèrent pas de remarquer sa lividité inhabituelle. Quelque chose était arrivé, elle en était de plus en plus persuadée. La terrible confirmation se fit sous forme de coup de fil, tandis que la jeune femme avait pénétré le hall principal du QG et se dirigeait vers les ascenseurs. « Sélès », répondit-elle en décrochant sur son PHS. « Bonjour madame. Je vous transfère un appel », la prévint la standardiste (qui devait être à quelques mètres d'elle !) avant de la mettre en relation avec la personne dont la blonde reconnut aussitôt la voix. Sa fille, Reanbell. Voilà, il y avait un très gros problème, elle le sut tout de suite. Pour que Reanbell daigne l’appeler, c’était déjà très effrayant ! Sa fille réclama la présence de Vincent Valentine. Pourquoi ? Oui Sélès le connaissait de nom, de visage et un peu de caractère, mais pourquoi spécialement lui ? C’est qu’elle n’était au courant que de la moitié des mystères le concernant, et encore ! En quoi pourrait-il vraiment aider s’il y avait eu une attaque ? Ils étaient en manque de soldats ? Sélès en proposa d’office mais Reanbell lui éclaircit la situation, la laissant dans un plus grand désarroi encore. Son fils aurait eu affaire à un Tsviet, et pas n’importe lequel ! « Quoi … ? » murmura t-elle tout doucement. Sa voix si basse tomba comme une goutte d’eau dans le silence. Elle n’avait pas entendu ce qu’elle venait d’entendre, et à moitié de comprendre… n’est-ce pas ? C'était un cauchemar... Les Ténèbres… Chancelante, la blondinette regarda autour d’elle avec la mine effarée d’une bichette piégée. Comme si Vincent Valentine allait apparaître sous son nez par magie, n’importe quoi ! Ressaisis-toi Sélès ! « ... »

Et voilà que sa fille Reanbell, qui lui avait à peine adressée la parole pendant tout ce temps, et qui prétendait vouloir rendre service en amenant du renfort, lui demandait de rester sagement à la "maison" pendant que Rufus devait vivre l’enfer. Elle lui donnait des ordres ! Non mais c’était le pompon… et elle lui sortit ça d’un ton à la "votre opérateur de téléphonie mobile n'est pas pris en charge", qui plus est ! Sélès était en plein pic de tension alors autant dire que ça ne passa pas du tout. Elle adorait plus que tout ses enfants mais il ne fallait pas la prendre pour une poire. Rufus en avait déjà pris pour son grade quand il avait essayé et ce fut autour de sa sœur : « Mêle-toi de ton cul ! » vociféra t-elle farouchement avant de lui raccrocher au nez. Son esprit en état d’urgence lui avait rappelé qu’elle était en possession du numéro de Vincent. Une chance incroyable ! Les deux individus auraient très bien pu ne jamais se rencontrer. La blondinette pesta à voix haute tout en fouillant son répertoire de ses doigts tremblants : « Et en plus, elle me vouvoie aussi, cette idiote ! ».

Le cœur de la jolie blonde fit un bond de soulagement en entendant leur sauveur décrocher rapidement, elle passa de lionne à chaton : « Vincent bonjour, c’est Sélès ». Il devait déjà le savoir, il avait son numéro ! Mais était-elle en état de réfléchir convenablement ? Non. Il en allait de la vie de son fils, son premier né, son unique garçon... « Je suis au QG de Corel. S’il-te-plait, est-ce que tu peux me rejoindre au plus vite ? Je suis désolée mais … c’est très urgent », demanda t-elle, sa gorge nouée lui donnant une voix de petite fille. C’était malgré elle et non volontaire. Il n’y avait pas besoin de fioriture pour le convaincre. Sélès avait déjà pu constater la gentillesse et l’altruisme sans limite du brun ténébreux. Il ne fallait pas se fier à son allure intimidante.

Pressée de le trouver au plus vite, la jolie blonde fit volte-face pour courir vers l’extérieur mais, en deux pas, percuta de plein fouet (et de pleine force) une silhouette de bonne carrure. Sélès recroquevilla ses mains contre elle, fortement gênée d’avoir dégommé un pauvre homme qui, heureusement, tenait bien sur ses jambes. Elle se pressait inutilement alors que Vincent l’appellerait forcément quand il arriverait. Oh, mais elle devait préparer le transport qui les amènerait de toute façon, et trouver un pilote !

« Je suis désolée, je… » Ses prunelles azures empreintes de confusion se relevèrent vers lui et se figèrent d’étonnement. Elle connaissait ce visage. Un regard plus profond et aguerri, quelques rides supplémentaires sur un visage sage et altier… le doyen des Turks, en fonction du temps où elle avait concouru pour faire partie de sa brigade grâce à ses talents remarquées à son entrée à l’armée. C’était lui-même qui l’avait recalée du service d’investigation pour des raisons tout à fait vraie : Sélès partageait les valeurs du Soldat, pas les leurs. Se souvenait-il d'elle ? Ses mains tremblantes s’abaissèrent légèrement. Tomber sur un homme de son envergure lui rappela les responsabilités qu’elles avaient endossé de la part de son fils, et qu’elle était en train d’envoyer en l’air pour la bonne cause. Cependant, Sélès n’avait pas besoin de quelqu’un pour la remplacer dans le rôle de Vice-Présidente, les départements étaient indépendants et pouvaient avancer sans elle quelques temps !

« Veld ? » dit-elle alors avec un air tellement surpris qu’elle en eut l’air ingénue. Ô espoir ! L’homme idéal pour l’aider à trouver un bon aéronef ! Malgré son léger soulagement, Sélès était tellement terrorisée pour son fils qu’elle ne fût pas moins blême de voir cette très ancienne connaissance.

crackle bones


We are Legion
Here they come marching down the street, like a desperation murmur of a heart beat. Go-carts and guns are treasures they will bear in the summer heat.
endlesslove.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Veld


Messages : 107
Date d'inscription : 26/01/2015

MessageSujet: Re: The Rescue Squad   Mer 27 Avr - 20:07:00


SÉLÈS&VELD
We don't meet people by accident. They are meant to cross our path for a reason.

Elena et Angelina avaient toutes les deux accompli leur mission kamikaze, c’était le mot juste, avec succès. Fatiguée mais en pleine santé, l'une était déjà sur le chemin de Corel tandis que l'autre, amarrée à Costa del Sol, ferait bientôt de même. Veld ne se serait jamais pardonné si elles y avaient laissé la vie, ce qui n’avait pas manqué d’arriver à plusieurs reprises au cours de la même heure. Leur réussite l’avait libéré d’un poids.

Ces grabuges en mission et ces travaux de supervision à n’en plus finir lui avaient prouvé que malgré son âge avancé, il était encore opérationnel pour exercer le métier. Ragaillardi et motivé par cette constatation, le Turk s’était autorisé, au lendemain matin, une session de tir dans la salle de simulation de cibles basiques, qui lui rappelait sa jeunesse. Tout comme à l’époque, le vétéran tapa plein cœur dans chacune. Il ne dépassa pas une petite heure, le temps était désormais aux nouvelles. Rufus devait être arrivé à Costa del Sol depuis un petit moment déjà et il n’avait eu aucun retour d’Angelina pour lui confirmer qu’elle l’avait bien rencontré sur place. Après avoir soigneusement rangé son arme dans son holster dissimulé derrière le pan de sa veste, le turk se dirigea vers la sortie et déboucha dans le corridor principal suite à l’ouverture des portes automatiques. En quelques pas, il retrouva le vaste hall d'entrée et ralentit l’allure en voyant une silhouette familière passer devant lui sans le voir. Une femme svelte de petite taille, au profil noble et aux cheveux blonds comme les blés, cela faisait des années que Veld n’avait pas vu Sélès Shinra mais il se souvenait encore parfaitement de la jeune femme qu’il avait brièvement connu. Une femme pleine de fougue et de volonté, au caractère droit, flamboyant et quelque peu insouciant. Il avait tout de suite vu qu'elle ne saurait jamais se salir les mains pour les ambitions de la Shinra, mais seulement pour une cause qui lui semblait juste. S'il avait su qu'il l'a poussait vers la guerre de Wutai, déclarée peu après, sa décision de l'intégrer au sein de la division turk aurait peut-être été différente.

