RemonterDescendre



 

Partagez | .
 

 En quête d'indices {Libre} [FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Tifa Lockheart
Administratrice

Messages : 1343
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 23
Localisation : Du côté de chez Swan ♪

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 25 ans
• More:

MessageSujet: Re: En quête d'indices {Libre} [FINI]   Lun 14 Oct - 22:27:38




Tifa Lockheart
© Never-Utopia

    Ho, décidément … Elle ne comprenait pas ce qu'il faisait là, lui. Voilà qu'il se vexait comme si on venait de l'insulter en prétendant son affiliation à la résistance. Il aurait tout simplement put dire qu'ils n'étaient tous qu'une bande d'attardés puants, ça aurait été plus directe. Mais Tifa n'était pas impressionnée, juste un peu intriguée, et en même temps, elle ressentait un grand sentiment d’indifférence. Pour une fille de la campagne comme elle, une simple petite serveuse des bas cartiers, elle avait prit l'habitude de ce genre d'individus. On la prenait souvent de haut, mais elle ne s'en offusquait pas pour autant, tout simplement parce qu'elle estimait qu'elle n'avait rien à prouver à qui que ce soit. Elle savait ce qu'elle valait, et peut lui importait qu'on lui soit ''supérieur'' ou non, ce qui importait, la seule chose qui avait vraiment de l'importance, c'était le bonheur de sa famille. Son bonheur. Ce qu'elle voyait ne l'agaçait pas, ou quoi que ce soit du genre, non. Ce qu'elle avait en face d'elle, ce n'était rien d'autre qu'un pauvre homme terriblement seul. Il ne devait rien avoir de bien important à chérir, pour mettre autant d'importance à ce genre de broutille. Et ce n'était ni affligeant, ni pittoresque … non, c'était bien triste, aux yeux de la jolie barmaid. Elle pensait que le duo était assez proche, et effectivement, il semblait y avoir un certain lien entre eux, et pourtant, des kilomètres de vides sentimentales les séparaient. Bon, elle n'allait pas s'avancer dans de grandes théories romantique, étant donné la situation pitoyable dans laquelle elle baignait … ce serait mal venue de sa part.

    Mais son sentiment se confirma, lorsque le rouquin revint à la charge, insistant sur ce Angeal qu'il semblait beaucoup tenir à retrouver. Non, bien sûr qu'elle ne le connaissait pas ! Non mais … Il ne se rendait pas compte de la personne à qui il demandait ça ! Une fille qui connaissait la Shin-Ra que pour le réacteur qu'ils avaient implanté à Nibelheim, qui ignorait la tête du président de l'époque ou même de l’existence de son fils Rufus pendant un long moment.  Avec tout ça, il ne fallait pas lui demander où trouver tel ou tel employé ou soldat … fut-il première classe ou non. Ça ne l'avait jamais intéressé de toute façon, ces histoires de soldats ! Et elle ne rougissait pas de son ignorance la dessus, elle assumait parfaitement.

    Mais quelque chose la perturba à nouveau : l'évocation de Zack. Lorsque le rouquin évoqua sa présence 'quelque-part', la brune porta aussitôt son regard sur Cloud. Le regard de la belle s'attrista tout à coup, l'évocation de Zack était un souvenir douloureux autant pour elle que pour Cloud, même si pour ce dernier, c'était bien plus particulier. Elle ressentait une grande culpabilité à l'égard du brave et jeune première classe, qui avait été si gentil et attentionné avec elle … Et lors de l'accident, elle avait été odieuse avec lui. Elle ne se pardonnerait jamais les derniers mots qu'elle lui adressa. Non, ce n'était pas lui qu'elle détestait, ça n'avait jamais été le cas. Zack avait été manipulé par la Shin-Ra lui aussi, jamais il n'aurait fait de mal à un innocent. Cette culpabilité l'empêchait parfois de dormir. Elle ne savait pas si elle pouvait vraiment y croire, mais comme se serait beau qu'il soit en vie … elle pourrait alors s'excuser.

    Elle baissa tristement la tête vers son comptoirs, encore toute retournée par ce souvenir pourtant si lointain. Gensis allait sans doute trouver étrange qu'elle connaisse Zack et non Angeal, car ce dernier était beaucoup plus ancien et célèbre que le jeune chiot, puisqu'il avait partagé les jours de gloire de l'argenté. Mais elle n'avait pas eut l'insigne honneur de rencontrer ce Angeal, alors elle n'y pouvait rien. Zack, lui, elle avait eut le plaisir de faire sa connaissance. C'était une personne qu'elle avait beaucoup apprécié. Il était loyale et plein de bonne volonté, cela se voyait dès le premier coup d’œil. Elle frotta un verre pour tenter de se changer les idées et haussant doucement les épaules.

    -Désolée, je ne connais pas ce Angeal. Répondit-elle enfin.

    Elle posa son verre, ce n'était pas comme ça qu'elle allait pouvoir penser à autre chose de si tôt. Elle releva les yeux doucement et détailla un instant la jeune femme silencieuse que Cloud avait presque insulté tout à l'heure. Elle avait l'air d'être très seule, elle aussi. Ils avaient l'air de deux chatons perdues avec une pancarte ''adoptez-moi'' autour du cou. Elle releva les yeux vers le grand cuir rouge, se rendant seulement compte qu'elle avait perdue son sourire depuis l'évocation de ce regretté Zack. Elle secoua alors doucement la tête pour retrouver son air avenant, et concédât à faire ce qu'elle pouvait pour l'aider. Elle ne voyait pas le mal qu'ils pourraient faire avec ce qu'elle allait leur dire, il n'y avait aucune raison de se méfier. Elle leur faisait plus ou moins confiance, finalement, même s'ils avaient l'air louches.

    -Mais je connais quelqu'un qui pourra vous aider à retrouver n'importe qui.

    Elle fouilla alors un instant sous son comptoir et sortit une petite carte de visite qu'elle déposa juste en face de Genesis pour la faire glisser jusqu'à lui.

    -Evan Townshend, de la Mireille Detective Agency, il est détective privé et à de nombreux contactes. Dite-lui que c'est moi qui vous envoie, il vous aidera je pense … mais ça ne sera peut-être pas gratuit.

    Voilà un petit moment qu'elle n'avait pas de nouvelle d'Evan, elle espérait qu'il était toujours en activité et qu'il allait bien. Il était de ce genre d'oiseau solitaire qui n'aimait pas les engagements, un peu comme notre cuir rouge préféré. Peut-être allaient-ils bien s'entendre ces deux là … ou peut-être pas, justement.





Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dark6nika.deviantart.com/ http://ff-judgement-day.forumactif.org/t49-tifa-s-diary http://ff-judgement-day.forumactif.org/t34-l-ardoise-du-7th-heaven
Invité
Invité


MessageSujet: Re: En quête d'indices {Libre} [FINI]   Lun 18 Nov - 10:47:00


Cloud Strife


Génésis commença à expliquer que lui, contrairement à cette Eru, ne faisait pas partie de la résistance. Cloud ne s’en étonna pas. C’est le contraire qui l’aurait d’ailleurs surpris. Toutefois il préférait rester sur ses gardes et prendre avec un certain recul chacune de ses paroles dont il doutait de la véracité. Tout comme il doutait également de sa sincérité. Cloud ne le lâcha pas des yeux, essayant de prendre un air le plus détaché possible. Restant impassible il l’écouta évoquer le motif de sa présence. De sa…. Résurrection miraculeuse. Il disait rechercher Angeal…. Tiens donc quelle surprise. Pourquoi Cloud n’y avait til pas songé avant. Cloud ne voyait pas d’un très bon œil les retrouvailles de deux anciens généraux les plus puissants de la Shinra. Encore moins depuis que Génésis disait être son propre maitre et donc n’appartenir a aucun camp. Une fois réuni avec Angeal que feront-ils ? Se joindre à Séphiroth pour compléter le trio ? Si c’était le cas, Cloud avait tout intérêt à ne rien lui communiquer sur Angeal. Et comme il n’était de toute façon au courant de rien du tout… cela serait parfait !

L’impassibilité du visage de Cloud se brisa d’un seul coup lorsque Génésis évoqua Zack en disant que ce dernier devait être de retour lui aussi. Cloud avait légèrement entrouvert la bouche sous la surprise de cette révélation et ses yeux s’étaient écarquillés de stupeur. Est-ce que Génésis disait la vérité ? est-ce que Zack étaient quelque part sur Gaia ? Ou !
Les poings de Cloud se crispèrent sur le rebord du comptoir en bois du bar. Est-ce que Génésis avait volontairement invoqué le prénom de Zack pour faire réagir Cloud et obtenir des informations sur Angeal ou est ce qu’il avait dit ça comme ça, sans aucune arrière-pensée sournoise.

Cloud essaya de reprendre le contrôle de ses émotions mais tout défilait si vite dans sa tête qu’il avait du mal à rester calme. Zack était peut être en vie, là, quelque part…. seul…. Et si Génésis mentait ? Mais lui-même était bien devant lui en chair et en os, bel et bien ressuscité. Pourquoi n’en serait-il pas de même pour Zack ? Et Angeal…. Et Séphiroth ….

Tifa répondit à Génésis qu’elle ignorait qui était Angeal. Ce n’était pas le cas de Cloud bien sure

- Oui je le connais. Evidemment. Qu’est-ce qui te garantit qu’Angeal est revenu de la rivière de la vie ?


La question était pas stupide même si la réponse paraissait évidente : Génésis étant revenu lui-même, toute les suppositions sur un retour d’autres personnes mortes étaient possible.
Alors que Tifa tendit une visite d’un soit disant détective sur le comptoir, Cloud posa la main à plat sur le petit morceau de carton avant de s’en emparer. Il n’eut pas un seul regard pour Tifa qui, il le savait, devait le foudroyer du regard avec indignation. Cloud gardait son regard rivé a celui de Génésis avant de prendre la parole

-Tu m’aides à retrouver Zack et je t’aide à retrouver Angeal…. C’est donnant- donnant. Qu’en dis tu ?

