RemonterDescendre



 

Partagez | .
 

 Non mais c'est une blague là !? [ PV Cid ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Allen Keriel


Messages : 43
Date d'inscription : 06/12/2015
Age : 33

MessageSujet: Non mais c'est une blague là !? [ PV Cid ]    Mer 20 Juil - 18:11:33


Allen Keriel


Sérieusement…. Ça faisait chier !!!  Voila !!

S’il y avait eu une façon encore plus superlative de décrire l’état d’esprit dans lequel se trouvait Allen, il en aurait usé sans la moindre hésitation.

Il était vrai que Allen était un mercenaire. Le genre de personne que l’on paie pour exécuter toutes sortes de misons.  Certaines plus intéressantes que d’autres. Certaines plus périlleuses aussi. Et lorsque qu’Allen s’engageait auprès de l’un de ses clients, il mettait toujours un point d’honneur à achever sa mission et à le faire dans les temps ! On pouvait lui reprocher bien des choses ( à commencer par son mauvais caractère ) mais on ne pouvait rien avoir à redire sur son sérieux et son investissement dans son travail.

Est-ce qu’il faisait tout ça par plaisir ? La question pouvait effectivement se poser. Il n’aimait pas réellement la routine…. C’était l’ingrédient principale d’une vie de merde… enfin d’après lui ! Alors exécuter des missions si variées ne laissaient pas de place au traintrain quotidien ou à la morosité !

Mais pas seulement ! Comme tout un chacun, Allen avait besoin de gils ! N’allez pas essayer de lui refourguer une mission sans le payer ! Ce n’est pas écrit « curé » sur son front ! Namého ! Et puis quoi encore ! Tout travail mérite salaire et c’est précisément pour l’appâts de ce dernier qu’il acceptait des missions parfois périlleuses au risque de sa vie. Enfin…. Faut pas croire non plus qu’il est quelqu’un dépourvu d’humanité qui abandonnerait des gens dans le besoin si ces derniers n’avaient pas un gils à lui donner. Entre cupidité et connerie, il y avait des limites qu’il savait franchir ou pas en fonction de la situation.

Allen était revenue à Edge et y avait retrouvé Tiffa Lockheart, une amie de longue date qu’il avait perdue de vue. Leurs retrouvailles avaient donné naissance au retour de leur amitié perdue et il s’était allié à elle et à son groupe afin de l’aider dans sa quête et d’y trouver, peut-être, l’aide qu’il désespérait d’obtenir pour emplir la sienne. C’est ainsi que de fils en aiguille, Allen avait fait la connaissance de plusieurs personnes de l’entourage proche de Tiffa. Notamment l’espèce d’hybride blond, croisement rarissime entre un chocobo et un herisson…. Cloud son nom. Et c’est pour aider l’un des amis de Tiffa qu’Allen avait accepté d’escorter un mec jusqu’au Mont Corel pour récupérer un objet dont il n’avait pas trop saisi l’utilité.

Déjà il avait fallu rejoindre le mec au Village Fusée qui se trouvait à l’autre bout de la map de Gaia ! Allen avait bien essayé de négocier avec le blond Chocorisson et sa moto de trois kilomètres de long mais cela n’avait pas été possible. Du coup, il avait fallu qu’il se débrouille seul pour rejoindre le lieu de départ de sa mission. L’avantage c’est qu’en route il avait croisé une belle pléiade de monstres de niveaux peu élevé qui lui avait permis de gagner des récompenses dont il n’allait pas se plaindre.

Au village en question, Allen n’avait pas eu beaucoup de mal à trouver la personne qu’il devait escorter. On lui en avait tiré un portrait oral qui n’avait en rien menti sur le descriptif de la personne en question. Rustre, naturel, bourru et avec un fichu caractère ! Tiens…. Ce n’était pas sans rappeler quelqu’un ça !

Les présentations avaient rapidement été faites et ils avaient embarqué tous les deux sur un espèce de véhicule volant dont Allen n’avait jamais vu de modèle similaire ailleurs. Cid – tel était le nom de son compagnon – se vantait de l’avoir construit tout seul de ses mains expertes. Allen était bien forcé de l’admettre, il était admiratif. Ça ne devait pas être facile de construire un tel engin et de réussir à le faire voler dans le ciel. C’était même la première fois que le mercenaire embarquait sur un appareil permettant de voler. Son appréhension n’avait d’égale que son excitation. Un mélange qu’il avait du mal à contenir et qui le rendait parfois bougeons et parfois émerveillé tant le paysage qui défilait sous eux lui paraissait fabuleux.

Mais les choses s’étaient rapidement gâtées…. Une secousse…. Allen s’était accroché au bastingage de l’appareil avant d’envoyer un regard accusateur au pilote

« C’était quoi ça ? »

Une autre secousse…. Plus forte….

Une perle de sueur glissa sur la tempe d’Allen dont les mains étaient fermement agrippées à la barrière métallique. Son regard gris quitta le pilote et capitaine de l’appareil pour se poser sur le paysage. Un paysage qui se rapprochait vite…. Trop vite…. Ils étaient en train de perdre de l’altitude et Allen ne put s’empêcher de vociférer à l’encontre de Cid

« Mais putain qu’est-ce que tu fou !!!!! Redresse !!!! on va s’écraser !!! REDRESSE !!!!!! »

Allen quitta sa rambarde pour s’élancer au poste de pilotage ou se trouvait Cid. Il se saisit du manche sur lequel il tira de toutes ses forces dans l’hypothétique espoir de réussir à redresser l’appareil et à lui faire gagner de l’altitude. Franchement… il ne s’était pas tapé le déplacement pour que son baptême de l’air finisse en funérailles !

« Allez….. allez machine de merde tu vas remonter oui ?!!! »

Une nouvelle secousse, encore plus forte, fit perdre l’équilibre à Allen qui s’écroula sur le sol en tenant toujour dans sa main droite…. le manche de pilotage qui s’était cassé net.