Veld la suivit, désireux de la saluer et de savoir quel rôle elle jouerait désormais pour la nouvelle Shinra en devenir. Il s’arrêta en réalisant que la jeune femme était au téléphone. Encore loin de se douter des malheurs qui venaient d'arriver, le turk jugea bon de ne pas la déranger et aller lui parler plus tard. Lui aussi avait quelques coups de fil à passer, par ailleurs.

Tandis qu'il s'apprêtait à la laisser, elle se retourna vivement et, le surprenant, Veld n'eut le temps d'esquiver la tempête se ruant sur lui. Plus d'embarras que de mal, la jeune femme releva le regard vers le turk en bafouillant quelques excuses confuses. Il y répondit d'un signe de tête pour signifier que ce n'était pas important. Sélès n'avait pas changé bien sûr. Veld l’avait connu telle quel, dans toute sa jeunesse et cette impétueuse beauté. A croire que de sa génération, le vieil homme aux traits bourrus était le seul à avoir subi les aléas du temps

« Veld ?
— Bonjour Sélès », dit-il avec naturel, comme s’ils avaient pour habitude de se croiser souvent et de se saluer.

Ce qu’il y avait de chagrinant, c’était que ses grands yeux bleus étaient chargés de tristesse et d’angoisse. Veld préférait plutôt y voir la passion et le courage d’autrefois. Elle constituait la troisième preuve que même si les apparences demeurent les mêmes, les temps changent...

« Tu es pâle. Que se passe t-il ? »

Cette demande était une façon pour lui de proposer son aide et cela ne manqua pas de lui évoquer cette autre blondinette envers qui il s’était rendu utile. Reanbell, une jeune fille à qui il lui avait trouvé une certaine ressemblance. Un lien de parenté n’était pas impossible, Veld ne connaissait pas la famille de Sélès en dehors du fils de celle-ci. Il se décala sur le côté, laissant la jeune femme passer, puis fit demi-tour pour avancer avec elle et l'écouter.
code by Chocolate cookie

Revenir en haut Aller en bas
Sélès Shinra


Messages : 172
Date d'inscription : 11/10/2014
Localisation : Base de Corel

::PASSEPORT::
• Age du personnage:
• More:

MessageSujet: Re: The Rescue Squad   Sam 21 Mai - 12:04:27

Chanteuse en détresse
If you have made mistakes, even serious mistakes, there is always another chance for you. And supposing you have tried and failed again and again, you may have a fresh start any moment you choose, for this thing we call 'failure' is not the falling down, but the staying down.
« Bonjour Sélès ». Il se souvenait bien d'elle ! Le vétéran lui dit ces mots casuellement comme s'ils étaient bons amis de longue date et Sélès eut un peu l'impression que c'était le cas. Leur dernière rencontre remontait à tellement loin que les détails n'avaient plus d'importance. Il restait seulement qu'elle avait beaucoup de respect pour cet homme et qu’elle l'appréciait également. La blondinette n'irait pas jusqu'à dire qu'il avait veillé sur elle par le passé, mais en tout cas, il lui avait semblé qu'il avait gardé un œil sur ses activités. Le peu d'autres fois où ils s'étaient croisés, en dehors de l'entretien peu concluant destiné à la faire intégrer le service d’investigation, Veld s'était informé auprès d'elle pour connaître ses avancés et savoir si tout allait bien. A ce moment, d’ailleurs, on se serait presque cru des années en arrière en fait. Sauf que cette fois, la pauvre blondinette ne pouvait pas prétendre que tout allait effectivement bien. Tout allait au plus mal et il le remarqua tout de suite. « Tu es pâle. Que se passe t-il ? » s'enquit-il avant de se décaler sur le côté.

Le regard de la jeune femme se porta droit devant, sur la route vers la sortie qui lui était désormais ouverte. « Rufus est prisonnier des Ténèbres de Nero », l’informa t-elle en se mettant en marche, rapidement. C’était à se demander s’il l’avait entendu car elle n’avait pas parlé aussi fort qu’elle l’aurait souhaité. L’effroi lui nouait l’estomac et la gorge. Veld devait figurer parmi les rares à comprendre son état, pour savoir que Rufus était son fils. Sélès s’éclaircit la gorge avec difficulté et reprit d’une voix un peu plus forte : « Il paraît que Vincent Valentine connaît le moyen de l'en sortir. Tu es courant de quelque chose ? Ça me dépasse complètement cette histoire » dit-elle en s'efforçant de paraître plus professionnelle et diplomatique que paniquée. Elle était quand même moins douée que Reanbell pour ça. D'un autre côté, ses enfants étaient sa plus grande faiblesse. Depuis qu'elle avait appris la terrible nouvelle, la pauvre femme avait l’impression de sentir la terre tourner... Elle jeta un coup d'œil furtif au turk, dont la présence était un peu rassurante pour elle. Un tout petit peu, car son cœur tambourinait toujours à en sortir de sa poitrine et ses mains était si moites qu'elles ne sauraient tenir correctement ses dagues.

Les portes automatiques de sortie coulissèrent à leur approche et ils quittèrent l'établissement principal de la base pour déboucher à l'extérieur. Sélès trottina dans les marches d’entrée, dépassant Veld un court instant, et sauta les deux dernières. Elle se tourna ensuite vers lui « Il me faut impérativement un transport... Et un pilote. Je compte me rendre à Costa avec Valentine » Elle se remit en marche avec lui, zippant et dézippant entre ses doigts nerveux sa veste noire militaire et ajustée, révélant et dissimulant son débardeur blanc de dessous. « Si seulement j'avais passé ce fichu brevet ! C'est un vrai cauchemar, Veld » déplora t-elle. Son dynamisme dans la crainte donnait plus l'impression qu'elle était en train de râler plutôt que se plaindre, or elle était bien en pleine lamentation sans honte, aucune ! Dans ce marasme de mauvaises ondes, un éclair de lucidité traversa son esprit et elle saisit le bras du Turk en stoppant sa course vers les pistes de décollage : « Tu as les accès Turks, peux-tu garder un œil sur le département militaire en mon absence ? J'ai confiance en ces chefs mais ils ne sont pas décisionnaires en situation d'urgence. Manquerait plus qu'on ait ça quand je ne suis pas là...! » Sélès n’avait pas vérifié sur le système, mais il semblait que, pour l’heure, tous les hélicoptère avait été réquisitionné. Il faudrait donc se tourner du côté des petits avions. Elle s’appuyait entièrement sur Veld pour préparer le départ.

Secourir Reanbell avait été une mission bien différente. Sélès avait su à quoi s’en tenir, mais par tous les dieux, les Ténèbres ? Comment réfléchir à un plan quand on ignore tout de cet ennemi et que cet ennemi est de la fumée noire ? C’était autant cette ignorance que la captivité de son fils qui faisait trembler son cœur comme une feuille. Dès qu’elle vit, au loin, Vincent Valentine descendre de son transport, Sélès courut dans sa direction. Ses bottines crissèrent sur le béton quand elle s’arrêta devant lui. Eut-elle mis un peu plus de vitesse qu’elle l’aurait percuté de plein fouet comme Veld. La jolie blonde n’était plus à une quille près. Elle avait couru une dizaine de mètres, soit une distance négligeable même pour un bambin, mais était tout de même essoufflée comme si elle avait traversé tout le continent à la course : « Merci d’avoir fait aussi vite », dit-elle entre deux expirations, ses lèvres esquissant courageusement un sourire reconnaissant, « il paraît que tu sais… secourir une personne des ténèbres ? », demanda t-elle alors le plus calmement possible, ses yeux céruléens trahissant son état de désespoir.

crackle bones


We are Legion
Here they come marching down the street, like a desperation murmur of a heart beat. Go-carts and guns are treasures they will bear in the summer heat.
endlesslove.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Vincent Valentine


Messages : 81
Date d'inscription : 12/01/2015
Localisation : ...