Cloud s’empara de la carte de visite du détective qu’il déchira en quatre avant de mettre les morceaux dans la poubelle situé a coté de lui. Ce détective ne saurait être d’aucune aide pour retrouver des morts de toute façon. Cloud espérait seulement que Génésis allait accepter son offre


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: En quête d'indices {Libre} [FINI]   Mar 26 Nov - 23:07:59


Genesis Rhapsodos
Le monde a besoin d'un nouveau héros.


       Un détective privé... Ainsi donc, voilà tout ce dont cette charmante jeune femme avait à m'offrir. Cela était bien loin de m'enchanter. J'étais loin d'approuver ce genre de solution. Je n'aimais pas vraiment les détectives privés. Ils étaient bien trop fouineurs à mon gout. Ils prétendaient avoir besoin de précisions sur notre passé, afin de faciliter leurs recherches pour la suite. Moi, j'avais bien trop à cacher, pour oser me confier à ce genre de personnages. Je ne leur faisais absolument pas confiance. De plus, je n'avais pas besoin de ce genre d'énergumène pour retrouver Angeal. Déjà parce que je voulais le faire par moi-même, et non engager quelqu'un pour le faire à ma place. Et puis franchement, j'avais déjà bien assez à faire pour retrouver Angeal, je n'allais pas en plus me mettre à rechercher ce type par-dessus le marché. Tifa était bien gentille, c'est vrai, mais hélas ce n'était point le genre d'aide que j'attendais, et surtout, que je recherchais ici, auprès des Résistants. Cela ne m'avançait en rien. Mais pouvais-je réellement me permettre de refuser son aide? C'était plutôt mal venu tout de même, surtout pour un gentleman de mon rang. J'étais quelque peu coincé, car il en allait de ma fierté également, qui se verrait toucher, si je me rebaissais à accepter ce genre de solutions. Je ne savais pas vraiment pas quoi faire, mais heureusement, Cloud se chargea de prendre les devants. Il semblait déterminé, ou alors, était-ce un genre qu'il se donnait pour éviter le regard de sa petite amie, qui ne comprenait pas son geste. Il stoppa Tifa dans son élan en effet, attrapant la petite carte avant de me laisser le temps de m'en emparer. Voilà qui était réglé en tout cas, je m'en réjouissais fortement.

       Mais je dois avouer que moi-même je ne comprenais pas vraiment la nature de son geste. Refusait-il que Tifa m'apporte son aide? Vu son regard, cela en avait tout l'air. Il ne semblait pas vraiment m'apprécier. Bien qu'en tout cas, j'avais il semblerait, plus d'espoir d'obtenir quelque chose de plus précis de son côté, vue que lui, affirmait au contraire bien connaitre Angeal. D'ailleurs il resta quelques secondes dans le suspens après cette révélation. Trop longtemps à mon gout. Il en profita pour déchirer la petite carte généreusement offerte par Tifa. Celle-ci ne semblait pas plus comprendre les agissements de son ami. Mais enfin, le jeune blondinet reprit la parole. Il me fit une proposition, des plus inattendues je dois dire. D'ailleurs, tout le monde en resta muet un instant. Même Tifa, qui semblait presque stupéfaite.

       Quant à moi, je me tournais lentement, pour observer Erù près de moi. Jusque-là j'avais un peu oublié sa présence je dois dire, tellement concentré sur la raison de ma présence ici, et trop préoccupé par ce que je pourrais obtenir du jeune petit blond. Sentant mon regard porté sur elle, elle me rendit la pareil, jetant un léger coup d’œil sur moi. Toujours impassible, dans l'attente. Impossible de savoir ce qu'elle pensait de cette proposition. Pourtant, cela m'aurait fortement aidé d'avoir son avis sur la question. Après tout, réflexion faite, j'avais déjà en effet une résistante à mes côtés, que l'on avait envoyés spécialement pour rechercher Angeal. Aurais-je donc de meilleures chances avec Cloud dans notre équipe. Il n'avait guère l'air plus au courant qu'Erù. Pouvais-je réellement espérer quelque chose au bout de cet accord. Il était peut-être plus simple qu'il cherche Zack de son côté, et moi Angeal du mien. Mais au lieu de me poser trop de questions, je préférai lui poser la question directement, afin d'avoir plus de détails sur cette soudaine proposition. Je retournais donc mon regard sur lui, dans un dernier silence.


_Voilà une proposition plutôt intéressante. Mais dis moi comment tu comptes t'y prendre exactement. Erù est déjà sur l'affaire d'Angeal avec moi. Que peux-tu nous apporter de plus ? Sois plus précis.

       C'était plutôt louche à y repenser. Cloud était-il si confiant au point de me faire confiance aussi rapidement? Non pas que j'ai des choses à cacher, ni même à me reprocher. Mes intentions étaient honnêtes et bonnes. Mais tout de même, pour ce que je fus autrefois, il avait quand même de quoi se méfier de moi. Ou alors, était-ce un moyen de me tracer, de me pister, de me surveiller. Garder le contact, était en effet un moyen de suivre de pret ou de loin le moindre de mes agissements. La Résistance avait ses intérêt à garder un oeil sur le grand Genesis. Son excès de confiance me fit plutôt pencher pour cette option.

_Qui me dit que ce n'est pas un stratagème de la Résistance pour garder un oeil méfiant sur ma personne, et ainsi surveiller mes moindres faits et gestes?

       CC'est alors qu'un éclair m'éblouit l'esprit. Je sentais la tension monter en moi d'un coup, alors que j'affichais subitement un air figé. Je me tournais à nouveau vers Erù, qui me suivait maintenant depuis des mois. Voyez-vous cela... La tension était maintenant palpable aux yeux de tous, et continuait de monter. Tout le monde semblait méfiant vis à vis de tout le monde. Je tentais bien pourtant de me raisonner, de relativiser et de mettre un pour et un contre, dans chacune des deux situations. Peut être que je me faisais tout simplement des films, mais j'avais de quoi me montrer méfiant moi aussi mine de rien. Mais tout de même, Cloud aurait été bien trop bête de dévoiler ainsi ses plans, si plans il y avait, aussi facilement et stupidement. Si ce n'était pas le cas, je venais malheureusement de leur souffler l'idée en tout cas. Mais il n'y avait plus uniquement que Cloud qui me tracassait désormais. Erù aussi. Peut-être même elle plus que Cloud. Ce dernier ne connaissait visiblement pas la jeune femme. Bien que cela reste tout à fait possible, Tifa en revanche semblait avoir parlé d'une organisation portée sur des coordinateurs au sein de la Résistance. Erù elle, m'avait dit au contraire avoir reçu ses ordres d'une personne totalement anonyme, via son téléphone. Tout cela était assez louche. Bien que je ne veuille pas émettre de jugement trop rapide. Je pris néanmoins la résolution de questionner un peu plus longuement ma camarade, ultérieurement.

       Car chaque chose en son temps, j'attendais déjà la réponse de Cloud. Erù viendrait plus tard. J'étais toutefois bien loin d'être tranquille en cet instant. J'essayais de le cacher, tant bien que mal, mais voilà que je me mettais à psychoter de tous les bords. Je devais absolument me calmer, et garder le contrôle de la situation, avant que les choses ne s’enveniment de trop...
[/size]


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: En quête d'indices {Libre} [FINI]   Ven 29 Nov - 0:49:55





ξή φuεtε

δ'ιήδιcεs
Le mal n'a jamais été aussi près de triompher du bien.





   Que de rebondissements en si peu de temps! Brisant le silence, la jeune serveuse se décida à les aider, tendant la carte de visite d'un détective privé. Un détective privé hein? C'était aimable de sa part, mais bien innocent. Mais lorsque le nom de celui-ci tilta dans son esprit, elle ne put que se dire que la jeune femme avait de bonnes relations. Evan Townshend, demi-frère de Rufus Shinra. Bien que n'ayant pas la notoriété, ni le statut social de son frère, il avait un réseau influent de petits papiers, et un don pour trouver ce qui était caché. Elle ne le connaissait pas personnellement, mais son informateur avait souvent recours à lui, ou du moins était-ce ce qu'elle avait compris. Elle n'eut toutefois pas le temps de pousser plus loin ses pensées, le blond s'emparant de la carte pour la déchiqueter et la jeter à la poubelle. Voilà qui était une réaction des plus inattendues, mais pas forcément stupéfiante. Il n'avait depuis le début montré que des signes d'antipathie envers le duo étrange, et n'avait visiblement pas l'intention de les aider. Quoiqu'à la vue de sa réaction au nom de "Zack"... il était évident qu'il avait une idée bien précise derrière la tête. Ce qui fut le cas en effet, posant un marché cocasse au Cuir Rouge. Retrouver ce Zack contre leur aide concernant Angeal. Quoi de plus embêtant pour elle? Elle avait plus qu'envie de cesser de mentir à son compagnon, de sortir de ce rôle idiot... Mais il fallait toujours que de nouveaux imprévus l'en empêchent. Sa vie avait pris un tournant dangereux et mouvementé depuis sa rencontre avec l'ex-Soldat Ie classe, et sa survie était plus que jamais menacée. Mais après tout, elle était la seule à blâmer.

   Semblant se rappeler sa présence, Genesis tourna le regard vers Erù un instant, comme s'il cherchait une réponse quelconque, son avis. Ce plan était loin de l'enchanter, et s'ils avaient la moindre chance d'échapper à un accord avec la Résistance, elle ferait tout pour la mettre en oeuvre. Car oui, elle aurait aimé que ces derniers aident Genesis dans la recherche de son ami, mais ce marché était loin de lui convenir. Cela signifierait qu'elle devrait rester avec Genesis, et faire équipe avec les deux jeunes gens. Ce qui était bien trop périlleux vu la situation dans laquelle elle était. De plus, accepter ce marché et disparaître ferait naître bien trop de soupçons envers elle de la part de son "ami". Et elle voulait vraiment rester en bons termes avec lui. Elle essaierait du moins... Elle resta impassible, comme à son habitude, et Genesis reprit la parole pour répondre. Néanmoins, après sa tirade, Erù ne put que constater avec malaise que son acolyte semblait tendu. Après avoir passé plusieurs mois avec lui, il lui était facile de lire dans le guerrier, elle sut immédiatement que quelque chose n'allait pas. Elle n'eut d'ailleurs pas à réfléchir bien longtemps pour estimer comprendre ce qui lui passait pas la tête. Tous deux était assez semblable, il était des guerriers, des tueurs, et avait le même fonctionnement de pensés lorsqu'il s'agissait de survie ou de combat. Elle sentait bien qu'elle passait d'alliée, à suspecte potentielle dans son esprit. Le rapprochement entre ses paroles et elle était maintenant on ne peut plus tacite. D'ailleurs, en plus d'être tout à fait probable, il n'était pas loin de la vérité... Elle avait bien passé ce temps avec lui pour le surveiller, espionner ses moindres faits et gestes, le comprendre, gagner sa confiance, afin de le trahir et le tuer. Mais c'était avant qu'elle ne change d'avis. Néanmoins, le regard perçant que lui lança le guerrier en tournant une nouvelle fois la tête vers elle la mis mal à l'aise, et elle fronça les sourcils. Geste qui fort heureusement passait plus pour un assentiment envers les paroles du guerrier qu'autre chose.