« oh….. »

Il envoya un regard à Cid alors que le crash de l’appareil étaint maintenant devenu inévitable. Il jeta un regard paniqué autour de lui pour s’apercevoir que l’engin se trouvait juste au-dessus d’un immense désert de sable à perte de vue. Dans un réflexe primaire, Allen se recroquevilla et se protégea la tête de ses bras juste avant la collision.

Un grand fracas retentit et l’appareil tomba sur le sable dans un bruit assourdissant. Allen fut secoué et projeté plus loin, son dos se cognant contre le flanc droit de l’habitable. Il entendit tout un tas de choses tomber sur le sol et les secousses n’en finissaient plus de le ballotter dans tous les sens. Puis, après un temps qui lui parut interminable, le silence se fit.

Allen hésita un instant puis il rouvrit les yeux. Il se releva en grimaçant, le corps complétement ankylosé par la douleur que ce crash avait provoqué. Mais il était en vie. Cela tenait du miracle !

Son regard se posa tout autour de lui. Les dégâts étaient nombreux et le désordre indescriptible. Il essaya de se frayer un chemin parmi les décombres

« Cid ? Cid ! »

Il aperçut le corps massif de l’homme dont la tignasse blonde dépassait un peu plus loin. Il se précipita vers lui et le secoua

« Oh ca va ? rien de casser ? »

Il se laissa reprendre ses esprits un instant avant d’ajouter

« On a de la chance de ne pas y être passé… Mais l’appareil est HS. J’espère que dans tout ton bordel tu as de quoi réparer vite…. Le désert de Corel est loin d’être l’endroit le plus idéal dans lequel on aurait pu se crasher… »


Et ce n’était pas peu dire….





Revenir en haut Aller en bas
Cid Highwind


Messages : 43
Date d'inscription : 20/04/2016
Age : 23
Localisation : A la base, dans ma forêt pomée.

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 37 ans
• More:

MessageSujet: Re: Non mais c'est une blague là !? [ PV Cid ]    Sam 23 Juil - 14:22:53

• Touche pas à ça p'tit con ! •
Cid Highwind & Allen Keriel
• COREL NORD – Désert•



Bah ouais, tu m'étonnes que personne n'en voulait de ce fichu boulot ... Et même si l'aller et le retour étaient offerts ! Et bah non, qui voulait donc aller aux mines de Corel, en étant juste accompagné d'un vieux loup pour simplement aller chercher de la pierre ? Attendez attendez ! Ne dites pas au l'autre Highwind qu'il s'agit d'une mission sans grande priorité ! Vous êtes fou !
Non il ne s'agissait pas d'une caillasse sans avantage, non, il l'a voulait pour améliorer sa superbe Shera.2, oh vous savez ... Que ne serait pas capable de faire le Cap'tain pour ses belles machines ~

Bordel ... Encore une journée sans le moindre jeune à l'horizon ... aucun volontaire ! Aucun ! Mais que fait la jeunesse de nos jours ?! Bande de p'tits cons !

Ah ça, il s'impatientait le vieux ... Que ne fut pas la joie lorsqu'il vit au loin un mercenaire ! ... Ah non, oubliez de suite le sourire, il n'y en avait pas sur son visage ... Ni les belles embrassades ou le respectueux : Souhaitez-vous du thé avant de partir ? Ah ça, nope, c'était de suite, maintenant, right now, il fallait se mettre en route, nous avions déjà perdu assez de temps !
Et pourtant mon coco, tu n'a pas pu résister à l'envie de présenter ta belle mécanique au p'tit nouveau ~ Comme si tu lui présentait ta première fille ~
Ah, c'était bien plus important que de se présenter, et surtout, de citer les règles de sécurité à bord ... Cruelle erreur mon cher Cid ~

Mais peu importe ... Pendant le vol, lorsque ton regard se posait sur le jeune , tu pouvais apercevoir ou même ressentir une chose sans nom : De la joie ? Du bien être ou de l'émerveillement peut-être ..? Vraiment, qu'importe, cela te rendait fier, si fier ~ Comme de mieux qu'un voyage parmi les nuages aux côtés des oiseaux accompagné d'un môme aussi calme ? Hormis le fait que de voler en solitaire n'est pas mal non plus ...

Mais là, en l'occurence ... Tout n'allait pas être tout rose, et ce voyant rouge te le fait bien comprendre.

... Et merde ... Le liquide de refroidissement R-404A est au point crittique ... Allez ma belle, me lâche pas de suite, le temps que je te fasse atterir quelque part ...

Et une première secousse suivi d'une question inutile au oreilles du pilote ...

Qu'est-ce que c'était, et bien ça gamin, c'est le moteur qui suffoque ... Bah ouais. Bah ouais, j'ai pas pensé à mettre dans le carnet de bord, les arrêts techniques ...

Un premier levier de tiré et d'ajusté afin de laisser le compartiment moteur souffler. Oui c'était une bonne solution oui ... Enfin, lorsque l'altitude est de faible valeur Cid ... C'est toujours mieux, mais tu avais tellement confiance en ta belle Shera.2 ~
Une autre secousse d'une tout autre ampleur ...

...... Oh putain de merde ... C'était pas prévu ça ... J'ai fais l'con.

Son indicateur de position traduisait une perte d'altitude ... Pas encore incontrôlable mais dangereuse. Rien de bien méchant, il fallait juste laisser le temps au moteur de s'habituer à ce nouvel air, rien de terrible en soi ... Juste s'accrocher un petit moment. Oui, Cid était confiant, vraiment, mais ce n'est pas le cas de son voyageur ...