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 62 ans
• More:

MessageSujet: Re: The Rescue Squad   Mer 1 Juin - 23:43:24



The Rescue Squad
Depuis que Lucrecia avait proposé à Vincent de l'accompagner au réacteur de Corel, en le sollicitant à nouveau, l'intéressé n'avait plus quitté la ville et ses plus proches alentours. Il avait toutefois le sentiment de faire les choses de travers malgré lui. Son rôle de chevalier servant n'avait jamais apporté de bienfaits à sa dulcinée et lui en apporterait d'autant moins maintenant qu'il était damné. Après son affrontement contre Weiss, le démon bienveillant pensait avoir tourné une page sur le passé, mais c'était sans compter la libération de Lucrecia, qui était sortie de son piège de cristal. Cependant, cette journée était de celles où aucun temps n'était laissé pour les regrets. La brèche dans les défenses militaire de la ville profita à une attaque de monstres et les renforts dans la zone de danger créèrent d'autres failles que Vincent s'engagea à combler avec quelques hommes de la nouvelle Shinra. Ses failles se trouvaient plutôt loin de l'endroit défendue par Sélès Shinra, qu'il ne croisa pas durant sa mission. Lancé dans une patrouille aux frontières après la mise à plat des batailles, il la manqua de peu sans le savoir, tandis qu'elle prenait le camion à direction de la base militaire centrale.

La zone périphérique n'était pas encore tout à fait considérée sécurisée lorsqu'il reçut l'appel. Ses yeux carmins s'allumèrent d'une lueur surprise qu'il s'agisse de Sélès. Cette femme lui évoquait un sourire, un rayon lumineux, un souvenir chaleureux en plein hiver. Une association plutôt naïve et sans originalité, mais très sincère. Il décrocha sans y réfléchir à deux fois. La voix douce et habituellement affectueuse de la jeune femme était étouffée d'une angoisse qui lui pinça le cœur.

« J'arrive tout de suite », déclara t'il en sautant directement dans le premier camion de patrouille proche de sa position.

Proposant à quelques soldats de prendre leur repos, ceux-ci rentrèrent avec lui au QG de la Shinra. Il fut très tenté, durant les dix minutes interminable de trajet, de rappeler Sélès pour demander plus d'information sur sa situation car cette ignorance l'inquiétait outre-mesure. Elle avait eu l'air fort dévastée, ce qui était d'autant plus touchant venant d'une personne aussi bout-en-train et bornée qu'elle. Une chose vraiment grave devait s'être produite, un événement qui devait nécessairement avoir un lien avec Deepground pour qu'elle sollicite l'aide de Vincent sans mentionner quelconque autre unité de renfort.

Arrivé sur place, il fut au moins un peu soulagé de constater rapidement que la santé de Sélès n'était pas en danger et qu'aucune attaque directe au QG n'avait eu lieu. La belle blonde l'intercepta quelques pas à peine qu'il eut fait en dehors du camion, le remerciant pour sa rapidité. Lui trouvait au contraire avoir été un peu lent, ce qui lui rappela un détail qu'il appréciait chez elle : Sélès voyait toujours le verre à moitié plein.

« Il paraît que tu sais… secourir une personne des ténèbres ? »

« Je l'ai déjà fait », répondit-il sans hésitation.

Vincent ne s’en était pas trop mal sorti en terme de réplique. Il n’aurait pu dire aucune autre vérité plus rassurante et le fait qu’il ait su trouver les bons mots relevait du miracle. C'était sans doute dans ses gènes de chevalier servant. Il ne se serait pas pardonné d’avoir un comportement d’autant plus angoissant pour Sélès. L'hôte de Chaos ne s'aventura même pas à demander qui était la malheureuse victime. Il en avait deviné l'identité. L'affliction de Sélès s'apparentait à celle de Lucrecia pour un sujet précis... sa progéniture. Le démon n’avait jamais éprouvé de sympathie pour Rufus Shinra mais sa disparition ne l’enchantait guère, et les conséquences de celle-ci, d’autant moins. Voir la Première Dame dans un tel état de stress l'affectait plus qu’il ne l’aurait imaginé car il la voyait comme une femme pleine d’optimisme et d’énergie positive.

Vincent ne connaissait pas du tout les circonstances de la mort de Rufus et n'avait donc pas le moindre plan s'esquissant dans son esprit, malgré toute sa volonté de redonner le sourire à Sélès. Il avait besoin de plus de détails mais les aborder avec elle lui semblait très délicat. Sa cape cramoisie virevoltant au gré de ses pas rapides au cliquetis caractéristique, il la suivit jusqu’à leur transport aérien et son regard écarlate croisa celui de son camarade, présent sur les lieux, qu’il voyait de plus en plus ces temps-ci, comme au bon vieux temps. L’histoire avait tout l'air de tourner en boucle. Vincent se retrouvait des années en arrière, avec ces gens d’un autrefois, il travaillait pour la Shinra, tout comme Lucrecia, et celle-ci réclamait sa présence au besoin. Le démon pourpre ne pouvait toutefois se laisser prendre au piège d’un passé qui se répéterait, mais comment l’éviter ? Il avait réussi à renoncer à Lucrecia, d'une certaine façon, il s’était fait une raison, il ne pouvait toutefois renoncer à se rendre utile auprès d’elle et vouloir son bonheur à tout prix.

Il adressa un hochement de tête à son vieil ami Veld en guise de salut et demanda à la cantonade :

« A t-on localisé Nero ? »

C’était de loin la question la plus problématique et la plus essentielle. Attraper Nero revenait à vouloir saisir le brouillard dans son poing.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas
Veld


Messages : 107
Date d'inscription : 26/01/2015

MessageSujet: Re: The Rescue Squad   Mar 14 Juin - 19:47:09


SELES&VINCENT
We don't meet people by accident. They are meant to cross our path for a reason.

Son regard aguerri s’abaissa un petit instant lorsqu’il en entendit la raison de l’état de Sélès, dont il comprit pleinement l’ampleur et la gravité. Lui aussi était parent, il connaissait parfaitement ce sentiment de peur pour l’avoir expérimenté. Il connaissait également la douleur de perdre un être proche et se refusait de voir Sélès Shinra la subir. Ne manquait pas, aussi, le fait que sans Rufus, beaucoup de systèmes risquaient de se casser la figure. L'homme avait des talents incontestés de leader, qui brassaient un nombre de domaines qu'une personne normale ne saurait gérer à elle seule, voire même comprendre. Malheureusement, Sélès avait abordé un sujet qui le dépassait effectivement. Le vétéran en savait trop peu sur les Ténèbres. Ce que la Première Dame venait de lui en dire était parmi les seules informations dont il disposait désormais.

« Je n’en sais pas plus que toi », avoua t-il, neutre, « mais nous allons y remédier. »

Ils quittèrent la base ensemble, à un pas de course rythmé par les complaintes de la Première Dame, qui avait une excellente raison de ne pas se montrer aussi optimiste qu’il l’avait connue.