   L'atmosphère était maintenant lourde, tendue, et plus que dangereuse pour elle, son seul allié ici ayant maintenant des doutes à son propos. Mais elle ne pouvait fuir à un moment pareil, cela ne ferait que renforcer sa culpabilité aux yeux du Cuir Rouge. Heureusement qu'elle avait avancé son coup de téléphone... Le plus simple aurait été de se faire discrète pour relâcher l'attention, et les pensées, de Genesis à son égard, mais elle ne pouvait laisser un tel accord passer entre ce blond et lui. Elle décroisa ses bras, les laissant retomber doucement le long de son corps, et posa légèrement le bout des doigts de sa main droite sur celle de son compagnon. Elle-même savait pas trop pourquoi, peut-être pour le rassurer, comme si ce simple contact pouvait faire s'envoler tous ses doutes... futile. Toujours est-il que cela calma la tornade de pensées qui envahissait son esprit, et c'est d'une voix calme qu'elle répliqua.

« Déchirer cette carte était inutile. Nous avons le nom de ce détective, ainsi que de son agence. Et comme le dit Genesis, que pouvez-vous nous apporter de plus qu'un réseau bien fourni d'informations? »
   Il était risqué pour elle de dire une telle chose, étant donné qu'elle s'allouait Résistante à leurs yeux. Mais si cette phrase simple pouvait renforcer Genesis dans son idée que les deux jeunes gens étaient inutiles, alors elle aurait réussi son pari.


Revenir en haut Aller en bas
Tifa Lockheart
Administratrice

Messages : 1343
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 23
Localisation : Du côté de chez Swan ♪

::PASSEPORT::
• Age du personnage: 25 ans
• More:

MessageSujet: Re: En quête d'indices {Libre} [FINI]   Ven 29 Nov - 10:37:19




Tifa Lockheart
© Never-Utopia

    Tifa ne savait pas si elle pouvait faire confiance à ces deux drôles d'oiseaux qui ne semblait même pas d'accord sur la version des raisons de leur présence ici. En fait, elle préféré ne plus avoir à faire à eux, et comme ils n'avaient rien fait pour mériter d'être jetés dehors froidement, les rediriger vers un tiers lui semblait être la meilleur solution pour arranger tout le monde. S'ils cherchaient vraiment ce Angeal et que c'était la seule raison de leur présence ici, alors ils seraient forcément servit avec Evan, qui connaissait tout le monde et partout dans le monde. Si quelqu'un était susceptible de les informer sur l'apparition de ce disparut quelque part, c'était bien lui, elle ne voyait pas comment ils pourraient leur être d'une meilleur aide que cela, surtout qu'ils avaient beaucoup d'autres choses à faire que de chercher un mort. Cependant, la tentative de Tifa fut réduite à néant par son ami d'enfance, il déchira tout bonnement la carte sous leur nez. Elle le fixa d'abord d'un air outré, puis ne le lâcha plus du regard, d'un air accusateur et sévère. Quoi ? Il avait osé faire ça ? Et il ne la regardait pas en plus ! C'est ça, cache toi pauvre petit chocobo, tu sais parfaitement que dés que ces deux là auront passé le pas de la porte, ça sera ta fête !

    Non mais franchement, qu'est-ce qu'il lui été passé par la tête, faire ça comme ça ? Autant dire clairement qu'elle n'était qu'une pauvre gourde qui servait à rien et qui n'avait que des idées stupides, cela aurait eut le même effet, et ça aurait été moins lâche ! Indigné par ce geste, elle posa ses points sur ses hanches lorsque le blond fit l'affronte de proposer son aide personnel au rouquin si douteux. Ça voulait dire qu'il allait repartir ? Il allait partir et la laisser toute seule avec les enfants … Encore !!? Comme s'il n'était déjà pas assez absent comme ça à cause des livraisons, là c'est sûr, il ne rentrerait plus ! Car s'il se mettait à chercher Zack et Angeal, il allait voyage, fouiner, et ce, partout dans le monde. Elle était tout aussi contrariée par cela que par le geste vexant qu'il avait eut en réduisant son idée en miette. Peut-être était-elle un peu trop susceptible sur certain point, mais là, elle était profondément contrariée par le comportement de son ami. C'était compréhensible de vouloir retrouver Zack, mais de là à foncer tête baissé comme ça, franchement ! Qu'est-ce qu'il avait en tête ? Il cherchait peut-être à obtenir autre chose ? Allons-bons, ils n'étaient même pas sûr que ce gusse en rouge dise la vérité ! Elle n'avait qu'une envie : secouer Cloud comme un pommier en lui criant dessus ''Non, non, non ! Tu ne t'en va pas, tu ne cherches personne, tu restes avec moi !'' et ce, par pur égoïsme, c'est vrai, elle en avait conscience. Cloud était impulsif, il bondissait de sa chaise à chaque fois que le nom de Zack et d'Aerith était prononcé, comme s'ils pouvaient encore les sauver … Alors, oui, elle comprenait, bien sûr … Mais les circonstances actuelles n'étaient pas vraiment propices à tant d'espoirs. C'était plutôt ironique, Tifa, la porteuse d'espoir d'Avalanche, elle qui encourageait toujours Cloud et les autres à se battre, à tenir bon …. Aujourd'hui, elle voulait lui dire de laisser couler.

    Ce fut au tour de Génésis de se montrer méfiant. Voilà qu'à présent, il dénigrait la proposition bien trop généreuse de Cloud. Elle ne savait pas bien non plus ce que Cloud pourrait leur apporter, bien qu'en tant que livreur, il ait l'occasion de beaucoup voyager et donc de récolter beaucoup d'informations éparses. C'était déjà une aide considérable, car ils pourraient couvrir une bien plus grande surface grâce au blondinet. Mais elle n'allait pas non plus dire ça pour soutenir la démarche de Cloud. Elle ne voulait pas qu'il parte, non. Mais au delà des déplacement de Cloud, il y avait Barret qui était toujours en déplacement, Yuffi à Wutai, Cid à Citée Fusée et Vincent qui gambadait un peu partout aussi … sans parler de Reeve ! En clair, Cloud et Tifa devait avoir un réseau d'information aussi voir plus important que celui d'Evan. Et le cuir rouge était venu précisément pour ça, pour récolter des informations ou se renseigner sur les bons contactes à prendre pour retrouver son Angeal, et maintenant, il dénigrait l'aide qu'il pouvait leur apporter comme s'il leur était bien trop supérieur pour avoir besoin d'eux. Il faut savoir, soit il a besoin d'aide et on s'arrange pour faire quelque chose ensemble, soit il est grand et il se débrouille tout seul, mais il ne vient pas chiner comme ça d'une façon aussi suspecte juste pour le plaisir de rabaisser des inconnus. S'il était déjà ''sur l'affaire Angeal'' avec son amie, et que par ces termes il signifiait qu'il n'avait pas besoin d'aide extérieur, pourquoi venait-il précisément demander des informations sur l'homme ? Il allait bien devoir élargir son champ de contacte pour le retrouver, l'idéal pour ce genre de chose était d'être sur absolument tous les fronts, s'entourer de milliers de paires d'yeux près à le prévenir de toute apparition furtive du disparut.

    Bon, elle était un peu énervée à cause des agissements de Cloud, et la contrariée pouvait se lire sur son visage – et ses points sur ses hanches était un classique qui faisait trembler ceux qui la connaissait assez pour savoir ce que cela signifiait. Le rouquin se montra méfiant à l'égare de la démarche de Cloud, et Tifa se demanda un instant si c'est vraiment ce qu'il avait entreprit. C'est vrai que Genesis avait proclamer haut et fort – et avec beaucoup de fierté – qu'il fut un ami proche de Sephiroth, autrefois. Et s'il décidait de le rejoindre ? Et s'il œuvrait déjà en son nom ? Il est vrai qu'il y avait quelques activités inquiétante dans le nord ces derniers temps, quelques disparitions, des rumeurs … Tout le monde craignait le pire, mais personne n'y croyait encore. Personne ne voulait y croire. Personne n'avait encore la preuve que Sephiroth était de retour, et on était même pas sûr que cela puisse se produire un jour, même si, le monde sombrait clairement dans la décadence depuis un moment.

    La jeune femme qui accompagnait le rouquin ne semblait pas non plus très emballé à l'idée de recevoir l'aide directe de Cloud, cependant, elle avait retenu le nom d'Evan, sans doute iraient-ils le consulter en sortant. Tifa trouva un peu étrange sa remarque, cependant … quoi de plus qu'un raison bien fournis d'information ? Parce qu'ils en avaient déjà un, peut-être ? Pour rechercher quelqu'un, c'est tout ce qu'il faut : des informations, des contactes. Enfin, elle n'allait pas les contredire. Elle voulait bien être gentille avec tout le monde, mais ils étaient quand même louche ces deux là, et elle détestait ne pas savoir quoi penser d'une personne. Oui, dans ces cas là, elle préférait autant ne pas avoir affaire avec eux. Et puis, comme Cloud avait rejeter sa tentative avec tant de ''délicatesses'', elle décida de le laisser se débrouiller, sans doute pensait-il aux mêmes choses qu'elle de toute façon, ou du moins, elle espérait qu'il comptait plus se servir de leurs contactes que de s'enfuir comme ça … Encore.