« Mais putain qu’est-ce que tu fou !!!!! Redresse !!!! On va s’écraser !!! REDRESSE !!!!!! »

Ok, alors commence pas à gueuler mec car- ... Oh bordel qu'est-ce qu'il lui prend au mioche ?! Ne touche pas à ça petit con !!!

Le blond n'a même pas eu le temps de lui faire un pseudo rapport sur la conduite à tenir que le jeune s'était jeté sur le levier qui commandait le liquide de freinage. Ah ... ha ha ha ... La chose à ne pas faire, surtout lorsque les freins sont utilisés ... Oh, je n'explique pas les beaux dégâts ...
Oh, il aurait pu hurler le vieux, il allait même le faire quitte à en mettre une à l'autre jeunot ! Mais une autre secousse lui fait perdre toute envie ... Son regard se posant avec effroi sur les quelques manomètres ...

Oh putain ... on est dans la merde ... ... on est dans l'énorme merde ...

« Allez….. allez machine de merde tu vas remonter oui ?!!! »

Ces dernières paroles eut l'effet d'un coup de boost sur le Capitaine, réalisant qu'il ne fallait pas se tourner les pouces à attendre que l'on heurte le sol. Une autre secousse qui ne signalait rien de bon, et le fin pilote n'a eu que pour premier geste : de manœuvrer ce levier à l'inverse de l'autre blanc-bec ! ... Ah, quel désespoir ... L'est cassé ... il est cassé ... ... Cassé.

« ... Oh.»

Oh ça tu l'as dit garçon : Oh. Mais il est hors de question que nous crevions ici !!

Cid était déterminé, certes, il avait conscience que la terre se rapprochait à une vitesse folle sans même regarder par dessus le pont. Il le sentait ... Mais il était hors de question de s'avouer vaincu ! De la connerie ? C'est certain ! Mais aussi une bonne poignée d'héroïsme pour un être aussi bourru et têtu que le Père Highwind. Il était temps d'appliquer la procédure d'urgence. L'homme avec un sang froid sans précédent maniait tour à tour les différents leviers, boutons poussoirs et coup de poings ainsi que cette dernière corde qui allait peut-être leur sauver la vie ...

Tirant de toute ces forces afin de déployer une immense toile qui ralentira la chute, le Capitaine s'expose à tout danger, que ce soit d'expulsion, de brûlure ou d'explosion ... Mais à vrai dire, l'adrénaline avait pris le dessus et il n'était pas stipulé dans le contrat que le risque de mort à bord du bâtiment était présent ...
Les yeux bien ouvert comme fier d'affronter la mort, Cid eu le droit à une bonne mise en garde de la part du Destin. Parmi les nombreux chocs reçus, un seul le mit K.O : Celui fait au crâne. Même l'alcool ne l'avait pas autant affecté !

...
... ...

« Cid ? Cid ! »

... Oh putain ...

Sans même avoir repris pleinement conscience, le soleil te brûlant les yeux, voici que tu affrontes les secousses de l'autre compagnon ...

« Oh ça va ? Rien de cassé ? »

Bon ok, il n'avait pas envie de vomir mais franchement, si elle était présente, il ne serait pas fait prié. Néanmoins, il étai temps qu'il se redresse un peu, se frottant le crâne qui avait déjà pris une petite couleur rouge à un endroit ... Boarf, rien de méchant, cela avait déjà séché en grande partie. Puis ce mal de crâne ha ha ... pire qu'un lendemain de première cuite ...

Se frottant un peu plus le visage et vérifiant si il est toujours en possession de ces précieuses clopes, il écoute d'une oreille ce que lui dit l'autre mioche ...

« On a de la chance de ne pas y être passé… Mais l’appareil est HS. J’espère que dans tout ton bordel tu as de quoi réparer vite…. Le désert de Corel est loin d’être l’endroit le plus idéal dans lequel on aurait pu se crasher… »

... T'es vraiment un gros con ... Un pauvre gamin que je vais apprendre à pardonner ... Bordel ...

Il n'a pas le courage de regarder l'ampleur des dégâts ... Attendez, c'est comme dire à un Papa de regarder le visage boursouflé de sa progéniture sans broncher ! Non, il vaut mieux attendre un petit peu avant que Cid ne découvre tout ça ...
D'ailleurs, chose qu'il n'attend pas : Cigarette post traumatique. Ouais, c'est comme ça ... Il fait chaud, il a mal au crâne et vient de survivre à un crash plutôt violent mais, la pause cigarette est importante, ok ? Surtout qu'intérieurement, il commence à bouillonner le mec ...
Comment dire ... Son Père n'a pas survécu à son crash, alors pourquoi lui, oui ? Une veine qu'il n'ait pas de gosses tient !! Le pire étant ... Que la raison de tout ceci n'est pas vraiment due à une seule erreur technique, mais aussi à un défaut de pilotage ... Et un accompagnant stressé !!

Première bouffée de nicotine ... Deuxième bouffée de nicotine ... Avant que le blond ne fixe d'un regard noir le mercenaire un instant.
C'est dans un claquement du à la collision entre la main gantée du vieux contre la joue du plus jeune que les ennuis commencent ~

« Petit merdeux ! Ne traite plus jamais ma Shera.2 de "machine de merde" pigé ?! »

Oh Dieu, il aurait pu très bien lui dire autre chose ... Oui comme par exemple : C'est moi le pilote donc par définition, c'est moi qui conduit. Mais non, il était plus important pour lui de laver l'honneur de sa belle bécane.
Oh bien sûr, comme si cela ne suffisait pas d'être immobilisé dans l'endroit le moins propice à la vie, il fallait qu'il gueule pour bien montrer aux prédateurs vivants ici qu'ils étaient là, n'est-ce pas ?
Oh ça, ce n'était pas un problème pour Highwind. Oui il pensait plus à son appareil qu'à sa survie ... D'ailleurs, clope au bec, il était temps d'admirer le beau bordel fait par l'accident ...