« Même en ayant un brevet, tu ne serais pas en état de piloter Sélès », fit-il remarquer, son regard sérieux donnant l’impression qu’il la jaugeait d’un air critique. « Reste tranquille, je me charge de te trouver tout ce qu’il te faut. Tu ne peux pas partir sans Vincent de toute façon. »

En effet, la jolie blonde avait cité une bonne nouvelle dans la foulée. Vincent était mis sur l’affaire et l’accompagnerait à Costa del Sol, un lieu où les forces militaires étaient déjà assez développées. Elle serait entre de bonnes mains.

« Tu as les accès Turks, peux-tu garder un œil sur le département militaire en mon absence ? J'ai confiance en ces chefs mais ils ne sont pas décisionnaires en situation d'urgence. Manquerait plus qu'on ait ça quand je ne suis pas là...!
Tu peux compter sur moi. »

Apparemment, Veld devrait rester de garde sur la base et en prendre le commandement en attendant le retour de la Première Dame, une mission pour laquelle il avait effectivement les épaules, dans la mesure où c'était temporaire. Rufus avait attribué un poste de haute importance à sa mère et donc lui plaçait une grande confiance, preuve qu'il avait bien grandi. Le patriarche des turks n'aurait jamais attendu cette maturité d'un tel personnage.

Rapidement, Veld fit appel à un excellent pilote de sa connaissance, qu’il convoqua dans l’immédiat. Faisant un petit tour parmi les aéronefs, il choisit lui-même celui qui accueillerait Sélès Shinra, laquelle était partie comme une flèche hors des pistes pour une raison que le Turk ne vérifia pas tout de suite. Il lui fallait tout d’abord s’entretenir par téléphone avec les autres turks au sujet de cette situation gravissime, afin d’annoncer, également, l’arrivée de Vincent, qui pourrait permettre de découdre cette affaire… le tout étant de mettre la main sur le maître des Ténèbres, ce qui n’était pas chose aisée d’après les premiers retours qu’il reçut. Quand il raccrocha, son regard rencontra celui de son vieil ami qui rejoignait sa direction en compagnie de l’élégante blondinette en état d’angoisse.

Veld les attendit de pied ferme devant l'appareil adéquat, son air naturellement austère calqué au visage, et renforcé par ses traits bourrus. Il s’éclaircit la gorge à sa question, dont il ne pouvait donner qu’une réponse très partielle.

« Sa présence a été signalée à la bordure de la ville… il y a bien une demi-heure... »

Aucune nouvelle, depuis, mais le turk n’était pas défaitiste. Vincent était porteur de nombreux miracles, sa présence était presque à elle seule une garantie de réussite. Ne pas crier victoire tout de suite cela dit, ou la malchance s'abattrait sur eux.

« Nous allons envoyer des patrouilles aux abords de Costa del Sol, mais il va probablement falloir planifier une autre mission d’infiltration pour le débusquer. Tseng se trouve sur place, vous pouvez compter sur lui. Aussi, je viens d'apprendre qu'Angelina est certainement prisonnière des Ténèbres avec Rufus, veillez à la ramener. »

Le vieil homme déposa une main sur l’épaule de Sélès en signe de réconfort, son regard sérieux et bienveillant voulant transmettre détermination et optimisme.

« Je tâcherai de remplir ma mission. Au moindre soucis, je reste joignable à tout instant. Vincent… »

Il fit un léger sourire à son vieux camarade, lui adressant quelques badineries dont il ne prit pas conscience de l’ironie.

« J’espère que tu as appris à servir une lady comme il se doit, depuis le temps… Bon courage à tous les deux. »

Après un signe de tête affirmatif au pilote, Veld fit quelques pas en arrière pour les laisser embarquer dans l’appareil, ses épais sourcils froncés trahissant son anxiété. Dans le fond, il l'appréciait peut-être un peu aussi, ce diable de Rufus Shinra.

code by Chocolate cookie

Revenir en haut Aller en bas
Sélès Shinra


Messages : 172
Date d'inscription : 11/10/2014
Localisation : Base de Corel

::PASSEPORT::
• Age du personnage:
• More:

MessageSujet: Re: The Rescue Squad   Ven 17 Juin - 12:01:39

The Rescue Squad
If you have made mistakes, even serious mistakes, there is always another chance for you. And supposing you have tried and failed again and again, you may have a fresh start any moment you choose, for this thing we call 'failure' is not the falling down, but the staying down.
Vincent avait déjà secouru quelqu’un des Ténèbres ? Sélès sentit un poids s’ôter de son cœur, mais un léger poids toutefois. Son instinct maternel n’allait pas la laisser tranquille de si tôt. Elle tremblait d’inquiétude ! La jolie demoiselle avait cependant une sacrée chance (dans sa malchance) d’être tombée sur ces deux chevaliers protecteurs. Toute seule, la blondinette, habituellement si débrouillarde, aurait mal géré son stress et se serait dépatouillée comme une quiche. Dès qu’il s’agissait de ces enfants, elle devenait outrageusement vulnérable. En compagnie de Vincent, elle revint vers Veld, qui avait sélectionné, en un clin d’œil, le transport qui les amènerait à Costa del Sol. Elle ne pensa pas à le remercier de sa rapidité, son efficacité, et de tant d’autres choses sur le moment, compte tenu de son degré d’inquiétude. Quand tout serait rentré dans l’ordre, toutefois, elle lui serait infiniment reconnaissante et redevable.

« A t-on localisé Nero ? », demanda Vincent qui, aussi soudainement qu’il avait été rassurant, devint rabat-joie. Veld ne fut pas mieux dans son genre. Localisé trente minutes plus tôt, le garçon avait eu le temps de prendre la mer dans l’autre sens (évidemment qu’elle exagérait dans ses métaphores) ! Sélès se rembrunit davantage. Le turk pointa qu’il fallait tout de même vérifier que le démon ne trainait pas encore dans les Côtes autrefois ensoleillées, chose qui arrangerait tout le monde. Enfin, non, ça n’arrangerait que Sélès. Elle devait être la seule prompte à se jeter dans la gueule du loup. Il en allait de la vie de son fils après tout !

La jolie blonde hocha la tête en entendant qu’une certaine Angelina était peut-être coincée avec Rufus. Non mais qu’est-ce qu’il fichait avec une fille dans un endroit pareil ? Toujours à faire le joli cœur, celui-là, ce n’était pas sérieux ! Le côté rassurant de la chose était qu’il n’était pas seul. Quand Veld réclama qu’on ramène également cette inconnue, la blondinette répondit « oui » mais c’était le petit oui peu convaincant de quelqu’un qui n’allait certainement pas en faire une priorité. En tout cas, Veld avait promis de prendre la base en main, Sélès pouvait partir sans un regard en arrière. Elle avait un grand flair lorsqu’il s’agissait de repérer les personnes fiables, cela contrebalançait le reste.

Le turk taquina Vincent d’une façon qui laissait penser qu’ils se connaissaient depuis des années. La jeune femme tourna curieusement le museau de l’un à l’autre. En temps normal, elle les aurait questionné, mais là non. Et puis, Vincent était un garçon tellement gentil qu’il n’avait pas besoin de savoir servir une lady pour faire ça bien, disons que c’était naturel chez lui. « Ne t’en fais pas, il s’était déjà bien occupé de moi la dernière fois », le défendit-elle d’ailleurs. Dans un autre contexte, elle aurait trouvé quelque chose de plus fin et taquin à dire. Ce n’était tout simplement pas le bon moment pour elle. « Bon courage à toi aussi, nous revenons au plus vite », dit-elle avec espoir et incertitude. Elle s’avança vers l’appareil dont le pilote leur avait ouvert la lourde porte coulissante et gravit les marches du petit escalier mobile mis à disposition. En faisant un signe de la main à Veld, Sélès se rendit compte que tout son bras tremblait. Elle se détourna ensuite de lui et entra.