    Elle balaya la salle du regard, constatant que l'atmosphère s'était alourdit. Bon, puisqu'elle ne servait à rien ici, autant qu'elle retourne faire son travail, proposer ses services à des gens qui l'accepterait. Oui, elle était vexée et très contrariée même, ça, Cloud allait le sentir passer, et le premier qui lui chercherait des poux aussi. Elle croisa cependant le regard du blond un instant, un silence lui intimant fermement de ne même pas penser à partir en vadrouille comme ça. Non, non, pas question qu'il la laisse. Elle bouderait sinon. Elle boudait déjà un peu.

    Elle s’esquiva donc du petit groupe de négociation pour retourne en salle. Elle débarrassa quelques tables, nota quelques commande et revint derrière le comptoir pour préparer le tout, ignorant parfaitement Cloud et les deux autres.





Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dark6nika.deviantart.com/ http://ff-judgement-day.forumactif.org/t49-tifa-s-diary http://ff-judgement-day.forumactif.org/t34-l-ardoise-du-7th-heaven
Invité
Invité


MessageSujet: Re: En quête d'indices {Libre} [FINI]   Jeu 5 Déc - 14:39:49


Cloud Strife


Cloud savait que ce qu’il venait de faire allait lui attirer les foudres de Tifa dont il s’appliquait à fuir le regard. Il la sentait bouillir à côté de lui et sans même la regarder il savait qu’elle avait déjà mis les poings sur ses hanches de façon sévère. De même manière, il savait qu’une fois que Génésis et sa compagne aurait quitté le bar, il devrait affronter la fureur de son amie. Et Dieu sait qu’elle n’est pas à prendre avec des pincettes quand elle est dans ce genre d’état ! Mais pour le moment Cloud avait d’autres préoccupations en tête. Comme à son habitude il avait foncé sans réfléchir quand il avait entendu le prénom de Zack être mentionné et la perspective de le retrouver vivant l’avait poussé a se précipité. Il avait saisi la carte et l’avait déchiré sans même réfléchir a la proposition qu’il venait de faire à Génésis. Mais une chose était sure, il ne voulait pas l’aider à retrouver Angeal sans obtenir une aide en retour pour retrouver Zack.

Alors que Génésis l’interrogea sur les informations que Cloud pourrait apporter en supplément de ce que Eru avait déjà collecté, Cloud posa ses main sur le comptoir. A côté de lui il sentait la colère de Tifa tout embraser dans la pièce. Une colère d’autant plus accentué qu’il ne lui avait encore pas adressé un seul regard depuis qu’il avait déchiré sa carte. Bon… C’est vrai que coté tact il n’y été pas allé de main morte mais elle savait très bien que la délicatesse et lui ça faisait deux ! Toutefois Cloud était bien conscient que ce n’est pas ça qui la ferait décolérer. Il préféra reporter son attention toute entière sur Génésis, pensant que chaque problème devait être traité dans un ordre bien précis. D’abord l’ancien mercenaire, son cuir rouge disant ressuscité. Ensuite il s’occuperait de Tifa, de ses poings sur les hanches de de son regard meurtrier.

- J’ai un réseau de contact bien plus fournis qu’Evans. Dont plusieurs d’entre eux qui ne dirait jamais rien à toi ou même… ,
il se tourna vers Eru, à vous. Je suis Cloud Strife, je ne suis pas n’importe quel élément de la résistance, sans vouloir me vanter, ni sans vouloir vous froisser.

Il était vrai que Cloud avait toujours beaucoup fait pour la planète et nombreux étaient les habitants qui le lui rendaient bien, comme à chaque membre de l’ancienne unité d’Avanlanche. De part ses livraisons il était amené a parcourir la planète sur l’intégralité de sa surface et il avait appris a nouer des contacts avec de nombreuses personnes. Des personnes qui n’accorderaient pas la même confiance à Génésis et son look douteux ou à Eru bien qu’elle dise provenir de la Résistance elle aussi.

Génésis commença alors a émettre des doutes sur la motivation réelle de Cloud a retrouver Zack. Il pensait que cela était un subterfuge afin de garder un œil sur ses agissements pour endiguer une quelconque entourloupe. Tiens… Voilà qui était intéressant ! Cloud n’y avait pas songé mais Génésis venait de lui souffler une excellente idée ! Ainsi il y avait possibilité de faire d’une pierre deux coups ! Merci Génésis pour cette idée en or …. Cloud s’appliqua à ne rien laisser paraitre afin de faire comme si cette idée avait toujours été dans un petit coin de sa tête bien qu’en réalité ca ne soit pas le cas.

Le livreur blond ancra son regard a celui de Génésis avant de prendre la parole d’une voix posée et calme

- Je ne vais pas nier le contraire. Ça m’arrangerait grandement de pouvoir m’assurer que tu ne mijotes pas quelques choses de …. Répréhensible.


Sans se défaire de sa répartie, bien qu’habituellement ce ne soit pas dans son caractère, Cloud poursuivit sur la même lignée

- De toute façon cela ne doit pas trop te déranger si, comme tu le prétends, tu n’as rien a te reprocher… Je me trompe ?

Le regard de Cloud passa de Génésis à sa compagne légèrement vêtue. Pour une raison qu’il ignorait lui-même il avait l’impression qu’il devait se méfier de ces deux-là. Ils débarquent dans le pub de Tifa. Justement, dans ce bar la, pas dans un autres alors qu’il y en a une douzaine dans le secteur, et ils prétendent de but en blanc revenir de la rivière de la vie pour l’un et appartenir a la résistance pour l’autre…. Avouez qu’il y avait la de quoi attiser les suspicions.

Tifa passa derrière lui pour rejoindre la salle où les clients consommaient à leur table. La semelle dure de ses chaussures résonnait sur le parquet du sol et trahissait une démarche rapide. Elle était vraiment, vraiment, vraiment très en colère. Cloud se demandait pour quelle raison au juste. Parce qu’il avait déchiré la carte d’Evans ? Parce qu’il ne lui avait pas adressé un sourire depuis ? ou parce que… mais bien sûr ! Parce qu’elle pensait qu’il allait devoir s’absenter plus que d’habitude pour aider Génésis dans sa quête de Angeal et dans les retrouvailles de Zack… Il n’y avait que cette ultime raison qui pouvait justifier une telle colère. Et elle avait toutes les raisons du monde de l’etre…. Une fois encore Cloud avait parlé avec précipitation sans penser aux conséquences que cela pourrait avoir pour son amie. Une fois encore il venait de la blesser…a croire que ca devenait une habitude… mais cette fois il s’en voulait réellement car loin de lui l’idée de lui faire du mal. Il aurait simplement souhaité retrouver Zack….

Le regard de Tifa croisa un bref instant celui de Cloud. Il eut l’impression que son sang s’était mis soudainement a geler dans son corps. Il ne doutait pas une seule seconde que sa précieuse amie laisserait éclater sa fureur que Génésis et Eru auraient fermé la porte du bar. Cloud eut un instant l’impression d’être un enfant pris en flagrant délit de sottise par sa mére. En d’autre circonstance cette pensée lui aurait sans doute arraché une ébauche de sourire. Mais à ce moment-là il ne ressenti qu’une très profonde culpabilité ….




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: En quête d'indices {Libre} [FINI]   Ven 6 Déc - 0:22:59


Genesis Rhapsodos
Le monde a besoin d'un nouveau héros.
       Mes interlocuteurs avaient vraisemblablement ressenti le malaise qui régnait maintenant sur nous tous. Mais il faut croire que je n'étais pas le seul à faire les choses de travers. L'attitude de Cloud avait vraiment irrité la belle Tifa, qui abordait maintenant une posture frustrée, presque colérique. Oui, je la connaissais encore bien trop peu, pour savoir qu'elle était déjà très en colère. Il faut dire qu'avec son visage radieux et angélique, il était difficile de l'imaginer en sorcière criarde. Pourtant, elle avait vraiment l'air d'avoir pris cette histoire de travers. Elle posa ses mains sur les hanches, regardant son ami avec un air réprobateur. Je ne donnais pas cher de la leçon de morale qu'allait devoir subir Cloud après notre départ. Le jeune homme semblait d'ailleurs affreusement concentré sur ma personne et celle d'Erù. Difficile à dire si cela était par réel intérêt, ou pour fuir la foudre qui grondait autour de lui.

       De mon côté, Erù semblait également réagir à la situation plutôt tendue qui nous pesait tous. Elle se rapprocha de moi, se montrant un peu plus déterminée. Je sentis ses doigts effleurer les miens, alors qu'elle s'adressait fermement à Cloud. Je me contentais de la regarder du coin de l’œil, pour l'instant silencieux et observateur. Je ne savais vraiment pas quoi penser de tout ça, ni même de son attitude. Le doute était en moi, et faussait mes interprétations surement. Je cherchais le vice, qui se cachait peut-être en elle. Mais je me trouvais également mauvais, de penser ça d'elle. Nous avions déjà voyagé longuement ensemble, et aux vues de la détermination dont elle faisait preuve à l'heure actuelle, tout laissait à penser que ma décision prochaine, serait également la sienne. Elle me suivrait. Difficile donc de s'accorder, vraiment. Mais je me surprenais également à voir combien cette question me tourmentait, alors qu'il y avait bien plus important à traiter, là devant moi. Oui, cela me tourmentait bien trop. Ce n'était pas sérieux. Je me forçais donc à détacher mes pensées ces soupçons, pour me concentrer à nouveau sur Cloud, dont j'attendais toujours la réponse.