Mon pauvre cœur ... Je crois que je vais mourir jeune avec de telles frayeurs ... ma pauvre Shera.2 ... regarde ça, même ton réservoir de- .... ET MERDE !

Le blond vociférait encore plus lorsqu'il tentait de boucher les multiples trous présents sur le réservoir du liquide de refroidissement, tu m'étonnes que ça déconnait ! Mais attends, il avait pourtant fait le check-up il n'y a pas si longtemps ... Peu importe, là il s'était déjà occupé à boucher les trous avec les doigts d'une de ces mains ...

« Hey ! Va falloir que tu m'aides gamin ! Il me faudrait ma caisse à outils que j'ai laissé à l'arrière du pont, et grouille-toi, on a pas l'temps ! »

Ah ça c'est sûr ... Il y a déjà quelques ombres qui semblent se découvrir à l'horizon ... à moins que ce soit un mirage ... En espérant que s'en est un car l'un des deux combattants n'est pas du tout en état ...

S'adapter pour survivre ... Ce sera difficile ...
Mais pas impossible !






Revenir en haut Aller en bas
http://ff-judgement-day.forumactif.org/t610-carnet-de-bord-du-c-p-tain-highwind http://ff-judgement-day.forumactif.org/t606-cid-highwind-fiche-de-sociabilite#7559
Allen Keriel


Messages : 43
Date d'inscription : 06/12/2015
Age : 33

MessageSujet: Re: Non mais c'est une blague là !? [ PV Cid ]    Dim 24 Juil - 10:50:47

Allen Keriel


Depuis que Tifa lui avait parlé de cette mission, Allen avait flairé le coup foireux à pleines narines. Il ne pouvait cependant pas lui refuser ce service vu tous ceux qu’elle lui avait rendu depuis qu’ils s’étaient retrouvés. Aidé par Cloud et toute la joyeuse équipe de la WRO et ex-avalanche, Allen avait pu glaner quelques infirmations importantes sur sa précieuse Macha qu’il cherchait jour et nuit depuis des années entières. La principale information, et pas des moindres, était que la jeune femme devait toujours être en vie. Allen n’avait pas vraiment su comment accueillir la nouvelle. Il avait été soulagé dans un premier temps et puis, rapidement, c’est l’appréhension et la tristesse qui l’avait envahi. Si Macha était vivante, cela voulait dire qu’elle pouvait encore rependre le mal sur son passage. Mais cela voulait aussi dire qu’il y avait peut-être un espoir pour la faire redevenir celle qu’elle était avant ? Toute cette histoire perturbait Allen bien plus qu’il n’osait l’avouer.

En attendant d’avoir des révélations plus concrètes sur la localisation de Macha, Allen était donc aller prêter main forte à Cid, le pseudo mécano passionné d’aéronautique. Monter à bord de son engin volant était une expérience assez exaltante pour Allen. Mais angoissante aussi…. A plusieurs pieds au-dessus du sol, un accident était souvent synonyme de mort certaine…. Et il n’avait pas sacrifié plusieurs années de sa vie à chercher Macha pour crever comme une merde dans le désert alors qu’il caressait du bout des doigts son objectif !

Et pourtant, c’était bien un crash qui se profilait à l’horizon. Il parait qu’au moment de mourir, on revoit toute sa vie défiler devant ses yeux. Celle d’Allen n’allait pas être bien longue à regarder…. Il était encore bien jeune et sa vie était d’une tristesse à pleurer. Du moins la dernière partie…. Mais s’il venait à laisser sa peau dans l’espèce d’avion de l’autre blond gueulard, il se faisait la promesse éternelle d’aller hanter Tifa jusqu’à ses vieux jours pour lui faire regretter de l’avoir mis en contact avec ce pilotes taré !

Allen avait paniqué. Il ne le niait pas. Il avait agi par reflexe pour sauver sa peau et éviter l’inévitable. C’est pour cela qu’il s’était jeté sur le tableau de pilotage et qu’il avait tiré sur le manche de toutes ses forces pour redresser l’appareil. Cela s’était finalement soldé par la cassure nette du manche qui précipita encore davantage l’engin vers le sol.

Bousculé, heurté, frappé de tous les côtés, Allen n’avait pas pour autant vu sa vie défiler. Il n’était pas mort. Contrairement à l’engin qui semblait rendre son dernier souffle dans un grincement sinistre. Allen s’était relevé en grimaçant. Son corps était complétement endolori et la cape verte qu’il portait sur ses épaules était déchirée à plusieurs endroits. Une grimace étira ses lèvres alors qu’un petit filet de sang coulait de son front le long de sa tempe. Sa préoccupation première était de retrouver Cid. Et il ne tarda pas à le répéter et à aller l’aider. Il du dégager quelques débris pour le libérer et il le secoua pour etre certain qu’il n’était pas décédé….

A son grand soulagement, Cid reprit connaissance et Allen se permis un soupir de soulagement. Il le regarda sortir un paquet de cigarette, en extirper un bâtonnet blanc qu’il alluma avant de le porter à ses lèvres. Cid s’approcha de lui et un «  sbaaf » bruyant déchira le silence.

La tête de Allen fut projetée sur le côté. Une cuisante douleur enflamma son visage soudainement. Il eut un peu de mal à comprendre ce qui venait de se produire tant il était surpris.

« Petit merdeux ! Ne traite plus jamais ma Shera.2 de "machine de merde" pigé ?! »

Qu…. QUOIIIIIII ?

Il venait de lui coller une droite là ? Il l’avait giflé uniquement parce qu’il avait insulté sa machine ? Mais c’est vrai que c’est de la merde ! C’était même pas capable de rester en vol stable ! Vous appelez ca un aéronef vous ??? Allen appelait ça une boite de conserve ! un tas de ferraille ! Et si ce n’était pas la «  Shera.2 » qui était de la merde et bien, c’est que c’était son pilote ! Un trou du cul aussi vulgaire qu’incompétent !