A l’intérieur du petit aéronef, il y avait quatre places disponibles et elle choisit la sienne le plus hasardeusement possible. Son regard se porta vers la fenêtre, une fois assise, et Sélès réalisa à nouveau combien il était frustrant de devoir s’asseoir dans une situation pareille ! La blondinette avait terriblement besoin de bouger, de faire quelque chose ! Sa jambe droite ayant la bougeotte, son talon martyrisait le sol à la vitesse d’un marteau piqueur. Dès que Vincent fut installé, lui aussi fit les frais de son impatience, condamné à subir ses bavardages nerveux.

« On trouvera un plan une fois sur place, mh ?  Un plan d’attaque, j’imagine… Nero est probablement déjà retourné se planquer à la base de Junon après son affront ! Il peut se déplacer à l’aide des Ténèbres, c’est pour ça qu’il est arrivé sur ce continent sans qu’on ne repère de transport ennemi ? Il vole, ou quelque chose comme ça ? » Sélès frotta vigoureusement ses bras comme l’on veut chasser un froid glacial et dégourdir ses membres. La lueur de ses yeux bleus tremblotait. « Il y a une tour de garde qui scrute la mer H24 à Costa del Sol… il doit vraiment être malin en plus…ou il est juste bête et invisible. Bête et imprévisible. Ou intelligent et imprévisible. En tout cas, il n’est pas imbattable. Tu l’as déjà battu ! Tu l’as battu, n’est-ce pas ? » Sélès aurait très bien pu masquer son inquiétude et tenter de garder un minimum de sang froid et de professionnalisme (en apparence) mais, volontairement, elle ne faisait aucun effort. Tout d'abord parce que c'était très difficile. Aussi, devant les personnes qu'elle estimait, Sélès n'hésitait pas à dévoiler clairement ses ressentis parce qu'elle voulait que l'on s'occupe d'elle. C'était une petite princesse et une petite maligne ! Il lui arrivait même parfois de surjouer un peu, mais pour ce coup-ci, ce qui se passait était tellement grave et bouleversant que ce n'était même pas nécessaire.

crackle bones


We are Legion
Here they come marching down the street, like a desperation murmur of a heart beat. Go-carts and guns are treasures they will bear in the summer heat.
endlesslove.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Vincent Valentine


Messages : 81
Date d'inscription : 12/01/2015
Localisation : ...

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 62 ans
• More:

MessageSujet: Re: The Rescue Squad   Sam 18 Juin - 10:57:04



The Rescue Squad
C'est en étant immobile qu'il sentait combien le soleil tapait fort sur leur tête et leurs épaules. Vincent avait la chance que sa monstruosité l'empêche de ressentir trop vigoureusement les aléas de la météo. Il écouta patiemment les indications de Veld en silence, se contentant d’acquiescer à chaque phrase. La position de Nero avait été signalée aux abords de Costa il y avait une demi-heure de cela. C’était étrange et peu dans les habitudes de Deepground, ces actions solitaires… Connaissant un peu la logique et le fonctionnement de l’ennemi, d'autant qu'une situation similaire s'était déjà produite par le passé, le mystérieux brun fit son interprétation.

« Il est venu chercher quelque chose. S’il ne l’a pas trouvé, il y a des chances qu’il soit toujours dans les parages. »

Le gardien ne savait pas que Deepground venait de perdre deux prisonniers et Veld lui-même ferait difficilement un rapprochement, ignorant l’importance des deux individus pour le groupement. Toutefois, les suppositions de Vincent l’avaient peut-être mis sur la voie. Il ressentit une forte inquiétude de savoir qu’Angelina Reed était coincée également. Il appréciait cette femme pleine d’aplomb, dotée d’un sale caractère qui la rendait paradoxalement attachante.

Ce dont Vincent n’osait pas parler, c’était de ce qu’il avait vu des Ténèbres. Il se souvenait encore parfaitement de ce brouillard dévorant, surgissant de manière impromptue et capable d’absorber ses victimes. C’était peut-être arrivé à Rufus également. Restait à savoir s’il était emmené dans un point de non-retour ou s’il pouvait en être ramené. Après tout, il devait bien atterrir… quelque part. Vincent comptait tenter par tous les moyens de retrouver sa trace, quitte à se perdre dans le vide et l’obscurité. Il ne pouvait se résoudre à échouer dans une mission aussi viscérale pour Sélès Shinra. Le démon gardien ne retournerait certainement pas devant elle les mains vides, préférant de loin ne jamais revenir, quitte à errer dans un désert de cauchemar infiniment. N’était-ce pas tout ce qu’un monstre tel que lui méritait ? Il était résolu mais silencieux.

« Merci, Veld », se contenta t-il de dire pour ponctuer ses paroles.

Dès que son ami référa au petit soucis que Vincent rencontrait avec les femmes, l’intéressé baissa la tête en enfouissant sa bouche dans son col cramoisi. Pas sympa, le vieillard… Voir Sélès prendre sa défense ne le mit pas dans une position plus confortable, il eut l’impression de rougir. Pouvait-on aborder un autre sujet ? Cela arriva, fortuitement. Le temps de se saluer était venu. Parfois, il était tellement plus simple de partir au combat plutôt que de simplement vivre. Les mauvaises habitudes ne se perdaient pas aussi facilement. Une part de Vincent se sentait même responsable de ce qui arrivait à Sélès. Il avait le sentiment d’apporter le malheur partout où il allait. Il lui paraissait plausible que rien de tout ceci ne serait arrivé s’il n’avait pas rencontré la jolie blonde. Veld avait raison de s’inquiéter pour elle.

Après avoir gravi quelques marches de l’escalier d’accès, sa cape fouettant l’air derrière lui, le démon pourpre se retourna pour jeter un dernier regard à son vieux camarade, dont il reconnaissait l’air concerné et inquiet. Le croiser à plusieurs reprises avait quelque peu réchauffé son cœur en ces temps difficiles. Vincent lui adressa un petit sourire, qui avait la valeur de tous les encouragements possibles, et se détourna pour s’engouffrer dans l’appareil. Il s'installa en silence à côté de Sélès, timide. Sitôt fait, la délicate Première Dame entama un monologue teinté d’angoisse qui le toucha bien plus que les apparences ne le trahissaient. Il ne put répondre à aucune de ses questions, étant donné qu’elle monopolisait la parole et qu’il était trop timoré, trop patient, et trop effacé pour l’interrompre. Rien chez elle ne le dérangeait de toute façon. Dès qu’elle se tut, avant même de répondre à toutes ses interrogations, le chevalier maudit la regarda droit dans les yeux et lui promit de sa voix caverneuse :

« Sélès. Nous ramènerons Rufus. »

C’était un point important à clarifier dès le début au vu de l’inquiétude de la belle combattante. Il se tut un petit instant durant lequel il osa soutenir son regard pour la convaincre, avant de le détourner vers la fenêtre, un peu gêné. Son but premier étant de rassurer la jeune femme, il tenta de deviner toutes les sources d’inquiétude possibles. L’une d’elles, très importante, devait certainement être l’ignorance. Il lui fallait donc expliquer le déroulement des actions étape par étape, même si cela semblait évident. Vincent devait montrer qu’il savait ce qu’il faisait et où il allait, même si ce n’était pas tout à fait le cas.

« Nero enferme ses victimes par l’intermédiaire de portails reliant notre monde aux Ténèbres. Il les contrôle et peut s’y mouvoir. Je ne connais pas l’étendu de sa maîtrise mais elle a ses limites. Il est vrai que je l’ai battu par le passé. Je peux recommencer mais tout d’abord, nous devons le trouver. »

Ce n’était pas l’étape la plus simple, mais Vincent s’abstint de le faire remarquer. Ils nécessiteraient certainement des aides extérieures telles que les turks et le corps militaire, dépendamment de l’endroit où se trouvait Nero.