       Heureusement, celle-ci suivit pas très longtemps après la réplique d'Erù. Il nous expliqua son large réseau de connaissances, surement haut placés. Bien mieux placés que celle de ce dit Evans. Je me demande bien à qui il faisait allusion en parlant ainsi... Je n'étais pas très rassuré d'ailleurs. De plus, la suite de ses propos ne me rassura encore moins. Il avoua vouloir garder un œil sur moi, et mes agissements. Je m'en serais douté. Mais tout cela était fort déplaisant. Qui donc connaissait-il de si puissant, au point d'être plus efficace qu'un détective privé. Ces personnes puissantes, je n'avais pas vraiment envie de les connaitre. Et alors si je devais être pisté, qui sait quels genres d'idées cela pourrait amener dans leurs esprits... D'ailleurs, je trouvais sa dernière réflexion un peu trop ironique à mon gout. Était-ce moi qui me faisais des idées? Peut-être, mais la méfiance n'a jamais tué personne. Dans tous les cas, ce qui ne changeait pas dans tout ça, c'était ma situation fortement inconfortable. Je me sentais quelque peu pris en sandwich, sans véritablement d'issu possible pour me sauver la mise. On m'avait conseillé ce bar dans le but d'obtenir de l'aide, de personnes honnêtes et dignes de confiance. Mais jusque-là, je dois dire que je n'étais pas très rassuré de l'issue de cet arrangement. Alors certes, je n'avais rien à me reprocher. J'étais de bonne foi, avec des intentions tout à fait louables et héroïques. Mais son réseau, comme il le disait si bien, rien ne disait qu'ils me croiraient. Lui-même avait pas l'air de me croire alors bon... Enfin, il est vrai que la confiance, ça se gagne, et il en fallait bien un pour faire le premier pas au début. Bien que cela semble être de mon rôle, pouvais-je réellement me permettre d’être justement le premier à faire confiance. Qui avait le plus de risque à encourir dans cette histoire? Je pris le temps de réfléchir un long moment. Tant pis pour le blanc, bien que cela ne jouait pas en ma faveur. J'inspirais profondément, observant les alentours, comme pour chercher de l'inspiration.

_Que tu me crois ou non, je n'ai pas l'intention de nuire à la planète. Je suis du bon côté de la balance désormais. Je sauverais le monde, car c'est aujourd'hui une rédemption que j'entreprends. Mais comprend bien, qu'il est tout aussi risqué pour moi d'afficher mon grand retour publiquement. Certains continueront de me voir comme une menace, et voudront m’éliminer.

       Je m'arrêtai un instant, plongé dans mes songes, tournant le regard pour le porter à nouveau sur le jeune blond. Il avait décidément bien grandi. Dans le fond, je n'avais aucun souvenir de lui, juste son nom, et une image qui me rappelait une simple combinaison. Les cellules S. Voilà, le pauvre, c'est tout ce à quoi je l'avais catégorisé jusque-là. Ah, tien d'ailleurs, il allait falloir que je lui note deux ou trois précisions à ce sujet. Mais avant cela, je préférai continuer le fond de ma pensée.

_Je vous remercie de l'aide que vous vous proposez à nous apporter, mais avant de vous dire "oui", j'aimerais d'abord avoir des noms. Si possible. Car, si comme tu le dis, il faudra passer par toi pour obtenir quelque chose d'eux, au moins je saurais à quoi m'attendre.

       Oui, je ne voulais pas leur donner mon accord trop tôt. Je ne voulais pas leur dire oui avant de savoir qui ils allaient mettre sur mon dos pour me surveiller, ou même, confier le secret de ma réincarnation. Tout cela était bien trop dangereux. cela ne devait pas atterrir dans de mauvaises oreilles. J'avais suffisamment assez d'ennemis pour ça.

       Mais je dois avouer qu'une collaboration avec la Résistance pourrait s'avérer bénéfique. Nous avions les mêmes buts, les mêmes objectifs après tout. Si je pouvais voir mes chances de retrouver Angeal multiplié par deux grâce à eux, alors peut-être ne devais-je pas hésiter... Angeal serait tôt ou tard amené à les rejoindre de toute manière, si en vie il était. Peut-être même aurais-je l'occasion de revoir d'autres personnes encore. Peut-être des personnes de mon escouade. Alors, j'aurais enfin l'occasion de m'excuser auprès d'eux. J'aurais enfin la chance de leur dire, combien je suis désolé, de les avoir emportés avec moi dans mon cauchemar à l'époque... Oui, à bien y réfléchir, j'avais tout un tas d'intérêt à suivre la Résistance de prêt moi aussi. De plus, à en croire les paroles de Cloud, j'avais visiblement affaire à quelqu'un de "haut placée". J'étais donc tombé sur la bonne personne. Si cela était réellement le cas, eh bien, il faut dire qu'il avait bien grandi depuis la shinra. Dans tous les sens du terme. C'est vrai, à le regarder de plus près, il y avait quelque chose dans ses yeux. Et cette chose, je ne la connaissais que trop bien. L'expérience. Celle que nous imposent les malheurs de la vie. Il avait cette flamme en lui, je la sentais. Dans le fond, notre histoire était assez similaire. Il avait perdu sa famille, comme moi. Il avait perdu son village, comme moi. Lui avait encore la chance d'avoir des amis cela dit. Et moi, égoïste comme je suis, j'espérais plus que tout retrouver les miens, après leur avoir fait tant de mal. Revenons d'ailleurs sur ce détail, qui me tournais dans l'esprit depuis tout à l'heure. S'il y a bien une chose, que l'on avait en commun plus que tout, c'était celle-là. Laquelle me direz-vous? Allez, réfléchissez un peu... Dans tous les cas, je m'accordai le droit de passer prioritaire. Il avait fait son temps et ses preuves lui. Il était temps de me laisser essayer, enfin. Le monde avait besoin d'un nouveau héros. C'était enfin ma chance, ce jour tant attendu...

       J'observais le jeune blond ainsi un long moment, comme ça, yeux dans les yeux. C'était comme si nous communiquions, sans avoir le souci de la parole. Notre passé respectif parlait de lui-même, et il y avait donc cette sensation étrange que nous échangions, difficile à décrire, mais nous la comprenions, tous les deux. Et après un long silence, je me dévoilais enfin, avec la plus grande des convictions.

_Et, Cloud... Pour Sephiroth... Cette fois-ci, il est pour moi. Comprit?

       J'y tenais, fermement, durement. Et j'espérai qu'il le verrait. Autant dire, presque, que j'étais là uniquement pour ça. Que j'étais revenu pour ça. Bon, c'était voir un peu large certes, je n'étais pas revenu que pour ça. Mais tout de même, j'étais prêt à donner ma vie s'il le fallait. Mais cette fois-ci, je voulais, je rêvais, de réussir...



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: En quête d'indices {Libre} [FINI]   Lun 16 Déc - 14:26:40





ξή φuεtε

δ'ιήδιcεs
Le mal n'a jamais été aussi près de triompher du bien.





   Restant sagement immobile et impassible comme à son habitude, Erù écoutait avec attention la discussion, jetant un simple coup d’œil peu intéressé au départ de la serveuse. Cette dernière n’avait pas semblé bien ravie de la réaction du blond, son visage souriant ayant pris une teinte sombre. Mais elle ne comprenait pas les réactions humaines liées aux relations sentimentales, aussi elle s’en désintéressait fortement. Cela n’était à ses yeux, pas à prendre en considération. Seule l’issue de cette discussion, sa sécurité et celle de Genesis était à prendre en compte. Après avoir affirmé que son réseau était au combien plus important que le détective, et que ni Genesis ni elle ne pourrait en tirer quelque chose sans lui, Cloud corrobora les propos du Cuir Rouge, qui au grand désarroi de la jeune femme semblait prêt à collaborer avec les Résistants. Bien évidemment, il restait assez prudent pour ne pas se lancer tête baissée dans cette histoire, mais Erù le connaissait assez pour savoir qu’il ne laisserait pas passer une occasion de retrouver plus facilement son ami, surtout après avoir entendu ce « oui » significatif dans sa bouche. Elle savait qu’il y avait peu de chances qu’il fasse marche arrière, et la vérité s’afficha alors durement à ses yeux. Il allait maintenant rechercher son ami avec l’aide de ce Cloud et de sa barmaid, et elle retournerait à sa vie solitaire et sans but. Elle s’était laissé leurrer bien trop longtemps, et bien qu’elle se doutât de l’issue de cette aventure, cela n’en était pas moins douloureux. Son visage s’assombrit un bref instant, un éclat douloureux traversant ses pupilles avant qu’elle ne se ressaisisse en prenant une profonde inspiration. Fort heureusement, personne ne s’en rendit compte, les deux hommes étant bien trop occupés à se fixer en chiens de faïence durant de longues minutes, oubliant cette propre présence. De toute façon, son téléphone ne mettrait pas bien longtemps avant de sonner, surement 1 ou 2 minutes et elle serait libre de partir… à regret.

   Seulement, le Cuir Rouge mentionna le nom de Sephiroth… Ce simple nom évoquait de nombreuses choses enfouies en elle, titillant sa mémoire de façon désagréable. Où avait-elle pu entendre cela ? Qu’avait-elle vécue en rapport avec cette personne ? Elle ne pouvait le dire, et son amnésie qui se résolvait pourtant de plus en plus rapidement l’agaçait une fois de plus en réduisant sa capacité à comprendre cette discussion. D’autant plus que Genesis semblait avoir un rapport spécial avec ce Sephiroth dont il ne lui avait jamais parlé. La simple façon de citer cet homme semblait en tout cas soulever des souvenirs peu agréables aux deux interlocuteurs masculins, et la mine sombre et dur de son compagnon de route ne prêtait pas à débat sur son souhait. C’était la première fois qu’elle le voyait dans cet état, et elle ne put retenir un pincement de jalousie en sachant qu’il ne lui en avait jamais parlé tandis que le blond semblait parfaitement informé. Assez même pour comprendre les non dits d’un simple silence et croisement de regard avec le maître du feu. Jalouse, elle, de cet énergumène ? Voilà qui était absolument peu crédible, totalement fou, et complètement stupide. Le blond ouvrit la bouche pour répliquer tandis que la barmaid lançait enfin un regard furtif au groupe. Des deux personnages, c’était celle qu’elle redoutait le plus. Ce fameux Cloud était aussi impétueux qu’un bélier, et fonçait tête baissée dans son idée fixe, s’intéressant peu ou prou d’elle-même, tandis que la jeune femme avait l’œil observateur et l’esprit avisé. Elle avait posé les questions les plus embarrassantes pour la tueuse, et cette dernière était bien heureuse de la voir bouder dans son coin. Elle ne pouvait que remercier intérieurement le jeune homme pour son acte irréfléchi ! Après les trois premiers mots de réponse de ce dernier, le téléphone de la ninja sonna enfin, marquant le départ imminent d’Erù. Finalement, elle était plus contrariée que soulager de cet appel, laissant sonner trois sonneries avant de fourrer sa main à contrecœur dans sa poche pour en sortir son HPS et décrocher. « Oui » et « bien » furent les deux seuls mots qu’elle laissa entendre avant de raccrocher d’un air morose. Les regards des trois personnes posés sur elle, elle n’eut d’yeux que pour Genesis, son ami, son compagnon, avant de lui dire avec une déception qu’elle eut du mal à ne pas montrer.