Et puis il l’avait frappé ? Qu’il ne recommence plus jamais ce genre de chose s’il voulait encore pouvoir avoir une descendance ! La prochaine fois, Allen lui mettrait un coup de genou pile dans l’entrejambe histoire de lui faire comprendre que sa taille de «  petit merdeux » était  juste assez bonne pour viser les points sensibles !

« Tu sais ce qu’il te dit le merdeux ?? Tu la ramèneras quand tu sera capable de nous sortir de merdier ! Et arrête de beugler comme un porc qu’on égorge !! Tu tiens vraiment à rameuter tous les béhémotes du coin ??? »

Pf…. Amateur va !!! Ça a peut être été jusqu’au cratère nord pour traquer Séphiroth mais ça ne touche pas une bille en matière de survie ! Qu’il estime heureux d’être tomber sur un «  petit merdeux » comme Allen. Parce que lui, la survie, ça le connaissait ! C’était un peu son fond de commerce en quelque sorte. ….C’était le propre des mercenaires après tout !

Allen piaffa d’agacement tout en regardant Cid aller rejoindre le poste de commande où une importante fuite d’un liquide translucide s’échappait sur le sol. Il le laissa faire, préférant s’occuper de ses armes dont il ne se séparaient jamais en mission. Il s’agissait de sorte d’épées très fines dont les lames de rechanges étaient stockées dans des sortes de carquois portés de chaque côté de ses cuisses. Le tout surmonté d’un système de harpon et câblage lui permettant de voltiger dans les airs avec une facilité déconcertante.

Il était en train de finir d’attacher correctement son équipement tridimensionnel quand la douce et mélodieuse voix de Cid le héla

« Hey ! Va falloir que tu m'aides gamin ! Il me faudrait ma caisse à outils que j'ai laissé à l'arrière du pont, et grouille-toi, on a pas l'temps ! »

Gamin….

Oh ce que Allen avait horreur qu’on l’appelle comme ça ! Sous prétexte qu’il n’était pas très grand, les gens avaient la fâcheuse habitude de le prendre pour un gosse. C’était d’autant plus infantilisant qu’il avait plus de 23 ans bien passés ! C’est c’est vrai que comparé à l’autre vieux schnock dont les doigts étaient coincés dans des trous de tuyauterie en cuivre pour colmater la fuite, il était effectivement un gamin….

Tu vas voir ce que je vais en faire de ta boite à outils… je vais de la balancer dans la tronche ça va te faire bizarre !

Allen lui envoya un regard assassin avant de prendre la direction si gentiment indiquée. Une fois sur l’arrière pont, il n’eut pas de mal à trouver la fameuse caisse à outils. Il se pencha pour la soulever et… laissa échappe un gémissement de douleur. La caisse était tellement lourde qu’elle était insoulevable. Du moins pour quelqu’un de son gabarit….  Allen souleva le couvercle pour voir le contenu. Des dizaines et dizaines d’outils en métal tous plus lourds les uns que les autres étaient mélangés pèle mêle.

«  Et évidemment il va me gueuler dessus si je reviens sans sa foutue caisse…. »

Mais il ne pouvait pas faire de miracle ! Il n’arrivait pas à la déplacer même en y mettant toute la bonne volonté du monde et toutes ses forces. Il avait essayé de la tirer, de la pousser, de la soulever. La caisse n’avait bougé que d’un tout petit mètre.

Finalement, Allen retourna auprès de Cid au pas de courses

« T’as vu le poids de ta caisse ? Je ne peux pas porter ca ! Dis-moi ce dont tu as besoin et je te les rapportes ici, ça sera plus simple. Ou alors tu bouges ton cul et tu vas chercher ta caisse tout seul !! »


Allen lui envoya un regard déterminé pour bien lui faire comprendre que malgré son jeune âge et son mètre soixante au garrot, il n’allait pas courber l’échine devant Cid sous prétexte qu’il était plus vieux ou qu’il criait plus fort que lui. Et puis le souvenir cuisant de son gant sur sa joue n’était toujours pas passé. Allen était furieux et il n’avait pas l’intention de se rendre coopératif tant qu’il n’aurait pas eu des excuses. Non mais !!!

Allen le regarda un moment et un bruit au loin lui détourna son attention. Il tourna la tête sur sa droite et il se pencha en avant pour regarder par l’un des hublots qui donnait sur l’extérieur. Les quelques couleurs encore présentes sur son visage disparaissaient à vu d’œil. Il tourna la tête vers Cid tout en mettant un doigt sur ses lèvres pour lui faire comprendre qu’il ne devait faire aucun bruit. A l’extérieur, un groupe de trois monstres rodaient non loin. S’ils ne faisaient pas de bruit, les bêtes allaient poursuivre leur chemin sans prêter attention à la présence des deux humains. Allen espérait seulement que Cid ne serait pas assez stupide pour l’ouvrir dans un moment aussi critique….




Revenir en haut Aller en bas
Cid Highwind


Messages : 43
Date d'inscription : 20/04/2016
Age : 23
Localisation : A la base, dans ma forêt pomée.

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 37 ans
• More:

MessageSujet: Re: Non mais c'est une blague là !? [ PV Cid ]    Mar 26 Juil - 14:13:07

• Silence ne rime pas avec tolérance •
Cid Highwind & Allen Keriel
• COREL NORD – Désert•




Quelle était déjà la raison du voyage ..? Ah oui, aller récupérer via une mission, une roche importante pour améliorer le système de convertisseur d’énergie. Cela aurait été un petit élément mécanique de plus pour une grande avancée technologique !