« Ensuite, il faudra engager un combat. Nero ne peut pas se passer de son pouvoir, il créera un portail à un moment ou à un autre. Je l’y forcerai. Dès que cela sera fait, j’entrerai dans les Ténèbres et j’irai à la recherche de Rufus et d’Angelina. Je n’en sortirai pas sans eux, vous avez ma parole. »

Même si elle l'avait tutoyé, spontanément, il l’avait vouvoyé en retour bien que ce ne fût en aucun cas pour imposer de la distance. Une telle idée ne lui traverserait pas l’esprit. Vincent était tout simplement intimidé. De plus, comme l’avait fait remarquer Veld, Sélès était une lady.

Bien installé dans son cockpit, le pilote fit démarrer l’appareil, et les façades de la base défilèrent lentement devant lui. Bientôt, ils furent lancés sur la piste de prise de vitesse.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas
Sélès Shinra


Messages : 172
Date d'inscription : 11/10/2014
Localisation : Base de Corel

::PASSEPORT::
• Age du personnage:
• More:

MessageSujet: Re: The Rescue Squad   Mar 21 Juin - 15:21:50

The Rescue Squad
If you have made mistakes, even serious mistakes, there is always another chance for you. And supposing you have tried and failed again and again, you may have a fresh start any moment you choose, for this thing we call 'failure' is not the falling down, but the staying down.

Que pouvait-il lui arriver de pire ? La mission de Sélès sur Gaïa n’était rien d’autre que soutenir ses enfants, certainement pas d'assister à leur perte ! Vincent trouva probablement la meilleure solution pour couper court à ses discours interminables. « Sélès. Nous ramènerons Rufus ». D'accord, message reçu, elle devait se détendre, mais ça ne risquait certainement pas d'arriver ! Sélès eut tout de même un petit acquiescement avant de garder la tête basse, puis passa une main dans ses cheveux dorées pour ramener quelques mèches derrière son oreille. « Oui… » Elle repensa à ce jour où elle avait retrouvé son fils et avait pu l’étreindre pour la première fois. A ce moment, elle s’était dit que c’était un souvenir à ressortir dans les moments où ça irait mal. C'était une très mauvaise idée, car plutôt que de la réconforter, cela la chagrina encore plus. Sélès battit plusieurs fois des cils pour chasser les larmes qui lui étaient montés aux yeux. Allez, tout irait bien !

Patiemment, le mystérieux brun lui expliqua la façon dont ils allaient procéder, étape par étape. Il avait dit à Veld que ce démon de Nero se trouvait peut-être encore à Costa del Sol, s’il n’avait pas trouvé ce qu’il voulait. Or si ce qu’il voulait était le chef de la Résistance, c’était donc un peu fichu et le retrouver serait suffisamment laborieux pour requérir l’expertise de tous les turks, y compris Veld. Malgré son expérience militaire, Sélès ne pouvait prendre pleinement en charge quelconque opération car elle était trop impliquée et trop touchée par la situation. C’était d’ailleurs pour cela qu’elle avait eu besoin d’être appuyée par Angeal en secourant sa fille. Ses deux enfants étaient vraiment impossibles, à se mettre dans des situations pareilles ! Ils voulaient qu’elle passe le cap de la trentaine avec des cheveux blancs ? Contrairement à Vincent, la jeune femme n’avait pas juvénilité éternelle ! Quoiqu’elle ne connaissait pas vraiment le sort des revenants. Leur but était peut-être de sauver la planète, et une fois leur mission accomplie, ils devraient retourner à la Rivière.

Elle adressa un maigre sourire à Vincent lorsqu’il lui donna sa parole de ramener son fils. Il était si adorable qu’elle ne remarqua même pas qu’il l’avait vouvoyée. Au vu de tout ce qui arrivait, il n’était pas étonnant qu’un tel détail puisse aussi aisément lui échapper. Ce qu’il fallait retenir, c'était que Vincent ferait de son mieux pour l’aider. Dans tout ceci, il y avait tout de même certaines choses qui lui échappaient et dont elle avait conscience. Sélès se dandina un peu comme si elle était mal assise, lors même que le confort de son siège était en réalité parfait. C’est juste qu’elle avait l’impression de sentir tout son corps moite sous l’effet de l’angoisse. « Je ne comprends pas… » commença t-elle tandis que le moteur de l’appareil tournait et que la mise en marche était amorcée. Elle jeta un coup d’œil à la fenêtre puis tourna de nouveau la tête vers Vincent, les sourcils légèrement froncés d’incertitude. Ses prunelles céruléennes renfermant angoisse et inquiétude sondèrent le garçon si énigmatique assis à côté d’elle. « Comment se fait-il que tu puisses sauver des gens des Ténèbres ? Plusieurs personnes ont l’air d’être au courant de ton exploit. Si tu nous disais comment faire, pourrions-nous tous être capables de trouver notre chemin vers la sortie si l’on s’y est enfermé ? » En effet, ce serait plus sympa pour le jeune homme que Sélès se charge de secourir son fils plutôt que d’abuser de la gentillesse de Vincent et le faire risquer sa vie. C’est ainsi qu’elle voyait les choses car elle était très ignorante du sujet en question. La jeune femme avait beau avoir lu des dossiers sur Vincent, elle n’était jamais remontée plus loin que sa coopération avec AVALANCHE et son sauvetage du monde. Sélès n’avait tout bonnement pas du tout eu le temps de se pencher plus sur son cas. Quand on avait 30 ans de passé historique et scientifique à rattraper, c’était un luxe qu’on ne pouvait effectivement pas se permettre. « Est-ce que Rufus a une chance de trouver cette sortie par lui-même ? » insista t-elle avec espoir.

Pire que tout, elle n’avait pas la moindre idée d'en quoi consistaient ces fameuses Ténèbres, outre le fait que tout le monde les craignait. Qu’est-ce qui les rendait si terribles ? Quel genre de calvaire Rufus était-il en train de vivre ? Le pauvre Vincent n’avait pas fini de se faire bombarder de questions et plus il était capable de répondre, plus le mystère sur sa personne s'intensifiait. Un grand savoir impliquait toujours un grand vécu. « Et que se passe t-il quand on est dans les Ténèbres ? Combien de personnes en sont déjà revenues en dehors de toi et celle que tu avais aidée ? »

crackle bones


We are Legion
Here they come marching down the street, like a desperation murmur of a heart beat. Go-carts and guns are treasures they will bear in the summer heat.
endlesslove.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Vincent Valentine


Messages : 81
Date d'inscription : 12/01/2015
Localisation : ...

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 62 ans
• More:

MessageSujet: Re: The Rescue Squad   Jeu 23 Juin - 22:41:08



The Rescue Squad
L’aéronef prit un peu de vitesse sur la piste principale, avant de décoller. En s’élevant dans les airs, ils pouvaient voir à distance le Gold Saucer dont les lumières n’étaient jamais éteintes malgré l’immensurable réduction de visites. Vincent repensa à ce qui pouvait être considéré comme du bon vieux temps pour quelqu’un comme lui. Quelques années plus tôt, en commençant tout juste à reprendre goût à la vie après une longue pénitence, il avait passé la nuit à l'hôtel hanté avec le groupe AVALANCHE ... même si le rapport de Vincent à la vie ne serait plus jamais le même. L'idée de mettre les soucis au placard le temps d'une escapade était venue d'Aerith et, même si aucun ne l'avait vraiment admis, cela leur avait fait le plus grand bien.