« Je dois y aller… »
   Elle lui aurait bien demandé un moyen de la joindre, mais elle se doutait bien qu’il ne dirait rien en présence des deux Résistants. Attendant bêtement une réponse quelconque de sa part, elle resta un instant immobile, les yeux dans le vague posés sur le guerrier.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: En quête d'indices {Libre} [FINI]   Mar 28 Jan - 16:55:53


Cloud Strife


Cette fois-ci, aucune erreur n’était permise. Il en avait déjà trop fait, en se précipitant ainsi sur l’occasion, sans prendre le temps de réfléchir, et d’en parler à ses camarades. D’en parler à Tifa… Il suffisait de la regarder, pour comprendre l’étendue de sa bêtise. Elle avait raison, elle avait forcément raison, il le savait. Bon, elle n’avait pas toujours raison cela dit, mais tout de même, la plupart du temps si. Mais ce n’était hélas pas suffisant pour lui éviter la prochaine entrevue plutôt rythmée avec sa camarade. Lui donner raison ne suffirait pas. Après tout, il l’avait mérité. Il regrettait déjà, c’était évident. Il ne connaissait vraiment pas grand-chose de cet homme, si ce n’est qu’il n’était pas digne de confiance. Bon sang qu’avait-il fait ? … Trop tard pour revenir en arrière désormais. Mais tout de même, il s’agissait de Zack… Cela devait bien compter non ? Pas vrai, Tifa ? Zack…

Le jeune homme resta un long moment observer ses deux interlocuteurs. Genesis multipliait les tentatives pour montrer sa bonne foi, mais il faudrait bien plus que de belles paroles pour convaincre Cloud. Décidément, tout le monde avait des comptes à rendre finalement. Toutefois, le cuir rouge n’avait pas l’air tellement hostile. Il cachait peut-être bien son jeu, il fallait rester méfiant. Mais il fallait lui reconnaitre son franc-parler. De toute évidence, lui aussi avait eu le temps de réfléchir à la situation. Il en connaissait visiblement les risques. Impossible d’avoir une idée des noms qu’il redoutait d’entendre. Bien qu’une petite idée fleurisse dans la tête du blond. Toutefois, le savoir aussi inquiet n’était pas forcément bon signe. Peut-être avait-il des choses à se reprocher. Si ces gens-là voulaient la mort du cuir rouge, ce n’était peut-être pas pour rien. Ah Cloud, parfois tu réfléchis de trop, mais toujours dans les moments inappropriés. Il se ressaisit finalement, essayant cette fois-ci de donner une réponse réfléchit et convenable à tous.

- Nous allons faire autrement. Je ne te donnerais pas de noms. Mais en échange, lorsque je m’en irais demander certaines informations à mes sources, je n’évoquerais pas ton nom non plus. Comme ça, tu n’as aucune raison de te sentir menacé, et moi, je ne prends pas de risques non plus. Commençons comme ça, avant de mieux nous connaitre, et peut être un jour, se faire confiance…

Cloud ne laissa point le choix à son interlocuteur, et se tourna pour se servir une boisson fraiche, comme pour couper court à la discussion. C’était une façon de dire « à prendre ou à laisser… Ainsi, il ne prenait pas trop de risques avec le cuir rouge. Il gardait une distance de sécurité. Il fallait qu’il s’impose tout autant que le cuir rouge le fît. Car si l’arrogant savait faire jouer de sa personne pour se montrer capricieux, Cloud lui, savait se montrer têtue. Pas autant que Tifa, mais il était tout de même sacrément butté lorsqu’il le voulait. Genesis devait savoir que le petit homme d’infanterie avait aujourd’hui grandi, et qu’il fallait le respecter en tant que tel. De toute façon, si Genesis voulait parvenir à ses fins, il n’avait pas d’autres choix que de coopérer, et de se montrer un peu moins imposant. Qu’il ne fasse pas partit de la Résistance était son choix, mais qu’il ne considère pas non plus que ces derniers étaient à son entière disposition. Finalement, un profond silence laissa la pression retomber un instant. Cloud ne pouvait pas vraiment voir la tête de Genesis suite à sa proposition, mais il était bien loin de se douter également des idées qui traversaient alors l’esprit du maitre des flammes.

En effet, Genesis évoqua subitement le cas de Sephiroth, comme ça, d’un coup, sans prévenir. Ce simple nom déclencha un large frisson glacial et désagréable pour notre mercenaire. Son expression se durcit presque aussitôt, alors que son souffle devenait légèrement plus agressif. Pourquoi venait-il lui parler de ça ? Et de quel droit d’ailleurs ? Sephiroth était mort ! Depuis longtemps. Oui, depuis longtemps…

Si un autre long silence s’annonçait à l’horizon, plus lourd celui-ci, heureusement il n’en fut rien. Alors que chacun tombait dans les méandres de leurs pensées, une sonnerie de téléphone coupa littéralement l’entrain de la scène. Tous se retournèrent vers l’auteur de ce vacarme. Il s’agissait de la jeune femme, qui accompagnait Genesis. Elle sortit son PHS, la source de toute cette agitation donc. Quelques mots seulement, bref et secs, avant qu’elle ne raccroche presque aussitôt, sans aucune formule de politesse. Cloud soupçonna donc que cela était sérieux, ou même professionnel. Les deux se rejoignaient de toute façon. Après un instant de suspens, la jeune femme se décida finalement à parler.

Ainsi elle devait partir, comme ça, subitement. Tout cela renforçait les suppositions du jeune blond. Cela avait l’air très sérieux en effet, en vue du regard qu’elle jetait alors à son camarade. Ce regard… C’était quelque chose, vraiment. Cloud crut un instant qu’elle allait sauter au cou de Genesis pour l’embrasser avant de partir, dans un dernier adieu douloureux. Mais non, il en faisait un peu trop là tout de même. Ce n’était pas le genre de femme à faire ça, bien qu’elle soit impossible à ranger dans un genre quelconque cela dit. Toujours est-il qu’elle avait tout de même beaucoup de mal à cacher sa déception en cet instant. D’ailleurs, elle semblait attendre comme un signe de la part de son Soldat. Elle restait là, fixée devant lui, plongeant son regard dans le sien, dans une conversation silencieuse qu’ils partageaient intimement tous les deux.

Cloud en vain alors à penser à lui et Tifa, devant cette scène qui trahissait bien les deux jeunes gens. Le jeune blond quant à lui, leva de nouveau timidement le regard sur sa douce barmaid, qui ne l’était pas franchement pour le moment. Lui jetant un regard timide, il conserva une mine un peu honteuse, la mine renversée, le menton pointé vers le sol. Il n’y avait que ses yeux bleus, intenses et profonds, qui osait regarder la belle pour lui demander le pardon, ou au moins de l’indulgence.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: En quête d'indices {Libre} [FINI]   Ven 31 Jan - 14:19:59


Genesis Rhapsodos
Le monde a besoin d'un nouveau héros.
       La proposition du petit blond était plutôt convenable je dois dire. Il n’était pas aussi stupide qu’il n’en avait l’air. C’était même plutôt astucieux comme façon de faire, bien que sa petite touche personnelle à la fin me fit d’avantage rire. Mais je le gardais pour moi, c’était plutôt touchant. Je sentais presque l’ironie dans sa voix. Pour tout dire, je me fichais bien de sa confiance après tout, je n’avais rien à lui prouver. Tant qu’il pouvait m’aider, sans qu’on ne se tire dans les pattes mutuellement, c’était très bien comme ça en fait. Je n’étais pas revenu parmi les vivants dans le but de me faire de nouveaux amis, mais bien au contraire, tenter de sauver mes précédentes amitiés. Je hochais alors brièvement la tête, lui donnant mon accord sur cette solution.  

_Soit, faisons-ainsi. Donne-moi de quoi te joindre, et c’est moi, qui te contacterais…

       Voilà qui était fait. Finalement, je ne regrettais pas cette petite visite au bar. On y faisait parfois de bien belles rencontres, aussi hasardeuses soient-elles. Je jetais ensuite brièvement un petit coup d’œil à la charmante barmaid, qui semblait toujours bouder dans son coin. Elle semblait avoir son rôle dans la Résistance elle aussi, surement allait-elle me donner son avis. Mais non, elle resta de marbre, à ma grande déception. Elle règlerait très certainement ses comptes plus tard, avec le blond.

       Songeant alors à la prochaine réponse de Cloud, je me tournais de nouveau vers lui, curieux de savoir ce qu’il allait répondre à ma question concernant Sephiroth. Mais étrangement, le silence était de nouveau glacial. Cloud s’enfonça dans ce qui semblait être de la frustration. C’était assez étrange. Mince alors, serait-il possible que ma requête ait quelque peu froissé le petit blond ? Voilà qu’il se terrait à présent dans le secret. Cela m’envoyait plutôt confus, quoi que plus agacé encore. C’est que j’aurais fortement aimé une réponse tout de même. Au lieu de ça, il me tournait le dos et faisait presque semblant de ne pas m’avoir entendu. Peut-être était-ce le cas ? Fallait-il que je répète ? Je voulais que les choses soient parfaitement claires à ce sujet. C’était un objectif d’une importance capitale à mes yeux, un rêve que je souhaitais concrétiser.  C’était réellement symbolique. Peut-être un peu égoïste cela dit, mais ça, soyons honnête, je m’en contrefichais totalement. J’étais né comme ça que voulez-vous. Bon bref, toutes ces belles paroles ne m’avançaient pas vraiment, si au final il ne me donnait pas de réponse claire.