Oui, Cid était pensif malgré sa colère noire et sa tristesse sans limite en allant retrouver la carcasse de sa chère monture de métal. Vous ne vous imaginez même pas la peine que peut avoir un pilote pour son véhicule, surtout lorsque vous vous êtes endetté jusqu’à la mort pour la quasi totalité des pièces ! Regardez-moi ce gâchis … 5.000 Gils par là, 25.500 par-ci … Bon, ok, soyons positifs, tout ceci pourra être refondu, reforgé et récupéré pour être réinstallé, non vraiment, nous sommes dans la merde mais pas encore assez pour que le Capitaine n’y voit que la Mort. … Comment ça c’est un inconscient ?! Bah ouais, il préfère toujours voir plus haut et de l’avant, il a toujours été comme ça le vieux … Oui, oui, bourru, bon … Têtu aussi oui … Vous avez fini avec tout vos adjectifs ?!

Les doigts toujours posés sur le cuivre de sa belle technologie, son regard balayait sans cesse les environs, toujours à planifier les prochaines tâches à faire tel un bon ouvrier et un excellent technicien. Ok, primo : le système de refroidissement, car même si Cid avait largement prévu ce qu’il fallait pour une éventuelle fuite, bah il fallait bien s’attaquer au cœur du problème …
Par exemple : Comment boire une bière avec plaisir si elle est chaude ?! Comment réussir à apprécier l’acre goût de la nicotine si la cigarette avait déjà été consumée ?! Bah ouais, bah ouais … C’est bien de remplir un réservoir dont la limite était trop basse … Mais faudrait p’têt penser à reboucher l’trous qui font chier … Pardonnez-moi du langage.

Encore une chance que j’ai prévu deux cantines complètes pour réparation extrême … Et dire que Shera trouvait ça … Comment elle disait déjà ..? … "De trop ?" Ouais c’est ça, que je prévoyais de trop, que j’emmenais de trop, que quelques de mes outils et certains jerrycans n’étaient pas nécessaires. Ouaip', cela influençait sur la consommation de carburant, ok, sur ce point là, elle avait raison ma douce Shera … Mais en l’occurrence ! Madame a tord ! Hé ouais ! … … … Bref, j’en étais a où dans mes interventions ..? Ah ouais, le réservoir de liquide R-404A …


Cid s’impatientait, lui qui n’est pas des plus patients … L’habitude peut-être d’être servi par son équipe de l’ancien temps, ou bien de son propre chef. C’est toujours plus efficace lorsque l’on se sert soi-même, mais dans cette situation, quitter son poste reviendrait à sacrifier ce précieux liquide qui ne se gênera pas de s’évaporer une fois au sol. Vu la température extérieure, si se pourrait même que l’intervention soit plus délicate que prévu … Si le liquide change d’état de par sa nature, ça risque d’être sous pression.
Comment ? Si Cid l’avait calculé ? Ah, peut-être pas … Mais dans le cas contraire, je pense bien qu’il se ficherait pas mal. Qui dit panne, dit correctif, qui amène au préventif … Bref, logique d’ingénieur, que voulez-vous ? Si on commence à penser aux danger, nous ne sommes pas sortis ! Rien que la situation en elle même est dangereuse … Bref !

Il est vrai que le Cap’tain venait, finalement ou bien enfin, de se souvenir qu’il n’était pas seul, et que l’équipage ne se limitait pas à sa seule personne dont il avait l’habitude … c’est que ça bouscule vos vieilles habitudes ça … Bah oui, ça dérange le bon et vieux Cid. Mais il ne pouvait pas faire autrement, l’gamin allait être serviable … Enfin si il arrêtait d’hurler continuellement ! Jurer ainsi, c’est pas pour les mioches !
Voyons Cid … Faites ce que je dis, non pas ce que je fais … Je te rappelle qu’à son âge, tu étais pareil … Et arrête de mâcher le cul de ta cigarette, c’est pas super bon …

D'ailleurs, en parlant du jeune, voici le bout de son nez. Le mercenaire revenait au pas de course, concrètement pas super heureux … Et surtout, sans sa putain de caisse !! Mais bordel, c’est quoi ton problème petit gars ? Dis tout à Papa avant qu’il ne t’hurle dessus …

« T’as vu le poids de ta caisse ? Je ne peux pas porter ça ! Dis-moi ce dont tu as besoin et je te les rapportes ici, ça sera plus simple. Ou alors tu bouges ton cul et tu vas chercher ta caisse tout seul !! »

Oh … … Oh ce répondant avait eu l’effet d’un vent au visage du mécanicien, c’est que ça rafraîchit une telle détermination, ah ça oui. Ok, tu as gagné un pseudo respect de la part d’Highwind, ok, il va peut-être commencer par te considérer comme un adulte capable de faire de bonnes choses malgré ta dernière performance.

Et si il s’attendait à des excuses, le mécanicien n’avait aucunement la délicatesse pour le faire, surtout, il avait déjà zappé ce moment. Puis même, l’est pas méchant notre Cid, frapper une seconde fois le môme serait considéré comme de l’acharnement … Ou alors il est con … Mais ça, il peut rien y faire. Alors bon, le frapper … ça deviendrait de la violence envers la jeunesse. Mais le blond avait une toute autre méthode d’approche, et d’entente cordiale … Aussi inefficace qu’elle peut être…

… Oh putain … Ce p’tit à la rage. C’est bon à savoir ça. Une chance que ce crash ne l’ait pas fatigué, je vais le garder en forme, tu vas voir.

C’est alors, fier comme un coq et tout aussi déterminé que son interlocuteur que l’aîné des deux énonce calmement et avec maîtrise, la liste des outils demandés … Comme si il s’agissait d’une vulgaire liste de courses à faire pour pouvoir cuisiner des crêpes pour les gosses :

« Il me faut mon rouleau de cuivre 9mm, mon fer à souder à cartouches mako, ma bouteille d’azote à 95% avec son détendeur, le jerrycan R-404A , mes colliers et cirflex de titanium, bien sûr, ma pince à sertir, ma pince à bec plat et celle au bec arrondi, mon manomètre électromagnétique à accroche variable, mon déflecteur de gaz modèle 1.27, mon système de pompe à double sortie, mon désamorceur de pression que tu règl- … …  »

C’est quoi cette connerie ..? Depuis quand on écoute pas son supérieur ?! Bordel ! Je te donne des directives, des consignes merde ! Ecoute-moi p’tit chieur !