Passé les dunes de Corel et le soleil cognant de tout son plein, leur transport serait confronté à la météo bouleversée du continent qu’il leur fallait traverser. C’était un autre problème qui risquait de peser et n’arrangerait en rien l'inquiétude de Sélès, dont le vase avait déjà débordé depuis longtemps. La Première Dame était encore loin d’être rassurée mais le chevalier servant pouvait s’estimer heureux de n’avoir fait aucune maladresse jusqu’ici… quoiqu’il ne fût pas certain d’avoir chassé le naturel aussi aisément. Il avait certainement dû commettre des impairs dans son comportement, non remarqués grâce au caractère conciliant de Sélès qui, si elle lui trouvait quelques mauvaises attitudes, passait toujours outre. Avait-il toujours été si différent avec Lucrecia, pour avoir l’impression d’être complètement à côté à chaque fois ? Les choses n’étaient peut-être pas ci compliquées que ça… une question de compatibilité proche de l’idée superstition. Sa personnalité ne convenait tout simplement pas à la belle scientifique. Vincent trouvait cela très normal et plausible que sa réserve et sa maladresse verbale ne fasse pas de lui quelqu’un dont on apprécierait la compagnie. A force de malheur, il avait tendance à associer sa vie et son déroulement à une certaine fatalité. Certain appellerait cela de la ... dépression.

Sélès le distrait de ses pensées en revenant à la charge avec des questions dont il valait mieux qu’elle ne connaisse pas les réponses. Cette fois, elle ne monopolisait pas la parole et lui laissait bien des instants pour s’exprimer qu’il n’utilisa pas. Ce silence était dû à une légère nervosité du démon quant à la réaction que Sélès aurait s’il lui disait la vérité. A cause de ce mutisme gêné, les questions s’empilèrent une à une et le chevalier carmin se dit à un moment qu’il fallait bien commencer à parler. Son regard écarlate timidement posé sur la Première Dame, Vincent trouva le courage de répondre en parlant un peu plus lentement que d’habitude, afin de prendre le temps de réfléchir soigneusement sur les mots.

« Je ne sais pas exactement ce que l’on trouve dans les Ténèbres, elles m’apparaissent comme de la fumée noire. Si des humains s’en sont déjà échappés, nous n’en avons jamais rien su…  », dit-il de sa voix grave et monocorde.

Cette tournure de phrase était beaucoup plus optimiste que d’affirmer catégoriquement que le retour d’un humain était impossible. Le chevalier se disait que moins ses explications seraient précises, moins la situation se révéleraient terrifiante. Le pari était risqué.

« Pour ma part, j’en suis immunisé car je… »

L’hôte de Chaos s’interrompit avant de baisser la tête, enfouissant le menton derrière son col carmin. Ses yeux écarlates revirent cette lumière blanche aveuglante du passé, qui peuplait encore ses souvenirs, et il réentendit le cri d’horreur qu’il avait poussé en réalisant le monstre qu’il était devenu, des décennies plus tôt. Vincent pensait avoir assumé pleinement cette partie de lui, car elle lui avait été attribuée par sa tendre Lucrecia afin de le sauver… mais, tandis qu’il s’agissait de se dévoiler à Sélès Shinra, qui semblait l’estimer, il manqua de confiance en lui et ressentit une forme de honte. Aussi… la jolie blonde serait peut-être d’autant plus horrifiée et rebutée que la survie de son fils dépende d’un monstre tel que lui, un homme abritant un cauchemar, un démon. Elle n’était pas au courant des antécédents de Vincent… pas tous, pour le moins, car il était évident que son bras bionique n’échappait pas au regard. Le démon changea de sujet, la bouche toujours enfouie dans son col et le regard fuyant au dehors, mélancolique.

« Ce que je sais de Rufus, c’est qu’il réussit toujours à s’en tirer, quelle que soit la situation. »

Vincent se tut. Il voulait aider et réussir. Chaque geste qu’il faisait, chaque vie secourue lui donnait l’impression qu’il pourrait peut-être, un jour, mériter le titre de héros qu’on aimait bien lui attribuer. Peut-être que ses fautes étaient suffisamment rachetées pour cela, oui… Ses pensées le menèrent vers son camarade avec qui il partageait bien plus de points communs qu’on ne croyait. Après un long silence, le démon osa reprendre la parole.

« Sélès… avons-nous des nouvelles de Cloud Strife ? »

Autre fait préoccupant pour le démon. C'était Sélès elle-même qui l’avait informé de la disparition du soldat sans que Vincent n’en connaisse la raison sur le moment. Lui-même avait été plus chanceux : il avait appris que Tifa était passée pour morte peu après que, justement, Zack Fair l’ait retrouvée. Ce n'était pas le cas de Cloud, pour qui les nouvelles étaient parvenues moins tardivement. On savait que Zack était parti en quête du hérisson blond, mais là encore, silence sur la suite de l’affaire.
FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas
Sélès Shinra


Messages : 172
Date d'inscription : 11/10/2014
Localisation : Base de Corel

::PASSEPORT::
• Age du personnage:
• More:

MessageSujet: Re: The Rescue Squad   Jeu 30 Juin - 12:53:13

The Rescue Squad
If you have made mistakes, even serious mistakes, there is always another chance for you. And supposing you have tried and failed again and again, you may have a fresh start any moment you choose, for this thing we call 'failure' is not the falling down, but the staying down.

Les cauchemars de Nero était une autre appellation pour se référer aux Ténèbres, mais quels genre de cauchemar ? Là résidait toutes la question. Si Vincent n’en voyait que du noir, c’est qu’il était effectivement immunisé ou qu’il essayait de la rassurer. En tout cas, Rufus n’était pas vraiment un garçon à cauchemars, pas plus qu’il n’était un garçon à rêves. Il n’avait que des ambitions et avançait sans crainte, c’est ainsi que Sélès le connaissait. Une crainte plausible pour lui serait de ne plus avancer peut-être ? Les monstres dans le placard, les Sephiroth, les Jenova, ou les phobies communes comme les araignées, les abeilles, etc, ne concernait pas son enfant, ce qui était très impressionnant d’ailleurs. Sélès trouvait l’absence de phobie admirable (plongée dans un bac d’araignée, la blondinette serait devenue dingue en deux secondes chrono).

Un détail la tarabustait : pourquoi Vincent disait-il que Rufus était un humain ? Oui, il en était un, le problème n’était pas là, c’était juste qu’en rappelant cette évidence, on aurait dit que le brave garçon ne se considérait pas humain lui-même. « J’en suis immunisé car je… » . Il s’interrompit, soudainement gêné. Sélès soupçonnait déjà bien que Vincent avait fait l’objet de quelques… expériences, en attestait ce bras mécanique… et ce regard rouge étincelant n’était pas non plus très naturel, pas plus que celui de Sélès étincelant de mako. Cela ne le rendait pas moins humain, elle trouvait. Sélès lui imaginerait sans mal un passé chirurgical ou scientifique, ou les deux, mais ce qu’elle ne comprit pas, c’était ce qu’il pouvait y trouver de si grave pour ne pas oser le dire à voix haute… et puis, la Première Dame avait quand même la réputation de ne pas juger les autres ! Cette tolérance et gentillesse n’étaient-elles pas inscrites sur son visage de biche et son regard céruléen ? La jolie blondinette inclina doucement la tête tout en le regardant affectueusement : « Vincent… ? » dit-elle d’une voix douce en posant la main sur son bras. Après un petit silence où il sembla gêné, l’homme éluda : « Ce que je sais de Rufus, c’est qu’il réussit toujours à s’en tirer, quelle que soit la situation. »

La bouche de la jeune femme se clôtura et elle n’osa pas insister malgré sa curiosité, ramenant sa main sur l'accoudoir. Il était vrai que son fils avait un talent certain pour déjouer la mort, il l’avait fait remarquer lui-même. Malgré ce fait et tout son optimisme habituel, Sélès n’en demeurait toutefois pas moins inquiète, mais elle hocha la tête pour l’approuver. Un ange passa et le mystérieux brun reprit la parole pour évoquer un sujet qu’elle avait déjà abordé avec lui à leur première rencontre… Cloud Strife… L’ex-Première Dame se crispa le temps d’une seconde, avant de porter lentement la main à sa bouche. Non, elle n’avait pas de nouvelles de Cloud Strife et la demande de Vincent venait de lui rappeler qu’elle était également censée se mettre en quête d’une de ses vieilles amies, Lucrecia Crescent, chose qui lui était complètement sortie de la tête. Sympa la copine ! Même si on ne pouvait réellement la blâmer aux vue des circonstances actuelles, Sélès se sentait tout de même très gourde devant le brun ténébreux. Bien sûr qu’il ne lui en tenait pas rigueur, lui qui était si patient et gentil, mais tout de même … !  