       Le hasard fit que je n’en aurais sans doute jamais. Mais ne vous inquiétez pas, je lui reposerais la question une autrefois, à l’occasion. Le silence fut en effet soudainement rompu par une sonnerie de téléphone, qui venait de ma gauche. Je crois bien que cela venait d’Erù. C’était bien la première fois depuis que nous nous étions rencontrés, que j’entendais la sonnerie de son téléphone retentir. S’en fut stressant, allez savoir pourquoi. Si je n’avais pas été le noble et grand Genesis, j’aurais très certainement légèrement sursauté. Mais je n’en fis rien. Parce que, j’étais le grand et incroyable Genesis, bien sûr. Je tournais donc le visage vers elle, un peu surpris c’est vrai, je ne pouvais pas vraiment le cacher. En revanche, elle, elle ne semblait pas vraiment surprise. Elle ne cesserait jamais de m’étonner décidément.

       Elle sortit donc un PHS de je ne sais trop où. Elle était douée pour cacher et dissimuler les objets sur son corps. Tous les regards se postèrent sur elle. La conversation fut pourtant très brève, et imprécise. Je me demandais bien qui pouvait-elle avoir à l’autre bout du fil. Elle ne me parlait jamais de ses contacts, de sa vie active, si on peut appeler ça comme ça. Erù était du genre solitaire, très secrète et mystérieuse. Cela m’intriguait, tout autant que cela me dérangeait. Parfois je me sentais mis à l’écart, comme si je ne faisais pas partie de son monde. Comme si je n’étais qu’un vulgaire pion, de passage dans son existence. Elle était tellement impassible, froide, et réservée, ce n’était pas toujours facile de savoir à quoi pensait-elle réellement. C’était frustrant, pour quelqu’un comme moi de passer toujours en second plan.

       Finalement, elle raccrocha presque aussitôt, sans donner la moindre information sur son interlocuteur. Pas même d'au revoir, ni d’à bientôt, rien. Impossible même de savoir s’il s’agissait d’une femme ou d’un homme, rien que ça, et pourtant, cela restait du mystère. Mais la suite me plaisait moins encore. Elle releva lentement le regard vers moi. Je n’aimais pas ça, pas du tout. Je n’aimais pas la façon qu’elle avait de me regarder ainsi soudainement. Voilà des yeux que je n’avais jamais vus, depuis notre rencontre. Cela n’annonçait vraiment rien de bon. Pour couronner le tout, elle me laissa bien mariner de bonnes et longues secondes dans le silence, avant de finalement se prononcer.

« Je dois y aller…  »

       Des mots d’apparences pas biens dramatiques, ou du moins pas trop graves. Mais le ton qu’elle employait, le regard qu’elle me lançait… Je compris alors l’ampleur de ces simples mots. Elle venait de mettre fin à notre voyage. Elle allait partir, pour de nouveaux horizons, avec de nouveaux objectifs. Tout ça, sans moi, c’était évident. Pourquoi me sentais-je tout drôle d’un coup ? Étais-je triste ? C’était très étrange. Peut-être était-ce trop brusque à mon gout. J’avais soudainement comme un nœud au cœur de l’estomac, une pression sur les épaules, et je me concentrais pour rester le plus noble possible. Bien que le silence, trahisse ma surprise et ma déception.

_Oh…

       Finis-je par dire d’une voix plutôt grave, étouffé par l’émotion. Pff, j’étais ridicule. Il fallait absolument que je me reprenne. Mais j’avais énormément de mal à réaliser. Depuis mon retour, je n’avais été que solitude, dans ce monde que je ne reconnaissais pas. J’étais perdu et rongé de culpabilité. Cela ne me ressemblait pas. Et puis, je n’aimais vraiment pas la solitude, je la détestais, ça ne m’allait pas du tout. Lorsqu’un jour je l’avais trouvé, en détresse, comme la première fois. Hm, quel drôle de hasard lorsque l’on y repense. Nous avions alors décidé de combiner nos forces pour travailler ensemble, et d’apparence, être plus efficaces. Mais le réel intérêt, pour moi, dans cette collaboration, c’était bel et bien sa compagnie. Une compagnie des plus désagréables au début. Nous n’étions vraiment pas faits pour nous entendre. C’était une peste ! Vraiment ! Bon, peut-être pas une peste, mais une femme des cavernes solitaire. Voilà qui était mieux approprié. Moi, et bien moi, j’étais beaucoup trop extravagant à son gout. Mais finalement, on se complétait plutôt bien. On avait appris à s’appréhender, et finalement, on avait trouvé quelques intérêts à prendre dans les défauts de l’autre. Nous avions passé des mois ensemble, rien qu’elle et moi. Alors forcément, cela faisait tout drôle qu’aujourd’hui, elle doive repartir en me laissant là. Qu’allait-elle devenir, ou allait-elle ? Allais-je la revoir un jour ? Il fallait lui reconnaitre une qualité, elle était très discrète, c’était une ombre, un vrai fantôme. Il serait surement compliqué de la retrouver. Néanmoins, je me fis cette promesse.

       Je réussis ainsi à me ressaisir, et toute cette histoire était finalement assez ironique. En effet, la situation me rappela étrangement un des passages de Loveless, l’acte III.

« Tandis que la guerre s'apprêtait à dévaster le monde,
Le prisonnier se sépara de son jeune amour,
Et partit pour un nouveau périple.
[…]
Et bien qu'aucun engagement n'eût été pris entre
Les amants, ils surent, qu'ils se reverraient un jour. »

       C’était romantique tout cela, mais attention aux fausses interprétations. Nous n’en étions pas là. Ah bref, pourquoi chercher donc à me justifier. En parlant de Loveless, je me souvenais alors que mon précieux livre était toujours en sa possession. Je le lui avais prêté, car elle avait semblé très intriguée par l’ouvrage. J’en étais ravi. Je lui accordai finalement la chance de pouvoir le garder encore un peu. Et puis comme ça, cela me faisait une bonne raison de la retrouver après. J’espérai seulement qu’elle en prendrait le plus grand des soins. J’étais aussi très curieux de savoir ce qu’elle penserait du tout dernier acte. Celui écrit de mes mains. Comprendrait-elle la beauté, et la magie de ces lignes ? Ah, finalement notre prochaine rencontre promettait d’être très intéressante, il me tardait d’y être déjà.


       Finalement, je pris les choses du bon côté, avec espoir d’abord. Je lui offris donc un dernier sourire, sincère vraiment. Un sourire prometteur et rassurant, qui je l’espère, allait également la réconforter un peu. Ahah, je le voyais bien qu’elle était tout aussi triste de me quitter. Cela me fit chaud au cœur je dois l’avouer, surtout venant d’elle à vrai dire. C’était un réel privilège vous savez. Après un long silence passé à la regarder, je penchai très légèrement la tête sur le côté, prenant un air légèrement charmeur. Les yeux mi-clos, les cheveux cascadant sur mon visage, je voulais lui laisser une dernière image de moi, qu’elle ne pourrait pas oublier.

_Fort bien… A bientôt, dans ce cas.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: En quête d'indices {Libre} [FINI]   Mer 2 Avr - 0:50:46





ξή φuεtε

δ'ιήδιcεs
Le mal n'a jamais été aussi près de triompher du bien.





   La séparation. Voilà qui était un sentiment bien désagréable. Mais la séparation d'un être véritablement apprécié était une chose bien plus douloureuse encore. La jeune femme sorti de ses pensées maussades à la voix de son ami. Il semblait peiné lui aussi, et cela, égoïstement, la réconfortait. Elle ne savait quand elle pourrait le revoir, mais elle avait hâte à leur prochaine rencontre. Bizarrement, il lui manquait déjà, alors qu'il se trouvait encore face à elle. Si elle n'avait pas été Erù Elemmìrë, elle l'aurait sûrement pris dans ses bras, ou du moins lui aurait-elle dit qu'il lui manquerait, qu'elle était impatiente de le retrouver. Mais elle était Erù, et cela ne faisait pas partie de ses options.  Dans le silence triste et légèrement embarrassé qui suivit son «oh», elle ne fit attention à rien d'autre qu'aux iris bleus éblouissants de son acolyte, qu'aux expressions de ses prunelles, et les mouvements de sa poitrine à chaque respiration. Leur interlocuteur blond n'avait alors plus aucun intérêt à ses yeux, et celui-ci se garda d'interrompre ces adieux. Voilà bien une chose dont elle lui était reconnaissante. Elle aurait aimé que le temps s'arrête, que les circonstances de leur rencontre aient été différentes, mais elle avait depuis bien longtemps cessé d'espérer à une vie plus simple, et moins cruelle. Peut-être même ne se reverraient-ils jamais. Mais Genesis sembla la détromper avec un sourire plein de promesses, qui la rassura instantanément sur leur futur commun. Dans une dernière pose exquise digne de Genesis Rhapsodos, il abrégea leur adieu, la laissant ainsi libre de ses propres obligations. Elle laissa alors échapper l'esquisse d'un sourire serein, charmée, avouons-le, par l'homme face à elle, et rassurée par la confiance qu'il affichait. En hochant légèrement la tête d'un signe affirmatif, elle murmura à son tour un au revoir sûr. Une dernier regard échangé sur une cascade de cheveux ébène lorsqu'elle se retourna prestement de sa démarche féline pour sortir silencieusement du bar.

   Ce ne fut que lorsqu'elle arriva chez elle que la sérénité se brisa sous l'émotion. Bien qu'elle soit sure de le revoir, le manque était bien présent, et une douleur sourde et oppressante envahissait sa poitrine. Dès qu'elle fermait les paupières, le visage de Genesis apparaissait dans l'ombre, faisant perler ses yeux habituellement de glace. Elle se força alors à s'activer pour ne plus y penser, commençant par ouvrir avec hargne son sac de voyage, frottant avec agacement du bras ses inutiles gouttes salées qui débordaient de ses paupières. C'est alors qu'elle tomba dessus, s'immobilisant sous la surprise. La couverture de cuir s'ouvrit sur les pages de papier enluminées d'écritures. Erù se laissa alors tomber à terre, soudainement calme, se laissant aller à la lecture apaisante des lignes préférées du Cuir Rouge. Ainsi assise au sol, plongée dans sa lecture, elle pouvait presque ressentir la présence du guerrier à ses côtés, et la promesse de leurs retrouvailles proches.

   «Même si tu ne me promets pas d'attendre. Je reviendrai parce que je sais que tu es là.»