Alors que Cid allait très clairement exprimer toute sa frustration à travers son beau langage habituel, il remarque les lents gestes d’Allen. Ok, alors faut savoir que lui et le calme, ça fait trois si on compte le no man’s land au milieu des deux …
Et pourtant, même si l’action demandée se devait d’être appliquée dans els secondes qui venaient, Cid a eu le temps de réfléchir : Souviens-toi de cette fois là, où tête brûlée que tu étais, tu as failli sacrifier une personne pour ton rêve. Souviens-toi de ce passé qui te fait tant mal, à cause de cette décision qui était tienne … Et tout ça à cause de quoi ? De ta méfiance.
Faire confiance à ton équipe, faire confiance à celui qui venait de te demander silencieusement de te taire … Lui qui a foutu en l’air ton précieux navire des cieux. Bel exercice de contrôle, lourde demande, mais Cid, entre nous, tu as changé : Tu as vieilli ! Et bah ouais, certes, tu as gardé ta belle et divine connerie mais la vieillesse mon gars, ça te change un homme en Papa, un petit con en une personne sage. Désolé de te l’annoncer mais, ouais, tu deviens vieux et la sagesse vient avec avant que tu ne passes la crise des quarante ans.
Alors oui, aussi extraordinaire que cela puise l’être : Cid Highwind, le plus beau gueulard de tout les temps, se tait.

Je ne sais pas ce que tu as vu gamin … Mais je veux pas savoir …

Restant attentif aux moindres gestes communicatifs du plus jeune, le Capitaine restait bel et bien silencieux malgré son regard qui semblait chercher cette réponse par curiosité. Faire confiance es tune chose, l’écoute en est une autre … Oui, tu n’avais pas encore acquis cette conception de "confiance" avec ce mercenaire, mais tu avais déjà l’écoute.
Tu redoutais ce moment où il t’annoncera que c’était une blague, et qu’il se foutera de ta stupide tête ! Par tout les Saints Mogs, il n’aurait pas d’autre choix que de t’en coller une autre ! Ok, il s’était juré de ne pas le refaire, mais lorsque le respect n’est plus, autant se lâcher ! Il n’allait tout de même pas se faire faire le Père Highwind !

Ah, son regard devenait de plus en plus noir au fur et à mesure que le temps passait … son esprit s’affairait au plus con des scénarios et à la réponse des plus directes. Se retenant de taper du pied frénétiquement, torturant de ses dents le pauvre mégot qu’était devenu cette cigarette … Il était à cran le personnage … Pourquoi ? Oh, Cid était à lui tout seul une raison à n’importe quelle colère digne du Léviathan lui-même. Ah, pour ça … Il n’avait pas changé notre blond au caractère trempé.

Mais … faites que ce silence soit bientôt fini, car chassez le naturel …

Il revient au galop …







Revenir en haut Aller en bas
http://ff-judgement-day.forumactif.org/t610-carnet-de-bord-du-c-p-tain-highwind http://ff-judgement-day.forumactif.org/t606-cid-highwind-fiche-de-sociabilite#7559
Allen Keriel


Messages : 43
Date d'inscription : 06/12/2015
Age : 33

MessageSujet: Re: Non mais c'est une blague là !? [ PV Cid ]    Dim 21 Aoû - 21:52:02


Allen Keriel


On lui avait souvent répété que son caractère lui attirerait des ennuis ! Et pourtant, lorsqu’il était minot, c’était un mioche tout ce qu’il y a de plus merveilleux. Curieux, poli, bien élevé…. Ses parents pouvaient être fiers d’Allen tant il était un modèle. Mais ça, c’était avant qu’il ne fugue avec Macha suite aux terribles découvertes des expériences menées par la ShinRa et par ses parents.

Mais là encore, Allen avait conservé un caractère relativement plaisant. Non…. Concrètement, c’est depuis que Macha est parti pour accomplir sa macabre quête qu’Allen avait changé. Il avait été blessé, droit dans le cœur. Il s’était senti trahi. Parcourir la planète à la recherche de Macha lui avait forgé un tempérament en acier trempé. Malgré son jeune âge, il eut le loisir de fréquenter un tas de personnes. Il avait découvert toutes les facettes de la nature humaine. Les meilleurs comme les pire…. Et c’était tout ce mélange qui avait fait de lui celui qu’il était maintenant.

Vraiment, il allait être difficile pour lui de s’entendre avec Cid et ce même si la situation nécessitait une certaine cohésion entre les deux hommes. Les bras croisés sur le torse, le jeune homme attendait que le blond – trop occupé à boucher des trous pour bouger son cul – lui énumère la liste des objets qu’il devait ramener.

« Il me faut mon rouleau de cuivre 9mm, mon fer à souder à cartouches mako, ma bouteille d’azote à 95% avec son détendeur, le jerrycan R-404A , mes colliers et cirflex de titanium, bien sûr, ma pince à sertir, ma pince à bec plat et celle au bec arrondi, mon manomètre électromagnétique à accroche variable, mon déflecteur de gaz modèle 1.27, mon système de pompe à double sortie, mon désamorceur de pression que tu règl- … …  »

Le regard blasé du mercenaire dévisageait le mécanicien. Il se foutait de sa gueule ou quoi ? Qu’est ce qu’il venait de dire ? Que la caisse pesait une tonne car trop chargée ! Et lui il lui demandait d’en ramener la quasi-totalité du contenu pendant qu’il restait tranquillement assis le cul par terre à regarder son précieux liquide lui couler entre les mains !