« Eh bien… je sais que Zack Fair a obtenu un transport pour pouvoir aller le chercher, et qu’il s’est bien rendu sur l’autre continent sain et sauf mais depuis… nous n’avons plus eu de nouvelles de lui… ». Elle se dandina un peu sur son siège : « et je t’avoue que je n’ai pas vraiment eu le temps de chercher Lucrecia non plus. Avant la disparition de Rufus, j’ai été assignée à une mission assez risquée… » Et très importante pour elle, ce qu’elle ne pouvait pas préciser sans risquer de donner de grands indices sur Reanbell, maintenant qu’il était un fait connu que c’était elle qu’on avait secouru et non Genesis (par un concours de circonstances, certes) « Je suis vraiment embarrassée, je n’ai rien fait de bien à côté de ça ! » Sélès était très dure avec elle-même. En plus de tenir une base, elle avait secouru des civils à peine quelques heures plus tôt et avait même été à la tête de l’opération. « Quand je pense que toi tu as accouru quand je t’ai appelé… ! Merci Vincent, merci pour tout… »

crackle bones


We are Legion
Here they come marching down the street, like a desperation murmur of a heart beat. Go-carts and guns are treasures they will bear in the summer heat.
endlesslove.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Vincent Valentine


Messages : 81
Date d'inscription : 12/01/2015
Localisation : ...

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 62 ans
• More:

MessageSujet: Re: The Rescue Squad   Jeu 7 Juil - 21:12:31



The Rescue Squad
Malgré toute son inquiétude pour son fils, Sélès Shinra avait encore suffisamment de bon cœur pour se préoccuper de Vincent, dont le bras tressaillit subrepticement au contact léger de sa main. Vincent se sentit d’autant plus gêné devant la sollicitude de la séduisante Première Dame car il était convaincu de ne pas mériter tant d’égard. Sélès eut la délicatesse de ne pas insister auprès de lui, comme si elle lui manifestait une certaine confiance. Il vit cependant une certaine clairvoyance dans son regard azur qu’il soutint un instant. Il était temps que Vincent commence à avoir confiance en lui-même également. Le démon bienveillant allait apporter son aide, il n’était ni malvenu, ni à côté de la plaque, peu importait ses erreurs passées. Son regard écarlate rougeoya de la lueur du souvenir lorsqu’il entendit le nom de ce héros méconnu. Zack Fair, c’était le soldat avec lequel Cloud avait confondu son passé en pensant être devenu 1er Classe, son ami, un brave homme mort sur le chemin de retour à Midgar, exécuté par la compagnie qui l’avait formé. Il était donc revenu à la vie. Lui aussi, songea l’hôte de Chaos.

Vincent voyait ces résurrections d’un très mauvais œil. Si le lifestream pouvait laisser accidentellement échapper des âmes sur Gaïa, il pouvait tout aussi maladroitement en ôter, et qu’adviendrait-il de ces gens lorsque le flux reprendrait son cours normal ? Malgré tous ces doutes, Vincent avait été bien content du retour d’Aerith et le voyait comme une occasion future de partager plus de moments avec la Cetra, bons ou mauvais, si le temps leur était accordé. Elle aussi avait une présence qui réchauffait le cœur par sa gentillesse et sa bonne humeur naturelle.

« Ce n’est… rien », dit-il, gêné par tant de reconnaissance pour ce qu’il jugeait si peu. « Vous vous souciez déjà de beaucoup Sélès. », tenta t-il de la défendre ensuite.

Il ne se contentait pas de la réconforter, Vincent pensait ce qu’il disait sans avoir le sentiment de nécessiter indulgence. Il serait difficile pour lui, de toute façon, d’en vouloir à Sélès pour quoi que ce soit. Même si elle lui causait directement du tort, ce ne serait pas volontaire de sa part.

«  Je pense que je vais me rendre à Edge, je me demande si les autres sont au courant... »

Par les autres, il entendait bien sûr le reste de leur petite bande. Tifa devait se faire un sang d'encre. Cloud était certainement dans de beaux draps et Zack Fair aussi, il serait opportun de se rendre sur le continent occupé à plusieurs. Leur petit groupe avait l’avantage d’être indépendant. Tous savaient se battre et, grâce à Cid, ils n’avaient pas besoin de la Shinra pour disposer d’un transport. Cela faisait un petit moment que Vincent ne l’avait pas vu, son ami ronchon au grand cœur. En fait, il fallait des malheurs pour les réunir. C’était un peu sinistre, d’une certaine façon, mais l’avantage avec les vrais amis, c’est que même s’ils peuvent vous reprocher votre absence, les liens n’en pâtissent jamais et demeurent comme aux meilleurs jours. Cela tombait bien car Vincent était très absent, solitaire, mais toujours là pour apporter son aide quand celle-ci était nécessaire. Chaque chose en son temps, Vincent avait d'abord une promesse à tenir à la femme assise à côté de lui.

« J’ai rencontré Lucrecia récemment. Elle travaille dans les laboratoires de Corel. », l'informa t-il pour qu'elle cesse de s'en vouloir.

Sélès avait regardé elle-même le personnel listé dans les systèmes de la Shinra et Lucrecia Crescent n’en faisait pas partie. Ce n’était pas un oubli, l’accès au laboratoire était restreint et les sorties de Lucrecia étaient contrôlées. C’était une manigance de Rufus pour laquelle Vincent était incapable de dire si elle était bienfaisante pour la scientifique, car celle-ci n’était pas en état d’accepter d’être importunée. Toutefois, Vincent était persuadé que la présence de Sélès lui serait bénéfique. Celle du chevalier maudit n’avait fait que ramener de vieux démons, un autre méfait dont il devait se repentir. Il se demandait s’il avait vraiment fait une bonne action en se proposant de l’accompagner au réacteur, ou si ce n’était pas un agissement de son propre égoïsme.

« Vous devriez aller la voir. Je pense que votre visite lui ferait beaucoup de bien… quand vous aurez le temps. »

Ils traversèrent une zone de turbulence où l’appareil fut sèchement secoué à plusieurs reprises, faisant fortement cliqueter les métaux du corps du démon. Celui-ci préféra se préoccuper de la jeune femme.

« Vous n'avez pas attaché votre ceinture... » , remarqua t-il, trop timide et effacé pour avoir l'idée de l'inciter clairement à le faire. La route s'annonçait semée d'embûches, mais même s'ils tardaient, ils arriveraient tout de même à bon port. Ils n'avaient pas le choix...

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: The Rescue Squad   Aujourd'hui à 3:25:38

Revenir en haut Aller en bas
 

The Rescue Squad

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bôn Nouvèl: IFAD USD 10 million rescue package for farmers in Haiti
» rescue Jack Russel
» RESCUE Caniche moyen de 6/7 ans a rejoint le paradis
» the falcon squad
» Rescue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy VII - Judgement Day :: Continent Ouest :: Corel Nord :: QG militaire de la Shinra Research Industry-