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: En quête d'indices {Libre} [FINI]   Jeu 3 Avr - 19:58:53


Genesis Rhapsodos
Le monde a besoin d'un nouveau héros.
       Je n’étais pas vraiment certain de la revoir, c’est vrai. J’espérais donc qu’elle est bien comprise mon petit message, par ce jeu de regard et de sourire. Ça me faisais tout de même mal au cœur, je dois l’avouer, d’imaginer un instant devoir l’oublier. Pour moi, le destin semblait avoir signé un dessin assez particulier nous concernant. Je me plaisais à penser que j’étais un peu comme, son ange gardien. Me pointant là près d’elle, toujours au bon moment, lorsqu’elle était en difficulté, et ce depuis très longtemps. En plus de flatter mon égo, cela m’amusais de l’embêter avec ces drôles de circonstances, qui étaient bien loin de la ravir autant que moi. Cela me faisait sourire rien que d’y repenser. Au-delà de ce lien qui nous dépassait tous les deux, je trouvais en Erù une femme très mystérieuse, qui avait encore beaucoup à cacher. Elle était terriblement compliquée et secrète. Parfois, il me semblait qu’elle avait enfermé toutes ses émotions et son cœur dans une cage, et qu’elle avait caché la clef dans un lieu isolé, dont elle ne se souvenait plus la localisation aujourd’hui. Vous savez, moi qui étais du genre très théâtrale, j’aimais à me dire qu’un jour je retrouverais cette clef, et je pourrais ainsi la libérer de tous ses fardeau. Dieu sait qu’elle en portait. Elle ne me les avait pas tous confier, même pas un quart j’en suis certain. Mais il faut dire que je n’étais pas mieux sur ce sujet. Enfin, tout ça pour dire que c’était aussi peut être ça notre destin. C’était dans notre rôle, de libérer l’autre de ses hantises. De le sauver des abîmes afin de retrouver le chemin vers la lumière. C’est beau tout ça, vous ne trouvez pas ? Bon, je dois l’avouer, c’était aussi beaucoup de curiosité de ma part, c’est vrai… Mais le dire de manière aussi poétique avait quelque chose de mythique, et c’était nettement plus joliment de le dire ainsi.

Bref… Erù finit par s’en aller, dans un dernier regard, un dernier sourire. Je sentis mon corps s’alourdir, mais je demeurais silencieux. Je devais rester noble, et fier. On dit qu’un homme ne pleure que pour ses compagnons d’armes. J’aimais à me réfugier derrière cette idée. Il était encore trop tôt pour moi d’accepter autre chose de toute manière. Même si au fond de moi, les émotions se bousculaient, mais j’étais trop lâche avec ces choses-là pour l’admettre. Rapidement, je me concentrais de nouveau sur mon interlocuteur. Le petit blond, le petit Cloud, qui était resté silencieux durant tout ce temps. Je me sentais soudainement mal à l’aise en sa présence, comme, épié par ce regard qui semblait me sonder. Je préférais qu’il me sonde sur mes motivations, que sur mes émotions à vrai dire. J’aimais à garder ce masque constant. Ce masque qui m’allait si bien, et me protégeais si bien.

Quoi qu’il en soit, Cloud me laissa l’honneur d’enchainer la conversation. Il restait silencieux, m’observant de son regard toujours mélangé d’une méfiance redoutable. La belle Tifa quant à elle, continuait de nous surveiller du coin de l’œil, toujours un peu boudeuse. Cela me permit de réaliser autre chose. Il n’y avait pas que Tifa qui se concentrait à nous écouter discrètement. D’autres oreilles curieuses, et peut-être même dangereuses, nous écoutaient également, l’air de rien. Les bars étaient réellement le genre d’endroits parfait pour récolter des informations. Je n’étais très certainement pas le seul à être venu dans cette optique. C’était assez dangereux pour moi de continuer cette conversation sous les regards de tous. Je scrutais les alentours avec méfiance à mon tour, observant ces regards en essayant de déceler un quelconque espion. C’était surtout les anciens pro-Shinra qui m’inquiétaient. Tout ce qui pouvait être en relation avec la Shinra n’était pas bon pour moi. Il fallait que je me fasse oublier d’eux, que je me fasse discret. Rapidement, je lançais un nouveau regard à Cloud. Un regard plus sévère, plus convaincant. Je lui fis clairement comprendre qu’un lieu plus privé serait d’avantage approprié pour la suite de notre conversation.

_ Est-ce qu’on peut s’entretenir dans un endroit, plus discret ?

Demandais-je d’un ton plus bas, toujours en observant les alentours et mes arrières. Heureusement, Cloud comprit directement l’enjeu, et hocha la tête brièvement. Le blond m’invita à le suivre, avant d’échanger un petit regard désolé à l’égard de Tifa, dans l’espoir qu’elle le suivre, peut être… J’avançais alors vers la partie habitation du petit bâtiment, à l’abri des regards et de toutes oreilles indiscrètes. Nous nous retrouvâmes alors dans un petit bureau, dont la décoration était assez… Enfantine. Il y avait des dessins partout, pas très bien fait d’ailleurs, ce qui laissait penser à de jeunes enfants. Je ne pus m’empêcher de m’interroger sur la vie personnelle du petit couple. Tifa, Cloud, est ce qu’ils avaient des enfants ? Etait-il heureux ? Ce n’était pas très approprié d’entamer une conversation plus intime dans ces circonstances. Surtout qu’ils ne me connaissaient pas. Alors je me contentai de garder ma curiosité pour moi.

La conversation reprit entre le blond et moi, pendant de longues heures. Nous échangions les formalités, avant que chacun ne reparte de son côté, avec des engagements nouveaux. Nous nous étions mis d’accord. Je l’aiderais à retrouver Zack, et lui, m’aiderait à retrouver Angeal. Il me donna de quoi le contacter par la suite. Quant à moi, je pris le soin de ne lui donner aucune information qui lui serait utile afin de me localiser. C’est moi qui le contacterais, et non l’inverse. Il m’accorda quelques premiers lieux stratégiques dans lesquels faire mes recherches. Lui, devait se contenter de rester sur Edge pour le moment. Il était clair qu’il comptait sur moi pour commencer le gros du travail. Il m’indiqua que je pourrais trouver de nombreux renseignements à Junon, car la WRO s’y était installée, m’expliquant que ces derniers étaient le nouvel espoir mondial. À leur tête, Reeve, qui était malheureusement porté disparu depuis l’assaut de Deepground sur leurs précédant QG. C’est qu’on en apprenait des choses… Weiss avait finalement décidé de frapper fort, dès le début. Cela ne m’étonnait guère venant de lui. Mais il y avait autre chose encore. Cloud m’avertit de rester sur mes gardes en allant à Junon, car de récentes attaques avaient sévèrement atteint la ville, qui était désormais un peu plus fragile encore. Junon était une ville stratégique. Elle pouvait riposter sous plusieurs fronts : les menaces venant de la mer, comme de la terre. C’était une ville très convoitée. Je compris rapidement qu’elle était la proie de tous les dangers, de toutes les convoitises. Finalement, tout ça m’arrangeait plutôt bien. Si Junon était réellement en difficulté, j’allais pouvoir y faire mes premières preuves, et porter secours à la ville. Mon choix était donc fixé. Je partirais pour Junon.

Après ce très long entretien, ou le blond et moi avions fait le tour de toutes les questions existentiel, il était temps pour moi de me retirer. J’avais obtenu ce pourquoi j’étais venu ici. Je ne savais pas encore si je pouvais vraiment faire confiance à Cloud, mais j’avais pris les bonnes dispositions afin d’assurer mes arrières. Je les remerciai tout de même avant de me retirer, tel un vrai gentleman. Lorsque je ressortis du bar, il faisait nuit noir. Les rues étaient désertes, il faisait froid, et je dois dire que l’ambiance était des plus glauques. Ce silence… Il faisait froid dans le dos, j’en eus un désagréable frisson. C’est alors que je réalisai plus que jamais, que j’étais bel et bien seul désormais, à nouveau. Cette solitude, oppressante et désagréable. Ce sentiment, d’être seul avec soit même, face à ses démons. Comme je détestais cette impression. Je méprisais la solitude. Mais, je devais me faire à l’évidence. Erù m’avait quitté maintenant. Je pensais à elle en cet instant froid. Je me demandais, si elle souffrait de cette situation tout autant que moi. Je ne savais pas où elle était, ni ce qu’elle était partie faire. Etait-elle toujours en ville ? Etait-elle partie ?  Si c’était le cas, il était temps pour moi d’en faire de même. Je devais rapidement m’activer et me mettre en route. Cela me permettrait également de m’occuper l’esprit. Je ne devais pas oublier ma mission, le but de tous mes efforts. Bientôt, je ne serais plus seul. Bientôt, je serais près. Alors, il sera temps pour moi, de répondre à mes obligations. J’y resterais dévoué, et ce, peu importe l’issue de cette tâche qui m’a été confiée.

Je me mis en route, silencieusement. Traversant les rues sombres, dépourvut d’éclairage. Traversant les aller de magasins, dévastés par l’anarchie, la faim et le chaos. Il n’était pas rare d’apercevoir un cadavre, caché et abandonné dans les caniveaux. Personne n’était en mesure de dire de quoi tous ces gens étaient morts. Mort de faim, mort suite aux affrontements dans les rues, mort de maladie, ou même, mort de chagrin ou de peur… Les options étaient nombreuses. Cela ne me donnait que plus de raisons encore, de mettre un terme à cette folie. Et c’est sur un nuage de plumes noires, que je laissais Edge derrière moi, volant vers de nouveaux objectifs, qui je l’espère, seraient concluants.



[FIN du RP]




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: En quête d'indices {Libre} [FINI]   Aujourd'hui à 17:04:17

Revenir en haut Aller en bas
 

En quête d'indices {Libre} [FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Sa première souris et sa première cérémonie du partage [Libre] (FINI)
» Mission Sangrave [libre] [fini] :
» Une nouvelle bibliothèque? (libre) :fini:
» Premier entrainement [Libre][Fini]
» Spectrale cheval des cow-boy mais, toujours libre.[fini ^^]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy VII - Judgement Day :: Midgar :: Edge :: 7th Heaven-