Et puis c’était quoi ce charabia ! Le jerrycan R quoi ? Si pour Cid tout était clair comme de l’eau de roche, pour Allen c’est incompréhensible. Il n’avait même pas mémorisé la moitié des mots qu’on lui avait dicté. Une petite veine se mettait à palpiter de façon menaçante sur la tempe du garçon. Il faisait un véritable effort pour ne pas exploser et hurler sa façon de penser à Cid !

Malheureusement il n’en eut pas le loisir. Des bruits inquiétants attirèrent son attention et il put voir avec effroi, la présence de monstres en train de se rapprocher de la carlingue échouée du vaisseau

Le doigt sur les lèvres, Allen promettait mille et une mort à Cid - toutes plus douloureuses les unes que les autres – si pour une fois dans sa vie le pseudo mécano ne fermer pas son claque merde ! Les monstres qui rodaient dehors n’étaient clairement pas de la bleusaille que l’on pouvait trancher d’un coup d’épée bien placé. En plus d’avoir l’avantage du nombre, ils avaient une robustesse éprouvante. L’espèce de carapace dont leur corps était recouvert suffisait à elle seule à péter plusieurs lames des épées d’Allen. Il le savait pour en avoir déjà fait les frais lors d’une précédente mission….

Miracle !!!!! Cid l’écouta et il se tue presque instinctivement. Allen l’aurait plutôt cru du genre à beugler encore plus fort histoire de montrer que le patron ici, c’était lui ! Mais visiblement, Allen avait sous-estimé son compagnon d’infortune. Celui-ci avait bien un minimum de neurones connectés ! Au premier abord, vu sa tête d’ahuri, Allen n’en aurait pas mi sa main à couper. Comme quoi l’erreur est humaine n’est-ce pas ?

Allen était plongé dans une intense réflexion. Que faire ? Il y avait toujours la possibilité de foncer dans le tas pour zigouiller les bestioles mais c’était aussi prendre le risque d’être blessé ou d’y laisser sa peau. Vu comme Cid était occupé avec son tuyau, il ne pourrait certainement pas venir prêter main forte au combat et l’instinct de survie d’Allen lui dictait de se faire discret pour éviter autant que possible de se faire repérer.

Dans l’engin volant, un silence de mort s’était installé. Aucun des deux garçons ne bougeait et Allen se félicita de voir que les trois monstres rebroussaient chemin. Jusqu’à…. Ce qu’une explosion sinistre le fasse sursauter et attire l’attention des bêtes. Avec horreur, il les vit maintenant courir tout droit dans leur direction, crocs et griffes bien sortis.

«  Putain d’avion de merde !!! »

Allen n’adressa même pas un regard à Cid. Il s’élança à l’extérieur tout en tira les lames de leurs fourreaux. Il aurait bien aimé compter sur son équipement tridimensionnel pour faire basculer le combat en sa faveur, mais sur un terrain aussi plat qu’un dessert, il n’y avait aucun endroit sur lequel compter pour voltiger. C’est donc uniquement sur ses lames qu’il faudrait compter.

Se débarrasser du premier monstre ne fut pas bien compliqué. Il s’agissait vraisemblablement d’un bébé. Sa petite taille et son manque de puissance en était les témoins. Mais ce n’était pas le cas des deux autres monstres, bien plus robustes et aguerris. Il se fit attaquer de tous les coté et il avait la plus grande des difficultés à contenir leurs assauts. A chaque fois, il leur donnait un coup d’épée afin de les blesser et les mettre KO mais seul contre deux ennemis si puissant, ce n’était pas chose aisée.

Son épée glissa sous le cou du montre le plus massif. Une mare de sang s’en échappa avant que la bête de se couche sur le sol pour finalement plus bouger du tout. Le dernier monstre en profita pour se ruer sur Allen, lui donnant un coup de griffe sur le bras. Allen poussa un cri de douleur avant d’utiliser ses forces restantes pour empaler le monstre. Il dut mettre son pied sur son cadavre chaud et pestilentiel pour réussir à dégager la lame.

«  tch…. »

Il essuya le sang écarlate de sa lame sur le corps de l’animal avant de la ranger dans son carquois. Un rapide comptage des emplacements vides lui fit prendre conscience qu’il avait cassé la moitié de ses lames…. Il allait dont falloir être prudent pour la suite des évènements.

Allen retourna vers l’engin en se tenant son bras blessé de son autre main. Ce n’était pas bien grave, juste douloureux. Un chiffon noué en garrot autour du bras suffirait à stopper l’hémorragie et la gravité de la blessure

Allen regarda Cid qui n’avait pas bougé d’un poil. Pourtant il savait se battre parait-il…. Mais s’il ne l’avait pas fait, c’est qu’il avait certainement eut foi en Allen. Du coup le mercenaire ne savait pas s’il devait lui aboyer dessous pour ne pas l’avoir aidé ou le remercie de lui avoir fait confiance.

« La bonne nouvelle, c’est qu’on a la bouffe pour ce soir… »

Il posa ses bras sur ses hanches et regarda Cid

« La mauvaise c’est que leur dépouille puante va attirer tous les charognards de la zone. Faut se tirer d’ici et vite. Alors magne toi à réparer ton tas de ferraille »







Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Non mais c'est une blague là !? [ PV Cid ]    Aujourd'hui à 5:07:08

Revenir en haut Aller en bas
 

Non mais c'est une blague là !? [ PV Cid ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» remake d'une blague hyper connue mais bon ...
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Aristide : « Sélection mais pas d’élections ! »
» Haitiinfos: Il n'est pas neutre mais il essaye d'être objectif

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy VII - Judgement Day :: Continent Ouest :: Corel Nord :: Mines de Corel-